Corey Goode : Le Grand Changement en Cours !

Notre système planétaire et solaire traverse un Changement beaucoup plus profond que la plupart des gens ne pourraient jamais imaginer !

corey_goode_update_part_1

Le point de la situation par Corey Goode au 17 août 2016

Notre système solaire subit un changement beaucoup plus profond que la plupart des gens ne pourraient jamais l’imaginer.
Non seulement les extraterrestres sont très réels, mais les deux groupes (positifs et négatifs) dont nous parlons sont beaucoup plus impliqués dans nos vies que la plupart d’entre nous ne le réalise.
Bien que beaucoup de gens ne s’intéressent plus maintenant aux enseignements spirituels classiques que nous avons reçus au cours des millénaires, il se trouve que rien ne peut être d’une plus grande importance pour nous, que de les étudier et de les mettre en pratique.
J’ai servi durant 20 ans dans le “Programme Spatial Secret” (PSS), que la majorité des gens ne connaissent pas.
Et pourtant, de plus en plus d’informateurs sont en train d’émerger, tel que l’ingénieur en aérospatiale William Tompkins, qui peut valider de nombreux aspects de mon témoignage.
Vous pouvez l’entendre dans une des émissions hebdomadaire sur Gaïa TV, une émission qui m’a aidé à partager mon message avec un vaste public et le nombre de téléspectateurs de ces émissions dépasse maintenant le nombre de personnes qui écoutent CNN.
Les données du monde “réel” soutiennent également de plus en plus de choses que j’ai vues et entendues.
David Wilcock, a publié un aperçu complet de cette affaire, avec des preuves incontestables.
David a publié un article, quelque temps avant de se rendre au Colorado pour d’autres enregistrements et je suggère la lecture de cet article à ceux qui ne connaissent pas cette histoire (ici).

voir : Divulgation complète et Ascension : La guerre Has Gone Hot! (Partie II)

cle2016_2

Parmi les preuves, se trouvent des rapports d’observations de météorites très bizarres.
La NASA a prétendu que ce qui a été vu dans le ciel de Phoenix, le 2 juin, était un “astéroïde”.
Ce type d’événements inquiète les personnes qui savent ce qui se passe, car ils craignent que de tels vaisseaux, technologiquement très avancés, ne s’écrasent dans des régions urbaines très peuplées.
Les informations que j’ai reçues m’indiquent qu’une guerre se déroule entre les extraterrestres positifs et négatifs, ainsi que d’autres groupes basés sur Terre, et qu’il y aura de plus en plus de vaisseaux abattus.
Ceci conduirait à des phénomènes visibles.
Cette information a été presque immédiatement validée par les événements décrits dans l’article de David.

terreoeil2
Les principaux acteurs de notre histoire sont les membres de la cabale, un groupe de gens appelé le “Nouvel Ordre Mondial”.
À l’insu de la plupart des gens, la cabale est très efficacement combattue par un groupe d’Alliances, à la fois sur Terre et dans les Programmes Spatiaux Secrets.
Le contrôle financier et politique qu’ils exercent sur notre planète, est systématiquement renversé.
Les groupes de l’Alliance terrestre comprennent un pourcentage important de la communauté de la Défense et des Agences de Renseignements des États-Unis, qui luttent pour le bien de tous.
Il y a une grande variété de piratages informatiques qui divulguent déjà des vérités cachées.
Nous entendons aussi parler des divulgations massives de données qui se produiront et qui seront transmises au public, incluant les méfaits de la cabale et la vérité sur les Programmes Spatiaux Secrets.

reptilian_types

La cabale a été créée et dirigée par des extraterrestres négatifs, incluant un groupe de Reptiliens, connu sous le nom de Draco.
Les êtres humains de la cabale ne sont pas des Reptiliens pouvant changer de forme, car la vie biologique n’a pas cette capacité.
Toutefois, certains membres de la cabale ont des connexions télépathiques avec certains êtres intuitifs et ceux-ci verront une superposition reptilienne sur leurs visages.
Cela explique les nombreux cas que David Icke a rapportés dans ses œuvres antérieures.
Les Draco sont une race de conquérants, et le nouveau témoignage de Tompkins a révélé qu’ils ont contacté les nazis, non seulement dans l’espoir de soumettre la Terre, mais aussi pour créer une armée qui pourrait être utilisée pour conquérir de nombreux autres mondes. Les nazis avaient le savoir-faire et la mentalité industrielle dont les Draco avaient besoin, et les nazis ont commencé à coloniser l’espace, avec la technologie reçue des Draco, à la fin des années 1930.

rumores-conspiracao-ovnis-e-nazistas-9-838x668

Les États-Unis ont développé leur propre programme spatial, mais n’ont pas réussi à s’approcher du niveau que les Allemands avaient atteint.
En fin de compte les États-Unis ont subi de l’intimidation et du chantage, pour qu’ils se joignent aux PSS allemands.
Ils espéraient être en mesure de contrôler ce programme et d’écraser les Allemands.
Malheureusement, c’est le contraire qui a eu lieu – du moins, pendant de nombreuses années.

aaaaaaaaaaaaaa

Le niveau de technologie dans les PSS éclipse tout ce que nous avons sur Terre, et comprend des dispositifs de réplicateurs, de téléportation, de voyage dans le temps, d’anti-gravité, d’énergie libre et de guérison, (qui rendraient désuètes toutes formes de maladie, tout malaise et même le vieillissement).
Ces technologies transformeraient notre société en une véritable société “Star Trek”, du jour au lendemain.
Tout cela existe déjà dans nos cieux et nous n’avons tout simplement pas été autorisés à les connaître ni à les utiliser, à cause de la cabale et de ses sbires.
Cependant, une résistance croissante s’est développée dans les PSS et nous l’appelons l’Alliance des PSS.
Bien que mon travail dans les PSS ait pris fin en 1987, j’ai récemment été contacté par un nouveau groupe d’extraterrestres puissants et je suis revenu dans les PSS, à la demande directe de ce groupe.

spheres_in_sol_system
Ce nouveau groupe a été appelé le groupe des “Êtres des Sphères”, car ils sont arrivés dans une magnifique gamme de sphères gigantesques – dont certaines étaient aussi grandes que la planète Neptune.
Bien que la première sphère soit apparue durant les années 1980, elles ne commencèrent à apparaître en grand nombre qu’à la fin des années 1990.
Un autre influx important est apparu autour de la fin du calendrier Maya, à la fin de l’année 2012.
Les sphères ont refusé de communiquer avec les PSS et l’Alliance des PSS, en aucune façon, ce qui a provoqué une grande inquiétude et beaucoup de mystère.

blueavian

J’ai commencé à travailler en étroite collaboration avec David Wilcock en octobre 2014, après que notre contact original écrit ait commencé, cinq ans plus tôt. Bien que David ait d’abord été sceptique au sujet de mes expériences et de mes affirmations, il s’est vite rendu compte que je validais des dizaines et des dizaines de points de données spécifiques, provenant d’autres informateurs. J’étais aussi très étonné de voir combien de choses il savait sur les PSS et qu’il n’a pas révélé publiquement.
David n’avait pas divulgué ces informations parce qu’il voulait tout d’abord s’assurer de ce qui était vrai et de ce qui était frauduleux.
David a méticuleusement écrit tout ce que je disais et cela s’est développé dans un livre de 150 pages, en fin février 2015.
Nous commençons maintenant le processus de transformer tout cela en un livre et nous vous informerons de la progression de ce processus.
David a fait part de certaines informations que je lui ai données à des personnes-clés de Gaïa TV, en qui il avait confiance.
David a divulgué une partie de ce que je lui ai dit et des informations provenant d’autres personnes, à “Conscious Life Expo” en février.
Cela a créé tout un émoi dans le monde des informateurs et j’ai reçu des menaces, même si ce n’était pas moi qui lui avais fourni toutes les informations qu’il avait publié.
Vous pouvez me voir dans le public dans la séquence vidéo que David juste après-produit et libéré le 2 Août, 2016 Les Mystères de l’ Ascension.
Contrairement à certains commentaires qui ont été publiés en ligne, j’étais encore complètement anonyme à tout le monde, mais pas David au moment de cette enregistrement :

Peu de temps après avoir rendu cette information publique, les “Êtres des Sphères” ont communiqué avec l’Alliance des PSS.
Ils ont demandé ma présence, en citant mon nom.
J’ai été présenté à des personnes-clés de l’Alliance, au début de mars 2015 par mon contact, le lieutenant-colonel Gonzales, avec qui les Êtres des Sphères avaient déjà communiqué.
Les Êtres qui ont dirigé cette réunion m’avaient déjà contacté dans le passé.
Ils sont humanoïdes, mais ils ont aussi des caractéristiques d’oiseaux, y compris des plumes bleues et violettes, ils ont donc été appelés les Aviens Bleus.
Les deux Êtres avec qui j’ai eu la plus grande interaction sont Ra-Tear-Eir et Ra-Rain-Eir.
Le premier mot “Ra” a été prononcé presque comme le mot “Raw”.

blue_avian_by_android_jones_front_side_full_1

Les Aviens Bleus ont refusé de communiquer directement avec l’Alliance, mais ils m’ont utilisé comme messager, lors de cette première rencontre.
Ils se tenaient derrière moi, avec un autre Être que nous appelons simplement les Êtres à Tête Triangulaire Dorée.
Ils communiquaient les réponses aux questions de l’Alliance, en parlant directement dans mon esprit.
J’ai ensuite rapporté les réponses aussi méticuleusement que possible.
Ce fut une grande surprise pour tous, et cela n’a été que la première de nombreuses réunions qui ont suivi.
Je suis devenu un moyen de communication pour l’Alliance des PSS et pour que leurs efforts, accomplis pour guérir la planète, soient divulgués à l’humanité.
Tout cela a été grandement facilité par la coopération de David, et plus encore lorsque Gaïa a décidé de créer une série télévisée sur ces événements, série intitulée Divulgation Cosmique. En Septembre 2015, peu de temps après le début des diffusions hebdomadaires de Divulgation Cosmique, j’ai été présenté à une autre Alliance, cette fois à un groupe de civilisations intelligentes vivant à l’intérieur de la Terre.
Je ne parle pas ici de la “Terre Creuse”.
Il y a des espaces, sous la surface de la Terre, similaires à des nids d’abeilles, qui peuvent être transformés en régions habitables, grâce à une technologie suffisamment avancée.
Ces zones sont déjà largement habitées par des civilisations qui sont nettement plus développées que la nôtre.

b83194_48fd3a6f5a3c495b9d5579828f476863

Bien que j’aie entendu parler des civilisations de la Terre Intérieure dans les PSS, la portée de ce que j’ai vu était très étonnante.
Un groupe se faisant appeler les Anshar a été directement impliqué dans l’évolution spirituelle de l’humanité. Ils ressemblent à des humains, de type nordique, bien que leurs cheveux soient blancs et leurs yeux sont légèrement plus grands.
On m’a présenté à une grande prêtresse de l’Anshar qui se faisait appeler Kaaree, et j’ai vécu ce qui pourrait être décrit comme une fusion mentale.
Cet événement a eu un impact durable sur moi, y compris le fait que j’ai presqu’immédiatement commencé un régime alimentaire beaucoup plus sain et j’ai perdu assez de poids pour que cela change mon apparence.
Le message global des Anshar reflète celui des Aviens Bleus : notre planète et le système solaire sont sur le point de subir un changement énergétique radical, ce qui équivaut à une transformation spirituelle énorme pour tout le monde.
Plus nous nous efforçons de devenir aimants, serviables, gentils et compatissants, plus nous allons bénéficier de ce changement, car c’est une sorte de “graduation” spirituelle. Nous allons acquérir de nouvelles capacités, tout comme les Grands Maîtres que nous connaissons par les textes spirituels.
Les forces négatives sont autorisées à offrir des tentations et des formes-pensées, à tout moment où nous les invitons à le faire.
Cela fait partie de la Loi Cosmique du libre arbitre qui régit tout l’univers.
Ces êtres négatifs se nourrissent de notre peur, de notre colère et de notre tristesse et cette nourriture est souvent appelé “loosh”.
Elle agit littéralement comme une source de nourriture énergétique pour eux.
Un grand nombre des actes apparemment inexplicables et autodestructrices de la cabale sont mieux compris, une fois que vous comprenez que les Draco utilisent des planètes comme la nôtre pour “l’agriculture de la peur”.
Une planète avec une population moindre et beaucoup plus étroitement contrôlée, créerait une plus grande quantité globale de “loosh” pour les Draco, que ce que nous avons maintenant.
Ainsi, nous voyons leurs efforts continus visant à manifester la “dépopulation” et le meurtre de milliards de personnes – ainsi que l’instauration d’un Nouvel Ordre Mondial.
Une grande partie de cette bataille cosmique est bien expliqué dans la série de la Loi de l’Un, qui est un groupe de 106 séances de questions-réponses entre un physicien et une intelligence extraterrestre se faisant appeler Ra.
J’ai été informé de cette série alors que j’étais dans les PSS, et j’ai entendu la propagande à ce sujet, suggérant que c’était négatif.
David Wilcock avait déjà été étudié et enseigné cela depuis près de 20 ans, quand je commençai à lui dire tout ce que je savais.
Les Aviens bleus m’ont demandé de lire la Loi de l’Un, peu après leur contact avec moi.
Lorsque l’Alliance des PSS a eu la chance de parler avec eux, l’une des premières questions qu’ils ont demandé était : “Êtes-vous le Ra de la Loi de l’Un ?”
Leur seule réponse a été : “Je suis Ra”, tout comme le fait la source, au début de chaque réponse donnée lors des dialogues.
Lorsque David Wilcock a demandé si ce groupe était le Ra de la Loi de l’Un, il a entendu trois mots très clairement dans son esprit : “Va dehors … maintenant !”
Il sortit et a vu un énorme arc-en-ciel, qui a lui fourni une validation indirecte, mais convaincante.
David et moi avons également discuté de cela à un restaurant et lorsque nous sommes sortis, nous avons, tous les deux, vu un arc-en-ciel.
La loi du libre arbitre permet aux êtres négatifs de créer des événements perturbateurs et bouleversants, tant qu’ils le peuvent.
Le prix que ma famille et moi avons payé a été très élevé.
Les Êtres m’ont expliqué que je n’expérimenterai que ce que j’ai “autorisé”, donc ces événements pourraient être évités presque entièrement si je pouvais suivre leur message et l’appuyer.
C’est beaucoup plus difficile qu’il n’y paraît, car nous sommes constamment interpellés par les choses qui nous invitent à utiliser les émotions négatives.
Les défis augmentent sans cesse.
David a publié les informations les plus récentes, disponibles à ce moment-là, dans son article du 19 juin.
Cet article comprenait la triste histoire du lieutenant-colonel Gonzales, mon principal contact dans l’Alliance des PSS, alors que celui-ci s’est retourné contre moi.
Cela a eu lieu après qu’un groupe des PSS, de niveau inférieur, m’ait capturé et qu’ils aient utilisé de la technologie de pointe pour identifier trois membres de l’Alliance que je connaissais.
Ils m’ont montré une série de photos, sur quelque chose qui ressemble à un IPad, et ma reconnaissance subconsciente de personnes a été enregistrée.
Cela a compromis Gonzales et l’a obligé à se cacher.
Je suis ensuite passé par une phase extrêmement sombre, où j’ai été enlevé et interrogé à plusieurs reprises, dans un style de torture, par un spécialiste de l’Alliance des PSS dont le travail consistait à «mobiliser ceux qui ne performent pas suffisamment ».
J’étais épuisé et je ne démontrais pas la performance attendue par l’Alliance et ils avaient aussi des sentiments négatifs envers David.
L’impact quotidien de cette non-performance a été très difficile à subir.
Des influences spirituelles avaient un but de distraction, de frustration, de délai et empêchaient notre habileté à continuer d’avancer et à partager ce message.
Le spécialiste du PSS, qui m’était assigné et qui se faisait appeler “Le Wrangler”, n’acceptait pas d’excuses.
Les membres des PSS voient des changements très puissants qui ont lieu sur la Terre et ils voient que cela pourrait conduire à une divulgation complète, dans un avenir rapproché.
Ce n’est pas quelque chose qui arrivera par magie.
Nous devons lutter pour cela, et les forces négatives perdront tout, si cette quête réussit.
Le Wrangler m’a offert un emploi : faire ce que Gonzales faisait.
J’aurais été payé et j’aurais eu accès à des niveaux grandement supérieurs, à la condition de garder mes actions entièrement secrètes.
Après avoir refusé cet emploi, l’interaction avec cet homme a pris fin.
Si j’étais allé là-bas, il est très probable que j’aurais été torturé encore plus qu’auparavant.
Ce que vous allez lire maintenant est un compte rendu écrit de ce qui m’est arrivé après que David ait publié son article et après les enregistrements de Divulgation Cosmique, suite à tous ces retards.
Peu de temps après le retour de Boulder au Colorado, j’ai été contacté par Kaaree via la méthode des Anshar de “conférence téléphonique éthérique”.
Elle m’a rapporté les réunions récentes auxquelles elle a assisté, dont quelques-unes avec des représentants de l’Alliance des PSS.
Lors de ces réunions, elle a appris que notre vol de reconnaissance récent, dans les cavernes glacées de l’Antarctique, avait fortement perturbé les personnes qui sont responsables de la sécurité de ces installations.

4_antarctica_base_with_ships

Ils ont été choqués de constater que leur technologie de pointe n’a pas détecté la présence du vaisseau des Anshar.
Cela a non seulement eu un impact psychologique sur les personnes qui travaillent dans ces installations, mais il m’a été communiqué qu’ils n’ont pas apprécié que des zones spécifiques aient été rendues publiques.
Ce sont des sites anciens, qui sont assez importantes, à de nombreux niveaux.

anshar_bus_craft

J’ai découvert plus tard que les restes d’une ancienne civilisation ont été excavés. I
ls cataloguent des artefacts, de la technologie et ont trouvé quelques vestiges intéressants relatifs aux habitants de cet endroit.
Les rapports qui ont fourni les renseignements à un groupe spécifique de l’Alliance sont arrivés trop tard pour être utilisés comme renseignements opérationnels.
Au moment où le rapport a été donné, une faction de l’Alliance était déjà en place et exécutait une opération dans la région de l’Antarctique.
Kaaree a été averti, par les représentants de l’Alliance, que le “Wrangler” voulait communiquer avec moi et il demandait à ses contacts quel moyen il pourrait utiliser pour m’atteindre.
Je ne comprenais pas pourquoi il s’intéressait tellement à moi.
Il m’a été dit que cet individu était dans un état de panique et qu’il était étroitement surveillé.
J’ai demandé s’il y avait quelque chose qu’elle pouvait me dire sur Gonzales.
J’ai appris qu’il était sous les soins d’un ancien groupe sécessionniste Maya.
La conférence téléphonique éthérique a ensuite pris fin et Kaaree et moi, avons discuté de choses personnelles.
Au cours des semaines suivantes, je fus contacté par Kaaree pour de courts échanges, où il n’y a eu que très peu d’informations qui me sont parvenues.
Je me sentais très déconnecté et pas vraiment utile.
Je demandai à Kaaree pourquoi elle était encore en communication avec moi, puisque j’avais très peu de choses à lui offrir.
Elle me sourit et me dit que j’avais encore un rôle à jouer dans les événements futurs.
Elle m’a dit qu’après notre “fusion mentale”, nous étions devenus connectés de façon telle qu’elle s’informerait de moi, pour le reste de ma vie.
Je me suis souvenu d’une communication avec Raw-Tear-Eir où on m’a dit qu’alors que les énergies cosmiques augmentent, les sphères commenceront à disparaître de notre système solaire.
À ce moment-là, il y aura deux autres races qui se présenteront et qui travailleront plus étroitement avec l’humanité lors de la transition.
Kaaree a capté ce que je pensais, et m’a dit : “Vous et moi resterons en contact bien après que les Gardiens soient partis.”

41_kaaree_holding_out_hands

Le 10 juillet, à 3:40 du matin, je fus réveillé par une lumière bleue familière, perçue à travers mes paupières.
J’ai ouvert les yeux pour voir un orbe bleu faisant sa danse typique en zigzag le long du plafond, en attendant que je réponde.
Je me suis levé, je me suis habillé et j’ai indiqué que j’étais prêt pour le transport.
Je n’avais pas été informé que cette réunion allait se produire, la destination n’était donc pas claire, à ce moment-là.
Quand je suis arrivé, je pouvais voir la silhouette de Raw-Tier-Eir et un Être beaucoup plus petit, debout à sa gauche. Ils semblaient se tenir debout assez loin de moi.
Mon attention fut soudainement attirée à l’extérieur de la sphère énergétique géante où nous étions.
Je remarquai d’autres sphères de différentes tailles, s’éloignant du Soleil.
Ces sphères étaient plus lumineuses que jamais, du point de vue de l’intérieur de la sphère où nous étions.
Elles semblaient miroiter et ensuite, elles sont devenues de plus en plus translucides.
Elles se déplaçaient vers l’orbite de Vénus et de la Terre, de façon lente et régulière.
J’ai ensuite regardé le soleil.
La paroi de la sphère se comportait comme une sorte de filtre, qui modifiait la façon dont nous verrions normalement le Soleil.
Je percevais ce qui semblait être des crépitements d’électricité, rayonnant à partir de la couronne.
Mon attention a ensuite été ramenée dans la sphère où Raw-Tear-Eir et une autre personne étaient maintenant debout à environ 10 pieds de moi (environ 3 mètres).
Je saluai Tear-Eir et jetai un regard à la personne debout à côté de lui. Ils me regardaient avec les yeux les plus compatissants j’ai jamais vu.
La personne mesurait environ 5 pieds 5 pouces (165 cm) et portait une robe verte brillante et des sandales marron clair.
Son visage semblait être un mélange de plusieurs caractéristiques ethniques, y compris les caractéristiques africaines.
Ses yeux étaient bruns, de la même taille que les nôtres, et ses cheveux avaient une apparence “poivre et sel”, mais avec des cheveux plus noirs que blancs.
Son visage ressemblait à celui d’une personne âgée de sa race, car il avait des rides.
Sa peau était de la couleur de ceux qui vivent en Afrique du Nord, mais elle avait également une très légère teinte orange.
Sa tête était d’une forme légèrement différente de la nôtre, plus ronde, mais dans l’ensemble, il avait l’air très humain.

Je me suis dit “Je me demande si c’est ce que ressentaient les Amérindiens lorsqu’ils ont rencontré les Espagnols”.
Je remarquai qu’il est resté silencieux durant un certain temps.
Puis il a finalement parlé.
J’ai été très étonné de l’entendre me parler en parfait anglais. Je ne pouvais pas du tout discerner d’accent.
Il m’a appelé par le nom que les Aviens bleus me donnent.
Il se présenta comme étant “Micca”.
Il a déclaré que sa planète se trouve dans notre amas stellaire local, que les membres de son peuple sont nos “cousins stellaires” et que leur ADN est d’environ 94% identique au nôtre.
Il a dit qu’il était un ambassadeur de son système planétaire sur Terre. Micca a dit que son peuple s’est épris de nos différentes cultures et différents arts, mais par notre capacité de violence est inquiétante pour eux.
Il a dit que son peuple avait résidé sur Terre dans le passé en tant que réfugiés, alors que son peuple luttait pour sa liberté.
Il a dit aussi que ce n’est que depuis quelques récentes générations que son peuple a pu vaincre les êtres tyranniques qui les avaient asservis.
Je demandai à Micca pourquoi il me parlait en anglais et ne communiquait pas de façon non-verbale.
Il a répondu qu’il est parfaitement capable de communiquer de façon non-verbale, mais qu’il préfère parler dans ma langue maternelle.
Il a dit ensuite que son peuple a ratissé nos transmissions radio et télévisées ainsi que l’Internet, depuis leurs tous débuts pour en savoir plus sur la façon dont notre société actuelle se comporte – et où nous en sommes au niveau de la conscience. Beaucoup de gens de son peuple observent maintenant nos diverses formes de divertissement et de diffusion de l’information, simplement par curiosité. Il a déclaré que beaucoup de personnes de son peuple étaient enthousiastes à l’idée de pouvoir venir sur Terre pour nous aider, après que nous aurons repris notre véritable souveraineté des mains des êtres qui les avait asservis.
Micca a en outre déclaré qu’il avait travaillé en étroite collaboration avec Raw-Tear-Eir pendant les luttes de son propre peuple, et qu’ils avaient récemment traversé un processus très similaire à ce que nous subissons.
Il a déclaré que son peuple n’a pas connu les nombreux défis que l’on trouve sur Terre, mais qu’il y avait de nombreuses similitudes.
Il a dit que si nous étions prêts à l’accepter, leur contribution serait très utile dans un avenir pas trop lointain.
Nous avons ensuite parlé un peu plus de ce que son peuple aimerait faire, de concert avec l’humanité dans l’avenir.
Puis il a terminé la conversation brusquement et m’a dit adieu.

J’ai été quelque peu étonné de la rapidité avec laquelle la conversation a pris fin, et je m’attendais à ce que Raw-Tear-Eir communique avec moi ensuite.
Je vis alors un orbe bleu arriver derrière eux et se placer directement à un point devant ma poitrine, avant de me ramener rapidement à ma chambre. J’ai le sentiment que je reverrai l’Ambassadeur Micca.
J’ai ensuite essayé de reprendre ma vie normale.
Je n’avais pas été en mesure de parler avec David depuis notre dernière rencontre à Boulder à la fin juin, et j’avais beaucoup de choses en tête. Nous avions prévu des vacances en famille à Long Beach ce qui, je l’avais espéré, nous donnerait l’occasion de discuter des événements récents.
David a été emporté dans un tourbillon de “ménage” physique et émotionnel important, avec des résultats qui ont finalement été positifs, et nos horaires ne convergeaient pas.

Six jours après la réunion avec Micca, le 16 juillet, j’ai vu un autre orbe bleu arriver dans ma chambre.
Je répétai le processus et je me suis retrouvé dans une sphère immense debout devant la silhouette de Raw-Tear-Eir et d’une personne plus petite, à une certaine distance de lui.
J’ai vu aussi une autre personne debout devant moi.
Je vis alors les silhouettes de Raw-Mare-Eir, Raw-Rain-Eir et un “Être ayant une Tête en Triangle” debout au loin.
Je saluai Tear-Eir et je me suis concentré sur son compagnon.
Il m’a fallu un certain moment pour me rendre compte que la personne debout devant moi était Gonzales. J’ai été choqué et, il est vrai, un peu nerveux de le voir.
Nos dernières rencontres n’avaient pas été très cordiales.
J’avais été sommairement jeté dans l’emprise du Wrangler.
Le dernier rapport que j’ai eu concernant Gonzales était qu’il se trouvait avec le groupe des Mayas et qu’il recevait de la “guérison” émotionnelle.
Lorsque j’ai regardé son visage pour juger de sa disposition, j’ai remarqué qu’il n’avait pas son air renfrogné habituel et il ne serrait pas continuellement ses mâchoires, comme il le faisait toujours.
Son visage était complètement détendu, sans expression, alors qu’il me regardait, de haut en bas.
Il a ensuite fait un grand sourire et m’a demandé comment j’allais.
Après une courte salutation, il a expliqué que, de son point de vue et selon sa notion du temps, il avait été absent pendant près de 6 mois.
Il a dit que la technologie du groupe sécessionniste Maya est tout simplement magique.
Je continuais à remarquer à quel point son comportement était détendu et j’ai observé le changement remarquable dans son énergie générale.

mayan_group
Groupe dissident Maya

Il a déclaré qu’il se connaissait lui-même maintenant, et qu’il avait trouvé un vrai but dans la vie.
Il a dit qu’il avait essayé de trouver un but dans l’armée en se consacrant à la mission, et en faisant tout ce qui était nécessaire pour l’accomplir.
Lui-même avait été convaincu qu’il travaillait pour le plus grand bien de tous, et qu’il était le genre de personne en “service aux autres”.
Il était tombé dans le piège, de plus faible densité, de l’égotisme et d’égocentrisme.
Lui et moi avions discuté de ce que Tear-Eir et Kaaree m’avaient déjà demandé : si je voulais savoir “qui j’ai été, qui je suis et qui je serai”.
J’avais répondu “non” à ces deux occasions, comme si quelque chose au fond de moi me disait que je devrais éviter ces informations.
Kaaree m’a même dit que les réponses changeraient la nature de mes relations personnelles.
Je pensais à ma famille, et je me suis senti à l’aise avec cette décision.
Lors de ma première rencontre avec Kaaree – elle a répondu “l’entêtement semble vous suivre à travers toutes les incarnations”.
Gonzales a déclaré que la percée majeure dans sa “guérison” a eu lieu quand il a répondu “oui” à cette même question, lorsque le groupe Maya lui a offert.
Il a passé un peu de temps à explorer tout cela et m’a encouragé à faire la même chose, si la situation se présentait à nouveau.
Gonzales est devenu ensuite plus sérieux et a présenté ses excuses pour son comportement récent.
Il voulait m’entendre dire à haute voix que je lui avait pardonné, alors bien sûr je l’ai fait. Il semblait très soulagé que je ne nourrisse aucun ressentiment envers lui.
Il m’a alors informé qu’il avait rencontré quelques personnes dans l’Alliance des PSS.
Il ne pouvait pas reprendre son ancien poste, mais il pouvait rester en contact avec certaines personnes.
Il demeurerait avec le groupe Maya et agirait comme liaison, entre eux et d’autres groupes, pour aider l’humanité. Gonzales a dit qu’il n’avait pas beaucoup d’informations à me donner, mais qu’il développerait quelques renseignements qu’il avait déjà partagé, et de plus, qu’il offrirait aussi un “rameau d’olivier”, à l’Alliance des PSS.
Je n’avais pas reçu d’informations fraîches pendant des semaines, et j’étais heureux d’entendre ce qu’il avait à dire.
Il a continué à parler de toutes les activités en cours dans l’hémisphère sud, ce qui a été rapporté par David Wilcock, le Dr Michael Salla et moi-même.
Il est entré dans quelques-uns des détails sur les événements que ces factions de la cabale préparent.
Chaque faction a une vue légèrement différente sur ce qui arrivera à notre planète.
Tout le monde s’attend à ce que le soleil décharge une grande quantité d’énergie, dans toutes les directions à la fois.
Wilcock explore en profondeur les angles scientifiques, spirituels et les informations des agences de renseignements, concernant cet événement, dans son livre “Les Mystères de l’Ascension”, qui sortira le 30 août.
J’ai lu une copie en avance et je pense que c’est une contribution extrêmement utile à la discussion générale.

Gonzales a déclaré : “Personne ne sait vraiment ce qui va se passer” lorsque l’événement solaire se produira.
Il a dit beaucoup de membres de l’élite croient que notre étoile est sur le point de faire une sorte de “redémarrage”.
Selon Gonzales cela s’est produit, sur une base semi-régulière, non seulement pour notre étoile, mais dans l’ensemble de notre groupe stellaire local, depuis des éons.
Selon la Loi de l’Un, c’est un événement naturel qui favorise l’évolution et l’Ascension dans tout l’univers, selon des cycles naturels de temps répétitifs.
Les plus scientifiques et pragmatiques de ces “syndicats secrets” croient que toute la surface de la couronne du soleil est sur le point de faire une éjection de masse.
Ils croient que le soleil deviendra ensuite presque complètement sombre, durant un certain nombre de jours, avant qu’il ne se “réveille” dans un nouvel état d’équilibre.
Les “intellectuels” qui font partie des “syndicats” croient que la vague de choc de cette procédure énergétique et l’impact de cette méga-CME empêcheraient toutes les communications, perturberaient l’électronique et les sources d’électricité sur Terre.
Cela aurait un impact négatif sur notre infrastructure actuelle, mais cela éliminerait efficacement toutes les traces de la menace de l’Intelligence Artificielle de notre système solaire.
Ce serait également l’occasion parfaite de déclassifier et de diffuser des technologies à l’ensemble de la planète.
Certains autres de ces syndicats croient que cela va provoquer une bascule de polarité du champ magnétique de la Terre, ayant un effet dramatique sur tous les êtres vivants sur la planète.
La neurologie et les champs magnétiques de notre corps seraient effectués comme le serait notre conscience.
Il y a une divergence entre ces diverses croyances concernant l’effet de la puissance de cet “éternuement solaire” sur l’atmosphère et la surface de la Terre.
Certains pensent que ce sera un événement mineur qui nous prendra quelques décennies pour nous rétablir, tandis que d’autres attendent une augmentation spectaculaire des éruptions volcaniques et des tremblements de terre à grande échelle, à travers le monde.
Un groupe particulier croit qu’il y aura un hiver planétaire qui répétera le scénario de la chute de la civilisation avancée antérieure, qui a eu lieu juste avant la dernière ère glaciaire.
Dans tous ces scénarios, chacun de ces syndicats secrets de la Terre s’attend à réapparaître après les que la « poussière soit retombée » et à continuer à exercer son contrôle sur les survivants.
Ils croient qu’après qu’ils auront apporté “l’ordre à partir du chaos,” ils seront des dieux qui dirigeront une planète utopique de style “Nouvel Ordre Mondial”.
Gonzales a remarqué mon regard inquiet et a dit : “Cet événement est pas imminent, tout cela n’est seulement que ce à quoi s’attendent certains de ces syndicats”.
Il a dit que les plus ésotériques de ces syndicats croient, comme beaucoup le font dans notre communauté, que ce sera une “moisson spirituelle”.
Telle est la perspective de la Loi de l’Un dont David parle et sur laquelle il a enquêté scientifiquement depuis vingt ans.

Les membres de la cabale pensent qu’ils peuvent s’échapper ou se cacher profondément sous terre et sous la calotte glaciaire, comme dans l’Antarctique.
À ce moment-là, je remarquai que nous étions maintenant debout près des autres Aviens Bleus et de l’Être à la Tête en Triangle. Gonzales regarda Tear-Eir puis a dit qu’il devait interrompre notre conversation.
Un orbe bleu est arrivé.
Gonzales m’a regardé et m’a dit : “Je pense que Tear-Eir veut ton attention, jusqu’à ce que je revienne.”
Il se tourna vers l’orbe bleu et fut emmené.
Je regardai Tear-Eir puis je regardai les autres. J’avais finalement été en mesure de lire la loi de l’Un.
Depuis que je commencé à lire ce livre, Tear-Eir a commencé à communiquer avec moi en utilisant la formulation et le phrasé du livre.
Je pouvais maintenant poser plus de questions et en comprendre plus sur ce qui a m’été communiqué.
Je me demandais quelles informations j’étais sur le point de recevoir dans cette dernière communication.

Divulgation Cosmique : L’Alliance de la Terre contre-attaque

130156_cd_s6e1_the-earth-alliance-strikes-back_cvrDavid Wilcock : Bien, bon retour à “Divulgation Cosmique”. Je suis votre hôte, David Wilcock. Je suis ici avec Corey Goode et nous allons rentrer dans une série d’épisodes que vous appréciez tout particulièrement et que vous nous demandez constamment – des mises à jour au sujet des événements les plus récents, les meilleurs et les plus bizarres survenus à Corey.

Alors Corey, bon retour dans l’émission.

Corey Goode : Merci.

David : En fait, vous et moi avons eu beaucoup de soucis parce que nous avions des informations au sujet de la guerre en Antarctique et nous ne les avions pas divulguées. Pouvez-vous commencer par nous dire de quelle nature est cette guerre ? Que s’est-il passé ? Et quelles ont été les conséquences de cette rétention d’informations ?

Corey : Et bien, cela à voir avec la guerre et avec ce qui a été découvert sous la plate-forme glaciaire de l’Antarctique.

David : D’accord.

1_corey_goode

Corey:Corey: Depuis quelques temps, il m’avait été rapporté qu’ils avaient vu ces sphères étranges qui mesurent environ 27 mètres de diamètre et qui étaient… Qu’elles avaient de petits orifices tout le long de leur circonférence et qu’elles avaient été vues au-dessus de l’Antarctique.

2_spheres_over_antarctica

J’ai eu plusieurs rapports sur elles mais cela ne m’a été confirmé que lorsque j’ai parlé avec des membres de l’Alliance du SSP.

David : Hum, hum.

Corey : Il est apparu que cela n’était que de la reconnaissance. Ils regardaient simplement ce qui se passait en Antarctique. Ce qui a mené à l’affrontement a été que six des vaisseaux de la Flotte Noire [La Flotte Noire est une branche militaire du Programme Spatial Secret, le SSP] qui ont la forme d’une goute d’eau, qui sont très grands, avaient émergé de l’eau près des côtes de l’Antarctique et essayaient d’atteindre une orbite extérieure comme s’ils fuyaient.

3_dark_fleet_teardrop_cruisers

David : Y avait-il une barrière autour de la Terre à ce moment là ? Théoriquement, auraient-ils pu partir ?

Corey : Oui.

David : Mais la barrière extérieure autour du système solaire est encore en place ?

Corey : Exact.

David : Donc pour certaines raisons, il se pourrait qu’ils aient pressenti que l’Antarctique n’était plus le meilleur endroit pour eux.

Corey : Tout à fait. Ils ont essayé d’aller jusqu’à une de leurs bases dans le système solaire.

David : Je me rappelle qu’une des très fascinantes corrélations avec Pete Peterson était, quand je lui ai mentionné ces sphères avec tous ces orifices tout autour de leur circonférence, qu’il en avait vu une dans un hangar à un certain moment dans sa carrière et il a dit que les orifices étaient en verre et qu’on pouvait voir à l’intérieur du vaisseau à travers ces orifices.

Quand nous en avons discuté, il était pratiquement certain que cela pouvait être ces cosmosphères que Peter David Beters avait déclaré appartenir aux Russes.

Corey : C’est ce qui m’a été déclaré également, qu’elles étaient très probablement russes.

David : Oh ! D’accord.

Corey : Oui.

David : C’est donc une des choses qui m’a fasciné parce que nous avions deux points de corrélations indépendants sur tout cela… sur ce qu’étaient ces sphères.

Et qu’apparemment cela pourrait être une partie de ce que nous appelons l’Alliance de la Terre qui…

Corey : Oui.

David :… prenait des mesures contre les Dracos.

Corey : Et cela a continué parce que, lorsque les deux vaisseaux de tête sont arrivés dans la haute atmosphère, soudainement, une douzaine de ce que nous décrivons comme étant des appareils en forme de chevrons d’une taille à peu près équivalente à celle d’un avion de chasse, ont commencé à attaquer ces vaisseaux.

4_space_war_over_the_earth

Et il y avait des flashs de lumière, des explosions. Alors, les vaisseaux qui tentaient de fuir, sont redescendus et sont retournés dans l’eau juste à l’endroit où ils étaient sortis.

David : Nous avons donc ces sphères pouvant être Russes. Il y a les Dracos, des appareils en forme de goutte d’eau qui ont tenté de quitter la Terre au niveau de l’Antarctique. En enfin, il y a ces nouveaux et inattendus vaisseaux en forme de chevrons qui sont arrivés.

Corey : Tout à fait. Et les vaisseaux en forme de goutte d’eau étaient de la Flotte Noire.

David : Oh, ils étaient de la Flotte Noire et non pas des Dracos.

Corey : Oui.

David : D’accord. Je me souviens que vous m’aviez dit qu’il y avait quelque chose de très inattendue dans l’arrivée de ces appareils triangulaires, que nous appelons des appareils Chevrons bien qu’ils aient une forme triangulaire. Qu’est-qui était si surprenant à leur sujet ?

Corey : Et bien, ils avaient un armement très puissant et personne ne savait qui ils étaient. Il s’est avéré que ces appareils avaient été obtenus par l’Alliance secrète de la Terre. Et qu’ils les utilisaient afin d’empêcher ces groupes de la Cabale de quitter la surface de la Terre.

David : En fait cela change la donne, n’est-ce pas?

corey_and_david

Corey : Absolument.

David : Cela change grandement les règles du jeu. Pourquoi cela a-t-il changé les règles du jeu ?

Corey : Et bien, maintenant certains des groupes de l’Alliance sur Terre ont de la technologie avancée. Ils ont leur propre programme spatial secret.

Ce sont les atouts que vous pourriez avoir de l’ICC (Conglomérat des Entreprises Interplanétaires). C’était de la technologie très avancée et toute nouvelle. Et ces appareils ont été construits par les entrepreneurs de la Défense.

David : Mais ces entrepreneurs de la Défense de l’ICC ne travaillent pas nécessairement avec ceux qui ont construits ces appareils sur Terre.

Corey : Oui. Et on ne sait pas comment ils les ont obtenus mais il y en avait une douzaine et ils ont attaqué ces vaisseaux.

David : Quelle a été la conséquence de ces appareils descendus ? C’est évidemment un tournant crucial dans une guerre ?

Corey : Cela a envoyé une onde de choc parmi la Cabale. Cela a également envoyé une onde de choc parmi l’Alliance du SSP. Ils n’étaient pas habitués à voir surgir sur leur radar quelque chose qu’ils ne comprenaient pas totalement.

David : Tout à fait. D’après vous, qu’elle est la plus grande lutte sociopolitique actuelle ? Pourquoi la Flotte Noire veut-elle quitter la Terre aujourd’hui ?

Corey : Pour la même raison qui fait que différents groupes de syndicats ont fait route vers le Brésil et l’Argentine dans les bases souterraines que l’on peut rejoindre à travers les fissures remplies d’eau. Cela va jusqu’en Antarctique.

Ils essaient de fuir quelque chose. Ils s’attendent à voir arriver une sorte d’événement qu’ils essaient de fuir. Apparemment, ils ont décidé qu’il valait mieux être loin de la Terre et le plus loin possible dans le système solaire.

David : Pensez-vous qu’il y ait des changements qui pourraient amener à une sorte de transfert de données ou une sorte de grand changement épique dans toute cette lutte géopolitique actuelle ?

Corey : C’est la rumeur ou la menace depuis quelques temps mais les groupes de la Cabale ont pris des mesures afin de minimiser l’impacte d’un transfert de données massif.

David : C’était donc une situation curieuse parce que vous et moi avons eu des problèmes – de gros problèmes – de ne pas avoir révélé au public cette bataille, cependant la plupart des gens pourraient dire, “Et bien, quelle importance cela a-t-il ?”

Corey : Ce n’était pas l’information de la bataille qui était si importante à rapporter. C’était tout ce que j’avais déclaré au sujet de mon tour sous la glace : la localisation de ces bases qui étaient là-dessous.

5_cabal_antarctica_base

5_map_of_antarctica_bases

Parce qu’à ce moment là, nous avions évidemment des atouts pouvant aider l’Alliance dans le théâtre des opérations.

David : Oh.

Corey : C’était donc le moment idéal pour eux de mener de plus amples actions.

David : Êtes-vous en train de dire que parce que nous n’avons pas divulgué assez rapidement les renseignements, l’Alliance ne pouvait pas agir parce qu’ils ne savaient pas où se trouvait ces choses que vous avez vues ?

Corey : Tout à faite. Exactement.

David : Quelle a été l’opinion de l’Alliance à notre sujet après cela ?

Corey : Et bien, rapidement après cela ils m’ont envoyé Le Bagarreur, qui, comme vous l’avez dit, essaye de convaincre ceux qui sont des atouts mais étant en-dessous des objectifs, de s’améliorer.

David : Certains des spectateurs ont dit que la chaine avait supprimé la divulgation de cette information. Pourriez-vous revenir sur cela juste un instant ?

Corey : Non, Gaia n’avait pas la poindre idée de cette information parce que je ne l’avais pas encore rapporté comme une divulgation ou une mise à jour. Donc cela aurait été des jours, voire des semaines après, que nous ayons pu faire un épisode sur ce sujet sur la chaine Gaia.

David : Je suis aussi coupable que vous parce que j’étais très préoccupé à terminer mon livre et j’avais mis tout le reste de côté. Je travaillais parfois jusqu’à 5h, 6H du matin. Je n’avais pas le temps non plus d’écrire ces mises à jour. Il n’y avait donc pas de traces écrites de cela et nous avons également… et la façon dont le travail d’enregistrement se fait, cela ne collait pas.

Corey : Exactement. Oui.

David : Alors très rapidement après que Le Bagarreur ait été rejeté, nous avons eu Contact dans le Désert. Et c’était la première fois que vous alliez à une conférence autre que la “Conscious Life Expo” où les gens savaient qui vous étiez.

Corey : Oui.

David : C’était la seconde fois que vous étiez directement en face d’une audience.

Corey : Exactement. Oui.

David : Pourriez-vous revenir sur certaines choses curieuses qui se sont passées lors de Contact dans le Désert ?

Corey : Une des nuits – des soirées – j’étais assis à mon bureau et à travers la lucarne, j’ai vu une lumière bleue. Je l’ai regardé et j’ai pensé que c’était peut-être une étoile et que la courbure du verre la reflétait et la faisait paraître bleue.

Je me suis levé et j’ai regardé, j’ai décidé d’aller dehors pour regarder. Je suis allé dehors et j’ai vu la lumière bleue. Je suis rentré, j’ai attrapé mon téléphone, je suis ressorti et elle bougeait et clignotait dans le ciel.

David : Elle ne clignotait pas avant ?

Corey : Non, elle était d’un bleu uni.

David : Vraiment ? D’accord.

Corey : Oui. Alors je suis allé… Je pense que je vous ai envoyé un sms ou je vous ai appelé.

David : Oui, vous m’avez envoyé un sms. Et vous étiez très pressent afin que j’aille dehors.

Corey : Oui. Le genre, “Allez dehors maintenant!”

David : Et j’étais un peu… et vous n’aviez pas dit ce que c’était.

Corey : Tout à fait.

David : Je suis donc sorti sans savoir à quoi m’attendre. Commençons par vous. Qu’avez-vous observez ?

Corey : Et bien, je veux dire, j’ai souvent vu des sphères bleues  – vous savez, les orbes bleus.

David : Oui.

Corey : Mais celui-ci allait être un… J’ai pensé que cela allait être un événement visible par une foule de gens et j’étais plutôt excité. J’ai donc enregistré ce que je pouvais avec mon iphone. On en voit un petit peu.

7_corey_s_iphone_recording_of_blue_orb

C’était excitant parce que cela se passait quand il y avait 5000 personnes juste au-dessous.

David : C’est quelque chose que j’ai vu également et ce qui était intéressant c’était qu’il y avait mon assistante à côté de moi et elle a vu un nuage d’énergie bleue au-dessus de ma tête, un peu comme une vision spirituelle, juste après que vous m’ayez envoyé ce sms.

Corey : Oui, c’était assez bizarre.

David : J’ai fini par aller dehors et j’ai observé cet objet pendant près d’une heure. Avez-vous entendu dire que beaucoup de personnes l’avait vu parce que j’ai certainement… ?

Corey : Oui. Le jour suivant il y a eu beaucoup de personnes ayant rapporté avoir vu une sphère bleue ou un orbe dans les airs.

David : Tout à fait.

Corey : Certains l’ont vu clignoter. Certains l’ont vu fixe.

David : D’après vous, que s’est-il passé avec cet orbe bleu ?

Corey : A ce moment-là, je ne le savais pas, parce qu’il ne s’était pas vraiment intéressé à moi.

David : Y a-t-il quelque chose qui soit ressorti ultérieurement en guise d’explication ?

Corey : Oui. Ensuite, on m’a dit que pendant cette période, certaines personnes, vous-même inclus, ont eu une sorte de transfert d’informations quand il clignotait.

David : Cela suggère que peut-être, lorsque la personne avec qui j’étais a vu cette énergie bleue au-dessus de ma tête, c’était ce qui se passait.

Corey : Oui, c’est une étrange corrélation.

David : Donc, quelle est la chose suivante qui vous soit arrivée après que vous ayez vu cette sphère bleue clignotante ?

Corey : En fait, c’était le lendemain matin même. J’étais étendu dans mon lit et j’ai commencé à entendre un chorus de voix de tous âges, de tous sexes – des deux sexes. Je crois que cela a répété quatre fois ceci. J’ai entendu, “Nous sommes les messagers et les médiateurs de l’Infini et Unique Créateur”, encore et encore, au moins quatre fois.

Je me suis levé et je me demandais, “Qu’est-ce qui se passe ?”

Je suis allé à l’extérieur, j’ai regardé aux alentours, dans le ciel, tout autour du terrain, je n’ai rien vu.

David : Et bien, cela semble être une ligne qu’on pourrait lire dans “La Loi Une”.

Corey : À ce sujet, je suis retourné m’étendre sur mon lit. Je transportais “La Loi Une” depuis un petit moment avec moi sans pouvoir le lire. Quand j’essayais, les mots flottaient sur la page. Je ne retenais rien. C’était très décourageant.

Et bien, cette fois j’ai pris le livre et j’ai commencé à le lire. J’étais en mesure de retenir tout ce que je lisais. Et encore plus étrange, après cela dans mes communications avec Tear-Eir, il a commencé à communiquer avec moi avec un vocabulaire très similaire, voire identique au livre.

David : Revenons au premier meeting que vous avez eu devant l’Alliance du SSP. Quelle a été la première question que l’Alliance a posée à l’Avien Bleu ?

Corey : “Êtes-vous le Ra de “La Loi Une” ?”

David : Et quelle fut la réponse ?

Corey : Il m’a simplement fait répéter, “Je suis Raw-Tear-Eir.”

David : Et à la base, Raw est comme Ra.

Corey : Tout à fait.

David : Il semble que cela soit une présentation beaucoup plus avancée de la connexion entre “La Loi Une” et ce qui vous est arrivé. Il semble que nous ayons atteint un point où cela a besoin d’être certifié dans le fait que nous parlons du même groupe. Seriez-vous d’accord avec cela ?

Corey : Je suis d’accord aujourd’hui. Avant cela, vous savez, j’ai toujours été un peu méfiant de tirer une conclusion d’une connexion dont je n’avais pas eu moi-même l’information.

David : En terme de nouveaux contacts, qu’est-ce qui vous est arrivé ensuite ?

Corey : Et bien, les nouveaux contacts dont je n’avais pas parlé…

David : Oui.

Corey : Kaaree m’a contacté et m’a donné quelques mises à jour sur ce qui se passait avec Le Bagarreur qui avait déclenché une sorte de vendetta contre moi pour quelque raison que ce soit. Ils ont essayé d’entrer en contact avec certains intermédiaires, des personnes qu’ils connaissaient, et ils ont essayé de voir quel genre d’accès ces individus pouvaient leur donner jusqu’à moi.

David : Quand vous dites ‘ils’, vous voulez dire Le Bagarreur.

Corey : Le Bagarreur recherchait des contacts et il demandait à ces contacts quel accès il pouvait avoir afin d’arriver jusqu’à moi.

David : Bien qu’apparemment, les Aviens Bleus l’aient bloqué afin qu’il n’ait pas d’accès jusqu’à vous, il essayait de tirer des ficelles et de voir comment il pouvait parvenir jusqu’à vous malgré tout.

Corey : Tout à fait. Cela a été notifié et ils ont dit qu’ils gardaient un œil sur lui.

David : Laissez-moi vous demander ceci. Si nous avions publié ces renseignements dans les délais voulus au sujet de l’Antarctique – si nous n’avions pas été tous les deux préoccupés par nos problèmes personnels et à écrire un livre – qu’auraient-ils été en mesure de faire qu’ils n’ont pas pu faire ?

Corey : Et bien, réaliser une opération sur ces installations sous la glace.

David : Quel genre d’opération ?

Corey : À la fois aller sur place et leur prendre des choses ou aller là-bas et les détruire ou les attaquer.

David : Waouh !

Corey : Oui. Ils savaient qu’il y avait quelque chose sous la glace mais ils ne connaissaient pas la localisation de ces installations.

David : D’accord. Alors Kaaree discute avec vous par quelle méthode? Y a-t-il le flash de lumière dans la pièce et vous êtes transporté dans l’Intra-Terre comme auparavant ?

Corey : C’est un de ces appels de conférence éthérique.

David : Comme ce que nous avons nommé “La Structure”.

Corey : Oui.

David : Vous êtes dans une sorte de lieu de couleur blanche ?

8_woman_in_anshar_chair

Corey : Oui. Tout est blanc autour de vous, sauf pour… la chaise est blanche également et oui, tout est blanc.

David : Elle a dit que Le Bagarreur essayait de vous atteindre sans pouvoir le faire.

Corey : Tout à fait. Elle a également dit que le groupe de la sécurité qui garde ces installations était en panique parce qu’ils n’avaient pas été capables de détecter le bus Anshar pendant la reconnaissance et sur le fait que certains localisations sous la glace avaient été révélées.

David : Oui, j’imagine, s’ils ont toujours pensé pouvoir détecter chaque vaisseau entrant et ensuite il y a ce vaisseau invisible, cela doit être effrayant pour eux.

Corey : Et ils ont pris conscience que si l’Alliance avaient connu ces informations ils auraient passé un très mauvais moment, surtout avec les appareils avancés qu’ils ont maintenant.

David : Vous avez dit que Kaaree avait partagé des informations personnelles avec vous. Et bien sûr, chacun va vouloir connaître s’il y a le moindre petit bout d’information que vous pourriez nous donner à ce sujet.

Vous avez mentionné le fait que vous étiez très déprimé à cause du Bagarreur. A ce point, vous étiez dans une période sombre.

Ce gars vous a torturé. Elle essayait de vous remonter le moral, d’être un soutien ?

Corey : Elle m’a donné certains conseils mais nous avons beaucoup échangé sur les personnes qui opèrent dans ma sphère, des choses qui se passaient avec celles-ci et certaines choses très personnelles.

David : Bien. Est-ce que quelque chose d’autre s’est passée pendant cette réunion avec Kaaree ?

Corey : Elle m’a informé que Gonzales était avec le groupe des séparatistes Mayas pour bénéficier de leurs “soins” dont j’ai beaucoup entendu parler.

David : Qu’avez-vous ressenti de savoir qu’il traversait quelque chose comme cela ?

Corey : J’étais content pour lui et je ne pensais pas le revoir parce qu’il m’avait dit que s’il en avait l’opportunité, un jour il pourrait disparaître et partir pour des soins de guérison. Qu’il n’aurait peut-être jamais la chance de me dire “au revoir”.

David : Alors après cette réunion initiale avec Kaaree, avez-vous eu d’autres réunions avec elle ?

Corey : Oui. Au cours des semaines, il y a eu de petites réunions ici et là mais rien de très important. C’était plus des réunions sur des sujets personnels.

David : Vous avez rédigé dans vos écrits sur votre site web que vous étiez très déprimé et que vous aviez le sentiment de pas avoir de valeur à ce moment-là.

Corey : Tout à fait. Je lui ai demandé pourquoi elle continuait à venir me voir aussi souvent pour parler alors que je n’avais pas grand-chose à lui offrir. Je n’avais pas de renseignements. Il ne se passait rien où j’aurais pu être un intermédiaire.

Et elle a simplement… Le grand sourire sur son visage me disait que je serai à nouveau utile dans le futur.

David : Vous avez dit également quelque chose sur le fait qu’elle travaillerait avec vous.

Corey : Elle m’a dit que la nature du mélange d’esprits que nous avions eu, avait créé une connexion entre nous qui l’amènerait à veiller sur moi pour le restant de sa vie, qu’elle aura bien plus longue que la mienne.

David : Alors, dans votre mise à jour, le prochain grand événement nous amène au 10 juillet [2016], à 3H40 dans la nuit.

Corey : Oui.

David : Parlons de cela maintenant. Qu’est-il arrivé dans la nuit du 10 juillet à 3H40?

Corey : Et bien, je crois que je n’avais pas été prévenu qu’il allait y avoir une réunion.

David : Comment êtes-vous informé habituellement ? Qu’aurait-il dû se passer ?

Corey : Kaaree m’aurait dit de m’attendre à une réunion.

David : Je vois.

Corey : Je recevais également des informations en rêve sur le fait que je devais me préparer pour une réunion.

David : Oh, dans les rêves.

Corey : Oui.

David : Intéressant.

Corey : Oui. J’étais étendu dans mon lit. J’avais les yeux fermés et cette pâle lumière bleue est passée devant mes yeux. J’ai ouvert les yeux et il y avait une sphère bleue qui zigzaguait.

David : Hum. Et vous ne saviez pas que cela allait arriver.

Corey : Non, pas cette fois. Je me suis levé et je me suis préparé pour le déplacement, j’ai indiqué que j’étais prêt. Et cela m’a transporté dans une des grandes sphères dans l’espace que j’ai décrit précédemment.

À l’instant où on m’a déposé là-bas, j’ai vu la silhouette de Tear-Eir et il semblait y avoir un humain plus petit près de lui.

J’ai regardé. Mon attention a été attirée. J’ai regardé et j’ai vu… L’extérieur des sphères agit comme une sorte de filtre.  Cela vous permet… Vous pouvez… Comme si j’étais à l’extérieur de la sphère, je pouvais voir les autres sphères dans le système solaire.

Mais pendant que l’on est à l’intérieur de la sphère, à travers des murs ou des murs énergétiques, je pouvais voir les autres sphères. Je pouvais voir également le crépitement de l’énergie qui se produit dans notre système solaire.

David : Cela venait-il du soleil ?

Corey : Oui, les crépitements venaient du soleil. Les sphères les faisaient miroiter et se diriger doucement loin du soleil. Ils les dirigeaient vers Vénus et la Terre – dans la direction de Vénus et de la Terre – mais également dans d’autres directions. Ce sont celles que je pouvais…

David : En tant qu’empathe intuitif, avez-vous eu une intuition sur ce que vous étiez en train de voir ou de ce que cela représentait ?

Corey : Je présume, je crois, qu’à cause de l’augmentation de l’énergie qui provient du soleil, elles se repositionnaient afin d’atténuer ces énergies.

David : Hum. Vous voyez les sphères se déplaçaient et vous deviez être curieux de voir qui était la silhouette près de Tear-Eir.

Corey : Je n’ai pas eu l’opportunité d’être curieux. Je les ai vus. Ils étaient un peu loin.

David : D’accord.

Corey : Et quand je les ai regardés, j’ai vu qu’ils se dirigeaient vers moi. J’ai regardé Tear-Eir qui m’a salué et j’ai regardé l’autre individu et je n’avais jamais vu cette espèce auparavant. Il ressemblait presque à un humain.

Cet individu s’est présenté à moi comme étant l’Ambassadeur Micca.

David : De quoi avait-il l’air exactement ?

Corey : Il mesurait environ 1m65. Il portait une sorte de robe verte miroitante et des sandales de couleur brun clair. Sa tête… Vous savez, la nôtre est un peu ovale si vous la regardez du dessus. La sienne semblait presque ronde.

David : Vraiment ?

Corey : Son front et sa tête – étaient plus ronds. Et ses traits étaient… On aurait dit une sorte de mélange mais Africain. Son nez avait l’aspect africain.

David : D’accord.

9_ambassador_mica

Corey : Ses pommettes étaient pratiquement comme celles des amérindiens. La couleur de sa peau était comme celle que vous pourriez voir en Lybie ou en Égypte aujourd’hui, sauf qu’il y avait un léger reflet orange.

David : D’accord.

Corey : Oui. Il avait des cheveux poivre et sel, presque noirs. Ses yeux étaient marrons et il… avait un regard et un visage très compatissants.

10_close_up_of_mica

Et il avait des rides principalement juste ici [Corey touche les côtés de son visage près des oreilles], ces rides juste ici comme celle de la peau d’un poulet. Il semblait avoir un certain âge.

David : Laissez-moi vous demander. Si cette personne marchait dans les rues de Manhattan, est-ce que qui que ce soit la remarquerait ? Ou serait-elle capable de se promener ?

Corey : Vous la remarqueriez.

David : D’accord.

Corey : Oui.

David : Donc il n’avait pas l’air humain mais il en était proche.

Corey : Tout à fait. Il m’a dit que son peuple était d’un système solaire faisant parti de notre groupe d’étoiles locales, qu’ils étaient en gros nos cousins cosmiques.

David : Alors juste les étoiles les plus proches.

Corey : Tout à fait.

David : Qu’avait-il d’autre à vous dire? Il est dans notre groupe d’étoiles locales et ensuite ?

Corey : Il a déclaré que son peuple était amoureux du peuple de la Terre. Qu’ils aimaient nos cultures, notre art, notre musique, nos divertissements.

Qu’ils avaient des choses similaires sur leur planète, qu’ils suivaient notre radio, notre télévision, notre Internet, depuis leur création.

David : Ha, ha. Je ne sais pas si c’est bon ou mauvais.

Corey : Oui. Ce n’est pas une bonne image mais il parlait un anglais parfait…

David : Vraiment ?

Corey :… avec aucun accent perceptible, ce qui m’a surpris. Mais ils nous ont apparemment étudiés de très près depuis quelques temps.

David : Ils peuvent donc regardaient la télévision et nos films, et cela les intéressent ?

Corey : Oui, beaucoup. Il a mentionné, comme je l’ai dit, qu’ils étaient des cousins cosmiques, et qu’ils partageaient environ 94% des mêmes gènes que les nôtres, ce qui est très intéressant.

David : Analyse-t-il les ondes électromagnétiques de sorte qu’ils ont les émissions de télévision et les films qui sont diffusés à la télé ? Ou ont-ils également accès à Internet et ils peuvent regarder une vidéo sur YouTube ou quelque chose comme cela ?

Corey : Oh, il a dit qu’ils combinaient à la fois Internet, la radio et la télévision depuis leur création.

David : Hum. Ils doivent évidemment avoir des capacités avancées pour faire cela parce que nous n’avons pas les capacités d’aller sur une autre planète. Officiellement, nous ne connaissons pas les autres planètes et nous ne les voyons pas.

Corey : Oui, c’est une espèce avancée. Il est ambassadeur dans notre système solaire depuis quelques temps déjà.

David : Hum.

Corey : Je ne sais pas où se trouve son ambassade.

David : Avez-vous entendu quoi que ce soit au sujet de sa propre culture ? A quoi ressemble son peuple ? Quelle est leur histoire ?

Corey : La seule chose qu’il a réellement abordée est le fait que son peuple a été oppressé d’une façon similaire par les mêmes êtres qui nous oppressent sur Terre et que cela ne fait que trois générations qu’ils s’en sont débarrassés – qu’ils ont gagné leur liberté.

David : Waouh !

Corey : Il a précisé que leur espérance de vie est un peu au-dessus de 300 révolutions autour de leur soleil, ce qui, je suppose, si on considère que cela représente une année, cela ne fait pas si longtemps qu’ils se sont débarrassés de qui que ce soit qui les contrôlaient.

David : Étant donné l’ampleur de ce que vous nous avez divulgué auparavant et de certaines des choses que nous avons également entendu de la part d’autres initiés au sujet des Dracos ayant un contrôle de l’esprit exercé ici sur la population humaine, cela ne serait-il pas logique que si son peuple a renversé les Dracos, qu’ils aient traversé une sorte de saut d’évolution quantique massif après cela et qu’il soit peut-être tout juste fraîchement sorti de cela ?

Corey : C’est très probable. Il n’en a pas parlé mais il a dit que son peuple était très intéressé dans le fait de venir ici après que nous ayons brisé le système de contrôle, vous savez, les reptiliens et les élites et autres espèces qui nous contrôlent.

Ils sont très intéressés dans le fait de venir et de nous aider à faire la transition. Il a dit que leurs problèmes n’étaient pas aussi compliqués que les nôtres mais qu’ils nous étaient suffisamment similaires pour être une aide majeure si nous l’acceptions.

Beaucoup de ces groupes s’attendent à ce que nous, après ce qui est arrivé avec les reptiliens et les autres groupes – si nous obtenons notre liberté, ils ne s’attendent pas à ce que nous les appelions immédiatement.

David : Avez-vous une idée de la façon dont ils ont battu les Dracos ? Y a-t-il eu une guerre ? Y a-t-il eu une transformation de la conscience ? Une ascension ? Que leur est-il arrivé exactement ?

Corey : Je ne sais pas, mais il m’a signalé que vers la fin de leur conflit, il était en contact avec Tear-Eir d’une façon à peu près identique à la mienne.

David : Vraiment ?

Corey : Oui. Il a également signalé que son peuple s’était réfugié sur la Terre pendant leur… quand ils étaient sous le contrôle de ce groupe. Plusieurs groupes se sont enfuis et sont venus sur Terre et ont vécu ici pour une durée de temps prolongée.

David : Avez-vous une idée de quelle période de temps il s’agissait ?

Corey : Non. Mais il a déclaré que c’était assez courant et qu’il y avait beaucoup de réfugiés différents venant ici pendant cette période.

David : Dans vos écrits, vous avez également dit que son peuple avait récemment traversé un processus similaire à celui que nous subissons.

Corey : Tout à fait.

David : Et ce que nous subissons, dans les termes de “La Loi Une”, semble être ce que nous nommons “la moisson” ou ce que j’appelle l’Ascension. Se peut-il qu’il ait fait référence à cela, au fait que son peuple ait ascensionné et que cela soit arrivé très récemment ?

Corey : Oui. Cela pourrait très bien signifier cela. Il ne l’a pas spécifié mais il a parlé également dans le contexte de…  que son peuple avait récemment été libéré. Donc, cela n’était pas clair sur le fait qu’il parlait de la libération de sa planète ou de l’ascension, ou des deux à la fois.

David : Y avait-il le moindre signe chez lui qu’il avait les capacités d’un être ascensionné ?

Corey : Non, pas dans le court dialogue que nous ayons eu. Cela a été de très courtes salutations.

David : Avait-il la capacité de communiquer télépathiquement ?

Corey : En fait, oui. Je lui ai demandé pourquoi il me parlait en anglais et non pas en communication non-verbale, puisque la communication non-verbale est vue comme étant plus efficace, comme une façon de communiquer plus efficace.

Et il a dit qu’il était parfaitement capable de communiquer télépathiquement mais qu’il préférait communiquer dans ma propre langue. Je pense qu’il voulait peut-être s’entraîner avec son anglais.

David : Pensez-vous que d’après son examen et celui de son peuple sur nos médias, qu’ils nous apprécient ?

Corey : Et bien, il a signalé que nous avions encore beaucoup à surmonter, que son peuple était amoureux de notre culture mais qu’ils n’aimaient pas notre propension à la violence. Et il est entendu que beaucoup de cette violence ainsi que la façon dont nous agissons actuellement sont contrôlées.

David : Que voulez-vous dire par contrôlé ?

Corey : Et bien, le contrôle de l’esprit, la propagande, toutes ces choses qui se passent actuellement sur Terre qui nous empêchent de nous rassembler, mais nous font nous sauter à la gorge.

David : Pensez-vous que, si nous devions parler avec ces gens, qu’ils nous sembleraient différents dans leur personnalité qu’une personne normale sur Terre ?

Corey : Oui. En fait, il était différent, et très calme et compatissant. Il s’est présenté à moi comme un homologue ayant rempli le même rôle auprès de Tear-Eir sur sa planète.

Il voulait me rencontrer et que nous sachions – que l’humanité sache – que nous avions une famille là-bas qui, lorsque tout ce contrôle local et toutes ces choses que nous traversons actuellement, une fois que cela sera terminé, qu’il y a une grande communauté, une famille là-haut qui attend de nous rencontrer et de nous aider à traverser cela.

David : Qu’a-t-il dit qu’ils auraient à nous offrir dans cette alliance qui nous serait profitable ?

Corey : L’expérience. Nous aider à surmonter beaucoup des émotions… simplement tout. Vous savez ces gens, une fois qu’ils se sont libérés de la tyrannie, ils ont dû guérir et ensuite grandir afin de devenir une espèce galactique.

Ils étaient en quarantaine également sur leur planète.

David : En fait, ils ont une histoire similaire à la nôtre.

Corey : Très similaire. À cause du large éventail de races et d’ethnies sur notre planète et des différentes religions, nous avons une situation un peu plus compliquée que celle qu’ils avaient.

David : Vous avez mentionné dans votre mise à jour que cette rencontre s’est terminée abruptement.

Corey : Elle l’a été.

David : Pourriez-vous nous expliquer comment cela s’est passé exactement ?

Corey : Il venait juste de terminer un commentaire quand une sphère bleue est apparue derrière Tear-Eir et Micca. Elle est arrivée presque au-dessus de la tête de Micca et près de l’épaule de Tear-Eir, juste derrière eux, elle est venue et s’est arrêté devant moi. Il était apparemment temps de partir.

David : Vous avez dit que vous étiez un peu choqué et quelque peu désappointé parce que vous pensiez pouvoir converser avec Tear-Eir un peu plus dans cette réunion, que s’est-il passé ?

Corey : Tout à fait. J’attendais de pouvoir parler plus à Tear-Eir. Je voulais également lui parler de la scène cosmique que j’avais vue. Et j’étais renvoyé à la maison.

David : Qu’avez-vous ressenti d’être à nouveau emmené là-bas après une si longue absence ?

Corey : C’était enthousiasmant. C’était sympa de savoir que les choses allaient continuer. Je me sentais très… Je suppose qu’on pourrait dire que je m’étais senti en retrait.

Je n’avais pas les renseignements habituels du SSP. Je n’avais plus autant de face-à-face avec Tear-Eir. Donc, là, c’était encourageant.

David : Comment vous sentez-vous à l’idée que cet homme ait été contacté par les mêmes êtres, Tear-Eir, de la même façon que vous apparemment, et qu’il soit devenu un ambassadeur d’un système solaire entièrement différent ? Pensez-vous également à vous-mêmes en ces termes ?

Corey : Non, je n’y pense pas.

David : D’accord.

Corey : Je pensais que c’était très intéressant qu’il ait servi un rôle identique sur sa planète que celui qui est le mien aujourd’hui.

David : Très bien. C’est tout le temps dont nous disposons pour cet épisode. Et il y a encore beaucoup plus à découvrir de ce récit, ici dans  “Divulgation Cosmique”. Je suis votre hôte, David Wilcock et je vous remercie d’avoir regardé.

Divulgation Cosmique : Spécial anniversaire

125811_cd_s5e9_anniversary-special_cvrDavid Wilcock : Bien, je suis très heureux de vous revoir. Je suis David Wilcock, comme vous le savez déjà. Vous allez être témoin de choses très sympas. Nous avons décidé de vous faire un traitement spécial, une revue de vie, si vous voulez, de cette dernière année de “Divulgation Cosmique”, certains des moments forts, des plus impressionnants, des plus choquants, des plus incroyables qui ont été abordés tout au long de cette année de discussions avec Corey Goode.

Je sais que vous allez aimer cela. Vérifions-le.

LE COMMANDEMENT DES OPÉRATIONS LUNAIRE

David : Parlez-nous un peu plus du LOC (Commandement des Opérations Lunaires). Tout d’abord, à quoi cela ressemble-t-il lorsque vous y allez ?

Corey Goode : Et bien, vous pouvez voir au premier coup d’œil, que c’est une construction qui a eu beaucoup d’ajouts depuis les années 50. Il est installé dans les cratères d’une région rocheuse et il se fond dans le décor environnant

1_moon_LOC

Quelques parties sont construites sur le roc et très peu sont au-dessus du sol.

David : Oh, d’accord.

Corey : Je n’avais pas accès à la plus grande partie de cette construction. J’ai vu un schéma où on peut voir la forme générale qui ressemble à une cloche, mais je n’ai eu accès qu’aux niveaux supérieurs.

David : Alors, même si cela a la forme d’une cloche, vous ne voyez pas cette forme à la surface de la Lune?

Corey : Non, c’est comme de regarder par le sommet d’une cloche, le sommet d’une pyramide, vous ne voyez que la pointe de l’iceberg, le reste se trouve en-dessous et s’élargit de plus en plus vers le bas.

David : S’il y a tant de vaisseaux qui arrivent et partent du LOC, et vous dites que c’est du côté sombre de la Lune, comment est-il possible que cela ait pu être gardé secret ? Est-ce que les gens, avec leurs télescopes, ne peuvent pas voir tous ces vaisseaux arrivant et partant de la Lune ?

Corey : Les gens les voient et il y a, une autre base, du côté sombre de la Lune, appartenant à des êtres humains, à un groupe des Programmes Spatiaux Secrets, appelée “Dark Fleet” (La Flotte Noire), et plusieurs personnes voient ces vaisseaux. Je peux vous dire où il y a une autre base de cette flotte. Si vous regardez la Lune comme une horloge, cette base est située à 10 heures.

2_position_of_Dark_Fleet_on_moon

Plusieurs personnes on vu et filmé de grandes quantités de vaisseaux quittant ou arrivant dans cette région… des astronomes amateurs ayant des caméras vidéos, connectées à leurs télescopes.

3_moon_3

C’est quelque chose qui a été vu très souvent.

David : A quel moment le LOC a-t-il été construit ?

Corey : Le LOC a été construit sur une installation nazie qui a été érigée vers la fin des années 30 et 40.

David : Cela remonte à si loin?

Corey : À aussi loin. Une fois que le pouvoir industriel des États-Unis s’est impliqué, ils ont vraiment commencé à s’y investir et ils ont fait beaucoup de constructions. Mais la construction réelle a vraiment débuté à la fin des années 50.

La Lune est une zone très stricte, une sorte de Suisse géante.

David : Il est étrange que vous disiez que la Lune est une zone neutre du type de la Suisse parce que c’est tout près de la Terre. Si c’est notre Lune, ne devrait-elle pas être notre propriété et ne devrions-nous pas en avoir le contrôle ?

Corey : Non.

David : Cela ne fonctionne pas de cette façon?

Corey : Non. Si vous regardez une carte de l’Antarctique, vous voyez à quel point elle a été divisée entre tous les pays…

4_Antarctica

David : Oui.

Corey :… la face cachée de la Lune est aussi comme cela. Toutes ces différentes régions sont la propriété de groupes extraterrestres différents qui y vivent.

David : Vraiment ?

Corey : Il y a certains groupes qui ne s’entendent pas bien et qui se sont combattus il y a de très nombreux milliers d’années. Leurs installations sont à quelques kilomètres les unes des autres.

Et ils sont en paix là-bas depuis des milliers d’années. Il y a une sorte d’accord diplomatique concernant la Lune. Il y a quelque chose de très spécial au sujet de la Lune qui en fait une zone neutre diplomatique.

David : Alors, à quoi cela ressemble-t-il quand vous êtes dans le LOC ? Une fois à l’intérieur, y a-t-il des appartements où vous pouvez aller ? Est-ce qu’il n’y a que des salles de conférences grandes ouvertes avec des chaises ? Que se passe-t-il lorsque vous êtes à l’intérieur ?

Corey : Et bien, jusqu’à récemment, je n’avais jamais été dans la section des VIP. Je n’étais allé que dans les sections où il y a de petits, pas vraiment des appartements, mais des petits logements avec des chambres de 2 ou 4 lits. Les couloirs sont très étroits.

Lorsque vous allez dans la zone des VIP, les couloirs deviennent plus larges. Il y a des panneaux de bois sur les murs, un peu comme du bois de cerisier – de très beaux murs, très haut de gamme. C’est un changement radical quand vous arrivez dans la section des VIP.

David : Pouviez-vous errer un peu partout et essayer de trouver une zone d’accès limité ou aviez-vous une escorte militaire qui vous accompagnait ? Comment cela fonctionnait-il ?

Corey : Et bien, il y a certains endroits où il vous est permis d’aller. Il y a des marques sur le sol, des lignes peintes de couleurs différentes qui vous mènent à différents endroits.

David : Donc, si la ligne rouge vous est attribuée, vous ne faites qu’aller où cette ligne vous mène ?

Corey : C’est exact. Et comme je l’ai dit, je ne suis pas allé… C’est aux niveaux supérieurs que la plupart des choses avaient lieu. Les deux étages suivants abritaient le domaine médical et où certaines choses d’un niveau médical avancé se passaient. Je n’ai jamais été plus loin que ces étages.

Il y a eu récemment quelques personnes qui ont eu une visite guidée et elles ont vu beaucoup plus de choses que moi. Il y a certaines personnes qui sont stationnées là-bas et qui y travaillent, mais c’est plus comme une station de passage. Des gens y vont et viennent tout le temps pour se rendre plus loin dans le système solaire et au-delà dans d’autres stations, d’autres bases, vers leurs vaisseaux d’assignement.

LA SUPER FÉDÉRATION

Corey : Ce que j’ai décrit comme le super conseil de la fédération,…

David : D’accord.

Corey :… c’est une Super Fédération composée d’autres fédérations, de conseils et d’autres organisations et groupes différents.

David : D’où le mot “super”.

Corey : J’ai entendu l’utilisation de “Confédérations”.

David : Bien.

Corey : C’est une sorte d’UN (Nations Unies) géante avec tous ces différents conseils, fédérations, confédérations qui se rencontrent. Il y a quarante groupes principaux avec vingt autres groupes qui sont là assez souvent, mais pas tout le temps.

Maintenant, ces groupes sont plus de type humain et leurs bases sont principalement sur la face cachée de la lune, sur les lunes de certaines géantes gazeuses, spécialement Saturne, à tel point qu’il y a des zones autour de certaines lunes de Jupiter et de Saturne où nos vaisseaux sont complètement interdits d’accès dans les alentours. Et c’est dans notre propre système solaire que ces zones sont interdites.

David : Par nos ‘vaisseaux’ vous voulez dire la faction des Gardiens Solaires?

Corey : Le Programme Spatial Secret.

David : Bon. Quelque soit la faction c’était…

Corey : Tous ceux du Programme Spatial Secret de la Terre ne sont pas autorisés.  Aucun vaisseau spatial de la Terre n’est autorisé jusqu’à une certaine distance de ces lunes.

Il y a 22 programmes génétiques qui sont en cours.

David : Qu’est-ce que cela veut dire? Qu’est-ce qu’un programme génétique ?

Corey : Des programmes où ils mélangent leur génétique et manipule notre génétique. L’information a été présentée pratiquement comme si, en revenant à l’époque de l’université, il y avait 22 travaux de sessions en compétition les uns avec les autres et chacun de ces programmes d’expériences génétiques présentaient leurs informations de cette façon.

Ils étaient en compétition les uns avec les autres. Ils ne travaillaient pas tous… Ils ne travaillaient pas comme cul et chemise et ne travaillaient pas tous ensemble.

David : Est-ce que cela impliquait ces extraterrestres à l’allure humaine…

Corey : Oui.

David :… collant leur ADN avec le nôtre, ce genre de choses ?

Corey : Oui et manipulant notre ADN. Il y avait également un composant spirituel. Ils sont très impliqués par cette partie de l’expérience. Cela n’est pas seulement le fait qu’ils faisaient cette expérience sur nous. Ils font également partie de cette Grande Expérimentation.

David : Ont-ils un objectif ? Pourquoi font-ils cela ? En quoi sont-ils concernés ?

Corey : Je ne le sais pas. Je ne sais pas s’ils font cela simplement parce qu’ils le peuvent, s’ils essaient de créer un super-être mais beaucoup de cela n’est pas… Pourquoi essaieraient-ils de créer… mélanger leurs meilleurs gènes ensemble et ensuite, nous manipuler afin de nous faire chuter ?

David : Depuis combien de temps ces programmes sont en cours ?

Corey : Sur les 22 différents programmes, leur début est variable mais la manipulation génétique de ce que nous sommes remonte au moins à 250 000 ans.

David : Waouh !

Corey : La durée de ces différents programmes varie de 5000 ans jusqu’à… Ils ont tous une durée de temps différente.

David : Cela ne semble pas être quelque chose que notre Gouvernement secret de la Terre ou notre gouvernement élu voudrait que ces gens fassent. Pouvons-nous les arrêter ?

Corey : Je ne le pense pas. Je veux dire, c’est une chose à laquelle nous avons supplié de participer et nous avons récemment pu siéger et prendre part à la discussion.

David : Alors est-ce que ce sont des extraterrestres orientés négativement ou sont-ils plus neutres – pas vraiment de type bienveillant ?

Corey : Cela dépend des points de vue. C’est une somme de… C’est un point de vue. C’est difficile de dire que ce groupe est positif, ce groupe est négatif parmi tous ces groupes, parce que ce qu’ils font, ils le voient de façon positive.

LES BASES LUNAIRES

Corey : Cela va être bouleversant d’apprendre qu’il y a de vastes infrastructures partout dans le système solaire : cela va des opérations de minage d’astéroïdes dans la ceinture, ou de lunes et de planètes afin d’extraire des matières premières ; en passant par des complexes industriels qui produisent de la technologie ; pour finir par des colonies d’êtres humains qui travaillent dans ces complexes et développent cette grande machine industrielle à travers tout notre système solaire.

David : De quelles lunes parle-t-on ? De combien de lunes dans notre système solaire – parce qu’il y a beaucoup de lunes dans notre système solaire.

Corey : Oui.

David : Il y en a au moins 100.

Corey : Tout à fait. Il y en a plus que 100.

David : D’accord. Depuis quand cela date-il et dans quelles mesures cela s’est-il étendu avec le temps ? Quelles ont été les lunes les plus précocement conquises ou celles où on a pu atterrir ?

Corey : Tout cela est diplomatiquement très complexe parce que beaucoup de lunes sont interdites à tout le monde car ce sont des territoires diplomatiques – ‘possédées’ par certains de ces 40 ou 60 groupes.

David : De la Super Fédération.

Corey : Des gens de la Super Fédération – spécialement aux alentours de Saturne.

David : Vraiment ? Saturne a beaucoup de lunes.

Corey : Oui, oui. Mais il y a beaucoup d’activités autour des lunes de Jupiter.

David : Des allemands et des gens de l’ICC (Conglomérat des Entreprises Interplanétaires)?

Corey : Hum, hum. Et Uranus et la ceinture d’astéroïdes.

David : Jacob, mon initié du programme spatial, dont j’ai déjà parlé, m’a raconté que certaines de ces lunes auraient l’intérieur en forme géodésique – disons, comme un dodécaèdre – de faces pentagonales avec des arbres et des terres habitables. Comme si tout l’intérieur était creux. On peut piloter son appareil tout le long jusqu’à un certain point, et ensuite vous faites un tour et vous voler de cette façon.

C’est comme si à l’intérieur c’était presque comme un monde paradisiaque. Pensez-vous que cela pourrait être ce qui se passe dans une des lunes de Saturne ? Que c’est construit à l’intérieur ?

Corey : Hu-humm.

David : Avez-vous lu ce type d’informations ?

Corey : Oui.

David : Vraiment?

Corey : Et j’ai vu des informations dont j’ai essayé de rester éloigné. Tout cela est si incroyable mais notre lune est également un corps artificiel.

David : C’est quelque chose que m’ont dit pratiquement tous ceux qui sont bien informés et à qui j’ai parlé.

Corey : Elle est bloquée en orbite autour de la Terre par une sorte de rayon technologique. Ils ont trouvé le champ d’énergie qui va profondément dans la Terre et il va bien plus loin que celle-ci, je crois, et il augmente de quelques centimètres tous les certains nombres d’années.

David : Vous dites que cela n’est pas normal pour une lune?

Corey : Absolument pas. La densité de la Terre et l’effet de la gravité dans l’espace-temps, crée un champ de torsion rotatif qui tord l’espace-temps mais qui n’est pas suffisant pour garder captif quelque chose de cette densité… de ce que les scientifiques disent de la densité de la Lune.

Et à cause de la rotation de la Terre, cela devrait provoquer un effet de rotation sur la Lune.

David : Oh, Waouh!

Corey : Mais la Lune est bloquée. Elle ne tourne pas. Elle est bloquée trop près de la Terre et cela n’est pas quelque chose que celle-ci aurait pu capturer. Aucun des modèles scientifiques sur lesquels j’ai travaillé, dit qu’elle était une partie de la Terre qui aurait été projetée. La Lune est devenue un satellite il y a environ 500 000 ans.

LES BASES SUR MARS

Corey : Les deux premières semences de colonies allemandes qui se sont implantées sur Mars se trouvaient à l’intérieur des premiers 20° des régions polaires. Il y en avait une plus particulièrement que l’ICC avait l’habitude d’étendre et de construire, elle était dans une région très encaissée,  à l’intérieur d’un des côtés du canyon et sous la surface de Mars – pas à la surface.

5_Mars

David : Vous nous avez dit comment ils ont creusé plus d’espace à l’intérieur de la Terre, avec ce qu’on m’a dit être des bombes nucléaires de type cinquième génération, et où ils créaient simplement une grosse explosion rapide sans aucun résidu de radioactivité ?

Corey : Oui.

David : Celui qui est devenu le pilier principal, était-ce dans l’hémisphère nord ou le sud ?

Corey : C’est dans l’hémisphère nord qu’a été construite la première base principale avec un nom allemand.

David : D’accord.

Corey : C’était une construction de grande envergure. Elle a été construite pour contenir un grand nombre de scientifiques et d’ingénieurs. Et à quelques distances de là, ils ont également construit un complexe industriel pour commencer à produire, je suppose, les éléments dont ils avaient besoin – la technologie dont ils avaient besoin leur est venue des matières premières qu’ils ont extraites de Mars, de lunes et de la ceinture d’astéroïdes.

Ils ont pris ces matières premières et les ont transformées en matériaux utilisables, même en matériaux composites. Au début, ils ont créé ce dont ils avaient besoin dans ces petites usines.

David : Donc au début, quelles technologies désiraient-ils construire ? Quel a été leur essai initial ? Que voulaient-ils faire ?

Corey : Ils construisaient ce dont ils avaient besoin pour s’étendre sur Mars.

David : D’accord.

Corey : Donc, au début, ils fabriquaient seulement ce dont ils avaient besoin pour étendre leurs infrastructures sur Mars.

David : Ont-ils fabriqué du matériel à partir de choses locales, comme vous l’avez dit précédemment, incluant les sacs en Kevlar et en fabriquant du béton sur Terre pour l’emmener sur Mars ? Quelles étaient leurs techniques de construction ? Vous dites que ces installations industrielles leur permettaient de produire ce dont ils avaient besoin.

Corey : Oui, ils construisaient… Les matières premières venaient de l’extraction de Mars, de diverses lunes et de la ceinture d’astéroïdes. Ces matières premières ont été transportées dans les zones industrielles assez loin des colonies et converties en matériaux utilisables. Que ce soit pour être fondues en métaux qui étaient mis dans des colorants ou convertis en des matériaux composites.

David : De quand date la première base stable qui ait duré sur Mars ?

Corey : Je pense qu’ils… aux alentours de 52 jusqu’en 54, quand ils ont vraiment obtenu que les États-Unis signent les accords, et ils étaient déjà bien implantés sur Mars. Ils avaient eu beaucoup de contretemps sur Mars. Ils ont perdu beaucoup de vies.

David : Un peu comme une lutte de 18 ans.

Corey : Oui. C’était… Je veux dire, ils ont vraiment fait le boulot de pionnés sur Mars.

David : Mais ils ont eu plus de succès en construisant des installations d’extraction sur les astéroïdes et les lunes avant de se stabiliser sur Mars ?

Corey : C’était en parallèle.

David : Oh.

Corey : Oui. Une fois qu’ils se sont approprié une zone stable alors ils ont commencé les opérations d’extraction. C’était plus… je suppose, quand un géologue fait le tour d’un endroit en ramassant des roches, relevant des échantillons, se faisant une idée correcte et ensuite marquant certaines zones et réseaux. Je pense que c’était plus des fouilles et se représentait ce qui était sur place. Quand ils ont trouvé certaines choses dont ils avaient besoin, ils ont commencé de petites opérations d’extraction.

On pourrait se croire dans une sorte d’installation navale ou de ce genre. Les zones de quartiers de vie sont marquées avec des nombres. Cela ressemble vraiment beaucoup à une installation militaire.

Nous sommes allés à un endroit où ils devaient réparer une pièce endommagée d’un équipement essentiel et où l’ICC ne pouvait pas faire venir leur personnel dans un temps raisonnable. Nous avons été escortés… on nous a dit de ne faire aucun contact visuel avec qui que ce soit, de ne parler à personne.

Il y avait un mur où les gens accrochaient de l’art. Je veux dire, on aurait dit qu’ils faisaient quelque chose pour la santé mentale des gens afin qu’ils ne soient pas totalement dépressifs ou suicidaires.

David : Certainement.

Corey : Mais les gens avaient l’air décharnés, pâles et presque comme des drones – remplissant seulement leur fonction.

David : Y avaient-ils des photos sympas des ruines d’anciennes civilisations ?

Corey : Oui, de ruines et des photos de zones aériennes, le volcan géant.

6_Olympus_Mons_on_Mars

David : Le Mont Olympus.

Corey : Le Mont Olympus. Il y a des tubes de lave qui font 10 fois la taille des tubes que nous avons ici.

7_lava_tubes_Mars

Corey : Ils sont parfaits pour naviguer ou créer un environnement intérieur et vous pouvez avoir une base rapidement faite. C’est une zone hautement convoitée pour créer des bases.

8_lava_tube2

Corey : Les allemands les voulaient. Plus tard, les groupes de l’ICC – je suppose les groupes du récent programme spatial – voulaient utiliser cette région mais elle était déjà occupée par un autre groupe. Ils étaient nombreux et se sont fièrement défendus.

David : Vraiment ? Savons-nous de quoi ils ont l’air ou quelle est leur forme ?

Corey : Oui. Il y a des traités entre certains de ces groupes. Un des groupes était de type reptilien et l’autre était de type insectoïde.

David : Ce à quoi je m’attendais. Ha, ha, ha.

Corey : C’est une région très convoitée.

David : Alors quand vous dites 10 fois plus grands que nos tubes de lave sur Terre, parlons-nous de 30 km de diamètre, 80 Km de diamètre, du haut jusqu’en bas ?

Corey : Je veux dire, énorme.  Plus grand, je veux dire, ils éclipsent chaque caverne ou tube que nous avons ici.

David : Je suppose que vous parlez de la plupart de ceux que nous ne connaissons pas.

Corey : Tout à fait, oui.

David : Parce qu’il y a déjà d’énormes villes bâties dans ces cavernes.

Corey : Cela a à voir avec la taille du volcan, la gravité, la pression barométrique sur Mars, et la façon dont… ils sont énormes.

David : Ils pourraient même mesurer 160 ou 320 km de long du plafond jusqu’au sol ?

Corey : Ce ne sont que des spéculations.

David : D’accord.

Corey : Je n’ai jamais vu de véritables données sur combien de mètres, de yards ou de pieds ils mesuraient.

David : Mais étant donné que certaines villes ici sur Terre, je suppose, peuvent probablement contenir des centaines de milliers de gens, et vous dites que dans ces tubes de lave on peut avoir des millions de gens.

Corey : Il y a des millions d’êtres…

David : Vraiment?

Corey :… qui vivent dans ces tubes de lave.

David : Waouh! Que font-ils?

Corey : Ils vivent leurs cycles vie là-bas.

LES GARDIENS SOLAIRES

Corey : Cela a débuté avec la plus ancienne faction que sont les Gardiens Solaires. Ils ont vu le jour à la fin des années 70/80, pendant la IDS – l’Initiative de Défense Stratégique, je crois, que c’est pour cela qu’ils se battaient – juste avant et après Reagan.

9_SDI

10_Reagan_Time

David : Quelle la responsabilité première des Gardiens Solaires ?

Corey : Ils surveillaient le système solaire des intrus.

David : Des groupes qui ne faisaient pas partis des 40 de la Super Fédération?

Corey : Tout à fait. Et également en quelque sorte le contrôle du trafic aérien et spatial. Ils s’occupaient de cela.

David : Est-ce que certains groupes d’extraterrestres ne pouvaient pas s’en mêler et nous envahir avec leurs armes et leur technologie largement supérieures ? Je veux dire, comment un groupe des années 80 pouvait être en mesure de surveiller notre système solaire contre une potentielle invasion ?

Corey : Et bien, ils n’auraient pas été capables de faire face seuls contre une invasion massive mais la plupart des groupes qui traversaient, étaient seulement, peut-être, d’un contre une poignée de vaisseaux. Il y a tellement de groupes qui traversent notre zone.

David : Et je suppose que c’est comme une sorte de guerre de gangs où certains des 40 groupes d’extraterrestres étranges qui ont déclaré que c’était leur territoire, avec leur niveau de technologie quel qu’il soit, le défendrait également contre une invasion.

Corey : Tout à fait.

David : Donc les Gardiens Solaires ne sont pas nécessairement une force tactique. Ils n’ont pas une position de combat d’armes défensives quand vous dites qu’ils surveillent le système solaire. Ou bien, est-ce le cas?

Corey : Ils engagent le combat avec un petit nombre s’ils doivent le faire mais cela n’a jamais été une grande force sur laquelle on pouvait compter.

David : Donc, la plupart des ces entrées non voulues dans notre système solaire auraient été plus le fait de petits groupes d’extraterrestres ou d’appareil solitaire sournois?

Corey : Tout à fait.

David : Essayant simplement de se glisser.

Corey : Des petits groupes de maraudeurs qui venaient et se dépêchaient de prendre des choses et repartaient.

Comme les Gardiens Solaires ont commencé une guerre froide, ils ont commencé à voler devant la Station Spatiale Internationale et à montrer “accidentellement” leurs vaisseaux, des petites choses comme cela.

David : Si les Gardiens Solaires essayent d’amener une divulgation, qu’évidemment une autre partie du Programme Spatiale ne veut pas,  cela ne peut-il pas les conduire à une guerre entre ces factions ?

Corey : Oui.

LE CONGLOMÉRAT DES ENTREPRISES INTERNATIONALES

Corey : Vous avez l’ICC, le Conglomérat des Entreprises Internationales, qui est le plus grand. Ils possèdent la plupart des infrastructures dans le système solaire. Vous avez…

David : Quelles entreprises ?

Corey : Toutes celles de l’aérospatial et autres que l’aérospatial, il y en a beaucoup…

David : Lockheed, Boeing, McDonnell Douglas, Hughes Aircraft ?

Corey : Oui. Tous ceux-là. Mais pas seulement des entreprises américaines.

Toutes ces entreprises de l’aérospatial et d’autres entreprises d’ingénierie, ont commencé à construire toute la technologie spatiale secrète.

Les militaires et le gouvernement ne pouvaient pas le faire seuls. Ils n’en avaient pas les capacités. Ils n’avaient pas les infrastructures. Les Allemands convoités beaucoup ces infrastructures parce qu’ils étaient déjà là-haut et ils avaient besoin de développer ces infrastructures.

Ils avaient de grands plans sur ce qu’ils avaient déjà – ils avaient un pied là-haut. Ils voulaient s’étendre. Ils avaient de vastes plans et ces plans – quand ils ont apporté des informations à certaines de ces entreprises d’aérospatial, ils étaient allés dans la ceinture d’astéroïdes et avaient trouvé des astéroïdes remplis de métaux précieux qu’ils extrayaient déjà, les dollars ont jaillis devant les yeux de ces capitalistes américains.

Donc, ils ont complètement soutenu les vastes plans des Allemands afin de construire une infrastructure géante dans l’espace.

David : Combien de temps après avoir été sur Mars avec succès et établis des campements stables, ont-ils commencé à construire des installations sur des astéroïdes ou d’autres lunes ?

Corey : Presque immédiatement.

David: Vraiment?

Corey: Oui. Les Allemands avaient déjà commencé à creuser certains astéroïdes. Et c’est une des raisons pour laquelle l’ICC a voulu aller là-bas. Ils ont entendu dire qu’il y avait des astéroïdes là-bas avec du platine et de l’or.

David : Ha, ha.

Corey : Et le discours ici sur Terre était que l’or s’était raréfié, que l’argent également, c’était une manipulation totale. Je veux dire, rien que sur la Terre, les syndicats ont caché tout un tas d’or.

David : Tout à fait.

Corey : Il y a des tonnes d’or. Et l’or trouvé dans ces astéroïdes est le même que celui sur Terre. Ils n’ont pas de structure atomique différente. C’est de l’or.

David : Waouh !

Corey : Donc, il y a plein d’or dans le système solaire et il y a plus d’or, de platine, d’argent et d’autres éléments dans la ceinture d’astéroïdes qu’ils n’en ont jamais vu…

David : Existe-t-il des astéroïdes entièrement faits d’or ou d’argent ?

Corey : Et bien, je ne dirais pas que ce sont de grosses pépites d’or mais il y a beaucoup d’or.

David : Est-ce que l’ICC et les Allemands ont développé de la technologie informatique avancée plus rapidement que sur Terre et qu’ils ont pu commencer à l’utiliser dans de l’extraction robotisée et autres ?

Corey : Oui, ils ont des systèmes informatiques et des ordinateurs quantiques beaucoup, beaucoup plus – bien avant que Bill Gates et IBM n’insèrent des cartes mères et des puces intégrées. L’ICC a toujours eu les jouets les plus performants.

LA FLOTTE NOIRE

David : Qu’est-ce qu’il y a à savoir sur cette Flotte Noire qui lui a valu le nom de “noire” ?

Corey : Un certain nombre de raisons. Dans les Opérations Secrètes, quand il y a programme noir, c’est complètement compartimenté pour que personne n’ait de renseignements. L’autre Programme Spatial Secret reçoit très peu d’informations sur les mandats de la Flotte Noire, sur ce qu’ils font et où ils vont.

David : Vraiment ?

Corey : Leurs bases sont complètement autonomes. Les autres Programmes Spatiaux Secrets ne vont pas dans leurs bases. En fait, leurs vaisseaux ont un design différent.

11_Dark_Fleet_base_on_moon
12_spacecraft_and_base
Ils ont plusieurs types de vaisseaux qui leur sont associés.

David : Bien, pouvez-vous nous décrire ce qui rend ces vaisseaux différents ? Quelles sont leurs caractéristiques ?

Corey : Oui. L’un d’entre eux est en forme de très grand coin et ressemble assez à ceux dans Star Wars – le destroyer – ils sont assez comme ceux-là, mais en un peu plus brillants.

15_Destroyer_close_up_1
14_Destroyer_black_sky

David : Qu’en est-il de la petite chose sur le dessus ? L’ont-ils également ?

Corey : C’est similaire

15_Destroyer_close_up_1

David : Vraiment ?

Corey : C’est similaire mais pas aussi grand.

16_Destroyer_close_up_2

Ils ont aussi un vaisseau en forme de losange.

17_diamond_shaped_craft

18_Diamond_shaped_craft_2
Il y en a un en forme d’une très grande graine de citrouille.

19_Pumpkin_seed_craft

David : Quand vous dites ‘très grand’, de quelle dimension parlons-nous ?

Corey : Plus de 183 mètres de part en part.

12_spacecraft_and_base

David : D’accord.

Corey : Mais ils sont plus petits que les vaisseaux en forme de coin.

David : D’accord.

Corey : Et tout ce que nous savons vraiment à leur sujet c’est qu’ils combattent… C’est une force offensive. Ils vont et font des actions offensives aux côtés des Dracos. Ils vont à l’extérieur du système solaire pour, je suppose, conquérir ou défendre le territoire des Dracos ou les aider lors d’expéditions militaires.

L’ICC les a aidés à construire beaucoup de tout cela – les vaisseaux et les armes. Et ensuite, le groupe des Dracos les a aidés à les améliorer pour des actions offensives à l’extérieur du système solaire.

Ils passent leur temps complètement à l’extérieur du système solaire et nous n’avons pas reçu… Nous savions que… Il y a une de leurs bases sur la Lune qui est à une assez bonne distance du Commandement des Opérations Lunaires et dont la forme est une pyramide au sommet coupé.

20_Nazi_base_closeup

David : Oui et vous avez une illustration de cela que nous pouvons montrer.
21_Carolyn_Hamlett_s_drawing

Corey : Oui, ce n’est pas mon illustration. Tout le mérite revient à cette femme qui a été enlevée et emmenée dans cet établissement. J’ai été surpris quand les gens m’ont écrit et que quelqu’un d’autres avait décrit la même installation sur la Lune.

David : Et cela ressemble exactement à ce que vous avez vu.

Corey : C’est presque comme cela, c’est assez ressemblant et c’est une très bonne représentation. Et c’est pratiquement impossible d’avoir de bons renseignements sur ce qui se passe là-bas.

La Flotte Noire est complètement dirigée par des humains. Elle travaille aux côtés de l’Alliance des Dracos. Ils sont alliés et ils vont et mènent des batailles et des expéditions offensives ensemble à l’extérieur du système solaire.

David : Pourquoi y vont-ils ? Quel délit a été commis ? Quel est leur but ou leur objectif ?

Corey : Nous supposons que c’est dans un esprit de conquête ou bien pour maintenir des zones sécurisées ou ramener l’ordre au sein de leur empire. Mais nous ne savons pas vraiment. C’est très difficile d’avoir des renseignements et des informations sur la Flotte Noire. Et il y a eu quelques transfuges en provenance de la Flotte Noire qui sont restés coincer au sein de la barrière extérieure qui avait été érigée. Une grande partie de la Flotte Noire était coincée à l’extérieure.

Et quelques soient les informations glanées de ces transfuges, je n’en ai pas entendu parler. Donc, ils sont un grand mystère pour beaucoup de monde.

David : Pourquoi qui que ce soit voudrait coopérer ? Pourquoi des êtres humains d’ici veulent coopérer avec ces reptiliens qui sont en fait comme les démons de la bible ou diaboliques ?

Corey : Et bien, le démon de l’un est le dieu de l’autre.

David : C’est sûr. Donc nous ne savons pas vraiment ce qu’ils font là-bas mais vous avez dis qu’après la mise en place de la barrière, beaucoup d’entre eux ont été bloqués à l’extérieur de notre système solaire.

Corey : Oui.

David : Mais il apparaît qu’une part significative de leur structure de commandement, leur élite, était en fait dans notre système solaire quand la barrière est apparue ?

Corey : Oui, oui. Le centre de commandement et de communications était toujours ici et beaucoup de leurs forces opérationnelles étaient à l’extérieur en train de faire leurs affaires quand la barrière a été érigée. Donc ils ont été coincés à l’extérieur de ce champ autour de notre système solaire qui était bien plus loin que l’héliosphère – après le nuage Oort.

C’était énorme et ils ne pouvaient pas revenir

21b_Heliosphere

Donc la structure qui était ici, a été cannibalisée d’une certaine manière par l’ICC et il y a eu des défections dans l’Alliance.

David : Si on voit quelqu’un appartenant à la Flotte Noire, comment est-il habillé ? A quoi ressemble-t-il ?

Corey : Leurs caractéristiques sont très distinctives. La plupart du temps ils sont… Encore une fois, ils ressemblent presque à des personnages de Star Wars. Ils portent… Ils ont une apparence très sévère et hautaine, comme s’ils étaient une élite. Ils portent des sortes de vêtements noirs comme les soldats de l’Empire, d’apparence très sévère. Très actions totalitaristes. Et beaucoup des personnes qui finissent dans ce programme sont issues des sociétés allemandes secrètes, genre programmes nazis.

Beaucoup d’entre eux et de leurs ancêtres ou des gens nés bien après l’apparition des civilisations séparatistes ont rejoint la Flotte Noire

David : En fait, est-ce que le personnel de la Flotte Noire… ont-ils une maison ici sur Terre ? Vont-ils travailler à l’extérieur ? Conduisent-ils jusqu’à une base militaire et se téléportent ?

Corey : Je suppose qu’ils sont alloués à 100% à l’extérieur.

David : De la façon dont vous le décrivez, cela semble très militaire. Je me demande si ce ne sont que des hommes ou bien s’il y a également des femmes dans la Flotte Noire ?

Corey: Je suis sûr qu’il y a des femmes mais je n’ai vu que des hommes.

David : Hummm

Corey : Oui. Ce sont des régiments, très totalitaristes, très… l’énergie qui se dégage d’eux est très déconcertante. Ils ne semblent pas être du tout des personnes sympathiques.

David : Y a-t-il des races différentes d’humains dans le Flotte Noire comme c’est le cas sur Terre ?

Corey : Oui. Ils ne sont pas du type pur caucasien…

David : Vraiment. D’accord. Vous avez dit que les Dracos étaient de différents types et vous avez dit qu’il en était de même pour les insectoïdes. Se mélangent-ils avec ces humains de la Flotte Noire ou est-ce que la Flotte Noire est une flotte d’humains qui fait simplement équipe avec l’Alliance des Dracos ?

Corey : Ils sont… Elle est humaine, totalement humaine, la flotte qui vole en soutien et à côté de la flotte des Dracos.

David : Donc vous ne… Vous ne verrez pas d’extraterrestres sur ces vaisseaux.

Corey : Je ne pense pas. J’ai entendu des gens parlaient de conseillers, peut-être un ou… de certains conseillers à bord, mais c’est une information de seconde main, voire de 3ème main dont j’ai entendu parler. Il y a beaucoup de mystères au sujet de… cela a été si compartimenté au sujet de la Flotte Noire. C’est un des plus grands secrets qu’il reste encore à découvrir, même avec ceux de l’Alliance du SSP. A moins qu’ils aient trouvé des informations et qu’ils ne les aient pas partagés avec moi.

La Flotte Noire a beaucoup de secrets.

LA LIGUE GALACTIQUE GLOBALE DES NATIONS

Corey : Et nous avons ce groupe de la Ligue Galactique Globale des Nations qui a été offert à toutes les autres nations comme une sorte de carotte afin de maintenir le voile du secret sur ce qui se passait dans l’espace et en leur donnant un programme spatial et une histoire de, “Il y a certaines menaces, ou invasions possibles, nous avons besoin de nous rassembler et de travailler ensemble.”

Dans une des installations où je suis allé à plusieurs reprises, cela ressemblait assez à la série “Stargate Atlantis” où il y a un environnement très décontracté, les gens se baladent en combinaisons avec des écussons représentant les différents pays du monde. Ils sont pratiquement à l’extérieur du système solaire.

Ce programme est assez récent. Il n’a pas commencé vers les années 50 et 60.

David : Oh.

Corey : A cette époque là ils venaient juste de découvrir ce qui se passait.

David : D’accord.

Corey : Je crois que cela a probablement débuté dans les années 80, peut-être dans les années 90. C’est plutôt récent.

L’ALLIANCE DU SSP

David : Maintenant que nous parlons des Gardiens Solaires, à quel moment l’Alliance est entrée en jeu ? Vous avez dit que les Gardiens Solaires avaient débuté à la fin des années 70 et qu’ils avaient beaucoup de la technologie type “Star Wars” ?

Corey : Humm.

David : Quelle relation y a-t-il exactement avec l’Alliance ?

Corey : D’accord. Et bien, ce… Ils ont été, d’une certaine façon, le groupe de départ qui a formé l’Alliance. Aujourd’hui, elle est composée de transfuges et de dissidents d’autres groupes de flottes spatiales.

[…] Oui. C’était à ce point là quand l’Alliance des Sphères, l’Alliance des Êtres-Sphères, est entrée en jeu et a pris contact avec l’Alliance… l’Alliance du Programme Spatial Secret, qui venait tout juste d’accepter les transfuges en provenance d’autres groupes à un tel point où il n’était plus seulement question du groupe des Gardiens Solaires.

L’Alliance est également composée de transfuges d’autres programmes. Donc, c’est un méli-mélo de transfuges de tous les programmes spatiaux qui ont pour but commun de mettre fin à la tyrannie sur Terre basée sur le Gouvernement Secret de la Terre qui contrôle le “système d’esclavage monétaire magique Babylonien ” et d’apporter sur Terre les technologies développées telles que l’énergie gratuite, toutes sortes de technologies médicales permettant de guérir tout ce à quoi vous pouvez penser, nettoyer l’environnement. En une nuit, ces technologies feraient s’effondrer le système financier et il n’y aurait plus besoin d’un système financier. Et c’est ce qu’ils veulent apporter sur Terre, en plus de vouloir une divulgation totale de tous les crimes contre l’humanité que ces élites ont perpétré depuis des décennies. C’est leur objectif.

David : De ce que vous en savez, depuis quand l’Alliance du Programme Spatial Secret a-t-elle commencé à avoir ces objectifs et a commencé à passer à l’action ?

Corey : De ce que j’en sais, ils ont commencé à élaborer ces idées, probablement, à la fin des années 90 et ils ont vraiment commencé à passer à l’acte au début des années 2000, où ils essayaient vraiment de provoquer des révélations accidentelles en volant en direct (vidéo), en essayant d’amener les gens à se poser des questions.

L’ALLIANCE DE LA TERRE

David : Y a-t-il une opposition à la Cabale au-delà des blogueurs ?

Corey : Absolument. Chaque ennemi qu’ils ont créé depuis des centaines d’années, chaque groupe qu’ils ont aliéné, chaque atrocité perpétrée contre ces pays depuis des centaines d’années, a finalement amené à un point où ils se sont tous rassemblés de manière informelle.

Ils ont tous leurs propres douleurs culturelles et je suppose que certains d’entre eux ont différents ordres du jour concernant les représailles qu’ils souhaiteraient voir exercer sur l’ennemi que nous nommons la Cabale. D’autres aimeraient peut-être voir juste quelques changements. Ils pensent qu’un gouvernement mondial est inévitable de toute façon et la Cabale voulait le faire de manière négative. Alors, pourquoi ne pas récupérer ce concept et le mettre en application de manière positive ?

En dépit des différentes idées et ordres du jour variés de ces groupes de l’Alliance, au sujet de ce qui devrait arriver à la Cabale une fois qu’on en sera venu à bout, ils ont mis de côté un grand nombre de leurs différents et se sont rassemblés dans un but commun : battre la Cabale.

Et c’est une des clés qui a rendu la Cabale si victorieuse. Elle est composée de plusieurs syndicats différents, avec des gens ayant des systèmes de croyances et des plans différents, mais d’une certaine façon, ils ont trouvé un moyen de travailler ensemble. Les 0,01% ont trouvé un moyen de travailler ensemble afin de contrôler la Terre, même si la plupart d’entre eux ne s’apprécient pas du tout.

Donc, l’Alliance suit la même stratégie en s’alliant avec des gens qu’habituellement ils évitent et en formant une alliance de groupes disparates qui tentent de…, en fait, ils sont en train de renverser le système financier mis en place par la Cabale au cours des 100 dernières années, afin de le remplacer.

David : Alors, je pense que les gens qui enquêtent sur ce sujet, ont compris que la Cabale contrôle la banque centrale, qu’elle a corrompu ou compromis tous les leaders mondiaux et que ces leaders font l’objet de chantage, même les plus raisonnables et les plus compatissants. Il y a une croyance très répandue qui dit que la Cabale a infiltré chaque pays et chacune des couches de la société. Donc, que dites-vous à ces personnes qui entendent parler d’une alliance et qui disent, “je n’y crois pas.”

Corey : Et bien, il y a une alliance et il est vrai que la Cabale est passée maître dans l’art de l’infiltration. En fait, ils ont infiltré des parties de l’Alliance de la Terre. Et vous savez, c’est un problème mais comme l’Alliance BRICS…

David : Vous parlez du Brésil, de la Russie, de l’Inde, de la Chine et de l’Afrique du Sud, qui sont les membres de la BRICS.

Corey : Tout à fait, ils se sont rassemblés et ont créé une sorte de nouveau monde bancaire et système financier pour rivaliser avec les Occidentaux ou le système bancaire de la Cabale.

David : Et vous parlez de la Banque d’Investissement pour les Infrastructures ou la BAII.

Corey : Avec le temps, des pays comme la Chine ont progressivement acheté la dette ainsi que des ressources naturelles des pays appartenant à la Cabale à mesure que leurs combines frauduleuses à la Ponzi ont lentement commencé à s’effondrer.

L’ALLIANCE DES DRACOS

Corey : Il y a une large variété d’êtres de types reptiliens qui sont en liaison avec l’alliance des Dracos, mais il y a aussi des êtres de type insectoïde et des êtres très étranges de type nordique. Il y a quelques informations sur le fait qu’ils étaient une race conquérante réduite à l’esclavage, mais ils font également partie de la fédération.

David : Bien, commençons avec quelques données élémentaires, si quelqu’un est assez malchanceux pour voir un Draco, que voit-il ? De quoi parlons-nous ici ?

Corey : Il y en a différents types.

David : D’accord.

Corey : Ce sont des bipèdes. Il y a différents types d’êtres reptiliens, certains sont assez petits et mesurent entre 1m30 et 1m50. Ils ressemblent beaucoup aux Gris. Il y a des reptiliens du type des Dracos et ils mesurent entre 2m70 et 4m20, voire plus. Et il y a toute une variété de ceux-là.

Ils ont plusieurs castes au sein de leur système. Il y a celle des guerriers. Mais il y a aussi des ingénieurs, des scientifiques, un peu comme dans une ruche. Et au sommet, il y a la royauté qui contrôle et dirige tout.

David : Commençons par le sommet et nous descendrons les échelons ensuite. Si vous pouviez voir un Draco royal, que verriez-vous ? Sa taille ? Ses caractéristiques ? Comment sont ses yeux ? Comment est la texture de sa peau ? Discutons de cela.

Corey : Et bien, malheureusement j’ai rencontré un Draco royal et c’est quelque chose que je refuse de réitérer, tout comme le Lieutenant Col. Gonzales. Celui-là mesurait environ 4m26, ce qui est incroyablement grand. Ils sont très musclés.
22_Draco_royal
David : Ils ne pourraient même pas tenir debout dans une pièce aux dimensions normales comme nous en avons tous.

Corey : Non. Son apparence était très reptilienne, il avait des ailes rudimentaires et une courte queue.
23_Draco_royal_head_shoulders

David : Que voulez-vous dire par “rudimentaire” ? Qu’est-ce que cela signifie ?

Corey : Comme des ailes qui auraient pu le soutenir à une époque mais qui sont aujourd’hui des vestiges.

David : Donc, ce sont juste de petites ailes boudinées…

Corey : Tout à fait. Elles sont une sorte de vestiges à ce que j’ai pu en voir, à moins qu’elles n’aient été pliées en trois d’une manière à ce qu’il puisse largement les ouvrir. Ce que je veux dire, c’est que cela ressemblait à des restes d’ailes.

David : Quand vous voyez cet être blanc, porte-t-il des vêtements ou est-il juste nu, avec ses écailles – des écailles blanches ?

Corey : Oui, il ne porte pas de vêtements.

David : D’accord. Et vous avez précédemment dit qu’il était très musclé.

Corey : Oui.

David : Maintenant, mon autre initié m’a dit qu’ils pesaient 1360 kg et qu’ils avaient une largeur d’épaules d’1m50. Diriez-vous que c’est exact ?

Corey : Le poids… je dirais, oui. C’est probablement assez prêt. 1m50 de largeur d’épaules – je ne suis même pas sûr que cela ne soit pas plus que ça.

David : Vraiment ?

Corey : Oui. Très massif et très intimidant.

David : Bien. Sont-ils tous blancs ? Ou bien est-ce juste un type de reptilien ?

Corey : Non. Il y a un autre type que les gens décrivent comme étant rouge, mais c’est un marron bizarre qui lui donne l’apparence du rouge et ils ont aussi des ailes. Ils sont plus petits et sont moins musclés, mais ils sont…

David : Maintenant, ces gens ont les pupilles verticales, n’est-ce pas ?

Corey : Humm.

David : Et leurs yeux sont assez grands comme ceux des Gris ou bien ce n’est pas vraiment de ce type ?

Corey : Non. C’est proportionnel à la taille de ce que vous imaginez être le crâne d’un reptile.

24_Draco_royal_head_close_up

David : Et ont-ils seulement deux trous à la place des narines ou un nez ?

Corey : Et bien, cela dépend de quel type vous parlez. Oui, ils ont des narines qui rentrent et augmentent, et il y en a certains qui ont une sorte de nez qui montent…

David : Comme un museau.

Corey : Comme un petit museau.

L’ALLIANCE DES ÊTRES-SPHÈRES

Corey : Ils ne se nomment pas eux-mêmes l’Alliance des Êtres-Sphères. C’est un terme qui leur a été donné par le Programme Spatial Secret et le Gouvernement Secret de la Terre. Ils les nomment ainsi parce qu’ils ont été capables de déterminer, grâce à des renseignements, que c’était un groupe d’êtres qui été associé à ces sphères géantes de trois tailles différentes : la Lune, Neptune et Jupiter. Elles sont dans notre système solaire pour des raisons incertaines.

Mais ce groupe n’a pas pris contact avec eux. Il a ignoré leurs tentatives de prises de contact avec lui. Donc, c’est de cette façon qu’ils le nomment.

25_Moon_Neptune_Jupiter

LA VIE APRÈS LA DIVULGATION

David : A quoi ressemblera la vie d’un individu normal si les objectifs de l’Alliance sont atteints sur Terre ? A quoi ressemblera la vie ?

Corey : Cela ne sera pas très différent de l’ère “Star Trek” – ce que vous avez vu dans “Star Trek”.

David : Alors, est-ce que le gens auront une station de téléportation qui leur permettra de voyager où ils le souhaitent à travers un système type de porte des étoiles au lieu de prendre l’avion ?

Corey : Certainement. Oui. Il y a les réplicateurs. Il n’y aura plus de famine. Les déserts pourront devenir verts avec la désalinisation de l’eau.

David : Qu’en sera-t-il de ces spirales géantes de plastique gaspillé dans les océans ?

Corey : La matière est facilement transformée en autre chose. Il suffit juste de savoir comment et quelles technologies peut le faire. Et nous avons cette technologie. C’est seulement que cela n’est pas partagé.

David : Certaines personnes vont vraiment avoir peur à l’idée de ne plus avoir d’argent. Ils vont dire, “C’est du socialisme. C’est du communisme. Cela va nous plonger vers plus de contrôle parce que personne n’aura d’argent pour résister à cette nouvelle chose qu’ils essayent de mettre en place.”

Corey : C’est comme cela que nous sommes programmés.

David : Comment pouvez-vous penser cela, cela n’est pas le cas ?

Corey : Je veux dire, si vous voulez tellement avoir de l’argent, vous pouvez utiliser un réplicateur et reproduire un billet de 100$ pour vous-même et le mettre dans votre poche, si cela vous rend heureux. Il n’y aura absolument plus besoin d’un quelconque type de système financier.

David : La mentalité typique du politicien de la vieille école vous dirait que si vous donnez ce genre de trucs à tout le monde sur Terre, ils voudront tous boire de la bière et plus personne ne voudra faire quoi que ce soit et ils voudront seulement traîner et cela les tuera. Cela ruinera leur vie.

Corey : Et bien, il va y avoir une période de transition pendant laquelle les gens vont probablement être un peu dingues avec cette technologie.

David : Comme les gens qui gagnent à la loterie, n’est-ce pas? Cela n’est pas bon pour eux.

Corey : Tout à fait. Mais si tout le monde gagne à la loterie en même temps et a un réplicateur. Tout le monde va appuyer sur le bouton chaque jour et essayer tous les différents plats. Tout le monde va vouloir parcourir le monde et une fois que cela sera sécurisé dans tout le système solaire, aller voir les ruines qui se trouvent un peu partout. Je veux dire, il va y avoir un accès à beaucoup de choses. Mais avant cela, nous allons devoir traverser le processus d’affronter et de surmonter notre passé.

David : Très bien. J’espère que vous apprécié autant que moi. Ce sont des choses géniales. Quand tout est relié ensemble, je suis certain que vous pouvez percevoir maintenant, l’envergure de ces informations, le caractère incroyable de ce qu’il y a à savoir, à quel point on nous a menti, et le monde merveilleux qui existe tout autour de nous mais qui est si finement voilé à nos yeux mais qui grâce à des personnes comme Corey et d’autres qui dénoncent, qui disent la vérité, qui nous apportent les connaissances dont nous avons besoin pour notre mission et ma mission qui est de libérer cette planète de la tyrannie qui nous retient depuis si longtemps.

Nous sommes impatients de l’année à venir et des futurs épisodes incroyables que nous allons appréciés ensemble dans ce voyage d’explorations et de découvertes.

Je suis David Wilcock sur le réseau Gaia et je vous remercie de nous avoir suivis.

A venir prochainement, de nouveaux épisodes explosifs avec William Tompkins et le Sergent Clifford Stone. Tompkins est un ingénieur aérospatial dont le témoignage corrobore plusieurs aspects de ce que Corey nous a dit dans “Divulgation Cosmique.

Et le Sergent Clifford Stone était spécialisé dans les extractions de crashs d’OVNI, les identifications personnelles des extraterrestres issus des décombres, qu’ils aient été décédés ou en vie.

Cela sera très bientôt, ici, sur Gaia.

Divulgation Cosmique : De Vénus vers l’Antarctique

David Wilcock : Bien. Soyez les bienvenus à “Divulgation Cosmique”. Je suis votre hôte, David Wilcock. Et je suis ici avec Corey Goode.

En réalité, j’apprends beaucoup moi-même en vous parlant (Corey) parce que malgré nos conversations téléphoniques, je n’avais jamais vraiment vu les choses sous cet angle et c’est une histoire tragique.

En fait, je dirais que c’est probablement le plus grand drame survenu à Corey depuis qu’il avait été emmené sur Mars, capturé et presque tué avant d’être téléporté.

Alors, Corey, bon retour dans cette émission.

Corey Goode : Merci.

David : Donc, la dernière fois nous vous avions laissé au moment où vous étiez dans le bus avec Kaaree sur le chemin du retour de cette réunion dans la Ceinture de Kuiper, en compagnie de Gonzales et de l’homme que nous avons par la suite nommé Le Bagarreur. Ils regardaient des informations mais ils ne voulaient rien vous dire, ce qui signifie que vous et moi, ainsi que nos téléspectateurs, nous avons été privés d’informations utiles.

La seule chose que nous ayons entendu est que tout se met en place dans le but d’une défaite épique de la Cabbale sur Terre, mais nous voulons en savoir plus à ce sujet.

Corey : Tout à fait.

David: Avez-vous l’impression qu’il y ait une progression vers l’exposition et la défaite de la Cabbale après toutes ces réunions ?

Corey: Tout semblait vraiment être encore en statu quo du côté des négociations, mais il y avait un début de… Les informations au sujet de l’Antarctique avaient commencé à émerger. Il y avait un peu de ce sujet-là mais cela s’est vraiment développé par la suite.

David: Le Bagarreur et Gonzales ont commencé à vous donner des informations sur l’Antarctique?

Corey: Tout à fait, c’est… Sur l’Antarctique et plus d’informations sur… En fait, c’est à ce moment là que j’ai eu des informations au sujet des bases, des bases souterraines au Brésil et en Argentine, et sur le fait que les groupes de la Cabbale y allaient comme des fourmies, en y apportant de l’approvisionnement et toutes sortes de choses.

On m’a parlé du système des rifts qui parcours l’Amérique du Sud, l’Amérique Centrale jusqu’au États-Unis. Et une partie de…

David : Ces rifts sont dans l’océan et ils sont comme des tunnels transversaux remplis d’eau?

Corey : En fait, ce sont les rifts tectoniques qui, vous savez, comme un rift, et…

David : Une crevasse entre deux plaques terrestres.

Corey : Tout à fait. Certaines de ces zones sont totalement immergées. Dans certaines zones, ils ont construit des petites bases ou des avant-postes. Mais la zone est extrêmement étendue.

Et ils ont décrit ce qu’ils appellent des ‘sous-marins noirs’ qui ont la taille de porte-conteneurs transportant des conteneurs maritimes plein de denrées, de munitions – tout ce dont ils ont besoin. Ils voyagent sous l’eau, propulsés par voie électromagnétique, à travers le système des rifts jusqu’en Antarctique où ils ont un port.

David : D’accord. Je veux porter cela à votre attention Corey, parce que je ne sais pas si je vous l’avais déjà dit. Bruce, l’informateur que j’ai rencontré par l’intermédiaire d’Hoagland, qui est un protagoniste majeur dans mon nouveau livre “Les Mystères de l’Ascension”, m’a dit qu’il allait partir pour l’Argentine ou quelque part en Amérique du Sud.

Quand je lui ai demandé pourquoi – souvenez-vous que c’est quelqu’un qui a travaillé pour les Reagan – il m’a dit que les gens déménageaient tout de l’Amérique du Nord et de l’Europe. Ils émigrent là-bas. C’est parce qu’il y a un effort massif contre eux de la part de Putin – c’est l’explication qu’il ma donné.

Indépendamment de cela, nous avons également Pete Peterson qui m’a dit à peu près la même chose. Non pas qu’il partait, mais qu’il y avait un déplacement massif de toutes sortes d’actifs, de personnels et d’objets personnels des individus du haut niveau de la Cabbale.

Ils déménagent leurs maisons, leurs familles, leur équipe, tout le monde. Ils essaient de se cacher. Que pensez-vous ou vous a-t-on parlé de la raison pour laquelle ils veulent se cacher ?

Corey : Et bien, on m’avait dit lors de cette réunion que c’était à cause de la façon dont les choses se déroulaient pour eux. Mais plus récemment, on m’a dit que ceux qui se réfugiaient en Antarctique croyaient qu’il allait y avoir une sorte d’éruption solaire mortelle ou une énorme vague de plasma qui allait frapper la Terre.

Et puisqu’ils ne pouvaient pas quitter la Terre, ils allaient se cacher sous la banquise.

David : Et cela nous ramène à la prophétie chrétienne zoroastrienne hindoue de l’évènement du grand flash solaire du soi-disant Seigneur glorieux.

Corey : Exactement.

David : D’accord. Mais pouvez-vous corroborer le renseignement que j’ai eu de Bruce et de Peterson au sujet de ces gens qui pensent qu’ils vont subir une défaite épique, être exposés et que c’est en partie pour cela qu’ils partent.

Corey: Oh, oui. Ils… C’est la faction de la Cabbale qui refuse de négocier. Il y a une partie de la Cabbale qui négocie avec l’Alliance de la Terre et il y a une autre partie qui ne veut pas de négociations et qui refusent même de les envisager.

David : D’accord. Maintenant, poursuivons, quel est l’évènement notable suivant ? Avez-vous parlé avec Kaaree et appris plus de choses sur le passage de Gonzales dans l’Intra-Terre ?

Corey : Oui. Et cela s’était passé un petit peu avant. Les discussions que j’ai eues avec Kaaree se sont passées après qu’elle m’ait dit que Gonzales avait fait en sorte d’aller sans moi dans l’avant-poste, celui de la Race des Anciens Bâtisseurs qui fonctionnait encore – il a fait en sorte qu’on n’emmène que lui, ainsi qu’à une autre réunion juste après, qui était très similaire.

C’était exactement la même station où nous étions allés à l’extérieur de… dans l’orbite de Jupiter. Après cela, il a été amené directement sur Saturne qui possède une réplique exacte de la base, ou de la station, où nous étions allés autour de Jupiter quand nous avions eu notre réunion avec le groupe de la Super Fédération.

Quand il y est allé, c’était la même chose. Il a traversé, pas vraiment un portail, mais une sorte d’anomalie temporelle qui vous oblige à aller et venir de la même façon. Il est allé… Ils y sont allés de la même façon. Ils ont amarré. Il n’y avait pas d’autres vaisseaux. Il n’y avait personne dans la station.

Elle l’a amené dans la même salle de réunion que celle où nous étions allés, et où nous avions pris place dans les zones en forme de fer à cheval qu’on nous avait assigné.

Et encore une fois, on lui a dit qu’il manquait d’humilité. Et il n’a pas pu aller plus avant dans la réunion.

David : Je veux rebondir un petit peu sur Vénus parce que j’ai eu beaucoup de mal à trouver la moindre information au sujet d’une activité inhabituelle sur cette planète ou autour de cette planète.

Corey : C’est principalement une zone d’exclusion aérienne pour différents groupes du SSP.

David : Laissez-moi vous dire ce que j’ai entendu de mes différents initiés dont les témoignages corroborent le vôtre et nous partirons de ce point.

Premièrement, j’ai parlé de cela avec Pete Peterson, et au niveau de ce qu’il a besoin de savoir, c’est un point très important dont on doit se rappeler que ‘son niveau est celui des personnes directement concernées’, on lui a dit que cette planète était très chaude à cause de tous les nuages et que seul… qu’il y avait des développements là-bas de notre Programme Spatial mais que cela devait être réalisé par du personnel androïde à cause de la température trop étouffante.

Corey : Oui. Et bien, nous avons des bases qui flottent dans les nuages de Vénus.

David : Le ‘Nous’ du Programme Spatial ?

Corey : Le Programme Spatial.

David : Saviez-vous cela lorsque vous étiez chez les Gardiens Solaires ?

Corey : Oui. J’ai lu des choses sur ces infrastructures.

David : D’accord. Pouvez-vous nous en dire un petit peu plus sur ce qu’elles sont ? Ce qu’ils y font ?

Corey : Et bien, ils faisaient de la recherche. Elles étaient désignées comme des installations de recherches suspendues dans les nuages de Vénus. Il y en avait également sur le sol mais qui était plutôt construites comme les bases sous-marines à haute pression.

Aimeriez-vous entendre ce que Gonzales a dit… m’a rapporté qu’il avait vu ?

David : Oui. Oui.

Corey : Le vaisseau bus Anshar, Kaaree et lui-même…

David : Tout d’abord, quand vous a-t-il rapporté cela ? Ou bien est-ce Kaaree qui vous l’a dit ?

Corey : Ils m’en ont parlé tous les deux quand nous étions assis dans la…

David : Dans la Structure ?

Corey : Dans la Structure.

David : Bon. Que vous a dit Gonzales dans la Structure sur ce qui lui était arrivé?

Corey : Il a déclaré être entré dans l’atmosphère de Vénus et…

David : Était-il dans le vaisseau bus Anshar?

Corey : Oui.

David : D’accord.

Corey : Ils sont entrés dans l’atmosphère de Vénus et quand ils sont arrivés dans la zone où les nuages s’éclaircissaient, soudain ces hologrammes ont en quelque sorte pfiou, pfiou, au-dessus de ces différentes zones. Et il y avait ces…

David : Je ne comprends pas ce que vous voulez dire par ‘pfiou, pfiou’.

Corey : Et bien, ils ont simplement… Ils ont disparu.

David : Les hologrammes ont disparu?

Corey : Oui, des hologrammes comme un camouflage qui couvrait…

David : Alors que voyez-vous sans ces hologrammes… avec les hologrammes en place cela ressemble à une planète normale, ordinaire et aride ?

Corey : Simplement de la géologie.

David : D’accord.

Corey : Il pouvait voir ces très, très grands blocs en forme de H, ils sont descendus et sont allés à l’intérieur de Vénus. Ils ont voyagé sur une courte distance avant d’atterrir dans une caverne. Et celle-ci était un avant-poste de travail. Alors…

David : Pour qui?

Corey : Pour la Race des anciens Bâtisseurs. C’était de la technologie des Anciens Bâtisseurs.

David : Donc la Race des Anciens Bâtisseurs n’est pas partie.

Corey : Et bien, la technologie fonctionnait toujours.

David : Waouh!

Corey : Oui. Après avoir atterri et débarqué du vaisseau, on lui a dit d’attendre à l’entrée – et non pas de venir. Kaaree et deux autres personnes, probablement les pilotes, sont entrés dans la zone voûtée d’où il ne pouvait voir que quelques morceaux de l’angle d’une structure vitrée qui montait. Il n’a pas pu voir le reste de la structure.

Et ils sont entrés à l’intérieur…

David : Était-ce d’une taille colossale?

Corey : D’une taille colossale.

David : Waouh!

Corey : Pendant que Gonzales attendait dans la pièce où ils avaient atterri, il les regardait. Ils sont entrés et soudain le… tout s’est éclairé. La vitre est devenue plus sombre et tout un tas de symboles a fait son apparition, jusqu’en haut du… comme une charpente en forme de A, je suppose, montant comme cela. Et les symboles ont commencé à apparaître.

Un des symboles qu’il ait pu voir ressemblait à un E à l’envers avec un petit G sur le dessus.

David : Hum.

Corey : Un symbole qu’il n’avait jamais vu auparavant. C’est celui qui l’a le plus marqué. Les autres étaient assez petits et ils – ‘ftt, ftt’ – apparaissaient et disparaissaient, tout le long de cette chose.

David : Et comment tout cela s’assemble-t-il avec toutes les données intéressantes que Gonzales avait déjà vues ?

Corey : C’était un élément important.

David : A-t-il été époustouflé par ce qu’il a vu ?

Corey : Oui. Personne n’avait entendu parler d’une technologie de la Race des Anciens Bâtisseurs en état de marche ou d’une qui n’aurait pas été détruite ou qui aurait été visitée et récupérée.

David : Mais il semblerait que cela ait été protégé par des hologrammes très actifs. Cela n’a pas été écrasé par des météorites. Cela fonctionnait plutôt bien.

Corey : Exactement.

David : Donc, il était époustouflé. Cela l’a rendu dingue.

Corey : Oui. Il était très enthousiaste.

David : Mais vous étiez supposé être là-bas avec lui, n’est-ce pas ?

Corey : C’est exacte.

David : Sauf qu’il a joué ce jeu douteux où il ne vous a pas invité.

Corey : Tout à fait.

David : Qu’est-il arrivé ensuite? Il voit tous ces symboles sur le mur.

Corey : Il a vu… Vous savez, les trois Anshars sont revenus, et Kaaree lui a dit qu’on refusait de… et il pouvait voir l’être avec lequel ils avaient conversé.

David : A quoi ressemblait-il?

Corey : De la distance où il était, c’était un être totalement blanc portant des vêtements blancs et qui mesurait entre 3 et 4 mètres. C’est… vous savez, il a dit qu’il… Il avait une tête avec un nez très intéressant qui lui rappelait les têtes de l’île de Pâques

David : Oh, comme les Moais.

Corey : Oui, c’était assez similaire mais pas complètement.

David : Hum.

Corey : Donc, il était très enthousiaste. Et les Anshars sont revenus vers lui et Kaaree lui a dit qu’il n’entrerait pas dans l’installation, ou l’avant-poste, parce que le gardien avait dit qu’il… ou ils l’ont appelé la sentinelle.

La sentinelle a dit que Gonzales manquait d’humilité.

David : D’accord. Je pense que beaucoup de gens peuvent être confus à ce stade parce que vous nous aviez dit que le peuple de la Race des Anciens Bâtisseurs était partie depuis longtemps.

Corey : Hummm.

David : Et qu’ils avaient laissé derrière eux tout un tas de ruines, comme ces petites tablettes qui peuvent créer un champ statique dans lequel vous parcourez 10 000 ans.

Maintenant, vous nous dites qu’il y a un être qui ressemble à un Moai de l’île de Pâques mesurant 3 mètres et qui est toujours là-bas depuis 2 milliards d’années ?

Corey : Oui, mais il semblerait que cela soit une matérialisation ou une projection de l’avant-poste.

David : D’accord. Comme la projection holographique de nuages et les projections des symboles.

Corey : Tout à fait.

David : Il se peut que cela n’ait pas été un être vivant…

Corey : Oui, cela n’était pas…

David :… comme une sorte de…

Corey :… un être de chair et de sang…

David : … un dépositaire très high-tech de…

Corey : Projection.

David : Waouh!

Corey : Après cela, ils sont partis. Et il a encore fait cavalier seul, je veux parler de ce qui s’est passé aux alentours de Saturne. C’était une très courte non-réunion parce qu’on lui a dit à nouveau qu’il manquait d’humilité et on lui a refusé l’accès.

David : Cela aurait dû être une réunion avec la Super Fédération et cela avait-il lieu au même endroit ?

Corey : Non. C’était dans une station totalement différente qui était une réplique exacte de la station où la Super Fédération s’était rencontrée. Mais celle-ci n’était pas… La seconde était à l’extérieur de Saturne, pas de Jupiter.

David : Oh. Vous étiez sensé être là-bas avec lui et d’une certaine façon, il vous a doublé.

Corey : Oui. Et dans ce lieu, ils ont demandé à me rencontrer sous le nom qu’ils (les Aviens Bleus) m’ont donné.

David : D’accord. Maintenant,… et je sais que vous ne pouvez pas nous le dire, et je le respecte. Les Aviens Bleus ont uniquement parlé à l’Alliance du SSP à travers vous…

Corey : Et Gonzales…

David : Et à travers Gonzales. Maintenant, il vous met hors jeu. Mais est-ce que ce sont les Aviens Bleus qui lui ont demandé de vous mettre hors jeu ou a-t-il pris cette décision tout seul.

Corey : Il l’a pris seul. Il était dans un état réactionnaire.

David : Certainement. Donc, ces deux réunions n’ont pas eu lieu. Passons à la partie suivante de l’histoire. Que se passe-t-il à ce stade ?

Corey : Il a été ramené dans la ville des Anshars. Et c’est juste après qu’il a officiellement abusé de leur hospitalité et il a été renvoyé dans une base de la Ceinture de Kuiper.

Et c’est là qu’il est resté en tant que… jusqu’à ce qu’il… On m’a dit qu’il était parti pour des soins de guérison avec le groupe des Mayas.

David : C’est intéressant parce que je me souviens que lorsque vous étiez encore en bons termes, il vous avez prévenu qu’à un certain moment vous pourriez ne plus le voir.

Corey : La façon dont il l’avait déclaré c’était comme s’il allait disparaître et ne plus… et je n’ai pas eu l’opportunité de lui dire au revoir, que je comprenais pourquoi il partait…  C’était son tour d’aller avec le groupe des Mayas pour des soins de guérison – avec la technologie de guérison qu’ils possèdent.

David : C’est un peu triste que cela se soit terminé de cette façon. Gonzales et vous étiez des amis et ensuite, il vous a pratiquement planté un couteau dans le dos. Je pense que beaucoup de téléspectateurs qui regardent cette émission, pourraient avoir vu Gonzales comme étant quelqu’un de bienveillant. Ils l’ont vu comme un héro. Ils l’apprécient.

Corey : Je l’apprécie. Je veux dire, il était… dans un état qui avait été déclenché, vous savez, il était contrarié.

David : Avait-il… Je ne sais pas si vous pouvez nous dire cela, mais je suppose que depuis qu’il a été dénoncé et qu’ils savent qui il est, je veux dire, a-t-il de la famille sur Terre ? Avait-il… A-t-il perdu des personnes qu’il aimait ?

Corey : Il m’a dit qu’il n’avait pas de famille, mais plus récemment il m’a dit qu’il y avait des personnes auxquelles il tenait et pour lesquelles il était inquiet.

David : Hum.

Corey : Mais il ne m’a pas donné d’informations spécifiques au sujet des personnes proches de lui.

David : Vous nous avez dit qu’il avait ce travail important de liaison entre l’Alliance de la Terre et qu’il était d’une importance capitale dans tout le plan de l’Alliance du SSP afin d’avoir une divulgation totale sur Terre.

Corey : Oui.

David : Il ne vous a apparemment pas pardonné ce qui lui était arrivé.

Corey : Oui, il… Un de ses amis et collègues a été tué et un autre a disparu, et il a été dénoncé et il ne pouvait plus faire son travail.

David : Vous nous avez dit précédemment qu’il y avait eu une coupure dans la communication entre l’Alliance du SSP et la Terre. Vous avez mentionné dans l’épisode précédent quelque chose de très fascinant que je n’avais pas compris avant que nous le filmions, c’était que toutes ces choses qui étaient faites, devaient être faites secrètement.

Corey : Oui. Une certaine part est faite secrètement mais ils en font également beaucoup ouvertement. Ils ont au l’autorisation de se poser au LOC (Centre des Opérations Lunaires). Vous ne pouvez pas tout simplement  atterrir au LOC et débarquer un groupe de gens et aller dans une salle de réunion.

David : Tout à fait.

Corey : Donc, ils… Jusqu’à ce qu’ils soient dénoncés, ils avaient beaucoup plus de facilités, je suppose, à se déplacer.

David : Alors ce que vous faites…

Corey : Pendant ce temps, les Anshars travaillaient activement afin d’obtenir une réunion avec la Super Fédération, les Dracos et d’autres groupes qui avaient signé ce qu’ils appellent les Accords de Mahomet et qui les autoriseraient à interagir plus ouvertement avec les humains.

Tous les signataires de ce traité doivent être d’accord pour le modifier.

David : Ce qui implique que les bons et les mauvais groupes doivent signer un traité les uns avec les autres ?

Corey : Tous les groupes présents dans le système solaire étaient en compétition et avaient des ordres du jour différents. Ils étaient jusqu’à… on suppose que juste après la ratification des Accords de Mahomet, ils sont apparus aux gens et ont eu ouvertement des conflits dans le ciel.

Ce traité annonçait qu’il serait permis à l’humanité de se développer ouvertement par elle-même et que, seuls les leaders, seraient manipulés en secret comme des marionnettes.

David : Pourquoi pensez-vous qu’à la fois les bons et les méchants puissent être d’accord pour signer quelque chose comme cela?

Corey : Et bien, parce qu’ils avaient de sérieux accrochages. Ils se chassaient les uns les autres de différentes zones. Ils détruisaient l’expérimentation, l’expérience génétique des autres. C’était le chaos.

David : Ce traité a donc servi les deux côtés. Le jeu est devenu équitable. Les deux parties devaient faire leur travail secrètement. Ils ne pouvaient pas nous dire qui ils étaient. Chaque partie avait sa chance de décrocher la ceinture du titre qui est le contrôle de la planète et de l’humanité.

Corey : Oui. Et je…

David : Et l’ascension de l’humanité qu’elle soit négative ou positive.

Corey : J’ai également ressenti de façon intuitive que cela impliquait peut-être de partager la planète en territoires.

David : Je vois. Maintenant, passons à ce qui s’est passé ensuite.

Corey : Ensuite, j’ai eu une autre série de, j’imagine, ce que nous nommerons des appels de conférences éthériques, avec Kaaree.

David : Dans la Structure ?

Corey : Dans la Structure. Au cours de l’une d’entre elles, elle m’a dit que je devrais être prêt à avoir cette réunion que j’étais supposé avoir sur Vénus pour visiter l’ancien avant-poste.

David : Oh !

Corey : Et très rapidement après cela, je ne suis pas certain du temps écoulé, j’étais… Je suis allé me coucher dans mon lit. Je commençais juste à m’endormir quand il y a eu un flash. J’étais confus. J’étais toujours allongé dans une sorte de lit. Je me suis assis et je… j’ai senti dans l’atmosphère… que j’étais dans un lieu différent.

Et Kaaree était là. Et elle m’a dit…

David : Et là, vous n’êtes pas dans la Structure. C’est réel.

Corey : Non. C’est réel.

David : D’accord.

Corey : Elle m’a dit, “Il est temps pour nous de nous mettre en route pour l’avant-poste.”

David : Waouh!

Corey : Nous avons embarqué dans un bus Anshar différent car il avait des sièges de couleur différente. L’un d’entre eux avait des sièges couleur bleu-ciel et celui dans lequel nous étions, avait des sièges couleur bordeaux.

David : Hum.

Corey : Et il était un peu différent parce qu’il y avait deux sièges de ce côté, et il y avait, comme une sorte de canapé enveloppant qui allait… au lieu d’y avoir des sièges de l’autre côté.

David : A quel point cela était-il futuriste par rapport à tout ce que nous construisons sur Terre ?

Corey : Il n’y a rien que vous allez regarder et dire, “C’est le compartiment moteur. C’est de là que provient la poussée.”

Il y avait des fenêtres qui parcouraient tout le long vers l’arrière et au-dessus et également dans la zone en forme de carré sur le devant. Et c’était… Tout était blanc. Et cela semblait être fait avec un matériel très fin. Quelque soit ce qui était entre nous, la cloison, entre nous et ce qui était à l’extérieur du fuselage de l’appareil, c’était très fin.

David : D’accord. Donc, vous avez ce flash et vous vous retrouvez à l’intérieur de cet appareil dans un lit.

Corey : Non. Il nous a fallu embarquer. Nous avons dû quitter une pièce et ensuite marcher une petite distance jusqu’à la zone de contrôle aérien et embarquer dans l’appareil.

David : Oh. Est-ce que cette pièce ressemblait à d’autres précédemment vues dans l’Intra-Terre ?

Corey : C’était une pièce blanche.

David : Et vous avez traversé un portail? Comment êtes-vous sorti d’ici ?

Corey : Et bien, nous… de la même façon. Nous avons traversé le tourbillon bleu.

David : D’accord.1_Venus_and_Pencil_Craft

Corey : Nous sommes sortis de l’atmosphère et nous nous sommes dirigés vers Vénus. Elle m’a dit, “Nous allons sur Vénus dans l’ancien avant-poste.” Et dans ce vaisseau le voyage a été très court. Je ne peux même pas… Nous avons parlé un petit peu et soudain, nous y étions en l’espace de quelques minutes.

Nous nous sommes arrêtés assez loin. Vous savez, Vénus était à peu près de cette taille. [Corey montre un cercle de 25 centimètres de diamètre avec ses mains.] Et il y avait tous ces très longs, ces vaisseaux de plusieurs kilomètres de long et qui étaient très étroits, presque comme des crayons. Ils avaient ce qui ressemblait à de la peinture rouge décolorée à l’arrière et sur l’avant en forme de cône.

Il y avait dessus… des sortes d’ornements et de décorations décolorés, que je ne comprenais pas, tout près du cockpit. Ils pointaient vers Vénus avec l’arrière de leurs vaisseaux relevé, vous savez, dans l’espace, et ils étaient simplement garés là.

Et immédiatement, il y a eu un de ces grands vaisseaux qui est venu se mettre devant nous pour nous bloquer la route. Je n’ai rien entendu,… Vous savez, il n’y avait pas de bavardages à la radio.

David : Donc, vous n’avez pas la moindre idée de qui étaient ces gens…

Corey : Non.

David :… ou d’où ils venaient.

Corey : Et on ne m’a rien dit.

David : Waouh!

Corey : Et elle a dit, “Nous avons besoin d’un moment. Il y a…” C’était, je suppose, ce que nous appellerions, un conflit dans la programmation.

David : Ha, ha, ha.

Corey : Donc, nous sommes assis là et elle a commence à… nous avons discuté un petit peu. Et ensuite, elle était… en train de… comme si elle commençait à me préparer à ce que j’étais sur le point d’entendre.

Elle m’a également informé au sujet de la réunion… si cette réunion été approuvée, à quel moment elle se déroulerait, toute la logistique – entre la Super Fédération et tous les groupes qui sont les signataires de l’Accord de Mahomet ou quelque soit le nom qu’ils lui donnent.

David : D’accord.

Corey : Et elle a commencé à me raconter certaines des choses que les Dracos avaient déclaré. Ils ont déclaré qu’il y a des millions et des millions d’années, c’était le lieu de leur expérimentation génétique et que d’autres groupes étaient venus d’un autre système solaire et leur avait détruit leurs colonies et il y avait quelque chose… qu’il y avait trois races perdues et ils en étaient contrariés.

David : Vous nous avez dit que les Dracos s’étaient seulement montrés après l’explosion de la Super Terre il y a 375 000 ans.

Corey : Tout à fait. Tout à fait. Elle a dit que c’était le discours qu’ils mettaient en avant, que la Terre était à eux et l’avait toujours été.

Et elle commençait vraiment à entrer dans ce sujet quand elle s’est arrêtée et m’a dit, “Nous devrons revenir une autre fois.”

David : Quelles étaient ces trois races perdues ?

Corey : Je ne sais pas.

David : D’accord.

Corey : Je ne sais pas.

David : Mais ils sont… les Dracos déclarent qu’ils les ont fait, ou qu’ils sont nés ici ? Était-ce leur laboratoire ?

Corey : Qu’ils étaient nés ici. C’est tout ce que j’ai pu apprendre de Kaaree avant que, vous savez, que nous repartions. Et…

David : Donc ces vaisseaux vous ont fait faire demi-tour.

Corey : Tout à fait.

David : Vous n’avez pas pu poursuivre la mission.

Corey : C’est exacte.

David : Maintenant, quel est l’autre élément notable qui vous soit arrivé dans cette histoire ?

Corey : Et bien, lors de la conversation, j’ai été… Je parlais du fait que les choses étaient assez tendues entre l’Alliance du SSP et moi et qu’on m’avait dit que je n’avais pas grand-chose à leur offrir, vous savez, que je… que la seule chose que je pouvais leur offrir était de faire des boulots étranges et de travailler pour eux.

Elle a dit que cela allait bientôt changer parce que j’allais les accompagner pour un vol de reconnaissance. Et j’ai dit, “D’accord.” Et nous avons repris la direction de la Terre.

Nous avons volé dans l’atmosphère, au même endroit où nous étions entrés et sortis. Et nous descendions à une vitesse impressionnante. Je pouvais voir un vaste territoire. Je ne voyais pas ce que c’était parce que c’était très nuageux et sombre.

David : Hum.

Corey : Nous sommes descendus. Et aussitôt après avoir atteint la surface de l’eau, j’ai pensé que nous allions, ‘pfft’, entrer dans l’eau.

Nous nous sommes redressés parallèle à l’eau et la vitesse a augmenté. Soudain, j’ai commencé à voir partout… ce qui ressemblait à des cubes de glace les uns à côté des autres, presque comme si on pouvait marcher sur eux. Des tonnes de glace. Et…

David : Vous ne voulez pas vraiment dire des cubes. Vous parlez d’icebergs.

Corey : Tout à fait.

David : Oui.

Corey : Mais nous sommes passés devant très rapidement.

David : D’accord.

Corey : Et elle m’a dit, “La Technologie de ce vaisseau est particulièrement intuitive. Ne vous perdez pas dans les détails.” [David regarde Corey avec un regard interrogateur.] Oui, j’ai eu le même regard, je pense. Ha, ha, ha.

Elle l’a dit juste avant que nous foncions droit vers un énorme mur de glace, comme une plate-forme de glace. Et nous foncions droit dessus rapidement.

David : Waouh !

Corey : Et nous avons traversé ce qui semblait être une sorte d’hologramme. Aussitôt que nous sommes passés à travers, nous avons vu une caverne où le plus grand des vaisseaux que nous avions pouvait traverser et avoir encore l’équivalent de deux ou trois fois sa taille jusqu’au plafond de cette voûte.

Mais il y avait toute cette, je suppose, vapeur. C’était vraiment brumeux.

David : D’accord.

Corey : A l’entrée, cette sorte de brume sortait. Et nous nous sommes dirigés directement à l’intérieur de ce cube de glace. Et nous volions et il y avait des zones… et tout ce que vous pouviez voir c’était de la glace. Mais ensuite, on pouvait voir comme des petits morceaux de roches affleurés. Nous avons fait plusieurs kilomètres avant que les choses commencent à s’étaler et à s’ouvrir.

Ensuite, nous avons volé au-dessus de l’eau. Nous volions sous… sur l’eau mais sous la glace. Et nous sommes arrivés au-dessus de cette petite région insulaire qui avait un petit avant-poste – cela ressemblait à une ville industrielle mais sans la ville. C’était petit.

Nous avancions toujours à vive allure. Et brusquement, nous sommes… il y avait une terre au-dessous de nous. Je n’ai pas pu la voir très clairement car il faisait sombre. Nous sommes arrivés dans une autre région et nous avons commencé à voir de la lumière, beaucoup de lumière devant nous.

Et elle pénétrait et se reflétait dans tout ce dôme géant de glace au-dessus de nous.

David : Hum.

Corey : Il y avait des étendus d’eau d’où sortait de la vapeur d’eau. C’était apparemment très chaud. Je pouvais… Il y avait des arbres qui semblaient de cette grandeur [Corey montre une distance de 10 centimètres avec ses doigts.] qui ressemblaient…  qui avaient des aiguilles de pins. Mais il faisait si sombre que je ne pouvais pas les voir clairement.

Nous avons fait un virage autour de la montagne… et il y avait ces pics rocheux qui sortaient du sol et disparaissaient dans la glace, le plafond de glace. C’était étrange.

Il semblait évident… que cette glace de poche ou ce petit igloo sous la glace, avait été créé par l’activité thermale. Nous étions dans la zone nord-ouest de l’Antarctique.

Et ensuite, nous sommes arrivés au-dessus de la première très grosse ville industrielle que j’ai vue là-bas. On pouvait… Cela ressemblait… A un moment, elle avait cette taille, [Corey montre une distance de 25 centimètres entre ses mains.] et ils l’ont agrandi [Corey écarte ses mains aussi grand qu’il le peut.] avec le temps.

2_Antarctica_city

Au beau milieu de cette zone, il y avait ces énormes blocs en forme de H brisés et cassés.

3_shattered_H_blocks

David : Donc, les blocs en H étaient tels que ceux que nous avons vu au Pérou à Pumapunku ? Dans cette même idée ?

Corey : Sauf que certains étaient pris dans la glace et partiellement visibles. Certains d’entre eux avaient juste un coin qui pointait dehors. Il y avait partout des morceaux brisés de ces blocs en H. Ils étaient très, très grands. Très grands.

David : Vous nous avez dit auparavant qu’à l’origine l’Antarctique était un monde habité et qu’il y avait eu une sorte de réalignement de l’axe de la Terre, un mouvement physique de la Terre dans l’espace qui l’a amené à devenir le Pôle Sud, causant ainsi le déluge Atlante. L’eau qui est arrivée a rapidement gelée et s’est transformée en glacier.

Corey : Tout à fait.

David : Donc, c’était des ruines datant d’avant cela.

Corey : Tout à fait.

David : D’accord.

Corey : Et évidemment à un certain stade elles ont été écrasées par la glace.

David : Hum.

Corey : Nous avons vu autre chose, il y avait tout un tas de grands vaisseaux en forme de triangle… je ne pourrais pas dire s’ils planaient au-dessus du sol ou s’ils étaient garés sur le sol à cause de la lumière.

4_Antarctica_base_with_ships

C’était plutôt bien éclairé par toutes les lumières industrielles qui se reflétaient dans la glace.

Pendant que nous la survolions, nous avons vu deux sous-marins de type conventionnel et quelques-uns des très grands sous-marins noirs. Il y avait des grues sur des sortes de voies ferrées positionnées afin de procéder au déchargement d’une partie du sous-marin noir dont la forme presque comme un œuf qui glisse vers l’arrière permet d’en exposer l’intérieur. Ils étaient en train de décharger.

C’est à ce moment là que je me suis demandé combien d’avant-postes il y avait ? S’il y avait quoi que ce soit sous le sol ? Que… Vous savez, j’ai commencé à penser à toutes ces choses. Et brusquement, tout est apparu… Je veux dire, comme des présentations holographiques et qui ont commencé à apparaître tout autour.

Ce dont je n’ai pas parlé, est que lorsque nous sommes entrés dans la caverne, le plafond et le plancher du vaisseau sont devenus transparents.

David : Oh waouh !

Corey : La vue était incroyable. L’arrière des fauteuils était transparent. On pouvait voir à travers eux. Si vous regardiez derrière vous, vous pouviez voir l’espace bordeaux où les gens s’assoient. Mais si vous regardiez devant, c’était tout simplement… vous pouviez tout voir.

David : C’est dingue!

Corey : Oui!

David : Elle vous avez dit que c’était un vaisseau intuitif.

Corey : Tout à fait. Donc, toutes ces données digitales ont commencé à jaillir et j’ai commencé à les regarder et j’étais comme, “Attendez, je dois voir, vous savez, ce que je suis supposé voir.” Elle m’a dit de ne pas me laisser prendre au jeu avec toutes ces données.

David : Ah.

Corey : Je ne comprenais pas vraiment tout ce que je voyais – tout ce qui jaillissait. J’ai vu une sorte de carte de la zone où nous étions et j’ai vu deux grandes zones et quatre plus petites zones d’avant-postes.

5_map_of_settlements_in_Antarctica

Nous sommes passés sur cette ville industrielle et il a fait sombre à nouveau. Puis, soudain, nous étions au-dessus d’une baie. A l’extrémité de la baie, il y avait ce qui ressemblait à… qui était une autre ville qui a jailli de la carte pour moi.

Et j’ai pensé que nous nous dirigions vers elle mais nous nous sommes arrêtés au-dessus de l’eau. J’ai levé les yeux et j’ai vu cet immense… La glace faisait environ entre 60 et 90 mètres de haut au-dessus de la surface de l’eau dans la plupart des zones mais dans cette baie, la glace mesurait entre 150 ou 180 mètres. Elle était beaucoup plus haute.

David : Le plafond était plus grand.

Corey : Le plafond était plus grand.

David : Oui.

Corey : Il y avait ce grand trou, vous savez, entre 20 et 30 mètres de large qui montait et descendait en biais au-dessus de nous. Il était énorme… et c’était là apparemment que sortait toute la chaleur thermale ou…

David : Hum.

Corey : Donc…

David : Le volcanisme souterrain est à l’origine de cet igloo.

Corey : Oui et il y avait… Oui, il y avait tout un tas d’activités volcaniques là-dessous.

David : D’accord. D’où toute la vapeur que vous avez vu.

Corey : Oui. Oui. Donc, nous nous sommes arrêtés dessous. Et j’ai pensé que nous allions monter en flèche à l’intérieur. Mais au lieu de cela, “ftt”, nous sommes entrés dans l’eau, comme un plongeon à plat, mais avec seulement un “pfiou” dans l’eau. Et nous étions sous l’eau. Il faisait sombre. Il faisait noir comme dans un four.

Vous savez, nous voyagions sous l’eau. Et soudain, nous sommes entrés dans une sorte de zone caverneuse qui était évidemment le point d’entrées et de sorties de tous ces sous-marins.

David : Hum.

Corey : Et nous… Je ne sais pas jusqu’où nous avons continué dans cette voie. J’ai vu deux ou trois de ces sous-marins avec une longue ligne de bulles minuscules derrière eux et la lumière sur l’avant. C’était un rift évidemment.

6_huge_arch

Le rift = fissure, crevasse a commencé à suivre une courbe et nous avons voyagez le long de cette courbe et alors nous avons vu cette énorme voûte qui était, je veux dire, je ne sais pas… C’était si grand. Et… qui avait fait cela, un rift faisait une courbe dans cette direction et la voûte était le point de connexion de deux rifts, ou de tunnels. C’était ancien.

7_lower_part_of_arch

David : Qu’est-ce que c’est que ces petites choses noires au fond ?

Corey : Ce sont les sous-marins noirs géants qui… Cela montre à quel point cette zone était grande.

David : Waouh !

Corey : Elle était gigantesque.

David : Et cela a été bâti par quelqu’un il y a très longtemps ?

Corey : Un ancien groupe. Un ancien groupe a bâti cette grande, cette gigantesque voûte. Je veux dire, il y avait des fissures… et c’était une très belle voûte. Il y avait des fissures et des endroits où, des morceaux étaient déposés au fond – s’étaient séparés.

Nous nous sommes dirigés vers cela. J’ai pensé que nous allions revenir à la base des Anshars et alors, nous sommes montés en flèche à travers le rift de cette caverne et nous avons jailli de l’océan dans… où se trouvait le tourbillon bleu. Et nous sommes revenus.

David : Hum.

Corey : Nous étions au centre de commandement aérien (une zone de la ville des Anshars dans l’Intra-Terre). Et c’était la fin de tout cela.

David : A quelle époque pensez-vous avoir fait ce voyage ? Vous en souvenez-vous avec précision ? Était-ce en avril 2016 ou en mars ?

Corey : C’était à la fin du mois d’avril, début mai.

David : D’accord. Je me souviens avoir eu un briefing avec vous le 27 avril, d’après mes notes, et vous aviez commencé à avoir des briefings très désagréables. En fait, vous avez mentionné, me semble-t-il, qu’à ce stade vous en aviez eu huit ou neuf.

Corey : Tout à fait.

David : Et c’est la première fois que vous m’avez rapporté que je ne faisais pas vraiment un bon travail et que nous avions de graves problèmes avec les gens de l’Alliance.

Corey : Et bien, toutes ces expériences, toutes ces informations que nous partagions, étaient des renseignements que l’Alliance du SSP et les Anshars avaient déclaré… il était critique de transmettre ces informations au public parce qu’il y avait également des personnes qui attendaient ces renseignements dans l’Alliance de la Terre et ils voulaient les leur donner. Et également à cause d’autres opérations en cours, c’était une période critique.

David : Et je suppose qu’avec la perte de Gonzales, ils n’avaient plus dorénavant les moyens de communiquer les renseignements hormis à travers vous et moi-même, en faisant ce que nous allons faire.

Corey : Exactement.

David : Que… Je sais ce que vous m’avez dit lors ce briefing du 27 avril, que vous aviez eu huit ou neuf réunions. Je n’avais pas vraiment cerné toute l’affaire et à quel point c’était moche. Mais commençons à en discuter maintenant.

Corey : Du début, ils m’ont dit que l’incident de mon interrogatoire chimique avait détruit mes relations avec eux et leur confiance en moi.

David : Et vous avez également dit que lors de votre réunion avec Gonzales autour de la table métallique, qu’il y avait ce type qui notait des choses sur des feuilles. Et ce type vous a contacté à nouveau.

Corey : Tout à fait.

David : Parlez-nous de lui, de tout ce vous pouvez dire et qui est sûre.

Corey : Tout à fait. Et bien, ce type était… C’était un individu très, très désagréable. Il s’est présenté à moi en disant, “Vous pouvez m’appeler le Bagarreur.” Il a dit, “Je suis envoyé quand il y a des éléments qui sont peu performants ou qui ne font pas ce qu’ils sont supposés faire.”

Et il a dit que pour regagner leur confiance, ils voulaient que je fasse ce qu’ils appellent un débriefing chimique.

David : Waouh !

Corey : Oui. Et si j’avais su à quoi je m’engageais, j’aurais dit non.  C’était juste un euphémisme pour un autre interrogatoire chimique. Une fois que j’ai eu accepté, ils voulaient savoir s’ils pouvaient tirer quoi que ce soit sur le fait que je les avais trahis, inconsciemment trahis. C’est…

David : Ils étaient inquiets de savoir, dans le brouillard des combats, si vous étiez compromis et combien d’informations vous aviez révélé.

Corey : Tout à fait.

David : Mais comme vous étiez amnésique, vous n’alliez pas nécessairement vous en souvenir. Ce qui signifiait que l’ennemi avait une arme qu’ils peuvaient utiliser contre eux.

Corey : C’est de cette façon qu’ils me l’ont présenté.

David : D’accord.

Corey : Donc, j’ai accepté. Ce débriefing chimique était… C’était affreux. Les produits chimiques brûlaient. Et je… c’est un peu le brouillard pour moi. Mais le… Ce qui était le plus stressant pour moi était la façon dont le Bagarreur me traitait. Il me traitait avec un parfait dédain, il m’a dit que je devais suivre la même ligne de conduite que Gonzales et commencer à reprendre certains travaux de Gonzales sur le terrain.

Si je le faisais, ils me donneraient plus de support matériel et technologique afin de m’aider avec mes soucis physiques. Ils s’occupent des personnes qui sont passés par la procédure de ‘retour-20 ans en arrière’ que j’ai traversée, avec tout les problèmes que cela entraînent au niveau ophtalmologique, neurologique. Il a commencé à faire la liste de toutes ces choses.

Il a dit, “Vous savez, vous devriez porter des lunettes de soleil en plomb étant donné l’état de vos yeux.” Il a tout simplement agité une carotte sous mon nez.

David : Quand vous dites des ‘supports matériels’, cela signifie qu’ils vous offraient d’avoir éventuellement un travail très bien payé.

Corey : Non, c’était plus comme les fonds opérationnels de Gonzales.

David : Ah ! D’accord. Donc, ce n’est pas une grosse somme d’argent mais cela aurait été de l’argent tout de même.

Corey : Oui.

David : Nous pourrions nous dire, “Et bien, attendez une minute, là je suis confus. C’est l’Alliance. Ce sont les gentils. Pourquoi traitent-ils Corey de cette façon?”

Pourriez-vous nous parler de cela?

Corey : Et bien, vous savez, ils… Ils ont… Ils sont issus des programmes de la Cabbale. Alors, vous savez, ce sont des individus cassés. Ils sont… Ils veulent apporter toute cette technologie et la divulgation à l’humanité mais ce sont tout de même des personnes cassées.

Et avec tout ces nouveaux influx d’énergie galactique qui nous parviennent par l’intermédiaire du soleil et qui sont amorties par les sphères, on voit beaucoup de gens avec des comportements bizarres. Et ils n’en sont pas immunisés.

David : Tout à fait. Alors, cette augmentation des vibrations entraîne, comme vous me l’avez dit hors caméra, des heures de démence. Les gens agissent de façon plus folle. Ils sont émotionnellement agités. Vous avez aussi mentionné que leur karma, leur vieux karma venait à leur rencontre.

Corey : Tout à fait. Les gens sont enfermés dans des cycles karmiques jusqu’à ce qu’ils aient appris ce qu’ils ont besoin d’apprendre et accomplis ce qu’ils ont besoin d’accomplir.

David : Pourquoi vous ramène-t-il (le Bagarreur) encore et encore ?

Corey : C’est une question d’intimidation et de pression afin que je devienne leur atout.

David : Quand vous m’avez enfin briefé le jour avant que je commence à parler à Contact dans le Désert, vous m’avez également raconté certaines choses assez choquantes qui laisserait supposer qu’ils essayaient de vous faire chanter, au sujet de faisceaux qui visaient votre maison et ma maison.

Corey : Tout à fait. Ils ont dit…

David : Parlons de cela pendant un instant.

Corey : Ils ont dit qu’ils pourraient nous aider vous et moi avec de la technologie montait autour de nos maisons et visant nos chambres à coucher, nos… où nous dormons et ce qui interfère avec nos rêves et notre capacité à avoir des pensées cohérentes et ce genre de choses.

David : En fait, qu’ils pouvaient arrêter tout cela.

Corey : Tout à fait.

David : Mais ils ne vont pas le faire à moins que vous n’acceptiez ce travail.

Corey : Tout à fait. Je ne sais si cela était vrai ou faux. C’était seulement une personne manipulatrice, vous savez, c’est difficile à dire.

David : D’accord. Donc, vous me racontez cela et je ne réagis pas parce…

Corey : A peu près pendant six semaines.

David :… Je suis en plein milieu. Et cela vous rend fou parce qu’apparemment je… Je ne saisissais pas… Quand vous m’avez raconté cela vous étiez sous le coup de l’émotion. Vous n’avez pas dit grand-chose.

Je ne réalisais pas à quel point vous étiez sévèrement torturé et que cela reposait sur moi…

Corey : Oui.

David :… et ce que je faisais. Donc, le Bagarreur vous rencontre et son message et très, très mauvais.

Corey : Tout à fait. En fait, ils m’ont donné un ultimatum. Ils ont déclaré que la prochaine fois que nous aurions une réunion, ils attendaient de moi que je leur donne une réponse et si j’allais être un atout, ou un opérateur, pour eux ici sur Terre. En faisant cela, j’allais être totalement sous leur contrôle, entre leurs mains.

Je vous ai dit cela avant le… quand nous étions à Josua Tree. Et quand je suis revenu à la maison environ une semaine plus tard, j’attendais le jour où j’aurais la réunion afin de donner le message à l’Alliance du SSP, qui était que je refusais leur offre.

Et je savais que leurs réactions seraient très agressives et très pénibles.

Alors, j’étais assis là et j’attendais, et une Sphère Bleue est venue dans la pièce. Je n’en avais pas vu depuis un bout de temps. Elle est venue dans la pièce, a tournoyé, a fait les choses habituelles. J’ai indiqué que j’étais prêt et j’ai été emmené dans une Sphère Bleue devant Tear-Eir.

Derrière Tear-Eir, dans le fond, je voyais toutes les autres Sphères et il y avait une importante quantité de ce qui semblait être de l’énergie statique – comme de l’électricité entre eux. C’était très actif.

Et j’ai eu… J’ai conversé avec Tear-Eir, et il m’a dit qu’il avait communiqué par le biais de Gonzales que je n’allais pas accepter leur offre et qu’ils ne pourraient plus venir me chercher.

David : Et s’ils étaient venus vous chercher, qu’aurait-il pu se passer avec le Bagarreur ?

Corey : Je ne sais pas. Cela n’aurait pas été bon parce qu’il était très en colère que les renseignements ne soient pas sortis. Il était en colère pour plusieurs choses.

David : En colère contre moi également.

Corey : Oh, oui.

David : Je veux dire, vous m’avez rapporté certaines choses très inquiétantes me concernant.

Corey : Oui. Il était… Oui, il est seulement très… c’est une personne très en colère et cassée.

David : Donc, il semblerait que maintenant vous n’allez plus être enlevé par ce Bagarreur.

Corey : Tout à fait.

David : Mais cela signifie également que vous n’allez pas remplacer Gonzales.  Et ne vous avait-il pas dit que vous étiez le seul à pouvoir le remplacer ?

Corey : Tout à fait. Les Aviens Bleus, vous savez, ils ont transmis ce message par… le biais de Gonzales au Bagarreur. Ensuite, ils m’ont dit que je devais parler avec Kaaree et lui dire que cette grande réunion sur les Accords de Mahomet ne se déroulerait pas parce que les groupes associés avec les Dracos refusaient d’y prendre part. Donc, ils ne pouvaient y avoir de réunion sans tous les signataires.

On m’a également parlé de… Nous sommes sur le point de vivre beaucoup ‘d’heures de démences’ et que le SSP n’en est pas immunisé. Et la partie la plus étrange, vers la fin, ce sera quand les masses de population commenceront à avoir la visite des membres décédés de leur famille. Ce sera le grand signe. Ce sera… Cela va arriver en masse et ce sera le grand signe que le voile est devenu si fin que nous sommes sur le point de faire la transition.

David : L’ascension, en d’autres termes. Et ils vous ont dit… Je me souviens que vous m’avez raconté pas mal de choses que les gens qui s’intéressent aux OVNIs et qui regardent cette émission et attendent de voir, que ces choses arriveront bientôt…

Corey : Après ces…

David : … après que ces visions de fantômes en masse commencent à se produire.

Corey : Tout à fait. Donc, après cette réunion, j’ai été renvoyé chez moi dans une Sphère Bleue. Et ensuite, très rapidement, Kaaree m’a contacté par cet éthérique…

David : La Structure.

Corey : Oui, la Structure. J’étais réticent de lui dire que sa réunion avait été refusée, mais je l’ai fait et cela ne l’a pas découragé. Elle a dit qu’à la base s’était… le genre de choses qui était attendue. C’était l’ouverture des négociations. C’est principalement de cette façon que ces êtres négocient.

David : D’accord.

Corey : Et elle ne semblait pas du tout découragée ou abattue par cela.

David : Et cela nous amène à ce jour…

Corey : Oui.

David :… et ce qui vous est arrivé avant que nous filmions.

Corey : Oui.

David : Alors, à nouveau, Corey, je suis très heureux que vous n’ayez plus affaire au Bagarreur. J’étais très tourmenté quand j’ai découvert que mon inaction dans l’écriture de ces articles vous avez amené à être torturé. Et je l’ai dit, et j’ai demandé à ce qu’on leur dise, s’il-vous-plaît, prenez-moi à la place de Corey. Je ne voulais pas que vous traversiez tout cela. Aujourd’hui, nous sommes tirés d’affaire. Merci mon dieu.

Et nous diffusons ces informations. Et nous allons continuer à diffuser rapidement les informations parce que nous ne voulons pas qu’il vous arrive à nouveau des problèmes

Corey : Négatif.

David : Nous avons été tous les deux ‘inspirés’.

Corey : Oui, nous dirons ‘inspirés’.

David : Très bien. J’espère que vous tous, vous comprenez qu’il ne tient qu’à nous de nous diriger vers une divulgation totale. Vous en faites partie également. Nous avons besoin de vos efforts.

Cosmic Disclosure Ep 3-3 – Le projet Ubuntu présenté par Michael Tellinger

Michael Tellinger nous parle ici du Système Ubuntu, le nouveau système basé sur le partage et la collaboration et qui permet de n’avoir a travailler que 4 heures par semaine tout en gardant notre train de vie. Une révolution qui est en train de changer le monde.

Namasté

L’alliance de la terre (suite)

Cette fois-ci le dialogue porte sur le « comment » l’alliance de la Terre, ceux qui combattent la Cabale, négocie la divulgation sur les méfaits de la Cabale.

Que ce soit notre « fausse » histoire, les manipulations de l’humanité, sa mise sous contrôle, son empoisonnement (nourriture, eau et air…) en gros tous les méfaits de ses 0.01% qui nous contrôlent depuis si longtemps.

Ceux qui ont déjà entendu parler de « Divulgations » savent que les discutions portent sur une divulgation totale ou bien partielle (qui prendrait 100 ans).

Évidemment l’Humanité est chauffée au rouge depuis tellement longtemps que l’alliance croit qu’une divulgation partielle serait la meilleure solution et que dans le cas contraire chaque humain sur terre prendrait les armes dans un but de vengeance.

Pourquoi … La Peur !

L’Alliance de la Terre et la Cabale ont tous deux commis des actes tellement atroces et sordides qu’ils ont peur que les humains s’en prennent à eux.

Mais il y a là un énorme problème…

Un de reproche que tout un chacun peut faire à la Cabale c’est d’avoir pris l’Humanité en otage, d’avoir décidé pour elle, de nous avoir manipulé et fait souffrir.

Mais une divulgation partielle, il faut entendre ici lente, est encore une fois une manière de décider tous comme la Cabale de ce que les Humains doivent entendre ou pas, du comment ces Humains doivent entendre la vérité et quand ils doivent l’entendre.

C’est là faire une erreur monumentale…

En premier lieu, encore une fois décider à notre place n’est pas une bonne chose, car lors d’une divulgation (totale ou pas), l’humanité aura le devoir d’entendre, de comprendre et ensuite de pardonner pour reconstruire. Mais reconstruire tous ensemble…

Pas évident vous direz ?

Et bien non, n’oublions pas que depuis que la Cabale a pris le contrôle de l’Humanité et cela fait fort longtemps, l’Homme a évolué. Il y a des éléments que nous pouvons comprendre de nos jours que nos grands-parents n’auraient pas compris ni même accepté à leur époque.

De plus comme c’est le cas quand deux frères se font prendre occupés à se battre entre eux, on est toujours plus indulgents avec celui qui révèle la vérité.

Nous, Humains sommes vraiment en colère c’est vrai ! Mais une divulgation lente n’aurait pas pour effet de faire disparaître cette colère et le ressentiment actuel ne pourrait qu’augmenter. Nous vibrons vraiment très peu et cette divulgation au compte à goutte n’élèverait pas notre vibration en tant que Un, en tant qu’un peuple unis.

Il serait plus judicieux, à mon sens, de canaliser cette colère et de l’éliminer si on attrapait et jugeait tous les responsables de la Cabale. De plus ça serait un bon exercice pour instaurer un nouveau un système pénal sains et sur lequel cette vengeance deviendrait uniquement de la justice. Il ne faut pas oublier que après la Divulgation, il faudra que nous tous reconstruisons notre planète, notre civilisation, notre manière de vie et cela de manière saine.

Nous avons aussi un devoir vis-à-vis des générations futures, une Divulgation Totale pourrait être vu par nos enfants comme : « Le temps de l’éveil », le temps ou les Humains ont grandis et ou l’Humanité a décidé de prendre son destin en main.

Dans le cas d’une Divulgation Partielle, cette divulgation sera vue par nos descendants comme une autre période de mensonges, de tricheries ou les remplaçants de la Cabale on encore une fois décidé pour l’Humanité de ce qui était bien ou pas pour elle.

Prendre la place de la Cabale n’est pas la solution !

En effet, il faut que cette Cabale tombe et que ensuite que quelqu’un dit aux humains : « Et maintenant on fait comment ? Que voulez-vous pour votre avenir? » Mais comment décider si nous ignorons notre passé ?

L’alliance de la Terre à certes des choses à se reprocher, mais c’est toujours le cas lors d’une guerre. Et cette guerre a été menée pour nous libérer. Alors ou est le problème ? On ne condamne pas les libérateurs d’un oppresseur !

Encore une fois l’Alliance de la Terre ne voit que le conflit actuel mais ne comprend pas forcément que cette même alliance à un rôle à jouer avec nous pour la reconstruction qui vient.

Nous devrons tous ensemble reconstruire et avec nos libérateurs aussi…

Une divulgation lente, c’est juger que nous Humains sommes trop jeunes voir trop « cons » pour comprendre les faits et qu’il faut que quelqu’un prenne le contrôle des affaires Humaines à notre place pour notre bien-être.

Encore une fois, on ne remplace pas un dictateur par un autre car tout nouveau dictateur aura évidemment de bonnes pensées… au début !

A mon humble avis, il faut prendre les choses dans l’autre sens car pendant que les grands de ce monde discutent sur le comment divulguer sans trop perdre de plumes, les pauvres sont toujours pauvres, les malheureux sont toujours malheureux, les gens qui souffrent sont toujours en souffrance. (Sans parler de l’esclavage du travail !) Et oui…

dsfNous n’avons pas d’énergie libre pour subvenir à nos besoins, nous n’avons pas de réplicateurs pour donner de quoi manger à tous sur notre belle planète. Nous n’avons même pas de quoi nous soigner efficacement !

Et si demain nous voulions reconstruire, il faudra d’abord nettoyer la terre, la rendre de nouveau habitable et pour cela nous n’avons aucune technologie.

Donc la discussion sur la manière de divulguer, n’est réduite qu’à une simple question :

« On se libère de nos souffrances tout de suite ou on souffre encore 100 ans ? »

En conclusion je dirais juste ceci.

Une Divulgation acceptable, saine et positive pour notre avenir ne peut qu’être une DIVULGATION TOTALE et rien d’autre.

Si l’Alliance de la Terre fait une Divulgation totale, bien que difficile, l’histoire permettra de comprendre un jour les actes et de les pardonner.

Comme toujours j’espère que cet article vous aura plu. J’imagine qu’une personne faisant partie de l’Alliance de la Terre va lire ses mots et comprendre que ce message est un message d’amour envers l’Alliance. Que l’Humanité est prête à entendre, comprendre et enfin avancer…

Divulgation Cosmique – L’Alliance de la Terre

DW : Bienvenue à ‘’Divulgation Cosmique’’. Je suis votre hôte, David Wilcock. Nous sommes avec Corey Goode, l’initié des initiés et dans cet épisode nous allons aborder des sujets très intéressants concernant l’Alliance de la Terre qui s’oppose à la Cabale et où des gens sont sur le terrain en première ligne et essayent d’apporter la paix dans notre société… ou peut-être pas. Donc, c’est une chose dont nous devons discuter.

Corey, bienvenu dans cette émission.

CG : Merci.

DW : Quand les gens commencent à discuter en ligne de sujets tels que le 11 septembre, il y a des sentiments généralisés de paranoïa, de désespoir, de peur et de haine à l’encontre de la Cabale. Y a-t-il une opposition à la Cabale au-delà des blogueurs ?

CG : Absolument. Chaque ennemi qu’ils ont créé depuis des centaines d’années, chaque groupe qu’ils ont aliéné, chaque atrocité perpétrée contre ces pays depuis des centaines d’années, a finalement amené à un point où ils se sont tous rassemblés de manière informelle.

Ils ont tous leurs propres douleurs culturelles et je suppose que certains d’entre eux ont différents ordres du jour concernant les représailles qu’ils souhaiteraient voir exercer sur l’ennemi que nous nommons la Cabale. D’autres aimeraient peut-être voir juste quelques changements. Ils pensent qu’un gouvernement mondial est inévitable de toute façon et la Cabale voulait le faire de manière négative. Alors, pourquoi ne pas récupérer ce concept est le mettre en application de manière positive ?

En dépit des différentes idées et ordres du jour variés de ces groupes de l’Alliance, au sujet de ce qui devrait arriver à la Cabale une fois qu’on en sera venu à bout, ils ont mis de côté un grand nombre de leurs différents et se sont rassemblés dans un but commun : battre la Cabale.

Et c’est une des clés qui a rendu la Cabale si victorieuse. Elle est composée de plusieurs syndicats différents, avec des gens ayant des systèmes de croyances et des plans différents mais d’une certaine façon, ils ont trouvé un moyen de travailler ensemble. Les 0,01% ont trouvé un moyen de travailler ensemble afin de contrôler la Terre, même si la plupart d’entre eux ne s’apprécient pas du tout.

Donc, l’Alliance suit la même stratégie en s’alliant avec des gens qu’habituellement ils évitent et en formant une alliance de groupes disparates qui tentent de…, en fait, ils sont en train de renverser le système financier mis en place par la Cabale au cours des 100 dernières années, pour le remplacer.

DW : Alors, je pense que les gens qui enquêtent sur ce sujet, ont compris que la Cabale contrôle la banque centrale, qu’elle a corrompu ou compromis tous les leaders mondiaux et que ces leaders font l’objet de chantage, même les plus raisonnables et compatissants. Il y a une croyance très répandue qui dit que la Cabale a infiltrée chaque pays et chacune des couches de la société. Donc, que dites-vous à ces personnes qui entendent parler d’une alliance et qui disent :’je n’y crois pas.’

CG : Et bien, il y a une alliance et il est vrai que la Cabale est passée ‘maître’ dans l’art de l’infiltration. En fait, ils ont infiltrés des parties de l’Alliance de la Terre. Et vous savez, c’est un problème mais comme l’Alliance BRICS…

DW : Vous parlez du Brésil, de la Russie, de l’Inde, de la Chine et de l’Afrique du Sud, qui sont les membres de la BRICS.

CG : Tout à fait et ils se sont rassemblés et ont créés une sorte de nouveau monde bancaire et système financier pour rivaliser avec les Occidentaux ou le système bancaire de la Cabale.

DW : Et vous parlez de la Banque d’Investissement pour les Infrastructures ou la BAII.

CG : Avec le temps, des pays comme la Chine ont progressivement acheté la dette ainsi que des ressources naturelles des pays appartenant à la Cabale à mesure que leurs combines frauduleuses à la Ponzi ont lentement commencé à s’effondrer.

DW : Actuellement, nous savons que la Chine détient en fait – les chiffres officiels avoisinent les 2 à 3 billions (mille milliards) mais les chiffres non-officiels sont de 4 billions – d’obligations américaines et de la dette américaine.

Apparemment, cela dépasse largement la richesse restant dans la Réserve Fédérale/monde occidental/orienté Cabale.

CG : Et bien, il reste vraiment très peu d’or là-bas. C’est pour cela que maintenant les grosses banques achètent comme des malades de l’argent afin de le stocker. Il reste vraiment peu d’or dans les coffres-forts qui sont supposés en avoir.

DW : Qu’en est-il de Fort Knox ?

CG : C’est la même histoire, il est de notoriété publique qu’il n’y a plus beaucoup d’or, si tenté qu’il y en ait encore, à Fort Knox.

DW : Et bien l’Allemagne a réclamé le retour de 3000 tonnes de leur or à la Réserve Fédérale américaine.

CG : …jusqu’à ce qu’on leur dise tranquillement que nous ne l’avions pas.

DW : Et oui, la réponse a été :’Oh, et bien, peut-être que dans 100 ans nous serons en mesure de vous le rendre.’ Alors, à ce point, est-ce juste une combine frauduleuse à la Ponzi basée sur l’impression de monnaies sorties comme par magie ? Y a-t-il des garanties ?

CG : Ce ne sont que des 0 et des 1 et des ordinateurs à ce stade. Ce qui me dépasse, c’est comment se fait-il que tout cela ne se soit pas encore effondré ?

DW : Etes-vous le seul à avoir ce sentiment ou y en a-t-il d’autres dans l’Alliance qui pense comme vous ? Qu’avez-vous entendu ?

CG : Et bien, au cours des dernières négociations, j’ai entendu que des membres de l’Alliance veulent maintenir le dollar et le système financier occidental au bord de l’effondrement afin de pouvoir ensuite le racheter à un taux réduit pour l’annexer à leur nouveau système financier. Vous savez, tout le monde a entendu depuis des années les promesses de l’effacement de la dette, du jubilé et que de l’argent serait donné aux gens en fonction de leur âge, des personnes à leur charge, entre autres choses.

Et ces gens ont entendu cela si souvent que maintenant ils le tournent en dérision. Mais cela est ouvertement discuté dans ces réunions et cela fait partie des discussions et des négociations.

La réévaluation de toutes les monnaies a été abordée également et cela est sujet à beaucoup de controverses. La plupart des gens n’aiment pas cette idée. Les pays les plus pauvres aiment cette idée parce que beaucoup d’entre eux souhaitent que les monnaies aient toutes la même valeur. Mais cela mettrait les USA et même la Chine et d’autres pays en sérieux désavantage au niveau commercial. Mais c’est une des choses dont ils discutent.

Ils parlent d’équilibrer le terrain de jeu, de changer la valeur de toutes les monnaies afin qu’elles se valent.

Et même au sein de l’Alliance de la Terre, il y a des groupes qui n’aiment pas du tout ce plan et ils veulent une échelle mobile basée sur le PIB (Produit Intérieur Brut) et tout un tas d’autres chiffres et informations – je ne suis pas un économiste – que je ne comprends pas. On m’a balancé toutes ces informations mais je ne comprends pas le jargon économique, j’ai compris l’essentiel.

DW : Êtes-vous au courant que l’Alliance est en possession de vidéos de surveillance qui seraient très compromettantes pour la Cabale ?

CG : Oui.

DW : De ce que vous en savez, quelle est la nature de ce matériel ?

CG : Il y en a de toutes formes : cela va des emails, des sms, des conversations téléphoniques, des vidéos, des enregistrements audio. Ils ont des images satellites de choses que différentes personnes ont ordonnées en temps réel… je veux dire, ils ont tout.

DW : Donc, il est fort possible que des membres de l’armée américaine puissent être embauchés pour visionner ces séquences et essayer de repérer les meilleures.

CG : Oui et avec toutes ces données accumulées, ce serait un sacré boulot. Je vois pourquoi ils auraient besoin d’un coup de mains. C’est toute une affaire de se débrouiller avec tout cela.

DW : L’une des questions les plus courantes que les gens vont probablement poser est pourquoi diable tout cela doit être si mystérieux ? Pourquoi est-ce que l’Alliance ne peut pas juste dire :’Hé. Nous sommes là. Nous nous battons contre la Cabale. Voici notre déclaration. Voici ce que ces gens sont en train de faire…’ et commencer à en parler ouvertement. Pourquoi doivent-ils garder tout cela si secret au point où les gens continuent de douter qu’il y ait des personnes comme vous et moi qui écrivons en ligne sur le sujet ? Pourquoi est-ce qu’ils ne se montrent pas et ne nous disent pas ce qu’ils font ?

CG : Je dirais plutôt qu’ils le font  et qu’ils disent ce qu’ils font. La question est pourquoi les médias occidentaux n’en parlent pas ?

DW : Et bien, donnez-moi un exemple de la façon dont ils se montrent et nous disent ce qu’ils font.

CG : La Russie, a elle seule, a sorti toutes sortes d’informations et a ouvertement menacé les Etats-Unis de relâcher tout un tas d’informations, vous savez, y compris sur le 11 septembre.

Ils ont menacé d’apporter la preuve que le 11 septembre était soit un travail de l’intérieur, soit que le gouvernement américain savait ce qui allait arriver mais qu’ils se sont croisés les bras sans rien faire. Il y a pas mal de choses qui se passent dont les médias occidentaux ne parlent pas ou ils les abordent de manière ironique.

DW : Pensez-vous qu’à ce point, la Cabale a toujours la main mise sur le monde des médias ? Leur réseau de télévisions est mondial, les films sont diffusés internationalement. Pensez-vous qu’ils puissent créer de la propagande pouvant battre une initiative de l’Alliance, et en même temps, tuer qui que ce soit qui commencerait à tenter de parler au nom de l’Alliance ?

CG : Leur contrôle est en train de décroître. Ils avaient l’habitude d’avoir les pleins pouvoirs, mais avec l’Alliance de la Terre, on commence à voir de plus en plus de contenus intéressants qui surgissent à la télévision et qui normalement ne seraient pas approuvé par la Cabale, vous savez, des films différents. Je veux dire, la liste est sans fin… Alors oui, pendant un temps, ils ont eu le contrôle total de ces médias mais ce contrôle leur échappe. Le contrôle qu’ils avaient sur tout est en train de leur échapper, et nous allons donc voir de plus en plus de ces informations.

Maintenant, la grande question au cœur des négociations secrètes entre l’Alliance de la Terre et les différents groupes de la Cabale, est comment relâcher les informations. Il y a presque un accord pour que cela soit fait de façon lente. Et la raison principale est que beaucoup de ces données accumulées dont nous avons parlé, vont causer des dégâts des deux côtés parce que les deux parties ont commis des actions criminelles par le passé. Dans ces négociations, personne n’a les mains propres.

DW : Lors d’une conversation privée, vous m’avez rapporté que Gonzales vous avez dis que dans le futur, cette lutte entre la Cabale et l’Alliance sera vue comme la 3ème Guerre Mondiale.

CG : Une 3ème Guerre Mondiale furtive.

DW : Une 3ème Guerre Mondiale furtive.

CG : Oui.

DW : Comment peut-on avoir une guerre mondiale sans aucune invasion ouverte ou des conflits militaires majeurs ?

CG : Les combats sont menés avec les moyens numériques, le piratage, la guerre cybernétique. Ils combattent avec des armées de substitution, ces organisations créées par la Cabale telles qu’ISIS ou Al-Qaeda. Et il y a une guerre financière.

C’est quelque chose qui pourrait très facilement dégénérer en un conflit ouvert et brûlant dans certains zones mais c’est une guerre furtive qui est en cours depuis un certains temps maintenant.

Gonzales dit que lorsque nous regarderons notre histoire, nous verrons un autre type de guerre mondiale et ce sera une 3ème Guerre Mondiale furtive.

DW : Qu’en est-il de l’idée que des catastrophes naturelles et climatiques sont impliquées dans cette guerre ? Y a-t-il des technologies que vous connaissez qui permettent de manipuler le climat et d’en faire une arme ?

CG : Les deux côtés peuvent modifier le climat et l’ont massivement fait l’un contre l’autre dans cette guerre cybernétique ouverte. Cela s’est un peu ralenti. Ils continuent de l’utiliser mais cela a ralenti pendant les négociations.

DW : A quoi est-ce que cela ressemble ? Aux informations, que pourrions-nous voir qui serait un exemple de cette guerre ?

CG : Et bien, dans la guerre de modification du climat, vous pouvez changer les flux d’air permettant l’humidité d’une zone afin d’en assécher son grenier et où toute sa nourriture pousse, vous savez, ce genre de choses – ou ils vous inondent avec des ouragans ou de fortes pluies, ce qui entraîne d’autres catastrophes naturelles. Cela vous conduit à déclarer une urgence nationale et à focaliser tous vos moyens sur ce problème.

DW : Un de mes favoris a été quand l’Alliance de l’Amérique du sud a été convoquée pour la première fois et qu’ils ont déclaré que le Chili serait leur quartier général. Le jour où le Chili été supposé débuter son rôle de quartier général – cela n’a pas été signalé dans les médias occidentaux – ce jour là, ils ont eu un énorme, énorme tremblement de terre.

Alors, êtes-vous au courant de technologies capables de provoquer des tremblements de terre ? Est-ce que les tremblements de terre font partis de ces armes ?

CG : Oui c’est la même technologie…

DW : Oui. Donc, vous dites qu’ils l’utilisent l’un contre l’autre.

CG : Absolument et cela ne s’arrête pas là. Il y a plusieurs années de cela, la marine américaine a découvert des supers volcans dans les fonds sous-marins et ils ont été gardés secret pour une raison que nous ignorons.

DW : Du même type que ce que nous avons entendu sur la caldera de Yellowstone ?

CG : Exactement et apparemment, ils ont placé des sortes de charge ou de dispositifs énergétiques qui pourraient les faire entrer en éruption. D’après la documentation que j’ai vue, il y en a 3. Et c’est une des menaces faite par la Cabale. Ils agissent comme des enfants : si on ne va dans leur sens, ils casseront tous les jouets et partiront.

Et donc, il a encore beaucoup de négociations très délicates qui se passent en ce moment même. Cela dure depuis des mois et ils travaillent sur un consensus pour savoir ce qui va être divulgué comme données. A ce stade, ils sont d’accord sur le fait qu’une divulgation partielle est le chemin que nous devrions suivre et que l’humanité devrait graduellement s’habituer à une plus grande réalité sur notre véritable existence et à intégrer progressivement la mise en place de ces technologies avancées.

DW : Y a-t-il un plan pour qu’un grand nombre de gens soient subitement arrêtés? Cela doit-il se passer de cette manière afin d’éviter toutes fuites éventuelles ? De quelle façon pensez-vous que cela va se passer ?

CG : Et bien, pour l’instant, je ne sais pas. Il va y avoir des arrestations et des poursuites judiciaires mais l’exécution de cela va dépendre des négociations en cours. Il est évident qu’ils vont traquer les gens qu’ils détestent le plus dans la Cabale. Comment pourraient-ils juste laisser sortir à moitié le génie de sa bouteille ? Et je pense que c’est ce qu’ils sont en train d’essayer de mettre au point. Ils ne vont pas laisser ces groupes qui ont violé et assassiné la planète s’en sortir impunément. Mais il y a des éléments à l’intérieur de l’Alliance de la Terre qui ne veulent pas voir des gens suspendus aux lampadaires dans la rue.

Il y a beaucoup de groupes. Il y a beaucoup d’idées différentes parmi les groupes de l’Alliance de la Terre et cela va être difficile de parvenir à un consensus. Alors pour eux, se mettre à la table des négociations avec des membres des syndicats du gouvernement secret de la Terre qui veulent s’en sortir aussi – ils sont prêts à ce que cela se termine – il y a une grande distance à combler avant qu’ils n’arrivent là où ils veulent arriver. Au sein de notre communauté, cela va nous donner du temps pour organiser nos efforts au niveau communautaire afin de demander la divulgation totale et toute la vérité.

DW : Pensez-vous que les médias sous contrôle pourraient donnés de nouvelles instructions de marche une fois que cela sera mis en place ? De quoi auront l’air les médias suite à une sorte de…- s’il y a des arrestations de masses par exemple ?

CG : Il y aura tout un tas de gens assis devant leur micro dans un état de choc égal au nôtre. Ils ne savent pas toute l’étendu de la chose. Et quand ils vont le découvrir, je ne sais pas s’ils pourront encore s’exprimer à l’antenne. Mais oui, quand l’embargo sera finalement levé et que les médias deviendront le mécanisme de distribution, je peux imaginer qu’il y aura différents types de comportements quand ils donneront les informations. Par ailleurs, il se pourrait que cela soient les télévisions. Toutes les chaines pourraient être reprises pendant un moment et la population pourrait recevoir une massive rééducation à propos de notre véritable passé.

DW : Maintenant, les personnes qui regardent cette émission doivent être au courant que des lois ont été ouvertement passées aux Etats-Unis. Ils l’ont fait à Noël alors que tout le monde était en train de diner joyeusement en famille. C’est maintenant une loi que le gouvernement américain peut saisir tous vos avoirs à la banque en cas de crise financière.

CG : Tout à fait…

DW : Y a-t-il…

CG : … avant cela, légalement, tous les dépôts appartenaient déjà à la banque. Quand vous déposez votre argent à la banque, légalement il appartient à la banque. Cela existait avant cette loi. On me l’a expliqué quand je travaillais à la Réserve Fédérale en 2008.

DW : Mais quand vous allez à votre banque, chaque banque a habituellement un petit logo quelque part de la FDIC, l’Organisation Fédérale d’Assurances de Dépôts Bancaires. Les dépôts étaient limités à 100.000$. Maintenant ils sont limités à 250.000$. Il est noté dessus, que si votre dépôt dépasse les 100.000$, ils sont garantis sur la bonne foi et le crédit du gouvernement américain. Ah, ah, ah…

CG : Ah, ah, ah…Je ne savais pas que nous avions cela.

DW : Oui et donc, si la faction de la Cabale au sein du gouvernement américain a des ennuis, va-t-elle tenter de faire cela ? Va-t-elle essayer de déposséder les particuliers de leur argent ? Pourrait-il y avoir une période durant laquelle personne ne pourra accéder à son argent ou à son compte bancaire car il aura été effacé ?

CG : C’est leur plan depuis le début. Que cela arrive ou pas, je ne suis pas positif à ce stade. Tout ce que je m’attendais à voir arriver est dans l’air aujourd’hui à cause des négociations en cours.

DW : Disons juste que, si les gens regardent cette émission, qu’une chose pareille arrive, cela pourrait évidemment causer un grand mouvement de révolte. Si quelque chose comme cela devait arriver, cela voudrait-il dire que l’argent des particuliers est définitivement perdu? Ou est-ce que l’Alliance a un plan d’urgence en place au cas où la Cabale essaye temporairement de dire :’Hé, en fait, vous n’avez plus d’argent à la banque. C’est tout à nous.’

CG : Cela dépend du plan, il y a des gens qui vont perdre ce qu’ils ont, et d’autres personnes qui vont gagner quelque chose qu’ils n’avaient pas.

Peut-être comme quelqu’un qui louerait une maison depuis 10 ans appartenant à un promoteur immobilier qui possèdent 50 maisons, cette maison pourrait peut-être être cédée à la personne qui la loue ou une propriété. Ce sont toutes ces choses dont ils discutent et négocient. C’est incroyable.

Je veux dire, tout cela est dans l’air et ils ont un plan pour chaque éventualité. Reste à voir comment les choses vont se passer.

DW : L’Alliance n’est pas aussi incertaine que certains aimeraient le croire, n’est-ce pas ? Je veux dire, si nous avons une part significative de l’armée américaine et de l’appareil des renseignements impliqués, nous parlons d’une opération très importante.

CG : C’est une importante opération avec une grande coalition de groupes disparates, dont certains sont des syndicats, des sociétés secrètes de l’Est. Certains d’entre eux sont des groupes dont les informations vous diront qu’ils sont des organisations criminelles étrangères, donc c’est un sujet très complexe.

Les organisations sont disparates, et n’ont pas toutes le même, je suppose, ordre du jour ou les mêmes valeurs. Et vous pouvez voir à quel point c’est le bazar avec toutes ces négociations en cours.

DW : Sommes-nous en train de dire qu’une majorité du monde est dans Alliance au détriment de la Cabale ? Quel part du monde est encore sous leur contrôle ?

CG : La majorité du monde n’est plus sous le contrôle de la Cabale mais du côté de l’Alliance de la Terre, un assez grand nombre de ces groupes a été infiltrés par la Cabale. Donc c’est là aussi une question épineuse.

DW : Pensez-vous que la vérité sur le 11 septembre va être un élément de ce qui arrive quand l’Alliance passe à l’action, d’une façon ou d’une autre ?

CG : Oui. Oui.

DW : Que croyez-vous que les gens vont entendre ? A ce stade, si vous voulez faire une prophétie et qu’elle soit filmée avant que cela ne se produise, quelles sont les choses que les gens pourraient entendre suite à tout cela ?

CG : Et bien, comme je l’ai dis, je n’ai pas d’intuitions sur le 11 septembre, mais je pense qu’on va donner aux gens tous les détails, la vérité sur qui l’a planifié, qui l’a exécutait et qui connaissait les détails de l’opération après son exécution.

Et cela sera partagé et l’évidente indignation de la population les amènera à vouloir traquer ces individus et à les voir pendre à la potence.

DW : Puisqu’il ne nous reste que quelques minutes, certains qui nous regardent voudraient nous aider à faire avancer ce processus. Nous avons, par exemple, des groupes de milices qui nous disent que l’on a juste à leur dire ce qu’il faut faire le moment venu. Qu’ils iront là où il y aura besoin de se rendre, ce qui est une action violente à laquelle nous ne voulons pas participer. Est-ce que le peuple doit prendre les armes et commencer à tirer sur les gens ? Je veux dire, que peuvent-ils faire ? Qu’est-ce qui doit être fait et qu’est-ce qui ne doit pas être fait ?

CG : Ils essaient de fomenter une tension entre les races.

DW : Ils – la Cabale ?

CG : La Cabale essaient de fomenter une tension entre les races. Ils essaient de fomenter une tension entre les groupes de patriotes et le gouvernement. Ils veulent que cela arrive pour pouvoir déclarer la loi martiale.

DW : Tout à fait.

CG : Il ne faut pas jouer leur jeu. Comme je l’ai dis, on ne peut obtenir du positif d’une action négative. Et comme nous l’avons dis, encore et encore, il va falloir que nous nous unissions et que nous formions un mouvement populaire, que nous ayons des discussions embarrassantes avec des personnes qui vont nous regarder comme si nous étions fous et que maintenant, nous commencions à éduquer les gens.

DW : Très bien, vous l’avez entendu ici et je suis vraiment impatient de voir comment tout cela va sortir au grand jour, je suis sûr que vous aussi. C’est la Divulgation Cosmique. Je suis votre hôte, David Wilcock et je vous remercie de nous avoir suivis.

Les AGHARTIENS ont avancé leurs frontières – Cosmic Disclosure Saison 2, Ep.2

DW: D’accord, bienvenue. Je suis votre hôte, David Wilcock. Et c’est très excitant de vous apporter cette information cosmique, de faire sauter le couvercle des dissimulations gouvernementales, des complots et des mensonges qui ont été dits depuis si longtemps.

Je veux la vérité. Je pense que tu veux la vérité, sinon tu ne serais pas là. Et la vérité peut exiger un peu de flexibilité dans votre système de croyances, parce que plus nous nous engageons dans ce genre de choses, plus nous découvrons que tout ce que nous pensons savoir n’est rien de plus qu’un conte de fées, et le monde réel est beaucoup plus intéressant, beaucoup plus complexe et beaucoup plus merveilleux que nous ne pourrions jamais imaginer.

La dernière fois, on parlait de l’histoire du programme spatial. Et dans les temps modernes, vous avez dit que ça commence avec les groupes occultes allemands.

CG: Exact.

DW: Vous avez dit qu’il y avait deux grandes civilisations intelligentes avec lesquelles les Allemands sont entrés en contact et qui les ont aidés à perfectionner leur technologie sonore qui était une technologie antigravité.

CG: D’accord. Ils étaient déjà bien avancés. Et ces deux autres civilisations les ont aidées à le perfectionner.

DW: Et vous avez dit que l’une de ces civilisations est appelée, ou est appelée dans le programme spatial, les Dracos.

CG: Oui.

DW: Et les autres sont appelés les Agarthiens. Et vous avez dit qu’ils étaient sous terre dans l’Himalaya.

CG: Exact.

DW: Quand ces Agarthiens vivaient-ils au-dessus du sol?

CG: Ce n’est pas totalement connu. C’était il y a des dizaines et des dizaines de milliers d’années. Ils sont sous terre depuis des dizaines de milliers d’années.

DW: Est-ce qu’il leur est arrivé quelque chose à la surface qu’ils se sentaient obligés de fuir, comme un changement de pôle ou quelque chose comme ça?

CG: Quelque chose, c’est un cataclysme qui les a poussés à se cacher. Et cycliquement dans le temps, la Terre a subi plusieurs cataclysmes, comme l’ont montré les archéologues et géologues modernes.

DW: Cela commence à ressembler beaucoup aux dieux grecs, où les dieux grecs étaient censés avoir les cheveux blonds ou les yeux bleus et ne semblaient pas être des gens très gentils. Ils se disputaient. Le tonnerre de Zeus, ces représentations d’armes dans la « mythologie », citons un citation, sonnent comme une sorte de technologie portable.

Pensez-vous qu’il pourrait y avoir un lien entre les dieux grecs et les Agarthiens?

CG: Absolument. Ils se sont présentés pour servir les populations de surface comme s’ils étaient des dieux jusqu’à ce que nous atteignions un certain niveau de sophistication. Et après ce moment, ils ont commencé à se présenter comme des extraterrestres ou des ET.

Et je suppose qu’après nous sommes devenus sophistiqués au point où nous ne croyions pas que tout ce qui s’est passé était magique, que nous comprenions la technologie, qu’ils devaient changer leur récit faisant d’eux, des dieux ou des extraterrestres.

DW: Vous avez dit que leur civilisation souterraine était une ville très avancée.

CG: Eh bien, un réseau.

DW: Oh, il y a un réseau de villes.

CG: D’accord.

DW: Ont-ils leur propre système de transport entre leurs villes?

CG: Je n’ y suis pas allé. Je ne sais pas trop. Mais ils l’appellent le Réseau Agarthan.

DW: A quoi ressembleraient ces villes si nous en voyions une? Avez-vous déjà vu des images ou des vidéos d’eux?

CG: Je n’ai jamais vu d’images ou d’informations autres que le fait qu’elles étaient extrêmement avancées et autosuffisantes.

DW: Ont-ils eu des vaisseaux pendant tout le temps qu’ils ont passé sous terre pour voler?

CG: Oui. Et ils ont une flotte qu’ils appellent « La Flotte d’Argent ».

DW: Allons un peu plus dans le Draco pour une minute. Je ne peux pas m’empêcher de penser que vous dites que les coussinets en verre intelligents vous ont dit qu’ils sont arrivés ici il y a 375 000 ans.

CG: Approximativement.

DW: Y a-t-il un lien entre les Dracos et ce que les Sumériens appelaient les Annunaki ?

CG: Certaines recherches montrent qu’ils étaient en contact avec des êtres humains et qu’ils faisaient des expériences sur eux il y a très, très longtemps. Cela est distinct des ET de type humain qui font partie de cette super fédération et qui ont ces 22 programmes différents.

C’est peut-être ce dont parlait Sitchin en tant qu’Annunaki. Il m’a été expliqué très en détail qu’Annunaki n’était qu’un terme sumérien qui pour nous aujourd’hui signifie ET, ceux qui du ciel sont venus, et qu’il se référait à plus d’un groupe. Mais il semble assez évident qu’ils parlent d’une espèce de Reptilien dans ces textes.

DW: Eh bien, quand vous regardez les sculptures sumériennes, non seulement vous voyez ces gens qui sont au moins deux fois plus grands que les humains autour d’eux, mais vous voyez aussi des Aviens bleus. Il y a des sculptures sumériennes de corps d’apparence humaine avec une tête d’oiseau collé sur le dessus, ce qui est très intéressant. Donc ça soutiendrait ce que vous dites. Annunaki est plus qu’un type d’ET.

CG: D’accord.

DW: Savez-vous qu’il y a d’autres Avians que les Aviens bleus?

CG: Oui, il existe plusieurs types différents. Certains d’entre eux sont plutôt hostiles.

DW: Vraiment?

CG: Pas très amical, oui. Mais il s’agit plutôt du niveau technologique 4D, de quatrième densités. Ils sont basés sur la technologie. Ils ne sont pas plus denses, ce que nous appellerions éthériques ou spirituellement fondés.

DW: Quand vous voyez un film glauque comme « Eyes Wide Shut » ou d’autres représentations de groupes de cabale qui se réunissent et où ils portent ces masques, il semble que beaucoup de masques sont des masques d’oiseaux, ce qui signifie que la personne est maintenant un humain mais ils ont une tête d’oiseau. Pensez-vous que ces masques d’oiseaux sont peut-être liés aux Aviens qui nous ont rendu visite dans le passé?

CG: Les anciens Égyptiens ont représenté des Aviens comme Thoth et Horus. Et on a parlé de peut-être, je pense que dans la Loi de Un, qu’un groupe de sixième densité est descendu et leur a enseigné certaines informations, et aussitôt qu’ils sont partis, le groupe les a déformées et a créé un culte qui est devenu négatif. Et puis ils sont devenus associés à la négativité.

DW: C’est tout à fait exact. Tu crois que Sitchin a eu raison? Pensez-vous que les Dracos ont mélangé leur génétique avec la nôtre pour créer l’Adam ou l’ouvrier primitif de l’Adamu?

CG: Je ne sais pas si c’est le groupe qui a fait ça. Je sais qu’il y en a, et c’est troublant pour beaucoup de gens de penser cela, mais il y a pas mal de races différentes, dont la génétique s’est jointe à la nôtre. Et il y a une petite quantité d’ADN reptilien qui est épissée dans l’ADN humain.

DW: Le Dracos, d’après ce que vous savez, est là depuis le début? Ils ne sont partis nulle part?

CG: Il y a eu des batailles sur Terre depuis un certain temps. Il y a eu des moments où les Dracos ont été repoussés et ont laissé des vestiges ici. Il y a eu des moments où les Dracos sont revenus et ont chassé d’autres personnes, d’autres ET, des groupes. Il y a eu une histoire assez sauvage pendant des centaines de milliers d’années sur cette planète.

DW: Oui, vous voyez dans les enregistrements sumériens la Lamia, qui est le peuple des serpents, vous avez les Nagas hindous. Il y a un temple du serpent où c’est pour les dieux du serpent. Ensuite, vous avez les pyramides à degrés en Méso-Amérique où vous avez ces têtes Dracos au bas de la pyramide. Tout le monde pense que c’est juste une tête de serpent. Vous pensez que ce sont des exemples de l’implantation de Dracos sur Terre?

CG: C’est possible. Il y a d’autres êtres. Il y a une sorte d’être de rapaces que certaines personnes confondent avec les Reptiliens qui sont plus semblables aux oiseaux dans leur façon de se déplacer. Et beaucoup d’entre eux ont des plumes dans le dos. C’est un mélange entre l’oiseau reptilien et l’oiseau aviaire.

DW: Pensez-vous qu’à peu près tout ce que nous pourrions imaginer en terme d’être humanoïde est quelque part?

CG: Presque beaucoup.

DW: Alors maintenant ramenons ça. Et vous ouvrez d’autres sujets. Et je ne vais pas les abandonner, mais je veux rester sur le sujet. Parce qu’il y a tant de façons d’ y aller quand on commence à parler de tout ça. Le Draco peut avoir ce lien avec l’Annunaki, le lien sumérien. Tu as dit qu’ils avaient été chassés. Ils sont revenus. Ce sont des gens méchants, n’est-ce pas?

CG: Oui, très.

DW: Les légendes du genre quand les gens sont censés être sacrifiés à ces pyramides en escalier, voulaient-ils que ce genre d’hommage leur soit rendu, comme le sacrifice humain? C’est une de leurs affaires?

CG: Oui.

DW: Donc ce sont des méchants. Pourquoi quelqu’un voudrait travailler avec eux?

CG: Eh bien, ils sont plutôt méchants eux-mêmes aussi.

DW: Les sociétés occultes allemandes.

CG: Et plus tard, d’autres sociétés occultes occidentales.

DW: OK, alors pourquoi quelqu’un en Allemagne, ou n’importe où ailleurs, voudrait-il travailler avec un groupe qui semble être négatif et nettement plus puissant qu’eux? Que pourraient-ils tirer de quelque chose d’aussi stupide?

CG: Eh bien, la technologie et aussi une alliance avec le groupe qui une fois qu’ils ont commencé à aller dans l’espace extra-atmosphérique, ils ont commencé à rencontrer d’autres groupes. Et il y a d’autres groupes qui ne sont pas si amicaux. Ils ont donc décidé de s’allier avec le gamin coriace du terrain de jeu.

DW: Quel a été le rôle des Agarthiens dans le développement précoce de la façon dont ces transitions entre eux et le simple fait d’avoir des cloches (technologie antigravité) pour commencer réellement à construire une civilisation séparatiste?

CG: Les Allemands ont vraiment pris plus des Agarthiens.

DW: Ils l’ont fait?

CG: Oui.

DW: OK.

CG: Ils se ressemblaient plus, les cheveux blonds, les yeux bleus. C’est un peu allé avec la race des maîtres.

DW: Les Agarthiens ont-ils à peu près la même taille que nous?

CG: Oui, peut-être un peu plus grand mais assez proche de la même hauteur.

DW: Et que portaient-ils comme vêtements?

CG: Ils portaient des uniformes. Plus tard, les Allemands portaient les mêmes uniformes et faisaient semblant d’être des ET.

DW: Vraiment?

CG: Oui et ils ont pris contact avec des gens dans les années 50 et ont dit qu’ils étaient des ET. Nous sommes ici pour le bien de la planète Terre et pour entrer en contact.

DW: Savez-vous si les Allemands sont entrés en contact avec les Agarthiens d’abord ou avec le Draco d’abord? Ou était-ce dans la même fenêtre de temps?

CG: Je crois que c’était avec le Draco en premier. Mais ils auraient pu commencer comme une connexion lente avec les Agarthiens quand ils faisaient beaucoup de leurs fouilles en Orient à la recherche d’écrits antiques qui contenaient des informations sur les Vimanas et ce genre de choses.

DW: Est-ce que les Agarthiens ont réellement accueilli les Allemands dans leur société et leur ont fait une présentation clandestine de leurs capacités complètement ahurissante?

CG: C’est plutôt vers la fin de la guerre que les Agarthiens invitèrent certains Allemands à venir au réseau Agarthan. Ils leur ont montré les ruines antiques sous la glace de l’Antarctique.

DW: Quelles ruines antiques?

CG: Il y avait des ruines antiques sous la glace de l’Antarctique.

DW: Pour ceux qui ne le connaissent pas, la plupart des gens pensent que l’Antarctique a toujours été un glacier. Comment avez-vous pu construire sous un glacier?

CG: Non, il y a beaucoup de ruines anciennes qui sont complètement écrasées par les glaciers. Il y a beaucoup de villes et de réseaux souterrains en dessous. Et il y a aussi beaucoup de choses qui sont préservées – il y a beaucoup d’activités thermiques que les gens ne réalisent pas, comme le volcanisme.

C’est dans la glace, mais on dirait presque des tubes de lave, d’immenses zones de glace en dôme. Et en dessous, il y a des villes.

DW: Et la température de l’activité volcanique le maintient assez chaud pour que vous puissiez vivre confortablement?

CG: Oui

C’est un peu comme les Esquimaux qui construisent un igloo, non? Il fait vraiment froid dehors. Je l’ai fait quand j’étais Boy Scouts. Tu construis un fort de neige. Ça s’appelle un appentis.

Vous creusez dans un banc de neige sur le côté d’un arbre, votre souffle commence immédiatement à faire fondre la neige. Il se transforme en glace, et même si vous êtes entouré de glace, vous êtes comme très chaud et confortable.

CG: Oui, l’énergie thermique accumulée dans le sol remonte.

DW: Donc, pour clarifier les choses, vous dites qu’il y a eu un déplacement de la croûte terrestre ou un mouvement physique réel de l’axe de rotation de la Terre, de sorte que ce que nous considérons maintenant comme l’Antarctique était autrefois une terre habitable?

CG: C’était plus comme en Australie probablement.

DW: Vraiment? Et vous dites qu’il y avait une civilisation sur cette terre avant l’événement?

CG: Oui, il y avait une ancienne civilisation là-bas.

DW: S’agit-il de l’inondation atlante, la catastrophe de 13 000 ans, à votre connaissance?

CG: C’est beaucoup plus ancien.

DW: C’est beaucoup plus vieux que ça.

CG: Oui

DW: Vraiment? Savez-vous quel était l’époque?

CG: Non. Je sais que les gens pensaient d’abord que c’était la maison originelle des Agarthiens. Mais l’information que j’ai lue, c’est qu’il était beaucoup trop vieux pour avoir été leur maison.

DW: Wow.

CG: Donc je ne sais pas. Ça fait longtemps que je ne l’ai pas lu. Je ne connais donc pas les différences d’âge qui ont rendu impossible le fait qu’il s’agisse de leur maison d’origine. Mais ils étaient évidemment conscients de son existence.

DW: Eh bien, j’entends le saignement de vaches sacrées abattues ici.

CG: Oui.

DW: C’est une ancienne race de constructeurs? C’est si vieux que ça, comme des millions d’années?

CG: Non.

Quelque chose entre les deux.

CG: D’accord.

DW: Qu’est-ce que les Allemands ont vu? Tout d’abord, quelqu’un était-il déjà allé en Antarctique avant? C’était comme la première fois dans les temps modernes avec des humains modernes? Je suppose qu’il y en a eu quelques-unes… il y avait Cook, non, qui est allé là-bas ou quelque chose comme ça?

CG: Oui, je pense qu’il y a eu quelques expéditions là-bas. Mais cette ville principale, il y avait trois villes occupées sous la glace. Deux, c’était…

DW: Occupé?

CG: Oui

DW: En Antarctique.

CG: En Antarctique.

DW: Quand les Allemands sont arrivés, c’était déjà occupé?

CG: Eh bien, l’un d’eux était quelque peu désarçonné. Mais c’était parfait pour que leurs sous-marins montent sous la glace et montent dans une caverne.

DW: Le U-boot est un sous-marin?

CG: Un sous-marin. Et c’était parfait pour qu’ils puissent construire à partir de là. Mais il y avait deux autres villes plus à l’intérieur des terres qui étaient déjà occupées par d’autres groupes.

Je ne sais pas qui étaient ces autres groupes. Mais ils ont fini par être alliés avec ces Allemands.

DW: Vraiment? Les Agarthiens leur ont dit où naviguer? Les Agarthiens l’avaient déjà identifié?

CG: D’accord.

DW: Pourquoi les Agarthiens auraient-ils besoin des Allemands pour développer quelque chose alors qu’ils ont déjà ce vaste réseau agarthanien de toutes ces villes souterraines?

CG: Eh bien, ils ont invité certains Allemands à entrer dans leur réseau Agarthan. Mais ils ont aidé avec le traité qu’ils avaient.

Ils ont aidé les Allemands à localiser des zones en Antarctique et dans l’est de l’Amérique du Sud pour créer des bases souterraines et aussi des villes en surface qui étaient presque entièrement allemandes.

DW: Alors, est-ce que ce serait un peu comme une prime à la signature que les Allemands obtiendraient, comme certaines choses que les Agarthiens savaient, mais qu’ils n’aimaient pas tant que ça, peut-être leurs régions moins hospitalières, et les Agarthiens leur en donnaient comme une carotte?

CG: Je pense que ce n’était qu’une partie de leur traité.

DW: Exact. Les Agarthans n’avaient pas développé ces endroits avant? Ils ont été en grande partie abandonnés, comme le seul endroit de l’Antarctique dont vous parlez?

CG: Oui, les Allemands les ont développés.

DW: Et vous avez dit que quand les Allemands sont arrivés, c’était le chaos. Alors parlez-nous du sous-marin qui passe sous la glace. Il apparaît. Vous dites qu’il fait chaud à cause du volcanisme. C’est comme un dôme.

Qu’est-ce qu’ils voient quand ça surgit? Il y a de l’herbe? Vous avez vraiment un biome? Vous avez des formes de vie? Ou est-ce que tout est vraiment glacé et froid?

CG: Je ne suis pas sûr de tous les détails, mais je sais qu’il y a eu beaucoup de structures qui ont été abandonnées. Certains ont été endommagés. Et c’était juste un désarroi.

Et il y avait déjà un complexe souterrain qu’ils pouvaient ré-occuper, remettre en état et installer.

DW: Les structures peuvent être à peu près n’importe quoi. Est-ce qu’on a affaire à des choses du genre construction ancienne, comme des pyramides?

CG: Pas si vieux que ça, non.

DW: A quoi ressembleraient ces structures si nous les voyions maintenant?

CG: Je ne sais pas. Je n’en ai pas vu d’images.

DW: Dans quelle mesure cette technologie était-elle avancée? On a affaire à des petites villes ?

CG: C’était une structure de bâtiment avancée. Mais il n’ y avait pas de technologie avancée. Apparemment, elle avait été ramassée.

DW: Quand vous parlez d’une structure de bâtiment avancée, vous voulez dire supérieure à ce que nous avons maintenant avec des gratte-ciel comme Manhattan?

CG: Eh bien, supérieur à ce qu’ils avaient alors, du moins, dans les rapports rédigés pendant cette période.

DW: Dans quelle mesure les Allemands ont-ils exploré cette question? Tout d’abord, je suppose que vous savez quelle était sa taille, combien de kilomètres carrés?

CG: Non. Ils avaient un détachement assez important – je ne sais pas quelle est sa taille – de gens en Antarctique et en Argentine, au Brésil, tous dispersés en Amérique du Sud, ce monde ravitaillait la base antarctique.

Ils disposaient d’une infrastructure et d’un réseau qu’ils ont mis en place et qu’ils ont mis en place avec beaucoup d’efforts.

DW: Ont-ils largement utilisé des sous-marins pour se rendre à cette base en Antarctique afin d’éviter la détection aérienne?

CG: Eh bien, il fallait l’atteindre à partir de sous-marins ou de leurs avions très perfectionnés.

DW: OK. Vous avez dit que les Agarthiens les avaient aussi dirigés vers l’Amérique du Sud. Est-ce que c’est un vieux truc de type race des constructeurs? Ou bien étaient-ils simplement en train de s’installer dans la jungle et de construire leur propre petit endroit dans la jungle?

CG: Dans la jungle et dans les cavernes.

DW: Des cavernes de l’ancienne race des constructeurs?

CG: Ce n’est pas une ancienne race de bâtisseurs, mais des cavernes qu’ils ont construites eux-mêmes avec leur propre infrastructure.

DW: Donc rien d’ancien ou d’intéressant.

CG: Ok. C’était en train de se constituer complètement avec leurs propres ressources.

DW: OK, l’Antarctique a été colonisé avant qu’ils ne quittent la planète pour aller ailleurs et commencer à construire ailleurs?

CG: Eh bien, ils commençaient déjà à quitter la planète. Mais c’est venu quand il devenait évident que les puissances de l’Axe allaient perdre la guerre.

DW: L’Antarctique est arrivé?

CG: Oui

DW: Donc ils avaient besoin d’un endroit où se cacher, et c’était leur meilleure chance?

CG: Exact. Ils ont donc commencé à le construire des années à l’avance. Ils savaient que la guerre allait mal se dérouler des années à l’avance.

DW: Ainsi, avec une combinaison des dotations technologiques du Draco et de l’Agartha, les Allemands perfectionnèrent leur cloche (technologie antigravité).

Parce que tu as dit qu’ils ne sont pas vraiment nazis, non? C’était les sociétés occultes allemandes.

CG: Et la cloche n’était pas un vaisseau. C’était plus comme un moteur.

DW: Oh. C’est la forme du moteur est la cloche.

CG: Exact. Les gens ne pouvaient pas entrer dans la cloche.

DW: Où sont-ils allés en premier? Et qu’ont-ils trouvé d’intéressant?

CG: D’abord, ils sont allés sur la lune. Et un couple a échoué à construire une base. Finalement, ils ont trouvé–

DW: Attendez une minute. Quelle était la flotte de ces cloches?

CG: Pas mal de gens.

DW: Des milliers?

CG: Non, non, probablement moins de 100 au début.

DW: Certains d’entre eux étaient-ils assez grands pour transporter une quantité décente de marchandises?

CG: Oui, ils avaient plusieurs tailles différentes. Je pense qu’il y avait trois tailles différentes.

DW: Quelle serait la plus grande taille?

CG: Je pense 90 pieds de large, je crois.

DW: Donc tu pourrais tenir une bonne quantité de trucs là-dedans.

CG: Pas beaucoup avec la quantité de place qu’ils avaient dans le secteur. Mais dans les 90 pieds, c’était beaucoup plus que ce que vous pouviez inclure dans ceux qui étaient comme 24 pieds ou quelque chose comme ça. Je ne me souviens pas des dimensions exactes.

DW: Vous avez dit tout à l’heure que les gens de la Super Fédération qui ont dirigé 22 programmes pour modifier notre ADN et mélanger leurs gènes avec les nôtres, qu’il y a une colonie énorme sur la face cachée de la lune où tout le monde a sa propre région diplomatique, ses frontières et tout ça.

CG: Oui, plusieurs nations.

DW: Alors pourquoi ces gens ne voudraient-ils pas simplement faire sauter les Allemands s’ils arrivent et essaient de trouver un territoire sur la lune eux-mêmes?

CG: Parce que les Allemands ont construit dans une zone diplomatique de quelques alliés qu’ils se sont fait.

DW: Vraiment? Serait-ce les Dracos ?

CG: Je crois que c’était très probablement les Dracos.

DW: C’est donc à cause d’un traité complexe que les Allemands ont pu faire quoi que ce soit?

CG: Exact.

DW: Vous avez parlé de ces Agarthiens qui travaillaient avec les sociétés occultes allemandes dans les années 1930 et dans les années 1940.

Ces Agarthiens sont encore là aujourd’hui?

CG: Oui, vraiment. Ils se sont présentés comme des ET au programme spatial secret, et le programme spatial secret a compris qu’ils n’étaient pas ce qu’ils prétendaient être à la fin des années 70 et 80. Je pense que c’était peut-être dans les années 70. Et ils ont pratiquement cessé de prétendre qu’ils étaient des ET au programme spatial, parce que le puzzle était en place. Mais ils continuent de se présenter comme des ET à beaucoup de gens à la surface de la planète.

DW: Ont-ils un siège au sein de ce Super Conseil de la Fédération? C’est un de ceux-là?

CG: Non.

Oh, ils sont totalement différents?

CG: C’est vrai, il y a un groupe différent qui sont très similaire à la façon dont ce groupe ressemble. Mais ils sont en effet beaucoup plus grands. Ils ne ressemblent pas à notre taille moyenne. Mais ils ont des fronts un peu plus grands mais ressemblent beaucoup au style nordique.

DW: Quelle est leur taille?

CG: Autour de 10 pieds (3 mètres), 9 pieds.

DW: Wow.

CG: Il y a donc une différence.

DW: Est-ce que les Agarthiens rencontrent d’autres civilisations intelligentes? Ou est-ce qu’ils gardent presque tout pour eux? Quel est leur rôle dans la géopolitique extraterrestre d’aujourd’hui?

CG: Ils ont des alliances avec d’autres anciennes civilisations dissidentes.

On n’est pas les seuls. Et ils ont des alliances avec des groupes d’ET.

DW: Eh bien, nous sommes en train de rayer la surface.

Évidemment, cette question du développement du programme spatial va prendre plus de deux épisodes à compléter. Mais tant que c’est intéressant, ce qui est certainement le cas, je suis heureux de garder ce fil.

On a parlé de beaucoup de choses effrayantes. Et pourriez-vous encore rassurer les gens qui n’auraient pas vu d’autres épisodes? Faut-il s’inquiéter pour ces Allemands, ces Agarthiens ou ces Dracos ? On est comme un filet mignon qui attend qu’ils viennent nous manger?

CG: Non, le mal qu’ils allaient faire est déjà fait.

Il y a eu un nouveau groupe qui s’est déplacé dans le système solaire, et ils neutralisent à peu près tout ce qu’ils tentent de faire pour résoudre des problèmes à grande échelle.

Et tout ce que vous voyez de terrifiant aux infos, n’y faites pas attention.

Il y a plus d’un avenir positif qui nous attend si le programme spatial secret et l’alliance des Sphères continuent sur le chemin de la coopération.

On ne veut pas de la peur, n’est-ce pas?

C’est ce que ces groupes négatifs ont essayé de faire, de générer la peur.

CG: Exact

DW: Et il s’avère qu’il existe maintenant des contre-mesures très efficaces pour les empêcher d’atteindre leurs objectifs.

CG: C’est exact.

DW: Excellent. Eh bien, Corey, je veux te remercier d’être ici. Comme toujours, je tiens à vous remercier d’avoir regardé. J’essaie juste de remettre ma tête en place. C’est vraiment de la folie.

Et nous reviendrons la prochaine fois avec plus d’informations sur l’histoire du programme spatial secret, sur le développement des colonies sur la lune et sur Mars. Restez donc à l’écoute.

Saison 2, épisode 5 de Cosmic Disclosure “Les Pirates des Technologies perdues”

Corey Goode expose les sources secrètes d’information qui ont permis aux scientifiques allemands de construire les premiers véhicules pouvant aller dans l’espace. Il y a longtemps, des secrets ont été cachés, afin qu’ils ne tombent pas entre mauvaise mains. Guidés par des contacts extraterrestres, des membres de sociétés secrètes et ésotériques allemandes et des nazis ont exploré profondément l’Himalaya, afin de découvrir les secrets qui ont amené l’humanité dans l’espace.

Durant l’épisode précédent, il a été question de l’opération High Jump, une opération où l’amiral Byrd est allé en Antarctique. Il a aussi été question des efforts déployés pour déloger les Allemands en Antarctique et où les Américains ont rencontré beaucoup de résistance. En ce qui concerne la navigation spatiale, les Allemands ont utilisé les talents de leurs propres ingénieurs pour développer leur technologie, à partir de découvertes préexistantes. Ils sont allés en Asie à la recherche d’anciens textes, dont ils avaient entendu parler par canalisations, en provenance d’êtres qu’ils pensaient être extraterrestres, mais ils ont découvert plus tard que c’était des êtres humains, vivant à l’intérieur de la Terre. Tout cela les a amenés dans des expéditions à la recherche de ces anciens textes.

Ces textes se trouvaient dans plusieurs endroits : particulièrement au Tibet et en Inde, où de nombreuses personnes avaient entendu les histoires se rapportant à des appareils volants et qui possédaient de l’armement très avancé, les Vimanas.

Ces histoires dataient de dizaines de milliers d’années. La civilisation occidentale considère ces récits comme étant de la science-fiction, mais les Allemands croyaient profondément dans l’union entre la science et les croyances ésotériques et ils ont alors décidé de suivre les traces de ces récits, reçus par canalisations et de localiser ces textes. Les entités que les Allemands avaient contactées leur avaient dit que les textes se trouvaient sous une certaine chaîne de montagnes et dans une région où il y avait déjà eu une civilisation très avancée, mais qui avait été oublié par l’homme moderne. Beaucoup de castes religieuses du Tibet et d’ailleurs connaissaient ces textes et ils les gardaient précieusement, comme faisant partie de leurs enseignements secrets.

La source de ces canalisations provenait peut-être de l’Agartha, car Maria Orsik de la société Vril semble avoir été en contact avec de nombreux groupes différents, autant extraterrestres qu’avec des civilisations sécessionnistes. Mais il n’est pas facile de savoir de quelle source exactement venait cette information. Les Allemands se sont donc rendus dans la région de l’Himalaya pour obtenir ces documents, mais leurs façons de faire manquaient d’éthique. Ils allaient de villages en monastères, s’emparant de ces manuscrits et de ces livres, à la pointe du fusil et les apportaient en Allemagne. Beaucoup de ces textes se trouvaient dans des monastères de type bouddhiste ou dans des systèmes de cavernes. Dans ces cavernes, ils ont trouvé quelque chose de semblable à des tablettes de bois, où il y avait de très grandes quantités de manuscrits et de livres reliés contenant des enseignements secrets, de l’information médicale et technologique. ( * Pour mieux voir les photos, aller sur le site d’origine)

Tout cela a été apporté en Allemagne et examiné minutieusement. Les ingénieurs allemands ont été extrêmement étonnés de voir qu’essentiellement, c’était des modèles technologiques.

Ce fut le début des vaisseaux électro gravidiques ou de ce qui a été appelé plus tard les Véhicules Extraterrestres Reproduits. Les Allemands ont utilisé ce concept avec ce qu’ils avaient déjà commencé et cela leur a permis de faire de grandes avancées, en une courte période de temps.

Le langage utilisé dans ces livres n’était pas facile à traduire, ils ont donc ramené avec eux des gens du Tibet, ainsi que des gens qui conservaient ces connaissances, afin qu’ils traduisent les textes. Les Allemands ont fait des copies de ces livres. Ce sont des gens très intelligents et pleins de ressources, ils ont donc été capables d’utiliser les diagrammes, afin de créer leurs propres expérimentations pour les comprendre.

Il s’agit ici entre autres de la Société Thulé, de l’Ordre du Soleil Noir, de la Société Vril et de beaucoup d’autres sociétés qui ne sont pas très connues.

Certains de ces groupes travaillaient ensemble, mais ils gardaient quand même leurs propres secrets. Quelques-uns avaient de la technologie beaucoup plus avancée que certains autres groupes. Ces groupes contrôlaient toujours l’argent et les entreprises,  mais ne contrôlaient pas toujours le gouvernement allemand, même s’ils l’ont infiltré. En revanche le gouvernement ne savait pas ce que faisaient ces sociétés et ces groupes. Il savait ce que faisait l’Ordre du Soleil Noir parce qu’ils utilisaient certaines applications militaires, afin de développer leur effort de guerre. Mais il était bien connu qu’aucune de ces technologies ne pouvait être utilisée ni prête à déployer, avant la fin de la guerre.

Tout cela se passait vers 1918, 1919 ensuite durant les années 1920, 1930 cela a commencé à croître de façon exponentielle et la plupart de ces travaux ont eu lieu durant les années 1930 et 1940. Durant la deuxième guerre mondiale, une faction nazie de ces groupes a commencé à envoyer des équipes afin de trouver des artefacts religieux qui avaient certains pouvoirs. Non seulement des artefacts judéo-chrétiens mais toutes sortes d’anciennes reliques religieuses, car ils croyaient que cela faisait partie d’une technologie d’anciennes civilisations sécessionnistes ou extraterrestres, dont fait partie la Race des Anciens Bâtisseurs. Ils voulaient ces artefacts pour plusieurs raisons. Quelques-uns d’entre eux croyaient la légende disant que de posséder ces choses leur assurerait la victoire. De plus quelques-uns des extraterrestres, avec qu’ils étaient en contact, voulaient ces technologies. Spécialement les technologies des Anciens Bâtisseurs. Tout cela a continué jusqu’à l’ère actuelle, jusqu’au moment où nous nous sommes rendus compte que certaines tablettes ou pierres, qui ressemblaient à des reliques, qui semblaient bénignes ou inanimées, étaient en fait des technologies réelles qui opéraient à un niveau multidimensionnel très avancé. Les Allemands échangeaient cela pour de la technologie avec des groupes extraterrestres et pour que ceux-ci viennent les aider dans leur travail.

Parmi leurs recherches, il y avait l’Arche d’Alliance et selon ce que Corey a lu sur les tablettes de verre, il y a eu trois Arches d’Alliance. Ces dernières étaient des appareils qui se trouvaient dans une sorte de boîte de bois, couverte d’or, qui servait de bouclier contre les radiations, non pas des radiations radioactives, mais une sorte de radiations quand même. Cette Arche procurait aussi de la technologie basée sur le son et supposément fournissait de la manne, une sorte de nourriture. Cette arche fournissait de l’eau, la protection contre les ennemis, des façons de défaire l’ennemi et apparemment c’était aussi un appareil pour communiquer avec « Dieu ». C’était donc un appareil qui servait à beaucoup de choses. Corey pense que l’une d’entre elles a été détruite, mais il en resterait deux  à la surface de la Terre.

Dans beaucoup de contes et de légendes, les « dieux » semblent posséder des outils que les gens considèreraient comme magiques.

Comme le double vajra, qui ressemble à une spire énergétique bizarre. Du côté de la mythologie grecque, il y a l’éclair de Zeus qui semble être quelque chose qui pouvait générer des éclairs, le marteau de Thor qui est la même chose, le Trident de Poséidon etc… Tous ces articles pouvaient être des armes de type énergétique que les Allemands tentaient de localiser. Peut-être que toutes les descriptions des dieux étaient de vraies armes technologiques et les Allemands les recherchaient. Selon Corey, il y a eu quelques technologies que les Allemands ont acquises et qu’ils ont intégrées dans leur programme spatial secret. Ils faisaient tout cela pour atteindre leur but personnel, car ils ne se souciaient pas que l’Allemagne gagne la guerre, ils n’étaient pas intéressés à combattre les États-Unis avec ces armes.

Il y a eu beaucoup de technologies qui ont été découvertes sous la surface de la Terre, dans des cavernes très profondes. Une grande quantité de ces technologies a été laissée derrière par la Race des Anciens Bâtisseurs, ainsi que par des anciens groupes extraterrestres qui sont partis et qui ont laissé ces technologies derrière eux. Il y a, semble-t-il, une technologie basée sur les cristaux, utilisant un appareil qui ressemble à un revolver. Lorsque vous utilisez cela sur de la pierre, cela aiderait à la faire léviter. Corey dit qu’il a vu une très grande quantité de technologie basée sur les cristaux et la majorité de ces technologies appartenait à la Race des Anciens Bâtisseurs.

Cosmic Disclosure L’énigme Gonzales – saison 1 épisode 15

Corey a dit par le passé, que le lieutenant-colonel Gonzalez est quelqu’un de dominant dans le programme spatial secret, agissant en tant que diplomate pour différents groupes extraterrestres et différents groupes des civilisations sécessionnistes. Avant de choisir Corey comme délégué pour l’Alliance des Êtres des Sphères, le Conseil des Programmes Spatiaux Secrets avait l’intention de donner ce rôle à Gonzalez.

 

David Wilcock : Certaines personnes disent qu’il est sur le point de se présenter en public. Est-ce que c’est vrai ?

 

Corey Goode: Non. Il ne planifie pas de révéler son identité bientôt.

 

David Wilcock : Il y a des gens qui disent qu’ils veulent que quelqu’un d’autre se présente pour corroborer ce que dit Corey Goode : Pourquoi serait-ce une mauvaise idée si Gonzales se présentait ?

 

Corey Goode: Sa vie, sur Terre, est une couverture. Il n’est pas ici très souvent. S’il donnait son identité maintenant, ce serait très dangereux pour lui et pour l’opération. Il n’a ni enfant ni famille et plusieurs pensent que ce serait plus sécuritaire pour lui de se présenter à ma place, puisque j’ai une famille et des enfants. Et je suis d’accord jusqu’à un certain point.

 

David Wilcock : Les Aviens Bleus aident évidemment Solar Warden à apporter la divulgation cosmique à toute l’humanité. Quelle est l’histoire de votre contact avec eux ? Parce que je me souviens très bien de ce jour étonnant, le 27 février 2015, où vous m’avez dit dans un texte sur Skype, que les Aviens Bleus vous avaient demandé par votre nom, via l’Alliance des Programmes Spatiaux Secrets. Que s’est-il passé ?

 

Corey Goode : Comme vous pouvez vous le rappeler, je vous disais que j’étais en contact avec un être, au sujet duquel je ne donnerai pas de détails.

 

David Wilcock : Et j’ai beaucoup de respect pour cela, mais ça m’a rendu extrêmement curieux, car avec toutes les choses étonnantes que vous m’avez dites, pourquoi retenir cette information ? À peu près tout ce que je savais c’est qu’ils étaient bleus, et c’est tout. Je pense que c’est la seule chose que vous avez dit et qu’il y avait un rapport avec votre famille et vos enfants.

 

Corey Goode: Exact. Et il y a encore beaucoup de choses dont je ne peux pas encore parler.

 

David Wilcock : Quand ce contact a-t-il eu lieu pour vous ?

 

Corey Goode: Il y a quatre ans.

 

David Wilcock : Alors, quatre ans avant 2015, ce serait en 2011 environ.

 

Corey Goode : Et il s’est avéré que le lieutenant-colonel Gonzales a été en contact avec eux, à peu près au même moment.

 

David Wilcock : En 2011 ?

 

Corey Goode : Oui il a joué un rôle d’agent de liaison entre les Aviens Bleus et Solar Warden, en fait, la faction des Programmes Spatiaux Secrets sécessionnistes qui incluait Solar Warden. Solar Warden n’est pas le seul. Plusieurs gens pensent que ce n’est que Solar Warden. C’est une sorte de conglomérat de transfuges de différents Programmes Spatiaux Secrets. Gonzales a présenté des informations de la part des Aviens Bleus pendant quelque temps et soudainement, ils lui ont dit mon nom et lui ont donné de l’information. Il est arrivé au Conseil de l’Alliance des Programmes Spatiaux Secrets et il leur a dit les Aviens Bleus m’avaient choisi pour être leur délégué. Et les membres du Conseil n’étaient pas très heureux de ça. Il voulait Gonzales comme délégué.

 

David Wilcock : Sans aller dans des détails incriminants, pouvez-vous nous dire à quoi ressemblait la vie qu’il avait choisie comme couverture ? Avait-il une maison ? Avait-il une auto ?

 

Corey Goode : Oui, il vit dans une région rurale.

 

David Wilcock : Donc, s’il disait, aux gens qu’il rencontre, qu’il a un emploi particulier, il a donc une couverture affirmant que cet emploi existe et ils pourraient investiguer ?

 

Corey Goode : Oui. Je suis réticent à en dire plus.

 

David Wilcock : Absolument, je comprends. C’est simplement qu’il y a eu beaucoup de gens sur Internet qui pensaient qu’il serait sur le point de participer à une émission radiophonique et nous avions besoin de spécifier que ça n’arrivera pas. Vous dites donc que les Aviens vous ont contacté, ainsi que Gonzales, en 2011. Est-ce que c’était avant l’arrivée d’environ 100 sphères visibles, de la taille de la Lune, de Neptune et de Jupiter ? Est-ce que c’était durant la même période ? Ou était-ce un peu avant ?

 

Corey Goode : C’est arrivé avant l’arrivée de ces sphères.

 

David Wilcock : Il semble donc qu’il y a une poussée majeure qui se fait et qu’une de leurs initiatives a été d’amener ces sphères et une autre initiative a été de recruter des délégués, commençant avec Gonzales, et ensuite comme vous sembliez prêt pour ce travail, vous avez aussi été invité.

 

Corey Goode : Oui j’avais été préparé … je n’avais aucune idée que j’étais préparé, ni même pourquoi j’étais préparé. C’était une période où j’étais en train de composer avec mon passé, avec tout ce dans quoi j’avais été impliqué et lorsque j’ai fini par accepter tout ça, j’ai rencontré les Aviens Bleus qui m’ont donné de l’information.

 

David Wilcock : Lorsque votre contact est arrivé en 2011, avez-vous vu les Aviens Bleus tels que démontrés dans l’illustration d’Android Jones ? Avez-vous vu ces êtres ou n’était-ce qu’une sphère bleue ? Qu’avez-vous expérimenté ?

 

Corey Goode : Ils se présentent d’abord aux gens dans les rêves, durant les rêves lucides. Ensuite ils apparaissent physiquement, après vous avoir préparé par les rêves.

 

David Wilcock : C’est exactement ce qu’ils disent dans «la Loi de l’Un», c’est le même protocole de contact. Ils disent dans «la Loi de l’Un» qu’ils ont arrêté les contacts physiques parce que les gens qu’ils contactaient faisaient gonfler leur ego et se faisait idolâtrer par les autres comme s’ils étaient des sortes de messies. Une des choses que vous avez dites et qui m’a réellement fasciné c’est que cette sorte de directive première, concernant les contacts avec les personnes, semble avoir été enlevée parce qu’en ce moment nous avons besoin d’aide pour ce nouvel âge.

 

Corey Goode : Et après chaque rencontre, j’étais sévèrement averti de faire attention à mon ego et de m’assurer que ces informations ne deviennent pas un culte ou une religion.

 

David Wilcock : Revenons au moment de votre rencontre et dites-nous comment cela a-t-il commencé ? Vous dites que cela commencé avec les rêves. À quel moment avez-vous été conscient que vous étiez en contact avec ceux, qu’on appelle maintenant, les Aviens Bleus ?

 

Corey Goode : J’en étais très conscient durant mes rêves.

 

David Wilcock : Durant ces rêves, est-ce qu’ils ressemblaient à ce qu’on voit sur l’illustration ?

 

Corey : Oui, l’illustration n’est pas parfaite mais, oui, ils ressemblaient à ça. C’est ainsi qu’ils apparaissent dans les rêves.

 

David Wilcock : Tout ça durant vos rêves.

 

Corey Goode : Oui et ils sont finalement apparus en personne.

 

David Wilcock : Est-ce que les rêves que vous avez eus semblaient de nature symbolique ou était-ce un contact ?

 

Corey Goode : C’était très lucide, très réel, très tangible. C’était différent de tout autre type de rêve que j’avais eu avant.

 

David Wilcock : Il y a beaucoup de gens sur Internet qui prétendent avoir eu des contacts comme ceux que vous avez eu, qui tentent de se faire passer pour des autorités compétentes et qui agissent comme si leurs informations devraient être considérées également. De quelle façon la plupart des gens sont-ils contactés ? Car il semble y avoir beaucoup de fraude. Quel genre d’expérience pourrait arriver ?

 

Corey Goode : La plupart des gens qui ont été contactés l’ont été par les orbes, qui sont, en fait, les densités les plus élevées de ces Êtres de l’Alliance des Sphères. Je veux dire qu’ils ont une plus haute densité que les Aviens Bleus, mais tout le monde semble se concentrer sur les Aviens Bleus. En fait, la majorité des gens ont des expériences avec les Sphères Bleues.

 

David Wilcock : Qu’est-ce que cela impliquerait ? Que se passe-t-il à ce moment là ?

 

Corey Goode : Habituellement une sphère bleue ou plusieurs sphères bleues apparaissent devant les gens et zigzaguent, pour finalement s’arrêter en face d’eux et elles deviennent pulsatiles. Les gens reçoivent alors, soit un message dont ils se souviennent consciemment ou alors ils pensent qu’ils ont vu quelque chose de vraiment hors du commun, mais ne comprennent pas qu’ils ont reçu un message subconscient ou que leur Soi Supérieur a reçu un message. Et ils reçoivent ces messages, en provenance des Êtres de densité supérieure pour des raisons futures.

 

David Wilcock : Je veux parler ici de quelque chose dont nous avons parlé avant l’émission. Cela impliquerait un petit peu de divulgation et de monologue de ma part, mais c’est vraiment important. J’ai lu «la Loi de l’Un» et les livres de « Seth ». Carla Rueckert et Jane Roberts, les deux personnes qui ont canalisé ces livres, ont eu des visites de la part des orbes bleus. Je dois avouer que j’étais un peu frustré et je me demandais pourquoi cela ne m’était pas arrivé à moi. Une des choses qu’ils disent dans «la Loi de l’Un» c’est qu’ils tenteront de communiquer avec vous de façon télépathique. Ils ne veulent pas avoir de contact de personne à personne, s’ils peuvent l’éviter. Alors, un jour je suis en Caroline du Nord, en visite chez un ami. Je suis assis dans une chambre et je médite. Je vois un ovni, pour la première fois de ma vie. Il va derrière un nuage. Le nuage disparaît et l’ovni aussi. Mais, puisque je suis en méditation, je me dis « Eh bien, j’ai vu un ovni. C’est très bien ». La seule autre chose que j’aimerais, et je dis cela comme une prière, c’est de voir une de lumière apparaître dans ma chambre et recevoir un message intelligent, tout comme c’est arrivé à Carla et à Jane. Quelques jours plus tard, j’ai appelé mon père et il s’est avéré que mon frère était en train de lui parler sur une autre ligne. J’ai dit à mon père : « Tu réalise la synchronicité » ? Il a répondu oui, de façon sceptique. Puis mon frère a dit, après que j’ai parlé de l’ovni que j’avais vu : « Eh bien, c’est bizarre, parce que quelque chose m’est arrivé à moi aussi » et il m’a dit qu’un orbe de lumière est apparu dans sa chambre et qu’il a reçu un message. Il était en train de méditer et sa tête s’est penchée vers l’arrière et il a vu cet orbe apparaître près du plafond pour ensuite s’étendre à environ quatre ou cinq pieds de diamètre et cela ressemblait à un vortex. C’était comme une porte des étoiles pulsatile au plafond. Et il a reçu un message disant : « L’ascension dont parle ton frère n’arrivera pas à tous en même temps. Ce sera une série d’expériences croissantes. Tu as eu la première de ces expériences ». Alors que pensez-vous de cette expérience ?

 

Corey Goode : Je n’avais aucune idée que c’était arrivé à votre frère, mais il y a des dizaines et même des centaines de milliers de gens qui ont ces expériences en ce moment.

 

David Wilcock : Est-ce que Gonzales a eu ce genre d’expérience aussi ? Est-ce que ça fait partie de la façon dont ils travaillent avec lui ?

 

Corey Goode : Oui.

 

David Wilcock : Quel était le rôle de Gonzales à ce moment-là ? Quelle est la différence entre la façon dont il a été contacté et la façon dont vous avez été contacté ?

 

Corey Goode : Le contact est arrivé exactement de la même façon et il a été nommé délégué du Programme Spatial Secret. Il est délégué entre le Programme Spatial Secret et les Aviens Bleus. J’ai été nommé comme délégué entre les Aviens Bleus et l’Alliance des Programmes Spatiaux Secrets, ainsi que beaucoup d’autres groupes qui veulent les rencontrer, mais ils n’auront pas de rencontres individuelles avec eux. J’ai été mis dans une situation où j’avais à rencontrer ces Conseils de la Fédération et Gonzales m’accompagnait lors de plusieurs de ces rencontres.

 

David Wilcock : Est-ce que ces voyages vous ont amené dans l’espace ?

 

Corey Goode : Oui, et récemment j’ai pris part à plusieurs de ces rencontres. Pendant que je me trouvais à GAIAM TV, Gonzales a pris part à deux rencontres importantes. L’une d’entre elle était avec l’Alliance de la Fédération des Dracos et cette rencontre fut traumatique pour lui. Mais la deuxième rencontre était beaucoup plus agréable. C’était une rencontre avec la super Fédération des 40 groupes principaux d’extraterrestres qui sont impliqués dans 22 expérimentations génétiques sur l’humanité. Et il y avait 20 autres groupes, ce qui en faisait 60, et tous étaient impliqués dans cette grande expérimentation.

 

David Wilcock : Que faisiez-vous lors de ces conférences de la super Fédération ? Quel âge aviez-vous et quelle était votre travail ?

 

Corey Goode : J’étais très jeune. J’étais adolescent et je servais comme intuitif empathique. Lorsqu’un délégué arrive à ces réunions, il y a trois intuitifs empathiques qui sont là pour détecter toute tromperie ou danger. Et c’est ce que je faisais mais maintenant, lorsque Gonzales ou moi allons à ces rencontres, nous avons à notre tour ce genre de support.

 

David Wilcock : Est-ce que les êtres de la super Fédération étaient conscients que vous étiez présents pour détecter toute tromperie ?

 

Corey Goode : Oui j’ai déjà décrit un grand vaisseau modulaire. Il peut être changé pour tout genre de mission. Il mesure environ 50 à 60 pieds et ce vaisseau a amené Gonzales et son équipe de support dans une région autour de planètes gazeuses géantes, habituellement aux environs de Jupiter et de Saturne. C’est une région que vous ne pourriez pas voir avec un télescope, car elle se trouve dans une bulle de distorsion temporelle. Vous entrez dans cette distorsion et vous en sortez exactement au même endroit où vous êtes entré.

 

David Wilcock : Tout comme dans les Anneaux des Fées.

 

Corey Goode : Oui. Et lorsque vous y entrez, tout est complètement noir. Vous ne voyez pas d’étoiles. Vous ne voyez pas le soleil, ni aucune planète.

 

David Wilcock : Le soleil n’est pas visible du tout ?

 

Corey Goode : Non, vous ne voyez rien d’autre que la station où la rencontre a lieu.

 

David Wilcock : Voyez-vous les vaisseaux des autres ?

 

Corey Goode : Oui vous voyez les vaisseaux des autres. Donc Gonzales et son équipe sont débarqués et c’était la première fois qu’il était reconnu, parce qu’avant, il avait un rôle de support pour moi et la seule raison pour laquelle ils m’ont reconnu c’est que j’étais un délégué.

 

David Wilcock : Décrivez-nous ce que vous voyez ? Est-ce que c’était comme une grande cité ? Y avait-il une structure juste assez grande pour la rencontre ou y avait-il d’autres structures ?

 

Corey Goode : C’est une station spatiale extrêmement avancée. Alors Gonzales avançait, les gens le reconnaissaient pour la première fois et il y avait un endroit où les gens se rencontraient et se saluaient avant d’aller dans le hall principal. En entrant dans le hall principal, tout le monde est assis dans des sièges placés un peu comme un fer à cheval, il y a une une chaise principale qui est plus élevée et ensuite trois chaises qui sont plus basses, avec une rampe autour.

 

David Wilcock : Donc cette forme de fer à cheval était pour les 40 groupes ?

 

Corey Goode : Pour chaque délégation. Ensuite les délégués s’assoyaient et ils avaient habituellement un conseiller se tenant derrière, à gauche. Pour cette rencontre particulière, la pièce était emplie de gens. Ils savaient qu’il y aurait une grande annonce que serait faite. Ils ont apporté des sièges supplémentaires pour les 60 groupes qui s’y trouvaient. Gonzales a dit qu’il était très excité de s’asseoir dans cette chaise, parce que cette chaise agit comme traducteur universel de cette langue extraterrestre étrange, qui est très monotone et que personne d’autre n’entend ni ne comprend. Donc il s’est assis dans cette chaise, il s’attendait à une sorte de sensation bizarre, mais rien ne s’est passé. Alors un être est arrivé et a fait les annonces. C’était un des êtres avec lesquels nous étions familiers, la peau orangée, de très grands yeux bleus et une crête allant d’une oreille à l’autre, des êtres très grands qui portent une sorte de tunique, un peu semblable à celle des moines et il a présenté Gonzales et lui a demandé de venir en avant. Tout le monde s’attendait à ce que l’annonce dise que la barrière autour de la Terre serait enlevée, afin que de nombreux extraterrestres piégés sur Terre puissent partir, car ils sont bienveillants, ils étudient nos océans et nos jungles et ne se soucient pas de l’humanité, ils ne font qu’étudier notre écosystème. Le fait d’être piégés ici leur causait des problèmes.

 

David Wilcock : Ils manquaient d’approvisionnement.

 

Corey Goode : Ils avaient toutes sortes de problèmes. Ils ne pouvaient pas joindre leur équipe de support qui les attendait à l’extérieur de l’orbite terrestre. Et tout le monde a été soulagé lorsque l’annonce a été faite. Gonzales a fait l’annonce que le tout reviendrait à l’ancienne façon de patrouilles de la grille et à une sorte de contrôle de trafic aérien permettant aux gens d’aller et de venir. Gonzales est revenu s’asseoir à la chaise et alors, comme d’habitude, chacun des 40 groupes allait en avant de la salle et faisait un court synopsis de deux minutes, concernant leur contribution envers l’humanité et la grande expérimentation et retournait ensuite s’asseoir, les uns après les autres. Ensuite tout le monde revenait à leur navette.

 

David Wilcock : Que pensent-ils avoir fait de si bénéfique pour nous ?

 

Corey Goode : Ils pensent tous que cette grande expérimentation a été une grande contribution pour toute la galaxie.

 

David Wilcock : Pour la galaxie ?

 

Corey Goode : Oui et même au-delà. Les Aviens Bleus on dit que même si de nombreux de ces êtres sont bienveillants à nos yeux, ils ont quand même tous un but précis et donc un certain pourcentage de service envers eux-mêmes.

 

David Wilcock : Est-ce qu’ils nous perçoivent comme étant une race maîtresse, et tentent de créer l’humain ultime ?

 

Corey Goode : Il y a 22 buts différents et quelques-uns d’entre eux sont en compétition. Et il y a aussi le but des Dracos et tout cela est très compliqué.

 

David Wilcock : Quels seraient les bénéfices pour la galaxie ?

 

Corey Goode : Il y a une expérimentation spirituelle beaucoup plus importante que les gens le réalisent. Quelques-uns de ces êtres sont incarnés en tant que nous. Quelques-uns sont des Semences d’Étoiles ou des Errants et il y a quelques-uns de ces groupes ici. La majorité des gens qui sont contactés par ces orbes bleus sont des Semences d’Étoiles, des Errants et la cabale est très intéressée par ces personnes et veut les utiliser pour travailler pour le côté sombre.

 

David Wilcock : Donc la cabale tente de trouver ces Errants et ces Semences d’Étoiles ? Quel est leur modus operandi ?

 

Corey Goode : Ils ont différentes façons de faire et dans mon cas, cela s’est fait en utilisant les tests faits à l’école. Ils ont des gens partout qui recherchent les personnes possédant certains signes, qui démontrent certaines habiletés et lorsqu’ils en trouvent, ils font des tests plus approfondis et observent si ces derniers rencontrent les critères.

 

David Wilcock : Ces gens se rappellent-t-ils consciemment, dans leur incarnation physique, de leur vie passée comme extraterrestres ?

 

Corey Goode : Oui.

 

David Wilcock : Ils doivent donc respecter les règles, ils doivent jouer leur rôle d’humains et ressembler à une personne ordinaire.

 

Corey Goode : Oui. Et les Sphères bleues rendaient visite à ces personnes, ce qui fait partie de l’expérience de l’éveil. Ces personnes passent présentement par l’éveil concernant ce qu’est leur rôle, ce qu’est leur mission dans cette vie et leur raison d’être ici.

 

David Wilcock : Est-ce que la super Fédération est consciente du changement énergétique qui se passe sur le soleil, est-elle au courant des tsunamis d’énergie dont nous parlons ?

 

Corey Goode : Oui ils sont très au courant.

 

David Wilcock : Quelle est leur implication dans tout ça ? Comment voient-ils ça ?

 

Corey Goode : Bon nombres d’entre eux ont planifié de ne pas se trouver ici lorsque ça arrivera et le but de la barrière extérieure était de garder tout le monde ici, tous ceux qui ont été impliqués dans la manipulation de notre biosphère et de l’humanité, pour ne pas les laisser s’échapper.

 

David Wilcock : Il y a une portion de la « Loi de l’Un» qui dit que, lorsque ce saut quantique aura lieu, si vous n’êtes pas prêts à aller vers la quatrième densité, votre corps électromagnétique de la troisième densité sera incompatible. Donc pour les gens qui sont trop lourdement dans la troisième densité, qui ne sont pas assez purs pour pouvoir passer à travers cette transformation, ce sera comme une sentence de mort pour eux.

 

Corey Goode : Oui. Et beaucoup de choses que croient ces extraterrestres, ainsi que les Aviens Bleus, font partie de la Loi Naturelle et de « la Loi de l’Un ».

 

David Wilcock : Qu’est-ce que la Loi Naturelle exactement ?

 

Corey Goode : Je suis en train d’apprendre ces choses