Divulgation Cosmique – La Grande Expérience

D : Alors nous avons parlé de l’idée qu’il y avait une SuperTerre dans notre système solaire qui a explosé il y a 500 000 ans et que cela a désactivé le champ de protection autour de notre propre système solaire et des systèmes solaires voisins également, et tu as dis que juste après cela un nombre de groupes Ets sont arrivés. Peux-tu nous en dire un peu plus à propos d’eux juste pour se rappeler qui sont-ils et ce qu’ils veulent ?

C : Oui ils ont été associés à cette race de fermiers génétiques et ils ont été e, quelque sorte mandatés à travers la galaxie pour promouvoir la vie avancée, surveiller et assister le développement de cette vie aussi bien que son développement spirituel.

D : Peux tu définir une vie avancée ?

C : Comme un être humain

D : OK. Donc à quel moment es-tu devenu conscient de tout cela ?

C : A l’âge de 13 ans au programme MILAB. Une fois que j’eu atteint le moment d’avoir reçu la pleine dose du sérum qu’il me donnait pour être empathique intuitif j’étais aussi à la fin de l’entraînement et il me voulait sur le terrain. Donc ils m’ont emmené à une base de la Super Fédération, juste en dehors de Jupiter, et j’ai décris auparavant comment tu  rentre dans cette anomalie temporel qui ressemble à une bulle dans l’espace où il fait juste un noir total, tu ne vois pas d’étoiles, et la station spatiale était juste au milieu. Nous pouvions voir des vaisseaux de différentes races arrivés pour assister au rendez-vous.

D : Alors pourquoi des Ets seraient intéressés par un gamin de 13ans ?

C : ils ne me portaient absolument aucun intérêt. J’étais juste là, avec 2 autres, en tant que support EI afin de trianguler des émotions tels que la colère, la frustration, la tromperie, etc… Comme j’ai décrit auparavant, ils m’ont emmené dans la salle principale où l’on s’assoit, disposé en fer à cheval, dans un siège de délégué, et à partir de ce point ils nous ont donné des écrans à lire qui comportaient des informations sur les groupes qui j’étais ici pour accompagner et les différents programmes génétiques dans lesquels ils étaient impliqués et c’est là que j’ai découvert qu’il y avait 22 programmes génétiques.

D : Etais-tu là pour aider un groupe ET, est-ce cela que tu as voulu dire ?

C : Non, j’étais là pour supporter la délégation terrestre mais j’étais  là pour surveiller tous les autres en dehors de la délégation terrestre.

D : Donc bien que cette délégation terrestre ne soit pas élu, à un certain niveau ils nous représentent à ce conseil ?

C : Exact. Il y a un roulement.

D : Et quel serait notre rôle dans ces négociations ?

C : Nous n’avons pas de rôle. Nous sommes justes là pour observer et cela est assez récent à ce que j’ai entendu.

D : Est-ce qu’ils ont l’intention de divulguer cette information au grand public ou veulent-ils que cela reste strictement confidentiel ?

C : Confidentiel.

D : Les êtres ET que tu as vu à cette Super Fédération, à quel point nous serait-ils différent si nous les voyions ?

C : Il y avait 60 races différentes, voir plus, dont certaines nous ressemble énormément en terme de configuration, humanoïde. Beaucoup d’entre eux étaient très ressemblant aux humains, ils avaient juste des couleurs de peau légèrement différentes. Certains faisaient partie de ces groupes  Pré-Adamites, les plus anciens, plus grand et un crâne allongé. Ceux aussi dont j’ai parlé auparavant avec la peau grise et les cheveux noirs.

D : Savons-nous d’où viennent-ils ? S’ils sont localement proches de notre système solaire ou de toute la galaxie ?

C : Ils viennent de toute la galaxie. Notre amas stellaire local était protégé par une barrière, comme nous l’avons déjà mentionné, construite par la race des Anciens Bâtisseurs et une fois qu’elle a été annihilée, ces groupes ont finalement eu accès à ce nouveau stock génétique. Un temps très excitant pour eux.  Le seul programme génétique qui se déroulait à l’intérieur de cette « bulle » était des groupes qui étaient devenu avancés génétiquement et voyageaient à l’intérieur de cet amas stellaire faisant des expériences génétiques. Et cela se déroule comme ça depuis des millions d’années.

D : Est-ce que les personnes qui ont évolué dans notre amas stellaire vont plus nous ressembler en général ?

C : Pour la grande majorité ils nous sont très similaires.

D : J’ai l’impression qu’il est plutôt clair que le PSS (Programme Secret Spatial) a été dirigé par la Cabal, avec des aspects très négatifs rattachés à lui, et le terme fermier génétique sonne pour moi comme désobligeant et je me demande si ce qu’ils font n’est pas en fait bienveillant pour la vie humaine sur Terre par rapport à la manière dont la Cabal dirige le PSS.

C : Quand vous êtes la boîte de Pétri ou le rat en cage votre  perspective est un peu plus différente que si vous êtes celui qui porte la blouse blanche.

D : Mais quand tu dis que cette idée basique selon laquelle les fermiers génétiques nous utilisent en tant que moulin à esclave où notre matériel génétique est utilisé pour de la nourriture ou quelque chose comme ça, comme tu l’as décrit auparavant cela ressemble plus à un plan pour l’Ascension.

C : Oui. C’est un plan génétique e spirituel qui travaille en concert avec les changements cosmiques qui se produisent dans les différentes régions. Dans différentes parties de la galaxie, ces afflux énergétique se sont produit à des moments différents avec des intensités légèrement différente. Et ils travaillent avec les populations locales en concert avec ces changements cosmiques pour améliorer leur ADN et leur conscience.

D : J’étais récemment en train de faire des recherches sur les textes hindous et j’ai trouvé au moins 188 références au flash solaire. Penses-tu qu’il y a une corrélation entre les textes hindous et les fermiers génétiques ?

C : Oui car ce flash dont ils parlent est juste un dérivé de ces changements cosmique ?

D : Donc si ils essayent de promouvoir notre Ascension, quelle aurait été la différence pour nous si, quand ce flash se produit, les fermiers génétiques n’avaient jamais essayé de « jouer » avec nous ?

C : Et bien j’aime à penser qu’il y a une structure dans ce cosmos et que nous serions toujours dans ce processus d’avancement mais à un rythme beaucoup plus lent. C’est comme mettre le turbo dans ce processus d’Ascension.

D : C’est comme cette analogie de Jack dans la boîte (Jack in the Box) où on tourne la manivelle pour tendre le jouet et d’un coup « POWW ». Quel était l’histoire de la vie intelligente sur Terre avant la catastrophe de la SuperTerre il y a 500 000 ans ?

C : Curieusement cette race reptilienne, saurienne qui a été en conflit avec l’humanité depuis si longtemps prétend qu’ils étaient originellement les régisseurs de la Terre et qu’ils avaient leur propre expérience en cours ici. Et certaines de ces races qui mènent maintenant une expérience de type mammifère, ont stérilisé leur expérience. En ce faisant ils ont perdu 3 races. C’est une des prétentions des reptiliens que je n’ai pas pu vérifier.

D : L’initié Bruce qui m’a donné beaucoup d’informations pour mon dernier livre m’a dit que l’idée dominante dans son cercle d’initiés est que cette « ceinture d’astéroïde », ou peu importe ce qui a détruit les dinosaures, a été directement piloté et que la Lune a été placé à cet endroit précis à cette époque afin de donner un coup d’envoi à un cycle de vie mammifère pour la Terre (en nous donnant des saisons que nous n’aurions pas pu avoir autrement).

C : Curieusement, mon contact récent avec certains de ces pilotes qui escortaient Sigmund m’ont dit que mes dates étaient fausses. Ils m’ont dit que selon leurs sources la SuperTerre a explosé il y a 500 000 millions d’années et que la Lune fut placé en orbite il y a environ 60 millions d’années. Enfin ils essayaient de pousser les dates beaucoup plus loin.

D : Mes propres recherches me suggéreraient qu’ils ont pu t’avoir désinformé pour quelques raisons.

C : Oui, oui.

D Car j’ai eu plusieurs individus venir me dire les mêmes dates. Et les 500 000 ans sont présents dans la Loi de l’Un précisément.

C : Oui. Et c’est juste après que Sigmund fut porté disparu et ils me demandaient à propos de ses localisations. Donc, oui, plusieurs choses étranges se passent depuis lors.

D : Est-ce que l’on sait à quoi aurait pu ressembler ces 3 races reptiliennes, où auraient-elles pu aller ?

C : Possiblement, car le groupe raptor, il est postulé qu’ils sont les vestiges de la race de dinosaures qui s’est échappé à l’intérieur de a Terre et ils échappèrent au cataclysme. Donc je ne sais pas s’il s’agissait d’une seule race qui a survécu et les 2 autres étaient manquants, mais c’est intéressant d’y réfléchir.

D : Je sais que nous avons déjà couvert les raptors mais certains n’ont peut-être pas vu les épisodes donc pourrais-tu nous en dire un peu plus à propos d’eux. C’est une chose très étrange évidemment.

C : J’ai découvert par la suet qu’il y en avait de différentes tailles et de différents types.

D : Oh vraiment ?

C : Oui et ceux que l’on voit le plus souvent ont des plumes sur l’arrière de leur cou, comme des oiseaux. Ils ressemblent à un mix entre un dinosaure et un oiseau. Ils ont ces mouvements saccadés propres aux oiseaux. L’ouverture d’où ils viennent se situe quelque part dans les jungles en Amérique du Sud. Et ils ont été connus pour sortir et chasser la nuit. C’est une information que j’ai reçu récemment de 2ème main et non quelque chose que j’ai lu sur ces tablettes de verre.

D : Sont-ils capable de langage ? De sons audibles ? De quelle manière communique-t-ils ?

C : De manière télépathique.

D : Donc ils ne parlent pas ?

C : Ils font du bruit. Différents types de sonorités comme les oiseaux. Ils ont des communications non verbales. Mais oui ils n’ont pas de lèvres, de langues, ou le gène que tout le monde a sur Terre quand l’on parle ; j’en doute fortement. Mais ils sont d’une grande intelligence et très féroce.

D : Sont-ils avancés de manière technologie ou sont-ils une espèce primaire ?

C : Ils sont plutôt primitifs niveau technologique.

D : Es-tu  au courant d’une quelconque technologie qu’ils pourraient avoir ?

C : Pas de haute technologie. Technologie basique.

D : Qu’est ce que tu entends par technologie basique ?

C : De type bâtons et cailloux, arrangés certaines choses ensemble…

D : OK. Donc on a ce qui apparaît come un type diabolique de race reptilienne qui se sont développé à partir de dinosaure sur Terre. Quelqu’un d’autre arrive et décide que cela a besoin d’être stérilisé et nettoyé. Est-ce que les groupes reptiliens croient qu’ils sont encore aux commandes et qu’ils ont des titres et des droits de propriété concernant cette planète ?

C : Oui c’est une de leur réclamation.

D : Donc j’ai l’impression que ce que l’on voit, si tout cela s’est vraiment produit, que ces groupes de fermiers génétiques sont en fait en train de terra formé, qu’ils sont capable de remodeler une planète entière basé sur les résultats désirés. Dirais –tu que c’est exact ?

C : Oui cela fait partie de la Grande Expérience.

D : Et nous avons parlé de la Lune, nous avions William Tompkins dire cela aussi, qui il y a cette énorme structure interne. Est-ce possible que la Lune pourrait transporter littéralement une biosphère complète d’une planète à  une autre à l’intérieur d’elle-même afin de terraformer ?

C : C’est une des théories. Que c’est aussi ancien.

D : OK. Donc si les fermiers génétiques sont activement à la poursuite de ce type de stratégie, j’ai l’impression que ce n’est pas juste pour créer la vie comme nous le voyons. Nous sommes au milieu de quelque chose, nous ne sommes pas à la fin de quelque chose ? Dirais-tu que c’est exact ?

C : Oui nous sommes plutôt avancés dans l’Expérience

D : Oh nous le sommes ?

C : Je le dirais oui. Nous sommes assurément sur le point d’atteindre un crescendo, donc nous ferions mieux d’être en bon état d’avancement dans l’Expérience.

D : Spéculerais-tu que l’Expérience pourrait conclure incessamment sous peu après le flash solaire ? Que ce qu’il se passe ensuite est leur but ?

C : Cela ne va pas s’arrêter, ça va juste changer, aller dans une autre phase.

D : OK donc cela pourrait continuer, en nos termes, pour pas mal de temps ?

C : Cela continuera jusqu’à ce que tout retourne à la Source ou peu importe ce qu’il se passe à la fin des temps.

D : Est-ce que ces groupes de fermiers génétiques pourrait se présenter à un point où nous aurions grandi assez pour les rencontrer ?

C : Bien sur que le but de ces programmes  est d’avoir chaque sphère planétaire et les êtres avancés qui les peuple à un point d’auto suffisance. A un certain point nous serons technologiquement et spirituellement évolué que nous serons capable de s’occuper de notre propre génétique et le rythme à  lequel nous voulons qu’il évolue. C’est le but. Ils veulent que tout le monde atteigne cet objectif. Et à partir de là nous faisons partie de cette grande confédération.

D : Tu as parlé auparavant de cet échange d‘esclave galactique et l’idée que peu importe ce qu’ils ont fait ici est tellement plus important que n’importe quel endroit. Que nous sommes une commodité très recherché, que ce soit en tant qu’esclave ou comme une source de matériel  génétique. Pourquoi penses-tu que cette planète est si unique en termes de ce qu’ils ont pu accomplir avec ces programmes ?

C : Très probablement à cause  de sa localisation à l’intérieur de l’amas stellaire local. C’est juste au milieu, juste à coté d’une superporte. Donc des êtres vont être capables de venir aisément de notre galaxie ou d’autre galaxies.

D : As-tu des informations spécifique à propos de l’actuel composant génétique de ces programmes que ces fermiers dirigent ?

C : Il y a un composant génétique. Il y a un composant spirituel, un composant de conscience. Et la dernière des composantes est celle dont on a discuté, c’est la composante cosmique. Tout cela marchant en concert ensemble pour travailler avec la composante cosmique.

D : OK c’est intéressant. Car quand on a parlé de ça auparavant tu as juste décrit brièvement cela comme une composante génétique et une composante spirituel, et c’est comme une échelle mobile entre l’une et l’autre. Donc maintenant il y a une composante de conscience et une composante cosmique. Peux –tu délimiter ce que ces 4 catégories représentent ?

C : Oui et nous n’avons jamais étudié cela en profondeur.

D : OK

C : Le programme génétique est plutôt évident. Ils récoltent du matériel  génétique d’autres systèmes solaires, galaxies et une fois qu’ils ont atteint un certain point où ils pensent que cela fera un bon catalyseur pour des espèces différentes, ils l’apporteront à la sphère  planétaire et commencerons à manipuler génétiquement ces espèces. Ils doivent s’en tenir à des lois cosmiques de manière très strictes. Les lois du libre arbitre. Donc un des plus gros composant de ces programmes, et il a fallu beaucoup de temps  pour le comprendre, fait que beaucoup de gens, si ce n’est pas presque tous, qui sont enlevés et expérimentés, ils étaient des incarnations de groupe d’âmes des être qui font ces expériences. Donc en gros s’ils veulent, ils ne font pas normalement beaucoup d’expérimentations sur les humains, mais si ils voulaient s’abaisser à faire des expérimentation sur les humains, des personnes de leur groupe se verraient quitter leur corps, descendre et s’incarner sur Terre et ensuite prendre part à l’expérience, et s’autoriser un arrangement ,avant qu’ils incarnent, d’être génétiquement expérimenté pendant l’incarnation.
D: Es-tu en train de dire que les lois cosmique requièrent que l’on fasse cela afin de jouer avec ces expériences?
C: Les lois cosmiques requièrent les bienveillants de faire ce genre de choses.
D: Wow
C: Ils apprennent à contourner ces lois cosmiques très bien sans les traverser
D: OK donc on a un composant génétique. Et tu as indiqué qu’ils moissonnent des gènes d’autres planètes. Qu’est ce que cela veut dire? Cela sonne assez terrifiant.
C: Bien ils se procurent des échantillons génétiques d’êtres qui se sont développés jusqu’à un certain point. Et il y a un être pas loin qui as besoin de ce même développement. Donc pour leur donner un boost turbo, ils prennent ces gènes et les transportent jusqu’à ce groupe.
D: Ce n’est pas comme s’ils jettent un être dans un mixeur et qu’ils prennent ensuite les tissus.
C: Non
D: C’est un processus très technique?
C: A cette date précise, si vous deviez donner un échantillon génétique, tu va juste cracher dans un verre ou donner un coton tige. Ils n’ont pas à te mettre dans un mixeur.
D: Donc c’est ce que tu voulais dire par “moissonner”.
C: Oui
D: OK. Ensuite tu as dis qu’il a y avait un composant de conscience à cela. Pourrais tu expliquer ce qu’est ce composant et comment il diffère du composant spirituel?
C: Oui. Le composant de conscience est relié au composant spirituel. Le composant de conscience est pour avoir le groupe cible, qui serait nous dans ce cas, développer leur conscience sur un planning qui correspond au planning cosmique qui est sur le point de se produire. Donc c’est organisé très soigneusement. Et la conscience évolue à une certaine vitesse qu’ils ont calculé, mais ils l’améliorent en venant et nous apportant différentes, pas juste des religions mais des choses culturelles. Nous apprendre comment élever des animaux et tout ce qui est relié à une civilisation en gros.
D: Oui et c’est intéressant percé qu’il apparaît que si l’on regarde à cette catastrophe de l’Atlante, qui s’est produit il a y environ 12 500 ans, que ce qui se produit ensuite c’est que nous avons des civilisations indépendantes partout sur la Terre qui semble avoir développer la technologie du broyage du grain, métallurgie, plomberie, traiter les eaux usées, technologie de construction, mathématiques, mesure du temps, lois codifiées. Tu dis que les fermiers génétiques sont impliqués de manière centralisée dans tout cela?
C: Oui.
D: Et c’est parce qu’ils nous conservent sur un calendrier ?
C: Pas forcément un calendrier mais nous faire respecter le calendrier pour l’événement cosmique. Et ils veulent nous améliorer beaucoup plus à travers ce processus d’ingénierie génétique et d’ingénierie spirituel qui fait que quand l’événement se produit nous allons être “booster” beaucoup plus que si nous avions suivi notre développement naturellement.
D: Et il apparaîtrait qu’ils sont autorisés à être des dieux, si l’on veut, à apparaître en personne avec leur vaisseaux et dans leur forme incarnés à travers ces paliers de redémarrage de civilisations.
C: Oui, s’ils sont en plein milieu d’un redémarrage. Mais pour la plupart du temps non. Les positifs essayent de ne pas apparaître dans le ciel ou près d’être humais ou d’autres êtres, a moins que ce soit l’un des catalyseurs qu’ils essayent d’utiliser pour qu’ils aient cette évolution de conscience.
D: Donc s’ils veulent nous enseigner l’alchimie ou la métallurgie ou l’astrologie, ou quelque chose du genre et qu’ils veulent ne pas apparaître, comment s’y prennent ils?
C: A travers des leaders. Ils communiquent avec les gens de manière télépathique. Ils donnent des idées aux gens. Ils ont fait cela avec nos scientifiques depuis un long moment, plantés des idées et des informations à eux de manière subconsciente. Et le composant spirituel est très lié au composant de conscience. Cela a aussi a voir avec ces fermiers génétiques. Ils incarnent devant nous pour prendre part a cette expérience. Mais beaucoup d’entre eux sont liés karmiquement a cause des expériences qu’ils ont menées et ils ne peuvent pas aller plus loin dans leur processus évolutif a moins que nous faisions des progrès avec eux. Donc beaucoup de leur agenda à a voir avec notre progrès pour qu’eux peuvent.
D: Est ce qu’ils ont tous du langage où, disons, le nom de leur groupe pourrait être quelque chose qui s’encapsulerais dans un type de consonance et sons de voyelles que nous utilisons dans notre propre langage parlé?
C: Certains, nous pourrions les prononcer.
D: Est ce qu’il y en a d’autre qui ont des anomalies dans leur manière de parler qui serait à l’opposé du familier de la manière dont on parle?
C: Bien, enfin, va au Swaziland ou quelque part juste ici sur Terre et tu entends la différence dans leur manière de communiquer, cliqueter, craquer et autres. Donc oui il y a une large gamme de manière dont ils communiquent, différents types de langage. Mais il semble y avoir un langage standard qu’ils partagent et utilisent.
D: Jetais assis avec Graham Hancock pour dîner à Contact in the Desert et nous avons parlé de sujets similaires à celui ci. Et il me rappela qu’il a écrit un livre appelé “Supernatural” dans lequel il discute de cette idée selon laquelle plusieurs cultures indigènes font ces peinture sur des cavernes, et que cela pourrait en fait être un langage bien plus sophistiqué, hiéroglyphique, qui, d’une certaine manière, est attaché à une conscience psychédélique, où les êtres qu’ils dessinent existent quelque part en fait. Donc je suis curieux si certain de ces langages que ces fermiers génétique ont puisse impliquer un type de hiéroglyphe écrit qui dispose d’un domaine psychique qui s’active en le regardant d’une certaine façon.
C: Oui. Il y a beaucoup de langage pictographique que les non-terrestres ont qui évoqueront ce type de réponse en eux. En nous cela pourra évoquer une réponse similaire, cela dépend si tu es proche d’eux. Il y a beaucoup de variables.
D: Donc nous avons parlé de 4 composants au total et le 4ème était le composant cosmique. Donc où est ce qu’il s’insère dans tout ce que l’on vient de discuter?
C: Et bien le composant cosmique est que dans chaque région de notre galaxie, la façon dont elle pivote, des systèmes d’étoiles et des amas stellaires bougent dans ces régions gazeuses énergétiques qui sont un catalyseur pour cela. Et il calcule la rapidité à laquelle on avance vers ces régions. Beaucoup de ces énergies, disent-ils, nous ont frappés depuis au moins les années 30, mais elles ont augmenté, augmenté. Donc ce qu’ils ont fait, ces groupes de fermiers génétiques, c’est qu’ils ont fait de l’ingénierie humaine génétique et aussi travailler sur notre conscience et spiritualité d’une manière à ce que, quand l’on atteint ce crescendo d’afflux énergétique, l’on soit prêt à faire un saut turbo en changeant de densité, de conscience, opposé à s’ils n’avaient jamais intervenu, nous serions juste une version légèrement différente .
D: Il y a beaucoup de choses intéressante dans ce sujet des fermiers génétique pour moi parce que la dernière fois que j’ai consommé de l’alcool et des drogues était un vendredi soir. Et je suis allé à une réunion AA (anciens alcooliques) qui commençait un samedi. Et ce même week-end, je crois le dimanche, j’ai écrit ce long essai à propos de la Terre. Cela s’appelait “Earth as an Experiment”. Et je décrivais l’idée qu’il y avait des ETs qui avait tout organisé jusqu’à nos vies sur Terre comme une grande expérience spirituelle. Penses tu que ces groupes de fermiers génétiques  se montre en tant que personne?
C: Assurément. Ils incarnent comme des personnes, des êtres humains. Donc ils vont incarner en tant qu’être humain et à la fin de leur vie, leurs membres vont venir récupérer leur âme et la réincorporer au collectif. Ils ont normalement un corps de rechange pour eux. En fait au début des programmes, il y a avait des confusions parce que certains de ces êtres venaient, dont nous n’étions pas vraiment familiers, et ils enlevaient des personnes et ils rendaient les corps morts. Et ce qui finalement se produisit est que quand l’on captura certains d’entre eux et interrogés, nous découvrions qu’ils étaient là pour récupérer certains de leurs membres qui avaient été tués lors de crash ici sur Terre des milliers d’années auparavant. Et leurs membres se sont faits attrapés dans ce cycle de réincarnation ici sur Terre. Et ce qu’il devait faire c’est localiser leurs membres, les enlever, enlever leurs âmes et les mettre un autre récipient, et ils rendraient les corps. Donc ils voyaient cela comme une mission de sauvetage, et beaucoup de gens dans les programmes pensaient que quelque chose plus néfastes se produisait.
D: Oui cela ne sonnerait pas autant comme l’un des groupes bienveillant comme un groupe qui est plus en train de bricoler probablement mais sans attention spirituel particulière.
C: Oui mais de la perspective de ce groupe, ils sont en gros comme “Star Trek Voyager” venant secourir certains de leurs membre d’équipes qui manquent à l’appel depuis 1000 ans environ. Donc ils ont une perspective totalement différente à propos de ça
D: Quelle quantité de mémoire ceux qui se font appeler les “Wanderers” (“Errants”) dans la Loi de l’Un, disposent ils de qui ils sont vraiment une fois qu’ils deviennent humain?
C: Ils sont essentiellement un tableau blanc quand ils arrivent, pour les empêcher de violer les lois qu’ils essayent de contourner pour incarner ici. Donc cela fait partie du contournement de ces lois, c’est d’incarner ici en tant que tableau blanc.
D: Qu’est ce qui autoriserait un de ces êtres d’échapper au cycle de réincarnation ? Tu as dis qu’une fois qu’ils viennent ils s’incarnent.
C: Dans notre cycle d’incarnation, de cycle de réincarnation, pour autant de temps que cela leur prend de, je dirais, d’évoluer, ce qu’ils peuvent faire beaucoup plus rapidement vu qu’ils l’ont déjà fait auparavant, ils sont normalement une espèce bien plus avancée que nous, bien sûr. Aussi ce qui peut se passer c’est qu’ils peuvent être sauvés. Sinon ils doivent achever le cycle.
D: De ce que tu décris, cela sonne comme si des personnes pourraient interpréter comme s’ils arrivent dans un piège à âmes en venant ici.
C: Et bien leurs âmes se font piéger. Mais ce qui arrive est que chaque sphère planétaire à son propre cycle de réincarnation. Et s’ils se font prendre dedans et que personne n’est là pour les sauver, ils vont devoir rester dans ce cycle jusqu’à ce qu’ils soient capable de partir à travers une rapide évolution.
D: Dans la Loi de l’Un il est écrit qu’un “wanderer” qui commet un acte conscient sans amour envers les autres se fait attraper par ce cycle d’incarnation. C’est vraiment défini comme cela. Je me demande si tu as entendu personnellement quelque chose qui validerait cette idée ?
C: Je veux dire, la validation de cette idée est en gros le rapport que quand ces crash se sont produits dans le passé, ils se sont retrouvés pièges dans notre cycle de réincarnation. Cela corrélerait.
D: Laisse moi te poser ceci, est ce que tous ces groupes ETs différents, tu as dis qu’ils étaient entre 40 et 60 d’entre eux à divers meetings de la Super Fédération, est ce qu’ils coopèrent tous ensemble et travaillent pour le même but?
C: Ils travaillent pour le même but ultime, et ils coopèrent vaguement entre eux et ils ont des traités et des accords. Mais ils ne travaillent pas en concert entre eux. Beaucoup de ces programmes sont en compétition aussi, c’est pourquoi ils ont gardé leurs expériences séparés d’entre elles. Et ils ont instillé des choses religieuses comme “ne te mixe pas avec d’autres races”. Ils ne voulaient pas polluer leur expérience avec une autre expérience.
D: Est ce qu’ils pourraient enlever quelqu’un en dehors de leur groupe pour quelconque raison?
C: Oui, souvent ces groupes, ils surveillent les autres expériences. Et souvent ils essayent de saboter les autres expériences. Ce qu’il se produit est qu’ils viennent et enlèvent une personne sous l’expérience d’un groupe, et se procure l’information génétique, faire des évaluations de leurs niveau de conscience et spirituel pour surveiller a quelle vitesse les expériences des concurrents se déroule.
D: Donc tu as dis que la religion était une des façons dont ces groupes sont divisés. Donc dis tu en gros que les régions géographiques avec des races particulières et leur propre langage parlé, que ce sont des programmes séparés ?
C: Oui et le fait que ces différentes races sur Terre se trouvent dans des régions séparés par des océans, généralement, cela est fait délibérément pour éviter que ces expériences se mélangent et se polluent entre elles. Et c’est là que beaucoup de programmation sociale, programmation religieuse est arrivé. “Ne te marrie pas en dehors de ta race”, beaucoup de racisme instillé pour que ce soit “nous contre eux”. Ils veulent que l’on s’auto gère à ce niveau, et arrêter de se croiser entre nous. Cela polluera leurs expériences.
D: Quelle serait le but qu’ils soient en compétition entre eux comme cela. Es ce à propos de prestige? Y’a t’il un certain sens de “gagner” si un groupe procède plus vite ou se développe plus vite spirituellement ou technologiquement?
C: Je ne pense pas que ce soit ce type de compétition. Ils veulent voir leurs agendas complétés en premier. Et avant les traités, beaucoup de ces 22 groupes différents se battaient entre eux. Quand ils sont arrivés pour la première fois dans un endroit qui n’avait pas été contrôlé par un de ces groupes de fermiers génétique, ils ont toute une routine de faire des demandes, et il y a des accrochages concernant les demandes. Donc ils traversent tout ce processus, qui se termine généralement en un traité auquel ils se conforment jusqu’à ce que l’expérience atteigne ce point concernant cette portion cosmique du programme.
D: Si tu dis qu’il y a 22 groupes différents et qu’il y a parfois presque 60 participants de ces races..
C: 22 programmes différents.
D: OK
C: 60 participants. Et certains de ces participants, il va y avoir des fois 5 groupes travaillant sur un programme génétique ensemble. Et certains travailleront sur plusieurs programmes qui ne sont pas en compétition avec les leurs.
D: Donc tu pourrais avoir une culture particulière sur Terre dans une région isolée géographiquement qui pourrait avoir 5 groupes ETs différents qui travailleraient avec eux, incarneraient avec eux? Ce genre de choses ?
C: Oui et certains d’entre eux pourraient juste prendre le composant génétique. D’autres pourraient apparaître à certains groupes sur terre et leur donner des idéologies religieuses. Certains d’entre eux pourraient juste apparaître pour leur donner un boost à leur civilisation, de la technologie. Donc ils travaillent en concert entre eux. Je suis curieux a propos de la densité de population de certains des groupes sur Terre, parce qu’il me semble que certains pourraient conclure de manière erroné que seul une petite catégorie  de ces programmes, le fait est qu’il y ai seulement peu de religions monothéistes majeurs. Mais ce que j’entends est, juste comme en Europe médiéval, tu as un pays séparé par une rangée de montagnes ou de l’eau, etc. Tu pourrais avoir quelque chose comme un pays qui pourrait avoir son propre programme génétique, pas seulement que c’est une race ou une religion particulière, per se.

C: Oui, des régions.

D: Donc il pourrait y avoir un nombre de régions divers différentes géographiquement qui ont leur propre expérience en cours en un sens.

C: Et parfois plusieurs expériences, si elles coïncident entres elles.

D: Donc dans la “Loi de l’Un”, les gens qui ont ce genre, d’héritage sont appelés les “Wanderers”. Aussi appelés souvent les “Starseeds”. Et j’imaginerais que probablement la majorité qui regarde notre show seraient des âmes ETs, étant donné ce que l’on sait à propos d’eux et de combien de temps j’ai étudié cela, depuis 1996. Quel message tu pourrais donner à ces gens qui pourrait les aider qui ils sont, ce qu’ils font ici bas, et que serait leur but?

C: Et bien je pense que la chose la plus dur à croire est qu’ils ont accepté de venir ici et de faire l’expérience de tout ça. Se souvenir que vous, à un certain niveau, avait accepté de faire cette expérience est la meilleur manière de rester ancrée, je pense.

D: Quel serait une instruction spirituel pour ces gens afin qu’il sache leur but d’être ici?

C: La plupart de ces gens sont déjà dirigé vers ces choses, manger sainement, augmenter leur vibration à travers l’information qu’ils regardent et qu’ils apportent, méditer, ce genre de choses, et aussi se mélanger avec blanc bonnet et bonnet blanc, je dirais.

D: J’ai l’impression que beaucoup de personnes deviennent coincé vraiment dans ce que les ésotériques appelleraient “conscience victimaire”, l’idée qu’ils sont oppressés par quelque chose qui est gargantuesque et totalement hors de contrôle, et beaucoup de gens semble “renoncer” sur leurs responsabilités personnelles et rentre dans cette confortable position victimaire. Que dirais tu a ces gens qui seraient enclin à penser de cette manière car ils sont éveillés à la vérité, apprendre qu’ils accepter d’être volontaire pour faire ça, d’être ici bas?

C: Et bien, nous apprenons que peut être nous ne sommes pas des victimes après tout. Cette mentalité victimaire est peut être encore une autre opération psychologique. Peut être que quand l’on réalise ce que l’on est et notre vrai potentiel, nous nous sentirons renforcé et non plus comme des victimes.

D: J’aime cela. Très bien c’est tout le temps que l’on a pour cet épisode à propos de la Grande Expérience. J’espère que vous avez apprécié. C’est fascinant pour moi, avec cette histoire d’être un errant et m’être éveillé à tout cela en 1996. Je suis David Wilcock avec Corey Goode. C’est Cosmic Disclosure et je vous remercie de regarder.

Divulgation Cosmique : Question des téléspectateurs 8 : Les protocoles et les points faibles

David Wilcock : Bon retour à “Divulgation Cosmique”. Je suis votre hôte, David Wilcock. Je suis ici avec Corey Goode et une nouvelle fois, dans cet épisode, nous répondons à vos questions de sorte qu’il y ait un dialogue bilatéral sur les sujets qui vous importent le plus.

Corey, bon retour dans cette émission.

Corey Goode : Merci.

David : Très bien, voici la première question que nous avons là :

“Par quel processus de vérification Gaia vous a-t-elle fait passer afin que vous puissiez être considéré comme un divulgateur digne de confiance et fiable, et qu’une émission soit bâtie entièrement autour de vos informations ?”

Corey : Et bien, je suppose qu’après avoir traversé votre processus de vérification, j’ai été présenté à l’équipe ici, et ce sont des personnes que beaucoup de gens dans cette communauté reconnaitraient. Je ne les connaissais pas.

Ma première rencontre s’est déroulée de cette façon : j’ai été amené dans une pièce – je ne m’attendais pas à être questionné à ce moment-là – et deux ou trois personnes, je crois qu’il y en avait trois, sont entrées et se sont assises autour de la table et elles ont commencé à me bombarder de questions.

Je pense qu’au total, j’ai répondu à une vingtaine d’heures d’interrogatoire.

David : Quelle était la nature des questions que l’on vous a posé ?

Corey : C’étaient des questions très en profondeur, très complexes. La même question revenait furtivement mais elle était posée différemment. C’était un… Ils ont été très minutieux et ils ont essayé d’être rusés.

Au début, les personnes assises autour de la table étaient un peu comme cela. [Corey fait une expression de doute et de scepticisme sur son visage]

Et pendant que nous traversions ce processus, l’expression de leurs visages a changé puisque j’ai été invité à commencer à faire des épisodes.

David : Alors Corey, vous avez mentionné le processus de vérification ayant débuté avec moi, et je pense que c’est un point important. Ce que beaucoup de gens ne réalisent pas en regardant cette émission, c’est qu’il y a eu des personnes qui se sont présentées, comme par exemple Henry Deacon, et qui n’ont pratiquement jamais rien dit publiquement.

Il y a eu cet autre individu, Daniel, ayant prétendument travaillé sur le soi-disant projet Montauk. Il y a eu Jacob, sur lequel j’ai consacré un chapitre entier dans mon nouveau livre.

Au bout du compte, je retenais une très intéressante histoire pouvant changer le monde à propos d’un programme spatial secret, contenant littéralement des milliers d’éléments d’informations dont je n’avais jamais parlé en public de sorte que je saurais si quelqu’un était sincère lorsqu’il viendrait vers moi.

Et vous vous souvenez que lorsque nous avons commencé à parler, tout particulièrement pendant les deux ou trois premiers mois, à chaque fois que nous discutions, vous finissiez mes phrases.

Corey : Tout à fait.

David : Vous saviez des choses que je savais déjà et que j’avais déjà entendu dire par d’autres personnes. Et je pense que ce qui était le plus étrange pour moi, c’était qu’en dépit de tout ce que je pensais savoir, j’étais un peu comme avec une lampe torche qui me permettait uniquement de voir par le trou de la serrure.

Et lorsque j’ai parlé avec vous, c’était comme si quelqu’un avait ouvert la porte.

Et vous m’aviez dit auparavant à quel point c’était intéressant de constater que beaucoup de ces personnes avec lesquelles j’avais eu des briefings ne dépassaient pas une certaine limite.

Corey : Oui. C’est une des…

David : Pouvez-vous nous décrire un peu plus de quoi il s’agit ?

Corey : Oui. C’est une des raisons pour laquelle je me suis présenté – à la base, je voulais me présenter anonymement – et je voyais toutes ces personnes, j’entendais ce qu’elles disaient et je savais qu’elles étaient légitimes, mais elles allaient jusqu’à la limite sans jamais la traverser. Ils ne traversaient jamais la limite.

David : Quelles étaient les choses qui auraient dépassé cette limite ?

Corey : Et bien, certains d’entre eux ayant été sur Mars auraient pu donner beaucoup plus de détails. Ils auraient pu en dire plus sur la base de Mars où ils sont allés, sur l’esclavage, et d’autres choses… Il y a beaucoup de détails différents qu’ils auraient pu facilement partager.

David : Pourquoi pensez-vous que des personnes diraient des choses tout en gardant pour eux beaucoup plus d’informations ?

Corey : Et bien, s’ils dépassent les limites, il y a des ramifications. Ils partageaient donc ce qu’ils pouvaient, ce qu’ils pensaient pouvoir partager tout en restant en sécurité.

David : De quelle façon le cas de William Tompkins a-t-il affecté ce dont vous parliez dans cette émission ? Avez-vous eu une discussion personnelle avec lui ? A quel point est-il au courant de ce que vous savez ?

Corey : Oui, nous avons travaillé ensemble récemment et nous avons eu un certain nombre de discussions. Et il est évident que les informations que je regardais sur la tablette transparente intelligente provenaient de ces briefings avec les agents doubles allemands.

Et il y avait beaucoup de petits détails que nous échangions dans un va-et-vient et où j’ai vu plusieurs fois une lumière dans ses yeux à propos de quelques sujets.

David : Par ailleurs, il y a également eu Pete Peterson qui m’a dit récemment que la conclusion actuelle du gouvernement des États-Unis était que vous étiez en contact avec de véritables extraterrestres lorsque cela a commencé, et que ce contact dont vous aviez fait l’expérience était en fait authentique.

Cela est significatif parce qu’il y a un véritable initié ayant dit que l’avis collectif extérieur est que vos informations sont authentiques.

Corey : Oui. Et bien, ils me surveillent de suffisamment près pour le savoir.

David : Très bien. Passons à une autre question. C’est assez intéressant et rédigé maladroitement, mais nous la prenons.

“Pourquoi est-ce que la Cabale vous autorise à divulguer votre histoire et des informations ?”

Corey : Ce n’est pas qu’ils m’y autorisent. Il y a une sorte d’impasse entre l’Alliance et la Cabale. L’Alliance a ses éléments en place ainsi que la Cabale.

Ce qu’il semble se produire ici, c’est que je suis probablement entrainé dans cette divulgation de la Marine qui se déroule à travers Tompkins pour commencer.

On lui a donné le feu vert pour présenter ces informations qui sont presque identiques à celles que j’ai partagé. Il se pourrait qu’il y ait une sorte de barrage mis en place, je suppose, pour garder les pouvoirs loin de chez moi.

Mais ils se sont incontestablement manifestés. Vous savez, le survol des hélicoptères. Dans le jardin avec mon fils, j’avais sur ma poitrine un laser vert. Ils se sont fait connaitre.

David : Pensez-vous que les gens aient été conditionnés à travers les divers films d’Hollywood à croire que le soi-disant “Big Brother” est tout-puissant, qu’il voit tout, et que personne d’authentique ne pourrait être en mesure de dire quoi que ce soit sans être immédiatement tué ? Pensez-vous qu’ils nous aient conditionné socialement ?

Corey : C’est le cas. Il y a plein de gens dans ce domaine qui pense même que la Cabale ne peut pas être détruite.

David : Que pensez-vous de films tels qu’”Iron Man 3″ et “Captain America : le soldat de l’hiver”, où il y a une assistance militaire dans le film, vous avez un budget de plus de 100 millions de dollars, et les films exposent très clairement la Cabale ? Personne ne peut le nier.

Corey : Il y a certainement eu de l’argent de l’Alliance et des objectifs insérés dans Hollywood récemment afin d’exposer les différents aspects de la Cabale. C’est bon signe puisqu’Hollywood était complètement contrôlé par ce que nous nommons la Cabale depuis sa création.

David : Je vais vous ‘interpellerr’ avec une autre question.

Corey : Très bien.

David : Wahou ! “Y a-t-il un moyen d’offrir un genre de pardon à la Cabale/l’Alliance en échange d’une Divulgation Totale ? “

Corey : Hum. Je pense que des choses comme cela ont été dans l’air, mais pour ce qui est du côté de l’Alliance, combien de gens peut-on amener à être d’accord pour enlever les ramifications de ce que la Cabale a fait durant les 100 dernières années minimum ?

David : Oui.

Corey : Ces gens veulent un châtiment. Vous savez, ce ne sont pas des anges. Ils veulent des conséquences pour tous ces crimes contre l’humanité qui sont arrivés.

David : Lorsque vous dites “ces gens”, voulez-vous dire l’Alliance ?

Corey : Oui, l’Alliance.

David : Oui. Je pense également, et laissez-moi vous demander ce que vous en pensez, que les personnes dans notre communauté qui suivent cela ont eu du temps pour apprendre la vérité. Alors que ce que vous décrivez semble être une exposition plutôt soudaine de beaucoup d’informations qui seraient très désobligeantes.

Et comment pensez-vous… Ou quel est le plan de l’Alliance sur ce qui arrivera lorsque toutes ses informations désobligeantes sortiront d’un bloc ?

Corey : Vous savez, je n’ai pas vu de quelconque type de plan pour l’après divulgation. C’est une des choses sur laquelle je travaille avec d’autres personnes afin d’être présents avec des psychiatres – d’être présent avec un plan d’intervention.

Si nous obtenons la Divulgation Totale, il y aura beaucoup de gens dehors qui, comme vous l’aviez dit auparavant, ne seront plus capables de sortir de leur lit ou de se nourrir, et qui auront besoin d’aide.

David : Oui.

Corey : Je n’ai pas encore vu de plan de qui que ce soit pour un monde après divulgation.

David : “Y a-t-il des protocoles en place afin de contrecarrer les fuites d’informations et les divulgateurs ? Dans quelle mesure la désinformation, les histoires à la Une, etc., sont-elles utilisées afin de maintenir un déni plausible et le secret ?”

Corey : Et bien, oui, ils utilisent souvent des diversions afin de découvrir d’où proviennent les fuites. Vous allez compartimenter votre personnel, ce qui est habituellement déjà fait chez les militaires ou dans les programmes.

Ensuite, vous leur donnerez des versions légèrement différentes des informations afin de découvrir sur quelle section vous devez vous focaliser, avant de vous focaliser sur un individu.

David : Hum.

Corey : Alors oui, beaucoup de diversions sont utilisées. Ils vous mentiront et cela ne leur posera aucun problème afin d’essayer de vous piéger de sorte que vous vous révéliez vous-même comme étant l’informateur.

Les moyens de lutte contre les fuites sont d’attaquer l’informateur, d’utiliser la diffamation, ou bien de déterrer quelque chose de son passé. C’est leur première façon de s’en prendre aux gens qui sont plus dans le domaine public.

Si vous êtes dans les programmes et que vous essayez de laisser filtrer quelque chose, des fuites non autorisées, alors vous pouvez très facilement disparaître.

David : “Si le Programme Spatial Secret et d’autres groupes de la Cabale possèdent des technologies d’anti-vieillissement ou de guérison, pourquoi ne sont-elles pas utilisées par des gens comme George Bush Sr., Henry Kissinger, et autres membres âgés de haut-rang de la Cabale ?”

Corey : Et bien, beaucoup de personnes que nous pensons être de haut-rang dans la Cabale, ne le sont pas véritablement. Les personnes les plus haut placées… nous ne connaissons pas leur nom. Nous ne savons pas qui elles sont. Elles restent cachées.

Ils tirent donc avantage de certaines de ces technologies mais ils utilisent ces technologies à l’intérieur de ces groupes de la Cabale afin de contrôler les gens au-dessous d’eux. Vous savez, ils agissent toujours… C’est comme une carotte à faire miroiter sous leur nez.

“Si vous faites ceci, lorsque vous atteindrez un certain point, nous vous renverrons à un certain âge et ensuite nous vous renverrons riche dans la société et nous vous laisseront faire ce que vous voulez.”

David : J’ai entendu ceci, et je veux votre avis sur la question, que certaines de ces personnes au rang dont il était fait référence dans la question, pourraient se voir offrir quelque chose qui s’apparente davantage à un transfert d’âme, où d’une certaine façon, grâce à une technologie avancée, leur conscience pourrait être téléchargée dans ce qui semble être un être complètement séparé.

Corey : Il y a différentes facettes à ces groupes de la Cabale. Certains d’entre eux sont des prophètes de l’IA (l’Intelligence Artificielle). Ils veulent être téléchargés dans une sorte de base de données.

Il y a une technologie qui est une technologie de transfert d’âme qui utilise les champs électromagnétiques afin de pousser l’âme d’une personne dans un autre corps qui a été génétiquement conçu pour être compatible avec l’énergie correspondante à leur ancien corps.

Et il y a des groupes qui… ils atteindront un certain âge et ensuite, leur mort sera feinte. Ils ne meurent pas réellement. Ils seront emmenés et ils seront rajeunit. Et quelques années plus tard, il se peut que vous voyiez quelqu’un et que vous vous disiez, “Wahou ! Il ressemble à Henry Kissinger quand il avait 28 ans.”

David : Hum.

Corey : Mis à part cela, il n’y a aucun moyen de savoir ce qui lui est arrivé.

David : Y a-t-il une technologie de clonage ? Peuvent-ils cloner quelqu’un et en faire une version plus jeune ?

Corey : Certainement. C’était la version dont vous parliez où ils vous mettent dans un autre corps avec un transfert d’âme. Vous devez avoir un clone, un corps génétiquement modifié qui va correspondre à votre fréquence…

David : Oh, cela doit être un clone de votre propre corps ?

Corey : Oui, ou ils peuvent… Ils créent d’autres avatars de votre corps qui sont… mais ils doivent être génétiquement programmés afin de correspondre à la fréquence de votre ADN, et tout cela.

David : Hum. J’ai eu d’autres initiés qui m’ont dit que le clone typique ne vivait pas beaucoup plus de deux ans.

Corey : Et bien, il doit être parfaitement génétiquement modifié pour vous. Afin d’y vivre à long terme, cela doit être un corps conçu pour correspondre… à la fréquence.

David : “Quelles formes…” cela s’intègre bien avec ce dont nous venons de parler. “Quelles formes de technologies d’amélioration de l’humain existent déjà ? Par exemple, être plus grand, avoir plus de muscles, augmentation de votre QI et de votre capacité de mémoire.”

Corey : Une fois que nous commencerons à recevoir cette technologie des non-terrestres sur la programmation génétique et la manipulation du corps humain, cela sera un jeu d’enfants.

Le corps humain est très facilement modifiable et manipulable avec certaines technologies. Ils peuvent piéger le corps dans certains champs temporels pour accélérer ou inverser les cellules. Ils peuvent faire tout un tas de choses.

David : Je voudrais vous faire part de quelque chose, un joker, dont je viens juste d’entendre parler par un autre initié qui a des connexions avec le programme spatial, et qui ne s’est pas encore fait connaître. Et il a un peu jeté cela au hasard.

Nous discutions il y a deux semaines du fait qu’il était au courant d’un groupe d’humains particuliers qui étaient élevés pour avoir une taille très grande, destinés pour un certain travail dans l’espace, mais la vitesse à laquelle ils étaient élevés, était trop rapide de sorte qu’ils étaient en fait comme des drones ouvriers.

Et il disait que cela avait à voir avec le fait que si vous essayez de faire grandir ce matériel génétique trop vite, vous avez ces vilaines…

Corey : Ces choses hormonales.

David :… anomalies qui surviennent. Avez-vous le moindre commentaire sur cela ?

Corey : Oui, oui. Il y a certains des… sortes de programmes types de supers-soldats où ils faisaient grandir ces humains mais en jouant avec leurs hormones afin de les rendre gargantuesques, de leur faire des os plus grands.

Mais leur front avait un air très bizarre autour de leurs orbites. Leur mâchoire avait un air très homme des cavernes ou étrange à cause du processus.

David : Hum.

Corey : Oui, c’est quelque chose dont j’ai entendu parler.

David : Oui, c’est intéressant. D’accord. Alors pour clarifier cette question, ils ont également la capacité de faire des choses comme de booster le QI ?

Corey : Oui, ils peuvent améliorer votre QI. Ils peuvent améliorer vos capacités intuitives à travers des manipulations génétiques, la thérapie des gènes.

David : D’accord, c’est intéressant. J’espère que cette question est répondue à l’affirmative mais nous ne le savons pas vraiment, je suppose.

“Est-ce que le public sera en mesure de voyager librement à travers notre propre système solaire et au-delà dans les 70 prochaines années ?”

Corey : Je ne vois pas cette technologie être facilement accessible à chacun immédiatement. Je pense que cela va être un processus. Ils vont devoir le développer à une large échelle. Les gens vont devoir s’acclimater à l’utiliser.

Je pense qu’il faudra un moment avant que la personne lambda soit en mesure de faire un voyage jusqu’à Jupiter.

David : Pensez-vous qu’il pourrait y avoir un certain protocole accepté pour les voyages par portails plutôt qu’avec des appareils, où les gens pourraient avoir des emplois et se téléporter vers certaines locations sur et de la Terre comme si cela faisait partie de leur travail ?

Corey : Des gens comme les diplomates et ce genre de choses, pas la personne lambda – pas au début. Il faudra encore attendre.

David : D’accord, question suivante. “Si les réplicateurs fonctionnent sur le principe de la conversion de l’énergie en matière, est-ce que cela signifie également qu’il y ait une inversion de cette technologie où vous pouvez éliminer les déchets en les transformant à nouveau en énergie ? “

Corey : Oui. Oui.

David : Ah, ah.

Corey : Oui, oui. Ils ont… Oui, ils ont la capacité d’inverser le processus.

David : D’accord. Avez-vous un exemple de cela ? L’avez-vous jamais vu être utilisé ?

Corey : Je ne l’ai pas vu être utilisé, mais je savais qu’ils avaient la technologie et qu’elle était utilisée.

David : Est-ce que l’énergie était stockée dans une sorte de batterie, ou bien… où allait-elle ?

Corey : Et bien, ils peuvent également l’utiliser pour le transport de matériels différents d’un site à l’autre. Alors, je veux dire, oui, mais ce n’est pas quelque chose dont je connaisse beaucoup de détails.

David : D’accord. “Y a-t-il un moyen pour nous de nous protéger nous-mêmes des ondes scalaires et autres technologies de type contrôle de l’esprit ? “

Corey : Je ne connais pas de bon moyen de vous protéger de ces choses, à moins de vivre dans une pièce sécurisée ou une cage de Faraday.

David : Très bien. Laissez-moi vous demander quelque chose. L’autre jour, j’ai un initié qui m’a dit qu’il ne jurait plus que par cela. Il emporte toujours une bouteille vide, comme une bouteille d’eau en plastique, dans son sac-à-dos.

Et il prétend que si un faisceau scalaire est utilisé contre vous, alors vous l’entendrez soudainement craqué un petit peu. Elle fera un bruit sec. C’est en rapport avec un changement dans la pression de l’air. Avez-vous entendu parler de cela ?

Corey : Oui, cela peut arriver avec certaines fréquences. Oui, cela peut arriver mais…

David : Et il m’a dit que si cela arrivait, vous vous déplacez simplement dans un endroit différent parce qu’apparemment cette technologie nécessite que vous soyez dans un lieu fixe. Et si vous bougez ne serait-ce qu’un petit peu, cela réduit son efficacité.

Corey : Oui, c’est vrai.

David : D’accord. Et bien, Corey, laissez-moi vous demandez ceci, parce que j’ai également eu de nombreuses discussions avec Pete Peterson à propos de cela, et il prétend qu’il était un spécialiste du contrôle mental pendant plusieurs années.

Il m’a dit que certaines personnes ont ce qu’il nomme de l’ADN d’Alien et que cela implique une plus grande résilience face à ce type de technologies. N’avez-vous jamais entendu parler de cela ?

Corey : Pas au sujet de l’ADN d’Alien, mais que différents individus ont la capacité de mieux résister que d’autres à ces technologies.

David : Une autre chose intéressante qu’il m’ait dit, c’est qu’il développait quelque chose appelé un générateur d’oscillations de fréquences. L’idée générale en est que si vous êtes… la vitesse à laquelle votre cerveau fonctionne est au-dessus d’une certaine oscillation de fréquence, à une certaine vitesse de rafraîchissement, alors ces technologies deviennent moins efficaces, et ainsi cela stimulerait la fréquence des gens à s’élever.

Corey : Oui.

David : Avez-vous entendu quoi que ce soit sur une possible haute fréquence pouvant être une bonne contremesure ?

Corey : Et bien, il y a également… Dans les programmes, oui, vous allez avoir des contremesures. Mais le citoyen moyen ici, comme la personne qui pose cette question, elle n’aura pas de contremesure.

Il y a des produits pharmaceutiques que les gens peuvent prendre et qui affectent leur corps de façon à ce qu’ils soient moins vulnérables à ces choses.

Mais le citoyen moyen là-bas dehors, ne peut pas simplement mettre de l’aluminium autour de sa tête et espérer que cela fonctionnera. Je veux dire, il n’y a pas véritablement grand chose qu’il puisse faire.

David : Je voudrais simplement soulever l’éventualité, d’après certaines des discussions que j’ai eu avec Pete, que si vous avez, d’après ses recherches, si vous avez une paisible concentration méditative, et bien que cela élève votre oscillation de fréquence et cela vous rend moins vulnérable.

Corey : C’est juste.

David : Pensez-vous que cela soit possible ?

Corey : Oui, des personnes plus positives, des personnes qui sont incontestablement débranchées, seront moins vulnérables.

David : D’accord. Alors, si les gens font de la méditation, pratique le pardon, l’amour, ils seront moins susceptibles d’être affectés par ce type de choses ?

Corey : Ah, cela pourrait être atténué.

David : D’accord.

“Les Accords de Mahomet déclare que les ETs ne sont pas autorisés à interférer dans le développement de l’humanité. Est-ce que les Dracos et les Aviens Bleus ont cassé ces accords en prenant les mesures qu’ils ont pris ?”

Corey : Tout d’abord, l’Accord de Mahomet n’a véritablement rien à voir avec Mahomet, si ce n’est le fait de s’être déroulé dans cette période où il était ici sur Terre.

David : D’accord.

Corey : Les Reptiliens et les Aviens Bleus, je suppose, il est dit qu’ils ont violé ce traité ? Ils n’ont pas…

David : Il se demande si la clause de non-interférence a été violée par eux en apparaissant comme ils l’ont fait.

Corey : Et bien, ils ne sont pas apparus aux masses.

David : D’accord.

Corey : S’ils apparaissaient aux masses ou bien à de petits groupes de gens, alors oui, ils l’enfreindraient incontestablement.

David : Comment le travail qu’ils font entre-t-il dans les directives de ce traité ?

Corey : Les êtres positifs collent à cette loi de façon très précise, mais ils savent également très bien comment la contourner. Et je suis sûr qu’ils travaillent au plus près des limites de ces Accords.

David : Quel serait un exemple de ce que les Dracos essayeraient de faire afin d’aller le plus loin possible, mais sans franchir la limite ?

Corey : Et bien, les Dracos sont connus pour être apparus devant de petits groupes qui les avaient convoqués en quelque sorte, mais ils ne vont pas apparaître devant un grand groupe de gens ou des gens avec des appareils photos ou quoi que ce soit comme cela. C’est contre les Accords.

David : “Y a-t-il un programme qui croise les humains avec des extraterrestres et qui crée des hybrides ? Si c’est le cas, pourquoi est-ce que cela existe et avez-vous vu un de ces enfants ?

Corey : Comme je l’ai déclaré auparavant, il y a 22 programmes différents qui sont à la fois génétiques et spirituels. À l’intérieur de ces programmes, il y a de multiples sous-programmes où il y a un épissage de l’ADN avec d’autres êtres faisant partie de cette grande expérimentation.

Et certaines de ces êtres sont… ils les utilisent.

En fait, il y a un milliard d’années, il y avait un groupe d’Aliens dont nous parlons. Nous voyons ces étranges hybrides qui ont fini par être nous, et nous avons alors été transportés sur cette planète. Il y a beaucoup de cela qui se passe – beaucoup d’exploitation génétique qui se passe.

Tenter de déterminer… à quel programme correspond tel groupe, c’est très difficile parce qu’il y a de multiples programmes d’hybridations en cours.

David : Il y a une autre question qui provient d’un initié auquel j’ai récemment parlé : “Partant du fait que la Terre est cette corne d’abondance génétique où apparemment beaucoup plus de types de génétiques peuvent survivre grâce à ces fréquences complexes, pensez-vous qu’il pourrait y avoir des programmes futurs dans lesquels beaucoup d’autres types de vies sur Terre seraient accélérées à un point où elles deviendraient des hominidés de type humain et ensuite, semées à travers la galaxie dans des endroits différents ?

Corey : Oui, cela fait partie des 22 programmes.

David : Oh, vraiment ?

Corey : Oui, sans aucun doute.

David : Pensez-vous que cela peut prendre en compte des choses comme les êtres calmars, les dauphins, les êtres insectes, ce genre de choses ?

Corey : Ces différentes programmes génétiques travaillent de concert avec ce qui se passe dans la région d’expérimentation, les énergies cosmiques. Nous sommes sur le point de voir arriver ces fluctuations d’énergies et qui vont apporter des changements importants. Ils travaillent de concert avec cela.

David : “Avez-vous le moindre conseil sur la façon dont nous pourrions identifier les extraterrestres et les hybrides qui sont déjà intégrés parmi nous ? “

Corey : Cela dépend de leur stade d’intégration. Souvent, ils amènent ces êtres et ils ont même un gestionnaire pour les aider à s’acclimater.

David : Lorsque vous dites qu’ils amènent des êtres, qui sont-ils ?

Corey : Les êtres qui les ont conçus, qui ont créé les hybrides.

David : D’accord.

Corey : Ils les amènent, les installent dans une situation où ils auront un appartement, peut-être un travail. Et ils auront un humain, qui est un contact, qui les aidera, les assistera, à s’acclimater à la vie humaine.

David : Mais évidemment, ce que vous nous décrivez serait un être qui serait pratiquement impossible à discerner d’un autre être humain sur Terre.

Corey : Tout à fait.

David : D’accord.

Corey : Vous n’allez pas voir marcher dans la rue les hybrides qui sont… qui ont une apparence différente.

David : Certaines personnes pourraient être très effrayées par cette information. Alors parlons un peu de cela.

Tout d’abord, si un tel être est amené ici, pose-t-il la moindre menace pour nous au-delà d’un être humain typique sur Terre ?

Corey : Non. Ils apprennent simplement à se socialiser, comment se fondre dans la masse.

David : Ils n’ont pas de caractéristiques inhabituelles qui leur permettraient d’avoir une capacité d’armement ou quelque chose qui les rendraient très dangereux pour la vie humaine ?

Corey : Pas que je sache.

David : D’accord. Dans quelles mesures pensez-vous que ce programme d’immigration soit étendu ?

Corey : Je veux dire, cela se poursuit. Je n’ai pas de chiffres. Mais c’est quelque chose qui était en cours et que nous connaissions pendant les programmes d’interception et d’interrogation d’intrus.

Il y avait parfois des groupes qui venaient et essayaient d’implanter des gens comme cela, sans autorisation appropriée ou bien qui ne travaillaient pas avec les bons groupes.

David : “Si les divers terrestres et ETs sont des êtres de densités ou de vibrations différentes, comment peuvent-ils se rencontrer et communiquer les uns avec les autres ? “

Corey : Cela nous ramène aux personnes qui mélangent les densités et les dimensions. La façon dont je l’ai décrit, comment définiriez-vous la densité d’une bactérie ?

David : Dans les termes de la Loi de l’Un, c’est la seconde densité.

Corey : La seconde densité. Qu’en est-il du ver de terre ?

David : Seconde densité

Corey : La seconde densité. Pouvez-vous toucher un ver de terre ?

David : Absolument.

Corey : Est-ce qu’un virus peut interagir avec vous ?

David : Oui.

Corey : Oui. Alors ce n’est pas comme si quelque chose était de quatrième densité et que soudainement vous passiez à travers lui.

David : Oui.

Corey : Ce n’est pas ce dont j’ai fait l’expérience.

David : Alors un être de haute-densité pourrait laisser derrière lui un corps qui pourrirait ?

Corey : Oui.

David : D’accord. “Avez-vous personnellement rencontré des extraterrestres avec des caractéristiques félin-humain ?

Corey : Je n’en ai pas rencontré un, mais j’en ai vu un qui avait été récemment tué. Il y avait un ordre de capture ou de tuer sur ce non-terrestre de type félin. Ils sont capables d’apparaître et de disparaître à volonté.

Ils ont piégé celui-là dans une sorte de filet, un filet électronique ou électrique, qui l’a tué.

Lorsque je l’ai vu, il était… la façon dont il été allongé, cela crépitait. Il n’est pas mort de façon plaisante.

David : Wahou ! Alors pour revenir à cette question au sujet des densités, c’est un être qui a laissé un corps derrière lui, mais qui pouvait également se dématérialiser.

Corey : Oui. Mais en utilisant cette technologie, je ne sais pas… si c’est une technologie ou bien si c’est une capacité qu’il possédait.

David : Cela nous amène à une autre question implicite évidente écrite ici, qui est que si “Avatar”, le film de James Cameron, comme en a témoigné Pete Peterson, possède de multiples exemples de matériels précis étant déjà utilisés dans les divers programmes spatiaux, les exploitations minières semblent exactes, qu’en est-il du peuple dans “Avatar” avec leurs caractéristiques félines ?

Pensez-vous qu’il y ait une part de vérité là-dedans ?

Corey : Je pense qu’ils ont basé cela sur des rapports de… Il y a un certain nombre de créature qui ont une apparence féline, mais il y en un dans cette communauté dont les gens parlent beaucoup, et il se trouve que celui qu’ils ont capturé et tué, était un de ceux-là.

David : Est-ce que la couleur de peau est exacte – le bleu ?

Corey : C’était plus près du violet.

David : Hou ! Vraiment !

Corey : Oui. Lavande, je suppose.

David. C’est intéressant. Très bien. C’est tout le temps dont nous disposons pour répondre à vos questions dans cet épisode. C’est David Wilcock et Corey Goode qui vous amènent la “Divulgation Cosmique”. Nous vous remercions de nous avoir suivis.

Divulgation Cosmique – Témoignage de Boyd Bushman sur son lit de mort

Saison 7, Épisode 21, 23 mai 2017

 

David Wilcock: Très bien. Bienvenue à “Divulgation Cosmique”. Je suis votre hôte, David Wilcock. Je suis ici avec Corey Goode, notre initié des initiés. Et dans cet épisode, nous avons des images rares d’un initié de chez Lockheed Martin, rien de moins que Boyd Bushman aujourd’hui décédé.

Donc, Corey, bienvenue à l’émission.

Corey Goode: Merci.

David: Très bien. Donc, voici notre premier extrait d’une interview, avec Boyd Bushman, que nous n’avons pas tourné nous-mêmes mais qui est du domaine public, une utilisation équitable sur Internet. Et compte tenu de son importance et de ce dont nous parlons dans cette série, elle vaut la peine ou le temps qu’on la regarde. Voyons ça.

* * * * * *

NOUS VOUS PRÉSENTONS DONC BOYD

Boyd Bushman: Je m’appelle Boyd Bushman. Je suis un scientifique senior de chez Lockheed Martin. J’ai 27 brevets à mon crédit.

Il y a environ 13 ans, j’ai rencontré une personne à qui le Dr. Teller avait donné un emploi.

Dr. Teller était le bras droit d’Oppenheimer.

Et même après qu’Oppenheimer ait été expulsé de la Zone 51, le Dr. Teller est resté là et était responsable de plusieurs programmes.

La personne avec laquelle j’ai été en contact à deux ou trois reprises, est maintenant le directeur de ce programme, et ils me tiennent continuellement à jour sur tout ce qu’ils peuvent. Je possède une autorisation de confidentialité de haut niveau.

Je choisis cependant, de part leurs propres objectifs, de ne pas l’utiliser parce qu’ils, les intelligences autour de moi et moi-même, croyons en fait qu’une grande partie de toutes ces informations devrait sortir de ces sombres activités de la Zone 51, et être placées de façon  à ce que les gens puissent y avoir accès.

Donc, c’est ce qui a commencé, il y a environ 13 ans.

Comme je suis scientifique, je ne crois pas aux théories. Je dis essentiellement: “Suivez les données; la théorie est sans importance.” Si quelque chose ne peut pas être vérifié par un test physique en confirmant la véracité, je ne vais pas l’incorporer dans cette [information] que je vous présente.

Par conséquent, tout ce que nous présentons ici sera une donnée qui provient d’eux, directement de moi à vous.

* * * * * *

David: Il parle de l’idée que Teller travaillait avec un groupe d’initiés et qu’à présent, ceux-ci voulaient divulguer la vérité. Donc, est-ce que cela se passe assez souvent dans ces programmes classifiés, que les gens souhaitent réellement faire sortir les informations?

Corey: Oui, c’est assez courant. Et tous ceux qui sont responsables de la sécurité de ces groupes le savent. Ils ont fait des profils de personnalité de toutes ces personnes. Ils les surveillent de très près. Ils observent le langage corporel, les différentes micros expressions faciales. Ils les regardent très attentivement pour savoir s’il leur faut intervenir.

Donc  très souvent, ces gars auront généralement de ces conversations, vous savez, pour parler de cela, ils vont préférablement s’asseoir lors d’un repas du dimanche, au lieu d’en discuter au travail.

Et finalement, ils finissent par être découverts, pour la plupart. Il est très rare qu’ils ne se font pas découvrir, qu’ils en parlent “en dehors du bureau”, comme ils le disent.

David: Il a dit: «J’ai un haut niveau de confidentialité, mais je choisis de ne pas l’utiliser.» Que penses-tu qu’il voulait dire par là?

Corey: Si vous entrez et travaillez dans le cadre d’une autorisation de sécurité supérieure, vous êtes lié légalement, par tout ce que vous avez accepté, lorsque vous avez signé l’accord pour le niveau de sécurité.

Donc, s’il essaie de faire ça, c’est qu’il tente de contourner les contraintes de sécurité et les éventuelles retombées légales, ou pour sa pension. Alors, il joue un peu comme un petit jeu.

David: Et puis, quand cette interview est sortie, et je suis certain que vous vous en souvenez, cela s’est répandu sur internet, et même dans les médias officiels, comme une traînée de poudre. Il y a eu quantité d’articles qui ont été écrits là-dessus, parlant de ce gars.

Alors donc, pour moi, ceci suggère qu’il ne travaille pas comme un arnaqueur, mais que ce qu’il a fait ici, faisait peut-être partie d’un plan orchestré. Pensez-vous que ce soit le cas?

Corey: Eh bien, ça se peut très bien, parce que les groupes que j’ai précédemment décrits, ceux qui ne se font pas prendre au piège, sont ceux qui trouvent dans les gens de la sécurité, des personnes du même niveau de pensée, et qui ferment les yeux à ce sujet.

Ce sont ceux-là qui ont réussi à faire progresser cette alliance PSS.

David: D’accord.

Corey: Vous savez? C’est comme cela que ça a démarré.

David: Quel serait l’objectif des articles sur cet homme et que dirait-il d’être vu du grand public, alors que nous avançons avec cet épisode?

Il semble avoir de la crédibilité. Il dit qu’il travaille pour Lockheed. Nous allons voir quelques photos d’extraterrestres, apparemment.

Quelle serait l’objectif final de promouvoir ces vidéos et de rendre public son témoignage, devant le monde entier?

Corey: Eh bien, l’Alliance de toute façon, et aussi – peu importe qui nous voulons nommer – le gouvernement de l’ombre, ils ont préparé la conscience de l’humanité par l’entremise des films et, vous savez, des bandes dessinées, et des personnes qui comme ça, lancent des déclarations sur leur lit de mort.

Ils veulent en quelque sorte livrer cette information d’une certaine manière, en petits morceaux à la fois, dans notre subconscient – de façon à pouvoir , au besoin, s’en distancer ou la nier.

David: Il a dit qu’il travaillait pour Lockheed, et qu’il avait 27 brevets.

Corey: Cela devrait être facile à vérifier, à moins qu’ils ne soient…

David: C’est ce que je pense.

Corey:…L’un des 5 700 brevets classifiés.

David: Maintenant, la raison pour laquelle je mentionne ceci, est-ce que vous pourriez vérifier si ces brevets étaient retenus, dans le cadre de la sécurité nationale et, par conséquent, nous ne pourrions peut-être pas les trouver, parce qu’ils pourraient faire partie de la technologie classifiée?

Et, pourrait-il y avoir assez de choses produites par Lockheed, qui ne soient pas classifiées, ou du moins, certains de ces brevets pourraient-ils être retracés?

Corey: Oui. Une bonne partie de leurs brevets ne sont pas classifiés, mais les plus sensibles finissent par figurer parmi les quelques 5 700 brevets maintenus sous secret jusqu’à ce jour.

David: Donc, si quelqu’un essaie de vérifier, il pourrait trouver certains brevets.Il  pourrait ne pas trouver tous les 27, mais il est probable qu’au moins certains d’entre eux puissent être retracés.

Corey: Oui.

David: Beaucoup de ces initiés, tels que William Tompkins, et les gens à qui il a parlé, se font dire: ”Hé là, calmez-vous! Vous savez, ce sur quoi vous travaillez, nous allons le publier dans 10 ans.”

Alors, 10 ans passent, et rien ne se passe.

Comment cela influence-t-il ce que nous voyons maintenant, avec ce gars qui ouvre, surtout quand le docteur lui dit qu’il ne lui restait que quelques semaines à vivre?

Corey: Eh bien, c’est très courant, en leur disant « une décennie – c’est dans une dizaine d’années ». On a dit ça à beaucoup de gens dans les programmes dans lesquels j’étais.

David: Vraiment?

Corey: Beaucoup d’entre eux, qui avaient une conscience, voulaient savoir quand cette information allait être remise au public? Et ils voulaient aussi avoir le crédit pour ce qu’ils faisaient. Ils veulent que le public sache ce qu’ils ont fait.

David: Bien sûr.

Corey: On leur disait: «Tu seras un héros un jour. Tout le monde le saura dans dix ans.» Et ils continuent de pousser du pied sur l’échéance, et beaucoup de ces gens sont finis par être très désillusionnés et donc, mûrs pour devenir des membres de l’Alliance.

David: Comment l’Alliance est-elle en mesure de contacter les personnes à ce poste, sans se faire dénoncer, s’il y a tellement de surveillance? Comment réussissent-ils à le faire?

Corey: Ce sont généralement des gens sympathiques au sein de l’organisation de sécurité de ces différents groupes. C’est que habituellement, si vous voulez commencer une sorte de subversion, vous devez d’abord infiltrer la sécurité ou la police.

David: Donc, vous dites que cela se produirait alors en une conversation verbale avec, comme exemple, quelqu’un qui serait un gardien de sécurité?

Corey: Oh, oui. Seulement par le – Vous savez, – le bouche à oreille, le bouche à oreille.

David: Est-il possible pour les gens, de faire des échanges par lettres? J’ai entendu dire récemment, que les bureaux de poste des États-Unis, ne liront peut-être pas vos lettres, mais ils scannent maintenant le courrier de tout le monde, et regardent à qui vous envoyez du courrier.

Corey: Non, et il n’est pas conseillé d’avoir quoi que ce soit par écrit. Vous savez . . .

David: Vraiment?

Corey: Ouais. Et vous passez des informations vers le bas de l’échelle, ce qui peut être peu fiable, comme le jeu du téléphone. Cela passe par les filtres des différentes personnes, donc ça se modifie un peu, mais vous ne voulez rien mettre par écrit.

David: Lorsque nous étions en train de parler avant l’émission, de la validation de ce qui a été récemment présenté pour Boyd Bushman, il semble que c’est venu de cette fuite de la Voûte 7, qui a récemment eu lieu.

Donc, pour ceux qui n’ont pas fait attention à cela, puisque cela a passé très vite dans les médias, pouvez-vous nous expliquer quelle est cette histoire de Voûte 7, et comment cela se rapporte-t-il à la Divulgation?

Corey: Oui. La Voûte 7 était une lancée de données effectuée par WikiLeaks sur la CIA.

David: Et je comprends qu’il y a 8 700 documents dans cette Voûte 7.

Corey: C’est une très grande sortie.

David: Oui. Ce qui m’a le plus surpris, c’est que, lorsque WikiLeaks est sorti avec cela et a déclaré que 99% des histoires qu’il y a là-dedans, ne sont pas encore du domaine publique! Et nous avons vu Drudge Report appeler ça, un autre Snowden.

Quel serait le but de cette diffusion d’informations à partir de documents classifiés de la CIA? Et quel rapport cela a-t-il avec la divulgation?

Corey: Ils ont publié beaucoup de noms dans cette décharge de données de la Voûte 7, et beaucoup de ces noms, sont des personnes civiles qui ont été sous l’œil de la CIA.

David: Donc Boyd Bushman est dans les fuites de la Voûte 7.

Corey: Oui.

David: Ils l’observaient et le surveillaient.

Corey: Il s’agissait d’une liste de civils surveillés par la CIA.

David: Si la NSA est notre Agence de Sécurité Nationale, qui est vraiment une agence de surveillance nationale, et c’est ce qu’ils font, pourquoi la CIA doit-elle faire exactement la même chose, mais sous leur propre parapluie? Cela n’aurait pas de sens pour la plupart des gens.

Corey: Beaucoup de ces organisations ne sont pas complètement connectées en matière de données. Ils ne sont pas nécessairement tous connectés à la même meule de foin.

Ils auront leurs propres meules de foin. Et c’est superflu, mais ces groupes ne sont pas entièrement . . . Ces groupes ne partagent pas toutes les données entre eux. Ils passent par un genre de comité de partage des informations les uns avec les autres.

David: Une des choses qui vient juste de sortir sur la Voûte 7, était une fuite provenant des plus hauts niveaux, c’est que personne n’est autorisé à travailler les uns avec les autres dans la CIA pendant plus de trois ans, parce qu’ils sont tellement préoccupés par la possibilité que les individus d’une équipe puissent commencer à former leurs propres petites factions.

Corey: Collusion, oui.

David: Pensez-vous que ça provient en partie de l’Alliance, et comment tentent-ils d’empêcher l’Alliance de se développer?

Corey: C’est comme ça qu’ils tentent d’éviter tout effort coordonné contre eux.

David: Exactement. D’accord. Maintenant, voyons la prochaine partie très intéressante de l’entretien réalisé avec Boyd Bushman, l’initié de Lockheed Martin, dans sa confession sur son lit de mort. Regardez-ça.

* * * * * *

LES ALIENS SONT RÉELS

Boyd Bushman: Je lui ai demandé de me parler de ceux qui faisait voler ces engins. Il m’a donc dit: “D’accord…Ils sont approximativement d’une grandeur de 5′, 4½’ à 5′.”

Ils y en avaient un ou deux d’entre eux qui avaient 230 ans. Et nous en avons un total d’au moins 18, qui étaient là, et opéraient avec nos installations, lorsque Teller les a mises en place.

Et remarquez que les yeux sont différents, le nez est différent, mais ils ont cinq doigts, cinq orteils, deux yeux.

Et plutôt étrangement, je lui ai demandé comment ils communiquaient. Il dit: “Eh bien, c’est comme ça, Boyd…Vous avez disons, une question dans votre esprit. Vous entrez dans une pièce où se trouve l’un d’entre eux, et tout à coup, vous vous retrouvez à répondre à votre question, avec votre propre voix. Ils peuvent utiliser votre propre voix télépathique pour vous parler. “

Et j’ai dit: “D’accord!”

Maintenant, c’est à ça qu’ils ressemblent de face, mais lorsque vous tournez autour et les regardez de dos, ça ressemble à ça.

Maintenant, remarquez qu’ils ont trois os dans le dos. C’est en fait du cartilage. Néanmoins, c’est un système beaucoup plus efficace que le nôtre.

Ils ont également seulement  trois côtes dans leur système. Ceci est aussi le dos d’un Alien.

Et voici une photo à 45°.

Et maintenant, quand on parle d’extraterrestres, j’ai poussé la question, et il a dit: “Eh bien, il y a comme deux groupes d’Aliens”. Ils les ont divisés en deux groupes. Un groupe qu’ils appellent. . . c’est comme si vous aviez un ranch. Donc vous avez un ranch, et vous vous trouvez avec un groupe, qui sont vos cowboys qui savent prendre soin de votre bétail.

Il y en a d’autres qui sont les truands, ceux qui volent votre bétail.

Et en effet, les deux groupes agissent différemment. Ceux qui sont des cowboys  sont beaucoup plus amicaux et ont une meilleure relation avec nous.

Et voici l’autre côté de l’Alien.

Maintenant, notez également leurs pieds,  ils ont cinq orteils, et les orteils sont reliées comme celles d’une grenouille, mais elles ne sont pas pareilles.

Et ceci, c’est la planète d’origine d’où ils viennent, ils l’appellent ”Quintumnia”

Et remarquez la main. . . C’est une main d’Alien.

Notez que les doigts sont pas mal plus longs que les nôtres, environ de 30%, et c’est exactement ainsi qu’ils sont assemblés.

* * * * * *

David: Hé Bien, dans cet extrait à lui seul, il y a de toutes évidences, beaucoup de choses très intéressantes dont on peut discuter.

L’une des choses qu’il a dites, et que je pense que, même les gens qui ont écrit les articles n’ont peut-être pas réellement saisies, n’a-t-il pas mentionné le nombre 18?

Et il m’a semblé très probable, quand il a dit qu’il y en avait au moins 18, qu’il parlait de différents types d’extraterrestres.

C’est un nombre beaucoup plus minime que ce que vous connaissiez. Cependant, est-ce que quelqu’un, qui pourrait simplement travailler comme ingénieur pour Lockheed, ne recevrait qu’un chiffre de cet ordre, dans le cadre de cette sécurité compartimentée?

Corey: Oui. Et il n’a probablement découvert la majorité d’entre eux, que vers la fin de la période où il a travaillé comme ingénieur, ou même après.

Généralement, ils vous permettent d’en connaître trois, peut-être huit, différents types, en fonction de la technologie, dont vous êtes en train de faire l’ingénierie inversée, de la technologie que vous étudiez.

Ils ne vont pas vous en faire savoir plus que vous “n’avez besoin de savoir”.

David: Disons simplement que si l’un de ces gars regarde notre émission, et peut-être que vous pouvez lui montrer qu’il pourrait y en avoir plus qu’il ne croit savoir. Alors, que pourraient être ces trois à huit groupes? Que lui aurait-on dit, nécessairement?

Je veux dire, ça pourrait changer mais. . .

Corey: Oh, oui, ça pourrait changer. Certains connaissent les reptiliens, mais certains d’entre eux ne les connaissent pas.

David: Ok.

Corey: C’est intéressant. Certains d’entre eux ont été informés de ce groupe de type Eben.

David: D’accord. Ce serait quoi?

Corey: Certaines personnes les associent aux Gris, mais ils semblent plutôt très charnus. Ce sont des êtres bipèdes et charnus. Et vous savez, leurs globes oculaires ne sont pas noirs, à moins qu’ils n’aient des lentilles.

Ensuite, vous avez ces groupes, les Nordiques.

David: Ok.

Corey: Généralement, ils seront au courant à leur sujet, ou des Grands Blancs. Mais pour la plupart, ils feront connaissance de ces êtres. Et certains d’entre eux semblent connaître les Reptiliens, mais certains non.

David: Maintenant, il y aura une controverse juste face aux trucs de Boyd Bushman, car tous ces enfants sur Internet pensaient avoir remporté le prix Nobel pour avoir découvert que cette image ET qu’il détenait, n’était en réalité que la photo d’un jouet Walmart.

Corey: En effet.

David: Le jouet de 2008 ressemble exactement aux images qu’il nous montre maintenant.

Tant de personnes sur Internet ont essayé – en tant que détracteurs sceptiques – ils pensent que ce type a littéralement pris un jouet et en a pris des photos. Que répondez-vous à cela?

Corey: il est possible que ce jouet ait été publié en édition limitée, justement pour empêcher toute divulgation sur ce type d’Alien.

Maintenant, je vous ai déjà mentionné en privé, je crois, que j’avais vu ces types d’êtres, et je les ai vus en vie.

David: En effet.

Corey: On les appelait les “Oranges”. Quand ils étaient vivants, leur couleur de peau était de couleur carotte, mais en plus foncée – de couleur carotte avec un peu de brunâtre, je suppose. Mais on les appelait les “Oranges”.

Et ils étaient des êtres très positifs. Quand ils sont en vie, si vous avez déjà eu un oiseau ou que avez vu un oiseau mort, leurs yeux se renfoncent complètement dans leur tête.

David: En effet.

Corey: Et quand ils sont en vie, les yeux leur sortent de la tête. Et puis les petites zones de ridelles en-dessous et au-dessus des yeux, elles sont très, très. . . ils ont dans les yeux une énergie très agréable.

David: Mmm.

Corey: Et leurs yeux tournent tout à fait de bord et d’autre, et vous voyez les rides sous les yeux et autour des yeux s’accentuer et se déplacer, alors que les yeux sortent un peu de la tête, un peu – pas beaucoup.

David: Donc, vous dites que, quand ils sont vivants, les Oranges ont une apparence bien différente de celle de ce cadavre desséché.

Corey: En effet. Et ils étaient là pour essayer de nous aider. Je suppose qu’ils faisaient partie des cowboys.

David: Qu’il a mentionné. . .

Corey: Qu’il a mentionné. Ils ont essayé de nous aider à bien nous gérer, gérer la planète, vous savez, un peu comme des observateurs.

David: Certaines gens qui ne sont pas très bien informés, diront que n’importe quel type de ET ressemblant à ceci, est un Gris, et qu’ils enlèvent les gens, les torturent et leur installent des sondes et des implants. Que répondez-vous à cela, en ce qui concerne ce que font ces gars?

Corey: Eh bien, il y a un certain nombre de ces êtres qui ont à peu près la même description que les Gris.

David: En effet.

Corey: Donc, il y a beaucoup de confusion. Vous savez, il existe même une espèce de type reptilien, qui a la même configuration corporelle, et une apparence un peu comme celle de ces Gris.

Et dans la phase de réhabilitation, pour les gens qui avaient eu des contacts avec ces êtres, les militaires les ont enlevés à nouveau, et beaucoup de fois, les gens leur disaient que c’était des Gris, parce qu’ils avaient tellement vu diverses séries télévisées, et ils ont vu l’image des Gris tellement de fois, qu’ils essaient de les mettre tous dans la même catégorie, parce qu’ils se ressemblent.

David: Vous avez également mentionné que les gars, à un plus bas niveau de sécurité, et qui étaient quand même Top Secret, étaient au courant pour les Nordiques. Nous avons déjà discuté des Nordiques vivant à l’intérieur de la Terre.

Quelle serait la plaque critique typique, le plus bas niveau de divulgation impliquant les Nordiques? Que leur disait-on? D’où viennent-ils? Que font-ils?

Corey: Eh bien, les Nordiques ne proviennent pas tous de la Terre Intérieure.

David: D’accord.

Corey: Certains d’entre eux viennent d’autres étoiles, et ils ont été actifs dans une bataille millénaire contre les Reptiliens, et ils ont également eu des escarmouches avec d’autres êtres et d’autres civilisations.

Il y a eu une guerre galactique – sinon intergalactique – qui s’était répandue et ensuite a décliné, et cela s’est produit dans l’histoire, avant même que l’humanité n’existe.

David: Donc, ce mec des sciences matérielles, travaillant chez Lockheed Martin, travaillant sur la texture de la surface, peu importe, à ce genre de choses, d’accord, qu’est-ce qu’on lui a raconté à propos des Nordiques, en fonction de ce que vous venez de dire? Jusqu’à quel point pouvait-il être au courant?

Corey: Cela dépend simplement de son niveau de confidentialité. Quelle que soit la technologie sur laquelle il travaille, il doit seulement savoir ce qui est nécessaire pour interagir avec les êtres, ou savoir ce qui est associé à un certain type d’être, pour avoir une idée du type d’approche adoptée, pour le développement de la technologie sur leur planète.

En dehors de cela, à moins qu’il n’ait travaillé sur plusieurs programmes et qu’il ait connu plusieurs ETs, il ne va savoir que ce qu’on lui disait, pour son besoin dans le cadre de son travail.

David: Il a mentionné que les os sont faits de cartilage et qu’ils n’avaient que trois côtes, et que leur dos avait une structure inhabituelle.

Y a-t-il des ETs qui ont un squelette fait plus de cartilage, au lieu d’un squelette osseux comme le nôtre?

Corey: Oui, un squelette cartilagineux, mais beaucoup d’entre eux n’ont pas. . . Le squelette n’est pas entièrement du cartilage. Ils ont juste certaines fonctionnalités, comme nous avons du cartilage dans notre nez.

David: D’accord.

Corey: Ils pouvaient avoir différentes protubérances ou autres choses, qui sont quelque chose de semblable, faisant partie de tout ce qu’ils étaient, avant une certaine évolution, comme les doigts palmés.

David: Il a mentionné quelque chose d’étrange à propos de la télépathie, qui était que, non seulement vous expérimentez une communication télépathique dès que vous entrez dans la salle avec ces êtres, mais que vous l’entendiez comme si c’était votre propre voix qui vous parlait.

Quelles sont vos pensées à ce sujet?

Corey: C’est exactement comme ça, que cela se produit. Et cela vous faisait penser, quand vous avez des idées et ces pensées, d’où viennent-elles? Vous savez, cela pourrait provenir d’une autre source en dehors de vous-même.

Mais, oui, les communications que j’ai, tout le monde a dans leur monologue interne, cette voix unique qu’ils ont essayé d’entendre. C’est avec cette même voix que vous les entendez communiquer avec vous.

Et vous recevez également des images, des odeurs, des goûts, dépendamment des êtres.

David: Il a également mentionné que ces êtres avaient une planète d’origine, qu’il appelait Quintumnia. Je suis curieux de savoir si vous aviez déjà eu un dialogue avec ces Oranges, comme vous les appelez, pour les entendre dire quelque chose comme ça, ou s’il existe, en fait, des noms de planète et des choses qui apparaissent parfois comme ça.

Corey: Oui. Ils donneront les noms de leur planète, qui est évidemment selon leur emplacement. Ce n’est pas une sorte de traduction anglaise d’où ils viennent. Ceci peut très bien être le nom qu’ils ont donné à leur planète. C’est la première fois que je l’entendais.

David: Donc, s’il dit qu’il a été informé lors de séances d’information, il semble qu’il ait été informé de l’existence d’au moins 18 groupes, et il dit qu’ils se divisent nettement en deux grandes catégories.

Catégorie un: les cowboys. Catégorie numéro deux: les truands, qui seraient en fait ceux qui volent votre bétail.

Corey: En Effet.

David: Cela ressemble beaucoup à la traite d’esclave au niveau galactique, vous avez mentionnée. Donc, je suis curieux de connaître vos pensées lorsque vous avez vu cette partie de la vidéo.

Corey: C’est exact. Et pendant le temps où il recevait ses séances d’informations, très probablement beaucoup de choses très intenses se passaient, avant que nous n’ayons étendu suffisamment le Programme Spatial Secret assez loin, pour déterminer jusqu’où nous pourrions, je suppose, monter la garde – les Solar Warden – dans notre propre territoire.

Mais oui, ils entraient et ramassaient des gens, tout le temps, puis sortaient de notre système solaire de manière vraiment très rapide. Et même pour les non-terrestres, qui surveillaient les choses, cela arrivait quelquefois si vite, qu’ils n’avaient même pas le temps de réagir.

David: Depuis combien de temps pensez-vous que les gens, dans l’organisation de la défense des États-Unis, étaient au courant de ce qui se passait, avant d’avoir les moyens technologiques d’arrêter ça?

Corey: Ils l’étaient déjà. . . dès la création d’une communauté de renseignement, ils le savaient.

David: Et quand ont-ils atteint la capacité d’empêcher que cela ne se produise?

Corey: C’était probablement au début des années 80, qu’ils auraient pu démontrer assez de force, pour empêcher que cela ne se produise de manière régulière.

David: D’accord, notre prochaine section de l’interview de Boyd Bushman arrive à ce point-ci avec des informations beaucoup plus fascinantes. Allons y jeter un coup d’oeil.

* * * * * *

ZONE 51

Boyd Bushman: Je fais cela, pour de très bonnes raisons, garder les choses sous contrôle, mais je ne veux pas que nous soyons tous en arrière, face aux Russes et aux Chinois. Et le problème que j’ai, c’est que la Zone 51 travaille maintenant de concert avec les Russes et les Chinois, et ils essaient de fabriquer des ovnis.

Il y a eu un total de 39 citoyens Américains qui ont perdu la vie, en essayant de faire la rétro-ingénierie des OVNIs.

Et bien, le dernier fait dont j’ai entendu parler, c’était il y a un an et demi, où nous avons perdu 19 vies, lors d’un seul test. Ils ont voulu en fait, s’approcher de divers engins volants, ils se sont approchés tout près d’un OVNI, et l’OVNI s’est défendu et 19 de nos gens sont morts.

* * * * * *

David: Comment pensez-vous que cela aurait été ressenti chez quelqu’un comme Boyd Bushman, qui a probablement travaillé pendant la guerre froide, et sachant alors que les Russes et les Chinois travaillent en fait en collaboration avec les États-Unis, pour ce qui est de la Zone 51?

Corey: Les gens qui combattaient dans la guerre froide, étaient pour ainsi dire, fortement endoctrinés dans la mentalité anti-Russe. Ce qui les a amenés à produire leur propre ingénierie, c’était de protéger les États-Unis dans tout type d’échange nucléaire avec la Russie.

David: Eh bien, la Chine n’était pas autant. . . Ce n’est pas autant une menace dans les années 80 que c’est maintenant, mais pourquoi la Chine est-elle à la Zone 51? Qu’est-ce qui se passe vraiment ici?

Corey: Nous étions arrivés à un certain point dans notre Programme Spatial Secret, où nous ne pouvions plus le cacher aux autres pays évolués en technologie. Ils nous suivaient à la trace.

Donc, non seulement avions-nous cette Ligue Galactique Globale des Nations, qui a été mise en place, mais en. . . – Je ne me souviens pas de la période, mais je pense que c’était dans les années 90, – une sorte d’accord a été signé entre ces pouvoirs, de partager la technologie.

Ils échangent des scientifiques, pour s’assurer qu’il existe une continuité de l’information technique dans tous les groupes. Cela leur donne l’assurance qu’ils partagent tous ce qu’ils ont.

David: Quel serait le but d’être apparemment dans une compétition sur la force nucléaire avec la Russie dans le monde, et par en-dessous, collaborer gentiment avec eux, au sujet de la Zone 51? Pourquoi une telle disparité?

Corey: Eh bien, la collaboration avec les Russes, au pic de la guerre froide dans ces bases, était ouverte . . Vous n’avez pas beaucoup vu ça. C’était vers la fin de la guerre froide, en majeure partie après la guerre froide, lorsque nous avons commencé à conclure des ententes avec la Chine, la Russie, l’Inde et certains autres de ces groupes.

Et nous avons également des gens de l’Inde et de quelques autres pays, avec lesquels nous travaillons en étroite collaboration, et partageons la technologie, car nous avons découvert qu’ils étaient aussi rendus assez loin, dans leur développement.

Si vous concluez des ententes entre ces différents pays, le fait de partager cette information est également un moyen de la contrôler.

David: Il a mentionné 39 personnes qui auraient perdu leur vie au cours des travaux sur les OVNIs, mais il a également déclaré que 19 personnes étaient mortes, lorsqu’elles avaient volé avec un avion conventionnel et s’étaient approchés d’un OVNI dans le ciel, et que celui-ci s’est apparemment défendu.

Analysons ces infos. Donc, tout d’abord, le chiffre 39, basé sur tout ce qui est vraiment connu, semble très, très minime.

Corey: Il a passé rapidement là-dessus, sans donner beaucoup de détails. Cela aurait pu être 39 des employés de Lockheed, qui travaillaient sur ces programmes, et dont il a eu connaissance.

David: D’accord. Ne pensez-vous pas, cependant, que le nombre total de personnes qui ont perdu leur vie, essayant de faire la rétro-ingénierie des OVNIs, serait beaucoup plus élevé que 39?

Corey: Absolument. Il y a juste que. . . Nous avons perdu beaucoup de vies, à récupérer les engins, avant même de pouvoir commencer la rétro-ingénierie.

David: Wow!

Corey: Donc, oui. Beaucoup de vies ont été perdues à les récupérer, à en faire la rétro-ingénierie. Et puis, nous avons repris, au cours du Programme Spatial Secret Allemand, quand ils l’ont développé, nous avons eu beaucoup d’Allemands qui sont morts dans le processus, beaucoup de scientifiques qui meurent afin de produire ces technologies, sans parler de tout le travail d’esclaves qu’ils utilisaient.

David: Très bien. Dans notre dernière section de la vidéo de l’interview de Boyd Bushman, il nous parle d’un incident très intéressant à Roswell.

* * * * * *

BATAILLE AU-DESSUS DE NEW MEXICO

Boyd Bushman: Il s’est révélé que c’était un médecin. C’était un très, très gentil monsieur, et j’ai eu une conversation avec lui. Il a vu comment la conversation se dirigeait, alors il a simplement dit: “Eh bien, vous devez savoir ce que j’ai fait un jour”.

Et j’ai dit: “D’accord.”

Il a dit: ”J’étais en train de faire un examen sur un pilote d’essai, un pilote d’essai de la Marine, pour le gouvernement des États-Unis, et c’était en 1947.”

Essentiellement, il m’a dit qu’il y avait. . . Que “eux, le groupe radar, avaient trouvé une anomalie au-dessus du Nouveau-Mexique, et qu’ils souhaitaient me désigner pour aller voir de quoi il en retournait”.

Alors il dit: “Bien. Je vais y aller.” Et il a utilisé l’avion le plus rapide qui existait alors, qui était à hélice à cette époque. Et il était complètement armé et tout équipé.

Il était en train de survoler, et il a trouvé l’objet, et il a immédiatement communiqué avec la base, et il a dit: “Je souhaite avoir l’autorisation. . . Tout d’abord, je veux que vous me disiez, y a t-il d’autres avions à proximité? Y a-t-il des vols publicitaires, commerciaux, ou autre chose que lui et moi?

Ils ont dit: “Juste vous deux.”

Et il a dit: “Bien. La deuxième chose que je voulais savoir, est-ce que j’ai l’autorisation de l’abattre?

Ils ont dit: “Pourquoi voulez-vous avoir l’autorisation de le descendre?”

Il dit: ” Parce que je vole dans la chose la plus rapide que les États-Unis peuvent fabriquer, et il commence à me distancer. Par conséquent, je sais que, qu’il est soit un ami ou un ennemi, et que s’il s’éloigne de moi, c’est un ennemi. Par conséquent, j’aimerais avoir l’autorisation de l’abattre.”

Le commandant a dit: “Bien.” Il lui a accordé l’autorisation.

Il a tiré. Il l’a abattu. L’engin s’est écrasé au sol.

Il a survolé l’endroit de l’écrasement et a vu qu’il y avait une route à côté de la zone clôturée. Il est descendu et y a atterri son avion. Difficile à faire, mais il l’a fait. Et puis il traversa la clôture.

L’un d’eux . . . La porte était ouverte…L’un d’eux était sorti, se promenait, mais il ne s’en est pas occupé. Il se demandait c’était quoi, ce véhicule.

Alors il s’est aventuré un peu plus loin, et plutôt étrangement, lorsqu’il s’est accroupi –, il a vu qu’il pouvait voir à travers les murs. Non seulement cela, mais en entrant, il constate que le plancher était spongieux.

Il regarde les trois qui étaient là, et ils étaient morts. Il savait qu’ils l’étaient. Il les avait tués. Mais il savait aussi que les militaires viendraient, et il savait comment s’arranger avec ces gars depuis longtemps.

Alors il a jeté un coup d’œil autour, et est retourné traversant la barrière de barbelés, est entré dans son avion et a décollé.

Quand j’ai eu une rencontre avec mes contacts de la Zone 51, j’ai abordé cette histoire et ils ont dit: “Eh bien, c’est tout à fait vrai, mais nous ne pouvons pas en parler. Vous, vous le pouvez.”

* * * * * *

David: Très bien. Donc, c’est clairement une histoire qui nous donne des détails sur le fait qu’il existe des vulnérabilités chez eux, parce qu’ils ne mesuraient que 5pi. de hauteur ces ETs. Ils ne sont pas nécessairement comme dans la bataille de Los Angeles, où cette chose a un bouclier autour, alors que notre armée lui tire dessus et que rien ne lui est arrivé.

Certains de ces engins, apparemment, peuvent être abattus. Est-ce vrai, en fait, vrai?

Corey: Oui. Et si vous les attrapez à différents stades de leur vol – et je ne sais pas quelles sont ces étapes – ils sont vulnérables aux armes perturbatrices à forte énergie. Comme ils l’ont dit, le radar sans peut avoir abattu le vaisseau de Roswell.

Ainsi, beaucoup d’entre eux peuvent être ciblés avec des armes à haute énergie. Il est rare que vous entendiez parler d’une arme cinétique.

Je ne sais pas si un missile a été utilisé. On dirait que il pourrait avoir été abattus par une arme conventionnelle.

David: D’accord.

Corey: Ce serait une circonstance très rare. Je spéculerais sur la raison pour laquelle ils ont pu, non seulement se rapprocher de la portée de cet engin, mais de pouvoir tirer sans qu’il n’effectue de manœuvres d’esquive.

Je devrai donc spéculer sur ce qui se passait à l’époque avec les engins non-terrestres.

David: Il a mentionné que, quand il est entré dans l’engin, les murs sont devenus transparents, et vous pouviez voir tout autour. Est-ce une chose normale pour ces vaisseaux?

Corey: Oui. Oh oui. Oui. C’est très courant. Vous ne verrez aucune fenêtre, mais de partout dans un vaisseau, vous pouvez voir autour. Il semble qu’il n’y ait pas de panneaux, comme si vous regardiez simplement dans un espace ouvert.

David: Est-il courant que des histoires comme celle-ci soient transmises, comme rumeurs dans peut-être des cafétérias, et ce genre de choses?

Corey: C’est habituellement après quelques bières dans un bar, qu’ils se sentent à l’aise de parler de ce genre d’histoires. Habituellement, la bière aide.

David: Ha, ha, ha! D’accord. Bien, c’est tout le temps que nous avons pour cet épisode, de  vous donner un aperçu unique de Boyd Bushman, qui a été largement diffusé dans les médias avec ce témoignage unique, clairement destiné à faire partie d’une divulgation en continue, pour nous apporter la vérité.

Je suis David Wilcock ici avec Corey Goode, et nous vous remercions de nous avoir regardé…!

Divulgation Cosmique : Corroboration des Preuves avec Michael Salla | Saison 7 – Épisode 9

David Wilcock : Et bien, bon retour à “Divulgation Cosmique”. Je suis votre hôte, David Wilcock. Cette semaine, je suis avec Corey Goode, et notre invité spécial, le Dr. Michael Salla de l’Institut Exopolitics.

Nous allons beaucoup nous amuser. Nous allons parler de William Tompkins et des recherches incroyables que Michael Salla a fait afin de valider encore plus profondément certaines des déclarations dont nous avions parlé dans cette émission.

Alors, Corey, bon retour.

Corey Goode : Merci.

David : Dr. Salla, bienvenue dans l’émission.

Dr. Michael Salla : Merci, David.

David : Votre site s’appelle “Exopolitics”, cela se passe d’explications, mais j’aimerais que vous nous donniez votre définition de ce qu’est pour vous l’exopolitique.

Michael : Oh, bien sûr. J’enseignais la politique internationale à l’université américaine de Washington D.C. lorsque j’ai entendu parler pour la première fois du sujet de la vie extraterrestre et des technologies cachées.

Plus je me suis penché sur le sujet et fais mes vérifications, plus j’ai découvert que cela était bien réel.

J’ai donc cherché un terme approprié pour décrire ce sujet. Étant dans la politique internationale, cela devait être en rapport avec la politique, et vous savez, il existe l’exobiologie, l’exoplanétologie, alors la chose logique était l’exopolitique.

J’ai commencé à faire des recherches sur ce sujet depuis cette période.

David : Lorsque nous entendons les gens parler de Voyager 2…

… et de la petite plaque qui est gravée dessus avec cette image de deux humains.

… et nous sommes là, nous sommes situés ici…

… est-ce que vos recherches ont conclu que cela pouvait être inutile ou redondant ? Sommes-nous vraiment seuls ou bien avons-nous déjà été contactés ?

Michael : Et bien, lorsque vous regardez tous les témoignages de divulgateurs qui ont fait surface au cours des années, tous ces témoins, ces personnes qui ont eu des expériences, il n’est pas question qu’un jour nous découvrions la vie extraterrestre ou qu’elle nous découvre.

Nous avons été découvert il y a longtemps et en fait, ils nous rendent visite et interagissent avec nous. Il est surtout question de savoir qui interagit avec qui, quelles agences gouvernementales, quels départements militaires sont impliqués dans cela et l’étendue de la coopération.

C’est la chose qui m’a le plus intéressée parce que j’ai toujours voulu savoir ce qui mène la politique internationale. Et plus nous en savons au sujet des accords existants, plus nous savons ce qui se cache derrière la politique internationale.

David : Et lorsque nous découvrons que toutes ces décisions ont été prises sans aucun vote, sans l’approbation de quelque public que ce soit, comment vous êtes-vous positionné dans ce discours avec l’exopolitique ?

Michael : Et bien, en tant que scientifique de la politique, je veux dire, ce que nous tentons véritablement de faire c’est de ne pas porter de jugements sur le fait que telle ou telle politique soit appropriée ou non, mais nous essayons d’apporter de la transparence sur toute cette question.

Parce que plus les choses deviennent transparentes, plus les meilleures décisions peuvent être prises par rapport à ce qui devrait être fait ou non. Et ensuite vient le fait de la responsabilité de ses actes. Je veux dire, c’est la chose essentielle.

Pour les scientifiques de la politique, vous recherchez toujours – et bien, comment pouvons-nous rendre les gens responsables de leurs actes ? Comment pouvons-nous faire en sorte que les politiciens, ceux qui font de la politique, soient tenus responsables de leurs actions ?

Afin de rendre cela possible, il faut de la transparence. Alors, nous regardons le phénomène extraterrestre dans sa globalité et il y a très peu de transparence.

Ce qui signifie que des gens font des choses, qu’ils prennent des décisions qui nous affectent tous sans que nous ne sachions de quoi il s’agit, sans que les représentants supposés réguler cela d’une certaine façon ne sachent de quoi il s’agit, et il y a zéro responsabilité.

Alors pour ma part, c’est vraiment l’objectif – d’amener une sorte de transparence, de faire la lumière sur tout ce phénomène.

Corey : Oui, le manque de transparence, c’est le problème, et c’est là que se place le dénonciateur. N’est-ce pas ? Et vous avez eu accès à William Tompkins pendant un temps ?

Michael : Tout à fait. Bill Tompkins était très intéressant parce que lorsque j’ai entendu parler de lui la première fois à la fin de l’année 2015, tout début 2016, j’écoutais des interviews audio de lui et son témoignage était incroyable.

Et heureusement, je connaissais la personne clé qui était impliquée dans son livre et sa parution publique en Décembre 2015, “Selected by Extraterrestrials” [Choisi par les extraterrestres].

Le Dr. Robert Wood était un collègue et je suis allé le trouver et je lui ai dit, “Et bien, comment se fait-il que tu travailles avec cet homme à l’histoire incroyable, ce Bill Tompkins ?”

Et Bob m’a tout raconté sur l’histoire de Bill Tompkins.

Corey : Oui. Bob est connu pour être l’homme des détails pratiques.

Michael : Exactement.

Corey : Oui.

Michael : Et j’ai travaillé avec Bob par le passé pour valider certains documents, tout spécialement concernant l’assassinat de Kennedy.

À mon avis, Bob est véritablement un des experts de la vérification de documents, tout particulièrement lorsque cela concerne les projets secrets.

Et là, il me disait que Bill Tompkins était réellement ce qu’il disait être, qu’il avait vraiment travaillé dans ce programme hautement secret dirigé par la Marine, qu’il avait travaillé chez Douglas Aircraft Company pendant une décennie et que ses informations étaient en règle. Alors j’ai suivi.

En fait, je suis allé interviewer Bill Tompkins en janvier 2016 et j’ai fait 10 heures de vidéos en essayant d’aller réellement au fond de son histoire.

Et ensuite, j’ai entamé le processus de vérification. Quel en était la validité, et est-ce que les personnes citées dans son histoire existaient vraiment ? Parce que Bob avait pu valider la partie de l’histoire où Bill Tompkins travaillait chez Douglas Aircraft Company pendant 12 ans, de 1950 à 1963.

Mais qu’en était-il de la période à l’aéroport naval de San Diego ? Est-ce que cela avait été vérifié ? Est-ce que les personnes nommées étaient de véritables personnes ?

Et celui qui a été le plus problématique a été l’amiral qui était supposé diriger le programme, car même dans le livre en fait, il avait mal épelé le nom de l’amiral. Nous n’avions donc aucun moyen de vérifier si ce type existait vraiment ?

David : Alors, Michael, lorsque nous écoutons des vidéos de Tompkins, il dit “Rick Obatta”. Et il semble que le nom de ce type soit Rick. Alors quel était le secret ayant permis de résoudre cela, parce que je pensais également que c’était Rick ?

Michael : Et bien, dans le livre, il y fait référence comme à “Rick Obatta”.

David : Tout à fait.

Michael : Et nous n’avons pu trouver aucun amiral du nom de “Rick Obatta”, toutefois il y a eu finalement une possibilité.

Ce qui s’est passé c’est que son nom était “Rico Botta, B-O-T-T-A”.

David : Tout à fait.

Michael : Alors une fois que nous avons découvert son véritable nom, nous avons était en mesure de retrouver une biographie sur lui et de trouver que, oui, ce type avait réellement travaillé pour la Marine, qu’il était amiral et qu’il était en charge de l’aéroport naval de San Diego.

Mais ce que j’ai trouvé véritablement fascinant, pendant que nous tentions de confirmer si oui ou non cet amiral existait, et que nous avons trouvé le nom de Rico Botta, parce que c’était comme, que savons-nous sur lui ? Il n’y avait rien sur lui sur Internet.

À la même période, en mars 2016, magiquement, sur un site d’aviateurs de la Marine appelé “Les Aigles D’or” [The Golden Eagles], il y avait une biographie d’une page sur l’amiral Rico botta. Elle est simplement apparue comme cela – de nulle part.

C’était presque comme si nous étions aidés…

Corey : Tout à fait.

Michael :… par les gens à l’intérieur de la Marine qui voulaient nous apporter de l’aide.

Corey : Exactement. Tout à fait.

Michael : Parce qu’avant mars 2016, il n’y avait absolument rien sur Rico Botta sur Internet.

Corey : C’est tout à fait possible puisque la divulgation de Tompkins est autorisée.

Michael : Tout à fait, Tompkins est aidé. Et pour moi, c’était véritablement une confirmation importante qu’il y avait des gens dans la Marine qui voulaient que cette histoire sorte au grand jour.

Parce qu’une fois que nous avons eu cette page d’autobiographie, nous avons était en mesure de faire nos vérifications et d’en trouver plus sur Rico Botta, sur son histoire, dans quel département de la Marine il était impliqué après l’aéroport naval de San Diego.

C’était donc une grande percée parce que confirmer l’existence de Rico Botta était un élément clé dans l’histoire de Tompkins pour la période où il avait travaillé à l’aéroport naval de San Diego.

David : Et bien, Michael, j’aimerais que nous fassions un petit retour en arrière, parce qu’en tant que proéminent chercheur d’OVNIs, vous êtes véritablement un des seuls dans ce secteur à avoir rompu les rangs et à avoir cru en la crédibilité de l’histoire de Corey.

Alors, quel a été pour vous le point qui vous a fait sentir que Corey était crédible ?

Michael : Et bien, une des choses qui m’a réellement aidé a été le fait de voir que son témoignage était cohérent et que son langage corporel l’était également.

Et lorsque j’ai commencé à communiquer pour la première fois avec Corey, c’était en – quand était-ce ? – 2016, au début de 2016 – non, 2015.

David : Oui.

Corey : C’est cela, 2015.

Michael : Oui. Début 2015. Nous avons fait quelques interviews par email. Je crois que nous en avons fait une douzaine ou quelque chose comme cela.

Corey : Tout à fait.

Michael : Corey répondait aux questions, et je pouvais lires ses réponses et les exposer au public afin que les gens puissent lire ce que Corey disait.

Et cela a été vraiment utile parce que nous pouvions voir la concordance avec ces vidéos qui correspondaient aux questions auxquelles il avait répondu par écrit.

Parce que lorsque vous répondez par écrit, vous savez, vous utilisez une certaine partie du cerveau.

Corey : Tout à fait.

Michael : Votre côté gauche. Et lorsque vous répondez verbalement dans une interview, vous utilisez alors le côté droit de votre cerveau. Mais les choses concordées. Le témoignage était identique.

Et ensuite, il y a eu beaucoup de choses qui correspondaient indirectement, et une de ces choses qui a été véritablement importante pour moi, a été lorsque Corey a parlé de son voyage sur Mars au milieu de 2015 où il avait dit y être allé avec Gonsalez afin d’investiguer sur les abus de l’esclavage sur Mars. Il avait fait la description d’une colonie où il y avait cette sorte de manager violent qui menait la colonie comme une dictature.

À la même période où Corey divulguait cette information, la British Interplanetary Society organisait ce symposium à Londres où il y avait 30 des meilleurs ingénieurs aérospatiaux ainsi qu’un groupe de réflexion, et des représentants du gouvernement, qui discutaient de la façon de retirer un dictateur d’entreprise sur Mars, que Mars aurait une base dans le futur où il y aurait un dictateur.

Et la question était : comment retire-t-on cette personne ?

Corey : Oui, c’était quelques jours après que l’information soit sortie dans “Cosmic Disclosure“.

Michael : Exactement. Et ensuite, il y a eu tout un tas d’autres congruences avec la note signée du Président Obama qui rendait l’exploitation minière dans l’espace immunisée contre n’importe quelle surveillance réglementaire, ce qui signifiait que les abus qui se passaient dans l’espace, comme des entreprises utilisant l’esclavage humain et faisant de l’exploitation minière dans l’espace, que tout cela était libre de n’importe quel cadre réglementaire gouvernemental jusqu’en 2022.

Et tout cela a commencé en même temps que l’information donnée par Corey.

Et il y a eu un certain nombre d’autres choses comme cela.

David : Une autre chose notable à laquelle je pense, c’est que vous avez en fait écrit le premier livre parlant de Corey Goode.

Le Livre en français : 

Programmes spatiaux secrets et alliances extraterrestres

Michael : Le titre du livre est “Insiders Reveal Secret Space Programs & Extraterrestrial Alliances.” [Un initié dévoile les programmes spatiaux secrets et les alliances extraterrestres.] J’ai simplement utilisé une grande partie du témoignage de Corey qu’il avait partagé lors de ces interviews par emails.

J’ai donc utilisé beaucoup de ce matériel et j’ai fait les vérifications dans le livre comme pour – et bien, comment cela correspondait-il avec des documents historiques ? Je veux dire, un des éléments clés révélé par Corey a été de dire que l’Allemagne nazie avait développé un programme spatial secret dans l’Allemagne nazie et en Antarctique.

Et j’ai regardé quelles preuves il y avait sur le fait que les nazis avaient développé un programme spatial. Et il y avait des documents historiques qui supportaient cette idée.

L’un d’entre eux était un ensemble de documents sur l’Italie Fasciste en 1933 qui montrait que Benito Mussolini avait organisé un groupe de réflexion secret afin d’étudier une soucoupe volante qui avait été récupérée – les italiens avaient découvert une soucoupe volante en 1933 et ils avaient organisé un groupe de réflexion dirigé par Guglielmo Marconi. Il en était le responsable.

Cela montrait donc qu’en 1933, l’Italie étudiait déjà le phénomène. Et peu de temps après l’Italie a conclu l’accord avec l’Allemagne, et ils ont partagé toute cette technologie, toutes leurs découvertes.

Cela soutenait donc ce que Corey avait dit.

Corey : Et on arrive rapidement à la sortie du livre de William Tompkins nous racontant beaucoup de choses similaires. Il écrivait pendant que nous faisions cette émission.

Michael : Exactement. En fait, ce qui s’est passé, c’est que Bob Wood avait un exemplaire de mon livre et il l’a montré à Bill Tompkins…

Corey : Tout à fait.

Michael :… et il a dit, “C’est assez similaire à ce que vous dites”. Parce que mon livre est paru en septembre 2015 et celui de Bill Tompkins est sorti en décembre 2015.

Corey : Oui.

Michael : Et donc, dans le livre où j’examine votre témoignage et l’histoire du Programme Spatial Secret en termes de quel avait été le rôle de l’Allemagne nazie avec ses deux programmes séparés – l’un en Allemagne et l’autre en Antarctique – c’était donc quelque chose qui était dans le livre.

Bill Tompkins l’a lu et il a dit, “Oh, mon dieu ! Comment cette information est-elle sortie ? Je pensais être le seul à être au courant de cela et que j’allais en faire la révélation”.

Corey : Tout à fait.

Michael : Il était choqué que quelqu’un l’ait partagé avant lui. Alors pour moi cela a été une très importante corroboration de ce que vous aviez dit.

Corey : Et je sais que vous avez fait beaucoup de recherches sur Tompkins. Combien de corrélations avez-vous trouvé dans toutes vos recherches ? Est-ce que cela a été cohérent ?

Michael : Oh, beaucoup de corrélations. Je veux dire, simplement du tout début sur la façon dont cela a commencé, le rôle de la Marine, la Marine américaine, en rassemblant leurs programmes afin d’étudier ce que faisaient les allemands, et ensuite de commencer le processus de l’ingénierie inversée et la conception de leurs propres vaisseaux.

Tompkins avait des corroborations très importantes à partager.

Corey : Absolument.

David : Alors, Corey, lorsque Michael a mentionné l’Italie fasciste trouvant un OVNI, je ne vous ai jamais entendu dans cette émission, ou bien dans aucune conversation, parler du rôle de l’Italie fasciste dans tout ce Programme Spatial Secret allemand.

Que savez-vous de cela ?

Corey : Oui. En Italie, ils avaient beaucoup de bases souterraines ou dans les montagnes.

David : Oh, vraiment ?

Corey : Il y avait des zones autorisées en Italie où ils pouvaient développer de la technologie et une partie de cela était développée en Italie.

Michael : Et ce que j’ai trouvé de très intéressant dans les corroborations entre ce que Corey disait et ce que Tompkins disait, c’était que Marconi avait pris beaucoup de ces informations pour démarrer un nouveau programme en Amérique du Sud – une sorte de programme plus privé – et Bill Tompkins a dit la même chose, que Marconi avait commencé quelque chose là-bas en Amérique du Sud et que les Italiens avaient en fait un très important programme spatial.

C’était encore une chose que j’avais trouvé de commun entre Bill et Corey.

David : Michael, avez-vous fait des recherches sur le Die Glocke, l’appareil allemand en forme de cloche et sur l’antigravité ? Parlez-vous de cela dans le livre ?

Michael : Oui. C’était en quelque sorte l’effort des nazis de militariser ces sortes de technologies pendant la guerre.

David : Oui.

Michael : C’était une partie de ce programme dirigé par les SS nazis et sous Kammler, et c’est là où vous avez des témoins ayant parlé de la Cloche nazie et que c’était quelque chose que l’on avait tenté de transformer en arme sans succès, et que beaucoup des meilleurs scientifiques nazis allaient en Antarctique.

Et c’est là où ils ont véritablement développé leur plus ambitieux et leur plus efficace programme spatial.

Corey : Tout à fait. Ainsi que les armes non cinétiques pour les accompagner.

Michael : Tout à fait.

Corey : Les armes basées sur l’énergie.

Michael : Exactement.

David : N’avez-vous jamais cherché du côté du Projet Highjump, parce que c’est une des choses les plus remarquables que Corey ait partagé avec nous ? Une invasion planifiée de l’Antarctique après la Seconde Guerre Mondiale dans le but d’essayer de battre une quelconque base nazie qui se trouvait là-bas.

Cela est-il ressorti lorsque vous avez fait vos recherches ?

Michael : Oui, exactement. C’est une partie très importante du témoignage de Corey, et une chose à laquelle je m’étais intéressé depuis quelques années. Il y a eu beaucoup de rumeurs concernant l’Opération Highjump et il y a eu beaucoup d’informations sur ce qu’a rencontré là-bas le groupe de l’amiral Byrd.

Ce que j’ai trouvé très utile dans le témoignage de Bill Tompkins c’était qu’il disait qu’il y avait un contexte à l’Opération Highjump. Ce n’était pas seulement cette bataille où la Marine avait tenté de prendre la base nazie en 1946/47. Avant cela, l’amiral Byrd avait été en Antarctique en 1945/46 afin de négocier avec les nazis.

Il y a donc eu une première tentative de négociations avec les nazis. Cette négociation n’avait pas été un succès, et les anglais avaient envoyé leurs équipes d’opérations spéciales là-bas durant l’été 1945/46, immédiatement après la Seconde Guerre Mondiale, après la réédition du Japon en août.

Ce qui signifiait qu’après la réédition du Japon en août, quatre mois plus tard, vous aviez les anglais et les américains envoyant chacun des groupes en Antarctique pour trouver les allemands, leurs bases, et pour négocier. Parce qu’ils avaient négocié avec les SS nazis à la fin de la guerre, alors ils pensaient pouvoir faire la même chose avec les nazis en Antarctique, mais cela a échoué.

D’après Bill Tompkins, lorsque l’amiral Byrd est revenu à Washington D.C. et qu’il a dit, “Et bien, les négociations ont échoué”, c’est là que la Marine a décidé qu’à la prochaine opportunité, qui était l’été dans l’hémisphère sud en 1946/47, qu’ils enverraient leur groupe 68, qui était l’Opération Highjump.

Et bien entendu, ils ont donné le temps aux allemands de finaliser le développement de leurs armes à énergie dirigée de sorte qu’ils puissent équiper leurs soucoupes volantes là-bas. Lorsque la Marine est arrivée, il y avait ces soucoupes volantes très fonctionnelles pour combattre les meilleurs avions de combat de la Marine, leurs destroyers et les autres navires.

Corey : Dans son témoignage, est-ce que Tompkins a mentionné la réunion de haut niveau entre les américains et la faction séparatiste nazie d’Argentine, ou bien a-t-il mentionné l’Antarctique ?

Michael : Il a dit qu’en 1945/46, l’amiral Byrd était allé en Antarctique afin de conduire ces négociations spécifiques.

Corey : Parce que j’ai lu quelque chose au sujet de réunions de haut niveau s’étant déroulées en Argentine.

Michael : D’accord.

David : A la même période ?

Corey : Tout à fait.

Michael : D’accord. Et bien, cela pourrait être tout à fait cohérent, je pense, parce qu’il y a eu toutes sortes d’histoires au sujet d’Hitler, de Kammler et de Bormann allant en Amérique du Sud, mettant en place une sorte de pouvoir politique, ou le centre politique du IVème Reich.

Corey : Et ils étaient également les gardiens de ce qui se passait en Antarctique.

Michael : Tout à fait. Je pense que… Oui, il pouvait y avoir des négociations là-bas ou des réunions, mais apparemment Byrd n’est allé qu’en Antarctique pour conduire ces négociations, d’après Bill Tompkins.

David : Vous devez vous souvenir – j’en suis sûr – l’initié que Rich Dolan a interviewé et qui disait qu’à un moment il y avait un plan du Président des États-Unis pour envahir la zone 51.

Je pense qu’il serait bon que vous partagiez avec nous ce que vous savez à ce sujet pour donner un contexte à l’opération Highjump.

Corey : Je pense qu’un président à menacer d’envahir avec l’armée – avec La Première Division Armée ou quelque chose comme cela.

Michael : Oui, c’est juste. C’était un dénonciateur que Linda Moulton Howe avait interviewé en premier il y a 12 ans. Il utilisait le pseudonyme de Cooper, et il disait qu’il faisait partie d’une équipe de la CIA commandée par le Président Eisenhower afin d’aller sur la Zone 51, l’installation de la S4, et de découvrir ce qui se passait là-bas. Parce qu’Eisenhower sentait qu’il n’était pas mis dans le coup avec les accords qui avaient été passés avec les nazis et les extraterrestres. Il supposait qu’en tant que Président, que Commandeur en chef, qu’il y avait une chaine de commandement, parce que c’était ce à quoi il était habitué.

David : Oui.

Michael : Mais il était devenu clair qu’il y avait des personnes qui dirigeaient les choses dans la Zone 51 et qui avaient une vision différente sur comment ces projets devaient être menés, ce qui rendait furieux Eisenhower parce qu’il n’avait pas de problème avec les secrets – de garder des secrets – mais il avait un gros problème lorsqu’on sortait de la chaine de commandement.

Alors, lorsqu’ils ont découvert que des gens dirigeaient des projets dans la Zone 51 et S4, il a dit qu’il était prêt à utiliser la Première Armée basée à Denver, dans le Colorado, pour envahir la Zone 51 s’ils ne lui fournissaient pas des rapports complets sur ce qui se passait là-bas.

Le dénonciateur, Cooper, faisait partie de l’équipe qui est allée sur l’installation de la S4. Et il a décrit ce qu’il voyait dans l’installation et il a dit qu’il avait vu neuf appareils. Sur ces neuf appareils, il a dit que quatre était de l’Allemagne nazie.

Deux des quatre étaient le tout premier appareil Vril qui avait été développé par Maria Orsic et la Société du Vril,…

David : Wahou !

Michael : … et les deux autres étaient des Haunebus qui avaient été développés par les SS nazis dans le programme d’armement, et que les cinq autres appareils étaient extraterrestres.

Le témoignage de Cooper est important parce qu’il donne une autre source indépendante de preuves qu’il y avait ces découvertes de programmes nazis impliquant des soucoupes volantes, et que l’armée américaine en avait récupéré certaines.

Il voulait évacuer ce qu’il savait sur le sujet.

David : Oui.

Michael : Il voulait vraiment avoir la conscience tranquille et dire la vérité sur des événements historiques importants auxquels il avait été associé. Il ne voulait pas emporter ces informations avec lui dans la tombe.

Il est donc un de ces nombreux divulgateurs qui ont cette conscience que ce sont des informations que le public doit connaître et ils sont prêts à prendre de grands risques afin de partager cela.

David : Alors, Corey, nous avons une situation là où il y a les nazis en Antarctique. Une invasion est tentée. Cela échoue.

Et ensuite, nous avons Einsenhower essayant d’envahir la Zone 51. Il échoue. Il nous alerte au sujet du complexe militaro-industriel.

Comment l’Alliance voit se mettre en place la divulgation ? Parce que lorsque les gens verront ce genre de choses, les éléments de l’exopolitique, ce dont parle Michael Salla, ils vont être très contrariés.

Il y a des choses non-gouvernementales qui se passent depuis 70 ans.

Corey : Tout à fait. Et bien, la perspective de l’Alliance et de retirer le pansement et de commencer à guérir.

Ce à quoi ils se heurtent – c’est l’Alliance du SSP [Programme Spatial Secret] – l’Alliance de tous ces différents pays basés sur Terre, certains font partis de L’Alliance de la BRICS, et ils se sont réunis et ont commencé à négocier avec ce que nous nommons “La Cabale”.

L’Alliance a également beaucoup à perdre avec ces divulgations, alors ils ont décidé de faire une divulgation étalée sur des décennies. Mais cela n’est pas suffisant.

Et ce qui se passe véritablement à l’intérieur de l’Alliance – l’Alliance du SSP – c’est qu’ils essaient de faciliter la transaction en relâchant les informations sur l’Antarctique avant que la Cabale ne nous donne une version aseptisée.

C’est une tentative de rendre cette divulgation aseptisée impossible.

David : Et bien, Michael, vous avez dit que vous vouliez de la transparence et cette transparence va impliquer que des personnes vont être réellement furieuses et devenir violentes.

Alors comment envisagez-vous cette transparence comme une clé pour résoudre nos problèmes exopolitiques ?

Michael : Lorsque vous avez de la transparence, vous êtes tenu responsable de vos actes. Vous pouvez avoir des enquêtes du congrès.

Vous pouvez avoir des officiers militaires découvrant ce que leurs subordonnés faisaient, parce que beaucoup de ce qui se passe se fait en dehors de la chaîne de commandement – ce qui est arrivé à Eisenhower n’était pas un incident isolé, cela continue encore aujourd’hui.

En fait, par exemple, vous avez un amiral quatre-étoiles ne sachant pas ce qu’un capitaine impliqué dans ces programmes peut faire. Et de la même façon pour l’Armée de l’Air et l’Armée.

La clé est qu’avec la transparence vous devez répondre de vos actes. Et je pense que c’est le processus et c’est ce que je souhaite véritablement réalisé en faisant ces recherches.

David : Comment pensez-vous que le facteur de la peur doive être appréhendé ? Par exemple, avez-vous rencontré beaucoup de peur de la part de votre audience lorsque vous divulguiez cela en essayant d’atteindre la transparence ?

C’est ce dont on nous prévient toujours, n’est-ce pas, que les gens vont être si effrayés qu’ils ne pourront pas supporter la vérité.

Michael : Et bien, la peur que j’ai rencontrée venait plutôt des divulgateurs, des témoins qui étaient apeurés de partager cela. Ils avaient peur de ce qui pouvait leur arriver.

Je me souviens très bien avoir parler avec Clifford Stone et l’avoir interviewé il y a environ 10 ans. Et il me disait, “Après avoir terminé de parler avec vous, ils vont venir ici et me frapper mais cela m’est égal. Je m’en fiche. Je peux le gérer.”

Il savait ce qui se passait et quel était le prix à payer de révéler la vérité.

David : Wahou !

Michael : En tant que chercheur, ou pour ce qui est de l’audience, je n’ai jamais vraiment ressenti beaucoup de peur de révéler cela. Ce sont véritablement les divulgateurs, les premiers témoins, qui sont réellement apeurés pour leur sécurité et leur famille.

Corey : Oui, je suis bien d’accord.

David : Pensez-vous que cette carte de la peur soit quelque chose qui est sortie comme une excuse afin de maintenir le secret ?

Corey : Non.

David : Ou bien pensez-vous que les gens seront effrayés lorsque cela sortira ?

Corey : Ils croient sincèrement qu’il y aura une cassure totale de la société. Ils y croient sincèrement. Ils l’ont testé. Ils ont amené à leur insu des scientifiques et des soldats à être exposé à un extraterrestre ou à ce type d’informations et ils ont étudié leurs réponses.

Après… Vous savez, ils ont des profils de personnalités sur les gens qui travaillent pour eux, ils en ont donc différents types.

Ils pensent que celui-là réagira de cette façon parce qu’il a des racines chrétiennes, ce que possède beaucoup de militaires.

Alors, ils croient sincèrement qu’une Divulgation Totale est irresponsable parce que cela engendrera des morts, la pagaille, des émeutes dans les rues. Et ils ont raison. Cela sera le cas. C’est une partie du processus.

Mais si nous continuons d’esquiver, les réactions vont être bien pire.

David : Si les êtres avec lesquels vous travaillez sont bienveillants et qu’ils veulent une Divulgation Totale, quelle est leur justification sur la façon dont nous répondrons en tant que peuple à la Divulgation Totale ? Et pourquoi insistent-ils pour cela ?

Corey : En fait, la chose la plus importante pour ces êtres de haute-densité est le développement de la conscience.

Si nous n’avons pas de la transparence, cela empêche la renaissance de notre conscience alors que nous sommes prêts.

Alors au moment où nous aurons ces informations, oui, il va y avoir une pilule amère. Mais finalement, cela aura de plus grands avantages pour nous dans le développement de notre conscience collective de co-création.

David : Et bien, c’est un très bon message et j’espère que vous avez appréciez cela. Personnellement, j’ai apprécié. C’est “Divulgation Cosmique”. Je suis David Wilcock avec notre initié, Corey Goode, et notre invité spécial, le Dr. Michael Salla de l’Institut Exopolitics. Nous vous remercions de nous avoir regarder.

Divulgation Cosmique : La divulgation et la guerre souterraine secrète – Saison 7, Épisode 10

David Wilcock : Et bien, bon retour à “Divulgation Cosmique”. Je suis votre hôte, David Wilcock. Je suis ici avec Corey Goode. Dans cet épisode, nous allons entrer dans les implications sociales et globales de cette société virtuelle qui sera définie par la divulgation et qui semble enfin se rapprocher après tout ce temps.

Finalement, il semblerait que nous ayons au moins des parties de la vérité et les effets en sont presque inimaginables.

Alors, Corey, bon retour dans cette émission.

Corey Goode : Merci.

David : Que diable s’est-il passé avec le Sénateur John Kerry pour qu’il se soit rendu en Antarctique le Jour de l’Élection ? Que s’est-il passé ? Pourquoi était-il là-bas ?

Corey : Beaucoup de grands noms se sont rendus là-bas. Apparemment, ces personnes ont droit à une visite de la ville qui a été découverte quelques kilomètres sous la glace, de voir la technologie, incluant les vaisseaux spatiaux.

David : J’ai indépendamment entendu de [Pete] Peterson qu’il y a tout un tas de gens non public qui se sont rendus là-bas, et je me demandais si vous aviez entendu parler de cela ?

Corey : Oui.

David : Alors en fait, c’est comme une grande visite pour tout le monde – pour tout le monde ayant le niveau de ceux qui ont “besoin de savoir” ou ayant de l’importance pour ce groupe.

Corey : Oui.

David : Qu’arrive-t-il lorsqu’ils vont là-dessous ? Que voient-ils ?

Corey : Je ne sais pas exactement ce que chaque individu peut voir, mais je sais que certains d’entre eux ont vu ces villes qu’ils ont sorti de sous la glace.

Ils ont également fait un tour dans un vaisseau spatial retrouvé sous la glace.

David : Un vaisseau spatial véritablement récupéré ?

Corey : Tout à fait.

David : Et bien, c’est très intéressant parce que cela rejoint quelque chose que j’ai entendu de Pete Peterson au sujet de Buzz Aldrin.

Alors pourquoi pensez-vous qu’il portait ce tee-shirt avec la description du voyage sur Mars alors qu’il allait en Antarctique ?

Corey : Peut-être qu’il cherchait un quelconque changement climatique sur Mars ? Vous savez, c’est une chose étrange, spécialement aujourd’hui que nous savons que les ruines sous la glace sont originaires des êtres qui sont venus de Mars.

David : Et vous avez dit précédemment que nous pouvions remonter jusque cette période-là. Ces gens ont une lignée historique ininterrompue jusqu’à la planète Mars.

Corey : Tout à fait. Ils ont tracé leur lignée en remontant très loin et au-delà de cette planète.

David : La chose intéressante ici, si l’on se base sur ce que vous avez dit, c’est que le témoignage indépendant de Pete que j’ai appelé pour lui dire que ce vous avait dit, corroborait tant de choses, mais ensuite, il y avait d’autres choses dont vous n’aviez pas parlé.

Une de ces choses était que Buzz Aldrin avait atteint une altitude de 321 000 kilomètres et qu’il avait dit sept fois l’équivalent impoli de “bon sang” pendant l’accélération parce que cela allait trop vite.

Ensuite, il m’a dit que Buzz avait été amené vers le côté sombre de la lune, il avait pu voir là-bas toutes ces lumières de type ville de Manhattan, toutes les structures, et ils étaient ensuite passés par une base en Antarctique sur leur retour et ils lui avaient donné ce qu’il appelle un au revoir.

Toute cette expérience était si choquante pour lui que cela lui aurait provoqué une attaque cardiaque.

Je me demande si – depuis que Pete m’a dit que beaucoup des éléments du programme spatial dont il était au courant étaient actuellement en Antarctique – est-ce que toute cette situation vous semble plausible au point que cela soit arrivé ?

Corey : Cela me paraît plausible. Je ne connais pas les positions des différents éléments du MIC-SSP [Programme Spatial Secret du Complexe Militaro-Industriel].

David : Mais l’idée que l’accélération ait été si rapide que même une personne habituée au navette spatiale pourrait être vraiment choquée ? Est-ce possible ?

Corey : Oh, oui. Et ils étaient probablement à basse puissance parce que normalement c’est si rapide que vous ne… Tout est un peu flou.

David : Nous avons également entendu de la part de Pete qu’il y avait une méthode d’extraction à la vapeur. Vous aviez mentionné des fouilles à la vapeur. Mais ensuite Pete à spécifiquement dit qu’ils mettaient de grands sacs d’eau dans ces trous déjà creusés dans la glace. Ils laissaient tomber le sac et au moment où celui-ci était sur le point de frapper la glace, ils le frappaient avec ces très puissants rayons à micro-ondes. Cela se transformait en vapeur et “zoom”, cela fondait un peu plus de glace.

Corey : C’est de cette façon qu’ils ont ouvert un tunnel… ou un couloir en direction d’une zone. Le reste est fait manuellement avec des tuyaux de vapeur pressurisée. Ils ne pouvaient pas le faire aux alentours des artefacts ou bien ils les auraient détruits.

Beaucoup de ce qui a été découvert sous la glace était… Ils ont trouvé des palmiers toujours dans le sol. Ils ont trouvé toutes sortes d’animaux préhistoriques encore préservés dans la glace.

David : Wahou !

Corey : Et ils ont ramené cela aux États-Unis et en Europe afin de les étudier.

David : Alors, vous m’avez également mentionné lors de briefings que c’était une divulgation planifiée dans un but précis et à un moment spécifique.

C’est un sujet véritablement important. Et je pense que cela va être le point principal de cet épisode.

Nous avions parlé de l’idée que cela aller être révélé mais nous n’étions pas véritablement entrés dans le ‘pourquoi’ ou le ‘quand’ de cet objectif. Pouvez-vous nous en donner une vue d’ensemble ?

Je sais que vous avez eu des briefings ‘sans-questions’ et des choses comme cela. Quelle est la conception générale du – pourquoi est-ce que tout cela est fait et comment cela va-t-il être utilisé ?

Corey : Et bien, le plan de la Cabale, et de l’Alliance de la Terre je suppose, est qu’ils se sont mis d’accord sur le fait de révéler par petits morceaux les informations sur l’Antarctique une fois que l’événement catalyseur aura eu lieu – qui est le début des arrestations de la Cabale ou bien la mise en place de tribunaux.

David : ‘Ils’ signifiant l’Alliance ?

Corey : L’Alliance.

David : Parce que les gens risquent de penser qu’il s’agit d’extraterrestres s’ils n’en savent pas plus.

Corey : Non, L’Alliance.

David ; D’accord.

Corey : Mais l’Alliance travaille en quelque sorte également avec des membres de la Cabale. Ils essaient de se rassembler afin de trouver une façon ‘responsable’ de divulguer l’information.

David : Alors ce qui se passe c’est que nous avons une situation dans laquelle l’Alliance veut que la divulgation ait lieu, mais elle craint que si nous apprenons tout d’un coup, tout cela nous accable ? Alors, elle utilise quelque chose de plus localisé, de plus associé à un élément de moindre important dans leurs systèmes de croyances que ne le sont les OVNIs et les Aliens ?

Corey : Tout à fait. Peut-être qu’ils planifient de divulguer d’abord, “Nous avons découvert tout un tas d’animaux préhistoriques. C’est incroyable.” Ensuite, “Oh, nous avons découvert des vestiges d’une civilisation,” et pour finir, faire part de la découverte d’une très ancienne civilisation humaine.

Rien que cet élément va surprendre la plupart des gens.

Leur plan est de le faire se dérouler sur des décennies.

Ensuite, ils ont prévu d’annoncer que nous avons un programme spatial secret et, “Au fait, le programme spatial secret a découvert des ruines identiques dans tout le système solaire.”

Une fois que cela se sera passé, ils commenceront à entrer dans les aspects non-terrestres des découvertes en Antarctique.

David : Alors, seulement après la divulgation du SSP et des autres ruines dans le système solaire ils parleront de ce qu’ils appellent la Niña, la Pinta et la Santa Maria – ces trois vaisseaux-mères longs de 48 km trouvés sous 5.6 km de glace en Antarctique ?

Corey : Exactement.

David : Cela vient plutôt tardivement dans la partie.

Corey : Oui. Et l’Alliance du SSP ne veut pas que cela se déroule aussi lentement. Ils veulent qu’on enlève le pansement d’un coup sec et que nous ayons une Divulgation Totale immédiatement.

David : D’après vous, quel est le bon choix ?

Corey : Je pense que nous avons besoin d’en finir avec cela et d’une Divulgation Totale. Je comprends que cela va coûter des vies. Dans certains cas, cela coutera la santé mentale des gens, mais nous devons en finir avec cela.

Si vous le faites d’une façon contrôlée, le mot clé est ‘contrôle’. Il y a toujours un moyen pour quelqu’un de venir et de corrompre le processus.

David : Pour continuer dans cette idée, je veux simplement clarifier quelque chose d’autre qui est en partie ce que vous nous avez décrit – les tribunaux. Nous avons seulement abordé cela très brièvement, mais je pense que c’est véritablement important.

Y-a-t-il un plan pour que la Cabale soit poursuivie publiquement ? Et y aura-t-il une sorte d’assainissement de notre système financier et des dégâts qu’ils nous ont occasionnés dans ce processus ?

Corey : Ce que l’on m’a dit c’est qu’ils essayaient de faire des tribunaux en secret, mais que cela n’avait pas été permis. Cela a fait l’objet de fuites.

David : Alors si ce n’est pas quelque chose qui pourra être fait en secret, que cela va être rendu public, que vous a-t-on dit ? Que pensez-vous qu’il va se passer finalement ?

Allons-nous voir cela aux actualités sur toutes les chaînes majeures ?

Corey : Oui. Oui.

David : Il y aura de larges retransmissions comme ce que nous avons eu à Nuremberg après la Seconde Guerre Mondiale.

Corey : Tout à fait. Ils veulent que cela soit télévisé même si des choses très perturbantes vont être mises à jour.

Mais leur plan est de faire des tribunaux secrets parce que les tribunaux ne seront pas uniquement pour la Cabale mais également pour certains des membres de l’Alliance de la Terre.

David : Pensez-vous qu’il va y avoir certaines personnes – peut-être d’importants politiciens – qui auront des tribunaux publics et d’autres qui sont si profondément impliqués dans ces choses non-officielles qu’ils ne seront pas télévisés ?

Corey : Cela dépend de comment les choses se déroulent après la fuite sur les tribunaux. Cela va être très dynamique.

David : D’accord. Maintenant, nous avons également affaire aux crimes contre l’humanité dont l’ampleur est stupéfiante. Cela semble difficile à croire que nous pourrions avoir des tribunaux dans lesquels des crimes multiples et stupéfiants seraient attribués à de multiples individus.

Il semble que si l’on tient compte du minimum qui est dû lors d’une procédure, en termes de droit à un procès équitable, et qu’on ajoute le nombre de personnes qui pourraient être impliquées, nous pourrions avoir quelque chose qui se déroulerait sur des années.

Corey : Oh, oui.

David : Avez-vous la moindre idée de qui pourrait être poursuivi en premier dans ce processus ? Qui poursuivront-ils en premier ?

S’en prendront-ils à des figures politiques majeures, aux personnes les plus connues, des personnes étant au plus niveau de la criminalité ?

Corey : Vous ne pouvez pas les prendre l’un après l’autre. Vous devez les ‘décapitez’ et vous devez les amener tous ensemble et en même temps devant un magistrat. Cela ne peut pas être fait par petits bouts ou bien tout va tomber à l’eau.

David : Et juste avant cela, pensez-vous qu’il pourrait y avoir des sortes d’arrestations de masse dans lesquelles tous les gens poursuivis seraient emmenés dans une sorte d’installations où ils seraient gardés sous surveillance sans pouvoir s’échapper ?

Corey : Cela est possible. Un bon nombre d’entre eux sont déjà assignés à domicile.

David : Mais que signifie être assigné à domicile pour ceux qui ne connaissent pas ce terme ?

Corey : Ils doivent rester assis chez eux, en buvant du thé, avec des gardes armés à l’extérieur leur interdisant de sortir.

David : Vous avez également dit auparavant qu’il y avait beaucoup de ces gens de la Cabale que s’ils sentaient la pression montée, qu’ils essaieraient d’aller peut-être en Argentine, en Amérique du Sud ou en Antarctique et qu’il y aurait soudainement un certain nombre de gens qui voudrait démissionner au même moment ou quelque chose comme cela.

Pourront-ils échapper à la justice ?

Corey : J’ai reçu des rapports sur des bases qui étaient contrôlées par l’Agence Fédérale des Situations d’Urgence [FEMA]… ils étaient supposés rendre les bases après l’élection. On leur a ordonné de rendre les bases et ils ont refusé.

Alors ils ont envoyé les Marines. Ils ont percé le béton, l’armature, l’acier renforcé et ils ont laissé une chance à chacun dans l’installation de se rendre.

S’ils refusaient, ils étaient éliminés. Je l’ai entendu dire par une source et une autre m’a dit que cela était faux, mais il semblerait que vous ayez indépendamment…

David : [Pete] Peterson m’a confirmé la même chose. Et c’était une autre de ces très choquantes communications qui m’a permis de comprendre que ce MIC-SSP dont nous parlons – le Complexe Militaro-Industriel du Programme Spatial Secret – travaille en fait avec Pete et vous-mêmes simultanément.

Corey : Tout à fait.

David : Il y avait tant de choses que Pete savait et que vous m’aviez dit à titre confidentiel.

Corey : Les Marines qui ont fait un trou dans une de ces bases dont on m’a parlé, alors qu’ils était au beau milieu de l’élimination de tous ses occupants, ont été choqués. Ils n’avaient pas été prévenus que les extraterrestres existaient et qu’ils pouvaient tomber sur eux. Et c’étaient des types des Marines des Forces Spéciales. Soudainement, ils étaient en face de Reptiliens et ils devaient les combattre.

Et leur mental n’a pas pu supporter cela. Ils ont eu d’énormes problèmes.

David : C’est également quelque chose qui m’a été confirmé par Pete. Et la seule différence est que vous avez mentionné les Marines, et Pete m’a dit que certains de ces militaires étaient également des Marines Canadiens – des Marines entrainés et basés au Canada lorsqu’ils ont été envoyés pour cette mission.

Nous parlons donc de quelque chose dont nous savions depuis longtemps que cela était en cours. Nous pouvons voir ces étranges tremblements de terre en Italie, d’étranges tremblements de terre au large des côtes de l’Argentine et de Malibu, en fait directement là où les gens pensent qu’il y a une base au large des côtes de la Californie.

Alors, est-ce que ces tremblements de terre, comme en Italie, en Amérique du Sud, et ainsi de suite, font partie de cette purge massive des bases souterraines ?

En d’autres mots, quelle est l’envergure de ce qui se passe ?

Corey : Il y a une bataille souterraine qui se déroule. Chaque partie se battant aussi durement qu’elle le peut.

David : J’ai vraiment été étonné d’entendre de Pete qu’il avait eu un appel au sujet de comment se défaire de 15 000 corps, et ils ne savaient pas vraiment comment procéder.

J’ai été vraiment étonné que des actions ait été prises dans lesquelles la Cabale avait soit le choix de se rendre, qu’ils avaient une chance, ou tout le monde dans la base était éliminé.

Cela va amener les gens dans la section des commentaires à dire, “Si c’est l’Alliance, mais qu’est-ce donc que cette alliance ?”

Je dirais seulement – avant que vous ne répondiez à la question – que j’ai lutté avec cela intérieurement au cours des derniers jours – parce que je ne veux pas du tout supporter l’assassinat de personnes innocentes – la seule façon rationnelle dont je puisse peut-être envisager le motif derrière les actions de l’Alliance c’est qu’ils sentent que c’est une nécessité absolue afin de sauver la planète d’une destruction totale. Et par conséquent se sont des pertes humaines nécessaires dans une Troisième Guerre Mondiale très sérieuse, même si c’est une Troisième Guerre Mondiale dans l’ombre et dont nous n’avons pas conscience.

Corey : Et bien, s’il y a des personnes qui ont le sentiment que des humains angéliques vont venir et nous sauver, ils se trompent. Ceux qui font partie de l’Alliance sont des êtres humains véritablement abîmés.

La plupart du temps, ils ont été obligés de travailler pour la Cabale et ils leur en veulent. Ils savent que si les places étaient inversées, la Cabale ne leur ferait pas de quartier.

David : Tout à fait.

Corey : Ils ne leur font pas de quartier non plus.

David : Diriez-vous qu’il y a eu une sorte de décision qui a été prise au sujet de ces personnes du fait qu’elles étaient si dangereuses qu’elles devaient être neutralisées sinon elles essaieraient, par exemple, de faire exploser la planète ou de donner un virus à tout le monde ou de faire vivre à chacun une catastrophe, telle qu’une éruption volcanique ou un raz-de-marée ou quelque chose comme cela ?

Essaieraient-ils de détruire toute vie humaine s’ils n’étaient pas éliminés de cette façon ?

Corey : Et bien, ce sont des personnes à l’esprit militaire et leur but et d’atteindre un objectif avec un minimum de pertes. C’est donc de cette façon qu’ils envisagent chaque situation.

Ils ne cherchent pas à faire des prisonniers ou à démasquer qui est innocent ou ne l’est pas dans une base.

Ils ont ordre d’entrer et de nettoyer les lieux, et c’est ce qu’ils font.

David : Alors, parlons également brièvement de cette idée que vous pouvez confirmer que c’est une opération sur plusieurs années qui a atteint son point culminant aux alentours de l’élection présidentielle, mais que cela n’était pas déterminé par le résultat de l’élection en elle-même. C’était déjà en voie de réalisation. Il se trouve simplement que cela a convergé.

Corey : Tout à fait. Peu importe qui aurait gagné les élections, il y aurait eu… les choses se passaient déjà en souterrain.

David : Et cela aurait mené aux tribunaux à la surface.

Corey : Tout à fait.

David : Ce qui nous amène à des choses que nous avons vu dans Wikileaks et tout ce genre de choses, ouvrant la voie pour cela.

Corey : Exactement.

David : Une autre chose que vous m’ayez dite, et qui était également dans les données de Benjamin Fulford et dont je suis entré plus en détails avec Pete Peterson, c’était l’idée que tout – ou du moins la grande majorité – des porte-avions de la communauté de la défense américaine sont rentrés au port.

Je voudrais entendre ce que vous avez à nous dire sur ce point, et ensuite nous comparerons avec ce Pete m’a dit et nous essayerons de donner un sens à tout ce qui se passe.

Pourquoi est-ce que tous les porte-avions sont rentrés au port ? C’est ce que Fulford a reporté. J’en ai parlé à Pete et il me l’a confirmé.

Corey : Et bien, il y a un certain nombre de raisons. Vous ramenez tous vos appareils lorsqu’il va y avoir un remaniement de la DOD [Département de la Défense].

David : Tout à fait.

Corey : Il y a des choses qui se passent à des niveaux différents.

David : Vous allez avoir différentes personnes qui commandent ?

Corey : Tout à fait.

David : D’accord.

Corey : Il y a probablement des capitaines qui vont être changés, ce genre de choses. Je n’ai pas entendu beaucoup de détails concernant le motif de leur retour, sauf qu’ils rentraient au port.

David : Ce que Pete m’a dit c’est que qu’il fallait six mois de travail, 24H par jour, sept jours sur sept, pour réapprovisionner ces navires.

Et il a dit qu’ils étaient réapprovisionnés avec de la technologie qu’ils n’étaient “pas supposés” avoir découvert.

Vous avez mentionné les drones et le fait qu’il y en a certains que nous pourrions voir.

Alors, avant que je ne dise ce que Pete m’a dit, pouvez-vous nous parler des informations qui vous ont été données lors de ces briefings au sujet des drones ?

Corey : Certainement. Ce que nous allons commencer à voir de plus en plus, ce sont des véhicules de type-quadrirotors. Ils ressemblent à des voitures de passagers avec quatre hélices – une série de quatre hélices – qui leur permet de s’élever.

Et ils utilisent une sorte d’intelligence artificielle – croyez-le ou non – dans l’appareil lui permettant d’avoir un contrôle automatique du trafic aérien. Les gens ne les conduisent pas.

Ils s’installent à l’intérieur, ils entrent une destination et l’appareil se conduit de lui-même.

On m’a dit que cette technologie allait être très prolifique. Vous la verrez partout. Ils voleront partout.

Et ils ont prévu que quelques années après que cela soit devenu commun – que la technologie soit devenue commune – ils remplaceront les rotors des drones par la technologie antigravité.

On m’a dit que les appareils avec l’antigravité se conduisaient de la même façon que les drones, faire des embardées, s’incliner. Ils sont contrôlés de façon similaire.

David : N’est-ce pas intéressant de voir que dans la suite du film “Independance Day” il y a ce qui semble être des avions militaires conventionnels, mais avec des générateurs antigravité en forme de disque ?

Corey : Hum, hum.

David : Pensez-vous que cela soit une prémonition de ce à quoi cela ressemblera une fois qu’ils l’auront fait ?

Corey. Oui. Il va y avoir des formes plates et circulaires.

David : D’accord. C’est intéressant.

Pete avait dit que nous allions voir un peu de ce matériel militaire avec lequel nous sommes déjà familier, mais qu’il y avait beaucoup de réaménagement avec toutes ces nouvelles choses qu’ils n’allaient pas nous montrer pendant un siècle. Ils mettent tout dessus.

Ce n’est pas comme si nous verrons tout immédiatement après qu’ils soient sortis du port, mais le fait est que cela va être sur ces navires et cela inclus ces trois tailles différentes de drones que nous voyons dans les films d’Hollywood.

Alors, d’après vous, quel est le but d’avoir trois tailles différentes ? Je me demande si vous aviez entendu parler de ces trois tailles ?

Corey : Et bien, ils ont tous ces différents types de ces – ce que nous appelons des drones. Ils ont des utilisations différentes tout comme les avions ont des tailles différentes en fonction de leur utilité – apporter des armes, du personnel.

Ce que l’on m’a également dit c’est qu’ils remettent à zéro certains types d’hélicoptères, certains types d’avions, avec cette technologie dont nous parlons, et que nous allons voir beaucoup de ces appareils conventionnels remis à zéro.

David : Je veux préciser ceci parce les gens vont dire dans les commentaires – et je veux m’exprimer sur ce point parce que cela arrivera évidemment ; nous pouvons anticiper cela – si vous regardez des films tels que “Terminator”. Vous regardez des films comme “Oblivion” avec Tom Cruise et Morgan Freeman, dans lequel les avions drones sont sous le contrôle d’une Intelligence Artificielle malveillante, et les drones devenant un élément critique quant au fait que l’humanité deviennent complètement subjuguée par la méchante IA.

Vous avez mentionné un problème avec l’IA. Si ces drones sont contrôlés par un ordinateur, comment empêcherons-nous cette menace de l’IA de prendre le contrôle de tous ces drones s’ils sont déployés et qu’ils essayent de subjuguer l’humanité ?

Corey : Je ne sais pas. C’est un danger. C’est une réelle menace.

Je suis toujours soumis à un dépistage de l’IA lorsque je vais dans certains endroits. C’est toujours une préoccupation.

David : Alors, il y a deux choses assez anormales qui se sont déroulées au moment de l’inauguration présidentielle, et elles se sont passées simultanément.

On avait le seigneur mexicain de la drogue du Cartel Sinaloa – celui qu’on nommait El Chapo – qui avait été extradé vers les États-Unis.

Parlons tout d’abord de cela. La raison pour laquelle j’en parle et que dans de multiples mises à jour de Benjamin Fulford, il a dit que s’il pouvait être amené aux États-Unis, ce à quoi la Cabale résistait fermement, qu’il chanterait comme un oiseau chanteur.

Pourquoi pensez-vous qu’El Chapo ait été ramené aux États-Unis à ce moment-là ?

Corey : Je crois qu’il est là pour parler de toutes ces opérations des renseignements impliquant le commerce de la drogue et pour donner des noms.

David : Je voudrais faire remarquer que dans un des épisodes de mon émission “Wisdom Teachings” [Enseignements de Sagesse], il y avait l’histoire de types se faisant prendre pour contrebande de cocaïne vers les États-Unis et portant sur eux le logo du scorpion du Sinoloa. C’était une quantité énorme.

Et lorsqu’on leur a demandé de montrer leur pièce d’identité, ils avaient des papiers d’identité de la CIA. Et ils ont été attrapés par ce groupe de 1500 “minutemen” qui travaillent… ils sont comme d’anciens militaires, mais ils ne font pas véritablement partie d’une opération régulière du gouvernement.

Alors que pensez-vous que soit la relation entre cette histoire et celle d’El Chapo ?

Corey : Je crois qu’ils intensifient les tribunaux. Je crois que – comme je l’ai dit – qu’il y a des personnes de la Cabale qui ont accepté de témoigner, de chanter comme des oiseaux depuis un certain temps.

Ils les ont assis face à une caméra, leur posant toutes ces questions, et ils ont craché TOUS les noirs secrets.

David : L’autre chose qui soit survenue juste avant l’inauguration est le fait que George Bush sénior et sa femme aient été hospitalisés dans un état critique. Il semblerait qu’ils aient eu quelque chose comme une attaque qui pourrait être due à un haut niveau de stress.

Corey : Je pense que l’élection était bien plus que ce que la plupart d’entre nous ne pouvions en supporter.

David : Ah, ah, ah. Pensez-vous qu’ils redoutent une sorte de tribunal et que lorsqu’ils ont vu le résultat leur santé a subitement chuté ?

Corey : Toutes ces personnes sont en plein désarroi et subissent beaucoup de pression en ce moment – les personnes qui étaient impliquées dans ces opérations de la Cabale.

Il y a beaucoup de mouvement en arrière-plan afin de fermer des bases, de nettoyer les opérations en cours – les projets en cours de la Cabale.

Ils voient autour d’eux tous leurs éléments disparaître et c’est ce qui les faisaient se sentir en sécurité auparavant.

David : Pendant que vous me faisiez ces étonnants briefings, et que j’avais des confirmations indépendantes de la part de Pete, je vivais ce qu’on peut appeler aujourd’hui une des plus grandes averses de pluies et d’inondations ayant frappé la Californie depuis 1986.

Nous sommes passés à ‘pas de pluie du tout’ – ou pratiquement pas – pendant 6 ans, une sécheresse absolument dévastatrice qui ne devait jamais s’arrêter, et au moment de l’enregistrement, la sécheresse avait été complètement éliminée en Californie du Nord. C’était terminé. C’était totalement fini.

Et ils disaient, “Et bien, il y a encore des conditions extrêmes en Californie du Sud,” et alors, plus d’orages sont venus et ont totalement saturé la Californie du Sud. Nous allons probablement voir que la Californie du Sud et également sortie de la sécheresse.

Et il y a tant d’eau qu’ils nomment cela “un rivière atmosphérique”. Que pensez-vous qu’il se soit passé?

Corey : L’information que l’on m’a donnée et que pendant que l’Alliance prenait toutes ces bases, ils ont pris les installations HAARP [Programme de Recherche sur les Aurores boréales en Haute Fréquence].

Et ce que l’on m’a dit c’est que lorsqu’ils ont fermé toutes ces installations HAARP, il y a eu une réaction élastique de regain dans l’atmosphère.

David : Cela s’accorderait de façon très intéressante avec ce tourbillon Arctique étrange qui est apparu au-dessus de tout l’Amérique du Nord.

Corey : Tout à fait.

David : Pensez-vous que cela fasse partie de ce qu’ils nomment – le regain ?

Corey : Oui.

David : D’accord.

Corey : Oui, c’est le regain naturel de la Terre après ces modifications mises en place depuis si longtemps.

David : C’est similaire à ce que Pete m’a dit, excepté que les données étaient que HAARP était utilisé dorénavant de façon bienveillante afin de diriger cette rivière atmosphérique sur la Californie.

Pourquoi la Cabale aurait-elle voulu essayer d’éliminer l’eau en Californie ? Il s’est passé quelque chose là ? Que pensez-vous qu’était l’objectif de cette sécheresse ?

Corey : La Cabale utilisait HAARP et d’autres technologies pour contrôler le temps sur toute la planète. Et lorsqu’ils contrôlaient le temps ou qu’ils causaient des sécheresses ou des déluges, ils envoyaient en même temps, des gens à eux afin de parler aux personnes qui dirigeaient politiquement la région et géraient des dossiers stratégiques afin d’avoir le climat qu’ils voulaient pour faire pousser les cultures.

David : Alors pensez-vous que le fait que la Californie ait été amenée à la sécheresse soit une attaque contre toute l’Amérique et la sécurité alimentaire ?

Corey : Oui. C’est le grenier du monde.

David : Tout à fait. Alors il ne s’agissait pas uniquement de personnes lambdas ne pouvant plus arroser leurs terres en Californie, c’était une attaque contre l’Amérique elle-même.

Corey : Tout à fait.

David : Pour moi, cette pluie – parce que je vis en Californie – je l’ai dit depuis des années, nous saurons que la cabale est battue lorsqu’il pleuvra à nouveau pendant des jours et des jours.

Nous avons eu tellement de pluie dans ma petite ville, que le Boulevard Topanga Canyon a été fermé pendant une semaine.

Corey : Oui, j’ai vu qu’il y avait un énorme rocher qui bloquait la rue.

David : Tout à fait.

Corey : Oui.

David : Alors, la dernière chose qui était dans ces briefings et dont je voulais parler avant que ne soyons à cours de temps, est le fait que vous aviez mentionné deux autres choses qui étaient très intéressantes et qui pourraient accompagner l’Antarctique.

Vous aviez mentionné des chambres remplies d’or et d’autres ruines qui pourraient être vues au fond de la mer.

Corey : On m’a donné des renseignements inhabituels qui étaient un peu en dehors du reste du briefing et c’était qu’il allait y avoir une “découverte” de caches d’or d’anciens mayas.

David : Wahou !

Corey : Cela va être découvert et rendu au peuple indigène.

David : Vraiment ?

Corey : Oui.

David : C’était fascinant parce que j’ai amené cela dans la conversation avec Pete et il avait une grosse histoire à me raconter à propos de chambres remplies d’or découvertes par Bush Sénior et qui avaient été pillées. Et il y avait beaucoup de corrélations.

On espère l’avoir à nouveau pour nous en parler.

L’autre chose que vous avez mentionné était l’annonce d’anomalies sous-marine ou de bases ou des sortes d’anciennes ruines en même temps que l’Antarctique. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Corey : Ou peut-être juste avant.

David : Oh, juste avant ?

Corey : Les forces navales des différents pays ont découvert tous types de ruines à un certain niveau sous l’océan,…

David : D’accord.

Corey :… à une certaine profondeur, cette profondeur et au-dessus. [Corey écarte ses mains d’une trentaine de centimètres.] Et ils ont fait des balayages au sonar, ont recueilli tous un tas d’informations, ils ont envoyé des vaisseaux là-dessous pouvant creuser correctement. Et ils ont rapporté des artefacts.

Et c’est… On m’a dit que cela allait être également une partie d’une annonce au sujet d’une civilisation perdue.

David : La dernière chose avec laquelle je veux clôturer cette émission : pensez-vous que la Cabale ait l’intention de faire de la divulgation sur l’Antarctique une sorte de distraction massive, peut-être plus bienveillante ; mais à un niveau identique à celui du 11 septembre afin de détourner les gens de ces tribunaux de crimes de guerre s’ils devaient jamais commencer ?

Corey : Non. A la base, ils avaient planifié de relâcher progressivement les informations de sorte que nous voyons ces lignées royales telles qu’ils les voient et que nous les traitions comme des dieux.

David : Wahou ! Mais aujourd’hui vous nous dites que l’Alliance veut utiliser cela comme une partie du début de la guérison correspondant à la période de temps durant laquelle les gens ont été trompés, en amenant la Cabale devant la justice.

Corey : Tout à fait. Et la Cabale veut toujours diriger la divulgation des informations, comme beaucoup dans l’Alliance.

David : Pensez-vous qu’il soit possible que certaines des choses que nous ayons dites, ou bien l’ordre dans lequel cela sera fait, pourrait être modifié par le fait que nous les ayons déjà divulgués ?

Corey : Oui. Tout cela est très dynamique. Des décisions sont prises. Ils ont toutes sortes de réunions afin de parvenir à un consensus entre la Cabale et l’Alliance.

Ils font cela pour éviter une guerre ouverte. S’ils ne trouvent pas de consensus afin de travailler ensemble à divulguer les informations et à mener le pire du pire devant un tribunal, cela se terminera en guerre mondiale.

David : Et vous pouvez confirmer que, dernièrement, ce que Pete m’a également dit, certains sites webs, tels que le www.express.co.uk – ont titré : une nouvelle histoire, des ruines en Antarctique, une civilisation perdue en Antarctique, des professeurs en Antarctique, Buzz Aldrin est allé en Antarctique.

Soudainement, c’est un peu comme s’il y avait une quantité folle de corrélations entre ce que vous et moi nous disons et toutes ces choses qui paraissent dans les médias. Que pensez-vous qu’il se passe ?

Corey : Ils essayent de truffer la conscience avec des graines d’informations de sorte que les gens ne soient pas choqués lorsqu’ils l’entendront.

Et ils essaient également de contrôler le discours.

David : Très bien. Vous entendez tout ceci en premier. J’espère véritablement que ces choses vont devenir réalité. Merci Corey. C’est courageux à vous de sortir au grand jour et de nous donner ces informations. La guerre prend de l’ampleur.

Corey : Oui.

David : C’est un climat très litigieux actuellement.

Et je souhaite remercier ceux qui nous regardent et qui nous supportent ici sur Gaia et qui s’assurent que nous sommes bien sur le chemin de la Divulgation Totale. Merci de nous avoir suivis.

Divulgation Cosmique : Levé de rideau sur l’industrie militaire avec Heather Sartain

Saison 7, Épisode 1

David Wilcock : Bien, bon retour à “Divulgation Cosmique”. Je suis votre hôte, David Wilcock, et je suis ici avec Corey Goode. Nous avons avec nous une initiée spéciale, quelqu’un qui s’est courageusement présenté au grand jour et qui nous apporte beaucoup de confirmations sur un certain nombre d’informations intéressantes. Elle se nomme Heather Sartain.

Heather, bienvenue dans cette émission.

Heather Sartain : Merci.

David : Et Corey, mon ami, bon retour.

Corey Goode: Merci.

David : Alors, Heather, mettons-nous au travail rapidement. Comme les téléspectateurs pourraient ne rien savoir à votre sujet, je dirais simplement que vous êtes venue me voir à une conférence et vous m’avez dit que votre père travaillait pour Lockheed Martin.

Heather : C’est exact.

David: Et qu’il avait dit beaucoup de choses très intéressantes qui collaient très bien avec ce dont je parlais.

Heather: Oui, c’est vrai.

David: D’accord, alors pouvez-vous brièvement nous en dire une petit plus sur vous. Je sais que vous êtes un professeur d’université mais quelle est votre spécialité ?

Heather: J’enseigne à temps-partiel dans une université locale et j’enseigne la géologie, l’astronomie et la physique. Ma formation initiale est en physique et en géologie.

David: D’accord. Alors Heather, je voulais débuter en expliquant que vous m’aviez passé de la documentation très intéressante et que la première pièce est le permis de conduire du Texas de votre père.

Heather : Oui.

David: Et nous voyons que son nom était Edward. C’est bien réel. Et il est écrit qu’il expire le 27 janvier 2017. Quand est-il décédé ?

Heather: En juillet 2013.

David: En juillet 2013. Sur la pièce suivante que nous ayons, il est écrit, “Épargne de Retraite Principale de l’Entreprise Lockheed Martin”. C’est un paiement fait à votre mère de 2103,75 $.

Et il est écrit, “Lockheed Martin” juste ici. Était-ce sa pension de retraite ?

Heather : Oui, elle a reçu la moitié de sa retraite après son décès.

David : D’accord. Je voulais simplement montrer cela afin de confirmer à ceux qui nous regarde que beaucoup de chercheurs d’OVNIs veulent vraiment voir de la documentation. Et vous avez été en mesure de nous fournir la preuve que votre père avait effectivement travaillé pour Lockheed Martin.

Heather : Oui.

David : Vous avez dit que vous aviez grandi avec un père qui était dans l’Air Force ?

Heather : Oui, il était d’abord dans l’Air Force et ensuite, plus tard, il a travaillé pour la NASA par le biais de différents sous-traitants.

David : D’accord.

Heather : Et il était retraité de chez Lockheed. C’était un ingénieur aérospatial, un ingénieur aérospatial confirmé pendant 37 ans, travaillant au sommet de projets top-secrets pour la NASA, pour les missions de la navette spatiale et la période de Skylab et des missions d’Apollo.

Sa carrière couvre plusieurs décennies.

David : Alors, Corey, je me souviens que lorsque vous avez été amené au LOC[Commandement des Opérations Lunaires] et que vous aviez une casquette de la NASA, ils vous avaient dit, “Enlevez ce couvre-chef ridicule”.

Corey : Tout à fait.

David : Est-ce que la NASA a la moindre connaissance intérieure ? Ou bien est-elle simplement une agence spatiale civile ?

Corey: Il y a des individus au sein de la NASA qui ont un large éventail d’informations, mais la plupart de ceux qui ont été briefés ou qui savent au sujet du Programme Spatial Secret, sont uniquement au courant de celui qui a été créé par le Complexe Militaro-Industriel.

Et aux dernières nouvelles, il était question de deux stations spatiales et d’appareils triangulaires qui les desservaient.

David : D’accord. Heather, revenons-en au point de départ, quelle a été la première fois où votre père vous a dit quelque chose qui était hors des sentiers battus ? Et que vous a-t-il dit ?

Heather : Il a fait référence à une rencontre que ma mère et ma sœur avait eu en 1966 avec un OVNI. C’était assez près du Centre Spatial Johnson là où nous vivions et où j’ai grandi. Cela s’est passé plusieurs années avant que je ne naisse. Et ils en parlaient, et mon père parlait des différents groupes d’Aliens dont il était au courant. Et vers l’âge de 12, 13 ans, j’ai commencé à poser des questions, vous savez, “De quoi parles-tu ? Je pensais que ‘les Aliens’ n’étaient qu’une histoire.

“Cet OVNI que maman a vu, est-ce sérieux ou bien est-ce quelque chose comme les militaires ?”

Et il m’a répondu, “Non, c’est sérieux.” Et il a mentionné le type d’Aliens qu’ils avaient vu à l’intérieur de l’appareil, ils étaient donc assez prêts. C’était au-dessus du Golf de Mexico, la baie où est située le Centre Spatial Johnson.

Et il n’y avait eu aucun son lors de cette rencontre qui…

David : Quelle était la forme de l’appareil ?

Heather : Un disque.

David : D’accord.

Heather : C’était comme deux assiettes posées l’une sur l’autre avec une sorte d’apparence de disques aplatis et métalliques.

Elle a dit qu’il y avait des lumières bleues brillantes sur tout le contour. Et ce n’était pas des lumières que vous pouviez voir habituellement, c’était une technologie particulière.

Corey : Et c’était si prêt qu’elle a pu voir les personnes à l’intérieur ?

Heather : Oui, ma sœur avait 6 ans. Elle se rappelle encore de l’avoir vu. Ils ont pu voir des êtres, au moins trois, se déplaçant à l’intérieur de l’appareil. Et ils n’étaient pas très grands. Elle disait qu’ils avaient la taille d’enfants.

David : D’accord.

Heather : Et quand j’ai entendu mon père dire à ma mère, “Tu sais, ceux sont les Gris. Ce sont des robots. Ils sont programmés par une intelligence supérieure, une ancienne civilisation. Ils vont et viennent dans notre atmosphère assez souvent. En fait, ils sont là tout le temps.”

David : Waouh !

Heather : Et il parlait de différents groupes qui étaient ici sur la planète, vivant parmi nous, et en fait, qui le faisaient depuis des temps anciens, pas seulement récemment, mais depuis des temps anciens.

David : Et bien, attendez un instant. Corey, cette idée que les Gris sont des robots s’aligne-t-elle avec ce que vous avez entendu ?

Corey : Oui. Comme nous en avons parlé, il y a un certain nombre de types d’êtres différents qui ont été placés dans le grand panier des Gris.

Il y a les formes de vie programmées utilisées par les militaires lorsqu’ils enlèvent les gens. Et il y a également un groupe de Gris qui a été d’une certaine façon créé biologiquement et techniquement par un groupe qui est contrôlé par l’intelligence artificielle, un groupe ancien.

David : D’accord. Lorsqu’Heather fait la description de l’appareil, est-ce que cela s’aligne avec quoi que ce soit qui vous est familier ?

Corey : Oui, c’est un OVNI assez classique pour cette époque.

David : D’accord.

Heather : Elle l’a décrit comme mesurant la taille d’un salon de 3 mètres sur 3, ou de 3 mètres sur 3,5. C’est l’espace qu’il y aurait eu à l’intérieur.

David : D’accord.

Heather : Oui.

David : Cela a dû être impressionnant pour vous en tant qu’enfant et après avoir vu des films tels que “Rencontres du troisième type” ou “ET”, de découvrir que cela n’était pas simplement de la fiction.

Je veux dire, vous venez déjà de nous décrire beaucoup d’informations à entendre pour un enfant ou une jeune adulte.

Heather : Oui, et bien, je sais que ce dont ma mère et ma sœur ont été témoins était assez incroyable. Et mon père en parlait nonchalamment, “Oh, oui, ce sont des Gris.”

Plus tard, je suis devenu curieuse sur la raison de son aisance avec cela. Il n’en parlait pas comme si cela était une plaisanterie.

Mon père était très sérieux, un sens de l’humour très aigu et une personne très technique. La plupart des ingénieurs dans l’aérospatial sont des personnes très techniques et des plus sérieuses.

Quand j’ai grandi, j’ai commencé à poser des questions au sujet des différents groupes d’Aliens qu’il mentionnait de temps en temps, même avec ses pairs, deux amis avec lesquels il travaillait – j’ai entendu des choses de leurs conversations – ou bien lorsqu’il parlait avec ma mère.

David : D’accord, faisons une pause pendant un instant et je voudrais que nous parlions des amis de votre père. Hors caméra nous avons parlé du fait que parfois ils venaient chez vous ?

Heather : Oui.

David : Alors, pourriez-vous nous en parler un petit peu et qu’est-ce qui était intéressant de votre point de vue ?

Heather : Ils étaient également des ingénieurs aérospatiaux et travaillaient chez Lockheed, et ils venaient à la maison et avaient des conversations privées.

C’étaient des sujets dont ils parlaient hors du travail et qu’ils partageaient les uns avec les autres. Et c’était des choses qu’ils apprenaient du gouvernement.

Ils avaient tous des antécédents militaires. Et ils discutaient de choses dont ils rassemblaient les pièces ensemble au sujet de choses auxquelles ils étaient exposés.

Ils parlaient de choses métaphysiques, de l’énergie, comment elle pouvait être manipulée, comment la population pouvait en fait changer mentalement la rotation de la planète. Vous pouvez changez les conditions atmosphériques.

Et ils parlaient de différents types de technologies sur lesquelles le gouvernement travaillait comme une sorte de technique d’ingénierie-inversée basée sur les accidents d’OVNIS qu’ils avaient récupérés.

Aujourd’hui, je ne peux pas attester qu’ils travaillaient sur cette ingénierie-inversée, mais je sais qu’ils la comprenaient. Et ils en avaient des connaissances de part leur travail.

David : Très bien. Bon,…

Heather : Ces hommes travaillaient sur des choses top-secrètes.

David : Vous avez dit certaines choses qui sont des petites bombes, alors arrêtons-nous là-dessus un instant.

En fait, en premier lieu, pour resituer les choses, Corey, quel est votre… Je veux dire, nous parlons de Lockheed comme si tout le monde savait de quoi il s’agissait. Alors que savez-vous de Lockheed et de son rôle dans ce que vous faisiez ?

Corey : Et bien, Lockheed est bien entendu un sous-traitant du gouvernement. Ils font beaucoup de recherches et de développements.

Et beaucoup de ce qu’il développe va dans le Programme Spatial Secret du Complexe Militaro-Industriel.

David : Oh. De quel type de technologies spécifiques êtes-vous informé que Lockheed Martin produise pour le Complexe Militaro-Industriel ?

Corey : Et bien, je ne connais pas l’étendu de leur participation dans la conception et la création de cette technologie, mais je sais qu’ils sont très lourdement impliqués dans la création des moteurs de champ de torsions, aussi bien que dans leur centrale électrique, qui au début était les réacteurs nucléaires ordinaires.

Ensuite, ils sont passés aux réacteurs au thorium. Et après cela, ils sont passés à l’utilisation de la technologie énergie point-zéro.

Le réacteur produit de l’électricité dans ces condensateurs géants et ensuite les condensateurs produisent l’énergie dont ils ont besoin pour les moteurs ou les autres engins.

David : Alors, Hearther, je voulais… Maintenant que nous avons un peu resitué le cadre de ce qu’est Lockheed et Corey, vous nous dites qu’ils sont impliqués dans le Programme Spatial Secret.

Corey : Oui.

David : Daccord. Alors vous avez parlé du fait que vous aviez entendu votre père et ses deux amis, dire que notre conscience pouvait changer la rotation de la terre?

Heather : Asbolument.

David : Pouvez-vous être un peu plus précise sur cela ?

Heather : Tout à fait.

David : Parce que cela est une chose assez choquante à entendre pour les gens. C’est vraiment hors des sentiers battus.

Heather : Si chacun sur la planète était, disons, sur le même continent… Plus la proximité est importante et plus le travail du rayonnement électromagnétique est efficace.

Et avec certains types de…

David : Je ne comprends pas bien cela. Le plus près… Vous dites que si toute la population était sur une planète…

Heather : Non, sur un continent.

David : Sur un continent. Il y aurait un effet électromagnétique ?

Heather : Il y aurait ce changement électromagnétique et en fait cela modifierait la rotation de la Terre simplement grâce au processus de la pensée humaine.

David : La proximité de toutes les consciences rassemblées.

Heather : Hum, hum. Oui.

David : Ils disaient cela en se basant sur des spéculations ou en se basant sur des recherches ? Comment en sont-ils arrivés à cette idée ?

Heather : Je dirais que c’était basé sur des choses qu’ils savaient déjà et que c’était ce qu’ils en concluaient ou bien c’était des choses qu’ils savaient comme étant des faits.

David : Et bien, laissez-moi vous demander ceci, Heather. Parmi les nombreuses recherches que j’ai faites, lorsque je travaillais sur mon premier livre, “Investigations sur le champ de conscience unitaire”, nous avions quelques informations assez remarquables montrant que ce qu’on nomme la Durée du Jour, ce qui signifie la rotation de la Terre, subie des modifications basées sur l’activité solaire.

Alors si le soleil dégageait une énergie soudaine, cela pouvait accélérer ou ralentir la vitesse de rotation de la Terre d’une façon subtile mais mesurable.

Avaient-ils la moindre raison de penser que la rotation de la Terre pouvait être affectée par les êtres humains ? Vous dites que d’une certaine façon  cela à voir avec l’énergie électromagnétique?

Heather : Oui. À l’intérieur de chaque personne, vous avez le contrôle sur les champs électromagnétiques. Chacun l’a dans sa glande pinéale et on a également les interférences avec d’autres types d’énergies électromagnétiques. Cela inclus tout le spectre de la lumière.

Nous avons en permanence de très petites longueurs d’ondes en provenance des radiations cosmiques. Et nous avons également des ondes très lentes ou bien des ondes plus longues, comme les ondes radios par exemple. Les ondes de radio AM peuvent être de 3 mètres de longs.

David : Tout à fait.

Heather : En fait, notre glande pinéale produit des rayonnements d’ondes courtes. Cela n’est pas nuisible pour nous ou pour les animaux ou quoi que soit sur cette planète. Mais plus nous sommes près les uns des autres, plus le pouvoir métaphysique est puissant.

David : Hum.

Heather : Et cela ne signifie pas que nous devions être entassés dans une boîte de sardines, mais que l’unification de l’esprit et de la conscience et en travaillant ensemble, cela peut affecter une planète entière, si ce n’est les corps planétaires avoisinants.

David : Et ils savaient cela scientifiquement ?

Heather : Oui.

David : D’accord. Alors, Corey, cela semble soulever beaucoup de questions au sujet des effets de la conscience collective. À quel moment pensez-vous que la Cabal ait été consciente de cela et comment l’utilise-t-elle ?

Corey : Et bien, comme je l’ai dit à plusieurs reprises, ils veulent nous garder ignorant de notre pouvoir de co-création collectif parce que c’est LEUR véritable pouvoir.

Ils nous manipulent ainsi que notre conscience collective afin de causer des événements en temps réel dans notre monde.

Et leur magie n’en est véritablement pas une. Il s’agit simplement de nous manipuler afin de provoquer les choses avec notre conscience de co-création.

David : Heather, n’avez-vous jamais entendu quoi que ce soit de similaire lors de ces conversations.

Heather : Oui, en parlant seule à seule avec mon père, nous avions des discussions sur des sujets comme cela.

David : Vraiment?

Heather : Et l’une des choses dont nous ayons parlé, et que j’ai remarqué au fils des années, c’est qu’il y avait beaucoup de distractions pour nous garder éloigner de ce pouvoir que nous avons dans notre ADN et dans notre glande pinéale.

Cet organe est extrêmement important. Elle a fait l’objet de peu d’études dans le domaine médical. Les étudiants ne l’étudient pas.

David : Tout à fait.

Heather : Il y a une raison à cela. Lorsque j’ai commencé à lire sur la glande pinéale et le pouvoir qu’elle détient, j’ai posé des questions à mon père.

David : Oh ?

Heather : Et je n’étais pas tellement surprise qu’il soit au courant et il savait exactement de quoi je parlais. Il m’a dit, “Je suis heureux que tu lises cela parce que c’est un organe très important dont on va essayer de t’éloigner.”

Il y a beaucoup de distractions en permanence, politiquement, dans l’économie et au niveau environnemental.

David : Alors, Corey, avez-vous entendu parler de la glande pinéale lorsque vous étiez dans le SSP [Programme Spatial Secret] ?

Corey : Oui, certainement. Et tout…

David : Je n’avais jamais entendu dire auparavant qu’elle générait des radiations de basses fréquences.

Corey : Tout ce qui va émaner d’elle va être de la radiation.

David : Tout à fait.

Corey : Il y a quelque chose qui irradie d’elle. Lorsque je lisais la tablette intelligente, il y a 30 ans, il y avait beaucoup de choses, des détails précis, qui… Je ne m’intéressais pas à la glande pinéale mais ils ont parlé de mesurer les effets à une certaine distance de la glande pinéale et des différentes radiations à partir de ce point à l’intérieur du corps.

David : Et pourtant, que fait-elle ? Je veux dire, si nous générons ces radiations, alors quoi ? Quelle différence cela fait-il ?

Heather : Cet organe est vraiment très important à la fois spirituellement et avec le reste de l’espace cosmique dans lequel nous vivons.

David : D’accord.

Heather : Cela n’est pas simplement un lien avec la Terre. C’est un dispositif de communication aussi bien qu’un dispositif d’éveil. Et sans elle, il y aurait une énorme quantité de choses dont nous ne prendrions jamais conscience.

Elle est la fondation de la conscience. C’est un communicateur.

Mais il y a tant de choses auxquelles la glande pinéale est exposée dans le but d’amoindrir sa fonction, si ce n’est de complètement la couper de sa fonction.

David : Je pense que ce que vous venez de dire, et je veux clarifier cela, c’est que les choses auxquelles elle est exposée, vous voulez dire les choses que notre Complexe Militaro-Industriel, ou la Cabal, ou quel que ce soit le nom qu’on lui donne, et bien qu’elles ont été délibérément créés pour essayer de supprimer sa fonction ?

Heather : Oh, oui. J’ai un collègue et ami qui travaillait pour le département de l’eau.

David : Le fluorure.

Heather : Et il m’a dit quelle quantité de fluorure de sodium il avait à ajouter au système et ceci pendant toutes les années où il travaillait là-bas. Et il a travaillé là-bas pendant deux décennies et pendant cette période, ils n’arrêtaient pas d’en rajouter de plus en plus.

Et c’est près de chez moi dans la zone de Houston mais ce n’est pas simplement à Houston. C’est partout dans les États-Unis.

David : Laissez-moi simplement ajouter quelque chose que je pense pertinent dans le cas où vous qui nous regardez n’êtes pas au courant de cela.

Mes recherches ont montré que l’intérieur de la glande pinéale est liquide mais il y a des petits cristaux à l’intérieur. Et comme la barrière hémato-encéphalique n’a pas d’effet sur la glande pinéale, donc le fluorure, ou quoi que ce soit étant dans notre système sanguin, peut s’y rendre.

Alors s’il y a du fluorure dans votre système sanguin, il se colle à ces cristaux qui sont très importants pour le fonctionnement de la glande pinéale.

Et au final vous obtenez sur une radiographie cette chose qui ressemble à un morceau d’os. En fait, c’est une glande pinéale calcifiée.

Heather : Il disait que notre gouvernement supprimait la glande pinéale pour une bonne raison. En fait, si vous voulez vraiment contrôler les êtres dans notre population, c’est la toute première chose à faire. C’est la première chose à laquelle vous allez vous attaquez.

Et cela ne date pas d’aujourd’hui. La suppression de la glande pinéale date de plusieurs centaines d’années.

David : Corey, y a-t-il un moyen de lutter contre la calcification de la glande pinéale?

Corey : Et bien, oui. Beaucoup de gens ont changé leur régime alimentaire, le type d’eau qu’ils boivent et ils font beaucoup de méditation.

Mais principalement, il s’agit de prendre soin du temple qu’est notre corps et d’être véritablement sur ses gardes sur ce qui entre en lui.

David : Boire de l’eau distillée occasionnellement aiderait à décalcifier la glande pinéale ?

Corey : Oui, c’est ce que j’ai entendu.

David : D’accord. Alors, Heather, vous avez également mentionné que votre père et ses amis disaient que nous pouvions changer l’atmosphère. Qu’est-ce que cela signifie exactement ?

Heather : Et bien, chaque molécule, chaque composant existant dans notre atmosphère est à l’état de gaz – et cela n’est pas important si c’est solide, liquide ou un gaz, car même les gaz peuvent être connectés aux champs électromagnétiques que nous produisons parce que tous les électrons dans l’enveloppe extérieure sont manipulés par ces champs de forces.

Et ces champs de forces sont des ondes qui voyagent et se propagent à travers l’espace et l’atmosphère.

La conscience humaine ou le champ électromagnétique humain qui est produit, peut modifier les conditions atmosphériques.

En fait, nous pourrions nettoyer l’environnement de notre planète avec nos pensées,…

David : Hum.

Heather :… parce que les pensées sont ce qui contrôlent tout ce que nous faisons et comment nous le percevons.

David : Corey, avez-vous jamais entendu quelque chose comme cela?

Corey : Je ne l’ai pas entendu présenter de cette façon, mais ce dont Heather a parlé sur ce qui se passe au niveau subatomique, je l’ai lu.

David : Alors notre esprit pourrait créer un orage ? Est-ce une chose qui pourrait arriver ? Pourrions-nous créer un phénomène météorologique violent ?

Heather : Je dirais que oui. C’est une des choses qui pourraient arriver mais il faudrait un effort de groupe pour le faire. Je ne l’attribuerais pas à une seule personne.

David : Pourquoi ont-ils tellement peur de cela ? Quelle est la menace ?

Heather : La chose principale que la Cabal ou notre gouvernement essaye de supprimer est notre conscience. Moins nous sommes conscients de ce que nous pouvons faire, moins nous allons être en mesure de le faire.

Le premier pas est la prise de conscience. La seconde étape est d’utiliser les fonctionnalités qui nous sont accessibles.

Certaines des choses qui sont survenues dans notre gouvernement au fil du temps, hormis la suppression de notre glande pinéale, a été la suppression de notre ADN. Notre population a eu des mises à jour d’ADN simplement basées sur des événements géologiques catastrophiques.

Mon père me disait que certains de ces événements étaient contrôlés par des groupes Aliens.

David : Hum.

Heather : Et ils manipulent les événements catastrophiques sur Terre en manipulant le noyau interne de la Terre.

David : Par l’intermédiaire du noyau terrestre.

Heather : Oui. C’est là où le…

David : Pourriez-vous être un peu plus précise ?

Heather : Le noyau interne de la Terre est responsable du champ magnétique de la Terre. Ce champ magnétique est un bouclier. À l’heure actuelle, il est en diminution et ce depuis plusieurs années.

Il passe par des cycles où il est très fort et d’autres où il est très faible. Certains de ces cycles ont à voir avec la parallaxe de la Terre qui se produit tous les 26000 ans. Et nous sommes à peu près aux alentours des 4000 à 5000 ans avant une autre parallaxe complète.

David : Hum.

Heather : Et cela à voir avec l’oscillation de la Terre. Quand l’oscillation changera, il se peut que l’Étoile du Nord que nous avons aujourd’hui, soit une étoile différente.

David : Certainement.

Heather : Lorsque ces choses se produisent, il y a une opportunité dans cette fenêtre de temps de manipuler la planète, et c’est là que les plaques tectoniques bougeront et que les événements catastrophiques surviendront. Et c’est à ce moment-là que les changements dans l’ADN humain se produiront.

David : Alors Corey, est-ce que cela s’aligne avec quelque chose que vous ayez entendu? Est-ce que le champ électromagnétique est d’une certaine façon un bouclier et que lorsqu’il s’affaiblit cela permet l’entrée sur notre planète d’une énergie qui modifie notre ADN ?

Corey : Oui et en plus de ce que nous a dit Heather, j’ai également entendu dire que la force de notre champ a à voir avec notre cœur, mais aussi avec l’interaction du, je suppose, cœur du soleil.

Heather : Hum. Absolument.

David : Quand votre père était assis avec ses amis, était-ce des choses que vous n’étiez pas supposé entendre?

Heather : Il ne pensait pas que j’écoutais.

David : Oh. Ah, ah, ah.

Heather : J’ai entendu des fragments et des morceaux de leurs conversations. Et quand j’étais plus âgée, nous parlions lui et moi, et lorsqu’il a remarqué que j’étais naturellement intéressée et que je suivais ce qu’il me racontait, il m’en a dit plus.

Mais il y avait des choses dont il ne me parlait pas car elles étaient top-secrètes et il se tenait aux instructions qu’on lui donnait au travail.

David : Hum. Quand avez-vous commencé à avoir plus d’informations au sujet des groupes extraterrestres et ceux qui sont là-haut ?

Heather : Il a mentionné qu’il y avait un certain nombre de groupes et que nous, ce qui signifie notre gouvernement, étions au courant de ces groupes depuis longtemps déjà.

Alors je lui ai demandé quels types de groupes il y avait et il m’a parlé des Pléiadiens, venant bien entendu du système solaire des Pléiades. Ce sont des êtres très grands et honnêtes. Ils sont larges d’épaules. Ils sont sages. Leur civilisation est très ancienne.

De ce qu’il en savait, ils étaient parmi les plus anciennes civilisations en services. Ils étaient très gentils. Ils étaient ici seulement pour faire le bien.

Il a également parlé des Nordiques. Les Nordiques sont plus éloignés que le système solaire des Pléiades. Il m’a dit qu’ils n’avaient pas de poils et qu’ils étaient grands. C’était également un groupe bienveillant et ils travaillaient sur des choses, comme les Pléiadiens, afin d’aider à élever les consciences, mais pas seulement sur notre planète, dans notre système solaire.

Il a parlé des Reptiliens. Ils sont très intelligents. Ils sont également une ancienne civilisation. Quoi qu’il en soit, leurs intentions sont malveillantes.

David : Tout à fait.

Heather : Ils sont vraiment mauvais.

Il a parlé de deux types de Gris différents. Les deux sont contrôlés par d’anciennes civilisations, l’un est grand avec la représentation typique du visage ovale, du petit nez et des yeux larges.

Et en fait, il m’a dit avant cela que certains des Gris étaient contrôlés par les Pléiadiens.

Le petits Gris qui mesurent entre 1m et 1,20 m et que l’on peut voir habituellement dans les appareils comme cela a été le cas pour ma mère et ma sœur, ceux-là sont robotisés, programmables et ils sont souvent contrôlés par les Reptiliens.

David : Oh. D’accord.

Heather : Bien que d’autres groupes d’Aliens  puissent prendre le contrôle sur ces robots car leur technologie est ancienne.

David : Très bien. Faisons le point sur cela, Corey, il y a un bon point de départ ici.

Alors, la première chose qu’Heather ait mentionné, ce sont les Pléiadiens. Et vous nous avez dit qu’ils étaient grands, Heather ?

Heather : Oui.

David : Pourriez-vous être un petit plus précise ? Vous a-t-il donné…

Heather : Entre 2 m et 2,5 m.

David : D’accord. Alors, avez-vous entendu quelque chose comme cela ?

Corey : J’ai entendu parler d’être comme ceux-là mais comme je l’ai précédemment déclaré, dans le programme, ils ont découvert que beaucoup de ces êtres avec lesquels nous interagissions et qui nous disaient venir de ce système solaire, ne nous disaient pas la vérité.

Ils l’ont fait pour des mesures de sécurité de sorte que nous ne sachions pas exactement où ils vivaient au cas où nous développerions de la technologie et que nous devenions un problème.

Il y a certains types de gens qui ont été regroupés avec les Nordiques et qui mesurent dans les 2,5 mètres. Beaucoup d’entre eux ont les cheveux blonds à blonds vénitiens. Ils ont des yeux bleus et ils sont très grands. Parfois les hommes ont de la barbe.

David : Heather a mentionné les Nordiques et vous avez dit qu’ils n’avaient pas de poils.

Heather : C’est ce qu’il m’avait dit.

David : D’accord.

Corey : Tout à fait. Il y a des groupes qui sont complètement sans poils, chauves. Ils sont grands et pâles. Mais je n’avais jamais entendu dire auparavant qu’ils étaient des Nordiques.

Heather : D’accord.

David : Maintenant Heather, parlons des Reptiliens parce que c’est un sujet que nous avons déjà un peu abordé dans cette émission. Alors j’aimerais que vous… Quand votre père vous en a-t-il parlé pour la première fois ?

Je veux dire, la série télé “V” été diffusée au début des années 80 et c’était sur une invasion évidente d’une race Alien  qui essayait de se faire passer pour bienveillante mais qui avait un visage reptilien sous leur visage humain.

Heather : Oui. J’avais 19 ans la première fois que nous avons parlé des Reptiliens.

J’étais à l’université et je travaillais à temps partiel au Centre Spatial de Houston. Et c’est là qu’il s’est réellement ouvert et qu’il m’en a dit plus.

Je pense qu’il sentait que j’étais suffisamment mature pour comprendre et il m’a dit plusieurs fois, “Je ne parlerais pas de cela avec tes amis. Je ne partagerais pas cette information, surtout pas en ce moment. Garde cela pour toi.” C’est ce que j’ai fait.

David : Bien.

Corey : Cela ressemble à ce que je dis à ma fille.

David : Oui. Comment est venu ce sujet avec lui ? Quel a été le premier… Comment cela a-t-il commencé ?

Heather : Je l’avais entendu dire quelque chose à ma mère pendant qu’ils discutaient. Et je lui ai dit, “Tu as dis quelque chose à maman au sujet des Reptiliens. Que veux-tu dire par là ?”

David : Hum.

Heather : J’avais l’habitude de l’interroger suite à quelque chose que je l’avais entendu dire.

David : D’accord. Et quelle a été sa réponse?

Heather : Et bien, une fois il m’a simplement dit, “Ils sont malveillants. Ils sont très, très mauvais. Tu ne voudrais pas en rencontrer un.”

Et je ne sais pas s’il ne l’aurait jamais divulgué mais…

David : Quelle description vous a-t-il fait d’eux?

Heather : Et bien, ils ont des écailles. Ils ont le type-reptilien. Ils nous ressemblent mais ils ont un corps recouvert d’écailles.

Leurs yeux sont différents. Ils ont une tête de forme différente et elle est un peu plus large que la nôtre. Et il m’a dit quelque chose au sujet du sommet de leur tête. Ils ont comme une sorte de matériaux dure, presque comme un casque.

Corey : Comme une tiare nuptiale ?

David : Oui, oui. Et il a dit qu’ils contrôlaient certains des petits Gris qui faisaient les enlèvements sans autorisation sur cette planète.

David : Tout à fait.

Heather : Un certain nombre de gens sont enlevés, pas seulement les animaux.

David : Est-il entré dans les détails au sujet de leur couleur ou de leur apparence?

Heather : Je ne pense pas que nous ayons parlé de leur couleur.

David : D’accord.

Heather : Mais il m’a dit, “Pense simplement à un serpent et à quoi ressemble la peau d’un serpent.” C’est en quelque sorte ce à quoi ils ressemblent.

David : Quand il vous en parlé la première fois, était-ce déroutant pour vous d’essayer de comprendre et de visualiser de quoi il parlait ?

Heather : Oui. Je pense que j’ai ri à plusieurs reprises. Cela semblait un peu ridicule, surtout en 1992.

David : Oui.

Heather : Lorsqu’Internet est devenu accessible vers 1996/1997, il n’y avait pas beaucoup d’informations disponibles.

David : C’est certain.

Heather : Mais au fur et à mesure du temps, j’ai fait des recherches, à la bibliothèque et sur Internet, pour voir ce qui était disponible, et essentiellement pour vérifier ce que mon père m’avait dit auparavant. Il n’y avait pas beaucoup d’informations.

David : Vous avez dit que leurs yeux étaient différents mais vous n’en n’avez pas dit plus. Vous a-t-il jamais dit quelle était cette différence ?

Heather : Je crois qu’il a dit qu’ils étaient jaunes ou rouges, des couleurs différentes des nôtres.

David : C’est exactement ce que Corey nous a dis précédemment.

Corey : Oui.

David : Vous a-t-il parlé de leurs pupilles verticales ?

Heather : Et bien, il a dit qu’ils avaient des yeux comme ceux des reptiliens.

David : Tout à fait. D’accord. Cela s’accorde assez joliment.

Parlons de ces êtres pendant un instant. Vous a-t-il donné la moindre information à propos de leur lieu d’origine ou bien de leur ancienneté, quelque chose comme cela ?

Heather : Il a dit que les Reptiliens étaient une ancienne civilisation mais qu’ils avaient eu des problèmes. Et il n’a rien dit d’autre que le fait qu’ils étaient venus. Ils avaient des intentions particulièrement négatives mais pas uniquement pour la Terre, également envers d’autres groupes.

David : Est-ce que tous ces ETs se tiennent la main en chantant “Kumbaya” ou bien y a-t-il des batailles entre eux ?

Heather : Il y a certainement une bataille. Il y a une bataille galactique en cours et ce depuis la nuit des temps.

David : Alors, Corey, à quel point cela correspond-il à ce que vous avez entendu?

Corey : Cela ressemble beaucoup à tout ce dont nous avons discuté.

David : C’est sûr.

Corey : Oui. C’est certain.

David : Et cette idée que les Reptiliens bougent beaucoup, Heather n’a pas eu beaucoup d’informations, mais que savez-vous du fait qu’ils doivent se déplacer.

Corey : C’est une espèce transitoire conquérante et ils se déplacent de région en région, à la recherche d’amas de systèmes d’étoiles où ils peuvent exercer leur influence.

David : Et ils n’arrêtent pas d’être anéantis ou battus ?

Corey : Oui. Ils ont eu… Il y a beaucoup de gens là-haut qui ont été programmés pour croire que les Reptiliens sont tout-puissants, qu’ils ne peuvent pas être vaincus ou tués.

Ils ont été vaincus à diverses reprises, même ici sur Terre. Ils ont été chassés de la Terre plusieurs fois et ils sont revenus.

David : Alors, Heather, vous avez mentionné l’histoire des Reptiliens, les Nordiques, les Pléiadiens. Avez-vous jamais eu la moindre chose sur l’ancienneté des Gris ? Ou bien sont-ils simplement quelque chose de créée, un peu comme une marchandise ?

Heather : Les Gris sont créés comme les humains font des androïdes. Ce sont des robots. Ils sont programmés, même s’ils ont un esprit type ordinateur puissant ayant des aspects biologiques.

Et ils peuvent contrôler l’appareil dans lequel ils se trouvent, mais il y a des fois où ils ne sont pas très bons à cela.

David : Vraiment?

Heather : Oui. Il y a eu des fois où ils ne sont pas entrés dans l’atmosphère au bon endroit, et c’est pour cette raison qu’il y a eu des accidents. Tout comme un ordinateur programmé par un humain, cela peut planter. Il peut avoir des virus. Il peut avoir des problèmes ou des choses négligées. C’est la même chose pour les Gris.

David : Avant la fin de cet épisode, il y a une dernière chose que je veux vous demander, Heather, parce que certaines des choses dont vous avez parlé pourraient terrifier certaines personnes qui regardent cette émission.

Est-ce que votre père ne vous a jamais parlé d’un point faible au sein de ces groupes négatifs ? Sont-ils invincibles et tout-puissants, ou bien ont-ils une vulnérabilité ?

Heather : Il m’a dit ceci. Ils travaillent en grand nombre parce qu’ils le doivent.

David : Vraiment?

Heather : Pour que les choses soient faites, il faut beaucoup de Reptiliens. Ils travaillent sur un niveau très bas de conscience, très bas.

David : Comme les drones, une sorte de bourdonnement.

Heather : Des vibrations basses.

Corey: Oui.

Heather : Ils doivent donc travailler en grand nombre pour accomplir ce qu’ils veulent.

David : Hum. Ils ont donc un point faible?

Heather : Réduisons-les à un petit nombre.

David : Ah, ah, ah.

Corey: Oui, trouvons un moyen de les séparer.

Heather : Oui.

David : Les diviser…

Corey : Les diviser pour mieux régner.

David :… et ils n’ont plus autant de force lorsqu’ils sont séparés.

Et bien, c’est tout le temps dont nous disposons pour cet épisode. Je suis David Wilcock, avec Heather Sartain et Corey Goode. C’est la “Divulgation Cosmique”, et je vous remercie de nous avoir regardés.

Divulgation Cosmique : La Loi de UN et les programmes spatiaux secrets : Le conséquences du Channeling

Saison 7, Épisode 4

David Wilcock : Et bien, bon retour à “Divulgation Cosmique”. Je suis votre hôte, David Wilcock, et je suis ici avec Corey Goode. Dans cet épisode, nous allons aborder les groupes négatifs et leur influence sur le channeling.

Corey, bon retour dans l’émission.

Corey Goode : Merci.

David : Ces dernières années, nous avons vu passer un tas de gens être de faux initiés, ou bien annoncer avoir eu des sortes d’expériences de channeling. Quel a été votre expérience concernant la sincérité certains de ces médiums qui apparaissaient sur le net ?

Corey : Beaucoup de cela est… Je ne sais pas, pour le dire gentiment, ce ne sont pas choses qui correspondent à mes expériences.

David: Tout à fait. Et diriez-vous que beaucoup de ces personnes semblent également être, d’une certaine façon, adulées par ceux qui ont lu leur matériel et qui les suivent ?

Corey: Oui, et c’est un des problèmes majeurs. Tear-Eir a dit qu’ils n’utilisaient plus ce type de communication à cause de la distorsion de l’égo que possèdent les gens.

Certains ont le complexe du Christ et commencent à se sentir comme s’ils étaient des sauveurs. Ils apportent des informations qui sauveront le monde. Et leur tête enfle et ils développent ces grandes idées au sujet d’eux-mêmes.

David : Certains individus ont des canalisations positives et utiles. J’ai fait des recherches sur les rêves puisque je note mes rêves chaque matin depuis le 21 septembre 1992.

En novembre 1996, j’ai commencé à avoir des communications télépathiques utilisant les protocoles de la vision à distance. J’avais des prédictions très significatives sur le futur et toutes sortes de choses très précises qui étaient clairement réelles.

Nous pouvons donc confirmer que toutes les canalisations ne sont pas mauvaises, et que cela peut être fait comme dans les cas d’Edgar Cayce, de La Loi de l’Un ou dans les livres de Seth. Certaines personnes peuvent le faire et le faire bien.

Corey : Tout à fait. Et oui, je veux dire, je suis sûr que c’est le cas. C’est simplement que les Aviens Bleus et l’Alliance des Êtres Sphères m’ont dit qu’ils n’utilisaient plus ce type de communication à cause des distorsions.

David: De plus, et pour que cela soit enregistré, parce que je ne pense pas que nous l’ayons jamais dit dans cette émission auparavant, vous m’avez dit hors caméra, qu’une des choses que les Êtres Sphères ou les Aviens Bleus vous avez dit, c’était qu’ils étaient également en communication avec moi.

Corey: Tout à fait.

David : Et que c’était quelque chose qui se déroulait depuis quelques temps déjà.

Corey : Tout à fait.

David: D’accord. Alors vous pouvez confirmer que La Loi de l’Un et les Aviens Bleus semblent être la même source ? On vous la dit maintenant.

Corey: Oui. Mais ils m’ont donné un avertissement à propos de La Loi de l’Un – cela n’a pas été fait pour être une Bible ou quelque chose que vous mettez sous votre oreiller. Elle était destinée à être un guide et à nous aider à étendre notre conscience, ce qui est notre objectif principal.

Et ils ont déclaré que beaucoup trop de gens l’avait transformé en religion.

David : Je suis d’accord avec vous car il y a beaucoup de “blancs” que vous devez combler par vous-même. Alors c’est toujours une bonne idée que de se faire sa propre opinion et de comparer différentes sources afin de tirer ses propres conclusions, au lieu d’adorer aveuglément une chose tout en vous disant, “C’est la vérité et tout est dans ce livre.”

Corey : Tout à fait. Et le livre traverse toutes nos distorsions personnelles sur le chemin avant d’être enfermé dans nos systèmes de croyances.

David: C’est sûr.

Corey: Nous avons donc tous ces distorsions de personnalité qui affectent et dénaturent les informations.

David : Très bien. Mes canalisations personnelles et le fait qu’ils vous aient dit que j’avais des contacts avec eux, n’était pas un exemple négatif de channeling. Donc, cela peut être fait correctement. Mais ici, nous allons voir comment, la plupart du temps, les gens n’ont pas des informations précises. Allons à ce passage maintenant.

LES PLANS INTÉRIEURS NÉGATIFS

12.14 Et il y en a beaucoup sur vos plans intérieurs qui sont orientés négativement, et donc disponibles en tant qu’instructeurs ou guides intérieurs, et possesseurs de certaines âmes qui recherchent cette distorsion du service de soi.

David : Lorsqu’ils parlent des plans intérieurs, ils parlent de l’Intra-Terre. Êtes-vous familier du fait qu’il y ait des groupes de gens à l’intérieur de la Terre qui aient pris possession d’individus de la surface et qui seraient comme les Illuminatis ou des personnes orientées négativement ?

Corey : Oui, il y a des groupes dans l’Intra-Terre qui sont positifs et d’autres qui sont négatifs. Lorsque j’ai traversé la bibliothèque Anshar et qu’il y avait tous ces fauteuils en forme d’œuf flottant au-dessus du sol avec des personnes en état méditatif, c’était dans le but d’atteindre l’humanité et de communiquer de la sagesse et des idées.

David: Tout à fait. La même chose peut donc être faite avec les groupes négatifs ?

Corey: Absolument.

David : D’accord. Et c’est exactement ce qui est dit ici. C’est là où nous arrivons aux choses vraiment importantes.

CANALISATIONS MÉLANGÉES

12.15 Intervieweur : Est-il possible à une entité ici sur Terre d’être tellement désorientée qu’elle fasse appel alternativement à la Confédération et au groupe d’Orion, d’abord à l’un puis à l’autre, puis au premier à nouveau ?

David: Regardez la réponse.

Ra :… Il est tout à fait possible à un canal non harmonisé, comme vous appelez ce service, de recevoir à la fois des communications positives et négatives.

Corey : Et ils ne peuvent pas faire la différence entre les deux. Ils seront sûrs d’avoir affaire à cet être bienveillant avec qui ils sont en contact et en qui ils ont confiance et ensuite, un imposteur va venir et leur donner des informations d’une façon similaire et ces informations seront déformées.

David: Oui. Et je pense, Corey, que cela est une chose très significative, parce qu’il y a tant de personnes que j’ai vu en ligne qui supposent que si un certain aspect du travail de médium est prouvable ou s’ils font des prédictions futures, ou s’ils mettent le doigt sur quelque chose, que ça y est. C’est la marque de la légitimité. Ce channeling est maintenant autorisé.

Mais ce que vous nous dites, et ce que nous dit également La Loi de l’Un, c’est que quelqu’un peut avoir une information positive, ce qui inclut des données très précises, et obtenir également des données négatives en même temps.

Corey: C’est comme une attaque de type intermédiaire. Vous aurez un contact avec un être bienveillant et ensuite, un de ces êtres négatifs va se glisser au milieu, entrer en contact avec le canal, et déformer les informations ou bien envoyer une information différente déformée.

David : Et bien, vous n’êtes peut-être pas au courant de cela, mais si nous reprenons toute l’histoire d’Edgar Cayce, qui bien entendu, si quelqu’un ne le sais pas, a fait 14 000 lectures en état de transe intense tout en étant inconscient de ce qu’il disait, mais qui en fait pouvait diagnostiquer les problèmes médicaux des gens et prescrire les traitement adaptés.

Les lectures de Cayce sont vues comme des sacro-saints par les adeptes de Cayce. Et si vous étudiez ce qui est dit, car Cayce était lui-même en colère contre ses détracteurs, cela a permis à une entité négative, se nommant elle-même Halaliel, de venir. Et Halaliel a dit que la Californie allait être engloutie par l’océan en 1998, ce qui n’est pas arrivé.

Corey : Si vous devenez cynique dans la vie, méfiant, vous sentant comme subissant des attaques, vous vous exposez incontestablement à cela. Particulièrement si vous devenez trop sûr de vous et que vous ne testez pas les esprits et les informations qui vous arrivent.

David: Est-ce que les Êtres Sphères vous ont averti sur le fait que cela pouvait également vous arriver – que si vous deveniez trop négatif, que vous pouviez inviter des choses négatives à vous arriver ?

Corey: Tout à fait, oui. Je pourrais, comme vous le dites, par mes pensées et mes actions, autoriser que des choses négatives ne m’arrivent.

David : Alors quels sont les conseils que vous avez eu afin d’éviter que cela n’arrive?

Corey : Faire beaucoup de méditation, apprendre les dangers de la colère et de la jalousie, et toutes ces différentes choses et ce qu’elles vous font.

David: Très bien. Revenons à notre extrait. Et vous allez voir ici ce qui arrive quand quelqu’un commence à avoir des communications à la fois positives et négatives. Cela rejoint ce que nous disions.

Si l’entité, à la base de la confusion, est orientée vers le service d’autrui, cette entité va commencer par recevoir des messages funestes.

David : N’est-ce pas intéressant ? Lorsque vous regardez la grande variété des médiums, ils ont un message à prédominance positif. En même temps, il y a cette tendance à générer des peurs. Et ils pensent qu’il va y avoir un inversement des pôles, ou bien ils pensent que l’économie va s’effondrer, qu’une sorte d’invasion d’Aliens va arriver.

Et ce qui est dit juste ici, c’est qu’en fait cela est une fonction des contacts négatifs.

Corey: Et comme nous en avons déjà discuté, pourquoi feraient-ils cela ? Ils essaient de nous avoir par le biais de la conscience collective. Avec le pouvoir que nous avons, notre pouvoir de co-création, nous pouvons manifester ce type de prédictions alarmistes… Cela devient souvent une prophétie qui s’exauce.

David : Ce que vous dites, c’est que même si une personne est très déséquilibrée et très instable dans sa vie, qu’elle fait partie des moins avancés parmi nous, sa conscience posséde encore un effet très puissant.

Corey : Absolument. Chaque petit point de conscience, qui est un être humain, a le même pouvoir de co-création.

David: Est-ce que ces êtres vous ont également expliqué, que peu importe à quel point une personne peut faire fausse route, que chaque vie est précieuse et récupérable, et peut être potentiellement transformée en quelque chose d’incroyable ?

Corey: Absolument. Oui. Toutes nos distorsions peuvent être surmontées avec sagesse et connaissance.

David : Très bien. Continuons avec cet extrait parce qu’il y encore d’autres choses intéressantes à explorer ici.

Si l’entité à la base du complexe d’existence est orientée vers le service de soi, les croisés qui, dans ce cas-ci, ne trouvent pas nécessaire de mentir, vont simplement commencer à donner la philosophie pour la transmission de laquelle ils sont ici.

David : Alors cela serait les personnes typiques de la Cabale qui auraient cette communication télépathique directe. Étiez-vous au courant de personnes dans la Cabale ayant des communications télépathiques avec des présences démoniaques ?

Corey : Oh, oui. Oh, oui.

David: De quoi cela aurait-il l’air? Que feraient –ils ?

Corey: Je suppose, et je déteste employer le terme de ‘channeling’ avec le côté démoniaque, mais ils font des cérémonies. Beaucoup de cela implique du sang, de la magie sexuelle et toutes ces sortes de choses, afin de les amener à être capable de communiquer télépathiquement avec ces êtres négatifs.

David : Bien. Alors, il se pourrait qu’un groupe de gens utilise une personne comme canal…

Corey : Tout à fait.

David:… et cela débute la communication.

Nombreux, parmi ceux qui sont appelés à des contacts, parmi vos peuples, ont été désemparés et se sont détruits eux-mêmes parce que les canaux étaient orientés vers le service d’autrui mais, dans un désir de preuves, ils ont été ouverts aux informations mensongères des croisés qui ont alors pu neutraliser l’efficacité du canal.

David : Alors j’espère que vous voyez que cela est d’une importance cruciale. Nous avons beaucoup de commentaires, beaucoup de questions à votre sujet, et les gens disent, “Et bien, pourquoi ne peut-il pas filmer une Sphère Bleue lorsqu’elle l’emporte ? Pourquoi ne peut-il pas filmer l’appareil qui atterrit dans son jardin ?”

Et ce qui est dit juste ici, c’est que c’est le désir de preuves.

C’est un sujet très intéressant parce que La Loi de l’Un parle toujours de la première distorsion, le libre arbitre. Le libre arbitre est si important.

Qu’arriverait-il s’ils nous donnaient une preuve ? Qu’arriverait-il, si ces êtres supérieurs, nous donnaient une preuve absolue de leur existence ?

Corey: La plupart d’entre nous succomberions à notre programmation à adorer et nous tomberions à genoux. Le problème c’est qu’il y a déjà des milliers et des milliers de personnes qui méditent afin d’essayer d’atteindre les Aviens Bleus. Et ils leur demandent des choses que des Chrétiens à genoux demanderaient dans leurs prières.

C’est donc une des conséquences majeures qu’ils veulent éviter depuis le début de leurs contacts avec moi : qu’aucun type d’adoration ou de religion ne soit fait autour de cela.

David : Que pensez-vous que soit l’avantage de ce matériel en ne donnant jamais de preuves absolues aux chercheurs ?

Corey : Ces êtres ne veulent pas venir et apparaître devant nous, tendre les bras et dire, “Me voici ; maintenant change.” Toute leur mission est d’affecter notre conscience de façon à ce que nous nous changions nous-mêmes.

David: Oui.

Corey: Parce qu’ils sont déjà liés karmiquement à nous depuis leur tentative par le passé d’interférer pour nous aider à changer. Et le résultat n’a fait qu’empirer les choses.

David : Il semblerait que lorsque vous n’avez pas de preuve absolue mais que vous avez des indications irréfutables, c’est ce qui inspire le chercheur. Cela rend les gens désireux d’en savoir plus.

Corey : C’est supposé se passer à l’intérieur, non à l’extérieur.

David: Tout à fait. Et c’est la raison pour laquelle nous devons éviter d’essayer de prouver chaque petite chose. Dans une certaine mesure, vous aurez une validation subjective et je pense que c’est également un point important.

Vous avez parlé du fait que les Sphères bleues contactaient les gens individuellement


Corey: La quantité de mails que je reçois aujourd’hui de personnes qui ont entendu parler de mois depuis peu, parfois juste une semaine auparavant, après avoir vu une Sphère Bleue ou un Orbe Bleu venir dans leur maison, zigzaguer et ensuite partir – ce sont des docteurs, des avocats, des infirmières.

David : Oui.

Corey : Et comme on m’avait dit que cela arriverait, je reçois beaucoup de mails de ce types de personnes et c’est une situation qui arrive de plus en plus fréquemment.

David: J’ajouterais que certaines personnes pourraient avoir un contact de ce type et ensuite en vouloir un autre, puis un autre, mais ils ne l’auront pas. Quel en est le motif ?

Corey: Et bien, une raison pour laquelle ils ne l’ont pas c’est parce qu’ils ont déjà reçu tout ce qu’ils étaient supposés recevoir. Beaucoup de ces informations sont transmises à leur inconscient ou à leur conscience supérieure. Et ils doivent faire lentement le travail de commencer à accéder à ces informations.

David : Très intéressant. Très bien, continuons.

LES ENTITÉS AU MENTAL FAIBLE
53.16 L’approche la plus typique des entités d’Orion est de choisir ce que vous pourriez appeler une entité au mental faible, ce qui permet de suggérer qu’une quantité plus grande de philosophie d’Orion puisse être diffusée.

Quelques rares entités d’Orion sont appelées par des entités plus fortement polarisées négativement dans votre nexus d’espace/temps.

David : Alors, lorsqu’il est dit “les entités au mental faible”, il semble faire référence à quelqu’un qui n’aurait pas nécessairement une foi très forte et qui serait plus susceptible d’être influencée par des idées nouvelles.

Ce sont les personnes à entendre une voix leur parler dans leur tête, et à se dire, “Cela doit être la voix de Dieu et tout ce que j’entends est la vérité.”

Alors, diriez-vous que cela correspond avec la façon dont fonctionne la technologie de la Voix de Dieu ?

Corey : Absolument. C’est… Je veux dire, nous l’avons décrit dans d’autres épisodes.

David: Et il y a des personnes qui seront plus fortes mentalement et où la technologie de la Voix de Dieu pourrait ne pas fonctionner aussi bien ?

Corey: Les personnes ayant une volonté plus faible…

David : Oh, intéressant.

Corey :… étaient plus réceptives.

David: Alors, quand une personne a une forte volonté, cela ne va pas nécessairement fonctionner aussi bien de lui parler avec une voix dans sa tête ?

Corey: Tout à fait. Une volonté forte, une personne avec un esprit fort qui va s’interroger un peu plus sur ce qui se passe plutôt que d’être dans le, “Oh, mon dieu, j’ai toujours voulu être en contact avec un autre être. Et il est là, alors cela doit être quelque chose de bien.”

David : Très intéressant. Très bien, poursuivons.

Dans ce cas elles partagent des informations [avec les personnes hautement négatives sur Terre] tout comme nous sommes en train de le faire en ce moment.

David : Alors, c’est un type de situation directe avec la Cabale.

C’est quelque chose que la Cabale aime faire tout le temps. Lorsqu’ils contactent ces personnes hautement négatives, il est dit :

Cependant, cela constitue un risque pour les entités d’Orion à cause de la fréquence à laquelle les entités planétaires négatives moissonnables invitent et ordonnent le contact Orion tout comme ces entités invitent les contacts planétaires négatifs.

La lutte qui s’ensuit pour la maîtrise, si elle est perdue, endommage la polarité du groupe d’Orion.

David : Alors, il y a deux citations ici, entre là où nous en étions la dernière fois et celle-ci, que je n’avais pas utilisé. Mais l’idée en était qu’un rituel de magie peut emprisonner une énergie négative et que les personnes sur Terre peuvent, comme il est dit ici, “inviter et ordonner à faire des choses.”

Je suis curieux de savoir si lors de votre expérience dans ce monde souterrain vous avez vu des preuves de cela ? Du fait que la Cabale pouvait obliger des esprits démoniaques à exécuter leurs ordres ?

Corey : Absolument. Ils utilisent le contrôle de l’esprit ainsi que les attachements à des entités afin de contrôler et de manipuler les personnes. Et comment font-ils pour créer ces attachements afin de faire exécuter leurs ordres ?

Ils utilisent de la magie noire et des rituels.

David: En fait, une entité peut être piégée par les lois de l’univers à faire quelque chose qu’elle ne veut pas faire ?

Corey: Tout à fait. Et beaucoup de ces entités sont supposés venir de cet endroit nommé Le Royaume Extérieur. Ils sont là. Ce n’est pas leur environnement naturel. Donc, ils causent des problèmes mais ils sont également susceptibles d’être piégés dans cet environnement.

David : Tout à fait. Encore une fois, cela est incroyable de quelle façon ce qui est dans La Loi de l’Un rejoint ce que vous avez appris à l’intérieur de ce monde très sombre.

De même, un contact d’Orion entrepris par erreur avec des entités autrement polarisées positivement peut semer la panique dans les troupes d’Orion à moins que ces guerriers ne soient capables de dépolariser l’entité contactée par erreur.

David : Je pense qu’il y a ici un point très intéressant… Comme par exemple, nous avons beaucoup parlé hors caméra à propos de ces situations négatives et bizarres qui nous sont arrivées à tous les deux selon les termes de La Loi de l’Un, “situations négatives” signifiant des interférences étranges, mauvaises qui surviennent.

C’est comme si à chaque fois que nous venions faire cette émission, il y avait des choses occultes et bizarres qui se passaient. Mais la plupart du temps, ils passent par l’intermédiaire d’autres personnes.

Nous ne sommes pas directement touchés mais les personnes qui entrent en contact avec nous et qui sont plus vulnérables, peuvent être influencées.

Corey : Tout à fait. Je veux dire, si vous avez une cible qui commence à faire des changements dans sa vie d’une façon où elle ne se comporte plus négativement et qui autorisaient les attaques. Alors, ils doivent utiliser ceux qui sont autour de cette personne et qui sont plus vulnérables.

David: Une des choses intéressantes que dit La Loi de l’Un ici, c’est que si une entité négative essayait d’entrer en contact avec vous ou moi – et je parle de nous parce que c’est quelque chose dont nous pouvons aisément parler – comme nous travaillons aussi durement que nous le pouvons, et lorsque vous travaillez à ce niveau, si ces êtres essayaient d’envahir ma tête ou directement votre tête et qu’ils essaient de nous soutirer notre énergie et que cela ne marche pas, ils subiraient d’énormes dégâts.

Ils perdraient beaucoup de leur énergie s’ils essayaient de nous prendre de l’énergie sans succès. Seriez-vous d’accord avec cela ?

Corey: Et bien, je veux dire, “en haut comme en bas”. Je veux dire, dans une opération militaire, si vous passez beaucoup de vos ressources à sécuriser un objectif et que vous échouez. Vous avez dépensé toute cette énergie, toutes ces ressources.

Elles sont parties. Vous ne les auraient plus et vous avez échoué.

David : C’est vrai et je pense que ce qui est également intéressant de noter est que La Loi de l’Un décrit le protocole pour repousser les situations négatives. Premièrement, tout est question d’avoir une limite forte et saine, ce qui signifie que vous n’allez pas autoriser à ce que cela vous arrive. Deuxièmement, vous n’êtes pas en colère.

Vous réalisez que vous êtes le seul ici. Qu’il n’y a qu’un être dans l’univers, qu’une seule conscience et que cette entité représente une part de vous-mêmes qui est négative et confuse. Vous pouvez aimer cet être comme vous aimez cette part d’ombre en vous-mêmes. Donc, vous ne la détestez pas.

J’ai entendu cela d’autres initiés. Un de mes initiés qui travaillent en fait pour la Cabale a dit que si suffisamment de personnes sur Terre riaient et étaient heureuses simplement pendant 24 heures, le négatif disparaîtrait complètement. Seriez-vous d’accord avec cela ?

Corey : Oui.

David: C’est le protocole protecteur et c’est la positivité que nous détenons à l’intérieur, parce qu’en fin de compte, c’est une guerre spirituelle.

Corey: Ca l’est. C’est une guerre de la conscience et de la spiritualité.

David : Tout à fait. Bien, continuons parce qu’il y a beaucoup de très bonnes choses ici.

Cette occurrence ne se produit pour ainsi dire jamais.

David : Alors, cela est vraiment très improbable qu’une entité négative essaye de prendre l’énergie d’une personne suffisamment positive parce que les dommages seraient trop grands.

Corey : Tout à fait. Vous n’allez pas planifier une mission que vous êtes certain de rater.

David: Exactement.

C’est pourquoi le groupe d’Orion préfère établir des contacts physiques seulement avec des entités dont le mental est faible.

David : Et c’est quelque chose dont nous avons déjà parlé.

D’accord, maintenant poursuivons avec certaines choses intéressantes.

ORION MOSTLY 4D

12.16 Intervieweur : Est-ce que la majorité de ces croisés sont de quatrième densité?

RA : Je suis Ra. Il y a une majorité de quatrième densité, c’est exact.

David : Et c’est intéressant. Regardez ceci :

ATERRISSAGES EN MASSE

16.8 Intervieweur : […] si ceux de la Confédération atterrissaient sur Terre, ils seraient pris pour des dieux, rompant ainsi la Loi du Libre Arbitre et réduisant leur polarisation de service à tous.

Corey: C’est tout à fait correct.

David : Bien. Maintenant, regardez cela. Je voulais attendre de faire un commentaire avant que nous en arrivions à ceci.

Je présume que la même chose se produirait si ceux du groupe d’Orion atterrissaient.

David : C’est la question :

Comment cela affecterait-il leur polarisation du service de soi s’ils étaient capables d’atterrir et d’être pris pour des dieux?

David : Et la réponse est très intéressante.

Ra:… Dans l’éventualité d’un atterrissage en masse du groupe d’Orion, l’effet de polarisation serait fortement vers une augmentation du service de soi, précisément l’opposé de l’opportunité précédente que vous avez mentionnée.

David : Et ensuite, ils disent d’accord. La question :

16.9 Intervieweur : Si ceux du groupe d’Orion étaient capables d’atterrir, est-ce que cela accentuerait leur polarisation?

Ce que j’essaie de comprendre c’est: vaut-il mieux pour eux travailler en coulisses pour faire des recrues, dirons-nous, de notre planète, la personne de notre planète allant strictement son propre chemin en utilisant le libre arbitre ?

David : … au lieu de ce grand atterrissage de masse ?

Ou bien est-ce mieux pour le groupe d’Orion d’atterrir sur notre planète, y faire montre de pouvoirs remarquables, et rallier des gens comme cela?

David : Regardez la réponse.

Corey : Ils l’ont fait auparavant.

David: Et bien, ils l’ont fait auparavant mais en fait ils expliquent :

TRAVAILLER À TRAVERS NOUS

Ra:… Ce premier exemple [de travailler dans les coulisses] est, à long terme dirons-nous, plus salutaire [ce qui signifie plus avantageux] pour le groupe d’Orion en ce sens qu’il n’enfreint pas la Loi Une en atterrissant et ainsi effectue son travail par l’intermédiaire de ceux de cette planète.

Dans la deuxième circonstance, un atterrissage en masse créerait une perte de polarisation en enfreignant le libre arbitre de la planète.

David : Alors, j’ai trouvé cela très intéressant. Tout le monde pense que s’il y avait une invasion d’Aliens cela serait bien pire que ce qui se passe réellement. Mais ce qu’ils disent en fait c’est que la pire façon dont cela pourrait nous arriver est ce qui se passe déjà. Et c’est le fait qu’ils travaillent dans les coulisses.

Ils exposent cela au grand jour. Ils mettent l’Œil Qui Voit Tout sur la pyramide du billet d’un dollar. Nous ne savons pas réellement qu’ils existent mais tout le monde craint qu’il puisse y avoir un monstre sous le lit. Mais ils n’ont pas toutes les preuves et c’est ce qui les autorise à en faire plus que le scénario de l’invasion Aliens de masse. N’est-ce pas intéressant ?

Corey: Et bien, nous pouvons rapporter cela à un scénario plus terrestre. Et s’il y avait un pays que nous ne voulons pas affronter dans une guerre ? Nous allons avoir plus de résultats si nous les infiltrons et que nous utilisons les services de renseignements. Et nous avons fait changer des régimes plusieurs fois avec ces méthodes.

David : Bien sûr.

Corey : Et si nous venons avec des tanks, les gens pourraient se mobiliser et se rassembler contre nous. Donc, cela n’est pas le meilleur moyen de modifier un régime. Et c’est la même chose avec ces êtres.

Ils ont fait cela à tant de planètes qu’ils savent comment procéder. Ils savent où aller et qui manipuler à l’arrière plan.

David: Et bien, pensez-vous également que beaucoup de ces gens qui travaillent dans ces programmes secrets compartementalisés, qu’ils ne voudraient peut-être pas faire leur travail ? Et que beaucoup d’infrastructures que les négatifs utilisent ne seraient plus là si les gens savaient qu’en fait ils travaillent pour les Reptiliens qui sont littéralement la réplique du Satan biblique ?

Corey: Absolument pas. Pour la plus grande partie, les gens qui font le travail dans ces programmes sont des personnes positives. Ils pensent qu’ils inventent des choses qui vont aider la planète ou aider à protéger la planète. C’est ce qu’on leur a toujours dis. Ce sont les briefings qu’ils ont reçu. Ils mettent donc de l’énergie positive dans ce qu’ils pensent être un résultat positif mais ils sont induits en erreur.

David : Alors la partie intéressante également ici, ce que j’ai un peu effleuré, est que la loi du Libre Arbitre dont La Loi de l’Un n’arrête pas de nous parler requiert de leur part qu’ils nous disent ce qu’ils font.

Cela requiert de leur part qu’il fasse vraiment l’annonce tout le temps – la télévision, les films, les programmes radios, les personnes qui sont des divulgateurs et qui viennent au grand jour et qui révèlent ce qui se passe. Et ensuite, nous tournons le dos à cela en disant, “Oh, c’est simplement de la fiction. C’est fantaisiste”.

Pourquoi pensez-vous que l’idée de se cacher là au grand jour soit une part si significative de l’objectif négatif ?

Corey : Au lieu de venir et de mettre des troupes au sol, ils peuvent nous manipuler et utiliser notre conscience de co-création afin de créer la situation qu’ils souhaitent.

David: Je suis totalement d’accord avec cela. Et je veux vous remercier, vous de l’autre côté de l’écran, de prendre part à Gaia et d’être souscripteur parce que vous en êtes le fondement. Nous ne sommes pas un média grand public et nous avons besoin de votre support pour continuer.

Alors, faites nous connaître auprès de vos amis, s’il vous plaît. Faites passer le mot aux personnes éveillées, et ensemble, nous pouvons réellement atteindre notre but.

C’est “Divulgation Cosmique”. Je suis votre hôte, David Wilcock, avec Corey Goode, et je veux vous remercier de nous avoir regardés.

Divulgation Cosmique : Questions des téléspectateurs – Partie N°5

David Wilcock : Bien, bon retour à “Divulgation Cosmique”. Je suis votre hôte, David Wilcock. Je suis ici avec Corey Goode.

Dans cet épisode, nous allons lire vos questions destinées à Corey et il va y répondre. C’est une façon de former une communauté interactive où les souscripteurs influent sur le résultat et ne sont pas uniquement des observateurs passifs de ce que nous faisons dans cette émission.

Alors, bon retour dans cette émission, Corey.

Corey Goode : Merci.

David : Entrons directement dans le vif du sujet et commençons avec les questions que nous avons pour vous. J’ai donc une liste juste ici.

Et la première question est :

“Vous avez déclaré que les groupes du MILAB visaient les “âmes vagabondes” et les “starseeds”. Comment savent-ils qu’une “âme vagabonde” est bien une “âme vagabonde” ? Est-ce les “âmes vagabondes” et les “starseeds” sont la même chose ? Répondez à ceci seulement si vous y êtes disposé. Êtes-vous une “âme vagabonde” et est-ce pour cela que vous avez été ciblé ?

Alors les groupes du MILAB ciblent les “âmes vagabondes” et les “starseeds”. Comment savent-ils qu’une “âme vagabonde” est bien une “âme vagabonde” ? Est-ce les “âmes vagabondes” et les “starseeds” sont la même chose ?

Corey : Comment trouvent-ils ces “âmes vagabondes” ou ces “starseeds” ? Par le passé, ils le faisaient par le biais de tests standardisés. Ils avaient des tests qui faisaient apparaître les anomalies.

Si une personne faisait apparaître un signe laissant envisager qu’elle pouvait être une de ces personnes-cibles, les personnes qui géraient ces projets envoyaient un autre professeur ou un conseiller travaillant pour la région afin de faire des tests de visu avec l’enfant.

Et partant de là, ils étaient capables d’extrapoler assez facilement si c’était une âme qui n’était pas de ce monde.

Ils utilisent également les tests standardisés pour plusieurs différentes raisons. Cela n’est pas uniquement pour trouver des “starseeds” et des “âmes vagabondes”. Ils cherchent également les sociopathes de jeune âge afin de les intégrer et, vous savez, de les façonner.

David : Êtes-vous en train de dire que les âmes vagabondes sont contactés par leur source d’origine, leur groupe natif, et que le Programme Spatial est en mesure de surveiller tous ces types de contacts qui se déroule sur Terre ?

Corey : Cela se produit. Beaucoup de ces personnes sont “enlevés” ou contactés par leur groupe d’âmes, et c’est ensuite un moyen pour eux de trouver des gens sur lesquels faire de plus amples tests, mais ils doivent faire une sorte d’interrogatoire. Et la personne qui le fait va être une sorte d’empathe intuitif.

David : D’accord. Concernant la question, “Êtes-vous une âme vagabonde et est-ce pour cela que vous avez été contacté ?” Que répondriez-vous à cela ?

Corey : Je dirais, “Oui”. Et j’ai partagé cela publiquement auparavant. Tear-Eir m’a dit que les membres de ma famille et moi-même étions des membres de leur groupe d’âmes.

David : Quand ils parlent d’âmes vagabondes, ils parlent d’âmes extraterrestres. Et lorsque quelqu’un utilise des termes comme “starseeds” ou “enfant cristal” ou “enfant indigo”, ce sont simplement des termes sémantiques différents pour ce qui est dans La Loi Une uniquement référencé comme étant les “âmes vagabondes”. En fait, je pense que les “âmes vagabondes” est un terme générique qui regroupe tout.

Corey : D’accord, je comprends mieux parce que je n’arrivais vraiment pas à différencier les deux.

David : Bien sûr. Très bien, prenons une autre question :

“Est-ce que les astronautes de l’ISS, la Station Spatiale Internationale, sont conscients du Programme Spatial Secret et tout ce qui se passe avec la lune ou bien est-ce qu’ils sont laissés dans l’ombre ? Est-ce que les astronautes de l’ISS observent l’activité tout autour d’eux ?”

Corey : Oui, ils observent absolument toutes les activités se déroulant autour d’eux. La majeure partie du temps ils voient les militaires, le Programme Spatial Secret du Complexe Militaro-industriel. C’est le programme qui est contrôlé par la NSA [Agence de Sécurité Nationale], la DIA [Agence des Renseignements de la Défense], l’Air Force, ce genre de choses.

Ils ont deux stations spatiales là-haut qui à chaque fois qu’elles orbitent autour de la Terre, peuvent être vues de l’ISS. Donc, ils voient ces stations spatiales qui sont à environ entre 650 et 800 kilomètres et ensuite, ils voient ces appareils non-reconnus qui desservent ces stations spatiales. Ils sont donc tout à fait au courant.

David : Il y a quelque chose que vous n’avez pas mentionné, et qui je pense, est pertinent pour la question. N’y a-t-il pas eu un grand nombre de ces retours coupés par l’ISS ?

Corey : Absolument, oui.

David : Des anomalies apparaissaient tout le temps à l’image.

Corey : Tout à fait. Et c’est ce que nous…

David : Et ensuite la caméra se retrouve coupée.

Corey : Oui, c’est ce que nous avons l’habitude de voir. Ils voient tout le spectacle.

David : Tout à fait. Alors pensez-vous que les gens… Comme lorsque nous regardons les astronautes d’Apollo, ils étaient presque tous francs-maçons.

Tous ceux qui ont marché sur la Lune étaient francs-maçons et en fait, ils ont également mis un drapeau maçonnique sur la surface de la Lune.

Pensez-vous que les gens de l’ISS soient intégrés dans une sorte de société secrète ou qu’on leur ait fait jurer le secret d’une certaine façon et qu’ils ont des accords de non-divulgation ?

Corey : Et bien, pour les projets les plus sensibles, ils vont mettre des personnes issues des sociétés secrètes parce qu’elles sont déjà passées par tous ces principes, ce lavage de cerveau.

Ils ont déjà été testés sur le fait qu’ils ne vont pas révéler certains secrets, ils peuvent donc se fier à ces personnes.

David : Tout à fait.

Corey : Il y a plein d’astronautes qui ne sont pas francs-maçons et qui ne seront pas au courant des mêmes informations.

David : Bien sûr. Très bien. Passons à une autre question:

“Est-ce que les Gris, les Arcturiens et les Pléiadiens existent réellement ? Je sais que les Gris travaillent pour le gouvernement et qu’ils sont une création des Reptiliens. Mais est-ce que les Arcturiens et les Pléiadiens sont pacifiques ?”

Tout d’abord, je veux dire, il répond en quelque sorte lui-même à sa question, mais est-ce que les Pléiadiens et les Arcturiens existent réellement? Ce serait la première question.

Corey : Et bien, je peux plus facilement le dire de cette façon. Il y a des êtres non-terrestres qui sont en contact avec nous et qui disent être de ces lieux, oui.

David : D’accord.

Corey : Il y a longtemps que le SSP a découvert que le lieu d’où ces êtres disaient venir, n’était pas en fait le lieu de leur véritable provenance. Ils avaient pris une sorte de mesure de sécurité afin que nous ne sachions pas d’où ils venaient.

Après cela, ils ont commencé à étiqueter les différents non-terrestres de la même façon qu’ils le font quand ils découvrent une nouvelle étoile, avec N-T-E et ensuite un nombre de huit chiffres. Et c’est devenu leur désignation.

David : Si vous êtes une civilisation dans l’Intra-Terre, et l’on voit très clairement qu’ils ont des appareils pouvant voler à travers la pierre, cela ne serait pas très difficile de voyager jusqu’aux Pléiades ou Arcturus parce que chacune sont des étoiles très proches, n’est-ce pas ?

Corey : Tout à fait. Oui et c’est de cette façon qu’ils ont découvert que ces gens n’étaient pas de là où ils disaient provenir parce qu’ils ont fait des missions secrètes afin d’aller vérifier.

David : Oh, vraiment ?

Corey : Oui.

David : Mais est-ce que ces gens ne peuvent pas avoir des colonies ou des avant-postes sur Arcturus ou dans les Pléiades ?

Corey : Oui, absolument. Et dans les Pléiades,… Les Pléiades sont un vaste système solaire. Le groupe des Mayas possède des avant-postes là-bas.

Il y a beaucoup… Les Pléiades sont habitées par beaucoup de groupes différents.

David : Oh, j’en suis sûr.

Corey : Alors, si un être dit, “Je suis un Pléiadien ou je suis des Pléiades”, c’est un peu comme nous lorsque l’on dit, “Je suis américain.” Vous savez, où en Amérique ?

J’espère que cela répond à la question.

David : Et bien, si nous nous basons sur les groupes qui ont dit qu’ils étaient des Pléiades ou d’Arcturus, pourriez-vous nous les décrire de façon un peu plus détaillée ? De quoi ont-ils l’air ? Quelles seraient leurs caractéristiques ?

Corey : Il y avait des êtres différents qui venaient afin de faire des affaires avec nous et qui rencontraient les militaires et les sociétés secrètes de la Cabale.

Certains d’entre eux venaient avec ce que nous considérons être de bonnes intentions afin de nous aider avec nos problèmes, et il y en avait d’autres qui venaient afin de nous exploiter.

David : C’est sûr.

Corey : C’est pourquoi… Et si vous aviez des groupes comme cela qui venaient du même système solaire et que trois ou quatre d’entre d’eux déclaraient être des Pléiades, ou quel que soit le nom du système solaire, cela devenait très compliqué pour le Programme Spatial Secret et les syndicats secrets de déterminer le faux du vrai.

Ils ont dû aller sur place et faire leurs propres vérifications.

David : Alors si je peux simplifier ce que vous venez de dire en réponse à la question, il n’y a pas un groupe des Pléiades ou d’Arcturus identifié comme tel.

Corey : De mon expérience dans les programmes, il y avait plusieurs groupes qui avaient fait ces déclarations et plus tard, nous avons découvert que c’était faux.

David : D’accord. Maintenant, l’autre partie de la question vaut un commentaire de votre part je pense, parce que cette personne mentionne l’idée que les Gris sont un produit des Reptiliens comme si cela était une conclusion inévitable. Mais en fait, est-ce vrai ?

Corey : Il y a certains androïdes biologiques qui ont été créés par des groupes différents et ils ont été globalement rassemblés dans la même catégorie.

Il y a les Gris, ces formes de vies programmées dont nous avons entendu parlées. Ils ont différents types de formes de vies programmées qui ressemblent aux Gris.

Alors, oui, je dirais que certains des êtres que nous avons décris comme les Gris, ont été créés par ces groupes négatifs.

David : Ce dont la question ne parle pas et, je pense, le fait que vous avez dit également qu’il y avait des civilisations intelligentes qui n’étaient pas des androïdes ou programmées et qui avaient une physiologie commune au Gris.

Corey : Tout à fait. Oui, ils ont des caractéristiques similaires et un esprit humain. Ils ont une grosse tête, de grands yeux, de petits corps : des Gris.

Et un autre être qui lui ressemble arrive et c’est le raccourci que nous faisons.

David : Tout à fait. D’accord, c’est une question vraiment intéressante qui, j’en suis sûr, va vous amuser :

“Que pouvons-nous faire pour aider les Êtres Sphères dans les changements que nous souhaitons voir se mettre en place sur Terre ?

Corey : C’est très simple. Ce petit projecteur que nous avons et que nous faisons briller en direction de l’espace et partout autour de la Terre à la recherche de réponses et de moyens d’affecter les changements, prenons ce projecteur [Corey redirige sa main qui pointait vers le ciel vers lui-même] et tournons-le à l’intérieur de nous.

Le changement commence avec chaque individu. Le message est clair. Si nous commençons à passer du temps à être plus au service d’autrui, à essayer d’élever nos vibrations, alors nous aidons littéralement le changement sur Terre une personne à la fois.

Et après que nous ayons fait ces changements ou pendant que nous les faisons, nous sommes observés par les autres.

Et ils vont être curieux de savoir comment nous avons atteint ce changement. Nous pouvons donc le faire partager par le biais de notre exemple ou soulever la curiosité d’autres personnes lorsqu’ils voient le changement en nous.

La plus chose la plus importante que Tear-Eir m’ait soulignée, est que tout a besoin de se passer ici [c’est-à-dire, à l’intérieur de nous-mêmes]. Tout le travail que nous faisons là ensemble, peut être fait pour rien si nous ne faisons pas notre travail intérieur et que nous ne nous changeons pas nous-mêmes.

David : Il y a eu un nombre de questions sur le forum et nous avions une autre liste et nous avons rassemblé les questions et nous avons choisi celle-ci. Les gens commentent vos changements de personnalité.

C’est presque comme une version plus sévère de l’histoire classique de “Flowers for Algernon”, n’est-ce pas ? Vous aviez l’habitude d’être assez lent dans votre façon de parler. Votre poids, votre corps était plus lourd.

Vous êtes passé par une transformation spectaculaire et cela inclus votre niveau intellectuel apparent. Et les gens disent, “Est-ce Corey ou bien a-t-il été remplacé par quelqu’un d’autre ?”.

Corey : Un clone.

David : Comment rattacheriez-vous ce que vous venez de dire à ce qui vous est arrivé ?

Corey : J’ai enfin commencé à pratiquer ce que l’on me disait de prêcher et j’ai commencé à faire le travail intérieur, et cela a été très difficile. Cela n’a pas été facile.

Vous savez, évidemment, oui, il y a eu beaucoup de changements en moi. Certains d’entre eux ont à voir, vous savez, avec les opérations et les médicaments que je prenais à un certain moment.

Mais la plupart sont dus au fait que j’ai commencé à faire les changements intérieurs et à suivre les guidances qui m’étaient données et que je disais à tout le monde de suivre.

David : Comment pensez-vous que ce régime alimentaire de hautes vibrations affecte votre conscience ? Je veux dire, il semble qu’en se basant simplement sur une sorte de calcul approximatif, que vous avez eu un accroissement d’environ 15 points de votre QI depuis que vous avez fait cela.

Corey : Et bien, cela a beaucoup à voir avec le régime mais cela a également à voir avec le travail intérieur, vous savez. Si vous avez tous ces traumas encore irrésolus, ils ont une consistance.

En fait, ils ont une consistance, vous savez, une masse d’énergie dans votre corps. Lorsque vous travaillez dessus et que vous relâchez la masse, alors vous laissez aller beaucoup de ressources là-haut [Corey montre sa tête] qui étaient à la base réorientées afin de s’occuper du problème dont vous ne vous pas occupiez consciemment.

David : Et bien, en fait c’est un très bon argument et cela se reflète en psychologie. J’ai étudié la psychologie et j’ai eu diplôme à l’Université.

Corey : J’étais également étudiant en psychologie.

David : Oui et nous entendons généralement que si quelqu’un a refoulé des souvenirs traumatisants, cela prend en fait une grande quantité de l’énergie mentale de retenir ces souvenirs dans l’inconscient.

Corey : Cela demande beaucoup d’énergie, oui.

David : Et une fois que ces souvenirs sont libérés, toute l’énergie déviée vers le subconscient est maintenant devenue accessible à la conscience.

Corey : Oui.

David : Diriez-vous que si quelqu’un a des souvenirs traumatisants enfouis, il y a en fait une certaine quantité de l’énergie mentale qui est toujours occupée à les garder cachés.

Corey : Absolument. Vous savez, 10%, 20% de leurs ressources mentales et psychologiques sont utilisées afin de gérer cette situation.

David : Intéressant. D’accord, alors maintenant nous avons une autre question ici :

“Une question sur une note plus légère. Êtes-vous conscient, ou avez-vous, des informations sur des civilisations extraterrestres ayant leur propre musique ou d’autres arts culturels ?

Corey : Oui. Une partie provient du sujet négatif qu’est le commerce d’esclaves. Non seulement ils font le commerce d’êtres humains mais certains des chefs-d’œuvre créés ici sur Terre sont aujourd’hui accrochés sur les murs d’autres planètes à cause des échanges commerciaux qui ont été faits.

Plus récemment, les gens se souviennent m’avoir entendu parler de Mica et de son peuple.

David : Certainement.

Corey : Il est l’ambassadeur d’une des étoiles parmi celles qui sont les plus proches de nous dans notre amas d’étoiles locales.

David : Tout à fait.

Corey : Et il a dit que sont peuple était totalement amoureux de notre art et de notre musique. Ils aiment différentes formes de nos divertissements.

Et ils ont également des divertissements, de l’art et de la musique sur leur planète.

David : Et bien, on supposerait que si les humains sont chose commune, du moins à travers notre galaxie et les galaxies avoisinantes, que la plupart des planètes vont avoir inventé les tambours, vous savez, un morceau de bois recouvert avec de la peau d’animal.

Ils vont avoir inventé les instruments à cordes comme la guitare. Ils vont avoir inventé les instruments à vent comme la trompette.

Corey : Je viens juste d’avoir une vision d’un ET assis autour d’un feu en train de jouer de l’harmonica. Ah, ah.

David : Ah, ah.

Corey : Mais je vois où vous voulez en venir.

David : Oui. Très bien, c’est sympa. Prenons une autre question:

“Que savez-vous à propos de la littérature védique ?” C’est la littérature indoue.

“Est-ce que le Sanskrit est une langue universelle parlée à travers tout l’univers ?”

Corey : D’après ce que je comprends, une sorte de dialecte pré-Akkadien, d’ancien dialecte pré-Akkadien, est ce qu’ils appellent une langue racine mais pas uniquement pour nous sur notre planète mais également pour certains êtres dans le cosmos.

David : D’accord. Il est intéressant de noter que lorsque nous avons d’anciennes écritures védiques, il apparaît qu’il y a eu cette migration aryenne, et que les racines du Sanskrit apparaissent dans des langues comme l’ukrainien, et même l’anglais. En fait, beaucoup de langues européennes ont de solides racines dans le Sanskrit primordial.

Corey : Oui, c’est une langue racine.

David : Alors est-ce que ces langues racines ont une sorte de contact télépathique ? Comme par exemple, si vous utilisez cette langue, est-ce que vous vous branchez dans une sorte de banque de données de tous les autres êtres qui utilisent télépathiquement cette langue ?

Corey : Et bien, le langage est – je l’ai déclaré auparavant – il est en grande partie perçu comme une chose négative. Beaucoup de ces non-terrestres, qui sont positifs du moins, en nous voyant parler pour communiquer, c’est comme si vous et moi étions en train d’essayer de nous manipuler l’un l’autre afin de faire accepter son point de vue à l’autre.

David : Tout à fait.

Corey : La façon dont la plupart communique est une forme très pure de communication et cela est fait sous une forme que nous appelons la télépathie.

David : Tout à fait.

Corey : Mais ces différents êtres ont des variations de ces langues racines là-haut et ils les utilisent dans certaines situations. Tout particulièrement, lorsqu’ils font des affaires avec d’autres cultures telles que notre planète.

S’ils tombent sur une planète qui en est au début de son développement – qu’ils n’ont pas un langage très développé – ils leur donneront une langue racine à partir de laquelle ils se développeront.

Certains des intellectuels ou des scientifiques ont déclaré cela parce qu’il y a une grande quantité de langues racines similaires sur d’autres planètes, par conséquent cela ne serait pas extrêmement difficile d’apprendre ces autres langues et de communiquer assez rapidement.

David : Et bien, si nous regardons le travail de Stan Tenen, il a étudié l’alphabet hébreu et il a décrit comment chacune des lettres de feu pouvaient être modélisée avec un tétraèdre ayant une spirale à l’intérieur – une triple-torsion en spirale. Ensuite vous réfléchissez la lumière sur la surface et chacune des différentes vrilles symétriques du tétraèdre correspond à une des lettres de l’alphabet hébreu.

Corey : Oui. Et bien, le langage est vu comme une sorte de tremplin. Vous savez, lorsque vous êtes une espèce peu développée, et que vous communiquez avec des grognements, cela ne vous permet pas d’étendre votre conscience et d’évoluer.

Une fois que vous commencez à avoir un langage, vous êtes capable d’avoir ces sortes de concepts hyper-dimensionnels qui relayent l’information à un autre être, si cela à du sens.

David : Oui, c’est intéressant.  Et bien, nous avons également la culture asiatique et le fait que, comme les égyptiens, ils semblent avoir un lien pictographique dans lequel vous avez ces caractères complexes, tout particulièrement le chinois et le japonais.

Pensez-vous que cela ait pu être un groupe différent d’ETs qui avait sa propre façon de faire les choses et qui aurait donné cela uniquement à ces régions ?

Corey : Oui. Il y a eu beaucoup de non-terrestres qui ont été en contact avec différentes races d’humains sur la planète.

David : Quelle pourrait être la raison pour laquelle un groupe particulier voudrait créer des pictogrammes complexes comme les caractères japonais kanji ?

Corey : Et bien, vous prenez un caractère et il peut communiquer un large concept à une personne. Alors que si vous avez un mot ou un caractère de notre alphabet et que vous le montrez à quelqu’un, qu’est-ce que cela va leur communiquer ?

David : Diriez-vous également que, peut-être, si nous regardons le langage des rêves et de quelle façon un symbole particulier peut signifier différentes choses et que toutes ces interprétations sont correctes, et bien que ces cultures plus méditatives pourraient avoir un langage dans lequel un caractère signifie différentes choses et que c’est toute une méditation sur un ensemble de concepts particuliers ?

Corey : Oui, cela pourrait tout à fait être ce qui se passe avec certains d’entre eux.

David : Alors les pictogrammes pourraient en fait être un outil pour aider les médiateurs à saisir l’interdépendance des choses.

Corey : Tout à fait. Vous savez, les hiéroglyphes, les caractères de type pictogrammes, quand vous les voyez, votre conscience tire plus de l’hyper-dimension et de la multi-dimension… Vous tirez plus d’informations que d’un caractère.

David : Certainement. Très bien, prenons une autre question :

“Pouvez-vous expliquer le système de caste du groupe de Ka’Aree ? Comment leur gouvernement fonctionne-t-il ? Est-ce une méritocratie ou bien est-ce que la prêtresse détient tout le pouvoir politique ?

Corey : Il est intéressant de noter que la prêtresse ne détient pas tout le pouvoir politique. Ils ont des anciens mais quand il s’agit du gouvernement… Ce sont des êtres de quatrième densité.

Toutes les décisions sont faites à une sorte de niveau télépathique.

Tous ces gens entrent dans La Structure que je vous ai décrite, où Ka’Aree et moi communiquons. Tous ces gens vont là-dedans et dans cet environnement ils ont d’une certaine façon une conscience de groupe ou de ruche.

Et c’est de cette façon que les choses se passent.

David : Alors, y a-t-il un système de castes ?

Corey : De ce que j’ai vu, il y a un système de castes dans le sens où il y a la caste des prêtres mais lorsque j’ai passé du temps dans la ville, on m’a dit que les gens permutaient et faisaient des choses différentes.

Par exemple, parfois ils travaillaient dans les jardins pour aider à cultiver la nourriture. Parfois ils travaillaient avec les enfants ou parfois ils faisaient… vous savez… ils faisaient beaucoup de choses. Ils n’étaient pas relégués à faire qu’une seule chose.

David : Cela n’est certainement pas un système de castes dans le sens d’une caste indésirable qui n’a aucun espoir d’atteindre autre chose que ce pourquoi elle était née.

Corey : Tout à fait. Pas de reines, de drones, d’abeilles ouvrières, d’abeilles soldats. Oui, ce n’est pas comme cela.

David : Très bien. Maintenant, nous avons une autre question qui traite des choses qu’habituellement nous essayons d’éviter mais nous allons nous y intéresser. Nous nous sommes mis d’accord hors caméra que nous parlerions de cela parce qu’il y a eu certaines attaques de la part du Dr. Steven Greer, essayant de saper votre crédibilité, ma crédibilité…

Corey : … et celle de Tompkins.

David :… et celle de William Tompkins. Et je veux juste faire remarquer, avant que nous posions la question, que j’ai le plus grand respect pour le travail du Dr. Greer. J’étais à l’évènement du Projet Divulgation en mai 2001.

J’ai rencontré personnellement la plupart des 39 témoins sur place. Et j’ai également rencontré différentes personnes qui n’ont pas parlé au Dr. Greer, qui n’ont jamais souhaité se présenter au grand jour, et qui m’ont fait confiance. Quelle qu’en soit la raison, c’est la situation dans laquelle je me suis retrouvée.

Ils m’ont raconté beaucoup de choses. Vous êtes arrivé, et ensuite, Tompkins est arrivé, et j’ai entendu les mêmes choses que je n’avais jamais mises en ligne.

Quand nous avons commencé à parler vous et moi, il y avait littéralement des douzaines et des douzaines d’exemples de cela qui se passaient.

Alors c’est un peu embarrassant parce qu’une personne telle que le Dr. Greer pourrait penser qu’il a toutes les informations alors qu’il y a beaucoup de personnes qui se sont présentées et qui ne lui ont pas parlé. Et avec mon seul discernement, j’ai vu que d’accord, ce type, Corey Goode, était à la hauteur.

Très bien, pour se décharger de toute responsabilité afin de commencer, posons la question :

“Dr. Steven Greer du Projet Divulgation et de l’Initiative de Contact ET a déclaré que le ETs et les EDs, ce qui signifie extra-dimensionnel, doivent avoir un très haut niveau de conscience ce qui les exclus d’être négatifs ou hostiles, et que les ETs hostiles ne sont rien de plus qu’une ruse de propagande. Qu’en pensez-vous ?”

Corey : Et bien, ceux d’entre nous qui en ont eu l’expérience savent qu’il y a incontestablement des ETs négatifs. La pensée que nous soyons tous de sales petits singes et que nous soyons les seuls êtres malveillants dans l’univers est un peu insultant.

La dualité ne s’arrête pas là où notre atmosphère se termine. Beaucoup de ce qu’il a dit comme le fait qu’il se peut que nous préparions les gens – en disant qu’il y a des ETs négatifs – que nous les préparions à une sorte d’invasion sous faux-drapeau.

Et bien, de ce que l’on m’a dit, utiliser de la technologie afin de projeter une invasion dans nos ciels n’est plus vraiment envisageable.

Ils sont passés au plan qui consiste à divulguer le bas-niveau du Programme Spatial Secret – beaucoup de ceux à qui il parle – et à nous présenter des non-terrestres à l’apparence humaine de qui ils diront qu’ils sont là pour nous aider depuis très longtemps.

Et ensuite, ce non-terrestre à l’apparence humaine nous présentera une nouvelle religion de type ésotérique.

Et si nous avons l’impression que tous les ETs sont positifs quand ils arriveront ici, nous allons succomber à notre programmation, tomber à genoux, leur vouer un culte et sans aucune question, adhérer à une nouvelle religion.

Alors, je pense que chacun d’entre nous a ses systèmes de croyances personnels, les religions OVNI, en quelque sorte. Et vous savez, c’est bien. Mais c’est une pièce à deux faces quand il s’agit de dire que c’est dangereux de parler du fait qu’il y ait des ETs négatifs, alors qu’avec ce que je viens de dire au sujet des gens qui pensent qu’il n’y a seulement que des ETs  positifs, cela peut amener l’humanité à un type d’esclavage encore plus grand.

David : Et bien, je veux également faire remarquer qu’il n’est pas simplement question de deux personnages publics qui prétendent avoir le témoignage d’un initié contredisant une opinion basique et d’avoir seulement une opinion où un seul est jugé comme étant vrai à l’inverse de l’autre.

Je dirais, en tant que personne qui a fait partie de 90 épisodes des “Anciens Aliens” sur la Chaine Histoire, que nous avons beaucoup de recherches académiques en provenance de tellement d’anciennes cultures qu’il est très clair qu’ils avaient été contactés par des extraterrestres.

Et l’écrasante majorité de ces cultures rapportent des êtres négatifs et des êtres positifs se faisant la guerre dans les cieux, bataillant les uns avec les autres sur la surface, essayant de contrôler les gens à la surface.

C’est un débat académique. Il n’y a aucune preuve dans la littérature académique de toutes ces anciennes civilisations dont nous avons de volumineuses archives, de contacts uniquement d’un groupe bienveillant.

Il semble y avoir toujours eu une guerre entre les ETs bienveillants et les mauvais ETs dans toutes ces anciennes traditions.

Pourquoi pensez-vous que cela soit le cas ?

Corey : À cause de la dualité à travers le cosmos. Vous savez, il y a ces êtres négatifs qui sont très destructeurs pour la conscience. Et vous avez ces êtres positifs qui essayent de, je suppose, mettre leur pouce sur la balance d’une façon non-interventionniste, afin de nous aider à étendre notre conscience.

David : Certainement. Qu’en est-il de l’idée que, “Et bien, si vous développez le voyage dans l’espace, l’anti-gravité et la téléportation, vous devez être une sorte d’être divin ?”

Corey : Et bien, j’ai rencontré beaucoup de personnes du Programme Spatial Secret qui ont ces capacités et il n’y a rien de divin en eux.

David : Très bien. Passons à une autre question. Nous avons encore du temps:

“Y a-t-il d’autres civilisations dans d’autres systèmes solaires qui ont à faire face à des problèmes similaires de divulgation tout comme notre civilisation humaine. C’est-à-dire que leur civilisation est, ou était, dans la retenue d’informations sur la technologie, l’histoire et l’existence d’autres êtres vis-à-vis de leur propre population ?”

Corey : Absolument. Le peuple de l’Ambassadeur Mica était dans une situation très similaire à la nôtre. Les Reptiliens contrôlaient leur planète de la même façon qu’ils contrôlent la nôtre.

Ils sont venus à bout de ce système de contrôle et ils ont traversé ce que nous allons traverser – une acclamation post-divulgation et une renaissance de la conscience.

C’est ce qu’il y a pour nous en réserve et oui, d’autres planètes dans notre système solaire ont traversé la même chose ou le traverse en ce moment.

David : Et basé sur la façon dont La Loi Une le corrobore plutôt bien, je soutiendrai également que la directive première semble être assez constante, n’est-ce pas ?

Une planète donnée va être gardée dans sa petite boîte de Petri de sorte qu’elle puisse développer sa propre culture, ses coutumes, ses propres langages, jusqu’à un certain point. Et ensuite, après cela, sont-ils accueillis dans cette grande communauté galactique ?

Corey : Absolument. Oui, nous devons mériter notre place dans la vaste communauté galactique. Avoir seulement la divulgation ne suffira pas.

Vous savez, nous devons… Beaucoup de ces êtres ont légitimement peur de nous parce que nous sommes dans un sale état.

Beaucoup d’entre eux veulent venir et nous aider dans le processus de post-divulgation, nous aider à naviguer dans ce grand boom de la conscience comme celui qu’ils ont eu.

David : Bien sûr. Très bien, prenons une autre question :

“Des sources hors de ce monde, parlant à travers un canal…”, et parmi eux il y a bien entendu La Loi Une – nous en avons parlé – “ont indiqué que les SPPs ont une technologie permettant d’assainir l’environnement et donc de corriger nos problèmes actuels. Avez-vous la moindre information à propos de ceci ? Cela serait-il trop hautement classifié pour que nous  l’obtenions par le biais de requêtes grâce à la Loi sur la Liberté d’Information ?

Corey : Et bien, pour que vous puissiez faire une requête grâce à la Loi sur la Liberté d’Information cela doit être un programme reconnu. S’il n’est pas reconnu, il n’existe pas. Alors, vous ne trouverez pas… Je veux dire, si vous faites une requête grâce à la Loi sur la Liberté de l’Information, ils vont vous dire, “Il n’y a pas de tel programme.”

David : Tout à fait.

Corey : Oui, j’ai connu beaucoup de technologies qu’ils possèdent – je ne me souviens pas de leur fonctionnement – ionisant certaines radiations dans notre environnement et les rendant inertes.

Ils ont les moyens de nettoyer l’océan.

Et bien entendu, nous avons les technologies de l’énergie point-zéro qui permettra d’arrêter la pollution future de notre planète.

Oui, si ces technologies étaient révélées, nous pourrions changer notre planète en l’espace de quelques années.

David : Alors vous connaissez les technologies qui atténuent les radiations ?

Corey : Oui. Oui, elles peuvent facilement rendre inerte les matériaux radioactifs.

David : Et bien, c’est un message très positif sur lequel nous finissons.

Nous nous reverrons la prochaine fois juste ici dans “Divulgation Cosmique”. C’est génial d’entendre cela. Je suis votre hôte, David Wilcock, avec Corey Goode.

Divulgation Cosmique : La révélation d’un plan plus vaste

David Wilcock : Bien, bon retour à “Divulgation Cosmique”. Je suis votre hôte, David Wilcock et je suis ici avec Corey Goode.

Dans cet épisode, nous allons aborder de passionnantes nouvelles mises à jour. J’ai entre-aperçu certains des points importants dont nous allons discuter et cela va véritablement être un épisode qui deviendra un classique. J’en suis certain.

Corey, bon retour dans cette émission.

Corey Goode : Merci.

David : Là où nous nous sommes arrêtés la dernière fois, vous aviez eu une blessure au genou suite à une chute lors de votre sortie de l’appareil du MIC – le Complexe Militaro-Industriel, ce que vous avez l’habitude de nommé le bas-niveau du programme spatial ; nous essayons de leur donner un nom plus respectable.

Reprenons de là. Que s’est-il passé juste après votre blessure au genou ?

Corey : Et bien, depuis la dernière fois que nous nous sommes parlés et où ma mise à jour est sortie, peu après mon retour à la maison – c’était tôt le matin, aux alentours du 26 octobre – je me suis retrouvé à nouveau en short et tee-shirt, sans chaussures, en train de marcher sur le parking derrière ma maison.

Je me suis réveillé à mi-parcours. Et alors que je cherchais à comprendre ce qui se passait, je continuais à marcher. Je me dirigeais vers le même appareil que la dernière fois, celui qui a une forme en sorte de poisson lorsque vous le regardez du dessus.

David : C’est de toute évidence une sorte d’appareil anti-gravité,…

Corey : Oui.

David : …et pas du tout un appareil classique.

Corey : Oui.

David : D’accord.

Corey : J’ai donc vu les deux mêmes aviateurs que la dernière fois. Et pendant que je montais, ils m’ont aussitôt demandé si j’étais physiquement capable de monter l’escalier.

David : C’étaient les hommes qui vous avez ramené chez vous et ensuite étaient repartis en courant ?

Corey : Oui, oui, les mêmes hommes.

David : D’accord

Corey : Ils m’ont fait monter les marches. J’ai traversé la même pièce de stockage. Et ils m’ont amené dans la pièce où je suis déjà allé plusieurs fois auparavant, celle où il y a les lits qui se déplient du mur et les sièges.

David : La chambre d’interrogatoire tant redoutée.

Corey : Tout à fait. Cela ressemble à une salle d’infirmerie.

David : Vous avez eu pas mal de mauvaises expériences là-dedans. Alors comment vous sentiez-vous lorsque vous vous êtes retrouvés incapable de contrôler votre propre système de locomotion, et que vous avez marché tout droit vers cet appareil ?

Corey : Mon cœur battait très vite. C’était de la pure angoisse.

David : Bien sûr.

Corey : Mon cœur battait très vite. Je respirais bruyamment. J’essayais de ne pas le montrer parce que je ne voulais pas laisser transparaitre une quelconque faiblesse face à ce genre de personnes.

David : Bien entendu.

Corey : Mais je suis sûr qu’ils pouvaient le voir sur mon visage.

David : Oui.

Corey : Je feignais d’être plus courageux que je ne l’étais en fait.

David : Bien.

Corey : Alors, ils m’ont fait m’asseoir dans un siège, harnaché avec les harnais et ils sont sortis.

David : Waouh !

Corey : Oui. Et la chose suivante dont je me souvienne…

David : Y avait-il quoi que ce soit de différent cette fois ou bien est-ce que c’était la même chose ?

Corey : Cela semblait la même chose mais l’énergie était un petit peu différente. Il semblait émaner d’eux une énergie un petit peu plus amicale – moins sévère.

David : D’accord.

Corey : Ils étaient toujours aussi militaires.

David : Intéressant. Alors, même s’ils vous ont attaché avec un harnais à l’endroit où vous aviez été torturé auparavant, d’une certaine façon, les vibrations étaient meilleures cette fois si l’on se base sur ce que vous dites à propos de l’énergie.

Corey : Oui, un peu plus décontracté. Pas… Je ne dirais pas amicaux mais un peu plus sympathique.

David : Bien. Vous aviez affaire à cet homme qui, avec ses cheveux blancs, ressemble un peu à Sigmund Freud en quelque sorte.

Corey : Oui, avec un bouc blanc.

David : Et il ne croyait pas que vous aviez été dans ces endroits. Mais vous savez que vous y avez été. Et ses tests scientifiques visaient à confirmer ce qu’il avait entendu auparavant. Et ils voulaient ses propres preuves.

Corey : Tout à fait. Et ils m’avaient déjà fait ces mêmes tests auparavant, et il voulait contrôler les preuves jusqu’au laboratoire.

David : D’accord. Et maintenant vous pensez qu’il y a quelque chose qui est sorti de cela et qui prouve la chose encore une fois, et qui a modifié leur comportement. Peut-être ont-ils réalisé qu’ils n’étaient pas les seuls rouages dans la machine, pour ainsi dire.

Corey : Tout à fait. Oui. Je suis donc assis là et dès qu’ils sont retournés de l’autre côté vers la salle de stockage à la queue de l’appareil, le vieux monsieur avec le bouc et les cheveux blancs dont nous venons tout juste de parler, est arrivé rapidement de l’avant de l’appareil.

David : Vous a-t-il jamais donné un nom quelconque hormis, “Appelez-moi simplement Monsieur” ?

Corey : Monsieur.

David : D’accord.

Corey : Il a dit, “Vous savez, je crois aujourd’hui que certaines des choses que vous dites sont vraies compte tenue des résultats aux tests. Donc, apparemment, vous étiez dans une zone proche de celle dont vous disiez vous être rendus.”

David : Hum.

Corey : Alors, je ne savais pas si je devais être soulagé ou pas. Alors j’étais simplement là et j’écoutais.

David : Alors, pensez-vous que peut-être … Je veux dire, cela serait une énorme affaire pour cet homme. Je veux dire, nous pourrions simplement le nommer Sigmund puisqu’il ressemble à Freud, n’est-ce pas ?

Corey : D’accord.

David : Alors maintenant, Sigmund est confronté à la preuve que tout ce autour de quoi il avait construit sa vie entière est un mensonge.

Corey : Oui. Et une des choses qu’il a mentionnée, était que lui en particulier… Il commençait à comprendre qu’il n’était pas au sommet de la pyramide du service des renseignements comme il avait été amené à le penser.

David : Tout à fait.

Corey : Il a continué et il a dit, “J’ai été en poste sur plusieurs bases en Antarctique.”

David : Il l’était? Sigmund l’a été?

Corey : Oui, il l’a été. Et cela a attiré mon attention. Et il a dit…

David : Plusieurs bases ?

Corey : Oui, oui. Et il a dit que sous la plate-forme glaciaire ils avaient découvert un certains nombres de villes anciennes, des villes en ruines – pas seulement une – et en fait, comme je l’ai signalé, ils ont trouvé des animaux congelés comme le mammouth laineux et également ceux qu’il a nommé les Pré-Adamites.

David : Les Pré-Adamites?

Corey : Oui. Je suppose que cela signifie ceux avant l’Adam de la Bible.

David : Tout à fait.

Corey : Et il a déclaré qu’en fait, ils avaient des sortes de crânes filiformes et allongés, des proportions étranges au niveau de leur tronc et qu’à l’évidence ils n’avaient pas été conçus pour vivre avec la pression barométrique et la gravité de cette planète. Et ils avaient des sortes de postes, je suppose, sur différents continents d’où ils étudiaient l’humanité.

David : D’accord.

Corey : Une sorte de catastrophe s’est produite et l’Antarctique a été instantanément congelée.

Alors, il a déclaré que ces Pré-Adamites n’avaient pas eu accès à leurs villes, à leurs anciennes villes, pendant 10 000 ans, et que cela avait été un gros problème pour eux. C’étaient les Pré-Adamites qui étaient dans ces petites bases ici et là à travers le monde.

Après qu’ils aient perdu l’accès à leurs anciennes villes, ils ont commencé à se mélanger avec la population humaine locale. Et ensuite, il a commencé à y avoir ces hybrides d’Adamites-Pré-Adamites.

Et il y en avait de différentes sortes parce qu’ils se mélangeaient avec différentes espèces. Certaines d’entre eux avaient l’air africain, certains avaient les traits caucasiens et d’autres, étaient typés américains du sud.

David : D’accord.

Corey : Il a déclaré que les villes datées d’une époque aussi éloignée que ces êtres étaient apparemment arrivés sur Terre, il y a entre 55 000 et 65 000 ans.

Il a dit que de ces réunions – c’est une information qui vient de lui – apparemment, ils venaient d’une autre planète dans notre système solaire qui n’était plus hospitalière à la vie.

David : A-t-il dit où se trouvait cette planète?

Corey : Non. Il m’a semblé que soit il ne le savait pas, soit il ne voulait partager l’information avec moi.

David : D’accord.

Corey : Et c’était environ à ce moment-là que j’ai commencé à me demander pourquoi il partageait cela avec moi. Et je crois qu’il l’a vu sur mon visage, et il s’est un peu reculé.

David: Êtes-vous en train de dire que ces Pré-Adamites sont toujours là sous une forme quelconque ? Parce que nous avons parlé du Vatican et des couvre-chefs, les mitres, qui pouvaient cacher les crânes allongés ?

Corey : Oui. Plus tard, lors d’une conversation avec Gonzales, cela est revenu.

David: Alors, il apparaît que ces personnes vivent sur Terre. Vous a-t-il dit s’ils vivaient dans des villes souterraines ou bien est-ce que certains d’entre eux vivent en fait à la surface ?

Corey : Non, je n’ai pas eu d’informations aussi détaillées.

David: D’accord.

Corey : J’étais… La seule autre information qu’il m’ait vraiment donnée, était que les humains avaient découvert ces ruines en Antarctique depuis un certain temps et qu’ils y faisaient des fouilles. Mais les Pré-Adamites n’étaient pas autorisés à se rendre là-bas.

L’Antarctique était contrôlée par les Reptiliens.

David: Waouh!

Corey : Et c’est seulement très récemment qu’une sorte d’accord a été négocié afin d’autoriser ces Pré-Adamites à commencer à se rendre là-dessous et à visiter leurs anciennes villes.

David: Qu’ont-ils trouvé exactement dans ces ruines?

Corey : Et bien, ils ont trouvé beaucoup de technologies – la plupart étaient détruites mais ils en ont trouvé beaucoup. A peu près tous les bâtiments étaient… Il n’y avait pratiquement plus de briques les une sur les autres. Ils étaient complètement anéantis. Pourtant, sous terre…

David: Pourtant il y avait encore de la technologie intacte ?

Corey : Tout à fait. Ils ont trouvé bien plus sous terre.

David: Oh.

Corey : Ils ont trouvé les anciennes bibliothèques et des cachettes avec de la technologie.

David: Cela a dû être passionnant pour eux d’être en mesure d’avoir accès à leurs propres ruines.

Corey : Oui. Je veux dire, cela faisait 10 000 ans et toutes leurs archives étaient là-bas. La majeure partie de leur technologie était là.

Ce serait comme d’envoyer certains de nos gens sur une base lunaire et qu’il arrive ensuite une catastrophe sur Terre au point qu’ils ne puissent pas revenir se réapprovisionner.

David: D’accord. Alors, le point important suivant que nous avons, c’est qu’à un moment il a arrêté de vous parler.

Corey : Tout à fait. Tout d’un coup, j’avais la tête de quelqu’un qui ne comprend pas pourquoi on lui raconte tout cela. Cela m’a fait… C’était un petit peu embarrassant pour moi. Je ne comprenais pas son raisonnement.

Et pendant que je pensais à cela, il a vu l’expression sur mon visage et il s’est arrêté. Il m’a dit qu’il allait utiliser sur moi la même technologie encore une fois afin de modifier mon état de conscience…

David: Oh, non.

Corey : … afin d’essayer d’obtenir plus d’informations de ma part. Je lui ai dit, “Écoutez, je serai heureux de réponde à vos questions. Vous n’avez pas besoin de faire cela.”

Il m’a ignoré, il s’est dirigé vers la même petite table en métal et il a pris une sorte de gros cylindre avec un cône convexe à une extrémité, semblable à une sorte d’antenne.

Il l’a regardé et il a fait quelque chose, et j’ai entendu ce ronronnement. Mais juste avant cela, il avait mis des protège-tympans.

Et c’est la dernière chose dont je me souvienne, mis à part le fait que je me suis retrouvé à marcher dans la partie arrière de l’appareil avec mon bras derrière moi. Un des hommes tenait mon épaule comme cela [me serrant fortement] en me faisant descendre. Et l’autre homme devant moi le bras tendu vers l’arrière et tenant mon poigné. Ils faisaient très attention à ce que je ne tombe pas.

David: Donc, ils n’étaient pas vraiment hostiles envers vous mais ils vous retenaient plutôt de ne pas tomber puisque vous étiez complètement dopé.

Corey : Ils essayaient sans aucun doute de s’assurer qu’il ne m’arriverait pas la même chose que la dernière fois.

David: Waouh !

Corey : J’ai donc vraiment commencé à revenir à moi pendant que je descendais les escaliers. J’ai commencé à revenir vers ma maison et je suis entré. Il y avait un orbe bleu qui zigzaguait dans ma salle à manger.

David: Waouh ! Pendant que vous dites cela j’ai des frissons sur le cuir-chevelu.

Corey : Oui. Je veux dire, j’ai ouvert la porte et il était simplement – zit-zit, zit-zit, zit-zit [se déplaçant à travers la pièce] zigzaguant tout autour.

David: Waouh !

Corey : J’ai refermé la porte derrière moi et il a foncé juste ici [directement au niveau de la poitrine de Corey] et s’est arrêté. J’ai alors indiqué que j’étais prêt. Et la chose suivante que je sais, c’est que je me suis retrouvé de retour sur l’appareil des Mayas.

David: D’accord. Waouh !

Corey : Je me tenais exactement au même endroit. Et près de la console flottante en pierre que j’ai déjà décrit précédemment, Gonzales était assis et il la regardait. Cette fois, il y avait six Mayas dans la pièce, trois femmes inclus.

J’avais seulement vu une femme de près une seule fois auparavant. Et elles ne sont pas très différentes des hommes.

David: D’accord. Avait-elle la coiffure houppée ?

Corey : Oui. Ses cheveux étaient tressés. La coiffure houppée était… L’artiste n’a pas été en mesure de la représenter complètement… Leurs cheveux sont plus enroulés en tresses et ensuite, tressés en cercles.

David: Ah.

Corey : Et il y a des filaments d’or à l’intérieur des tresses.

David: Waouh! D’accord.

Corey : Bref, Gonzales m’a regardé et m’a rejoint. Il avait en main la même sphère en pierre noire

David: Et quel avait été le rôle de cette sphère la dernière fois que vous l’aviez vu l’utiliser ?

Corey : La dernière fois, il l’utilisait pour me scanner.

David: Pour votre mémoire ?

Corey : Il a marché vers moi et pendant qu’il marchait, il l’a levé. Il souriait et il était très aimable. Il m’a dit, “S’il-te-plaît, concentre ton attention sur la boule magique,” vous savez, comme la boule n°8 au billard.

David: Tout à fait. Il a été drôle.

Corey : Tout à fait. Oui. Il la tenait à environ une dizaine de centimètres de mon front et il faisait cela [bougeant la sphère noire de droite à gauche devant le front de Corey].

Je peux dire qu’il était concentré.

David: C’était pour votre mémoire ? Vous ne nous avez jamais vraiment expliqué.

Corey : Et bien, je ne sais pas.

David: D’accord.

Corey : Cela pourrait être une sorte d’appareil comme un tricordeur.

David: D’accord.

Corey : Je ne sais pas. Il m’a donc scanné pendant une minute et ensuite il est retourné sur ses pas et a poussé la sphère contre un des côté de la console en pierre. Et elle est simplement [zoum] entrée à l’intérieur de la console.

David: Waouh!

Corey : Elle avait disparu. Il s’est tourné et à regarder les Mayas qui étaient dans la pièce et je suppose, qu’une sorte de chose télépathique s’est passée car ils ont fait demi-tour et sont entrés dans la pièce suivante.

Il y avait une double-porte donnant sur l’autre pièce et celle-ci ressemblait pratiquement à celle où nous étions avec la console flottante. Ils se sont tous rassemblés autour de la console.

Gonzales est revenue vers moi et il m’a dit, “Je veux m’excuser et te donner quelques explications au sujet de ce qui se passe.” J’étais fin prêt.

David: À ce stade, des excuses ne semblent pas suffisantes. Vous avez été torturé. Vous avez été interrogé.

Corey : Il parlait surtout des deux derniers incidents.

David: D’accord.

Corey : Il a déclaré que cela avait été autorisé dans un but précis. Il a déclaré qu’à l’intérieur du Programme Spatial Secret du MIC [Complexe Militaro-Industriel], il y avait beaucoup de gens qui commençaient à être un peu désabusés.

Ils commençaient à penser qu’il y avait bien plus qui se passait que ce qu’on leur avait dit,…

David: Tout à fait.

Corey : …bien qu’on leur ait promis qu’ils étaient au sommet de la pyramide des renseignements.

David: Tout à fait.

Corey : Il a dit que je ne savais rien de cette opération parce qu’ils auraient été capables de le comprendre très facilement.

David: Bien sûr.

Corey : J’avais inconsciemment retenu tous ces éléments de télémétrie lors du vol de reconnaissance avec les Anshars et il y avait beaucoup d’autres informations que j’avais inconsciemment retenues.

David: Je ne sais pas ce que vous voulez dire par télémétrie.

Corey : Je ne me souviens pas de toutes les informations. Mais il apparaît… Il y avait tous ces panneaux qui surgissaient. Ka’Aree avait dû me dire de ne pas me perdre dans les informations et de simplement regarder la scène.

David: Alors ils ont pu répertorier, comme dans un ordinateur, ce que vous aviez vu sur ces panneaux et vous les extraire en fait ?

Corey : Oui.

David: D’accord. En fait, lorsque vous êtes placés dans cet état exotique de conscience par le biais de cette technologie, c’est similaire à la scopolamine, et vous pouvez très précisément revivre le moment où vous étiez et revoir quoi que ce soit dans ce moment.

Corey : Tout à fait.

David: D’accord.

Corey : En fait, Gonzales a dit qu’ils essayaient d’exploiter l’état dans lequel se trouvait le personnel du MIC SSP, c’est-à-dire un état de désenchantement.

David: Bien.

Corey : Il a déclaré que c’était une opportunité parfaite pour semer de façon intelligente à l’intérieur de ce groupe l’information au sujet des Programmes Spatiaux Secrets plus importants et sur toutes les autres choses qui se passent.

En faisant cela, cela pourrait peut-être combattre, ou prévenir, cette divulgation partielle sur le Programme Spatial Secret du MIC qui est sur le point de se produire.

David: Tout à fait. S’ils mettent en doute ce qu’on leur avait dit, alors ils ne vont plus être en mesure d’avancer et croire qu’ils représentent la vérité. Ils vont avoir des doutes.

Ils vont avoir des raisons de croire, avec des preuves, que vous dites la vérité parce que vos tests de cheveux confirment que vous étiez bien dans ces lieux.

Corey : Tout à fait, ainsi que les informations issues de l’interrogatoire. Et un très petit pourcentage de ce programme du MIC commençait à se demander ce qui était vraiment en train de se passer.

David: Vous sentez-vous mieux au sujet de toutes ces choses horribles que vous avez traversées, sachant que vous avez été un des membres de l’équipe et que vous pourriez avoir été l’instrument de l’arrêt de la divulgation partielle ?

Corey : Absolument. Si vous savez qu’il y a une raison à vos souffrances, alors vous arrivez plus facilement à les surmonter.

David: Absolument. Quelle est la probabilité que Sigmund soit en mesure de passer l’information à travers la structure de commandement du Programme Spatial du MIC ? A-t-il suffisamment d’influence de sorte que ce qu’il a appris de vous va pouvoir imprégner les rangs ou bien est-ce si compartementalisé qu’il y aura beaucoup de groupes ignorants de tout cela ?

Corey : C’est extrêmement compartementalisé mais de ce qu’il m’a dit la fois précédente, il est en charge de plusieurs groupes. Alors, il est plutôt bien placé.

David: D’accord. Alors cela pourrait tout à fait avoir un effet boule de neige à propos de la vérité ?

Corey : Oui.

David : C’est génial.

Corey : Oui.

David : Alors, est-ce que Gonzales avait d’autres choses intéressantes à vous dire lors de cette rencontre ?

Corey : Nous avons commencé à parler des Pré-Adamites, de la conversation que j’avais eue avec Sigmund. En fait, Gonzales m’a dit que ses renseignements confirmaient la même chose. C’est-à-dire qu’il y avait deux lignées parmi les Pré-Adamites qui étaient considérées comme étant de la royauté.

David: Alors, que savons-nous de ces deux lignées ? Est-ce que cela correspond par exemple, à l’Amérique et à l’Europe ?

Corey : Et bien, la façon dont il me l’a expliqué c’est qu’il y avait deux lignées considéraient comme étant de la royauté et elles étaient en compétition entre elles par rapport aux ressources et au contrôle d’un certain système financier sur la planète.

David: Bien.

Corey : Nous avons parlé de quelques unes de ces choses et ensuite, la suite de la conversation a changé. Il y a longtemps, on m’avait dit que dans certaines anciennes structures, il y avait des cavités et des murs dans lesquels l’ancienne technologie avait été stockée.

David: Et bien, si nous partons de l’idée que la Cabale a créé les Talibans, Al-Qaïda et ISIS comme armées de substitution, quand nous voyons les Talibans exploser les anciens Buddhas en Afghanistan, cela semble tout à fait inacceptable de détruire ces monuments

Pensez-vous qu’il y avait plus dans cela que le fait d’être simplement des fanatiques religieux ?

Corey : Dans certains cas, c’est seulement du fanatisme, mais dans d’autres cas, ils cherchent quelque chose. Et dans ce cas, ils avaient totalement démoli plusieurs sites historiques extrêmement importants, d’anciens sites Sumériens.

Et ils ont trouvé de la technologie dans les murs. Je ne sais pas quel type de technologie.

Et pas seulement cela, mais dans le processus de démolition de certains complexes, ils ont trouvé en-dessous des complexes encore plus anciens.

Et la dernière fois que j’en ai parlé avec Gonzales, ils étaient activement en train de déterrer aussi vite qu’ils le pouvaient à cause de la bataille qui avait commencé à Mossoul. Ils avaient cette technologie à Mossoul et ils étaient supposés la donner aux Pré-Adamites de la Cabale.

Ces armées de substitution – c’est exactement de cette façon que Gonzales les nomme – avaient localisé cette technologie et ils avaient refusé de la rendre.

David: C’est compréhensible.

Corey : Et bien, pas pour eux. En fait, c’était un autre groupe de la Cabale qui refusait de remettre de la technologie à ses patrons.

David: D’accord.

Corey : Alors Gonzales a dit que c’était un signe majeur que la coalition de la Cabale s’était affaiblie de manière spectaculaire.

David: Alors quel est l’objectif derrière l’acquisition de cette technologie? Le font-ils pour les Pré-Adamites ? Est-ce une chose que veut la Cabale ? Qu’essaient-ils de faire-là ?

Corey : Les Pré-Adamites essaient de rassembler autant de leur ancienne technologie qu’ils le peuvent.

Et c’est une des raisons pour laquelle ils étaient très excités de descendre dans leurs villes en Antarctique afin d’avoir accès à ces cachettes où se trouvait la technologie.

David: S’ils ont cette technologie, a-t-on la moindre raison de penser qu’ils pourraient essayer de faire leur propre attaque cosmique sous faux-drapeau ou bien qu’ils pourraient trahir tout le monde et devenir leur propre petit groupe de guerre ?

Corey : Je ne sais pas si cela pourrait aller jusque-là mais ils se préparent sans aucun doute à une sorte de conflit ou à quelque chose de d’important.

David: Pensez-vous qu’ils soient inquiets parce qu’ils pourraient être dénoncés et blâmés publiquement, et ensuite poursuivis en justice tout comme les membres de la Cabale pour avoir en fait organisé la Cabale ?

Corey : Absolument. C’est la raison pour laquelle ces élites et ces groupes de Pré-Adamites ont peur aujourd’hui.

David: Beaucoup de personnes risquent d’être confuses à ce stade sachant que nous avons parlé de l’IA contrôlant les Dracos et des Dracos contrôlant la Cabale. Aujourd’hui, nous avons le groupe des Pré-Adamites qui débarque.

Alors, que savez-vous des relations entre les Pré-Adamites et les Dracos en termes de systèmes de contrôle de la Cabale ?

Corey : De ce que j’ai pu entendre, je ne pense pas qu’ils s’apprécient beaucoup les uns et les autres. Mais la Cabale fait des affaires avec tous ces différents groupes et beaucoup de ces groupes ne s’entendent pas.

David: Mais ils sont tous d’accord sur le fait de garder le secret ?

Corey : Oui.

David: D’accord. Alors Gonzales vous a dit que ces artefacts ont été localisés.

Corey : Tout à fait.

David: Avons-nous la moindre connaissance de ce qu’il reste encore dans les autres structures ? S’ils ont détruit des constructions, vont-ils encore essayer d’en détruire plus ?

Corey : Et bien, il a déclaré que, je suppose, des sortes d’opérations ou des programmes du type opérations secrètes s’étaient passées. Au cœur de la nuit, ils ont envoyé des agents dans toutes les anciennes ruines sur toute la planète et au moyen d’équipement de sonars très performants, ils ont vérifiés les murs.

Ils les ont vérifiés depuis l’espace afin de savoir s’il y avait encore plus de ruines en-dessous.

Alors, oui, ils voulaient sans aucun doute trouver cette technologie avant que les groupes de la Cabale ne les trouve.

Et c’est à ce moment de la conversation que je me suis aperçu que la console flottante avait commencé à afficher tous ces différents symboles colorés.

Et Gonzales m’a vu en train de les regarder, alors il s’est tourné pour regarder et il s’est levé immédiatement pour aller jusqu’à la console.

Pendant qu’il se dirigeait vers la console, deux des Mayas sont revenus dans la pièce. Et ils ont commencé à regarder à ce qui semblait être une sorte de séquence de glyphes qui reproduisait le même modèle sur la console.

David: Est-ce que les couleurs variées ?

Corey : Oui.

David: Quelles sont les couleurs que vous avez vu ?

Corey : Du bleu, du rouge, de l’orange, du jaune – et même du vert.

David: D’accord.

Corey : Et Gonzales s’est tourné vers moi et il avait une sorte d’expression inquiète. Et il m’a demandé, “Est-ce que ta mémoire s’est améliorée ou bien est-ce qu’elle s’est détériorée ?”

Et j’ai répondu, “Tu sais, en fait, cela s’est aggravé. J’ai des difficultés à me souvenir de choses comme la date de naissance de mes enfants.”

David: Waouh !

Corey : Il a plissé le front et il a dit, “Et bien, je consulterai le groupe des Mayas afin de voir s’il y a quoi que ce soit que nous puissions faire pour t’aider.”

Et brusquement, son visage s’est éclairé d’un large sourire. Je suppose qu’il avait vu derrière moi, un Orbe bleu était apparu dans la pièce et a zigzagué en face de moi et a fait la chose habituelle. Elle s’est arrêtée juste ici [environ à 30 cm de la poitrine de Corey].

Et Gonzales a commencé… il souriait et il a commencé à faire cela [à saluer pour dire au revoir].

J’ai indiqué que j’étais prêt et je suis parti. Je suis arrivé tout droit dans ma salle à manger d’où j’étais parti. J’étais exténué. J’ai marché jusqu’au canapé, je me suis étendu et je me suis endormi jusqu’à ce que mes enfants n’arrivent.

David: Alors, dans notre chronologie, quelle est la chose suivant qui vous soit arrivée ?

Corey : Environ deux jours plus tard… Je suis un vrai lève-tôt. Je me suis levé de très bonne heure et je me suis mis au travail dans la salle à manger.

J’étais assis sur le canapé en train de taper sur le clavier de mon ordinateur quand brusquement, j’ai ressenti de l’électricité statique dans la pièce, juste partout… La pièce était remplie d’électricité statique.

Je savais qu’il se passait quelque chose. Et mon attention a été attirée vers ma droite.

Le mur où se trouve la cheminée, le mur extérieur qui mène au jardin, a commencé à presque devenir liquide. Il faisait comme cela [Corey montre un mouvement de vagues].

Le mur se déformait vers l’intérieur de la pièce et les côtés étaient en train de bouger autour.

David: Daniel, mon initié qui a travaillé à Montauk, m’a dit que lorsqu’un portail était raté et apparaissait au mauvais endroit, tout comme lorsqu’il était à la cafétéria, ressemblait exactement à cela. Et que dans certains cas, vous verriez à travers comme un champ couvert d’herbes mais qui n’était pas réellement là.

Mais que si vous traversiez ce mur, vous iriez là-bas.

Corey : Tout à fait. Je regardais la scène et je devenais très angoissé.

J’ai un canapé d’angle dans mon salon et il y a une table basse au niveau de l’angle et ensuite, il y a le mur avec la télé.

Je me suis levé quand j’ai vu le mur faire cette drôle de chose et je me suis éloigné mais j’étais toujours entre le canapé et la table basse.

David: Ah, ah, ah, comme si cela allait faire quoi que ce soit.

Corey : Je sais, mais je commençais à… J’étais “Ho !”. Je me suis éloigné. Et simplement comme si elle sortait de l’eau, il y avait la même femme bannie que dans la chambre d’hôtel.

J’étais sous le choc. Cela m’a scotché. J’ai paniqué.

David: Waouh!

Corey : Je tremblais. J’étais en panique.

David: Pouvez-vous nous la décrire?

Corey : Oui. Elle était plus grande que dans mes souvenirs. Mais la fois où je l’avais vu, j’étais étendu dans mon lit.

Elle mesurait un bon 10 ou 15 cm de plus que moi.

Elle était superbe. Elle avait un squelette fin, de beaux yeux bleus et elle portait…

David: Avait-elle des cheveux blancs comme Ka’Aree?

Corey : Non. Elle était blonde. Et elle avait… cela semblait être un tissu entortillé autour d’elle… Elle portait un vêtement très révélateur et peu couvrant. C’était comme enroulé autour de sa poitrine et également dans sa partie basse. Il y avait comme une sorte d’enveloppe qui la couvrait.

David: D’accord.

Corey : Immédiatement, elle m’a dit, “Je suis Marra. N’ai pas peur. Je ne vais pas te faire de mal. Tout va bien.”

Vous savez, elle essayait de me calmer mais cela n’a pas marché. Et j’ai vu qu’elle avait également vu que j’étais nerveux. J’avais peur.

Et j’ai vu que cela lui faisait plaisir.

David: Avait-elle une sorte de sourire sarcastique ?

Corey : Elle avait juste un tout petit sourire et ensuite, elle a eu un grand sourire et elle commençait à marcher vers moi.

Elle avait peut-être fait deux ou trois pas quand il y a eu un grand flash de lumière brillante. Et la chose suivant que je sache et que tout était flou.

J’ai essayé à nouveau de regarder.

Et j’ai vu que j’étais dans la pièce voûtée. Et j’ai réalisé que les Anshars étaient intervenus.

David: Vous avez donc été téléporté de votre maison avec Marra ?

Corey : Oui.

David: Vraiment ?

Corey : Quand j’étais… Quand j’étais en mesure de voir à nouveau, j’ai vu deux hommes Anshars venir près de Marra et l’approcher.

Elle était sous le choc et avait un regard de terreur. Son comportement a complètement changé.

David: Waouh !

Corey : Ils ont marché jusqu’à elle. Ils ont échangé un regard. Je suppose qu’ils communiquaient. Et ils l’ont escorté jusqu’à la porte qui a un champ de force lumineux qui la ferme.

Le champ de force a disparu et ils sont entrés et j’ai vu un couloir. Ils ont commencé à marcher dans le couloir qui faisait une sorte de courbe.

David: Elle était donc très sérieusement inquiète d’avoir été capturée ?

Corey : Oh, oui. Elle était paniquée.

David: Bien.

Corey : Et j’étais celui qui tremblait comme une feuille.

David: Bien.

Corey : Je tremblais littéralement. Mon cœur battait très vite. Je respirais. Je souffrais encore d’une overdose d’adrénaline.

David: Oui.

Corey : Ka’Aree m’a regardé et a marché directement jusqu’à moi. Elle a posé sa main sur un des côtés de mon visage et m’a regardé profondément dans les yeux, immédiatement j’ai commencé à me calmer.

David: Vous a-t-elle dit ce qui s’était passé ? Quelle était cette chose ?

Corey : J’avais cet air, pourquoi la bannie est revenue ? Pourquoi est-elle revenue me voir ?

David: Bien sûr.

Corey : Et tout ce qu’elle m’a dit était que ses intentions n’étaient pas honorables et que c’était pour cela qu’ils étaient intervenus.

Et je lui ai demandé, “Que va-t-il lui arriver ?”

Et on m’a dit qu’elle allait être mis en stase jusqu’à ce que la fin des évènements à la surface soient passés.

David: Waouh ! Avez-vous eu le sentiment que cela n’allait pas prendre beaucoup de temps et que nous nous dirigeons vers une conclusion rapide ?

Corey : C’est le sentiment qui prédomine parmi la plupart des personnes dans les programmes. Cela devient critique.

David: Il apparaît donc, étant donné la quantité d’avertissements que vous avez eu précédemment au sujet de ce qui est autorisé et du karma, si quelque chose de négatif tel que cela est permis de vous arriver, il doit y avoir une sorte de raisonnement logique si l’on se base sur ce que les Aviens Bleus ont partagé avec vous, ce qui est dans La Loi Une.

Dans La Loi Une, ils disent toujours aux trois personnes qui servent de canaux, “Conserver votre alignement avec précaution. Ne permettez à aucune pensée négative d’entrer dans votre esprit. Essayez de préserver autant d’harmonie entre les uns et les autres que possible.”

Corey : Oui, et c’était… Une fois que Marra a été escortée dehors, nous avons parlé d’elle un peu plus longuement. Elle m’a dit que Marra ne serait plus un problème mais que je devais surveiller que d’autres de son groupe ne vienne pas la chercher dans quelques temps.

David: Tout à fait.

Corey : À ce moment-là, elle a posé ses mains sur chacune de mes épaules et m’a regarder droit dans les yeux, et elle a commencé à me parler.

La conversation portait sur le fait que je devais élever mes vibrations, que certains des sentiments de colère que j’avais contre certaines personnes m’affectaient de sorte qu’ils avaient des difficultés à m’atteindre par le biais de La Structure.

David: Tout à fait. Et ces problèmes avec la colère pourraient également avoir ouvert une porte permettant à Marra de s’y introduire.

Corey : Tout à fait.

David : D’accord.

Corey : Nous avons donc eu cette conversation et quand elle eu fini de me dire tout ce dont je viens de vous parler – elle avait ses mains sur mes épaules pendant tout ce temps – elle m’a simplement [pst] donné un coup rapide comme cela [sur les épaules de Corey], elle a reculé et m’a dit, “Nous vous renvoyons chez vous maintenant.”

Et il y a eu un grand flash et j’étais de retour dans le salon.

David: Depuis que cela vous est arrivé, avez-vous eu d’autres contacts avec les Aviens Bleus avant que nous ne fassions ces enregistrements ?

Corey : Oui, j’en ai eu. La seule chose que je puisse vraiment partager est la scène cosmique que j’ai vue. Quand je l’ai regardé, elle semblait identique sauf que les sphères étaient extrêmement transparentes.

Elles deviennent de plus en plus transparentes.

Les neuf sphères métalliques étaient dans la même position.

Et le contenu de ces rencontres était assez similaire à celui de ma conversation avec Ka’Aree. Ils étaient inquiets de l’état dans lequel j’étais.

Cela n’était pas du tout favorable à la mission.

David: C’est tout le temps dont nous disposons pour cet épisode de “Divulgation Cosmique”. Nous avons dépassé le temps mais vous aimez quand cela arrive. Nous nous verrons la prochaine fois.

Je suis David Wilcock avec Corey Goode, merci de nous avoir regardés.

Divulgation Cosmique : Les bannis de l’Intra-Terre – Saison 6, Épisode 11

133501_cd_s6e0_the-banished-from-inner-earth_16x9

David Wilcock : Bien, bon retour à “Divulgation Cosmique”. Je suis votre hôte, David Wilcock, et je suis ici avec

Corey Goode. La dernière fois, nous parcourions vos mises à jour et elles étaient particulièrement intéressantes.

Alors sans plus attendre, bon retour Corey.

Corey Goode : Merci.

David : Alors, l’essentiel du message semble être qu’un petit nombre d’entre nous – et nous sommes déjà un très grand nombre en comptant les personnes qui regardent cette émission, bien plus que le nombre de personnes qui a été en mesure de réduire de 72% le terrorisme grâce à l’effet de la méditation – pourrait en fait donner la forme de la futur humanité.

Nous pourrions par conséquent avoir un bien plus grand pouvoir que nous ne le pensons.

Corey : Absolument.

David : Donc ce message repousse l’idée que nous sommes simplement des spectateurs.

1_corey_goode

Corey : Non, nous sommes des co-créateurs. Nous avons le pouvoir de co-créer. Nous devons utiliser ce pouvoir.

David : Après que l’on vous ait donné ce message concernant la conscience collective, que vous est-il arrivé ?

Corey : Et bien, j’ai eu une série de réunions avec Ka-Aree et cela se passait dans ce que vous appelez La Structure.2_the_construct

David : D’accord.

Corey : Au cours d’une de ces réunions, je lui ai décrit une rencontre que j’avais eu à Long Beach en Californie pendant que j’étais en vacances avec ma famille.

Nous étions dans une chambre d’hôtel et je m’étais réveillé. Et juste au-dessus de moi, il y avait une femme qui me regardait.

Quand je l’ai vu et qu’elle a vu que j’avais les yeux ouverts, elle a mis sa main devant un de mes yeux et m’a tapé sur le front avec un doigt. Et je me suis rendormi. Je me suis évanoui.

David : Personnellement, je me souviens que lorsque cela vous est arrivé, vous ne m’en avez pas parlé aussitôt. Cela vous a VRAIMENT secoué.

Corey : Oui.

David : Cela a presque ruiné notre amitié pendant un moment parce que vous en étiez particulièrement traumatisé. Vous ne vouliez en parler à quiconque. Cela vous a vraiment secoué.

Corey : Oui, je veux dire, j’étais là-bas avec ma famille et j’ai été pris par surprise et, je me suis senti violé.

David : De quoi avait l’air cette femme?

Corey : Elle avait environ ma taille, voire un peu plus grande, de ce que je peux en dire. Elle avait des yeux bleus, des cheveux blonds et l’air très humain.

David : D’accord.

Corey : Je me suis réveillé et sa tête était au-dessus de ma tête. Quand je me suis réveillé, elle a eu l’air surprise et elle a touché mon front. C’est tout ce dont je me souvienne.

David : Et vous aviez conscience de la présence de votre famille. Vous étiez en mesure de voir votre famille endormie quand cela s’est produit ?

Corey : Oui, je savais qu’ils étaient dans la chambre.

David : D’accord.

Corey : J’ai donc partagé cela avec Ka-Aree et j’avais remarqué dans des réunions précédentes qu’elle agissait de manière un peu différente avec moi comme si elle m’observait.

Quand je lui ai raconté cet incident, elle m’a dit que c’était une des bannis dont elle m’avait parlé auparavant.

Elle m’avait dit que je commencerais très probablement à rencontrer ces gens qu’ils nomment les bannis. Ce sont des gens issus de tous les groupes de l’Intra-Terre qui ont interagis de tous temps avec l’humanité dans un sens qui n’était pas accepté par leur culture ou leurs croyances, je suppose.

Ils ont donc été bannis à la surface.

David : Je ne suis pas certain de comprendre ce que vous voulez dire par le fait d’interagir avec l’humanité dans un sens qui ne correspond pas avec leurs croyances. Les croyances de qui ?

Corey : Avec les croyances de leur groupe d’appartenance quel qu’il soit. Si c’était un Anshar qui allait à la surface de la Terre ou qui manipulait, ou bien qui essayait de, je suppose, d’interagir avec des humains d’une façon qui… d’une façon qui allait à l’encontre des traités signés ou bien d’une façon qui n’était pas culturellement acceptable.

C’était comme d’enfreindre une loi culturelle.

David : Vous diriez donc que ces gens agissaient d’une façon dont la plupart des Anshars ou d’autres groupes le voyaient comme une action négative et non pas de façon nécessairement positive ?

Corey : Je ne sais pas si je le dirais comme cela. Cela serait… contre…

David : Ou bien ils essayaient de repousser les limites d’une certaine façon.

Corey : Oui, ils faisaient…

David : Ils enfreignaient la loi.

Corey : Ils enfreignaient la loi. Il y a des traités entre les groupes. Il y a tout un tas de lois et certaines de ces personnes les enfreignent.

David : Alors certains de ces bannis pourraient en fait essayer d’accélérer les choses mais dans le processus, ils enfreignent les codes qui ont été établis pour une excellente raison par une intelligence supérieure.

Corey : Après avoir été bannis, ces gens ont commencé à rechercher des positions de pouvoir dans la société humaine. Ils ont commencé à se mélanger avec nous autant qu’ils le pouvaient, vivant dans des petites enclaves ici et là, et ayant des enfants avec des humains de la surface.

David : Vraiment?

Corey : Oui.

David : Depuis combine de temps cela existe-t-il? Est-ce à travers toute l’histoire de l’humanité ?

Corey : Oui, on m’a dit que c’était depuis des millénaires.

David : Et bien, je crois que vous nous avez dit qu’un être humain typique de l’Intra-Terre aura de légères différences physiques comme ses yeux qui semblent un peu plus grands, ce genre de choses.

Corey : Oui, mais…

David : Comment ont-ils pu se mélanger avec des gens de la Terre ?

Corey : Si vous n’êtes pas dans le milieu de l’ufologie et que vous voyez une jolie blonde venir vers vous et que ses yeux sont 3% plus grands que les vôtres, vous vous direz, “Waouh ! C’est une belle anomalie ! Je vais aller lui parler.”

Vous savez, vous n’allez pas obligatoirement vous dire, “Attends un instant ! Elle n’est pas d’ici !”

Après avoir expliqué à Ka-Aree ce qui m’était arrivé, elle semblait visiblement inquiète, j’ai été renvoyé… la communication s’est terminée comme d’habitude.

Et je l’ai revu plusieurs autres fois. Et nous parlions de choses personnelles ou bien elle me donnait des directions ici et là. Elle m’observait. Je peux dire qu’elle m’observait.

Et brusquement, environ six semaines après lui avoir dit cela, j’étais étendu dans mon lit et il y a eu un flash blanc. Et je me suis retrouvé étendu sur le sol dans la grande salle Anshar en forme de dôme dans laquelle j’étais arrivé la première fois que je l’ai rencontré dans le temple.

David : Vous n’étiez donc pas dans La Structure.

Corey : Non.

David : Vous avez été téléporté là-bas.

Corey : Tout à fait.

David : D’accord.

Corey : Brusquement, je me suis retrouvé étendu sur un sol dur et froid. Je me suis assis et Ka-Aree est arrivée par une porte qui menait à la salle de cérémonie de nettoyage où se trouvaient la piscine et la fontaine.

Cette fois, il n’y avait pas de gardes. Elle était seule. Et elle m’a conduit au même endroit que la dernière fois et j’ai fait cette embarrassante cérémonie de nettoyage.

Cette fois elle était présente et j’ai fait moi-même la cérémonie.

David : Alors, juste pour être clair, vous avez du vous déshabiller ?

Corey : Oui et me nettoyer avec l’eau de la piscine.

David : Et elle se tenait là pendant que vous étiez nu, et dans sa culture, cela n’est rien.

Corey : Oui. C’est… Le fait d’être gêné est stupide à leurs yeux.

David : D’accord.

Corey : Alors, après cela, elle est passée par la porte de ce que j’appelle la salle de nettoyage pour déboucher dans un petit couloir et elle a pris sur la droite afin de revenir dans la pièce voûtée, je l’ai donc suivi.

David : Portiez-vous une de ces tenues comme celle que vous aviez à…

Corey : Oui.

David : D’accord.

Corey : Oui, vous devez ensuite porter une de ces tenues.

David : D’accord.

Corey : Nous avons continué et nous avons pris au fond à droite et nous avons marché… La pièce voûtée avait quatre portes sur ces quatre côtés. Et de ce côté, il y avait la salle de nettoyage, nous en sommes sortis, nous avons pris au fond à droite et avons marché jusqu’à la porte et le couloir se trouvait de l’autre côté, et il y avait une salle où je n’étais encore jamais allé.

Nous sommes passés par des portes qui étaient couvertes avec cette lumière dure que j’ai décrite précédemment, comme une sorte de champ de force. Et nous avons marché jusqu’à une porte, et le champ de force s’est éteint.

Je pouvais voir… Cela ressemblait à une dalle ou à un lit qui avait été formé. C’était comme si… Il y avait… Cela ne semblait pas avoir été fabriqué et ensuite avoir été installé à cet endroit.

3_corey_and_ka_aree_in_room_with_slab_bed

C’était comme si toute la pièce avait été creusée autour de cette dalle. C’était comme si elle avait été modelée à partir du sol.

David : Comme si elle avait été extraite directement du sol.

Corey : Oui. Et elle m’a demandé de m’allonger sur la table. Je ne savais pas pourquoi.

Alors, je me suis d’abord assis sur la table et elle a traversé la salle jusqu’à un mur où il n’y avait rien, tout comme elle l’avait fait quand elle avait récupéré le nectar d’Isis et qu’elle avait essayé de me le faire boire la première fois que j’étais là-bas.

Ensuite, elle s’est retournée et elle tenait ce grand bâton de cristal de forme phallique. C’était un cristal ayant une forme très phallique.

David : Avez-vous pensé… Ah, ah, ah.

Corey : Je ne savais pas ce qui allait arriver.

David : Vous avez vu cette chose. Que pensiez-vous qu’il allait se produire ?

Corey : Je me suis couché sur le dos et j’ai gardé un œil sur elle.

David : Je peux l’imaginer.

Corey : Et elle est revenue vers moi jusqu’à environ 60 centimètres. Elle était presque au-dessus de moi.

Elle a pris le cristal et elle a commencé à le frictionner entre ses mains de cette façon [Corey frotte ses paumes de mains, comme pour montrer le mouvement de friction], ce qui ne m’a pas… vous savez, ah, ah, ah.

David : C’est encore pire. Ah, ah, ah.

Corey : Ah, ah. Il a commencé à chanter. Il a commencé à émettre des bruits comme lorsque vous frottez vos doigts sur un verre d’eau et que cela fait ces… vous obtenez des sons ?

David : Ah.

Corey : Cela faisait ce genre de sons. Et elle l’a simplement tenu au-dessus de mon corps et elle a commencé à le faire onduler dans un va-et-vient en s’arrêtant ici et là.

4_ka_aree_waving_crystal_over_corey_s_body

Elle s’est arrêtée au-dessus de l’aine, de ma poitrine et de ma tête, et elle continuait ses mouvements.

Cela faisait… presque comme avec un détecteur de métaux lorsqu’il [bourdonne], quand il trouve des choses. Et elle frottait…

David : Ressentiez-vous les sons autant que vous les entendiez ?

Corey : Non, je les entendais.

David : D’accord.

Corey : Je ne les ressentais pas dans mes dents ou autre part comme c’est…

David : D’accord.

Corey :… parce que j’ai déjà eu ces sensations auparavant. Elle le tenait au-dessus de moi et ensuite, elle a fait une pause et il a commencé à faire un sifflement aigu.

5_entities_leaving_corey_s_body

Et j’ai commencé à voir des contours ou une tête, des épaules, simplement – pfft, pfft – et il y en avait au moins six qui sont sortis de mon aine, de ma poitrine et apparemment, de ma tête.

J’étais EXTRÊMEMENT bouleversé.

David : Avaient-ils l’air d’informes masses fantomatiques ou bien avaient-ils une structure ou une forme ?

Corey : Oui, ils avaient… Ils ressemblaient presque à une personne chauve avec des épaules, et ensuite ils se sont en quelque sorte évaporés comme des ombres. C’était comme des ombres transparentes.

David : Est-ce que cela avait l’aspect d’un être humain normal…

Corey : Non.

David :… ou bien pouvez-vous dire quels étaient les traits de leurs visages ?

Corey : C’est tout ce que je pouvais dire.

David : D’accord. Waouh !

Corey : Et il y en a eu une demi-douzaine. Je me suis redressé sur les coudes et j’étais un peu comme, “Comment cela a-t-il pu arriver ? Que se passe-t-il ?”

Et elle a relié cela à ma rencontre avec une des bannis lorsque cette dernière a touché ma tête. Elle m’a dit qu’ils avaient utilisé un procédé qui m’avait infecté avec des attachements d’entités.

David : Waouh !

Corey : Et ils l’ont fait afin d’obtenir des renseignements sur ce qui se passe chez les Anshars.

David : Alors cela signifie que lorsque ces êtres vous sont attachés, ils peuvent lire vos pensées et les rapporter ensuite ?

Corey : Je ne sais pas comment cela fonctionne. Ou bien ils pourraient simplement rapporter ce qu’ils voient ou ce qu’ils observent.

David : Qu’avez-vous ressenti quand ces êtres vous ont quitté ? Avez-vous eu un changement de conscience, une sensation de…

Corey : Non, j’ai eu peur, j’étais en état de choc.

David : Hum. D’accord.

Corey : Et j’étais particulièrement curieux de savoir pourquoi pendant les neuf autres réunions que nous avions eu, elle ne m’avait pas dit que, premièrement, “Vous avez des entités attachées à vous” et deuxièmement, d’où cela provenait.

David : Hum.

Corey : Et j’étais également curieux de savoir pourquoi elle ne les avait pas enlevés pendant cette période.

David : Bien sûr.

Corey : Pourquoi voudriez-vous… Je veux dire, pourquoi vouloir les laissez en moi? Vous savez, j’étais très… j’étais bouleversé à ce moment-là, et je voulais avoir les réponses à ces questions.

Et elle m’a répondu au sujet de quelque chose que je n’ai pas compris. Elle m’a dit qu’ils ne s’étaient pas encore attachés à mes vortex d’énergies. Et que tant qu’ils ne s’y étaient pas attachés, elle pouvait, je suppose, les extraire de mon corps et également refermer le portail qu’ils pourraient utiliser pour revenir.

David : C’est un peu comme s’ils s’étaient installés et qu’ils avaient posé les fondations afin de construire une maison.

Corey : Tout à fait.

David : Et si c’est en cours et qu’ils ne sont pas encore complètement installés, ils peuvent être expulsés grâce à cette technologie.

Corey : Oui. Et elle m’a dit qu’elle ne pensait pas que cela aurait été dans mon intérêt de me dire, les semaines précédentes, “Vous avez des entités attachées à vous. Et elles vont rester avec vous pendant quelques temps. Ne vous inquiétez pas. Je m’en occuperais dans quatre ou cinq semaines.” Ah. Alors, elle ne m’a tout simplement rien dit.

David : Lui avez-vous demandé pourquoi il a été permis que cela vous arrive en premier lieu ? Je veux dire, vous avez été protégé contre la mort auparavant. Pourquoi autoriseraient-ils quelqu’un à venir jusqu’à vous et vous coller des entités ?

Corey : Je ne sais pas. On m’a dit qu’il était possible que je puisse perdre la vie dans cette mission, donc il n’y a aucune garantie. Dans chaque conflit, il y a des pertes. Il y a donc des choses qui vont arriver.

David : D’accord.

Corey : Il y a des choses négatives qui vont arriver. Je suppose qu’une de ces choses… si vous ne courez pas après le diable, vous savez, vous marchez probablement dans la même direction.

David : Ah, ah.

Corey : Vous savez, vous allez avoir ces interactions négatives.

David : Bon, que vous est-il arrivé après cela ?

Corey : Et bien, juste après cela, c’est là que nous avons parlé un peu plus des bannis. Nous avons parlé… Elle m’a raconté comment ils vivaient dans des enclaves sur notre planète et je pense que les gens… Je pense que cela fait longtemps qu’il y a différentes personnes qui rapportent le fait qu’il y ait des non-terrestres qui vivent en groupes ici et là sur notre planète et que notre gouvernement est au courant.

David : Oui, j’ai été informé de cela par Henry Deacon. Je ne dirais pas le lieu, mais on m’a donné le nom particulier d’une petite ville où un grand nombre des habitants de cette ville, en Amérique, sont en fait des extraterrestres. Et comme je vous l’ai dit en privé, ils ont un nombre différent de dents et les docteurs de cette ville savent comment s’occuper d’eux.

Ils n’aiment pas la foule. Ils restent à l’écart. Ils ne peuvent pas supporter les interférences télépathiques quand ils sont dans une foule importante.

Par conséquent, le cas des Bannis colle assez bien avec ce que j’ai entendu auparavant.

Corey : Oui et cela m’amène à m’interroger si ce sont ce genre de groupes.

David : Il m’a dit qu’ils étaient de l’Atlantide et qu’ils étaient en fait des gens qui descendaient de l’Atlantide…

Corey : Nous y voilà.

David :… et ils ont toujours la même sorte d’énergie qu’en Atlantide.

Corey : Nous y voilà.

David : Oui.

Corey : Et elle m’en a également dit plus sur le fait qu’ils s’étaient unis avec des familles au pouvoir. Ils recherchent le pouvoir.

David : Ah. C’est donc également relié à la Cabale.

Corey : Absolument. Oui.

David : Waouh!

Corey : Certains d’entre eux forment des alliances et se marient avec certaines de ces familles.

David : Donc si les Anshars… Les plus anciens d’entre eux sont ici depuis des millions d’années, alors est-ce que les Bannis ont une espérance de vie plus longue ?

Corey : Non. Ils ont la même espérance de vie que celle du peuple de Ka-Aree.

David : Ce qui serait?

Corey : Je veux dire, Ka-aree a 130 ans et elle a toujours l’air, vous savez, d’être dans la vingtaine.

David : D’accord. Alors les Bannis, bien qu’ils vivent à la surface de la Terre aujourd’hui, ils se pourraient qu’ils aient une espérance de vie spectaculaire…

Corey : Tout à fait.

David :… par rapport aux gens normaux.

Corey : Tout à fait. Et d’après ce qu’elle m’a dit, cette espérance de vie ne se transmet pas génétiquement aux descendants qu’ils ont eus avec les gens de la surface.

David : D’accord, donc le document qui a mené à cet enregistrement, vous avez dû le rédiger. Il faisait 8000 mots et vous m’avez dit que vous deviez le faire viser par un groupe particulier, ce qui s’est terminé par à un rapport de seulement 5255 mots.

Ainsi, 35% du travail que vous avez fait durant le week-end, et cela n’est pas facile d’écrire vos expériences, et bien 35% en a été retiré.

Alors je suppose que ce que j’aimerais savoir c’est avec qui vous travaillez maintenant et qui veut vérifier vos écrits ?

Se passe-t-il quelque chose de si sensible et de si opportun qu’ils sont inquiets à l’idée que vous puissiez ruiner des opérations qui pourraient avoir lieu ? Parlons un peu de cela.

Corey : Bien sûr. En fait, je me plaignais, comme je le fais de temps en temps, auprès de Gonzales, au sujet du manque de renseignements récents que j’avais. Je n’en avais plus depuis un moment et pour des raisons évidentes.

Après avoir été emmené par le Programme Spatial Secret du complexe militaro-industriel – dorénavant nous le nommerons simplement le MIC-SSP – j’ai été amené à subir une procédure où j’ai accidentellement révélé trois personnes, dont Gonzales.

David : Tout à fait. Et ceux qui nous regardent se souviendront que vous aviez été placé sous sédatifs. On vous a montré une sorte d’Ipad. Vos rétines, ou quoi que ce soit, agréés ces visages et vous avez fini par dénoncer ces personnes, dont l’une d’entre elles était Gonzales, ce qui l’avait propulsé dans une toute nouvelle réalité.

Corey : Absolument et cela a totalement fait enragé l’Alliance du SSP. Ils ne voulaient plus me donner aucune information, aucun renseignement exploitable, rien.

David : Et il semblait que Gonzales lui-même était très en colère contre vous…

Corey : Oh, oui, il l’était.

David : … quand il était assis à côté du Bagarreur pendant que vous étiez interrogé.

Corey : Oui.

David : D’accord. Alors cette interaction avec le MIC a provoqué leur colère vis-à-vis de vous et l’Alliance du SSP s’est sentie trahie d’une certaine façon, même si comme je l’ai toujours dit, comment pouviez-vous empêcher que cela ne vous arrive ?

Corey : Oui, je ne le pouvais pas. Et ma question était pourquoi ne sont-ils pas venus et ne l’ont-ils pas empêché ?

David : Tout à fait.

Corey : Mais, je digresse.

David : Alors vous avez dit que l’on ne vous donnait plus d’informations.

Corey : Oui, j’étais…

David : Vous avez été mis de côté.

Corey : J’étais à un point où les personnes autour de moi avec qui je travaillais commençaient à se retirer et à faire leurs propres affaires. Je me sentais de plus en plus isolé et j’ai senti que j’avais besoin de retourner voir Gonzales et de lui dire, “Écoute, je veux plus d’informations. Que dois-je faire pour en avoir ?”

Et la réponse qui est venue a été qu’avant de divulguer une information, je devais leur envoyer pour qu’elle soit approuvée. Mais je ne savais pas qu’ils allaient enlever 35% de ce que je voulais mettre à jour.

David : Donc, comment cela fonctionne-t-il? Avez-vous une sorte de personne de contact à qui vous envoyez ces choses ou… ?

Corey : Oui, mais je ne vais pas en dire plus.

David : D’accord. Lors de nos discussions privées, vous m’avez dit que vous n’étiez même pas autorisé à me dire ce qui se passait mais vous avez également dit que si vous le pouviez, que j’aimerais beaucoup cela.

Dans ce qui semble se dérouler – je ne sais pas dans quelle mesure vous pouvez nous en parler – est-il possible qu’au moment même où nous faisons cet enregistrement, et bien se peut-il qu’il y ait des opérations très sensibles sur le point de se produire, et qu’un type tel que moi, qui fait cela depuis si longtemps, va vraiment apprécier le résultat ?

Mais comme cela est très sensible, nous ne pouvons pas en parler parce que cela pourrait faire échouer ce qui se prépare.

Corey : C’est exact.

David : Il semble que nous nous dirigions vers des sortes d’évènements majeurs.

Corey : Oui, ils travaillent actuellement sur plusieurs évènements différents.

David : Si vous pouviez nous donner simplement un petit indice sur ce qu’il vous est permis de nous dire à ce sujet, s’il y a quoi que ce soit qui rendrait heureux les personnes qui regardent cette émission. Quelle sorte d’expérience de bonheur cela pourrait-il être?

Corey : La partie que je peux partager avec vous n’est pas celle qui va rendre les gens heureux.

Ce que je peux partager concerne ce que Gonzales m’a rapporté au sujet du fait que les syndicats secrets de la Terre et l’Alliance de la Terre font beaucoup de progrès dans leurs négociations. Ils se sont décidés sur beaucoup de choses. Ils travaillent maintenant à peaufiner les détails.

Donc quand il s’agit du système financier et d’un grand nombre de vérités émergeantes, oui, je suis optimiste après ce que j’ai entendu.

David : De quelles sortes de changements financiers pensez-vous qu’il pourrait s’agir ?

Corey : Cela va être un passage vers un nouveau système financier dont nous avons beaucoup entendu parler depuis les cinq ou huit dernières années et qui va maintenant porter ses fruits – en fait, cela va vraiment arriver.

Mais, vous savez, cela n’est pas nécessairement une bonne chose. C’est simplement un système différent. Mais cela retirera le pouvoir à la Cabale.

David : D’accord. Va-t-on voir arriver quelque chose comme le Droit de tirages spéciaux [une forme de monnaie du fond Monétaire International], où les devises mondiales sont jetées dans un panier et elles sont mesurées, par exemple, sur l’ensemble de leur Produit Intérieur Brut ? Est-ce ce genre d’économie dont il est question ?

Corey : Oui, mais c’est la partie qu’ils sont encore en train de négocier, les derniers détails.

David : D’accord.

Corey : Beaucoup de groupes ne veulent pas que cela soit sur un même pied d’égalité sur le plan des devises. Ils veulent que ce soit basé sur une sorte de PIB mais cela reste encore à négocier.

David : Vous a-t-on dit qu’à un moment vous pourriez nous divulguer les choses que vous ne pouvez pas nous dire pour l’instant?

Corey : Non, on ne m’a dit que je pourrais les divulguer. On m’a simplement dit qu’il y avait des choses dont je ne pouvais pas parler parce qu’il y avait des opérations en cours.

Il faut ajouter à cela le fait qu’ils se soient sentis trahis quand j’ai été interrogé et je pense qu’ils me testent avec cela.

David : Est-ce qu’ils croient en vous et en votre histoire ?

Corey : Que voulez-vous dire ?

David : Est-ce que les gens du MIC pense que vous dites la vérité?

Corey : Non, non. J’ai eu une autre réunion avec le groupe qui m’avait interrogé précédemment que je partagerais avec vous à un moment donné et on m’a dit que la plupart des personnes faisant partie de leur projet pensent que c’est une grande farce.

David : Hum. Alors ce que vous dites, c’est qu’il y a véritablement des choses très croustillantes qui se préparent et qu’on vous a dit, pour une quelconque raison malheureuse, que vous ne pouviez pas les partager avec nous, mais que si nous pouvions les entendre, nous serions heureux.

Corey : Oui, sur beaucoup de choses vous le seriez. Il y a des choses qui ne sont pas aussi enthousiasmantes.

David : D’accord.

Corey : Mais je peux vous parler un peu plus de la rencontre suivante.

David : D’accord et quelle a été la rencontre suivante, par rapport au moment où nous en sommes dans l’histoire ?

Corey : La rencontre suivante a été quand je suis allé avec ma femme à Sedona pour un végétarien – pas vraiment,… Je suppose, une sorte de stage culinaire afin d’apprendre à manger comme un végétarien.

Et pendant que nous étions là-bas, une Sphère Bleue est venue dans notre chambre. C’était inhabituel. D’habitude, il n’y a pas de Sphères Bleues qui vient et m’emmène lorsque je suis en voyage. Cela n’arrive pas habituellement. Je me suis levé et j’ai indiqué que j’étais prêt pour le voyage et elle m’a amené encore une fois dans une Sphère Bleue. Et dans celle-ci, il y avait Tear-Eir et Gonzales.

6_earth_and_metallic_spheres

Et, bien entendu, j’ai regardé la scène cosmique et cela ressemblait à celle que j’avais vue auparavant. Je pouvais voir… Il y avait neuf sphères métalliques.

7_blue_spheres_and_earth

Et la scène était pratiquement identique à la fois précédente avec l’amortissement de l’énergie à travers les Sphères Bleues provoquant cet effet liquide.

corey_and_david_2

David : Oui.

Corey : Cela ressemblait pratiquement à la même chose. J’ai donc reporté mon attention sur Gonzales et Tear-Eir qui étaient arrivés juste en face de moi.

Tear-Eir m’a communiqué quelque chose que je considère un peu comme une information de moindre importance mais que lui a pensé qu’il était sage de soulever.

Et cela avait à voir avec tous ces soi-disant nouveaux lanceurs d’alerte du SSP,…

David : D’accord.

Corey : …et sur le fait  que certains en particulier essayaient de réécrire le message des Aviens Bleus et de le faire coïncider avec leur système de croyances. Et qu’il y avait… Que cela occasionnait beaucoup de confusion.

J’ai trouvé cela un peu étrange car cela n’est habituellement pas une chose dont les êtres de sixième densité veulent me parler, mais je suppose que c’était suffisamment important pour que cela soit abordé.

Alors Tear-Eir m’a dit que dans certaines de ces situations je devais présenter cela de la façon la plus aimante possible.

David : Et bien, laissez-moi vous demandez ceci. Y a-t-il d’autres dénonciateurs du SSP qui se sont présentés comme tels à l’heure actuelle dont vous pensez qu’ils sont en fait en train de révéler la vérité ?

Corey : Oui, il y a certains dénonciateurs qui ont de bonnes informations et semblent dire la vérité. Et il y en a tout un tas d’autres qui, je suppose, essayent de vivre une vie mythique ou bien qui s’incluent dans les récits.

En parlant de cela, c’était le point sur lequel Tear-Eir était focalisé. Et il a poursuivit en me donnant des conseils sur comment appréhender cela et comment ne pas réagir avec émotion face à cela et ce genre de choses.

C’était sur quoi portait la conversation. Certaines choses personnelles m’ont été également pointées du doigt. On m’a donné des guidances par rapport à mes attitudes et sur certaines choses que j’avais besoin de changer.

David : D’accord.

Corey : Et ensuite j’ai eu une conversation avec Gonzales. Il m’a dit, “Écoute, les négociations en sont arrivées à un stade où les Pouvoirs En Place sont sur le point de divulguer et de révéler totalement le Programme Spatial Secret du complexe militaro-industriel. Ce qui représente les appareils de formes ovales, ceux à la forme triangulaire qui volent à l’intérieur et à l’extérieur de notre atmosphère et qui vont dans l’orbite basse de la Terre pour entretenir les stations spatiales appartenant à la DIA, la NSA et les groupes des renseignements de l’Air Force.”

David : De quoi ont l’air ces stations spatiales ?

Corey : A peu près à ce que nous voyons en science-fiction, elles sont rondes, avec une sorte de forme à la donut. Elles ne sont pas supers sophistiquées, probablement 20 à 50 ans plus sophistiquées que la Station Spatiale Internationale.

Et il a déclaré qu’afin que cette divulgation soit un succès, ils ont besoin d’étouffer et de réduire au silence – ce qui signifie ‘discréditer’ – quiconque donnerait des informations légitimes sur le Programme Spatial Secret. Quand ils divulgueront cela comme étant LA VÉRITÉ, ils ne veulent pas qu’il y ait des gens qui disent, “Hé, qu’en est-il des bases sur Mars ? Qu’en est-il de cela ? Qu’en est-il de ce dont Corey et Tompkins et d’autres personnes nous ont parlé ?”

Ils veulent être en mesure de dire, “Oh, vous voulez parler de cette personne qui a été discréditée ?” et par là même de discréditer l’information.

David : Pensez-vous que cela va réussir ?

Corey : Je ne sais pas. Je ne sais pas. Ils y travaillent déjà. Ils sont en train de rassembler leurs forces. Ils amènent les gens qui travaillent dans ce domaine à, je suppose, à se rallier à cela, à faire appel à leur égo et à leur faire un briefing et leur dire, “C’est une information qui… On vous donne une information de top niveau,” alors les gens succombent à leur égo comme c’est le cas pour beaucoup de monde dans le complexe militaro-industriel. Ils pensent qu’on leur a donné la meilleure information disponible sur le terrain.

Il a déclaré que ce qui été en cours, consistait pour ces divers groupes de renseignements à essayer de ramener le sujet du SSP vers les Supers Soldats.

Ce qui se passe c’est que les personnes qui racontent des histoires légitimes se retrouvent brusquement noyées par tous les groupes de gens qui viennent dire, “Je suis un super soldat.” “Je suis un super soldat.”

Et alors c’est devenu une sorte de grande communauté de personnes partageant leurs histoires de supers soldats.

David : Tout à fait. Et je me souviens d’avoir lu quelque chose en ligne au sujet d’un type qui disait qu’il pouvait sauter d’un hélicoptère et qu’il pouvait atterrir d’une certaine façon parce que ses jambes étaient très élastiques et qu’il pouvait rebondir, il n’avait donc pas besoin de parachute.

Corey : Oui. Ce n’est pas de cette façon que cela fonctionne. Oui.

David : Ce sont des idioties.

Corey : Oui, ce sont des idioties. Mais c’est devenu tout un truc. Et aujourd’hui, si vous parlez des projets de super soldat à n’importe quel chercheur, ils vont s’en moquer. Vous savez, “Oh, tout cela est tout simplement ridicule. C’est un ramassis de bêtises, bla, bla, bla.”

David : Tout à fait.

Corey : C’est une opération très réussie. Alors, il m’a dit, “Je vois que dans le futur il y aura des conventions où les gens se présenteront et diront qu’ils étaient dans le Programme Spatial Secret. Ils s’assoiront ensemble et raconteront leurs histoires et cela ne sera pas fait avec méchanceté.”

Il y a également la part de gens qui a été manipulée afin de penser qu’ils étaient dans le Programme Spatial Secret.

David : Et bien, je veux préciser que vous m’avez dit cela avant que ce type, Max Spiers, qui prétendait être un super soldat, soit soudainement annoncé mort. C’est devenu une histoire de premier ordre dans le “Drudge Report” et dans le “Daily Mail”.

Il a vomi une matière visqueuse noire et ensuite il est décédé.

Corey : Tout à fait.

David : Vous m’aviez dit cela avant que cela n’arrive.

Corey : Tout à fait. Oui, nous commençons à voir le début de ce qui va être une campagne majeure afin de discréditer quiconque parlant de ce sujet.

Il m’a donc communiqué cela et il m’a dit que je devrais rassembler les personnes dans cette communauté et qu’il fallait trouver un moyen d’atténuer ce problème autant que possible afin de l’empêcher de s’amplifier dans une sorte de communauté et de provoquer ce genre de problèmes.

C’était donc une affaire suffisamment importante pour que j’en parle brièvement avec Tear-Eir ainsi qu’avec Gonzales. Et Gonzales était inquiet. Puis, c’était la fin de cette réunion, et depuis, comme vous l’avez mentionné, nous avons vu différents signes qui montrent que cela se produit.

David : Tout à fait. Alors que feriez-vous afin de préserver la crédibilité de ce que nous faisons dans cette émission et ce que nous avons fait avec Tompkins afin qu’elles ne subissent pas de telles choses ? Je veux dire, je sais, Tompkins, nous ne savions rien de lui avant d’avoir déjà enregistré 40 à 50 épisodes de cette émission.

Corey : Oui.

David : Et ensuite, c’est comme, “Oh, mon dieu, il y a ce type qui connaît toutes ces mêmes choses.”

Corey : Tout à fait. Et bien, ils ont également ce projet afin de décourager tout éventuel dénonciateur futur. S’ils m’humilient totalement ou Tompkins ou qui que ce soit d’autres, alors je pense qu’ils croient que les futurs dénonciateurs resteront silencieux.

David : Tout à fait. Comment voudriez-vous être capable de nous faire savoir ce qui est vrai de ce qui ne l’est pas, au fur et à mesure que nous progressons ? Avez-vous la moindre idée de comment cela va se passer ?

Corey : Et bien, cela a à voir avec chacun des spectateurs et les personnes en dehors. Ils vont devoir commencer à beaucoup plus utiliser leur discernement…

David : D’accord.

Corey :… et ne pas commencer à s’attacher émotionnellement à une histoire simplement parce qu’elle est enthousiasmante et qu’ils l’apprécient.

David : Tout à fait.

Corey : Ils vont devoir s’examiner minutieusement eux-mêmes.

La dernière chose que Gonzales et Tear-Eir souhaitent que nous fassions et de nous mettre dans la position de, “Ils sont faux. Ils sont vrais,” et ainsi toute cette bataille intérieure commence à arriver dans notre champ.

David : Bien sûr. Diriez-vous que si vous n’avez jamais mentionné quelqu’un comme étant crédible cela signifie qu’il ne le soit probablement pas?

Corey : Cela se pourrait.

David : Ah, ah.

Corey : C’est de bonne guerre. Très bien.