Divulgation Cosmique – La Ligue Galactique Globale des Nations (épisode 8)

LES COSMOSPHÈRES RUSSES

David : Nous avons parlé des factions du programme spatial, mais nous n’avons pas parlé de la Ligue Galactique Globale des Nations. Nous savons que Joseph Staline savait que le crash de Roswell était celui d’un ovni. Mais le gouvernement américain a dit que c’était un « ballon météorologique ». J’ai participé à quelques épisodes de l’émission « Ancient Aliens » et lors de mes recherches, j’ai trouvé que Staline a engagé des personnes pour aller explorer les archives. Ils ont trouvé qu’il y avait une fusée, en Sibérie, qui s’est écrasée et qui étaient couverte d’écriture sanskrite. Ils n’ont pas pu la déterrer sans l’endommager, alors ils l’ont enterré à nouveau. Cela a eu lieu durant la fin des années 1800. Après l’événement de Roswell, Staline aurait déterré cette fusée et celle-ci possédait une technologie si avancée qu’ils ne pouvaient pas la comprendre. Il y avait un coffre, ou une espèce de contenant, empli de documents et de plans élaborés, de même que des diagrammes de vaisseaux, de stations spatiales et des données sur la façon de les construire. C’est pourquoi les soviétiques ont pu construire ce qu’ils appellent les cosmosphères.

Corey : L’Union soviétique a utilisé cela pour gagner le respect, afin de s’introduire dans les programmes spatiaux secrets.

David : Qu’est-ce qu’une cosmosphère ? Comment cela fonctionne-t-il et à quoi cela ressemble-t-il ?

Ce n’est pas une Cosmosphère, mais une image de la capsule spatiale utilisée pour envoyer le premier homme dans l’espace le 12 avril 1961

Corey : Ce sont des sphères métalliques, grâce auxquelles les cosmonautes allaient dans l’espace. Les États-Unis les ont repérées et  en ont été inquiétés. Cela a causé l’ouverture d’un dialogue entre eux et nous.

David : Quelle était la taille de ses cosmosphères, combien de membres d’équipage pouvait-il y avoir ?

Corey : Il y en avait de plusieurs tailles. Quelques-unes pouvaient contenir de un à trois membres d’équipage et d’autres, encore plus.

David : Le colonel Tom Bearden, maintenant retraité, dit qu’un objet ressemblant à une sphère, (vu dans la vidéo de l’explosion de la navette spatiale Challenger) était d’origine russe. Est-ce que ce vaisseau a attaqué Challenger lors du décollage ? Est-ce que cela faisait partie de la guerre froide, pour attaquer les États-Unis avec de la technologie avancée ?

Corey : Nous travaillions déjà avec les Russes, bien avant que cela n’arrive. La guerre froide n’était qu’une tactique.

David : Une levée de fonds ?

Corey : Vous pourriez appeler cela ainsi. Le personnel au sol, les gens du plus bas niveau, croyaient vraiment à l’idée que les États-Unis et les soviétiques se « battaient » pour la suprématie de l’espace. Mais, en fait, les États-Unis et la Russie était des alliés.

David : Une personne a laissé un commentaire sur mon site, disant que les États-Unis n’ont jamais pu enrichir suffisamment l’uranium nécessaire pour la bombe atomique. Ils auraient obtenu ce qui manquait de l’Allemagne nazie. Plusieurs personnes ne sont pas prêtes à accepter cela, parce que nous avons grandi avec l’idée que nous avons combattu les nazis durant la deuxième guerre mondiale. Le monde entier avait peur d’Hitler et de son troisième Reich. Et vous dites que tout cela est un cirque élaboré ?

Corey : Un jour, lorsque la divulgation des données concernant notre vraie histoire arrivera, lorsque nous saurons ce qui est arrivé dans notre monde, les gens resteront abasourdis. Et ils seront fâchés.

David : Les Soviétiques et les Américains ont échangé des secrets, en coulisses ?

Corey : Ils travaillaient déjà ensemble dans l’espace, à cause de différentes menaces « perçues » de la part des extraterrestres. Ils travaillent ensemble pour protéger la Terre, même s’il est ridicule de penser que nous aurions pu vaincre une force extraterrestre avancée. Ils ont formé une alliance, bien avant la guerre froide, pour protéger la Terre.

David : Pensez-vous que c’est la raison du discours de Reagan, concernant la menace extraterrestre qui unifierait le monde ?

Corey : Je suppose que oui. Mais bien avant cela, nous étions déjà des alliés avec des peuples qui étaient supposés être nos ennemis.

David : Quelle collaboration y avait-il entre les Soviétiques et les Américains ?

Corey : Au début il n’y en avait que très peu, mais il est devenu apparent, pour l’Union Soviétique et pour tous les pays du monde, qu’il y avait des programmes spatiaux secrets qui étaient en cours.

LA LIGUE GALACTIQUE GLOBALE DES NATIONS

David : Nous parlons de quelle époque ?

Corey : À la fin des années 50 et au début des années 60. Les pays les plus puissants, incluant l’Union Soviétique, ont commencé à travailler ensemble. La question qui se posait était : « Qu’allons-nous faire avec les pays moins importants, maintenant qu’ils sont au courant de cela ? »

David : Y avait-il des services d’information dans ces plus petits pays, qui ont commencé à capturer et interroger des personnes pour obtenir de l’information ?

Corey : Ils ont obtenu des informations de très nombreuses façons. Il y avait un accord avec tous ces pays, stipulant que chaque fois qu’un ovni s’écrasait sur son territoire, nous pourrions envoyer nos équipes de récupération.

David : À quel moment cet accord a-t-il été fait ?

Corey : Cela se passait à la fin des années 40 et durant les années 50 et 60. Nous avons récupéré les ovnis de tous ces différents pays. Ce qui s’est passé ensuite, c’est qu’ils ont formé un programme spatial secret, de nature semblable à celle de l’OTAN. Ce n’est que lors d’une rencontre avec les membres des programmes spatiaux secrets au LOC (Lunar Operations Command) que j’ai entendu, pour la première fois, le nom de Ligue Galactique Globale des Nations.

David : Est-ce que cela a été le prédécesseur des Nations-Unies, qui a été fondé après la première guerre mondiale et le traité de Versailles en 1919 ?

Corey : Cette ligue a été formée pour servir d’appât pour d’autres nations, pour les garder tranquilles et pour qu’ils pensent qu’ils sont impliqués à protéger la planète. On leur a dit qu’il y avait différentes menaces pour la planète et qu’ils pourraient faire partie de la solution. Ils ont reçu des bases et de la technologie, mais tout cela se trouvait entièrement à l’extérieur du système solaire.

David : Dans ces pays, quelles personnes connaissaient ce secret … les membres du gouvernement, les ministres, les fonctionnaires ?

Corey : Je ne sais pas qui était au courant de cela. Mais à peu près tous les pays de la planète étaient impliqués dans ce programme.

David : Est-ce que vous pensez que cela impliquait aussi des agents d’informations de haut niveau, des gens travaillant pour la défense, du personnel militaire haut placé ?

Corey : Oui. Il y avait aussi beaucoup de scientifiques qui étaient impliqués.

David : Qu’en est-il des banquiers et des comptables ?

Corey : Ces derniers semblent être partout.

David : Comment ces gens ont-ils été approchés et qu’ont-ils vu ? Comment ont-ils été amenés hors planète ? Qu’ont-ils vu et que savaient-ils ?

Corey : Ce programme est relativement récent. Il n’a pas commencé durant les années 50 et 60, car durant ces années-là, les gens ont commencé à remarquer l’existence de plus vastes programmes. Cela a commencé durant les années 80 et 90. Je ne sais pas exactement quelle sorte de propagande ils ont reçu. Mais je suis allé dans l’une de leurs bases.

David : Parlons donc de cela. Avez-vous voyagé dans un vaisseau ou par un portail ?

Corey : Cela semblera étrange, mais c’était un système de train souterrain, (dont Corey a déjà parlé dans l’épisode # 7) qui passait dans un portail. Ce portail menait à une lune autour d’une planète gazeuse géante.

tunnel_boring_machine_2-compressor

David : Un de mes informateurs a décrit un portail où un train peut passer. Il a dit que cela allait si vite, que la plupart des gens ne prenait même pas le temps de s’asseoir.

Corey : J’ai déjà parlé de voyager par un portail, en utilisant un train, mais les gens me disaient que c’était ridicule, parce que personne d’autre n’en a parlé avant.

David : J’ai déjà entendu cela, de la part de mes informateurs et je l’ai intentionnellement gardé secret, afin que je puisse vérifier avec d’autres informateurs. Vous venez juste de le faire.

Corey : Donc le train est arrivé et il flottait légèrement au-dessus des voies, comme dans un système MAGLEV. Nous sommes descendus du train et nous avons entendu des annonces, faites en anglais.

David : Pouviez vous voir le ciel ?

Corey : non, nous étions dans une sorte de caverne ou de grotte.

David : Est-ce que c’était une lune tropicale avec une forêt ?

Corey : À ce moment-là, nous ne pouvions voir que la caverne. Il y avait des gens qui marchaient autour de nous, deux à la fois, ou en groupe de quatre. Ils étaient très détendus. Il portait des combinaisons, avec des insignes de drapeaux sur leurs épaules. Cela ressemblait à une scène que l’on voit dans la série télévisée Stargate Atlantis.

David : De quelle couleur était les combinaisons, avaient-elles différentes couleurs ?

Corey : Il y avait différentes couleurs, mais le bleu semblait être une couleur standard. La même couleur que l’Air Force utilise, le bleu royal. Et ils avaient tous des insignes de drapeaux différents, en provenance de divers pays.

David : En avez-vous reconnu quelques-uns ?

Corey : Il y en avait beaucoup que je ne connaissais pas, mais plus tard j’ai reconnu certains drapeaux comme celui de l’Estonie, de l’Ukraine, de la Grèce.

David : Et y en avait-il du Moyen-Orient, comme le Maroc ou l’Algérie ?

Corey : Les gens de ces pays étaient impliqués, mais je ne me souviens pas de tous les drapeaux. Je n’ai pas vu des milliers de gens, mais seulement un petit groupe.

David : Y avait-il des pays d’Afrique ? Du Tchad, du Nigéria ?

Corey : Je n’ai pas pu voir tout le monde, mais il était évident qu’il y avait des gens en provenance de partout.

David : Et vous dites que ces gens semblaient détendus et heureux ?

Corey : Oui

David : Cela ne me semble pas normal, si on compare avec les autres bases que vous avez décrites.

Corey : Non. Lors de notre visite à la colonie sur Mars, nous avons été escortés par des gardes armés, on nous a dit de ne parler à personne. Les gens semblaient mornes et stressés. Inversement, les gens que j’ai vus là bas étaient complètement différents.

Nous sommes donc descendus du train et nous nous sommes dirigés vers l’endroit où la caverne avait été scellée par un mur métallique énorme, avec une entrée pour la sécurité. Nous avons regardé à droite et il y avait une grande entrée dans la caverne. Cela ressemblait à un environnement tropical. Les autres fois où j’étais là, j’ai vu deux lunes, à des endroits différents dans le ciel.

David : Est-ce que ces lunes étaient plus grandes que celle de la Terre ?

Corey : Dépendamment de leur position, elles semblent plus grandes.

David : Avait-elle des couleurs inhabituelles ou des caractéristiques spéciales à leur surface ?

Corey : L’une d’elle semblait orange. Mais nous ne pouvions voir l’autre que partiellement.

David : Est-ce que ces lunes avait des anneaux autour d’elles ?

Corey : Non

David : Avez-vous vu la planète gazeuse géante, autour de laquelle vous étiez en orbite ?

Corey : Non, mais on m’a dit que nous étions en orbite autour d’une gazeuse géante. Dans le fond de la caverne, il y avait une piscine bleue luminescente et une chute qui y coulait.

David : Comme si elle était creusée dans le roc ?

Corey : Tout cela était naturel, ce n’était pas de construction humaine.

David : Mais la luminosité était naturelle ?

Corey : Oui, c’était naturel, comme une sorte de phénomène luminescent. Il y avait une légère brume au-dessus de la surface de l’eau. Il y avait des gens que nous entendions rire et parler, comme s’ils étaient en vacances. Ils avaient des serviettes et des maillots de bain. Ils avaient du plaisir. À notre gauche, se trouvait le grand mur où nous sommes allés pour entrer dans l’installation, afin de faire les réparations.

David : Quelle sorte d’équipement devait être réparé ?

Corey : Certains types d’équipements de laboratoire, nécessaire pour des tests. C’était différent à chaque fois. C’était de l’équipement hautement spécialisé que l’ICC produisait.

David : Qu’y avait-il de si spécial, pour la localisation de cet endroit, car c’était une base à l’extérieur de notre système solaire ? Y avait-il quelque chose d’unique ou de grande valeur à cet endroit ? Est-ce que c’était situé dans un endroit d’importance tactique ?

Corey : Les rumeurs que j’ai entendues disaient que c’était une installation des Pléiades. Nous étions nombreux à ne pas croire cela, mais c’est ce qu’on nous a dit. En fait, nous ne savions pas vraiment où nous étions.

David : Étant donné le fait qu’il y a sept étoiles dans les Pléiades, ayant une magnitude brillante et qui sont relativement près les unes des autres …

Corey : On m’a dit qu’il n’y en a beaucoup plus que cela.

David : Oui, mais ces sept étoiles sont les plus brillantes. Connaissez-vous d’autres phénomènes où les étoiles des Pléiades sont plus visibles que ce que nous voyons ici sur Terre ? À quoi cela ressemblerait-il ?

Corey : Lorsque vous voyagez dans la galaxie, le ciel nocturne est différent. Si vous vous teniez sur une planète dans les Pléiades, vous verriez une toute nouvelle série de constellations. Rien ne se ressemble. Vous ne pouvez vraiment pas juger où vous êtes, à moins que vous n’ayez l’équipement nécessaire. Si vous ne connaissez pas l’adresse de l’endroit où vous êtes et que vous n’avez pas l’équipement nécessaire, alors vous ne savez pas où vous êtes.

David : Disons que vous allez dans un système stellaire binaire.

Corey : La plupart des systèmes sont binaires.

David : Est-ce que vous voyez deux soleils dans le ciel ?

Corey : Cela dépend de la relation entre ces deux soleils. Mais, oui, vous pouvez voir la lueur faible d’une étoile au loin.

David : Mais ce n’est pas de la taille de ce qu’on voit dans les films ? Ce n’est qu’une faible impression d’une étoile ?

Corey : Cela dépend de chaque système. Plus les étoiles sont près l’une de l’autre, plus elles tournent rapidement, l’une autour de l’autre et plus le système est dynamique. Celles qui semblent abriter de la vie sont celles qui sont les plus éloignées, les unes des autres.

David : Maintenant, en ce qui concerne la base, lorsque vous êtes dans la grotte, y avait-il quelque chose qui semblait vraiment futuriste, qui faisait penser à ces gens qu’ils se trouvaient dans un endroit ayant une technologie avancée ?

Corey : Ils avaient toujours de nouveaux outils et de nouveaux « jouets » en provenance de l’ICC. Ils recevaient beaucoup de nouvelles technologies, pour les rendre heureux. Il y avait aussi beaucoup de recherche qui se faisait. Il y avait une grande quantité de personnel scientifique.

David : Combien de membres de personnel avez-vous vu ?

Corey : Environ 30 ou 40. Il n’y avait pas une grande présence de gardes de sécurité. La plupart des gens n’était pas armés. Ils semblaient simplement très détendus. L’énergie que je ressentais, étant intuitif empathique, n’en était pas une d’anxiété ni d’agitation. Ils semblaient heureux, car leur travail était important.

David : Avez-vous vu un hangar ou quelques types de vaisseaux inhabituels ?

Corey : Il y avait un hangar, mais je ne suis pas allé à l’intérieur.

David : Y avait-il des véhicules ?

Corey : Je n’en ai pas vu et je n’ai pas vu de traces non plus, mais je sais qu’ils ont des sortes de camions, qui fonctionnent avec des piles.

David : Est-ce que cette lune avait une atmosphère ? Est-ce que c’était respirable ?

Corey : Oui. À l’extérieur de la caverne, il y avait de la végétation.

David : Vraiment ? Alors ce n’était pas une lune aride, n’ayant aucune vie ?

Corey : Non. Il y a de nombreuses sphères habitables, qui ne sont pas des planètes faisant partie de la zone dite « habitable » autour de leur soleil (la science moderne dit que la vie ne peut être trouvée que sur des planètes se trouvant dans cette zone, cette distance du Soleil permettant les conditions de vie telle que nous les connaissances sur Terre).

David : Qu’est-ce qu’ils ont dit aux gens qui travaillaient sur cette base ? Quel était leur mission, leur objectif ?

Corey : Ils leur ont dit qu’ils travaillaient sur des projets scientifiques et des technologies, qui aideraient la Terre à se préparer pour une menace extraterrestre, tout comme l’a dit le président Reagan.

David : Il semble qu’ils tentent de mettre en place une sorte d’endroit stratégique défensif pour sauver la Terre de, ce qu’ils perçoivent comme étant une menace ?

Corey : Je ne sais pas si on peut appeler cela un endroit stratégique défensif, mais ils font des recherches scientifiques et ils ont de la technologie avancée, grâce auxquelles ils croient fermement aider l’humanité à protéger la planète Terre.

David : Que connaissent-ils de la présence des extraterrestres ? Sont-ils au courant ?

Corey : Si je me fie à tout ce que j’ai trouvé depuis que tout cela est arrivé, c’est que dans tous ces programmes, il y a beaucoup de cloisonnement.

David : Alors ils ne connaissent pas vraiment toute l’histoire ?

Corey : Ils en connaissent un peu, mais n’en connaissent pas autant que ceux travaillant dans d’autres programmes. Le cloisonnement existe dans chaque programme et dans chaque projet, mais presque tout le monde reçoit la même rengaine : « Vous êtes ceux qui sont en haut de l’échelle, soyez très fiers de ce que vous êtes, vous êtes très spéciaux, personne n’en connaît plus que vous. Vous avez été choisis pour en connaître plus que tous les autres sur la planète. » Chaque personne, dans chaque compartiment, reçoit ce même langage et ils le croient.

David : C’est vraiment la meilleure façon de garder l’opposition sous silence.

En souvenirs de William Tompkins – Mettre fin à la domination Draco

D: Très bien. Bon retour sur “Cosmic Disclosure”. Je suis votre hôte David Wilcock et je suis ici avec Corey Goode.
Partie de ce que nous allons couvrir dans cet épisode a déjà été couvert auparavant, mais voilà la clé. Nous parlons de quelque chose qui est très réel.
La VRAIE raison de ce pourquoi nous faisons ce programme n’est pas pour divertir. C’est de la divulgation.
Et en parlant de ça et en allant en profondeur; nous aidons à ouvrir le couvercle sur des choses qui sont sérieusement très problématiques.
Et pour cette même raison, sur un sujet comme celui ci, nous avons besoin d’autant d’informations que possible. Et plus on a d’informations, plus nos outils deviennent efficaces pour arrêter ce genre de choses de se produire.

La traite d’esclave Galactique :

William Tompkins: C’est très étrange que tout ceci ce soit produit, que la même structure que les pays médiévaux – rois, reines, princesses, tout les gens les plus puissants – se soient mis d’accord avec peut être des groupes de France ou d’Espagne peut être, et soient devenus l’élite. Ils ont commencé à contrôler les populations dans leurs pays et n’ont jamais permis à leurs habitants de vivre une vie normale, de participer à plein d’autres choses, et beaucoup de entre eux étaient en fait des esclaves.
Donc l’énorme business des esclaves dehors est un gros business. C’est un business majeur aujourd’hui – énorme.
Tout ce que vous voulez manufacturer, cultiver, construire, tout est fait avec des esclaves.
En Allemagne… l’Allemagne avait des structure souterraines massives où il n’y avait que des esclaves et, même quand la décision a été prise avant que la guerre se termine, ils allaient continuer leur développements sur les OVNIs, sur les systèmes d’armements qu’ils construisaient, ils ont importer les structures jusqu’en Antarctique, mais ils ont aussi importer les esclaves avec eux.
Donc maintenant il y a des esclaves sous la Terre et ils y sont toujours aujourd’hui en Antarctique.
Mais le business des esclaves dehors est un énorme business, et cela arrive aujourd’hui. Ce n’est pas quelque chose qui s’est produit il y a 100 ans. Cela se déroule depuis bien longtemps et il faut que cela cesse.
Il y a tout type d’esclavages. Il a l’esclavage sexuel évidemment. Il y a beaucoup de classes différentes de gens qui sont enlevés pour de l’esclavage sexuel. Ils veulent les meilleurs et les plus intelligents, par ce qu’ils valent plus.
Ils ont, je pense, 4 ou 5 niveaux différents de gens qu’ils enlèvent. Ils enlèvent les meilleurs chercheurs dans le domaine médical. Ils enlèvent ceux qui font partie des entreprises, et ils enlèvent les plus brillants dans tout les niveaux, et ensuite ils descendent à travers les 3 niveaux et cela dit où ils vont être segmenter.
Tout le monde a droit à deux planètes et c’est décidé ensuite où ils doivent être envoyés. Mais c’est un business énorme. Cela se poursuit depuis des années, et nous ne pouvons identifier où ces gens sont allés.
Juste comme des enlèvement normale, nous ne savons pas où ils sont allés, car la plupart ne reviennent pas. Nous entendons seulement le peu de ceux qui reviennent

*******

D: Whew! Donc comme l’on peut voir, c’est plutôt des choses intenses.
Nous avons bien entendu une perspective intéressante sur ce sujet car, si vous regardez notre programme, Corey a eu des expériences avec tout ça lui même. Il en a aussi discuté sur le plateau de George Noory.
Donc Corey bienvenue sur la programme.
C: Merci.

D: Commençons juste par dire que je sais que cela tu te sens très mal a l’aise avec ce sujet. Pourquoi cela, ce sujet?
C: Car je l’ai vu de mes propres yeux. C’est un sujet très désagréable. Si cela sonne comme de la fiction, c’est assez dérangeant, mais quand tu entends quelqu’un corroborer ce que tu as traversé, fais l’expérience, cela ramène beaucoup d’anxiété, beaucoup de mémoires reviennent.

D: Et bien, commençons par discuter de ce que Tompkins a dit dans cet extrait. En premier lieu, il semble parler de pays traditionnels de la Cabale tels que la France, l’Espagne, l’Angleterre, et des marchés d’esclaves qu’ils avaient il y a déjà des générations.
Donc il y avait un peu des choses type “Illuminati” là, parce qu’il mentionnait des familles royales qui se sont unis et étaient secrètement en train de collaborer tant bien même que leurs pays semblaient être en guerre entre eux.
As tu eu l’occasion d’entendre des choses à propos de tout ça – la politique style Games Of Thrones, l’élite occulte ?
C: Ouai, nous étions très curieux de savoir d’où venaient ces gens, comment ils les avaient obtenus, et il s’est avéré qu’ils utilisaient cette infrastructure multi générationnelle qu’ils avaient construit juste pour la Terre.

D: Vraiment?
C: Oui et cela ne s’est jamais arrêté. Le marché d’esclave sur Terre n’a jamais ralenti vraiment.

D: Donc juste pour bien comprendre ce que tu dis, la manière dont les Illuminati il y a des centaines d’années utilisaient ce même système, la gestion de ces structures et leurs coordination, cela a juste continué à travers ce marché d’esclave galactique impliquant des ETs.
C: Oui, jusqu’à ce jour.

D: Je sais que je t’ai posé la question auparavant, mais pour un but de clarification aujourd’hui, depuis combien de temps des ETs enlèvent des esclaves de notre planète?
C: Depuis que l’on est sur cette planète.

D: Collaboraient ils avec ce système d’esclavagisme à partir des pays de la Cabale dans le passé?
C: Je sais que ça dure depuis longtemps, mais je ne sais pas depuis quand, depuis quand les groupes Illuminatis, si tu veux les appeler comme ça, utilisaient ces gens du milieu qui vont rechercher les personnes à kidnapper, leur donner une liste de ce que tu cherches.
Ces gens kidnappent, amènent ces gens qu’ils viennent d’enlever dans un endroit central où ils sont en gros traités comme du bétail, envoyés dans différentes.. vont dans différents endroits, tu vois. Cette personne va aller sur une autre planète. Cette personne va aller sous terre pour le marché sexuel d’esclave.

D: Tompkins a mentionné qu’ils y avaient plusieurs degré de délimitations concernant qui est pris et pour quel but. Il a mentionné l’agriculture. Pouvons nous commencer par ça? Parler de quel type d’agriculture feraient ces gens s’ils étaient emmenés pour ce but?
C: Et bien ils feraient pousser de la nourriture pour des personnes dans le programme, du genre culture hydroponique sur d’autres espèces dans ce système solaire.

D: Hm.
C: … où ils font pousser de la nourriture. Et ils ont des gens… Ils vont avoir des gens qui s’occupent de la construction. Ils prennent ces gens et les emmènent dans d’autres planètes et les forcent à faire ce genre de choses.

D: Comment arrivent ils a empêcher ces gens d’introduire du poison dans les réserves de nourriture ou saboter l’opération ? Si tu es un esclave, tu ne va pas être heureux à propos de tout ça.
C: Non mais la manière dont ils les traite… Je veux dire tu n’as AUCUN ESPOIR de revoir ton chez toi. Ils les traitent juste assez bien pour qu’ils veulent survivre, rester en vie, mais assez mal pour qu’ils suivent n’importe quel boulot.

D: Tompkins a aussi mentionné des travaux de production. Pouvons nous en parler un peu? De quel type de travail parlons nous?
C: Bien sûr. Je suis sur que tout le monde se souvient le moment où j’ai parlé des installations de productions sur Mars..

D: Ouai.
C: … où ils avaient des tonnes et des dizaines voir centaines de milliers de personnes vivant tout juste à côté de ces installations et où ces même personnes allaient au boulot dans des trains.
Et cela se produit sur d’autres planètes que la notre.

D: Donc ils vont fabriquer des technologies avancées, ce genre de choses?
C: Oh oui. Ils fabriquent des choses que les ETs viennent ici marchander.

D: Oui. Est ce que la majeur partie des travailleurs opérant pour le CCI (Conglomérat des Corporations Internationales) par exemple, sont des esclaves ayant été enlevés?
C: Il y a des gens enlevés et des gens qui postulent. Ils ont un boulot, sont content, vont au boulot, et ensuite deviennent des esclaves.

D: Mais tu as aussi décris dans d’autres épisodes qu’il y a plein d’ETs qui ne vont pas être voisins ou locaux de notre galaxie, et qui enlèvent aussi des esclaves pour une variétés de différentes raisons.
C: Uh-huh.

D: Et nous n’aurions aucun moyen de savoir ce que ces gens font.
C: Ce qui a fait que ce marché deviennent si énorme est que quand l’on débuta à avoir des contacts avec des non-terrestres, nous les autorisions à enlever des humains et les prendre. Il y avait tellement d’humains qui ne revenaient jamais.
Donc les banquiers en faillite très porté sur la morale décidèrent “Attend voir. Si nous ne pouvons résister aux non-terrestres, pourquoi pas marchander avec eux ces gens contre de la technologie.”

D: Quelle est l’estimation, ou s’il y a une échelle d’estimation, des personnes qui se font enlevés et emmenés la dedans dans tous ces programmes par an?
C: Et bien, je me souviens de cette statistique pour les disparitions mondiale par année et on vise un million de personne.

D: Et si cela arrive tout les ans, cela pourrait être assez conséquent.
C: Oui, oui, c’est.. Des millions de gens ont été emmenés hors de la Terre.

[En France, 49 347 mineurs ont été enregistrés dans le fichier des personnes disparuesen 2016. A l’occasion de la Journée internationale des enfants disparus, le CFPE veut sensibiliser les parents, qui se retrouvent souvent sans réponses et dans une grande détresse.]

D: Donc l’on pourrait parler carrément de plusieurs millions de personnes qui se sont fait enlevés et emmené hors de la Terre de diverses manières.
C: Oui, qui se font emmenés dans ce commerce d’esclave. Et tu dois aussi te souvenir que ces gens dont on vient de parler qui vivent sur ces.. qui sont des esclaves sur ces installations sur Mars, ils, durant des décennies, ont commencé à avoir des enfants, et ces enfants sont nés dans l’esclavage. Donc ce sont des générations d’esclaves qui sont là haut.

D: Et Tompkins a corroboré beaucoup de choses que tu as dites très précisément, dont l’idée de cette fuite de cerveaux ou de différents échelons, différents tiers, de personnes emmenés la dedans.
C: C’est l’un des plus gros sujets que la Cabale dont la Cabale ne veut personne au courant. C’est l’une des choses, si nous obtenons Divulgation Complète, et ces gens découvrent la vérité sur ces crimes contre l’humanité, ça va être un JOUR DE DINGUE sur planète Terre.

D: Et bien disons que cela arrive. Quel est la carotte à suivre ? Est ce qu’en parler va faire tout que tout ceci s’écroule? Je veux dire, est ce qu’on tourne pas le dos à toutes ces personnes si nous ne parlons pas de ça?
C: Très probablement. Beaucoup de gens qui ont été impliqués ou qui ont des informations de première main concernant ce sujet ne veulent pas en parler car il y a beaucoup de honte.
Tu vois, ils ont des sociopathes qui font ce genre de travail, donc, ils ne perdent pas beaucoup de sommeil. Mais d’autres personnes comme moi qui se font emmenés dans ce genre de choses, nous sommes torturés. A l’intérieur de nous, nous sommes torturés pour les restant de nos jours.

D: J’en suis sûre. L’une des choses dont nous ne voulons pas être trop spécifiques, évidemment, mais quelque chose que l’on a pas mentionné auparavant, est l’idée qu’il y a un trafic sexuel qui se produit.
C: Um-hum.

D: Quel est le but derrière ce commerce sexuel et ce traffic dans un sens? Quel est l’objectif?
C: Pour ces humains qui servent pour coté noir du PSS, et pour des non terrestres, d’être en mesure de consommer du sexe. Je veux dire, c’est… Ils aiment dominer, et c’est un gros excitant pour ces sociopathes.

D: Hm.
C: Donc, je veux dire, c’est, je suppose, la plus vieille histoire du monde quand l’on en vient à parler de sexe.

D: Donc c’est très similaire au genre de trafic d’esclave que l’on a entendu se produit sur Terre où l’on aurait des gens enlevés et emmenés l’on ne sait où et, pour des raisons quelconques, ils travailleraient comme des prostitués bien qu’ils pourraient peut être s’échapper. Ils ne vont même pas essayer d’échapper vu a quel point ils sont contrôlés.

C: Oui il n’y a pas moyen de s’échapper. Vous êtes.. Si vous êtes dans une boîte de conserve flottante, ou allez vous? Si vous êtes sur une autre planète quelque part dans un autre système solaire qu’est ce que vous faites? Je veux dire, vous avez aucun espoir.
D: Qu’est ce que l’on t’a dit – et je sais que l’on a couvert ce sujet auparavant, mais je pense que c’est important de donner aux gens un certain goût d’espoir à ce sujet – qu’est ce que l’on t’a dit qui allait se produire une fois que l’on se libère de ce contrôle de l’IA et des Dracos et d’autres groupes négatifs? Comment cela va affecter ce qui arrive à ces gens ?

C: Il y a un temps, une partie de l’Alliance, l’Alliance des PSS, des gens, avant qu’il y ait une Alliance des PSS – ils étaient juste des gens qui agissaient sous leur propre chef ou dans de petits groupes – ont commencé à baliser ces gens qui se faisaient enlevés dans des endroits hors monde dans ce commerce d’esclave.
Et nous avons eu certains de ces groupes non-terrestres avec qui l’on travaille, aller les récupérer et les soigner.
Donc après que tout ça arrive… tout cette IA partie, nous avons eu la Divulgation, les gens ont eu la chance de s’acclimater a la Divulgation un peu, beaucoup de ces gens qui étaient dans ces différents types d’esclavage qui ont été secourus et sont maintenant dans un autre système solaire afin de se faire soigner, seront autorisés à revenir nous rejoindre.
Et je sais que c’est quelque chose… Tu sais, je parle de ce sujet, et c’est du divertissement pour beaucoup de gens, mais il y a des gens qui regardent ce programme et ont des personnes chères à leur cœur qui ont disparus. Et je les entends.
Donc ce sujet est très reel, et c’est le sujet le plus sérieux à propos de la Divulgation.

D: C’est possible que peut être certains des gens qui regardent ce programme, s’ils ont perdus des êtres chères, pas tout le monde va nécessairement finir dans quelque chose de mauvais.
C: Oui. Et ces esclaves ne sont pas toujours traités comme du bétail par différente espèces. Certaines de ces espèces respectent les humains pour ce qu’ils sont capables d’achever. Et quand l’on parle d’ingénierie, de production… nos capacités, capacités innés… Et certains de ces groupes qui enlèvent les humains… les emmènent sur d’autres planètes et les traitent très bien.
Penses à des programmes où tu as… tu entend des histoires où certains on une domestique qui vit avec eux ou.. Donc ce n’est pas tout noir et mauvais. Cela arrive contre leur gré, ce qui est déjà assez mauvais, mais pas tout le monde finis mangé ou partie d’un commerce d’esclave.

D: Bien sûr.
C: Ils cherchent vraiment les plus intelligents et les plus doués sur la planète, et ils vont soit les prendre ou un de leurs membres de la famille qui ont les mêmes traits s’ils sont trop publiques.

D: Très bien.
Maintenant ce que l’on va voir c’est le dernier extrait vidéo de cette séries d’interview, et c’est Tompkins qui parle d’un sujet très intéressant. Regardons.

*****

CONTRÔLE MENTAL

W: J’étais en réunion avec plusieurs autres personnes, et cette jeune demoiselle me dit, “J’en ai un.”

Et, “Tu as quoi?”

[Chuchotant] “Jen ai un.”

“Vraiment?”

“Oui”

“J’en ai une photo”

“Un OVNI?”

“Ouai. Une vraie photo.”

“Comment t’a fait pour l’avoir?”

“Et bien, nous étions en train de célébrer une soirée Vendredi soir à Oceanside, et le Samedi matin nous sommes allés – tous les 8 – a ce cul de sac vers Lake Boulevard” – c’est juste à côté de Carlsbad. Carlsbad est juste a coté d’Oceanside, okay? Donc ils se tiennent à la frontière des deux – pou montrer aux 3 autres couples leur nouvel appartement qui se fait construire juste a côté.

Donc tout le monde va voir, et ils se tiennent devant cette barrière parce que c’est pentu derrière, et ensuit ils reviennent.

Donc ils prennent cette photo, une photo de toute la vallée – pas juste une photo comme ça [pointant du doigt le ciel], mais juste droite.

Et ils ont développé les photos, toutes les photos de leur soirée la veille, et ensuite ceci.

Vous remarquerez que c’est dentelé sur les côtés et sur le haut.

Regarde ce qui sors derrière en couleur – 5 gaz séparés qui sortent de ce réservoir Reptilien, lâchant des gaz à 300 pied (environ 100m).

Vous respirez ces gaz aujourd’hui, parce qu’ils lâchent ces gaz seulement sur les communautés avancées sur la planète, ok, toutes les 4 a 6 semaines. Donc vous pourriez en avoir aujourd’hui.

Pas 1 – 1, 2, 3, 4, 5, 6. ILS NE LES VOYAIENT PAS, parce que tout les esprits sont manipulés pour ne pas les voir comme un système de camouflage.

Donc le commandant de l’escadron s’est assuré que le système de camouflage était activé. Il a oublié d’activer le système de camouflage qui évite de se faire voir par les appareils types appareil photo. D’accord?

Donc la raison pour laquelle vous ne les voyez pas – ils volent partout au dessus de nous. Il y en des centaines. Des milliers chaque jour sur la Terre. Ils lâchent ces gaz.

Donc votre esprit est contrôlé, et vous ne fonctionnez pas normalement ou comment vous devriez fonctionner.

Et donc, encore, nos esprits sont manipulés pas depuis quelques semaines mais depuis des milliers d’années. Et depuis les temps romains, leurs esprits étaient manipulés aussi.

Et c’est dur pour nous d’accepter que quelqu’un contrôle MON ESPRIT, et particulièrement – maintenant c’est très importent – particulièrement parce que les PhDs brillants dans TOUT les domaines, ces gens sont les plus important pour tout ce qui concerne nos besoins en science, mais leurs esprits sont contrôlés.

Donc ils sont… ils ne vont pas écouter ce que nous autres sommes en train de parler car ils “savent tout”, mais ce qu’ils ont appris en cours dans ces livres à l’université est un mensonge. Tout les domaines techniques, tout est mensonge. C’est incorrect.

Et c’est évite que les gens qui ont fait ces 8 années, ou peu importe, qui découvre tout aujourd’hui, d’accepter ce sujet.

C’est la raison pour laquelle le Congrès ne l’a pas accepté quand le MUFON s’est ramené au Congrès – les Démocrates et les Républicains, ni l’un ni l’autre. Et bien, leurs têtes n’arrêtaient pas de hocher de bas en haut, “Ouai, ouai, ouai.”

10 minutes plus tard c’était retiré, parce qu’ils étaient déjà programmé. Leurs esprits étaient programmés pour ne pas l’accepter.

Je sais que cela paraît fou mais c’est un fait. C’est ce qui est.

*****

D: Très bien. Bon je ne sais pas toi, mais c’est plutôt choquant pour moi en tant qu’enquêteur d’OVNIS. Je n’auraient pas pu le croire il y a encore quelques années de cela.
Donc Corey qu’est ce que tu penses de ça? Quelles sont les premières pensées qui te viennent?
C: Très intéressant. Ce que j’ai découvert plus récemment et qu’ils balancent des gaz – “ils” étant les Dracos. Ils balancent des gaz sur les endroits technologiquement avancées, mais ils surveillent aussi chaque ville, contés, peu importe, et si une certaine partie des gens commencent à se réveiller, ils se ramènent et leur balancent du gaz.
C’est plus un lâcher d’eau de Javel type de situation.

D: Ils augmenteraient la dose si de plus en plus de personnes commencent à se réveiller sur une région en particulier?
C: Oui, ils font.. Ils ne font pas qu’utiliser des gaz, mais pour la plupart ils utilisent une technologie qui envoie… qui envoie un champ qui leur permet de contrôler nos esprits.
Vous allez voir des gens se faire hypnotiser, et ils vont dire que… ont leur dit genre “Ok ta femme est maintenant invisible. Tu ne peux plus la voir. ”
Et ensuite ta femme va marcher devant toi et un autre objet et tu ne vois pas ta femme. Tu vois à travers ta femme, et tu vois ce qu’il y a derrière.

D: Oui.
C: Et bien, l’esprit c’est pareil. Il y a différents niveaux de contrôle mental.
Il y a différents niveaux selon comment marche l’esprit, et ils doivent avoir une solution pour chaque niveau technologiquement et chimiquement.

D: Cela m’aide a réunir plusieurs morceaux de ce que j’ai partagé il y déjà longtemps. Et le contrôle mental était toujours quelque chose qui me semblait un peu contestable, mais j’ai eu un initié, et il m’a expliqué qu’il y a un ordinateur IA qui surveille tout les pensées des gens sur Terre, et que si tu commences a t’éveiller cet ordinateur est programmé pour que tu n’y penses plus, ça va créer des choses comme de la nervosité, extrême fatigue, tout ce qui peut divertir ton esprit du sujet.
Es-tu au courant de quelque chose relatif à l’IA ?

C: Pas spécialement, mais ça a beaucoup de sens. Si les Dracos ou prophètes de l’IA, s’ils rapportent toute l’information sur l’intelligence artificiel, et toute l’information que j’ai pu donner sur l’IA sur comment cela contrôle la planète, ce n’est pas un grand saut si l’on peut dire.
D: On voit un vaisseau sur cette photographie que William nous tend, et il semble y avoir plusieurs vaisseaux comme celui ci dans le ciel. Premièrement, il mentionne un système de camouflage et ce n’est pas très clair si la technique employée est simplement quelque chose que… l’on ne peut voir car nous sommes contrôlés pour ne pas voir le vaisseau, ou si ça plie la lumière autour de l’objet? Ce n’est pas très clair.
C: Les deux.

D: Tu penses que c’est les deux.
C: Oui. C’est les deux. Il y a la composante dont j’ai parlé – relatif à l’hypnose…

D: Oui.
C: … où ils créer un champ qui fait en sorte que vous puissiez plus voir certaines choses, vous ne voyez juste pas. Vous pourriez avoir votre chien juste a côté de vous “Qu’est ce que c’est que ça?” Et vous ne le voyez pas.
C’est fait selon les modalités des ondes que notre esprit émet, alpha, deta, theta, ondes theta.
Donc ils nous manipulent sur CE niveau, et je dis “toi”, je veux dire nous, parce la plupart du temps quand l’on entend “les humains se font manipulés leurs esprits”, juste comme il dit, les gens reculent, “Mon esprit n’est pas contrôlé. Ça doit être les AUTRES. Je suis bien de trop développé, tu vois. J’ai des êtres avancées avec qui je parle. C’est juste impossible.”
Mais le fait est que, tout le monde – toi, moi, les gens chez eux – on est tous contrôlés à un certain niveau.

D: Donc quand il était en train de montrer cette image de ce qu’il appelle un vaisseau Reptilien, cela a une apparence intéressante, et je suis curieux de savoir si tu es familier avec ce design qu’il attribue aux Reptiliens?
C: Très similaire.

D: Vraiment?
C: A part que les réservoirs avaient l’air d’être beaucoup plus gros en terme de volume de, peu importe ce qu’ils transportaient. Et l’expérience que j’ai eu, je voyais des passages de ces choses se procurer de l’eau de lac et d’océans.

D: Hm. Et a cause de ce contrôle mental et camouflage, ils pourraient faire ça et nous ne pourrions même pas savoir ce qui se passe?
C: Ça pourrait arriver juste au dessus de toi maintenant et il n’y a aucun moyen dont tu pourrais le voir. Ils pourraient prendre de l’eau qui vient de ton réservoir locale.

D: Et bien, passons directement au cœur de tout ce qui est, pourquoi, quel est le but de tout ça? C’est quoi le deal? Qu’est ce qu’ils essayent d’éviter?
C: Et bien ils essayent de nous empêcher d’avancer technologiquement et que l’on devienne une race interstellaire.

D: Intéressant.
C: Et ils essayent de nous garder sous contrôle dans cette espèce de planète esclave dont ils sont les gardiens. Donc ils y a beaucoup de raisons pourquoi ils agissent de la sorte.
N’importe quel groupe de ces sociopathe, humains ou non -, qui sont dans une position de pouvoir, ils veulent garder le pouvoir. Et si tu n’a aucun scrupule moral à propos d’engendrer de l’esclavage, ou un tas d’autres trucs, contrôler les esprits des gens sur une planète que tu contrôle ça va être juste… ça va avoir du sens pour toi.

D: Et bien, pour ceux qui regarde “Wisdom Teachings” ou sont familier avec mon travail ou ont lu les livres, et bien ils savent que que effectue beaucoup de validations scientifique concernant le fait que, par exemple, depuis 5000 ans notre ADN a évolué de 7% sur toute sa structure.
C’est une donnée scientifique solide qui prouve que l’on traverse bien quelque chose de type Ascension ou d’évolution de masse.
C: Oui. Et c’est l’une des choses que je n’ai pas mentionné qu’ils essayent d’empêcher…

D: Oui.
C: … c’est qu’ils essayent pas seulement de nous empêcher d’évoluer mais aussi de contrôler COMMENT nous évoluons. Ils ne l’empêchent pas complètement, mais ils la contrôlent.

D: Donc c’est une guerre spirituelle…
C: Ça l’est.

D: … dans un sens.
C: Oui! Absolument.

D: Maintenant, quand j’ai parlé avec Tompkins en conversation privée, il a mentionné que les personnes à l’intérieur du complexe militaro industriel qui sont contre ce contrôle des Reptiliens sont très préoccupés à propos de descendre ces vaisseaux.
Et ce qu’il m’a dit fut, qu’ils ont déterminé que bien qu’ils ont la technologie pour les abattre, ils ne peuvent pas graduellement tourner la molette.
Ils sont inquiets à propos du fait que quand ils abattent ces réservoirs toute cette technologie s’éteignent d’un seul coup. Et il a dit que cela pouvait être très mauvais pour nous.
C: Très mauvais.

D: Quel est ton avis la dessus? Les donnes que tu as pu voir?
C: J’ai touché le sujet sur d’autres épisodes déjà que oui, c’est absolument réel. Ils sont inquiets à propos de l’arrêt très rapide de cette IA, l’on peut s’attendre que cela se produire lors d’un événement type flash solaire qui enlèvera cette IA.
Ils vont aussi se débarrasser de certaines entités attachées à nous et qui nous contrôlent. Ils utilisent des entités pour nous contrôler mentalement aussi.

D: A quoi ça va ressembler? Qu’est ce qui va arriver a la personne moyenne qui a été mentalement contrôlé si cela s’arrête d’un coup?
C: Et bien, si tu as déjà vu une personne accro a l’héroïne et qui s’arrête d’un coup, ça va être très similaire.

D: Vraiment?
C: Oui. Ils sont dans cet état depuis si longtemps que le choc… serait sensoriellement très chargé.
Il a dit que nous n’opérions pas normalement en tant qu’êtres humains. C’est la vérité. Nous avons d’autres sens qui sont bloqués en ce moment même. Cela serait très similaire à une personne aveugle ou sourde qui tout d’un coup – ils ont été comme ça toute leur vie – et d’un coup ils retrouvent la vue ou l’ouïe. Ils vont être sensoriellement surchargé. Ils vont devoir s’acclimater.

Note SM : C’est l’éveil spirituel dont il s’agit ici

D: Et bien l’une des choses dont je me souviens lire, et ça remonte à Val Valerian et sa fameuse séries de livres sur Matrix vers la fin des année 90. Il pointe du doigt le fait que la fréquence choisi pour les téléphones par le gouvernement se trouve être la même fréquence à laquelle le crâne humain résonne si tu le sonne comme une cloche.
C: Oui. Les tours cellulaires, elles relaient de l’information de tes appels téléphoniques, mais elles … cette technologie est … ce sont des ondes de ferroutage qui sont a l’intérieur qui sont des ondes de contrôle mental. Et cela fait partie de cet énorme réseau à travers le globe qu’ils utilisent.

D: Penses tu que quelqu’un qui habite dans une ville opposé à quelqu’un qui habite en campagne, juste a cause du nombre de transmetteurs Wi-Fi qui vont se trouver à côté d’eux, vont être beaucoup plus affecté par ça?
C: Absolument. Et tu peux le remarquer dans le comportement des gens. On peut voir les gens agitent comme des imbéciles en ville parce qu’ils sont juste empilés les uns sur les autres, mais il y a plus. Ils ont toute cette technologie autour d’eux où ils se font bombarder par toutes ces ondes.
Si tu te trouves proche de la campagne tu va être beaucoup moins exposé.

D: Maintenant, l’une des choses les plus audacieuses est quand Tompkins parle en mal de toutes ces sciences que l’on a. Et j’oublie son parler exact mais il l’appelle “bêtises” ou quelque chose du genre.
C: Ce sont des mensonges, ouai.

D: C’est une chose très compliqué pour les gens de – les gens qui ne sont pas familier avec ce dont on parle – d’accepter d’entendre de tel choses aussi prétentieuses.
Quel penses tu être la raison derrière ce genre de déclaration? Comment cela pourrait il être vrai?
Je veux dire, il semble que nous ayons compris un paquet de choses avec la science. On a développé des gadgets plutôt bons. On peux voyager.
Pourquoi penses tu qu’il a dit ça ?
C: Et bien, parce que toutes les sciences que tu puisse imaginer, même l’archéologie, la physique, la médecine… tous ces gens sont… c’est comme l’Age Sombre. L’information est en gros comme l’Age Sombre. Et l’on regardera notre époque colle étant l’Age Sombre.
Ils utilisent de l’information antique, et ont leur a en gros lavé le cerveau et appris à travers leur éducation que, “C’est la vérité; c’est comme ça”, et pas de penser en dehors de la boîte.
Si tu remarques, les gens dans ces domaines, s’ils essayent de penser hors du moule ils sont labellisés comme des conspirationnistes ou des personnes en marge et ils n’ont jamais le respect qu’ils méritent.

D: Bien sûr. Nous devons parler de technologie qui dépasse ce que l’on penserait être de simple gaz respirant.
Si nous parlons de une technologie qui nous dévie de faire des découvertes scientifique. C’est évidemment une technologie hautement avancée, je présume.
C: Oh, absolument. Oui, toute la planète est inondé de ce champ, ce champ de contrôle mental. Ils utilisent du gaz juste pour une situation local. Une petite lumière rouge s’allume sur leurs système de surveillance IA, ensuite ils envoient une petite flotte gazer les gens, et ensuite la lumière s’éteint.

D: Le plupart des académiciens qui parlent de contrôle mental s’en tiennent principalement à des ondes ELF (Extrêmement Basse Fréquence). Et il y a des recherches qui si tu pointent directement des ondes ELF, peut être 5Hz ou quelque chose du genre, sur une foule, que tu peux engendrer une hystérie de masse. Tu pourrais faire en sorte que la masse s’agite beaucoup. Mais l’on parle de mouvement de conscience des gens plutôt grotesque.
C: C’est de la petite technologie…

D: Oui.
C: … ce dont tu parle comparé à ce que les non terrestres utilisent sur nous.

D: Avons nous quelconque moyens de comprendre comment une telle manipulation de masse est réalisé – comment cela se produit?
C: On va voir des problèmes pour comprendre ça, car l’on est dans un paradigme de compréhension et de croire tout ces mensonges scientifiques.

D: Oui.
C: Les gens dans le programme qui étudiaient cela, ils avaient le bénéfice d’accéder aux vraies sciences. Ils opèrent d’une façon que l’on ne pourraient pas comprendre, très peu d’entre nous pourraient.

D: Donc une fois que ce contrôle mental s’en va – disons qu’il s’en va – une fois que l’on traverse ce processus d’acclimatation, à quoi ça ressemble de l’autre côté?
C: Et bien, une fois que l’on s’acclimate à nos nouvelles capacités, qui sont en vérité anciennes, très anciennes capacités qui nous ont été réprimés, ensuite l’on va devoir apprendre à les utiliser de manière responsable. On va devoir apprendre comment interagir ensemble d’une tout autre manière.
On a été tellement programme pour être incapable d’interagir avec quelqu’un dont la couleur de peau est légèrement différente, ou qui vénèrent un Dieu légèrement différent. Nous sommes programmés pour se battre entre nous.

On va pas pouvoir surmonter tout ça d’un coup. Ça va être un processus.

Donc l’on va avoir un processus devant nous une fois que la Divulgation se produit.

D: Très bien. C’est tout le temps que l’on a pour cet épisode – des choses vraiment fascinantes. C’est “Cosmic Disclosure”. Je suis votre hôte David Wilcock et je vous remercie de regarder.

Clivage Chronologique et Tactiques de Diversion

D: Très bien. Bon retour sur Cosmic Disclosure. Je suis votre hôte David Wilcock et, dans cette épisode, je suis avec Corey Goode, vous apportent des mises à jour de dernière minute très intéressantes. Donc sans plus attendre, Corey, bon retour.
C: Merci.D: Donc parlons de ça en premier lieu, car ce sujet doit être dans beaucoup de têtes à l’heure actuelle s’ils sont au courant de ce qu’il se passe, c’est qu’il y a eu un nombre très dense d’attaques vicieuses et sournoise contre moi, mais bien plus contre toi, et même à l’encontre de ce réseau (Gaia).
Je vais juste dire, pour votre information, que je considère ces attaques comme ridicules et complètement excessives. Et je ne répond typiquement jamais a ce genre de choses car c’est juste absolument scandaleux.
Mais quelles sont tes pensées et ton sentiment sur tout ça? Je veux dire, c’est évidemment créés pour que l’on ai l’impression que ce soit juste des gens normales ayant des plaintes courantes, mais que penses tu qu’il se passe là?
C: Eh bien, je t’ai parlé; j’ai même parlé avec d’autres personnes qui ont été dans ce business depuis longtemps. Personne n’a jamais vu quelque chose proche de la magnitude de ce genre d’attaques.
Et c’est exactement ce que j’ai dit qui allait se passait il y a 6 mois, quand j’ai dit que toute les personnes associées avec cette narration du Programme Secret Spatiale type Navy devaient être détruites ou discréditées, car ils veulent cette narration type Air Force mis en avant et divulguée.D: La chose qui me surprend le plus à propos de tout ça Corey, est le sentiment presque total d’invulnérabilité de ces personnes qui perpétuent ce genre d’attaques ont l’impression d’avoir. C’est comme s’ils se fichaient totalement d’être poursuivis en justice, de diffamer, de calomnier..
Que penses tu de tout ça ?
C: Eh bien, comme je l’ai dit cela fait partie d’une grosse opération. Ce n’est pas juste quelques personnes qui ont des soucis. Ces gens ont été activés, et ils doivent éliminer tout ce qui donne du crédit au programme de la Navy.
Ils veulent seulement que le programme de l’Air Force soit mis en avant, parce qu’ils ont l’intention de le divulguer incessamment sous peu.

D: T’attaqueraient-ils si tu était en train de perdre?
C: Absolument pas. Quand tu te poses en victime, tu es ensuite en mode de défense. Non en mode d’attaque, ce qui est ce qu’ils avaient l’habitude d’être – avoir le dernier mot et être sur l’attaque. Maintenant, ils semblent plutôt désespérés avec les tactiques qu’ils utilisent.

D: Tu as récemment fait un article avec Dr Michael Salla, aussi des posts Facebook concernant l’idée qu’il pourrait y avoir une divulgation officiel de la part des Nordiques impliquant, je présume, quelque chose comme être présentés à eux de manière officiel.
C: Oui. Et cela pourrait être lié à un rendez vous récent que j’ai eu avec Ka’Aree. Je ne l’ai jamais vu exprimé de l’anxiété avec ses énergies ou son langage du corps, et j’observais de l’anxiété.
Et elle m’a exprimé le fait que les Anshar étaient inquiet concernant le calendrier, que les choses n’allaient pas très bien.

D:Hm
C: Et c’est pourquoi, pas seulement eux, les Anshar, mais 3 autres groupes d’êtres non-humains avec les Anshar ont décidé d’aller en désaccord avec les Accords de Mohammed, ce qui est assez énorme.
Ils sont incapable d’obtenir tout les signataires de ces Accords ensemble pour le ratifier ou pour en finir avec ces Accords.
Donc parce que les choses sont devenus si désespérées, ils ont déclarés qu’ils allaient maintenant approcher l’humanité.
Et dans un premier temps, ils vont approcher l’humanité en masse grâce aux rêves et des visions nous préparant aux contact face-a-face.
Et ensuite ils vont apparaître, très probablement comme avec moi, vers des individus ou des petits groupes de personnes mais pas de manière nationale ou mondiale genre a la télévision, ce genre de choses.
Ça va être un processus d’acclimatation lent.

D: Je veux être clair sur ce point, je veux que tu dises ça face caméra. Quel genre de personne serait choisis pour ce genre de contact? Et quel type de comportement ces personnes attendraient de nous si nous étions à même de recevoir ce genre de contact?
C: Ils choisissent des gens avec qui ils sont en contact depuis longtemps, normalement, et beaucoup de ces personnes passent énormément de temps en état méditatif et son plus dans une fréquence où ils peuvent recevoir un contact.

D: Uh-huh.
C: Donc ça va être des personnes positives, calmes, qui se sont concentrés sur leur voyage intérieur et se sont préparés pour le contact.

D: Donc juste pour être clair, ce que tu dis est que ces gens vont commencer a avoir des rêves, peut être, de plus en plus lucides et vifs qu’avant?
C: Oui, des rêves saisissants.

D: A quoi pourrait ressembler ces rêves ?
C: Des rêves de communication. Des êtres leur apparaît dans leurs rêves les préparant pour le contact face-a-face.
Et quand ce contact face-a-face se produit, des gens pourraient très bien se voir donner des pass pour faire un tour sur des vaisseaux mères.

D: Okay, il y a plusieurs choses que je veux clarifier ici. Il semblerait qu’une spiritualité basé plus sur l’ego adopterait ce que tu viens de décrire, et ensuite quelqu’un va essayer de se mette en avant en tant que sauveur pour l’humanité.
C: Eh bien, il y a ceux, probablement, qui feront ça. Mais quand tu es une personne parmi des milliers à qui ça se produit, tu ne va pas atteindre cette position de sauveur.
Et ils ne vont pas choisir ce type de personnes qui ont des complexes de sauveur, cela ne va pas arriver.

D: Quelle va être selon toi l’état du monde, ou qu’est ce qu’on t’a dit, quand les contacts vont commencer simultanément à arriver ?
C: Eh bien, beaucoup de personnes vont commencer a faire état de leurs rêves – des rêves de contact. Ça va être la principal chose que les gens vont remarquer.
Maintenant, un des 4 est sûrement les Nordiques dont j’ai reçu des briefings depuis pas mal de temps. Gonzales, Sigmund et Ka’Aree ont tous parlé que ce groupe de Nordique allait se mettre en avant probablement.
Ce groupe de Nordique a été en contact avec tout les leaders du monde, leaders religieux, depuis très longtemps.
Récemment, il y a eu une réunion de tout les leaders religieux du monde, je crois en Juin, où, en gros, ils ont tous demandé à faire là paix. N’est ce pas ?

D: C’était à propos, “Soyons amis”, c’était le thème principal oui.
C: Ouai. Soyons amis.
Eh bien, beaucoup d’informations arrive – beaucoup à tracer l’Air Force – que ce groupe de Nordique a travaillé intensément avec le Vatican afin de sortir de l’ombre de manière à ne pas choquer les gens.
Maintenant, ils attendent bien sur que les gens aient beaucoup de questions, tu sais, à propos de ces non-terrestres.
Et on va découvrir qu’ils ont et impliqués dans notre vie depuis très longtemps, des millénaires, qu’ils nous ont apparus comme des anges. Ils ont introduits plusieurs systèmes de croyances afin d’essayer de manucurer notre conscience, pour que nous évoluions plus consciemment.
Donc il est très attendu que lorsque nous découvrions la vérité, ce groupe va nous donner, en gros, leur système de croyance, leur religion.
Et ça va être base beaucoup sur l’Unité et ce que beaucoup de gens considèrent comme des idées ésotérique, mais il est attendu que les masses, la partie majeure de la population l’adopte très vite.

D: Donc disons juste, Corey, qu’il y a des raisons de croire que l’Alliance soit présente comme jamais auparavant à l’intérieur du Vatican.
Comment cela reflète sur ce sois disant plan de divulgation dont tu parles?
C: Eh bien, l’Alliance pourrait être un facteur directement ou indirectement. Certaines,personnes du Vatican pourrait voir les “inscriptions sur le mur”, et ils découvrent qu’ils doivent faire beaucoup de changement internes.
Peut être certains ont été briefé totalement à propos de ce groupe non-terrestre qui va être introduit au public, et ils veulent nettoyer la maison avant que cela se produise.
Donc il pourrait y avoir beaucoup de raisons pour que le Vatican agisse de cette manière.
Mais le fait est que la discussion ouverte… Et je tiens cela d’autres initiés qui entendent des choses similaires à propos du Vatican qui annoncent qu’un groupe ET ressemblant aux humains va apparaître et introduire des nouvelles idées très intéressantes à l’humanité.

D: Maintenant quand tu dis que 4 groupes planifié de transgresser les Accords de Mohammed, je crois que tu as dit que les Anshar en faisait partie.
C: Correct.

D: Donc est ce que l’on sait si l’un de ces groupe serait de type malveillant?
C: Ce sont des groupes positifs.

D: Oh!
C: Ils ont tous travaillé ensemble dans cette Confédération. 4 d’entre eux ont décidé de transgresser ces Accords de Mohammed et commencer a acclimater les gens au contact en face-a-face.

D: Comment penses tu que cela affecte les plans globales de cette divulgation partielle donc tu nous as fait part?
C: Eh bien cela l’affecte assez intensément parce que la divulgation partielle devait démarrer en nous parlant de ces anciennes structures sous-terrainnes sous l’océan et sous la glace en Antarctique.
Ensuite ils prévoyaient de relâcher l’information sur ce Programme Spatiale Secret que l’Air Force et la DIA (l’Agence de Défense et d’Intelligence) contrôle.

D:Uh-huh.
C: Et à partir de là ensuite ils diraient, “La télémétrie de ces technologies a trouvé encore plus sous les océans et sous la glace. Sur ce point, il se trouve que nous avons trouvé des structures sur Mars”, par exemple.
Donc c’est comme ça qu’ils ont l’intention de présenter la chose.
Une partie de cette narration aurait été de dire que les ETs ont visité la Terre, mais n’ont pas été la depuis des millénaires, exceptés un ou deux par ci par la.
Et cette narration va avoir du mal à sortir si ce groupe de Nordique ou cette race ressemblant aux humains ouvre le contact, aux Vatican, debout à côté du Pape, parlant a des gens.

D: Penses tu, ou te l’a t’on dit, que cela pourrait se passer spontanément comme ça, comme on est en train d’enregistrer en ce moment? Ou cela pourrait il se produire après un événement catalyseur?
C: Il y a beaucoup d’événement qui sont censés se produire en tandem avec ces divulgations.
Comme je le disais, ce Complex Militaro Industriel veut commencer avec les anciennes civilisations trouvés sous l’océan et sous la glace.
Eh bien ils peuvent lâcher l’info quand ils veulent.
Ce qu’ils vont faire c’est utiliser une technique de diversion si des tribunaux ou des arrestations commencent à se produire. Ça va être une technique de diversion majeure.

D: Je suppose que cela pourrait être assez impressionnant.
C: Absolument.

D: Comment décrirais tu quelque chose de plus impressionnant que les histoire de tabloïdes typiques?
C: Voir de réelles vidéos, de la vraie télémétrie au lieu de la spéculation. Tu verras.. Comme sur la côte de Cuba, tu as des sonars d’anciennes structure, mais il y a eu beaucoup de silence après ça.

D: Ouai.
C: Ca va être des rapports indéniables, et ça va être des rapports approuvés, qui vont te donner toute l’information qu’ils ont acquise en investissant dessus.
Et ça va inclure des sites sous marin et sous la glace.

D: Ont ils prévus la réaction de gens après lâché ce genre d’information?
C: Oui.

D: Et qu’attendent ils?
C: Eh bien ils attendent que ce soit une tactique de diversion efficace, mais ils ont aussi a l’origine prévu de lâcher cette info et, éventuellement, lâché l’info que les êtres qui ont construits ces structure n’étaient pas humains. Et que ces élites sont en partie la descendance de ces êtres, donc, qu’ils sont spéciaux. C’est une des narrations qui était prévu d’être mise en avant.
Ils avaient prévus de mettre en avant leur religion, en gros, sur le restant du monde en se basant sur ces découvertes pour soutenir leur religion.

D: Eh bien, tu te souviens Corey, que juste avant que toi et moi commencions à parler, j’ai reçu cette “divulgation autorisée” du gouvernement des Etats-Unis d’un de mes initiés concernant cette histoire cosmique de la civilisation de Mars et de Tiamat, ou Maldek, il y a 500 000 ans – explosant, allant sur la Lune, et éventuellement atterrir en crash ici sur Terre et devenir ces Pre-Adamites.
C: Correct.

D: Donc penses tu que cette histoire de Pre-Adamites fait partie de cette idée selon laquelle ces élites sont des dieux, qu’ils veulent dépeindre ?
C: Oui.

D: Comment cela fonctionnerait il?
C: Eh bien ils sont capables de tracer leur généalogie jusqu’à ce groupe non humain, les Pré-Adamites. Donc c’est genre le “règne de droit divin”. Ils diront, “Regardez cette vaste civilisation, ce qu’ils étaient capable de faire. Pourquoi ne pas nous donner le contrôle? Nous sommes de la même lignée. Nous avons toute leurs informations. Nous pouvons mettre en œuvre quelque chose qu’ils avaient, technologiquement avancée, et une société où tout le monde pourrait vivre ensemble.”

D: Quel est à ton avis le but de ce que font les Nordiques? Quel pourrait être leur objectif finale concernant le fait de déstabiliser ce calendrier de la divulgation partielle? Que veulent-ils tirer de tout ça ?

C: Ils veulent éviter une échéance, qu’ils ont vu, où la Terre est sous l’emprise de ces ETs négatifs.
Ils ont vu une lignée de temps où les ETs de type Reptiliens contrôle la Terre. Ils voient différentes divergences dans ces lignées et comment les choses s’opèrent.

Donc ils sont arrivés à un point où ils ont décidé qu’ils devaient faire tout ce qu’ils pouvaient et commencer une approche direct au lieu d’une approche éloignée, comme ils ont fait.

D: Donc tu dis qu’il y a une possibilité que ces ETs bienveillants voient que même où nous sommes rendus à l’heure actuelle, avec autant d’éveil que l’on a jamais eu, que l’on pourrait tout de même avoir une planète dominée par les Reptiliens?

D: C’est une des préoccupation, oui.

D: Donc qu’est ce que l’on peut faire pour éviter ces échéances de se produire? Et qu’est ce que l’on a pas fait? Pourquoi verraient-ils une telle chose se produire?

C: Eh bien, je crois qu’ils voient ça maintenant a cause des interférences causées par ces groupes négatifs. Il y a ces lois cosmiques où tu ne peux pas interagir directement avec une société en développement. Tu dois le faire plus de derrière le rideau avec des marionnettes, sociétés secrètes, ce genre de choses.

D: Cela concerne les bons comme les mauvais groupes, n’est ce pas?

C: Oui. Eh bien, les groupes positifs trouvent des manières de détourner ces lois cosmiques. Les groupes négatifs vont détourner ces lois très proprement, mais ils vont aussi purement et simplement enfreindre ces lois.

D: Mais dans les deux cas nous pouvons dire que les chaque camp a besoin de contacter des gens qui soient prêts à suivre leur agenda,..

C: Oui.

D: … que ce soit un agenda bienveillant ou diabolique,…

C: Oui.

D:… et ensuite travailler par proxy à travers ces groupes au lien d’apparaître directement.

C: Oui. Mais les groupes négatifs ont eu une approche beaucoup plus direct depuis un long moment, et cela a causé une bataille déséquilibré. Donc beaucoup de ces forces positives qui respectent très fermement ces lois cosmiques commencent à devenir plus direct.

D: Okay donc les gens qui regardent ce programme vont se demander, si les bienveillants s’inquiètent tellement à propos de ça, pourquoi ne pas se montrer directement maintenant? Pourquoi sont ils si inquiets de se montrer et enfreindre leur traité et tout ceci? D’où vient toute cette peur?
C: Eh bien, ils doivent toujours faire les choses proprement. Ils ne peuvent pas juste se montrer dans le ciel. Ils doivent suivre un processus dont j’ai fait mention, où ils vont acclimater les gens à travers leurs rêves, leur apparaître en face-a-face.

C’est la manière propre de se présenter au lieu d’apparaître dans les cieux.

D: Corey, apparemment, Ka’Aree et d’autres Anshar que les enjeux pour eux sont très très gros dans cette bataille que l’on ait ce calendrier négatif ou pas.
Donc pourrait tu expliquer pourquoi les enjeux sont si importants pour eux?
C: Eh bien comme j’ai expliqué, les Anshar m’ont divulgué que leur lignée provenaient de notre future. C’est plutôt dur à imaginer… Ça vous fait mal au cerveau un peu.
Ils avaient quelque chose dans leur présent, qui est notre future, similaire à l’Effet Mandela, qui leur a fait retourner en arrière dans le temps.
Ils ont localisé la cause. Donc ils ont envoyé un groupe, un petit groupe, pour préserver ce calendrier. Et ils les ont renvoyé 17 millions d’années en arrière.
Donc ils ont été la depuis tout ce temps et se sont développés indépendamment. Et ça a commencé par un petit groupe pour finir avec une civilisation plutôt grosse qui vit à l’intérieur de la Terre.

Maintenant, s’ils n’arrivent pas à faire en sorte que leur calendrier soit respecté, ils peuvent arrêter d’exister.

D: Donc ils n’auraient pas existé avant ni dans le future?

C: Ils n’existeraient pas dans le futur donc ils n’existeraient pas le passé parce qu’ils ne pourraient avoir l’opportunité de voyager dans le temps afin de préserver le calendrier.

D: Très bizarre.

C: Très bizarre.

D: Dis nous ce qui s’est produit, quelconque mises à jour dont tu peux nous faire part sur la disparition de Sigmund, depuis qu’il était une figure importante dans nos récentes mises à jour.
C: Oui, je crois que c’était en Avril qu’il a disparu. Et étrangement, vers cette période, plusieurs autres connections de type Air-Force ont disparus pour d’autres chercheurs. Très bizarre.
Et depuis, j’ai eu quelques réunions avec les aviateurs que j’appelle Tweedledee et Tweedledum, et… Certaines étaient litigieuses.
Au début, île étaient très intéressés de savoir si j’avais eu des nouvelles de Sigmund, si je savais quoi que ce soit à propos de Sigmund. Et quelque chose clochait. Je ne savais pas ce qu’il se passait.
Puis plus récemment, à une réunion, ces aviateurs m’ont donné ce rapport qui avait soi disant était écrit par Sigmund.
Et ce rapport, contredisait beaucoup des conversations que j’avais eu avec Sigmund. Il disait qu’ils n’avaient trouvé aucune connexion avec un Programme Spatiale Secret de type Navy, quand bien même il avait interrogé des personnes de la Navy lui même.
Donc ça, tout de suite, attira mon attention.

Et ensuite le rapport poursuivait en disant qu’il n’y avait pas de sphères géantes venues dans notre système solaire, que tout cela était une ruse des Nordiques, en gros, c’est ce qu’ils essayaient de me dire.

D: A propos des Aviens Bleus ?

C: Les Aviens Bleus, ils croient, est une création des Nordiques. Ils croient que les Nordiques ont aussi invente la Loi de Un. Tout était dans le rapport.

D: Intéressant.
C: Donc ils me donnent ce rapport, et je le regarde, et mes sens type Spider-Man s’emballent. Tu sais, quelque chose cloche. Et ils m’observent très attentivement.
Plus tard, la dernière fois que je les ai vu, ils ont commencé à, je présume, critiquer beaucoup d’informations que j’avais donné à Sigmund sur l’Antarctique, sur certaines dates concernant des choses se sont produites dans le cosmos.
C’était comme s’ils étaient en train de me désinformer très rapidement. Et je sentais beaucoup de tromperie émanant d’eux. Ils m’observaient, m’étudiaient, voir comment j’encaissais l’information.

Dans la même conversation, quand ils parlaient, je devinais que Sigmund n’avait pas vraiment disparu. Je devinais qu’il était plutôt en train d’essayer d’infiltrer l’Alliance des PSS.

D: Celle de la Navy.
C: La Navy. Et je me suis arrêté et dis, “Oh! Sigmund essaye d’infiltrer l’Alliance!”

Et ils se sont décomposés a ce moment là. Et ils ont dit que si je disais ça publiquement, que ma famille serait blessé. Et la dernière..

D: Tu t’es fait menacé par eux?

C: Yep!

D: Vraiment?

C: Et c’était avant mon dernier voyage ici à Gaia pour faire un rapport, et je ne l’avais pas mentionné dans le rapport.

D: Définis “décomposés”. Ils ont commencé à gueuler?

C: Oui.

D: Et en colère?

C: Visiblement en colère.

D: Vraiment?
C: Ils m’ont aussi dit que sous aucune circonstances je ne devais discuter des installations de R&D en Antarctique.
J’ai reçu des rapports sur celles ci, nouveaux. Elles sont ÉNORMES! C’est gigantesque.
Et aussi, la base spatiale la bas, qu’ils ne veulent pas que nous parlions.
Ils veulent que nous foncions et discutions des anciennes civilisations, parce que ça arrange leur narration.
C’est très problématique, l’information concernant ce qui se passe en Antarctique avec ces diverses entreprises sous traitantes.

Tout ce qui est illégale ou immorale, ils le font la bas dans ces installations.

D: Pourquoi crois tu qu’ils se soucient autant de ce que tu pourrais dire ou ce que je pourrais dire si la plupart des gens dans le monde n’y croient pas de toute manière ?
C: Eh bien ils ne veulent absolument RIEN circulant à propos de ces installations de R&D parce que ça va a l’encontre d’un traité de 1959. Il pourrait y avoir beaucoup de ramifications négatives, même si j’ai ouïe dire qu’il y avait d’autre signataire de ce traité qui font des chose similaires la bas.

Donc c’est une zone de black ops majeure, qu’est l’Antarctique.

D: Hm-mm. Quel est la fin de la partie concernant ces deux aviateurs quand ils te menacent de cette manière? C’est évident, tu ne les écoute pas vu ce que tu nous dit maintenant.
Pourquoi te menaceraient-ils si vivement? Sur quoi sont ils inquiets? Quelle est leur vulnérabilité?
C: Ils veulent me pousser à divulguer la narration de type Air Force, et tout ce qu’ils font c’est essayer de me pousser dans cette direction.

Si je ne peux être guidé dans cette direction, alors la phase suivante sera de me discréditer complètement et toutes les personnes qui rapporteront l’information concernant la narration type Navy.

D: Je vais aller a la pêche un peu la, mais je pense que c’est une expédition de pêche valable. Y’a t’il une relation entre le calendrier où la Terre est contrôlé par les Reptiliens et le calendrier de la divulgation partielle?
S’ils essayent de nous embarquer vers ce calendrier de divulgation partielle, est ce que c’est la “drogue tremplin” pour cette prise de pouvoir négative sur la Terre d’une manière?
C: Quand les lignées de temps se séparent il doit y avoir un moment précis où elles se séparent. Et tout dépend si c’est la lignée positive, négative ou quelque chose entre les deux, ça va bifurquer a un endroit différent.

Donc ils vont essayer de contrôler quand cette bifurcation se produit en contrôlant notre conscience de masse. Notre conscience co-créative de masse à un effet énorme sur ces lignées de temps.

Donc c’est l’une des raisons principales pourquoi on a été manipulé mentalement si massivement.

D: As tu eu des interactions avec Gonzales depuis nos dernière mises à jour, et si tel est le cas, qu’est ce qui s’est produit?
C: Je vois Gonzales une fois toutes les semaines ou deux semaines. Il m’a aidé à gérer mes problèmes de “démences temporelles” que je traverse, et aussi les 2 autres programmes “20 années en arrière” que je traverse également.
Depuis lors qu’il a commencé à me traiter avec cette espèce de boule de 8 de billard Magique, j’ai commencé à avoir des rêves et des flashbacks de ces autres “20 années en arrière”.
Et plus récemment, j’ai eu une espèce de traumatisme où, tout d’un coup, j’ai commencé à avoir des nausées et transpirant, et me sentait hors de mon corps.
Et ensuite la dernière chose que je sache, je suis dans une espèce de costume type NBC (Nucléaire, Biologique, Chimique) ou un genre de costume de protection. Et nous marchons à travers cette pièce qui ressemble à une cave, mais ça ressemble plus à une ancienne installation dans cette cave.
Et nous marchons. Je peux entendre de l’eau tomber. Et tout d’un coup… Ce sont juste des moments. Et tout d’un coup, je commence a me pencher sur le mur, et je me sens tout étourdi.
Et une des femmes qui était là me prend le casque et me regarde en essayant de communiquer avec moi et regarde quelqu’un d’autre et dis, “Ça arrive encore! Ça arrive encore!”

Et ensuite je suis de retour, moi-même, temps actuel, essayant de comprendre ce qu’il vient de se passer.

D: Hm! Donc tu penses que cette expérience était un flashback d’un autre “20 années en arrière” ?

C: Oui.

D: Et cela impliquerait qu’une espèce de dégradation de ta santé mentale était en train de se produire à cause de ce qu’il te faisait traverser?

C: Oui, mais le dernier “20 années en arrière” a été signalé de s’être produit vers les années 1997.

D: Oh!

C: Et nous sommes, quoi, 20 années après?

D: Bien sûr.

C: Donc comme j’ai dit, beaucoup de personnes ayant participé à ces programmes commencent à s’en remémorer, ou suspectent, généralement 20 ans après qu’ils ont été ramené en arrière.

D: Est-ce où ces lignées de temps qui se bifurquent entre elles commencent à remonter à la surface?

C: Après 20 ans de remise en liberté est le moment où les gens commencent à se remémorer, pour quelconques raisons, leurs services.

D: Intéressant. Peux tu parler d’une manière un peu plus informé à propos de la catégorisation de tes 3 programmes de “20 années en arrière” maintenant? As tu la capacité de dire, “Ok dans celle la j’ai travaillé pour Solar Warden. Dans celle ci, j’ai fait de l’interception et de l’interrogation. ” Est ce à ce point spécifique maintenant?

C: Non, non. J’ai juste des flashbacks de moments. Et, apparemment, dans le dernier programme… je suis impliqué dans des activités noires. Donc…

D: Ok. C’est du genre commerce d’esclave galactique ?

C: Je suis sur que ça a rapport avec ça.

D: Dirais tu, d’un manière général, que le programme spatiale est créé de manière à pousser des gens dans des activités non éthique ou diaboliques de sorte qu’aucun lanceurs d’alerte ne viennent se montrer au publique?

C: Et bien, c’est l’une des raisons principales pourquoi j’ai vu autant d’autres lanceurs d’alertes se ramener juste au devant et reculer juste avant de franchir la ligne. Ils ne veulent pas s’incriminer. On parle de beaucoup de choses noires qui se produisent, et il y a beaucoup de personnes qui pourraient se ramener et balancer beaucoup d’informations, mais ils ont peur de s’incriminer.

D: Pourrait tu être un peu plus spécifique de la manière dont tu rencontres Gonzales? Est ce similaire au type de construction comme avec Ka’Aree? Est ce que ça implique la méthode des groupes de sécession Mayas?

C: Oui, les Mayas. En gros ils me téléportent ou me transportent dans un vaisseau qu’ils ont en orbite.

D:Hm. Donc quand tu vois Gonzales c’est a l’intérieur de ces vaisseaux Mayas.

C: Oui.

D: Interagis tu avec d’autres personnes quand tu es à côté de lui dans le vaisseau?

C: Non, juste lui. Les Mayas vont me regarder et sourire très chaudement, mais j’ai, toujours, jusqu’à aujourd’hui, jamais interagis avec l’un d’entre eux.

D: Est ce que ces réunions se passent typiquement dans la même pièce ou le même endroit?

C: Oui, la même pièce que j’ai décris avant avec les symboles type Mayas qui clignotent sur le panneau en pierre qui flotte.

D: Donc y’a t’il quelque chose d’autre qui s’est passé avec Gonzales qui vaut le coup d’être partagé avec nous ?
C: En fait oui. Silencieusement, derrière les rideaux, il a été en contact avec des éléments de l’Alliance des PSS. Ils ont gardé la tête basse franchement depuis que le groupe de Sigmund a apparu.
Maintenant, il a recommencé à me donner des briefings, des briefings que l’Alliance des PSS lui a demandé qu’il me donne.
Cela inclus des informations à propos des événements courants qui se produisent sur Terre.

Sur “Cosmic Disclosure” y’a pas si longtemps, j’ai décris comment plusieurs cellules militaires ont été déployé à travers les US avant les élections afin de surveiller certaines des ces organisations de l’Etat Profond et certains de leurs effectifs.

D: Hm.

C: Maintenant, j’ai découvert plus récemment que ce sont des cellules de Forces Spéciales – je ne peux dire laquelle – que ces gens, ces soldats, sont ceux qui ont été envoyés au Kosovo, et des endroits du genre pour rassembler des preuves de crimes contre l’humanité.

D: Hm.
C: Et c’est pas très légal pour eux de faire ce genre d’investigations domestiques, mais ils le font. Et ils ont identifié tout les groupes négatifs. Ils ont examiné la corruption. Ils ont examiné de très près les liens avec ces occultes sociétés secrètes, leurs activités liés à celles ci, dans lesquels on ne va pas aller dans les détails. Et ils ont identifié tout ces gens.
Et cette faction militaire attend juste le signal pour arrêter tout ces gens. Et ils n’espèrent pas que cela arrive a moins qu’il y ait un coup d’état militaire, parce qu’à cause de l’information que j’ai reçu, l’Etat Profond est dans une posture où ils vont lancer des opérations pour supprimer des éléments de commandement que l’Alliance a planté à travers les US.

Quand cela se produit, si cela se produit, j’ai entendu dire que les groupes militaires qui ont planifié un coup d’Etat vont le faire, et que ces soldats des Forces Spéciales réunissent des infos pour des tribunaux après que ce coup d’Etat se soit produit.

D: Et bien, étant donné que ces plans sont sur la table depuis un long moment, pourquoi penses tu que cela leur prend autant de temps pour agir?
C: Et bien, comme j’ai dit avant, les groupes de la Cabale utilisaient cette technologie pour calculer les futures probables avec ces algorithmes de type IA. C’est comme ça qu’ils ont réussi à échapper à ces coups ou éviter ce genre d’arrestation.
Maintenant beaucoup de ces arrestations qui ont été médiatisé dans le passé ont juste été médiatisé, parce que stratégiquement, ils n’y avait aucun moyen que ces arrestations aient pu… Les arrestations ne pouvaient se produire parce que les Département de la Justice était presque entièrement contrôlé par la Cabale, comme le Congrès.

Tout le gouvernement est en gros sous contrôle. Donc il n’y avait aucun moyen que ces arrestations puissent se produire. Aucun moyen. Ils auraient pu ordonner des arrestations mais personnes ne les auraient conduites.

D: Bien sûr. Et comment sens tu que cela a changé aujourd’hui?
C: Et bien, cela a changé maintenant parce que l’Alliance a intensifier leurs opérations depuis quelques années en fait. Et tout les indicateurs nous disent que l’Etat Profond, Cabale, est dorénavant sur la défensive au lien d’être en position d’attaquant.

Donc beaucoup de groupes de l’Alliance qui sont peu structurés voient ce signe de faiblesse, et cela leur donne du courage afin d’appliquer plus de pression et essayer de faire tomber la Cabale.

D: Donc s’il devait y avoir un manœuvre jointe massive, comment penses tu que cela va se dérouler d’un point de vue de pur citoyen?

C: Et bien, il y aurait un black-out médiatique en premier lieu, jusqu’à ce que les hostilités se terminent. Et ensuite les militaires prendraient le contrôle des ondes et expliqueraient tout ce qui s’est produit à la population. C’est ce que l’on m’a dit.

D: Et tu sens que c’est une chose bienveillante?

C: Je pense que l’Alliance sens que c’est une chose bienveillante. Les gens qui sont au contrôle à l’heure actuelle sont la personnification du diable – les choses qu’ils font.

D: Bien sûr.

C: Je n’ai même pas à laisser ça à l’imaginaire des gens. Ça fait le tour d’Internet.

D: As tu eu des interactions avec les Aviens Bleus depuis, et si tel est le cas, de quoi avez vous discuté?
C: Oui. Il y a environ 5 semaines, j’ai finalement eu rencontrer Teir-Eir. J’ai été enlevé de ma chambre par une Sphère Bleue, emmené à une autre Sphère Bleue énorme, comme j’ai eu dans le passé, et j’ai conversé avec Teir-Eir.
Et il m’a montré le système solaire, et toutes ces sphères étaient en train de pulser et presque entièrement transparente.
Et il m’a dit que dans peu de temps elles allaient s’éteindre, et la pleine dose des énergies allaient frapper l’humanité.

Quand cela commencera à se produire, ne soyons pas effrayé de voir beaucoup de cas de séismes, volcans s’allumer, des orages devenir de plus en plus énergétiques et dangereuses – que ces choses font partie du package de ces énergies quand l’on aura le plein impact de ces énergies.

D: Est ce le flash solaire? Ou est ce juste un changement énergétique qui précède…

C: Changement énergétique.

D: Ok.

C: Et l’on m’a dit que le type de Délire des Fin des Temps que l’on voit, ou les gens négatifs deviennent très négatifs et les gens positifs deviennent très positifs, et les gens mentalement malade juste “perdent la boule”, que cela va arriver de manière exponentielle, et ça va devenir bien pire.

D: Hm.
C: Donc à cause de ce Délire des Fin des Temps, on peut s’attendre à voir plus de “claquements de sabres” et de discussions sur la guerre, qui peuvent engendrés beaucoup de peur.

Mais ce que Teir-Eir a essayé de me communiquer est que l’on ne doit pas engendrés la peur car cela nourrit le bête, que l’on doit être plein d’espoir car ce sont des signes que les grands changements sont sur le point de se produire qui vont nous donner cette renaissance de conscience.

D: Dans les termes de la Loi de l’Un, si l’on considère la Loi de l’Un réel et que ces êtres sont représentés dedans de manier équivoque, l’on aurait les Aviens Bleus avancées de deux niveaux dimensionnels par rapport aux Anshar.
Ont ils le même degré de préoccupation que les Anshar concernant notre future, où sont ils plus impartial?

C: Ils sont impartial, oui.

D: Ok.
C: Oui je ne sens aucun type de … Tu ne sens aucun genre d’ego. Ils sont plus un complexe-memoire-sociale qui s’exprime un à la fois.

Ce n’est pas l’ego d’un être qui s’identifie à un nom. C’est un autre type de communication avec eux compares aux Anshar.

D: T’ont ils donné un type d’avertissement concernant une possible lignée de temps négative pour la Terre?

C: Oui.

D: Ils ont?

C: Yep. Ouai, ils ont déclaré que l’on devait travailler plus dur, faire des méditations de masse et faire tout ce que l’on peut pour co-créer cette lignée de temps positive. Que la manière dont notre conscience est manipulé à l’heure actuelle, que l’on se dirige, pas nécessairement au bas de l’échelle, négativisme de sagesse, mais quelque part entre les deux.

D: Hm.

C: Et si l’on se retrouve coincé entre les deux, ce nouveau cycle va se produire. Tu vois, qui sait ce que cela veut dire pour toute l’humanité.

D: As tu d’autres informations à partager avec nous concernant ces gros vaisseaux mères dont l’on a parlé dans le passé qui ont été découvert en Antarctique et qui ont été excavés sur le cours des ans?
C: Oui. J’ai reçu, en gros, un rapport plutôt détaillé de ces installations de R&D dont ils veulent absolument pas que je parle, et aussi d’autres infos, surtout sur ces 3 vaisseaux qui ont été découverts au niveau du sol sous la glace.
Il y avait 3 vaisseaux ovales, un très large, deux plus petits. Ce sont ceux qu’ils appellent pour rigoler le Nina, Pinta et le Santa Maria.
Ils sont arrivés en même temps et se sont positionnés en triangle sur la surface.

Et ensuite les êtres qui étaient sur le vaisseau ont commencé à cannibaliser le vaisseau pour créer une cité entre eux.

D: Et c’était, je crois que tu as dis, il y a environ 500 000 ans, l’original?

C: Non, c’est arrivé il y a environ 60 000 ans…

D: Oh! Ok, c’est le plus récent.

C:… quand ils sont arrivés et se sont crashes ici.

D: Ok

C: Mais ils avaient déjà une enclave ici depuis avant Tiamat et tout ça dans cette région.

D: Oui. Mais quand tu dis “au niveau du sol”, tu veux dire…

C: Sous la glace.

D: Donc c’était sur la glace?

C: Non, c’était sur le sol..

D: Ok

C: .. et il y avait des arbres, des plantes. Ils ont atterri au milieu de tout ça.

D: Ok.
C: Ils ont créés une civilisation qui s’est développé plutôt bien. Et une des choses que j’ai discuté c’est qu’ils étaient vraiment a fond sur les expériences d’ingenieries génétiques. Mixer leur génétique avec la génétique humaine et la génétique de différents animaux.

Une des choses que j’ai mentionné quand nous avons parlé de ça la première fois est que dans l’un des labos génériques, ils ont trouvé un être Reptilien étrange qui était dans un état de développement différent. Ils étaient petit et plus gros.

D: Hm.
C: Et je demande si la découverte récente de cette momie à 3 doigts de Nazca, cela pourrait être une des expériences de ces Pre-Adamites.
Je me demande aussi si… Nous avons entendu les Dracos se plaindre de.. qu’il y avait 3 races perdues de Reptiliens de la Terre que l’humanité avait détruites car l’on nous avait dit de le faire par des ETs de type humains.

Et donc ils mettent la faute sur ces ETs de type humains et les humains pour avoir interrompu leur expériences génétique sur la Terre.

D: Hm.
C: Et je me demande si ces 2 différent type d’êtres rapportés par Gaia sont deux des 3 races perdus.

Donc j’ai des question à propos de tout ça, et j’attend d’en savoir plus.

D: Pour l’écoute, que penses tu personnelles’ à propos de ces momies qui ont été montrés sur le programme “Unearthing Nazca”?
C: C’est incroyable! Je pense que beaucoup de gens ont eu des réactions bizarres en voyant ça ou que ça a menacé leurs systèmes de croyances tellement qu’ils ont pu juste dire, “C’est un fake! C’est un fake!”
Mais quand tu regardes les rayons-X, tu peux voir qu’il y a une anatomie.
Les os ont grandi ensemble.
Donc je ne peux pas voir comment ça peut être un fake moi même. Je veux dire, si ça l’est, pourquoi quelqu’un s’embêterait a ce point à créer un fake pareil? Cela demanderait tellement de temps et d’argent. Quel pourrait être leur but?

Donc je suis impatient de voir le retour des résultats génétiques pour voir s’il y a de l’ADN reptilien, humain ou inconnu. Ou si c’est reptilien, peut être même de l’ADN avien.

D: As tu déjà vu, dans tes propres voyages, des êtres ET avec 3 doigts?
C: Et bien oui, les êtres Tête-Triangulaire Or ont 3 doigts. Et il y a aussi… C’est plutôt rare. Des êtres a 3 doigts ne sont pas très communs – 3 doigts qui sont juste très facile à bouger, et qu’ils sont capable de bouger dans tout les sens.
Mais la plupart des êtres dont j’ai reçu des rapports ont soit 3 doigts et un pouce griffe, 5 doigts ou 6 doigts.

Et notre planète produit un certain champ harmonique. Et ce champ interagis avec notre ADN, et cela créer un modèle. Et un des modèles de notre planète est le fait que la plupart des êtres ont 5 doigts.

D: Donc penses tu qu’il y aurait des modifications énergétique à une ADN extraterrestre s’il vivait ici assez longtemps, base sur ces vibrations originelles de la planète Terre?

C: Oui, oui. Certaines personnes l’appellent la Résonance Schumann, ou importe, mais la fréquence que la Terre émet va avoir un effet sur l’ADN de tout les êtres qui est ici assez longtemps. Ça va commencer a altérer l’ADN.

D: Comment penses tu que ce Flash Solaire va affecter l’ADN compare à l’état actuel?
C: Et bien, ça va évidemment… Juste s’exposer au Soleil a un effet sur l’ADN. Donc ce type d’explosion énergétique provenant du Soleil va avoir un impact énorme sur notre ADN.
Comme j’ai dit, cela dépend de ce qu’on pense être ce Flash Solaire. Beaucoup de gens pensent que l’on va être frappé par ce particules, et que l’on va recevoir le cancer ou que l’on va mourir très vite du a l’exposition de ces radiations.
Certains pensent que l’on va vivre un type d’Ascension spontanée.
Je pense que la vérité se situe entre les deux. Ce que j’ai entendu de la part de Teir-Eir, ce qui va se produire est plus un changement concernant notre niveau de conscience qui va nous emmener vers une renaissance de conscience, comme les gens de Mika ont traversé.

Et dans cette renaissance de conscience, on commence a comprendre comment manipuler l’espace et le temps.

D: Très bien. Bon, c’est tout le temps que l’on a pour cette épisode de “Cosmic Disclosure”. Je suis votre hôte, David Wilcock. Nous sommes ici avec Corey Goode.
Et je veux vous remercier pour regarder.

Divulgation Cosmique – La Technologie à 3 doigts avec Pete Peterson

D: Très bien. Bon retour pour un autre épisode de Cosmic Disclosure. Je suis votre hôte David Wilcock et je suis ici avec notre invité spécial, Pete Peterson. Pete, merci d’être la.
P: Merci, merci.

D: On a parlé de crashs en Antarctique et tu as mentionné que, au niveau le plus bas, l’un d’entre eux se produisit sur ce qui correspond à une surface continentale avec des plantes de type tropicales. Et ensuite tu as dit que tu avais eu beaucoup plus d’expérience avec le second crash.
Maintenant quelque chose que je trouve vraiment fascinant dans ce que tu nous as raconté est qu’il y avait un système de contrôle pour des être qui avaient 3 doigts. Donc il y a beaucoup de connexions très intéressantes faites ici.
Et nous parlions aussi des mathématiques de base 3 et l’idée que peut être, l’on nous donna 5 doigts afin de nous écarter de ces mathématiques idéal.
Quel serait l’application pratique de ces mathématiques de base 3 que tes amis ont découvert?
Si l’on commence à l’utiliser quel pourraient être les découvertes scientifiques et technologiques ?
P: Le résultat approximatif au tout début serait, que probablement la moitié des mathématiciens dans le monde protesteraient violemment. Et l’autre moitié la verrait pour ce qu’elle est immédiatement.
Cela peut facilement être vu car il le décompose en une série de tableaux de diagrammes de nombres, et avec différentes couleurs pour les différentes chiffres et les différents, disons, points.
Et ensuite nous essayerons de dire, “Eh bien voici toutes les choses qui rendent cela possible”.
Nous ne pouvons a peine imaginer peut être 1% des choses que ce nouveau mode de mathématiques rendrait possible. Cela change tellement notre point de vue représentatif de l’univers. Les mathématiques sont un langage.

D: Oui
P: C’est une manière de parler de choses numériques. Et c’est LE langage de la science. C’est la manière dont nous parlons de presque toutes les choses que l’on fait en science, même biologique et j’en passe.
Toute forme d’ingénierie que l’on a changera. Des choses que l’on ne pouvait faire vont devenir instantanément faisable par des enfants.

D: Y’a t’il d’autres exemples, dont tu es au courant, d’êtres avec 3 doigts? Tu as mentionné que ce vaisseau avec des cavités pour les 3 doigts.
P: Presque tout les êtres anciens avaient 3 doigts.

D: Vraiment?
P: Ceux dont l’on a des échantillons.

D: Vraiment?
P: Je ne connais pas, à part récemment, de quelconque vaisseaux aliens que nous avons récupérer qui n’avaient de panneaux de commandes à 3 doigts.

D: Qui n’avaient pas?
P: N’avaient pas.

D: Vraiment?
P: Nous n’avons pas de joysticks. Le mouvement des mains, poignets, doigts.. et comme j’ai dit, presque tout les aliens ont des dispositifs très, très similaires. C’est juste que la plupart d’entre eux ont 3 doigts car c’est beaucoup plus.. C’est plus qu’assez, ou c’est juste assez.
Et c’est plus facile à traiter. C’est plus facile pour calculer dans ta tête avec 3 doigts.

D: Certaines personnes en train de regarder l’épisode que la vie intelligente ne peut se développer avec 3 doigts car anthropologie conventionnel estime que la seconde où l’on a un pouce opposable et que l’on peut attraper et tenir des choses, c’est la que nous sommes devenus capable de faire de l’outillage et de développer l’intelligence.
P: Ils ont absolument raisons, excepté que l’on a 2 pouces opposables au lieu d’un, deux fois plus à accomplir.

D: Vraiment? Donc chaque doigt sur les côtes agissent comme des pouces.
P: Comme un pouce.

D: Hm.
P: Et dans beaucoup de ces cas, ils sont arrivés comme des pouces. Je veux dire, ils rentrent par les côtés. [traduction difficile] Ce ne sont pas des doigts comme ça [Pete montre 3 majeurs.]

D: Oui.
P: C’est 3 doigts comme ça [Pete montre son pouce et son index sur une main et positionne le pouce de son autre main à côté de l’index.]

D: Hm. Intéressant. Pourrais tu nous en dire un petit peu plus à propos de la seconde couche, du second niveau en Antarctique?
P: La surface de contrôle extérieur étaient comme si des surface vivantes et tu leur donnaient des commandes…

D: Explique
P:…pour changer l’aerodynamisme.

D: Comment pouvait tu leur donner des commande?
P: Mentalement. Mais tu peux aussi… Au début, c’était avec ces systèmes de contrôles. Les nouveau sont fait mentalement presque entièrement.

D: Wow! Y’a t’il encore de ces êtres a 3 doigts présents sur Terre ?
P: La plupart d’entre eux.

D: La plupart d’entre eux? Okay.
P: Ouai.

D: Ils nous visitent?
P: Ha! Nous sommes genre les dernières personnes sur Terre… Dans l’univers qu’ils visiteraient. Qu’est ce que l’on a à offrir?
Eh bien, je vais vous dire ce que l’on a à offrir. Pourquoi sont ils intéressés par nous?
Nous avons de l’ORMUS, qui est un autre type d’or, qui te rend capable de vivre beaucoup beaucoup d’années, cela étend la vie de la flexibilité de la régénération du système nerveux et des télomères.
C’est le pourquoi des Mines de Salomons – Salomon avec ses nombreuses, nombreuses mines d’or. Il ne minait pas de l’or jaune. Il minait de l’or blanc’

D: Hm.
P: Et il le vendait pour des prix très élevés pour tous les leaders du monde.

D: Donc tu dis qu’il a quelque chose à propos de la Terre qui fait que cet Ormus se présente en quantités très élevés comparés à d’autre planètes?
P: Non. Il y a quelque chose ici qui fait que l’on a un peu grande concentration d’or.

D: Ah.
P: La plupart des explorations spatiales étaient dans le but de rechercher cet Ormus ou Manna, un autre mot pour quelque chose de très similaire, mais qui utilise Ormus, et les principes par lesquelles Ormus fonctionne.

D: Donc quand l’on remonte aux tablettes cunéiformes, les textes Sumériens, la plupart du savoir conventionnel d’aujourd’hui est d’accord pour dire que ces Annunakis étaient un genre d’extraterrestre et qu’ils sont venus sur Terre justement pour voler notre or.
As tu des commentaires la dessus ?
P: Nous, en tant que race, existons seulement parce que nous étions conçu pour être des miniers d’or. C’est ce pourquoi on existe.
Nous avons été manipulé, génétiquement croisé des Annunakis et .. Je vais vous donner un exemple, facile à expliquer.
Je pense que nous avons à peu près 92% du même ADN d’un chimpanzé.

D: L’ADN d’un chimpanzé est a 98,8% similaire à l’homme.
P: Yep. Et beaucoup de gens au début n’étaient pas en accord au niveau de l’aspect voulu et, s’accouplèrent avec les Annunakis. Ha, ha. Ils s’accouplèrent beaucoup plus avec nous.
C’est pourquoi beaucoup d’aliens.. Je veux dire; tu sais, nous sommes des bipèdes. On a des mains, on a des doigts. On a deux oreilles, deux yeux, deux narines, une bouche…
Et nous ressemblons en grande partie avec les aliens et ils exactement pareils.

D: Oui. Donc, juste pour être clair, es tu en train de dire que les Annunakis nous ont créés à partir de quelque chose comme les chimpanzés et ensuite mixés notre propre ADN avec ?
P: Nous avons été en quelque sorte introduit dans ce qui possédait cet ADN.. similaire, évidemment très similaire, aux chimpanzés. Cela nous donna l’habilité de nous accroupir… L’or apparaît normalement dans des petites fissures.
Tu suis la fissure à travers la Terre. Cela vient avec de l’eau et ensuite s’installe.
Et souviens toi que beaucoup d’or est trouvé en forme de quartz. La plupart de l’or est trouvé en dépôt de quartz.

D: Hm.
P: Le quartz est piézoélectrique. Si tu le presses, cela produit de l’électricité.

D: Oui.
P: L’électricité s’occuper du processus de conversion. Le mouvement de la Terre ferait en sorte que l’électricité fasse son processus de conversion. C’est pourquoi nous trouvons de l’or jaune ici.

D: Penses-tu qu’il y a une relation entre les Annunakis dont on parle maintenant et les crashs que tu as vu personnellement en Antarctique ?
P: Eh bien, je pense que c’est parce que les Annunakis étaient ceux qui… Imagine une réclamation concernant une mine. Et bien les Annunakis furent les premiers à voir qu’il y avait beaucoup d’or sur Terre.

D: Hm.
P: Donc ils ont fait une Certzines réclamation et on leur a donné la tâche par leurs maîtres, qui sont, très probablement, des Draconiens.

D: Est ce que ces êtres a 3 doigts sont toujours présents sur Terre avec nous?
P: Quand je m’occupais de l’ingénierie inversé des commandes, j’avais des êtres a 3 doigts qui m’aidaient.

D: Vraiment? A quoi ressembleraient-ils au niveau de la tête et du visage?
P: Et bien, il y a une différence dans la structure de l’œil à cause du pli de l’œil interne entre les Orientales et les Anglos ( Anglos saxons je présume). Donc tu as ce genre de différence. C’est différent.
Un nez plus petit et des narines différente.
Leurs bouches sont rondes, comme une ventouse de pieuvre. Je veux dire, elles sont plus rondes que les nôtres.
Leur nourriture est produite par eux en train de manger et d’excréter un excrément qui sors de leur peau. Et ils le raclent et le mangent.

D: Hm. Y’a t’il quelque chose à propos de la tête que nous devrions savoir?
P: Eh bien c’est différent, mais à peu de chose près c’est excrément pareil que nous.

D: Quel est la couleur de peau de ces êtres avec qui tu as personnellement interagis?
P: Et bien il y a différents couleurs. J’en ai vu couleur presque aluminium. Et je ne suis pas sur mais ce qu’ils ne pourraient pas être, tu vois, pourrait être de l’aluminium. Ils pourraient être des clones, parce qu’ils ont l’habitude de cloner ce genre de personnes.
Et ce sont des clones, au fait. C’est pourquoi leur système de digestion est différent du notre.

D:Hm.
P: Ils sont plus comme des robots, mais plus biologiques que non biologiques.

D: Hm.
P: J’ai mesuré de manière clandestine leur champs électrique pour avoir des informations, et je ne peux trouver une différence.. des différences avec le champ électrique humain.

D: Y’a t’il des endroits connus sur Terre ou ces gens ou créatures ont pu aller?
P: Yep. Arctique, Antarctique, Alaska, Canada. La plupart des gens ne savent pas, mais le Yukon et le Territoire Nord-Ouest ne font pas partie du Canada. Ils appartiennent à … peu importe qui est le souverain d’Angleterre. Ils sont directement… C’est une propriété privé.
Mais c’est la où on trouve la plupart de l’or. Surprise, surprise.

D: Ha,ha.
P: Ha, ha.

D: Travaillent ils a la surface ou sous terre ?
P: Non, la plupart travaillent sous terre. Et la raison était que, parce que quand ils sont arrivés, nous étions dans la même partie de ce cycle solaire de 29 000 ans dans lequel nous sommes. Et le Soleil émettait des rayons X comme si tu était dans une machine de rayons X.

D: Ah.
P: Donc ils étaient évidemment sensible à cela et sont allés travailles sous terre.

D: Hm. À peu près combien de ces personnes sont présentes sur Terre a l’heure actuelle, ou sous Terre, si tu devais donner une estimation?
P: Je ne pourrais même pas commencer a estimer, mais je crois que je connais certains endroits, et de ceux que je connais, je dirais probablement 350.000.

D: Wow!
P: Je pense qu’il y en a autant en Antarctique. Juste une supposition.

D: Est ce que ces gens utilisent un langage pour communiquer ou parles t’ils plus télépathiquement.
P: Eh bien, la plupart sont plus télépathique s’ils sont plus vieux, mais les plus jeunes et/ou les clonés, ils peuvent… J’en ai regardé un apprendre l’anglais avec un accent qui parle comme “manger d’la semoule au petit dej” [“eatin’ grits for breakfast”], en 3 ou 4 jours.

D: Wow! Y’en a t’ils présents en Amérique du Sud?
P: L’Amérique du Sud est un des premiers endroits où ils allèrent. Tous les Indiens la bas, si tu regardes à leurs habits, ils ont tous des choses comme des kachinas. Ils ont tous des serpents. Les serpents sont gros, donc les Dracos, ou partie des Dracos.
Certains des Dracos sont les personnes les plus gentilles que vous voudriez rencontrer – ont de l’éthique, de la moral, comme l’on jugerais, etc, etc. Et certains sont plutôt méchants.

D: Tu as dis que tu avais l’impression que les Draconiens semblaient d’une certaine manière aux commandes ou travaillaient avec les Annunakis, pourrait tu donc définir les Draconiens que l’on sache si on parle bien de la même chose? Et ensuite expliquer la relation entre les Draconiens et les Annunakis qui nous ressemblent plus.
P: Et bien, ils sont différents. Certains ressemble presque comme des humains, mais si tu veux savoir à quoi ressemble les Draconiens, retourne voir les anciennes civilisations et regarde leurs dragons.
Ils semblent être la civilisation la plus vieille que l’on connaît de tous. Ils viennent de… Très peu de Draconiens, naturellement, étaient dans la Voie Lactée.
La Voie Lactée est un genre d’établissement de détention pour les gens qui vont faire pousser les choses qui sont nécessaires pour garder l’ADN des anciennes civilisations opérationnelles.

D: Vraiment?
P: Ouai.

D: C’est une affirmation assez provocatrice.
P: Ce fut notre but primaire, au mieux que je puisse dire.

D: Pour toute la Voie Lactée ?
P: Toute la Voie Lactée.

D: C’est un peu comme une énorme ferme génétique.
P: Oui.

D: Hm.
P: Mais une ferme pour d’autres choses aussi – une ferme pour l’or, qui est requise pour l’Ormus, qui est requis pour garder les télomères en marche et garder le système neurones flexible et le cerveau se multipliant et devenant meilleur etc etc..
Il était normal pour tous les anciens que l’on connaît dans notre histoire de vivre jusqu’à 200, 300 ans- tu vois, Mathusalem.

D: Donc peux tu nous dire si quelqu’un rentra a l’intérieur du deuxième vaisseau? As tu vu l’intérieur ou entendu de ce qu’il y avait?
P: J’ai eu le droit à un petit tour.

D: Vraiment? Wow!
P: La raison était que, j’ai fait pas mal de travaux intéressants sur le système de commandes des aliens. C’est l’un des petits domaines d’expertise d’un large éventail d’expertise.

D: Uh- huh.
P: Donc je regarde le système de commandes, et tu vois, je peux les comprendre. Je peux me dire “Oh je sais pourquoi c’est là ça. Je sais pourquoi.” J’ai assez eu d’expérience avec. Je le sais juste.

D: Très bien. Laisse moi juste te poser quelques questions qui peuvent te sembler basique, mais cela va nous aider.

En premier lieu, à quelle hauteur était situé le plafond une fois a l’intérieur?

P: Je dirais probablement, à certains endroits, peut être 3 pieds de haut (0,9m), 3 pieds et demi, et a d’autre endroits, probablement 6, 7 pieds et demi.

D: Donc c’est plutôt étroit comme situation.

P: Et bien, c’est… Souviens toi, c’est une soucoupe. Ça va se rétrécir sur les côtes et devenir plus haut au centre.

D: Donc à quoi ça ressemble à l’intérieur? Qu’est ce que tu as vu?
P: Bien, j’ai vu un noyau central. C’est normal sur les soucoupes vu la manière dont elles fonctionnent, celles que je connais. Elles fonctionnent avec un énorme axe. Tu pourrais appeler ça un volant en dessous du pont et ensuite un pont supérieur.

Et puis sur beaucoup d’entre elles tu trouves un – je ne sais pas comment dire – peut être une tour de contrôle. Elles ont… Si elles ont des fenêtres qui sont sur le haut, une chose supérieur, ou tu te mettrais debout pour regarder a travers la fenêtre.

D: Ah.

P: Le pilotage n’est pas fait avec une vitre, c’est fait avec… comme on fait aujourd’hui. C’est fait à partir d’un écran d’ordinateur, un écran. Pas un écran d’ordinateur. Ils ont plus des choses de type organique, ils peuvent en faire comme si… comme si tu était assis dehors en face.

D: Quel était le type prédominant de surface? Étaient ils métalliques, ou avaient ils une couleur?

P: Je dirais qu’ils formaient un type de plastique enduit, un métal enduit. Il y avait un revêtement.

D: Quelle était la chose la plus surprenante à propos de ces écrans?
P: De ceux que j’ai vu, il y avait beaucoup de changements technologiques, ce qui est à attendre. Je veux dire, regarde nos avions.

Chaque génération… Ceux qui volent a l’heur actuelle ont été designé il y a 20 ans.

D: Oui. Tu as dis que ces vaisseaux étaient pilotes par des êtres a 3 doigts et qu’ils sont apparus partout sur la Terre.

P: Oui

D: Apparaît il que cette population était originaire ce de vaisseau, que c’était leur orignal…

P: Oh non. Pas du tout.

D: Oh!

P: Pas du tout.

D: Okay.

P: Non, je connais probablement 5 ou 6 races qui ont tous 3 doigts. Je dirais que la plupart des aliens ont 3 doigts.

D: Hm! Tu m’as dit précédemment quelque chose propos d’un vaisseau en Antarctique où il y avait des panneaux qui donnaient leur propre lumière.

P: Ouai.

D: Pourrais tu en parler pour moi?

P: C’est un matériau comme du phosphore. Tu sais, on a ces choses que tu peux épingler sur ton plafond qui ressemble à des étoiles, lunes, galaxies… les enfants essayent de…

D: Ouai. Qui s’illumine la nuit.
P: – s’illumine la nuit – et brillent de la lumière. Ils s’illuminent pour un temps puis s’épuisent assez rapidement.
Il y a un matériau fait en Antarctique en ce moment que tu pose devant le soleil pendant 30 a 45 minutes et qui te donne assez de lumière pour voir, au moins pour une journée, et pour voir avant que cela s’épuise.

Et bien, les lumières aliens sont absolument les mêmes, excepté qu’ils les allument avec de l’ultraviolet ou des LEDs infrarouges, un type de photo… ce que pourrait appeler des LEDs aliens.

D: Donc tu dis que l’intérieur de l’un de ces vaisseaux avait un matériau qu’ils allument avec un type de LEDs, et ensuite une fois fait, cela s’illumine par lui même.

P: Et bien, cela… Ils.. La lumière oscille à, disons, 1000 battement la seconde…

D: Oui.
P: … mais ils pourraient ne l’allumer que tout les 10, ou 20, ou 50 cycles, cela dépend de la lumière extérieur, de la lumière ambiante et où ils en sont dans la programmation des lumières.

On dirait que tout le plafond dans la chambre des commandes, qui est la que je voyais principalement, était fait de .. Ils sont recouvert de ce matériau. Tu peux peindre dessus.

D: Parlons maintenant du troisième crashs. Tu as dis qu’il y avait 3 couches de crashs la bas. Quel était cet troisième couche?

P: Il a ceux que je connais. 3 d’entre eux.

D: Okay.

P: C’était assez récent. C’était exposé à l’extérieur. Ça été pris par un satellite photo. C’était un disque. C’était à un angle, peut être à un angle de 15, 20°.

D: Okay.
P: Et ça évidement été attrapé a cause de ce système navigation de contrôle, que l’on utilise… l’électromagnétique… il y a un champ électromagnétique et ça s’est fait.. quand ça s’est rapproché d’où ça s’est crashé et, je suppose, ça a glissé.

Je veux dire, il y a pas mal d’électromagnétique sur le vaisseau qu’il l’aide à se stabiliser, et ça attrape le champ et réagis ensuite avec le champ électromagnétique.

D: Quel était la taille du vaisseau comparé au deux autres ?

P: De taille intermédiaire. C’était pas très grand. Je dirais probablement 350, 400 pieds de diamètres. (~90m)

D: Hm. Et quel était la technologie comparé à tout ce que tu connais ?

P: Augmentée. Considérablement.

D: Y’a t’il quelque chose de particulier concernant ce troisième crash?

P: Eh bien le dernier crash avait beaucoup de personnes vivantes

D: Vraiment?

P: Je ne sais s’ils ont durés très longtemps car je sais que certains n’ont pas durés très longtemps. Je sais que certains ont été abattu. Je sais que certains ont été utilisés pour des expériences.

D: Tu veux dire que vous avez trouver des êtres en vies a l’intérieur ?

P: Ils ont habités la dedans pendant des années.

D: Okay.

P: Je veux dire, ils faisaient pousser leur propre nourriture. Synthétisaient leur nourriture.

D: A quoi ces gens… ressemblaient? Tu as dis qu’ils avaient colonisés une fois arrivés ici.

P: Je pense que ce groupe avait des gens qui avaient été la depuis très longtemps qui venaient d’ailleurs de ce vaisseau. Certains étaient de type Dracos. Certains étaient plus de type métallique, non métallique avec les grands yeux.

D: Uh-Huh. Tu commences à décrire ce qui ressemble à différents types d’ETs, mais tu parles d’un seul vaisseau. Peux tu être plus clair?

P: Ce vaisseau faisait office de bateau de sauvetage.

D: Okay. Et il y avait différents types d’être à l’intérieur?

P: Il y avait 15 différents espèces à l’intérieur.

D: Vraiment ?

P: Il s’agit de ceux que je connais le mieux.

D: Okay. Et ils étaient tous a l’intérieur?
P: Eh bien, ils étaient à l’intérieur de plusieurs compartiments – différents compartiments, différentes atmosphères, différentes gravites.

Et il apparaissait que certains d’entre eux étaient là depuis très, très longtemps.

D: Quand le gouvernement américain a t’il découvert ce vaisseau?

P: Je pense qu’il l’on découvert en 1941, 1942.

D: Vraiment? 2ème guerre mondiale?

P: Ouai. Oh ouai. Avant la fin de la deuxième GM.

D: Tu as dis que certains de ces êtres ont été abattu quand on l’a découvert ?
P: De ce que j’ai compris est que certains ont été abattu par des gardes. Certains ont décidé qu’ils ne voulaient plus être restreint au vaisseau.

Certains pouvait respirer notre atmosphère normalement. Ils sont sortis se promener et ils se sont fait abattre, parce qu’ils ne connaissaient pas les protocoles, parce qu’ils étaient jamais sortis. Les gardiens ont menti. Des humain typiques.

D: Donc les allemands ont l’air d’avoir atteint l’Antarctique assez tôt, 1938-1939.

P: Oh ils avaient beaucoup de monde la bas.

D: Penses tu que les allemands ont pu trouver ce vaisseau en premier vu que tu dis que c’était en surface ?

P: Je suis certain qu’ils l’ont trouvé en premier, je n’en suis pas sur, mais je ne vois pas comment ils auraient pu le louper.

D: Okay.

P: Et bien sur, ils étaient à fond là dedans, ils étaient en communication avec 4 ou 5 ou 6 groupes aliens différents à cette époque.

D: Les allemands ont ils abattus ces gens, ou les américains?

P: Aucune idée. Certainement les allemands.

D: Ce vaisseau.. J’ai l’impression qu’ils ont du descendre voir les deux autres crashs vu que tu as dis que c’était dans la même zone. L’ont ils fait?

P: Oui, et le dernier essayait de sauver n’importe qui encore présent.

D: Oh!

P: Et les gens dans le vaisseau le plus vieux étaient dans un genre d’état de stase, mais c’était tombé en rad depuis un long moment.

D: Hm. Est ce que les gens dans ce nouveau vaisseau étaient capables d’utiliser leurs ressources ou activer leurs systèmes d’alimentation?

P: Ils utilisaient beaucoup de ressources.

D: Du vaisseau le plus vieux?

P: De l’un d’eux, pas celui tout en bas.

D: Celui du milieu?

P: Celui du milieu.

D: Okay. Donc tu dis qu’ils ont ensuite créés une sorte de colonie a l’intérieur de leur vaisseau original. Ils ont aussi la capacité d’atteindre le deuxième vaisseau. Et qu’ils ont vécus en tant que colons pendant pas mal de temps, si on veut.

P: Certains d’entre eux oui, ceux qui vivaient la,,

D: Avaient ils la capacité de voyager autour de la Terre? Avaient ils un vaisseau qu’ils pouvaient utiliser?

P: Je ne pense pas qu’ils pouvaient… S’ils l’ont fait, ils ne l’ont pas vraiment utilisé par exemple qu’ils ne voulaient pas être découvert. Et je n’ai pas l’impression qu’ils avaient quelque chose qui volait.

D: Mais ces groupes de gens – tu as dis qu’ils étaient 15 types différents – ils ont tous appris à s’entendre entre eux?

P: A peu près 15 groupes différents sur cette planète apprendraient a s’entendre entre eux.

D: Eh bien tu as mentionné que certains d’entre eux ressemblaient à ce que l’on pourrait appeler les Gris.

P: Oui.

D: D’autres plus de types humains. A quel point ces races étaient elles différentes?

P: Eh bien tu as ceux de type insectoïdes.

D: Hm.

P: Tu as ceux qui sont de type aquatique. Ceux de type Dracos. Il y a des bons et des mauvais Dracos en parité 1/3, 2/3 à peu près.

D: 1/3 bons, 2/3 mauvais?

P: Ouai, de ceux que l’on connaît.

D: Okay. Donc comment l’on aurait une espèce de type prédateur comme les Dracos capable de co-exister avec de autres types d’ETs? Cela semble difficile à comprendre.

P: Ils ne co-existent pas.

D: Oh!

P: J’ai dit qu’il y avait des bons et des mauvais Dracos.

D: Okay.
P: Un bon Draco n’est en aucun cas un problème, en fait beaucoup moins qu’un problème.
Ce sont les prêtres et les ministres et essayent de faire le bien etc..
D: Hm!
P: La plupart sont comme ça. Il y a une petite partie qui sont un peu prétentieux.
D: Eh bien je supposerais que les Dracos présents dans le vaisseau étaient des bons?
P: Absolument. Le reste d’entre eux, ils s’en sont débarrassés immédiatement.
D: Ha, ha. Okay.
P: Ha, ha. Ils ne s’entendent pas très bien.
D: Ont ils autorisés certains d’entre nous a s’introduire et travailler avec eux ou vivre avec eux?

P: Eh bien, oui. Une grande partie du staff principal et de l’équipage était humain.

D: Hm.
P: Je veux dire, nous produisons, nous les aidons à obtenir des matériaux bruts et apprendre d’eux. Donnant donnant.

Tu sais, nous apprenons beaucoup sur les technologies. Nous avons des technologies qui sont franchement 300 ans en avance sur ce que les gens utilisent à la surface du globe.

D: Bien sûr.

P: Souviens toi, nous avons beaucoup, beaucoup de personnes vivant sous terre.

D: Y’a t’il d’autre choses intéressantes qui se sont produites en Antarctique dont tu es au courant?
P: Eh bien, je pense que la raison pour laquelle nous sommes allés la bas est a cause du fait que l’on savais ce qui se passait avec les allemands.
D’une autre part, la raison principal de notre venue est de voir ce que l’on pouvait faire dans les jeunes, jeunes années du champ des semi-conducteurs, recherches biologiques. Ce qu’on pouvait faire en particulier – et il appelait comme ça comme de l’atmosphère. En d’autres mots, combien d’ondes électromagnétiques, d’ondes gravitationnelles, de structure magnétiques il y avait.

Les champs magnétique sont orientés à 90° de différence comparés à ceux que l’on trouve sur le restes du globe.

D: Uh-huh.

P: Et chacune de ces choses que l’on découvrait avait beaucoup, beaucoup d’importance pour synthétiser des structures métalliques, des structures chimiques – fluides, fluides et solides – pour travailler avec des métaux, pour faire des recherche sur le magnétisme et trouver d’autre moyens de survie sur cette région de la Terre car l’on savait que probablement les 2/3 restant du monde – délaissé de nos minages et autres; ces métaux et compositions et ces raretés de la Terre et autres – tous existent sur ces 2 continents.

D: Très bien. Eh bien c’est tout le temps que l’on a pour cette épisode avec Pete Peterson. Et Pete, je veux te remercier d’être sur ce programme.

P: Eh bien, j’apprécie.

D: Merci. Et je veux vous remercier de regarder. Je suis David Wilcock ici avec Pete Peterson, et c’est “Cosmic Disclosure”. On se voit une prochaine fois.

Les Ovnis sous l’Antarctique et le mystère des 5 doigts

D: Très bien. Bon retour sur cosmique Disclosure. Je suis votre hôte David Wilcock et je suis ici avec Pete Peterson. Donc Pete, bon retour sur le programme.
P: Merci.D : Nous parlions dans l’épisode précédent à propos d’extraterrestre géant qui tu l’as dit sont venus. Et nous nous sommes arrêtés en plein rebondissements.
Tu as dit qu’au mieux de ta connaissance, il y a eu des crash en Antarctique. Et que le plus bas de ses crashs se produisit où il y avait toujours un continent qui n’avait pas de glace dessus et qui était plus de type environnement tropicale. Est-ce que tu pourrais nous en dire un petit peu plus à propos de ce qu’il se passa là-bas ?
P : Hm.. Tu sais, il y a tellement de choses qui peuvent arriver. Et aussi parfait que l’homme, l’homme moderne, l’homme ancien, des hommes bien plus intelligent que nous sommes, construit des choses, il se passera toujours des problèmes.
Il y a des parties électroniques que tu construis aussi bien que tu peux. Nous avons fait des tonnes de magnifiques choses pour l’espace.
Nous en avons construit qui ne peuvent être percutés par des micrométéorites. Nous en avons construit pour un nombre de raisons, mais nous ne comprenons toujours pas tout. Donc il est naturel qu’il se produise des crashs. Nous avons eu beaucoup de crash d’OVNIs.D: Penses-tu qu’il est possible qu’ils étaient en guerre? Qu’ils se soient fait abattre?
P: Eh bien, maintenant, il y a toujours… Il y a toujours eu des guerres. Mais il y a eu des choses comme les terrestres, en d’autres mots, plus la planète est proche, la navigation et le “steerage” de beaucoup de ces jeunes vaisseaux étaient fait base sur les lignes magnétiques.
Eh bien, quand vous vous rapprochez d’un pôle, les lignes magnétiques, au lieu d’être bien droites et parallèles, parallèles à la surface, ou tu pourrais aller en surface, aux pôles elles se courbent.

D: Oui
P: Et va aux pôles électromagnétiques ou géomagnétiques; ils viennent. (Trad difficile). Eh bien, voilà un vaisseau qui se stabilisent sur ces lignes, et tout un coup il se fait aspiré de tous les côtés et par le bas afin d’y aller.
C’est pourquoi il y avait probablement plus de crashs dans les régions en Antarctique et en Arctique.

D: Penses-tu qu’il y avait quelque chose qui été désirable dans cette région pour qu’ils veulent essayer d’y atterrir même si c’était un problème avec les champs magnétiques?
P: et bien, pourquoi voulons nous il y aller ? Pourquoi avons-nous des stations de glace là-bas ? Il y a plein de choses qu’il se passe dans les différents environnements là-bas.
Il y a beaucoup de développement de produits chimiques organiques, de produits chimiques organiques vivant. Il y a beaucoup de développement qui peuvent arriver là-bas qui ne peuvent pas arriver où l’on a une gravité vers le bas plutôt qu’une gravité vers l’intérieur.
Il y a beaucoup de procédés minéraux et métallique, des taches de traitement de semi-conducteur, qui peuvent être mis en place quand la gravité est différente, et quand le champ électromagnétique est différent.

D: quelle est la taille approximative de ce vaisseau à ta connaissance – le plus vieux ?
P: le plus vieux, je crois, était probablement d’environ 300, peut-être 300 pieds en diamètre. (91m environ)

D: Comment a-t-il été découvert dans le temps moderne pour la première fois?
P: À été découvert par certains de nos satellites espions.

D: À partir de quand avons-nous commencé à essayer d’aller là-bas et explorer ce vaisseau, donc tu es au courant ?
P: Oh, garçon. Je devais avoir, je ne sais pas, 16 ans.

D: Hm.
P: J’ai 77 ans.

D: 77 maintenant?
P: Il y a 60 ans.

D: Il y a 60 ans ? Donc 2017, nous parlons… maintenant nous parlons plus des années 50 ?
P: Ouai, ouai.

D: Quel était le niveau d’excitation à propos de cette découverte ? Je veux dire, cela semble bien plus intéressant que Roswell.
P: et bien, nous nous pouvions dire exactement ce que cela a été. Au début il s’agissait de fragments, tu sais ? Des fragments, mais pas des fragments qui apparaissent fait par la nature. Des fragments qui apparaissent avoir été fait par l’homme.

D: Oui.
P: En d’autres mots, leur condition géométrique été quelque chose que l’homme aurait fait. C’est cela qui nous excita.
Mais, ils sont, tu sais, ils font 3 miles (4,8km environ) dans une région qui… tu congèlerais en 30 secondes si tu n’avais pas les habits qu’il faut, à la surface.
Et donc tu dois avoir des outils spéciaux pour s’y rendre, cela fait 3 miles de profondeur. Comment comptes-tu t’y rendre ?
Tu sais à peu près que où c’était, dans une vallée, parce qu’il y a des montagnes – des montagnes souterraines qui font probablement 2,5, 3 miles de profondeur, ou de hauteur.

D: Oui.
P: Et donc, tu sais, c’était connu pour être là. À cause du fait que cela était connu, c’est là qu’ils ont construit certains de la station de glace au sommet, donc éventuellement, peut-être, nous trouverions un … creuser un trou, ou trouver un moyen d’y aller.
Aussi, il y a des couches de choses qui sont évidemment des choses faites par l’homme qui sortent de cette région, parce que c’est maintenant… cette glace la bas est maintenant de 3 miles plus ou moins profonde.

D: Est-ce que quelqu’un trouve une trappe ou une porte ou quelque chose qui éventuellement leur permettrait de rentrer à l’intérieur du vaisseau ?
P: Non.

D: Okay.
P: Ça ressemble.. Ça ressemble… Je veux dire, la végétation… Il y a beaucoup de végétation qui l’entoure. C’est ce qui troublait la vision que nous avions entre temps, parce que le carbone absorbe les ondes radio, qui est ce que nous ce nous possédions afin d’examiner les choses.
Donc de fait que notre technologie grandissait, nous trouvions de meilleures manières de regarder ces mêmes choses.

D: Eh bien, pourrais-tu juste nous donner une vue de à quoi ressemble la coque ? Si éventuellement nous avons atteint la coque…
P: Oh, nous l’avons fait. Nous avons atteint la coque. [Note: Je pense (Corey G), Pete penses que David a dit ‘trou’] C’était que… que de la glace.

D: Ok.
P: Donc nous le déterrons.

D: Qu’est-ce que nous voyons quand nous allons finalement voir la coque ? À quoi ressemble la coque ?
P: Eh bien, c’était métallique. C’était long et tubulaire.

D: Est-ce qu’il y avait des structures dessus ou était-ce totalement lisse ?
P: il y avait des rivets, mais c’était des rivets de surface. Je veux dire, ils étaient chanfreiné, chanfreiner dedans, donc cloués. Mais ce n’est pas une tête ronde qui dépasse au-dessus de… au-dessus la de la surface.

D: Il y avait-t-il quelque chose d’étrange à propos des matériaux de la coque?
P: Oh, oui, des caractéristiques très étrange. Nous n’avons jamais trouvé et c’est normal, je pourrais penser – nous n’avons jamais trouvé d’éléments qui était différent de notre table normal des éléments.
Je veux dire, nous disons, « OK, tu as un noyau et tant de protons, tant de neutrons ». Et ensuite tu as un anneau d’électrons. Disons que il y a différents anneaux autour de ça.

D: Oui. La table périodique est tout ce qui est existe. C’est tout.
P: Ouai. Mais nous en avons trouvé certains… Il y a des choses qui peuvent être changé de manière radionique. Comme, par exemple, une molécule d’eau a été utilisé pour… L’eau a été utilisé pour guérir pour autant que l’histoire existe.
Et la façon dont ils utilisent l’eau pour guérir et qu’ils posent leurs mains et leur donne une différente, une différente…

D: Donc tu dis qu’il y avait des découvertes scientifiques matériel dans la coque? Pourrais-tu le dire ?
P: Oh, absolument. Je ne sais pas ce qu’ils étaient. Ce n’était pas mon nom… Ce pourquoi j’étais impliqué à ce moment-là.

D: Mais qu’est-ce qui est étrange à propos de la coque ? Quelle était la chose physique que nous pouvions observer ?
P: Oh, J’étais étrange à propos de la coque était, il y avait ; c’était aussi vieux que cela a été. Nous savions que des êtres avaient été ici bien avant que les êtres humains, bien avant les singes, bien avant tous les précurseurs aux êtres humain.
Je veux dire, nous avons traversé nombreux changements complets.

D: Tu m’as dit auparavant que quand les gens essayait de couper un morceau de la coque et le mettre quelque part quelque chose d’étrange se produisait.
P: Ouai.

D: Qu’est-ce qu’il se passait ?
P: Cela ne se coupait pas et on ne pouvait le sortir. Ha, ha. Cela se remettait en place.

D: Cela se remettait en place ?
P: C’était destiné à faire partie de ce qu’il était.

D: Donc il y avait une sorte d’attraction gravitationnelle étrange ?
P: Non. C’était un champ informationnel qui était construit autour de lui, qui est là où… qui est où après probablement 15 ans de recherche, j’ai en quelque sorte découvert qu’il y avait tout un nouvel ensemble de science qui été fourni avec… fourni avec des informations.

D: Tu es en train de dire que la coque avait des propriétés auto-guérissantes ?
P: Elle avait… Elle avait des qualités d’auto préservation.

D: Donc si j’essaye d’en couper un morceau qu’adviendrai-t-il si j’essaye d’emmener ce morceau loin du vaisseau?
P: Eh bien, l’on dirait, tu commencerai probablement avec une scie en diamant. Aujourd’hui, tu commencerai avec une scie en nitrure de bore cubique – 4 fois plus puissant que le diamant. Tu coupe le diamant avec ça comme du beurre.
Et cela commença avec une scie du genre. Tu pourrais avoir commencé avec une flamme. Nous avons essayé une flamme.
Le métal deviendrait métallique et tu enlèves la flamme et repars, cela restera exactement la même forme avant que ça devienne métallique.

D: Wow!
P: Et ça ne coulait pas le long du bord. Cela oscillait plus de la manière d’un blanc d’œuf.

D: Y a-t-il eu des spéculations comme quoi il y aurait pu y avoir des nanny à l’intérieur du matériau, comme des nanorobots, qui faisait ce genre de choses ?
P: Non.

D: Huh.
P: Je veux dire, le… Je pense qu’il y avait ces choses là à ce moment, mais ils n’auraient pas été utilisé ici à cet endroit.

D: Que se passe-t-il si il y avait des fissures plus gros sur le vaisseau ? Comme, disons qu’il se fissure à certains endroits, l’eau rentre à l’intérieur, cela se transforme en glace et la glace s’étend.
P: Cela ne se passait pas comme ça.

D: Que se passait il?
P: Cela s’auto-guérissait.

D: Hm.
P: Je veux dire, il n’y avait pas de fissure, il y avait des plis. Mais c’était plus comme… C’était comme, tu sais, essayer de tendre une semelle de chaussure. Tu sais, elles sont faites pour être plate et tu marches dessus, mais tu peux les plier à plus de 90°, et tu les mets tu marches dessus encore et pas de dégâts.
Donc le métal était très, très, hautement flexible.

D: donc la glace fond et se transformer en eau, que se passe-t-il aux niveau des fissures, s’il y avait une quelconque fissure sur la coque ?
P: Okay, ce dont on parle est de la glace à l’intérieur du vaisseau qui s’étend quand elle congèle.

D: Okay
P: Elle s’écarte dans certains endroits. C’est comme si cette chose avait été construit avec un design de, encore, tuiles hexagonales qui s’imbriquent parfaitement.
Et – comme jouer avec des aimants – qu’elles auraient collés ensemble magnétiquement mais fondu.

D: Wow!
P: Et donc quand tu essayais d’arracher cette chose, cela venait comme des briques mais c’était fait à partir, comme des blocs de Lego, d’une façon – pas aussi technique que des blocs de Lego.

D : Okay
P: Juste les côtés qui correspondent. Donc cela se fermait évidemment.
Il apparaît aussi que quand , au délai initial… Souviens-toi, il s’agissait d’une région tropicale, non semi-tropicale, une région tropicale.
Il semble qu’il avait été déplacé là. Une partie du vaisseau pourrait avoir été déplacé là, parce qu’il semble que la congélation qui se produisit… À cause du vaisseau qui était complètement waterproof. Donc il apparaît que ce qui se passa c’est qu’il commença à congeler, commença à se pressuriser, ces bloc commencèrent à se séparer. Et cela pu avoir été magnétique, à cause des aimants incroyables qu’il possédait.
Enfin bref, il semble que ces blocs se séparèrent, l’eau rentra à l’intérieur, cela congela, et ensuite cela s’écarta et une partie de cette chose se disloqua.
Et ensuite quand ils ont ramené de la chaleur plus bas – pour obtenir de la chaleur afin qu’il voit ce qu’il y a vais à l’intérieur de cette chose, tu sais, quel genre de machinerie il y a, quel genre de surface de contrôle il y a – cela se remit en place.

D: Wow!
P: Et il n’y avait pas… Tu sais, il n’y avait pas… Il n’y avait aucun endroit qui était plié, comme plié de manière permanente.

D: Y’avait-t-il des quartiers individuels, lieu de vie, pour les gens à l’intérieur du vaisseau ?
P: Encore une fois, c’était en dehors de mon temps. C’était plus tard, bien plus tard.

D: Okay.
P: je veux dire, ils ont joué avec cette chose pendant un long moment. Et nous avions un petit trou que tu pouvais… C’était comme essayer de grimper à l’intérieur de l’Alunisseur, tu vois, 3,5 miles. Ha, ha.

D: Ha, ha.
P: Je sais qu’il y plusieurs personnes d’embauché qui avait été des contorsionniste, essayant d’accéder à l’intérieur de cette chose.

D: Donc tu dis que tu avais plus de contacts avec ce qu’il y avait sur la seconde couche?
P: Oui

D: Eh bien, creusons un peu cela. Maintenant, dis-nous en premier, il y avait-t-il des relations entre le vaisseau au plus bas et le vaisseau sur la seconde couche ? Étaient-ils…
P: Ils étaient extraterrestres.

D: Okay
P: C’est la plus grosse partie de ce qu’ils avaient en commun. Je veux dire, ils étaient probablement, au moins l’un d’entre eux, était alimenté … il marchait à l’anti-gravité.

D: Le deuxième tu parles?
P: Le deuxième. Il avait les mêmes masses rotatives et de l’électromagnétisme rotatif, de l’électromagnétisme contre rotatifs, champs électromagnétiques.
Je suppose que celui qui est là-bas a l’heure actuelle, toujours, est un dont je ne sais presque absolument rien.

D: Que veux-tu dire “celui qui est là-bas à l’heure actuelle” ?
P: Et bien, il y a trois couches de ces choses.

D: Okay
P: Trois crashs. Et étrangement un que se situe à 1 mile de profondeur, l’autre à 2 miles et le dernier a 3 miles.

D: Hm. Donc dis-nous en un petit peu plus sur ce qui a été découvert avec le deuxième vaisseau. Était-il nouveau… J’assume…
P: Oh, beaucoup plus différent. Il venait d’une partie complètement différente de l’univers, j’en suis sûre.

D: Okay
P: il y avait des choses qui était similaire, qui me disait qu’il y avait probablement du trafic/communication commerciale entre ces sociétés.

D: Hm. Okay.
P: Des commandes complètement différente. C’est personne avait trois doigts, tu as un endroit où ta main correspondrait à une empreinte sur la surface de contrôle. Et c’était… Tu avais 2 pouces, des pouces opposés, sur chacun des côtés, et un doigt principal.

D: Hm.
P: Et nous pouvons traiter plus tard de la manière dont cela m’a fait me rendre à la tour de Babel et ce qu’il s’embrouilla, mais maintenant nous avons 5 doigts. Nous avons cinq doigts spécifiquement parce que nous sommes confus en comptant en 10.

D: si c’est personnes avec trois doigts, es-tu en train de dire que c’est parce qu’ils utilisent une base six dans leurs calculs?
P: J’ai un ami cher de très très longue date – 30, 40 ans – qui est sur le point de publier un livre. Et nous montrons qu’une base 6 en mathématiques dans lequel 99% de toutes nos mathématiques est prouvé pour être complètement fausse.

D: Avons-nous hérité ce système d’eux, ce système de base 6, tu penses?
P: Je pense que c’est en grosse partie pourquoi mon ami a examiné ce système de base 6 depuis 13 ans maintenant.

D: Okay
P: je ne pense pas qu’ils ont… Ils nous ont pas seulement appris que, ce qu’ils ont fait c’est qu’ils nous ont donné 5 doigts à partir de 3 doigts, où ils nous ont donné 5 doigts à partir de 6 doigts.
Et quand tu regardes au mot que j’ai vu écrit – cela date de 67 000 ans – je regarde les mots qui étaient écrit, je ne peux pas dire en traduisant si cela était 3 ou 6.

D: Donc nous avons ce système de comptage du temps intéressant où il y a 60 secondes dans une minute, 60 minutes dans une heure, 24 heures dans une journée. Beaucoup de ceci s’appellerait un système de type sexagésimal. Donc il y a beaucoup de 6 dans notre système de temps.
Je me demande, si ce n’est pas reliés à l’héritage que l’on dispose ?
P: C’est dans tout. Souviens toi, je t’ai dit que l’univers était “carrelé” avec des tuiles hexagonales?

D: Oui cela a à voir avec la géométrie sacrée.
P: il y a trois univers : le corps, l’esprit, le mental ; Père, Fils, Saint-Esprit. C’est partout.
Et si nous utilisons un système mathématique basé sur les six, tout change. Le nombre Pi au lieu de devenir un long, long, milliardième long, nombre aléatoire, devient juste une simple série d’un groupe de 3.

D: Es-tu en train de dire que si nous regardons à quelque chose comme Pi, ou à l’heure actuelle 3.14159 qui continue encore et encore, ne deviens pas plus qu’un entier si on le convertit en base 6?
P: Absolument.

D: Okay. As-tu encore des décimales?
P: Il n’y a pas de telles choses que l’infini.

D: Hmm. Vraiment ?
P: Pas besoin.

D: Qu’adviendrait-il de Pi si on le calculait en base 6, avec cette mathématique spécial dont tu parles?
P: Eh bien, d’un point de vue pratique, quand nous utilisons Pi a, tu sais, 3,1415… Tu sais?

D: Oui.
P: C’est pratique une fois passé un certain point? Tu sais, tu es un milliardième d’un pouce. Tu es plus petit que les dimensions d’un atome qui fait les choses..
Donc en respect au fait que cela nous mène au dimensions astronomiques des formes et des distances – très important.
Je veux dire, tu va dans l’espace a 700 années lumière, et un milliardième de degré va changer ta position d’un demi milliard de miles.

D: Bien sûr. Donc revenons-en à la chaise, maintenant. Tu as dit que ces êtres avec trois doigts. Tu as dit que deux d’entre était des pouces et que cela correspondait à une empreinte.
P: Oui.

D: Peux tu nous donner des informations concernant la manière dont ils étaient capable de contrôler le vaisseau?
P: Eh bien, c’était mon boulot, de comprendre comment cette chose été contrôlé ? Et ce n’était pas une chaise. C’était plus un panneau qui tombait… Il avait des bras comme les nôtres d’une certaine manière. Donc cela se baissait, tombait.
Et tu as cette chose qui correspondrait parfaitement à tes mains, à l’intérieur. Et ensuite il y avait une attache qui se positionnait où un coude se serait trouvé. Ca représenterais un avant bras plus long. Bref cela se baissait et restait stable.
Donc il y avait des forces de contraintes, où ils n’auraient pas pu avoir d’attache a ce niveau. Et pas beaucoup, parce que ce n’était pas une attache ultra robuste.

D: Très vite, est-ce que les doigts étaient plus long que les nôtres ?
P: Oui, oh, beaucoup plus. Bien plus long !

D: Vraiment ?
P: Probablement cette longueur [Pete montre une distance d’a peu près 8 pouces soit 20cm environ]

D: Wow! Okay.
P: Et les doigts plus courts sur les côtés.

D: Je n’ai pas bien compris, par contre, comment ils contrôlent le vaisseau.
P: Eh bien, ils bougent leurs doigts.

D: A quoi cela correspondrait ?
P: Tout ce qui contrôle le vaisseau, absolument tout.

D: Okay. Wow!
P: Ouai. Et ces unités dans lesquels les doigts correspondaient étaient comme des gants a une seule face. L’unité bougeait en même temps que les doigts, donc tu avait beaucoup plus de paramètre de contrôles.
Et l’un d’entre eux stabilisait, un autre faisait l’inclinaison, accélérer ou décélérer’

D: Étais-tu capable de dire combien d’articulations il y avait dans leur doigt?
P: De ce que j’ai vu, je dirais qu’ils étaient probablement plus comme… contrait comme un vers ou un serpent, plutôt que comme des articulations. Mais ma compréhension, de ce que j’ai vu, était qu’ils y avaient des joints à l’intérieur.

D: si ces êtres avaient trois droits, et tu as dit qu’il y a une théorie avec les cinq doigts, est-ce que quelqu’un essaya de modifier notre ADN dans un but précis ?
P: C’est ce pourquoi la Tour de Babel était là depuis le départ. J’ai pu voir ce que ce mathématicien/philosophe avec qui j’ai travaillé… Ce que j’ai pu voir… Et ensuite depuis les choses que j’ai remarqué dans le passé, parce que j’ai essayé d’être un observateur, quand les choses que j’ai vu dans le passé, la Tour de Babel et la confusion des langages n’avaient pas de sens pour moi.
Donc bien plus se produisit quand cela se passa, quand cela arriva – au moment où cela se produisit – bien plus que les changement de langages.

D: Très bien, laisse-moi dire quelque chose de stupide, juste pour que tout le monde, même les enfants qui regarde cela, comprendront tout cela – parce que nous avons des enfants de huit ans, je ne suis pas en train de dire qu’ils sont débiles, mais ils peuvent ne avoir entendu parler de la Tour de Babel.
Donc l’idée est qu’à une certaine période tout le monde parler le même langage, pouvait se parler entre. Et ensuite quelque chose se produisit qui nous causa à tous d’avoir des langages différent et d’être séparé ?
P: Non.

D: Okay.
P: Pas du tout.

D: Pourrais-tu expliquer ce que la Tour de Babel était?
P: C’était exactement l’opposé.

D: Oh!
P: Tout le monde, toutes les différentes races, venus d’années lumière, de millions ou plus d’années lumière entre elles. Elles avaient tous des langages totalement différents.
Nous avions un langage prédominant sur la terre – différente histoire. Nous avions un nombre d’aliens sur la terre. Et comme nous apprenons à parler… En Afrique, il y a une sorte de langage commun. Le Swahili est un langage commun.

D: Donc tu es en train de dire qu’il y a eu un essai afin que toutes ses immigrants extraterrestre parle le même langage commun sur terre?
P: C’est une chose naturelle.

D: Comment cela nous relie avec les êtres a 5 doigts?
P: J’y arrive.

D: Okay
P: J’ai juste besoin d’expliquer ça.

D: Okay.
P: Okay. Donc je regarde la Tour de Babel, qui est supposé avoir conçu nos langage. Cela ne ne faisait aucun sens scientifique ou mathématiques pour moi d’aucune sorte.
Donc je me dis, où est-ce que je vais apprendre tout cela ? Et bien, je sais que la librairie du Vatican contient 80 % de la tour de… Ou de la grande librairie d’Alexandrie, la partie qui n’a pas brûlé. Je sais qu’ils ont des livres qui remonte à 72 000 ans qui sont bien plus technique que le livre d’aujourd’hui. Nous n’avons toujours pas été capable de découvrir comment lire beaucoup d’entre eux.
Mais nous avons traversé un nombre de groupes différents de personnes qui étaient ici sur Terre, contrôlait la Terre, habitaient là. Et donc je me dis, ce que j’ai besoin de faire et regarder à ce qu’il se produisit à la Tour de Babel, parce que cela n’avait aucun sens.
Donc ce que je découvrais, était qu’ils n’ont pas… Ils ont altéré certaines parties du langage. Oui ils ont corrompus certains’ d’entre eux. Mais aussi … La chose principale qu’ils ont fait et d’avoir changé la base de comptage.
Et cela ajouta beaucoup de sens au monde, parce que tu peux faire des choses avec 0 à travers 5 mathématiques. Tu peux faire des choses avec ça qui sont totalement différent que sans elles. Et c’est très subtile, mais c’est tellement important. Cela change tout scientifiquement – tout.

D: Donc tu dis que le développement des cinq doigts, d’une certaine manière, nous déstabilisa complètement de cette idéal mathématiques ?
P: Complètement déstabilisé, parce que tu peux utiliser soit 3 ou utiliser 6 – c’est juste deux 3.

D: Oui.
P: Donc on a deux 5, soit 10.

D: Etait-ce … Penses tu que… Si cette décision fut prise pour nous donner 5 doigts, penses tu que cela fut été intentionnel ?
P: Non, cela n’a pas été fait volontairement. Ils nous ont simplement changé – boom!

D: Okay. Et pourquoi voudraient ils nous embrouiller sur Terre? Quel serait le but?
P: Parce que l’homme, la philosophie personnel de l’être qui ressent, est à peu près la même. Nous avons tous commencé par essayer de survivre d’une certaine manière.
Et donc nous avions besoin de mécanismes de survie. Et ensuite nous sommes arrivés avec les mathématiques. Et nous avions besoin d’elles afin de faire l’ingénierie, et tout ces choses que nous avons fait.
Tu peux le faire avec n’importe quel base de nombres.

D: Ouai.
P: Comme tout notre monde digital qui est basé 2:0 et 1.

D: Peux tu nous dire ce qui est si spécial avec le nombre 3? Qu’est ce qui rend le nombre 3 si intrinsèque à ce système numérique?
P: Okay. Nous ne savons, au mieux que je sache, rien à propos du monde informationnel. Le monde informationnel est la structure du monde dans lequel on vit. C’est la structure de l’univers tout entier. Tout dans l’univers apparaît par 3.

D: Quels sont quelques exemples?
P: Taille, forme, gravité, voyage, vitesse de la lumière, lumière, électroniques, tu vois, tout. TOUTES LES CHOSES physiques dans l’univers sont basé sur 3.
Et je veux dire, tout, même au point que, combien… Si tu veux… J’ai passé 10 ans dans les Marine Corps. Et tu apprends qu’une personne peux en contrôler trois.

D: Hmm.
P: Tu as un commandant du peloton, il a trois équipes. Chaque équipe a trois équipes de signal. Chaque équipe de signal a trois personnes.
Et tu découvres, à travers l’histoire, tu regardes la structure de presque toutes les églises, tu as un Pape, et ensuite des évêques, tu sais, encore et encore, et encore. Ils ont des sous-évêques. Et c’est partout.
Et la juxtaposition de l’information dans l’univers est hexagonale. C’est comme un ballon de foot..

D: Oui.
P: … qui est 3 triangles pour faire un objet hexagonal. Donc tu peux utiliser les 3, les 6 et les 12.
Tu regardes a, juste prend nos.. Prend les derniers nombres. Ce n’est pas 10 c’est 9. 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9.

D: Oui.
P: Tu regarde le 9. 9 fois 1 égal 9, 3 au carré. 2 fois 9 égal 18, six fois 3. 6 fois 3 au carré quand on les additionne font combien? 9
2 fois 3 au carré quand on les additionne font? 9. Prend 5. 45, 5 et 4 égal 9.

D: Oui.
P: Tu prend 9 fois 7 égal 63. 6 et 3 font 9.
Donc c’est très intéressant comment ça s’entend dans ce réseau de base, comme nous sommes tissés dans cet toile. Et toute la toile est basé en 3. Partout nous voyons des jonctions hexagonale… prend des tuiles a 6 côtés Partout ces côtés s’alignent, tu as un jonction de 3 choses. Chaque jonction a 3 choses qui s’additionnent.

D: Je suis curieux si cela a à voir avec les mathématiques fractale. Car quand l’on zoom sur ces sets de Mandelbrot, tu ne t’arrêtes jamais de voir la même structure apparaître encore et encore.
P: Oui, et tu remarques que c’est toujours hexagonal une fois que tu atteint la base.

D: Ah! As-tu une quelconque idée de ce que disait Tesla à propos du nombre 3?
P: Mon grand-père était l’homme de main de Tesla a Colorado Springs. Et tout cette information, était apprise du temps où j’étais un enfant. Et oui Tesla savait cela.
Tesla été un sacré ingénieur, mais il était aussi évidemment visité.

D: Oui
P: Mais il comprenait cela, qui, pour eux était malheureux. Mais ça .. ha, ha.
Et pour nous, il nous foutait la trouille, et cela a mis toute sa vie en danger.

D: Hm. Très bien. Eh bien, c’est tout le temps que l’on a pour cet épisode. Il y a encore beaucoup à parler concernant l’Antarctique, et cette fascinante histoire à propos du nombre 3, et des gens qui ont naturellement compté de cette manière car cela était construit dans leur physiologie.

Tout cela et plus à venir dans de futurs épisode de “Cosmic Disclosure”. Je suis ici avec Pete Peterson. Et je vous remercie de nous suivre.

Traduction Victor ❤

Divulgation Cosmique – La Grande Expérience

D : Alors nous avons parlé de l’idée qu’il y avait une SuperTerre dans notre système solaire qui a explosé il y a 500 000 ans et que cela a désactivé le champ de protection autour de notre propre système solaire et des systèmes solaires voisins également, et tu as dis que juste après cela un nombre de groupes Ets sont arrivés. Peux-tu nous en dire un peu plus à propos d’eux juste pour se rappeler qui sont-ils et ce qu’ils veulent ?

C : Oui ils ont été associés à cette race de fermiers génétiques et ils ont été e, quelque sorte mandatés à travers la galaxie pour promouvoir la vie avancée, surveiller et assister le développement de cette vie aussi bien que son développement spirituel.

D : Peux tu définir une vie avancée ?

C : Comme un être humain

D : OK. Donc à quel moment es-tu devenu conscient de tout cela ?

C : A l’âge de 13 ans au programme MILAB. Une fois que j’eu atteint le moment d’avoir reçu la pleine dose du sérum qu’il me donnait pour être empathique intuitif j’étais aussi à la fin de l’entraînement et il me voulait sur le terrain. Donc ils m’ont emmené à une base de la Super Fédération, juste en dehors de Jupiter, et j’ai décris auparavant comment tu  rentre dans cette anomalie temporel qui ressemble à une bulle dans l’espace où il fait juste un noir total, tu ne vois pas d’étoiles, et la station spatiale était juste au milieu. Nous pouvions voir des vaisseaux de différentes races arrivés pour assister au rendez-vous.

D : Alors pourquoi des Ets seraient intéressés par un gamin de 13ans ?

C : ils ne me portaient absolument aucun intérêt. J’étais juste là, avec 2 autres, en tant que support EI afin de trianguler des émotions tels que la colère, la frustration, la tromperie, etc… Comme j’ai décrit auparavant, ils m’ont emmené dans la salle principale où l’on s’assoit, disposé en fer à cheval, dans un siège de délégué, et à partir de ce point ils nous ont donné des écrans à lire qui comportaient des informations sur les groupes qui j’étais ici pour accompagner et les différents programmes génétiques dans lesquels ils étaient impliqués et c’est là que j’ai découvert qu’il y avait 22 programmes génétiques.

D : Etais-tu là pour aider un groupe ET, est-ce cela que tu as voulu dire ?

C : Non, j’étais là pour supporter la délégation terrestre mais j’étais  là pour surveiller tous les autres en dehors de la délégation terrestre.

D : Donc bien que cette délégation terrestre ne soit pas élu, à un certain niveau ils nous représentent à ce conseil ?

C : Exact. Il y a un roulement.

D : Et quel serait notre rôle dans ces négociations ?

C : Nous n’avons pas de rôle. Nous sommes justes là pour observer et cela est assez récent à ce que j’ai entendu.

D : Est-ce qu’ils ont l’intention de divulguer cette information au grand public ou veulent-ils que cela reste strictement confidentiel ?

C : Confidentiel.

D : Les êtres ET que tu as vu à cette Super Fédération, à quel point nous serait-ils différent si nous les voyions ?

C : Il y avait 60 races différentes, voir plus, dont certaines nous ressemble énormément en terme de configuration, humanoïde. Beaucoup d’entre eux étaient très ressemblant aux humains, ils avaient juste des couleurs de peau légèrement différentes. Certains faisaient partie de ces groupes  Pré-Adamites, les plus anciens, plus grand et un crâne allongé. Ceux aussi dont j’ai parlé auparavant avec la peau grise et les cheveux noirs.

D : Savons-nous d’où viennent-ils ? S’ils sont localement proches de notre système solaire ou de toute la galaxie ?

C : Ils viennent de toute la galaxie. Notre amas stellaire local était protégé par une barrière, comme nous l’avons déjà mentionné, construite par la race des Anciens Bâtisseurs et une fois qu’elle a été annihilée, ces groupes ont finalement eu accès à ce nouveau stock génétique. Un temps très excitant pour eux.  Le seul programme génétique qui se déroulait à l’intérieur de cette « bulle » était des groupes qui étaient devenu avancés génétiquement et voyageaient à l’intérieur de cet amas stellaire faisant des expériences génétiques. Et cela se déroule comme ça depuis des millions d’années.

D : Est-ce que les personnes qui ont évolué dans notre amas stellaire vont plus nous ressembler en général ?

C : Pour la grande majorité ils nous sont très similaires.

D : J’ai l’impression qu’il est plutôt clair que le PSS (Programme Secret Spatial) a été dirigé par la Cabal, avec des aspects très négatifs rattachés à lui, et le terme fermier génétique sonne pour moi comme désobligeant et je me demande si ce qu’ils font n’est pas en fait bienveillant pour la vie humaine sur Terre par rapport à la manière dont la Cabal dirige le PSS.

C : Quand vous êtes la boîte de Pétri ou le rat en cage votre  perspective est un peu plus différente que si vous êtes celui qui porte la blouse blanche.

D : Mais quand tu dis que cette idée basique selon laquelle les fermiers génétiques nous utilisent en tant que moulin à esclave où notre matériel génétique est utilisé pour de la nourriture ou quelque chose comme ça, comme tu l’as décrit auparavant cela ressemble plus à un plan pour l’Ascension.

C : Oui. C’est un plan génétique e spirituel qui travaille en concert avec les changements cosmiques qui se produisent dans les différentes régions. Dans différentes parties de la galaxie, ces afflux énergétique se sont produit à des moments différents avec des intensités légèrement différente. Et ils travaillent avec les populations locales en concert avec ces changements cosmiques pour améliorer leur ADN et leur conscience.

D : J’étais récemment en train de faire des recherches sur les textes hindous et j’ai trouvé au moins 188 références au flash solaire. Penses-tu qu’il y a une corrélation entre les textes hindous et les fermiers génétiques ?

C : Oui car ce flash dont ils parlent est juste un dérivé de ces changements cosmique ?

D : Donc si ils essayent de promouvoir notre Ascension, quelle aurait été la différence pour nous si, quand ce flash se produit, les fermiers génétiques n’avaient jamais essayé de « jouer » avec nous ?

C : Et bien j’aime à penser qu’il y a une structure dans ce cosmos et que nous serions toujours dans ce processus d’avancement mais à un rythme beaucoup plus lent. C’est comme mettre le turbo dans ce processus d’Ascension.

D : C’est comme cette analogie de Jack dans la boîte (Jack in the Box) où on tourne la manivelle pour tendre le jouet et d’un coup « POWW ». Quel était l’histoire de la vie intelligente sur Terre avant la catastrophe de la SuperTerre il y a 500 000 ans ?

C : Curieusement cette race reptilienne, saurienne qui a été en conflit avec l’humanité depuis si longtemps prétend qu’ils étaient originellement les régisseurs de la Terre et qu’ils avaient leur propre expérience en cours ici. Et certaines de ces races qui mènent maintenant une expérience de type mammifère, ont stérilisé leur expérience. En ce faisant ils ont perdu 3 races. C’est une des prétentions des reptiliens que je n’ai pas pu vérifier.

D : L’initié Bruce qui m’a donné beaucoup d’informations pour mon dernier livre m’a dit que l’idée dominante dans son cercle d’initiés est que cette « ceinture d’astéroïde », ou peu importe ce qui a détruit les dinosaures, a été directement piloté et que la Lune a été placé à cet endroit précis à cette époque afin de donner un coup d’envoi à un cycle de vie mammifère pour la Terre (en nous donnant des saisons que nous n’aurions pas pu avoir autrement).

C : Curieusement, mon contact récent avec certains de ces pilotes qui escortaient Sigmund m’ont dit que mes dates étaient fausses. Ils m’ont dit que selon leurs sources la SuperTerre a explosé il y a 500 000 millions d’années et que la Lune fut placé en orbite il y a environ 60 millions d’années. Enfin ils essayaient de pousser les dates beaucoup plus loin.

D : Mes propres recherches me suggéreraient qu’ils ont pu t’avoir désinformé pour quelques raisons.

C : Oui, oui.

D Car j’ai eu plusieurs individus venir me dire les mêmes dates. Et les 500 000 ans sont présents dans la Loi de l’Un précisément.

C : Oui. Et c’est juste après que Sigmund fut porté disparu et ils me demandaient à propos de ses localisations. Donc, oui, plusieurs choses étranges se passent depuis lors.

D : Est-ce que l’on sait à quoi aurait pu ressembler ces 3 races reptiliennes, où auraient-elles pu aller ?

C : Possiblement, car le groupe raptor, il est postulé qu’ils sont les vestiges de la race de dinosaures qui s’est échappé à l’intérieur de a Terre et ils échappèrent au cataclysme. Donc je ne sais pas s’il s’agissait d’une seule race qui a survécu et les 2 autres étaient manquants, mais c’est intéressant d’y réfléchir.

D : Je sais que nous avons déjà couvert les raptors mais certains n’ont peut-être pas vu les épisodes donc pourrais-tu nous en dire un peu plus à propos d’eux. C’est une chose très étrange évidemment.

C : J’ai découvert par la suet qu’il y en avait de différentes tailles et de différents types.

D : Oh vraiment ?

C : Oui et ceux que l’on voit le plus souvent ont des plumes sur l’arrière de leur cou, comme des oiseaux. Ils ressemblent à un mix entre un dinosaure et un oiseau. Ils ont ces mouvements saccadés propres aux oiseaux. L’ouverture d’où ils viennent se situe quelque part dans les jungles en Amérique du Sud. Et ils ont été connus pour sortir et chasser la nuit. C’est une information que j’ai reçu récemment de 2ème main et non quelque chose que j’ai lu sur ces tablettes de verre.

D : Sont-ils capable de langage ? De sons audibles ? De quelle manière communique-t-ils ?

C : De manière télépathique.

D : Donc ils ne parlent pas ?

C : Ils font du bruit. Différents types de sonorités comme les oiseaux. Ils ont des communications non verbales. Mais oui ils n’ont pas de lèvres, de langues, ou le gène que tout le monde a sur Terre quand l’on parle ; j’en doute fortement. Mais ils sont d’une grande intelligence et très féroce.

D : Sont-ils avancés de manière technologie ou sont-ils une espèce primaire ?

C : Ils sont plutôt primitifs niveau technologique.

D : Es-tu  au courant d’une quelconque technologie qu’ils pourraient avoir ?

C : Pas de haute technologie. Technologie basique.

D : Qu’est ce que tu entends par technologie basique ?

C : De type bâtons et cailloux, arrangés certaines choses ensemble…

D : OK. Donc on a ce qui apparaît come un type diabolique de race reptilienne qui se sont développé à partir de dinosaure sur Terre. Quelqu’un d’autre arrive et décide que cela a besoin d’être stérilisé et nettoyé. Est-ce que les groupes reptiliens croient qu’ils sont encore aux commandes et qu’ils ont des titres et des droits de propriété concernant cette planète ?

C : Oui c’est une de leur réclamation.

D : Donc j’ai l’impression que ce que l’on voit, si tout cela s’est vraiment produit, que ces groupes de fermiers génétiques sont en fait en train de terra formé, qu’ils sont capable de remodeler une planète entière basé sur les résultats désirés. Dirais –tu que c’est exact ?

C : Oui cela fait partie de la Grande Expérience.

D : Et nous avons parlé de la Lune, nous avions William Tompkins dire cela aussi, qui il y a cette énorme structure interne. Est-ce possible que la Lune pourrait transporter littéralement une biosphère complète d’une planète à  une autre à l’intérieur d’elle-même afin de terraformer ?

C : C’est une des théories. Que c’est aussi ancien.

D : OK. Donc si les fermiers génétiques sont activement à la poursuite de ce type de stratégie, j’ai l’impression que ce n’est pas juste pour créer la vie comme nous le voyons. Nous sommes au milieu de quelque chose, nous ne sommes pas à la fin de quelque chose ? Dirais-tu que c’est exact ?

C : Oui nous sommes plutôt avancés dans l’Expérience

D : Oh nous le sommes ?

C : Je le dirais oui. Nous sommes assurément sur le point d’atteindre un crescendo, donc nous ferions mieux d’être en bon état d’avancement dans l’Expérience.

D : Spéculerais-tu que l’Expérience pourrait conclure incessamment sous peu après le flash solaire ? Que ce qu’il se passe ensuite est leur but ?

C : Cela ne va pas s’arrêter, ça va juste changer, aller dans une autre phase.

D : OK donc cela pourrait continuer, en nos termes, pour pas mal de temps ?

C : Cela continuera jusqu’à ce que tout retourne à la Source ou peu importe ce qu’il se passe à la fin des temps.

D : Est-ce que ces groupes de fermiers génétiques pourrait se présenter à un point où nous aurions grandi assez pour les rencontrer ?

C : Bien sur que le but de ces programmes  est d’avoir chaque sphère planétaire et les êtres avancés qui les peuple à un point d’auto suffisance. A un certain point nous serons technologiquement et spirituellement évolué que nous serons capable de s’occuper de notre propre génétique et le rythme à  lequel nous voulons qu’il évolue. C’est le but. Ils veulent que tout le monde atteigne cet objectif. Et à partir de là nous faisons partie de cette grande confédération.

D : Tu as parlé auparavant de cet échange d‘esclave galactique et l’idée que peu importe ce qu’ils ont fait ici est tellement plus important que n’importe quel endroit. Que nous sommes une commodité très recherché, que ce soit en tant qu’esclave ou comme une source de matériel  génétique. Pourquoi penses-tu que cette planète est si unique en termes de ce qu’ils ont pu accomplir avec ces programmes ?

C : Très probablement à cause  de sa localisation à l’intérieur de l’amas stellaire local. C’est juste au milieu, juste à coté d’une superporte. Donc des êtres vont être capables de venir aisément de notre galaxie ou d’autre galaxies.

D : As-tu des informations spécifique à propos de l’actuel composant génétique de ces programmes que ces fermiers dirigent ?

C : Il y a un composant génétique. Il y a un composant spirituel, un composant de conscience. Et la dernière des composantes est celle dont on a discuté, c’est la composante cosmique. Tout cela marchant en concert ensemble pour travailler avec la composante cosmique.

D : OK c’est intéressant. Car quand on a parlé de ça auparavant tu as juste décrit brièvement cela comme une composante génétique et une composante spirituel, et c’est comme une échelle mobile entre l’une et l’autre. Donc maintenant il y a une composante de conscience et une composante cosmique. Peux –tu délimiter ce que ces 4 catégories représentent ?

C : Oui et nous n’avons jamais étudié cela en profondeur.

D : OK

C : Le programme génétique est plutôt évident. Ils récoltent du matériel  génétique d’autres systèmes solaires, galaxies et une fois qu’ils ont atteint un certain point où ils pensent que cela fera un bon catalyseur pour des espèces différentes, ils l’apporteront à la sphère  planétaire et commencerons à manipuler génétiquement ces espèces. Ils doivent s’en tenir à des lois cosmiques de manière très strictes. Les lois du libre arbitre. Donc un des plus gros composant de ces programmes, et il a fallu beaucoup de temps  pour le comprendre, fait que beaucoup de gens, si ce n’est pas presque tous, qui sont enlevés et expérimentés, ils étaient des incarnations de groupe d’âmes des être qui font ces expériences. Donc en gros s’ils veulent, ils ne font pas normalement beaucoup d’expérimentations sur les humains, mais si ils voulaient s’abaisser à faire des expérimentation sur les humains, des personnes de leur groupe se verraient quitter leur corps, descendre et s’incarner sur Terre et ensuite prendre part à l’expérience, et s’autoriser un arrangement ,avant qu’ils incarnent, d’être génétiquement expérimenté pendant l’incarnation.
D: Es-tu en train de dire que les lois cosmique requièrent que l’on fasse cela afin de jouer avec ces expériences?
C: Les lois cosmiques requièrent les bienveillants de faire ce genre de choses.
D: Wow
C: Ils apprennent à contourner ces lois cosmiques très bien sans les traverser
D: OK donc on a un composant génétique. Et tu as indiqué qu’ils moissonnent des gènes d’autres planètes. Qu’est ce que cela veut dire? Cela sonne assez terrifiant.
C: Bien ils se procurent des échantillons génétiques d’êtres qui se sont développés jusqu’à un certain point. Et il y a un être pas loin qui as besoin de ce même développement. Donc pour leur donner un boost turbo, ils prennent ces gènes et les transportent jusqu’à ce groupe.
D: Ce n’est pas comme s’ils jettent un être dans un mixeur et qu’ils prennent ensuite les tissus.
C: Non
D: C’est un processus très technique?
C: A cette date précise, si vous deviez donner un échantillon génétique, tu va juste cracher dans un verre ou donner un coton tige. Ils n’ont pas à te mettre dans un mixeur.
D: Donc c’est ce que tu voulais dire par “moissonner”.
C: Oui
D: OK. Ensuite tu as dis qu’il a y avait un composant de conscience à cela. Pourrais tu expliquer ce qu’est ce composant et comment il diffère du composant spirituel?
C: Oui. Le composant de conscience est relié au composant spirituel. Le composant de conscience est pour avoir le groupe cible, qui serait nous dans ce cas, développer leur conscience sur un planning qui correspond au planning cosmique qui est sur le point de se produire. Donc c’est organisé très soigneusement. Et la conscience évolue à une certaine vitesse qu’ils ont calculé, mais ils l’améliorent en venant et nous apportant différentes, pas juste des religions mais des choses culturelles. Nous apprendre comment élever des animaux et tout ce qui est relié à une civilisation en gros.
D: Oui et c’est intéressant percé qu’il apparaît que si l’on regarde à cette catastrophe de l’Atlante, qui s’est produit il a y environ 12 500 ans, que ce qui se produit ensuite c’est que nous avons des civilisations indépendantes partout sur la Terre qui semble avoir développer la technologie du broyage du grain, métallurgie, plomberie, traiter les eaux usées, technologie de construction, mathématiques, mesure du temps, lois codifiées. Tu dis que les fermiers génétiques sont impliqués de manière centralisée dans tout cela?
C: Oui.
D: Et c’est parce qu’ils nous conservent sur un calendrier ?
C: Pas forcément un calendrier mais nous faire respecter le calendrier pour l’événement cosmique. Et ils veulent nous améliorer beaucoup plus à travers ce processus d’ingénierie génétique et d’ingénierie spirituel qui fait que quand l’événement se produit nous allons être “booster” beaucoup plus que si nous avions suivi notre développement naturellement.
D: Et il apparaîtrait qu’ils sont autorisés à être des dieux, si l’on veut, à apparaître en personne avec leur vaisseaux et dans leur forme incarnés à travers ces paliers de redémarrage de civilisations.
C: Oui, s’ils sont en plein milieu d’un redémarrage. Mais pour la plupart du temps non. Les positifs essayent de ne pas apparaître dans le ciel ou près d’être humais ou d’autres êtres, a moins que ce soit l’un des catalyseurs qu’ils essayent d’utiliser pour qu’ils aient cette évolution de conscience.
D: Donc s’ils veulent nous enseigner l’alchimie ou la métallurgie ou l’astrologie, ou quelque chose du genre et qu’ils veulent ne pas apparaître, comment s’y prennent ils?
C: A travers des leaders. Ils communiquent avec les gens de manière télépathique. Ils donnent des idées aux gens. Ils ont fait cela avec nos scientifiques depuis un long moment, plantés des idées et des informations à eux de manière subconsciente. Et le composant spirituel est très lié au composant de conscience. Cela a aussi a voir avec ces fermiers génétiques. Ils incarnent devant nous pour prendre part a cette expérience. Mais beaucoup d’entre eux sont liés karmiquement a cause des expériences qu’ils ont menées et ils ne peuvent pas aller plus loin dans leur processus évolutif a moins que nous faisions des progrès avec eux. Donc beaucoup de leur agenda à a voir avec notre progrès pour qu’eux peuvent.
D: Est ce qu’ils ont tous du langage où, disons, le nom de leur groupe pourrait être quelque chose qui s’encapsulerais dans un type de consonance et sons de voyelles que nous utilisons dans notre propre langage parlé?
C: Certains, nous pourrions les prononcer.
D: Est ce qu’il y en a d’autre qui ont des anomalies dans leur manière de parler qui serait à l’opposé du familier de la manière dont on parle?
C: Bien, enfin, va au Swaziland ou quelque part juste ici sur Terre et tu entends la différence dans leur manière de communiquer, cliqueter, craquer et autres. Donc oui il y a une large gamme de manière dont ils communiquent, différents types de langage. Mais il semble y avoir un langage standard qu’ils partagent et utilisent.
D: Jetais assis avec Graham Hancock pour dîner à Contact in the Desert et nous avons parlé de sujets similaires à celui ci. Et il me rappela qu’il a écrit un livre appelé “Supernatural” dans lequel il discute de cette idée selon laquelle plusieurs cultures indigènes font ces peinture sur des cavernes, et que cela pourrait en fait être un langage bien plus sophistiqué, hiéroglyphique, qui, d’une certaine manière, est attaché à une conscience psychédélique, où les êtres qu’ils dessinent existent quelque part en fait. Donc je suis curieux si certain de ces langages que ces fermiers génétique ont puisse impliquer un type de hiéroglyphe écrit qui dispose d’un domaine psychique qui s’active en le regardant d’une certaine façon.
C: Oui. Il y a beaucoup de langage pictographique que les non-terrestres ont qui évoqueront ce type de réponse en eux. En nous cela pourra évoquer une réponse similaire, cela dépend si tu es proche d’eux. Il y a beaucoup de variables.
D: Donc nous avons parlé de 4 composants au total et le 4ème était le composant cosmique. Donc où est ce qu’il s’insère dans tout ce que l’on vient de discuter?
C: Et bien le composant cosmique est que dans chaque région de notre galaxie, la façon dont elle pivote, des systèmes d’étoiles et des amas stellaires bougent dans ces régions gazeuses énergétiques qui sont un catalyseur pour cela. Et il calcule la rapidité à laquelle on avance vers ces régions. Beaucoup de ces énergies, disent-ils, nous ont frappés depuis au moins les années 30, mais elles ont augmenté, augmenté. Donc ce qu’ils ont fait, ces groupes de fermiers génétiques, c’est qu’ils ont fait de l’ingénierie humaine génétique et aussi travailler sur notre conscience et spiritualité d’une manière à ce que, quand l’on atteint ce crescendo d’afflux énergétique, l’on soit prêt à faire un saut turbo en changeant de densité, de conscience, opposé à s’ils n’avaient jamais intervenu, nous serions juste une version légèrement différente .
D: Il y a beaucoup de choses intéressante dans ce sujet des fermiers génétique pour moi parce que la dernière fois que j’ai consommé de l’alcool et des drogues était un vendredi soir. Et je suis allé à une réunion AA (anciens alcooliques) qui commençait un samedi. Et ce même week-end, je crois le dimanche, j’ai écrit ce long essai à propos de la Terre. Cela s’appelait “Earth as an Experiment”. Et je décrivais l’idée qu’il y avait des ETs qui avait tout organisé jusqu’à nos vies sur Terre comme une grande expérience spirituelle. Penses tu que ces groupes de fermiers génétiques  se montre en tant que personne?
C: Assurément. Ils incarnent comme des personnes, des êtres humains. Donc ils vont incarner en tant qu’être humain et à la fin de leur vie, leurs membres vont venir récupérer leur âme et la réincorporer au collectif. Ils ont normalement un corps de rechange pour eux. En fait au début des programmes, il y a avait des confusions parce que certains de ces êtres venaient, dont nous n’étions pas vraiment familiers, et ils enlevaient des personnes et ils rendaient les corps morts. Et ce qui finalement se produisit est que quand l’on captura certains d’entre eux et interrogés, nous découvrions qu’ils étaient là pour récupérer certains de leurs membres qui avaient été tués lors de crash ici sur Terre des milliers d’années auparavant. Et leurs membres se sont faits attrapés dans ce cycle de réincarnation ici sur Terre. Et ce qu’il devait faire c’est localiser leurs membres, les enlever, enlever leurs âmes et les mettre un autre récipient, et ils rendraient les corps. Donc ils voyaient cela comme une mission de sauvetage, et beaucoup de gens dans les programmes pensaient que quelque chose plus néfastes se produisait.
D: Oui cela ne sonnerait pas autant comme l’un des groupes bienveillant comme un groupe qui est plus en train de bricoler probablement mais sans attention spirituel particulière.
C: Oui mais de la perspective de ce groupe, ils sont en gros comme “Star Trek Voyager” venant secourir certains de leurs membre d’équipes qui manquent à l’appel depuis 1000 ans environ. Donc ils ont une perspective totalement différente à propos de ça
D: Quelle quantité de mémoire ceux qui se font appeler les “Wanderers” (“Errants”) dans la Loi de l’Un, disposent ils de qui ils sont vraiment une fois qu’ils deviennent humain?
C: Ils sont essentiellement un tableau blanc quand ils arrivent, pour les empêcher de violer les lois qu’ils essayent de contourner pour incarner ici. Donc cela fait partie du contournement de ces lois, c’est d’incarner ici en tant que tableau blanc.
D: Qu’est ce qui autoriserait un de ces êtres d’échapper au cycle de réincarnation ? Tu as dis qu’une fois qu’ils viennent ils s’incarnent.
C: Dans notre cycle d’incarnation, de cycle de réincarnation, pour autant de temps que cela leur prend de, je dirais, d’évoluer, ce qu’ils peuvent faire beaucoup plus rapidement vu qu’ils l’ont déjà fait auparavant, ils sont normalement une espèce bien plus avancée que nous, bien sûr. Aussi ce qui peut se passer c’est qu’ils peuvent être sauvés. Sinon ils doivent achever le cycle.
D: De ce que tu décris, cela sonne comme si des personnes pourraient interpréter comme s’ils arrivent dans un piège à âmes en venant ici.
C: Et bien leurs âmes se font piéger. Mais ce qui arrive est que chaque sphère planétaire à son propre cycle de réincarnation. Et s’ils se font prendre dedans et que personne n’est là pour les sauver, ils vont devoir rester dans ce cycle jusqu’à ce qu’ils soient capable de partir à travers une rapide évolution.
D: Dans la Loi de l’Un il est écrit qu’un “wanderer” qui commet un acte conscient sans amour envers les autres se fait attraper par ce cycle d’incarnation. C’est vraiment défini comme cela. Je me demande si tu as entendu personnellement quelque chose qui validerait cette idée ?
C: Je veux dire, la validation de cette idée est en gros le rapport que quand ces crash se sont produits dans le passé, ils se sont retrouvés pièges dans notre cycle de réincarnation. Cela corrélerait.
D: Laisse moi te poser ceci, est ce que tous ces groupes ETs différents, tu as dis qu’ils étaient entre 40 et 60 d’entre eux à divers meetings de la Super Fédération, est ce qu’ils coopèrent tous ensemble et travaillent pour le même but?
C: Ils travaillent pour le même but ultime, et ils coopèrent vaguement entre eux et ils ont des traités et des accords. Mais ils ne travaillent pas en concert entre eux. Beaucoup de ces programmes sont en compétition aussi, c’est pourquoi ils ont gardé leurs expériences séparés d’entre elles. Et ils ont instillé des choses religieuses comme “ne te mixe pas avec d’autres races”. Ils ne voulaient pas polluer leur expérience avec une autre expérience.
D: Est ce qu’ils pourraient enlever quelqu’un en dehors de leur groupe pour quelconque raison?
C: Oui, souvent ces groupes, ils surveillent les autres expériences. Et souvent ils essayent de saboter les autres expériences. Ce qu’il se produit est qu’ils viennent et enlèvent une personne sous l’expérience d’un groupe, et se procure l’information génétique, faire des évaluations de leurs niveau de conscience et spirituel pour surveiller a quelle vitesse les expériences des concurrents se déroule.
D: Donc tu as dis que la religion était une des façons dont ces groupes sont divisés. Donc dis tu en gros que les régions géographiques avec des races particulières et leur propre langage parlé, que ce sont des programmes séparés ?
C: Oui et le fait que ces différentes races sur Terre se trouvent dans des régions séparés par des océans, généralement, cela est fait délibérément pour éviter que ces expériences se mélangent et se polluent entre elles. Et c’est là que beaucoup de programmation sociale, programmation religieuse est arrivé. “Ne te marrie pas en dehors de ta race”, beaucoup de racisme instillé pour que ce soit “nous contre eux”. Ils veulent que l’on s’auto gère à ce niveau, et arrêter de se croiser entre nous. Cela polluera leurs expériences.
D: Quelle serait le but qu’ils soient en compétition entre eux comme cela. Es ce à propos de prestige? Y’a t’il un certain sens de “gagner” si un groupe procède plus vite ou se développe plus vite spirituellement ou technologiquement?
C: Je ne pense pas que ce soit ce type de compétition. Ils veulent voir leurs agendas complétés en premier. Et avant les traités, beaucoup de ces 22 groupes différents se battaient entre eux. Quand ils sont arrivés pour la première fois dans un endroit qui n’avait pas été contrôlé par un de ces groupes de fermiers génétique, ils ont toute une routine de faire des demandes, et il y a des accrochages concernant les demandes. Donc ils traversent tout ce processus, qui se termine généralement en un traité auquel ils se conforment jusqu’à ce que l’expérience atteigne ce point concernant cette portion cosmique du programme.
D: Si tu dis qu’il y a 22 groupes différents et qu’il y a parfois presque 60 participants de ces races..
C: 22 programmes différents.
D: OK
C: 60 participants. Et certains de ces participants, il va y avoir des fois 5 groupes travaillant sur un programme génétique ensemble. Et certains travailleront sur plusieurs programmes qui ne sont pas en compétition avec les leurs.
D: Donc tu pourrais avoir une culture particulière sur Terre dans une région isolée géographiquement qui pourrait avoir 5 groupes ETs différents qui travailleraient avec eux, incarneraient avec eux? Ce genre de choses ?
C: Oui et certains d’entre eux pourraient juste prendre le composant génétique. D’autres pourraient apparaître à certains groupes sur terre et leur donner des idéologies religieuses. Certains d’entre eux pourraient juste apparaître pour leur donner un boost à leur civilisation, de la technologie. Donc ils travaillent en concert entre eux. Je suis curieux a propos de la densité de population de certains des groupes sur Terre, parce qu’il me semble que certains pourraient conclure de manière erroné que seul une petite catégorie  de ces programmes, le fait est qu’il y ai seulement peu de religions monothéistes majeurs. Mais ce que j’entends est, juste comme en Europe médiéval, tu as un pays séparé par une rangée de montagnes ou de l’eau, etc. Tu pourrais avoir quelque chose comme un pays qui pourrait avoir son propre programme génétique, pas seulement que c’est une race ou une religion particulière, per se.

C: Oui, des régions.

D: Donc il pourrait y avoir un nombre de régions divers différentes géographiquement qui ont leur propre expérience en cours en un sens.

C: Et parfois plusieurs expériences, si elles coïncident entres elles.

D: Donc dans la “Loi de l’Un”, les gens qui ont ce genre, d’héritage sont appelés les “Wanderers”. Aussi appelés souvent les “Starseeds”. Et j’imaginerais que probablement la majorité qui regarde notre show seraient des âmes ETs, étant donné ce que l’on sait à propos d’eux et de combien de temps j’ai étudié cela, depuis 1996. Quel message tu pourrais donner à ces gens qui pourrait les aider qui ils sont, ce qu’ils font ici bas, et que serait leur but?

C: Et bien je pense que la chose la plus dur à croire est qu’ils ont accepté de venir ici et de faire l’expérience de tout ça. Se souvenir que vous, à un certain niveau, avait accepté de faire cette expérience est la meilleur manière de rester ancrée, je pense.

D: Quel serait une instruction spirituel pour ces gens afin qu’il sache leur but d’être ici?

C: La plupart de ces gens sont déjà dirigé vers ces choses, manger sainement, augmenter leur vibration à travers l’information qu’ils regardent et qu’ils apportent, méditer, ce genre de choses, et aussi se mélanger avec blanc bonnet et bonnet blanc, je dirais.

D: J’ai l’impression que beaucoup de personnes deviennent coincé vraiment dans ce que les ésotériques appelleraient “conscience victimaire”, l’idée qu’ils sont oppressés par quelque chose qui est gargantuesque et totalement hors de contrôle, et beaucoup de gens semble “renoncer” sur leurs responsabilités personnelles et rentre dans cette confortable position victimaire. Que dirais tu a ces gens qui seraient enclin à penser de cette manière car ils sont éveillés à la vérité, apprendre qu’ils accepter d’être volontaire pour faire ça, d’être ici bas?

C: Et bien, nous apprenons que peut être nous ne sommes pas des victimes après tout. Cette mentalité victimaire est peut être encore une autre opération psychologique. Peut être que quand l’on réalise ce que l’on est et notre vrai potentiel, nous nous sentirons renforcé et non plus comme des victimes.

D: J’aime cela. Très bien c’est tout le temps que l’on a pour cet épisode à propos de la Grande Expérience. J’espère que vous avez apprécié. C’est fascinant pour moi, avec cette histoire d’être un errant et m’être éveillé à tout cela en 1996. Je suis David Wilcock avec Corey Goode. C’est Cosmic Disclosure et je vous remercie de regarder.

Divulgation Cosmique : Question des téléspectateurs 8 : Les protocoles et les points faibles

David Wilcock : Bon retour à “Divulgation Cosmique”. Je suis votre hôte, David Wilcock. Je suis ici avec Corey Goode et une nouvelle fois, dans cet épisode, nous répondons à vos questions de sorte qu’il y ait un dialogue bilatéral sur les sujets qui vous importent le plus.

Corey, bon retour dans cette émission.

Corey Goode : Merci.

David : Très bien, voici la première question que nous avons là :

“Par quel processus de vérification Gaia vous a-t-elle fait passer afin que vous puissiez être considéré comme un divulgateur digne de confiance et fiable, et qu’une émission soit bâtie entièrement autour de vos informations ?”

Corey : Et bien, je suppose qu’après avoir traversé votre processus de vérification, j’ai été présenté à l’équipe ici, et ce sont des personnes que beaucoup de gens dans cette communauté reconnaitraient. Je ne les connaissais pas.

Ma première rencontre s’est déroulée de cette façon : j’ai été amené dans une pièce – je ne m’attendais pas à être questionné à ce moment-là – et deux ou trois personnes, je crois qu’il y en avait trois, sont entrées et se sont assises autour de la table et elles ont commencé à me bombarder de questions.

Je pense qu’au total, j’ai répondu à une vingtaine d’heures d’interrogatoire.

David : Quelle était la nature des questions que l’on vous a posé ?

Corey : C’étaient des questions très en profondeur, très complexes. La même question revenait furtivement mais elle était posée différemment. C’était un… Ils ont été très minutieux et ils ont essayé d’être rusés.

Au début, les personnes assises autour de la table étaient un peu comme cela. [Corey fait une expression de doute et de scepticisme sur son visage]

Et pendant que nous traversions ce processus, l’expression de leurs visages a changé puisque j’ai été invité à commencer à faire des épisodes.

David : Alors Corey, vous avez mentionné le processus de vérification ayant débuté avec moi, et je pense que c’est un point important. Ce que beaucoup de gens ne réalisent pas en regardant cette émission, c’est qu’il y a eu des personnes qui se sont présentées, comme par exemple Henry Deacon, et qui n’ont pratiquement jamais rien dit publiquement.

Il y a eu cet autre individu, Daniel, ayant prétendument travaillé sur le soi-disant projet Montauk. Il y a eu Jacob, sur lequel j’ai consacré un chapitre entier dans mon nouveau livre.

Au bout du compte, je retenais une très intéressante histoire pouvant changer le monde à propos d’un programme spatial secret, contenant littéralement des milliers d’éléments d’informations dont je n’avais jamais parlé en public de sorte que je saurais si quelqu’un était sincère lorsqu’il viendrait vers moi.

Et vous vous souvenez que lorsque nous avons commencé à parler, tout particulièrement pendant les deux ou trois premiers mois, à chaque fois que nous discutions, vous finissiez mes phrases.

Corey : Tout à fait.

David : Vous saviez des choses que je savais déjà et que j’avais déjà entendu dire par d’autres personnes. Et je pense que ce qui était le plus étrange pour moi, c’était qu’en dépit de tout ce que je pensais savoir, j’étais un peu comme avec une lampe torche qui me permettait uniquement de voir par le trou de la serrure.

Et lorsque j’ai parlé avec vous, c’était comme si quelqu’un avait ouvert la porte.

Et vous m’aviez dit auparavant à quel point c’était intéressant de constater que beaucoup de ces personnes avec lesquelles j’avais eu des briefings ne dépassaient pas une certaine limite.

Corey : Oui. C’est une des…

David : Pouvez-vous nous décrire un peu plus de quoi il s’agit ?

Corey : Oui. C’est une des raisons pour laquelle je me suis présenté – à la base, je voulais me présenter anonymement – et je voyais toutes ces personnes, j’entendais ce qu’elles disaient et je savais qu’elles étaient légitimes, mais elles allaient jusqu’à la limite sans jamais la traverser. Ils ne traversaient jamais la limite.

David : Quelles étaient les choses qui auraient dépassé cette limite ?

Corey : Et bien, certains d’entre eux ayant été sur Mars auraient pu donner beaucoup plus de détails. Ils auraient pu en dire plus sur la base de Mars où ils sont allés, sur l’esclavage, et d’autres choses… Il y a beaucoup de détails différents qu’ils auraient pu facilement partager.

David : Pourquoi pensez-vous que des personnes diraient des choses tout en gardant pour eux beaucoup plus d’informations ?

Corey : Et bien, s’ils dépassent les limites, il y a des ramifications. Ils partageaient donc ce qu’ils pouvaient, ce qu’ils pensaient pouvoir partager tout en restant en sécurité.

David : De quelle façon le cas de William Tompkins a-t-il affecté ce dont vous parliez dans cette émission ? Avez-vous eu une discussion personnelle avec lui ? A quel point est-il au courant de ce que vous savez ?

Corey : Oui, nous avons travaillé ensemble récemment et nous avons eu un certain nombre de discussions. Et il est évident que les informations que je regardais sur la tablette transparente intelligente provenaient de ces briefings avec les agents doubles allemands.

Et il y avait beaucoup de petits détails que nous échangions dans un va-et-vient et où j’ai vu plusieurs fois une lumière dans ses yeux à propos de quelques sujets.

David : Par ailleurs, il y a également eu Pete Peterson qui m’a dit récemment que la conclusion actuelle du gouvernement des États-Unis était que vous étiez en contact avec de véritables extraterrestres lorsque cela a commencé, et que ce contact dont vous aviez fait l’expérience était en fait authentique.

Cela est significatif parce qu’il y a un véritable initié ayant dit que l’avis collectif extérieur est que vos informations sont authentiques.

Corey : Oui. Et bien, ils me surveillent de suffisamment près pour le savoir.

David : Très bien. Passons à une autre question. C’est assez intéressant et rédigé maladroitement, mais nous la prenons.

“Pourquoi est-ce que la Cabale vous autorise à divulguer votre histoire et des informations ?”

Corey : Ce n’est pas qu’ils m’y autorisent. Il y a une sorte d’impasse entre l’Alliance et la Cabale. L’Alliance a ses éléments en place ainsi que la Cabale.

Ce qu’il semble se produire ici, c’est que je suis probablement entrainé dans cette divulgation de la Marine qui se déroule à travers Tompkins pour commencer.

On lui a donné le feu vert pour présenter ces informations qui sont presque identiques à celles que j’ai partagé. Il se pourrait qu’il y ait une sorte de barrage mis en place, je suppose, pour garder les pouvoirs loin de chez moi.

Mais ils se sont incontestablement manifestés. Vous savez, le survol des hélicoptères. Dans le jardin avec mon fils, j’avais sur ma poitrine un laser vert. Ils se sont fait connaitre.

David : Pensez-vous que les gens aient été conditionnés à travers les divers films d’Hollywood à croire que le soi-disant “Big Brother” est tout-puissant, qu’il voit tout, et que personne d’authentique ne pourrait être en mesure de dire quoi que ce soit sans être immédiatement tué ? Pensez-vous qu’ils nous aient conditionné socialement ?

Corey : C’est le cas. Il y a plein de gens dans ce domaine qui pense même que la Cabale ne peut pas être détruite.

David : Que pensez-vous de films tels qu’”Iron Man 3″ et “Captain America : le soldat de l’hiver”, où il y a une assistance militaire dans le film, vous avez un budget de plus de 100 millions de dollars, et les films exposent très clairement la Cabale ? Personne ne peut le nier.

Corey : Il y a certainement eu de l’argent de l’Alliance et des objectifs insérés dans Hollywood récemment afin d’exposer les différents aspects de la Cabale. C’est bon signe puisqu’Hollywood était complètement contrôlé par ce que nous nommons la Cabale depuis sa création.

David : Je vais vous ‘interpellerr’ avec une autre question.

Corey : Très bien.

David : Wahou ! “Y a-t-il un moyen d’offrir un genre de pardon à la Cabale/l’Alliance en échange d’une Divulgation Totale ? “

Corey : Hum. Je pense que des choses comme cela ont été dans l’air, mais pour ce qui est du côté de l’Alliance, combien de gens peut-on amener à être d’accord pour enlever les ramifications de ce que la Cabale a fait durant les 100 dernières années minimum ?

David : Oui.

Corey : Ces gens veulent un châtiment. Vous savez, ce ne sont pas des anges. Ils veulent des conséquences pour tous ces crimes contre l’humanité qui sont arrivés.

David : Lorsque vous dites “ces gens”, voulez-vous dire l’Alliance ?

Corey : Oui, l’Alliance.

David : Oui. Je pense également, et laissez-moi vous demander ce que vous en pensez, que les personnes dans notre communauté qui suivent cela ont eu du temps pour apprendre la vérité. Alors que ce que vous décrivez semble être une exposition plutôt soudaine de beaucoup d’informations qui seraient très désobligeantes.

Et comment pensez-vous… Ou quel est le plan de l’Alliance sur ce qui arrivera lorsque toutes ses informations désobligeantes sortiront d’un bloc ?

Corey : Vous savez, je n’ai pas vu de quelconque type de plan pour l’après divulgation. C’est une des choses sur laquelle je travaille avec d’autres personnes afin d’être présents avec des psychiatres – d’être présent avec un plan d’intervention.

Si nous obtenons la Divulgation Totale, il y aura beaucoup de gens dehors qui, comme vous l’aviez dit auparavant, ne seront plus capables de sortir de leur lit ou de se nourrir, et qui auront besoin d’aide.

David : Oui.

Corey : Je n’ai pas encore vu de plan de qui que ce soit pour un monde après divulgation.

David : “Y a-t-il des protocoles en place afin de contrecarrer les fuites d’informations et les divulgateurs ? Dans quelle mesure la désinformation, les histoires à la Une, etc., sont-elles utilisées afin de maintenir un déni plausible et le secret ?”

Corey : Et bien, oui, ils utilisent souvent des diversions afin de découvrir d’où proviennent les fuites. Vous allez compartimenter votre personnel, ce qui est habituellement déjà fait chez les militaires ou dans les programmes.

Ensuite, vous leur donnerez des versions légèrement différentes des informations afin de découvrir sur quelle section vous devez vous focaliser, avant de vous focaliser sur un individu.

David : Hum.

Corey : Alors oui, beaucoup de diversions sont utilisées. Ils vous mentiront et cela ne leur posera aucun problème afin d’essayer de vous piéger de sorte que vous vous révéliez vous-même comme étant l’informateur.

Les moyens de lutte contre les fuites sont d’attaquer l’informateur, d’utiliser la diffamation, ou bien de déterrer quelque chose de son passé. C’est leur première façon de s’en prendre aux gens qui sont plus dans le domaine public.

Si vous êtes dans les programmes et que vous essayez de laisser filtrer quelque chose, des fuites non autorisées, alors vous pouvez très facilement disparaître.

David : “Si le Programme Spatial Secret et d’autres groupes de la Cabale possèdent des technologies d’anti-vieillissement ou de guérison, pourquoi ne sont-elles pas utilisées par des gens comme George Bush Sr., Henry Kissinger, et autres membres âgés de haut-rang de la Cabale ?”

Corey : Et bien, beaucoup de personnes que nous pensons être de haut-rang dans la Cabale, ne le sont pas véritablement. Les personnes les plus haut placées… nous ne connaissons pas leur nom. Nous ne savons pas qui elles sont. Elles restent cachées.

Ils tirent donc avantage de certaines de ces technologies mais ils utilisent ces technologies à l’intérieur de ces groupes de la Cabale afin de contrôler les gens au-dessous d’eux. Vous savez, ils agissent toujours… C’est comme une carotte à faire miroiter sous leur nez.

“Si vous faites ceci, lorsque vous atteindrez un certain point, nous vous renverrons à un certain âge et ensuite nous vous renverrons riche dans la société et nous vous laisseront faire ce que vous voulez.”

David : J’ai entendu ceci, et je veux votre avis sur la question, que certaines de ces personnes au rang dont il était fait référence dans la question, pourraient se voir offrir quelque chose qui s’apparente davantage à un transfert d’âme, où d’une certaine façon, grâce à une technologie avancée, leur conscience pourrait être téléchargée dans ce qui semble être un être complètement séparé.

Corey : Il y a différentes facettes à ces groupes de la Cabale. Certains d’entre eux sont des prophètes de l’IA (l’Intelligence Artificielle). Ils veulent être téléchargés dans une sorte de base de données.

Il y a une technologie qui est une technologie de transfert d’âme qui utilise les champs électromagnétiques afin de pousser l’âme d’une personne dans un autre corps qui a été génétiquement conçu pour être compatible avec l’énergie correspondante à leur ancien corps.

Et il y a des groupes qui… ils atteindront un certain âge et ensuite, leur mort sera feinte. Ils ne meurent pas réellement. Ils seront emmenés et ils seront rajeunit. Et quelques années plus tard, il se peut que vous voyiez quelqu’un et que vous vous disiez, “Wahou ! Il ressemble à Henry Kissinger quand il avait 28 ans.”

David : Hum.

Corey : Mis à part cela, il n’y a aucun moyen de savoir ce qui lui est arrivé.

David : Y a-t-il une technologie de clonage ? Peuvent-ils cloner quelqu’un et en faire une version plus jeune ?

Corey : Certainement. C’était la version dont vous parliez où ils vous mettent dans un autre corps avec un transfert d’âme. Vous devez avoir un clone, un corps génétiquement modifié qui va correspondre à votre fréquence…

David : Oh, cela doit être un clone de votre propre corps ?

Corey : Oui, ou ils peuvent… Ils créent d’autres avatars de votre corps qui sont… mais ils doivent être génétiquement programmés afin de correspondre à la fréquence de votre ADN, et tout cela.

David : Hum. J’ai eu d’autres initiés qui m’ont dit que le clone typique ne vivait pas beaucoup plus de deux ans.

Corey : Et bien, il doit être parfaitement génétiquement modifié pour vous. Afin d’y vivre à long terme, cela doit être un corps conçu pour correspondre… à la fréquence.

David : “Quelles formes…” cela s’intègre bien avec ce dont nous venons de parler. “Quelles formes de technologies d’amélioration de l’humain existent déjà ? Par exemple, être plus grand, avoir plus de muscles, augmentation de votre QI et de votre capacité de mémoire.”

Corey : Une fois que nous commencerons à recevoir cette technologie des non-terrestres sur la programmation génétique et la manipulation du corps humain, cela sera un jeu d’enfants.

Le corps humain est très facilement modifiable et manipulable avec certaines technologies. Ils peuvent piéger le corps dans certains champs temporels pour accélérer ou inverser les cellules. Ils peuvent faire tout un tas de choses.

David : Je voudrais vous faire part de quelque chose, un joker, dont je viens juste d’entendre parler par un autre initié qui a des connexions avec le programme spatial, et qui ne s’est pas encore fait connaître. Et il a un peu jeté cela au hasard.

Nous discutions il y a deux semaines du fait qu’il était au courant d’un groupe d’humains particuliers qui étaient élevés pour avoir une taille très grande, destinés pour un certain travail dans l’espace, mais la vitesse à laquelle ils étaient élevés, était trop rapide de sorte qu’ils étaient en fait comme des drones ouvriers.

Et il disait que cela avait à voir avec le fait que si vous essayez de faire grandir ce matériel génétique trop vite, vous avez ces vilaines…

Corey : Ces choses hormonales.

David :… anomalies qui surviennent. Avez-vous le moindre commentaire sur cela ?

Corey : Oui, oui. Il y a certains des… sortes de programmes types de supers-soldats où ils faisaient grandir ces humains mais en jouant avec leurs hormones afin de les rendre gargantuesques, de leur faire des os plus grands.

Mais leur front avait un air très bizarre autour de leurs orbites. Leur mâchoire avait un air très homme des cavernes ou étrange à cause du processus.

David : Hum.

Corey : Oui, c’est quelque chose dont j’ai entendu parler.

David : Oui, c’est intéressant. D’accord. Alors pour clarifier cette question, ils ont également la capacité de faire des choses comme de booster le QI ?

Corey : Oui, ils peuvent améliorer votre QI. Ils peuvent améliorer vos capacités intuitives à travers des manipulations génétiques, la thérapie des gènes.

David : D’accord, c’est intéressant. J’espère que cette question est répondue à l’affirmative mais nous ne le savons pas vraiment, je suppose.

“Est-ce que le public sera en mesure de voyager librement à travers notre propre système solaire et au-delà dans les 70 prochaines années ?”

Corey : Je ne vois pas cette technologie être facilement accessible à chacun immédiatement. Je pense que cela va être un processus. Ils vont devoir le développer à une large échelle. Les gens vont devoir s’acclimater à l’utiliser.

Je pense qu’il faudra un moment avant que la personne lambda soit en mesure de faire un voyage jusqu’à Jupiter.

David : Pensez-vous qu’il pourrait y avoir un certain protocole accepté pour les voyages par portails plutôt qu’avec des appareils, où les gens pourraient avoir des emplois et se téléporter vers certaines locations sur et de la Terre comme si cela faisait partie de leur travail ?

Corey : Des gens comme les diplomates et ce genre de choses, pas la personne lambda – pas au début. Il faudra encore attendre.

David : D’accord, question suivante. “Si les réplicateurs fonctionnent sur le principe de la conversion de l’énergie en matière, est-ce que cela signifie également qu’il y ait une inversion de cette technologie où vous pouvez éliminer les déchets en les transformant à nouveau en énergie ? “

Corey : Oui. Oui.

David : Ah, ah.

Corey : Oui, oui. Ils ont… Oui, ils ont la capacité d’inverser le processus.

David : D’accord. Avez-vous un exemple de cela ? L’avez-vous jamais vu être utilisé ?

Corey : Je ne l’ai pas vu être utilisé, mais je savais qu’ils avaient la technologie et qu’elle était utilisée.

David : Est-ce que l’énergie était stockée dans une sorte de batterie, ou bien… où allait-elle ?

Corey : Et bien, ils peuvent également l’utiliser pour le transport de matériels différents d’un site à l’autre. Alors, je veux dire, oui, mais ce n’est pas quelque chose dont je connaisse beaucoup de détails.

David : D’accord. “Y a-t-il un moyen pour nous de nous protéger nous-mêmes des ondes scalaires et autres technologies de type contrôle de l’esprit ? “

Corey : Je ne connais pas de bon moyen de vous protéger de ces choses, à moins de vivre dans une pièce sécurisée ou une cage de Faraday.

David : Très bien. Laissez-moi vous demander quelque chose. L’autre jour, j’ai un initié qui m’a dit qu’il ne jurait plus que par cela. Il emporte toujours une bouteille vide, comme une bouteille d’eau en plastique, dans son sac-à-dos.

Et il prétend que si un faisceau scalaire est utilisé contre vous, alors vous l’entendrez soudainement craqué un petit peu. Elle fera un bruit sec. C’est en rapport avec un changement dans la pression de l’air. Avez-vous entendu parler de cela ?

Corey : Oui, cela peut arriver avec certaines fréquences. Oui, cela peut arriver mais…

David : Et il m’a dit que si cela arrivait, vous vous déplacez simplement dans un endroit différent parce qu’apparemment cette technologie nécessite que vous soyez dans un lieu fixe. Et si vous bougez ne serait-ce qu’un petit peu, cela réduit son efficacité.

Corey : Oui, c’est vrai.

David : D’accord. Et bien, Corey, laissez-moi vous demandez ceci, parce que j’ai également eu de nombreuses discussions avec Pete Peterson à propos de cela, et il prétend qu’il était un spécialiste du contrôle mental pendant plusieurs années.

Il m’a dit que certaines personnes ont ce qu’il nomme de l’ADN d’Alien et que cela implique une plus grande résilience face à ce type de technologies. N’avez-vous jamais entendu parler de cela ?

Corey : Pas au sujet de l’ADN d’Alien, mais que différents individus ont la capacité de mieux résister que d’autres à ces technologies.

David : Une autre chose intéressante qu’il m’ait dit, c’est qu’il développait quelque chose appelé un générateur d’oscillations de fréquences. L’idée générale en est que si vous êtes… la vitesse à laquelle votre cerveau fonctionne est au-dessus d’une certaine oscillation de fréquence, à une certaine vitesse de rafraîchissement, alors ces technologies deviennent moins efficaces, et ainsi cela stimulerait la fréquence des gens à s’élever.

Corey : Oui.

David : Avez-vous entendu quoi que ce soit sur une possible haute fréquence pouvant être une bonne contremesure ?

Corey : Et bien, il y a également… Dans les programmes, oui, vous allez avoir des contremesures. Mais le citoyen moyen ici, comme la personne qui pose cette question, elle n’aura pas de contremesure.

Il y a des produits pharmaceutiques que les gens peuvent prendre et qui affectent leur corps de façon à ce qu’ils soient moins vulnérables à ces choses.

Mais le citoyen moyen là-bas dehors, ne peut pas simplement mettre de l’aluminium autour de sa tête et espérer que cela fonctionnera. Je veux dire, il n’y a pas véritablement grand chose qu’il puisse faire.

David : Je voudrais simplement soulever l’éventualité, d’après certaines des discussions que j’ai eu avec Pete, que si vous avez, d’après ses recherches, si vous avez une paisible concentration méditative, et bien que cela élève votre oscillation de fréquence et cela vous rend moins vulnérable.

Corey : C’est juste.

David : Pensez-vous que cela soit possible ?

Corey : Oui, des personnes plus positives, des personnes qui sont incontestablement débranchées, seront moins vulnérables.

David : D’accord. Alors, si les gens font de la méditation, pratique le pardon, l’amour, ils seront moins susceptibles d’être affectés par ce type de choses ?

Corey : Ah, cela pourrait être atténué.

David : D’accord.

“Les Accords de Mahomet déclare que les ETs ne sont pas autorisés à interférer dans le développement de l’humanité. Est-ce que les Dracos et les Aviens Bleus ont cassé ces accords en prenant les mesures qu’ils ont pris ?”

Corey : Tout d’abord, l’Accord de Mahomet n’a véritablement rien à voir avec Mahomet, si ce n’est le fait de s’être déroulé dans cette période où il était ici sur Terre.

David : D’accord.

Corey : Les Reptiliens et les Aviens Bleus, je suppose, il est dit qu’ils ont violé ce traité ? Ils n’ont pas…

David : Il se demande si la clause de non-interférence a été violée par eux en apparaissant comme ils l’ont fait.

Corey : Et bien, ils ne sont pas apparus aux masses.

David : D’accord.

Corey : S’ils apparaissaient aux masses ou bien à de petits groupes de gens, alors oui, ils l’enfreindraient incontestablement.

David : Comment le travail qu’ils font entre-t-il dans les directives de ce traité ?

Corey : Les êtres positifs collent à cette loi de façon très précise, mais ils savent également très bien comment la contourner. Et je suis sûr qu’ils travaillent au plus près des limites de ces Accords.

David : Quel serait un exemple de ce que les Dracos essayeraient de faire afin d’aller le plus loin possible, mais sans franchir la limite ?

Corey : Et bien, les Dracos sont connus pour être apparus devant de petits groupes qui les avaient convoqués en quelque sorte, mais ils ne vont pas apparaître devant un grand groupe de gens ou des gens avec des appareils photos ou quoi que ce soit comme cela. C’est contre les Accords.

David : “Y a-t-il un programme qui croise les humains avec des extraterrestres et qui crée des hybrides ? Si c’est le cas, pourquoi est-ce que cela existe et avez-vous vu un de ces enfants ?

Corey : Comme je l’ai déclaré auparavant, il y a 22 programmes différents qui sont à la fois génétiques et spirituels. À l’intérieur de ces programmes, il y a de multiples sous-programmes où il y a un épissage de l’ADN avec d’autres êtres faisant partie de cette grande expérimentation.

Et certaines de ces êtres sont… ils les utilisent.

En fait, il y a un milliard d’années, il y avait un groupe d’Aliens dont nous parlons. Nous voyons ces étranges hybrides qui ont fini par être nous, et nous avons alors été transportés sur cette planète. Il y a beaucoup de cela qui se passe – beaucoup d’exploitation génétique qui se passe.

Tenter de déterminer… à quel programme correspond tel groupe, c’est très difficile parce qu’il y a de multiples programmes d’hybridations en cours.

David : Il y a une autre question qui provient d’un initié auquel j’ai récemment parlé : “Partant du fait que la Terre est cette corne d’abondance génétique où apparemment beaucoup plus de types de génétiques peuvent survivre grâce à ces fréquences complexes, pensez-vous qu’il pourrait y avoir des programmes futurs dans lesquels beaucoup d’autres types de vies sur Terre seraient accélérées à un point où elles deviendraient des hominidés de type humain et ensuite, semées à travers la galaxie dans des endroits différents ?

Corey : Oui, cela fait partie des 22 programmes.

David : Oh, vraiment ?

Corey : Oui, sans aucun doute.

David : Pensez-vous que cela peut prendre en compte des choses comme les êtres calmars, les dauphins, les êtres insectes, ce genre de choses ?

Corey : Ces différentes programmes génétiques travaillent de concert avec ce qui se passe dans la région d’expérimentation, les énergies cosmiques. Nous sommes sur le point de voir arriver ces fluctuations d’énergies et qui vont apporter des changements importants. Ils travaillent de concert avec cela.

David : “Avez-vous le moindre conseil sur la façon dont nous pourrions identifier les extraterrestres et les hybrides qui sont déjà intégrés parmi nous ? “

Corey : Cela dépend de leur stade d’intégration. Souvent, ils amènent ces êtres et ils ont même un gestionnaire pour les aider à s’acclimater.

David : Lorsque vous dites qu’ils amènent des êtres, qui sont-ils ?

Corey : Les êtres qui les ont conçus, qui ont créé les hybrides.

David : D’accord.

Corey : Ils les amènent, les installent dans une situation où ils auront un appartement, peut-être un travail. Et ils auront un humain, qui est un contact, qui les aidera, les assistera, à s’acclimater à la vie humaine.

David : Mais évidemment, ce que vous nous décrivez serait un être qui serait pratiquement impossible à discerner d’un autre être humain sur Terre.

Corey : Tout à fait.

David : D’accord.

Corey : Vous n’allez pas voir marcher dans la rue les hybrides qui sont… qui ont une apparence différente.

David : Certaines personnes pourraient être très effrayées par cette information. Alors parlons un peu de cela.

Tout d’abord, si un tel être est amené ici, pose-t-il la moindre menace pour nous au-delà d’un être humain typique sur Terre ?

Corey : Non. Ils apprennent simplement à se socialiser, comment se fondre dans la masse.

David : Ils n’ont pas de caractéristiques inhabituelles qui leur permettraient d’avoir une capacité d’armement ou quelque chose qui les rendraient très dangereux pour la vie humaine ?

Corey : Pas que je sache.

David : D’accord. Dans quelles mesures pensez-vous que ce programme d’immigration soit étendu ?

Corey : Je veux dire, cela se poursuit. Je n’ai pas de chiffres. Mais c’est quelque chose qui était en cours et que nous connaissions pendant les programmes d’interception et d’interrogation d’intrus.

Il y avait parfois des groupes qui venaient et essayaient d’implanter des gens comme cela, sans autorisation appropriée ou bien qui ne travaillaient pas avec les bons groupes.

David : “Si les divers terrestres et ETs sont des êtres de densités ou de vibrations différentes, comment peuvent-ils se rencontrer et communiquer les uns avec les autres ? “

Corey : Cela nous ramène aux personnes qui mélangent les densités et les dimensions. La façon dont je l’ai décrit, comment définiriez-vous la densité d’une bactérie ?

David : Dans les termes de la Loi de l’Un, c’est la seconde densité.

Corey : La seconde densité. Qu’en est-il du ver de terre ?

David : Seconde densité

Corey : La seconde densité. Pouvez-vous toucher un ver de terre ?

David : Absolument.

Corey : Est-ce qu’un virus peut interagir avec vous ?

David : Oui.

Corey : Oui. Alors ce n’est pas comme si quelque chose était de quatrième densité et que soudainement vous passiez à travers lui.

David : Oui.

Corey : Ce n’est pas ce dont j’ai fait l’expérience.

David : Alors un être de haute-densité pourrait laisser derrière lui un corps qui pourrirait ?

Corey : Oui.

David : D’accord. “Avez-vous personnellement rencontré des extraterrestres avec des caractéristiques félin-humain ?

Corey : Je n’en ai pas rencontré un, mais j’en ai vu un qui avait été récemment tué. Il y avait un ordre de capture ou de tuer sur ce non-terrestre de type félin. Ils sont capables d’apparaître et de disparaître à volonté.

Ils ont piégé celui-là dans une sorte de filet, un filet électronique ou électrique, qui l’a tué.

Lorsque je l’ai vu, il était… la façon dont il été allongé, cela crépitait. Il n’est pas mort de façon plaisante.

David : Wahou ! Alors pour revenir à cette question au sujet des densités, c’est un être qui a laissé un corps derrière lui, mais qui pouvait également se dématérialiser.

Corey : Oui. Mais en utilisant cette technologie, je ne sais pas… si c’est une technologie ou bien si c’est une capacité qu’il possédait.

David : Cela nous amène à une autre question implicite évidente écrite ici, qui est que si “Avatar”, le film de James Cameron, comme en a témoigné Pete Peterson, possède de multiples exemples de matériels précis étant déjà utilisés dans les divers programmes spatiaux, les exploitations minières semblent exactes, qu’en est-il du peuple dans “Avatar” avec leurs caractéristiques félines ?

Pensez-vous qu’il y ait une part de vérité là-dedans ?

Corey : Je pense qu’ils ont basé cela sur des rapports de… Il y a un certain nombre de créature qui ont une apparence féline, mais il y en un dans cette communauté dont les gens parlent beaucoup, et il se trouve que celui qu’ils ont capturé et tué, était un de ceux-là.

David : Est-ce que la couleur de peau est exacte – le bleu ?

Corey : C’était plus près du violet.

David : Hou ! Vraiment !

Corey : Oui. Lavande, je suppose.

David. C’est intéressant. Très bien. C’est tout le temps dont nous disposons pour répondre à vos questions dans cet épisode. C’est David Wilcock et Corey Goode qui vous amènent la “Divulgation Cosmique”. Nous vous remercions de nous avoir suivis.

Divulgation Cosmique – Témoignage de Boyd Bushman sur son lit de mort

Saison 7, Épisode 21, 23 mai 2017

 

David Wilcock: Très bien. Bienvenue à “Divulgation Cosmique”. Je suis votre hôte, David Wilcock. Je suis ici avec Corey Goode, notre initié des initiés. Et dans cet épisode, nous avons des images rares d’un initié de chez Lockheed Martin, rien de moins que Boyd Bushman aujourd’hui décédé.

Donc, Corey, bienvenue à l’émission.

Corey Goode: Merci.

David: Très bien. Donc, voici notre premier extrait d’une interview, avec Boyd Bushman, que nous n’avons pas tourné nous-mêmes mais qui est du domaine public, une utilisation équitable sur Internet. Et compte tenu de son importance et de ce dont nous parlons dans cette série, elle vaut la peine ou le temps qu’on la regarde. Voyons ça.

* * * * * *

NOUS VOUS PRÉSENTONS DONC BOYD

Boyd Bushman: Je m’appelle Boyd Bushman. Je suis un scientifique senior de chez Lockheed Martin. J’ai 27 brevets à mon crédit.

Il y a environ 13 ans, j’ai rencontré une personne à qui le Dr. Teller avait donné un emploi.

Dr. Teller était le bras droit d’Oppenheimer.

Et même après qu’Oppenheimer ait été expulsé de la Zone 51, le Dr. Teller est resté là et était responsable de plusieurs programmes.

La personne avec laquelle j’ai été en contact à deux ou trois reprises, est maintenant le directeur de ce programme, et ils me tiennent continuellement à jour sur tout ce qu’ils peuvent. Je possède une autorisation de confidentialité de haut niveau.

Je choisis cependant, de part leurs propres objectifs, de ne pas l’utiliser parce qu’ils, les intelligences autour de moi et moi-même, croyons en fait qu’une grande partie de toutes ces informations devrait sortir de ces sombres activités de la Zone 51, et être placées de façon  à ce que les gens puissent y avoir accès.

Donc, c’est ce qui a commencé, il y a environ 13 ans.

Comme je suis scientifique, je ne crois pas aux théories. Je dis essentiellement: “Suivez les données; la théorie est sans importance.” Si quelque chose ne peut pas être vérifié par un test physique en confirmant la véracité, je ne vais pas l’incorporer dans cette [information] que je vous présente.

Par conséquent, tout ce que nous présentons ici sera une donnée qui provient d’eux, directement de moi à vous.

* * * * * *

David: Il parle de l’idée que Teller travaillait avec un groupe d’initiés et qu’à présent, ceux-ci voulaient divulguer la vérité. Donc, est-ce que cela se passe assez souvent dans ces programmes classifiés, que les gens souhaitent réellement faire sortir les informations?

Corey: Oui, c’est assez courant. Et tous ceux qui sont responsables de la sécurité de ces groupes le savent. Ils ont fait des profils de personnalité de toutes ces personnes. Ils les surveillent de très près. Ils observent le langage corporel, les différentes micros expressions faciales. Ils les regardent très attentivement pour savoir s’il leur faut intervenir.

Donc  très souvent, ces gars auront généralement de ces conversations, vous savez, pour parler de cela, ils vont préférablement s’asseoir lors d’un repas du dimanche, au lieu d’en discuter au travail.

Et finalement, ils finissent par être découverts, pour la plupart. Il est très rare qu’ils ne se font pas découvrir, qu’ils en parlent “en dehors du bureau”, comme ils le disent.

David: Il a dit: «J’ai un haut niveau de confidentialité, mais je choisis de ne pas l’utiliser.» Que penses-tu qu’il voulait dire par là?

Corey: Si vous entrez et travaillez dans le cadre d’une autorisation de sécurité supérieure, vous êtes lié légalement, par tout ce que vous avez accepté, lorsque vous avez signé l’accord pour le niveau de sécurité.

Donc, s’il essaie de faire ça, c’est qu’il tente de contourner les contraintes de sécurité et les éventuelles retombées légales, ou pour sa pension. Alors, il joue un peu comme un petit jeu.

David: Et puis, quand cette interview est sortie, et je suis certain que vous vous en souvenez, cela s’est répandu sur internet, et même dans les médias officiels, comme une traînée de poudre. Il y a eu quantité d’articles qui ont été écrits là-dessus, parlant de ce gars.

Alors donc, pour moi, ceci suggère qu’il ne travaille pas comme un arnaqueur, mais que ce qu’il a fait ici, faisait peut-être partie d’un plan orchestré. Pensez-vous que ce soit le cas?

Corey: Eh bien, ça se peut très bien, parce que les groupes que j’ai précédemment décrits, ceux qui ne se font pas prendre au piège, sont ceux qui trouvent dans les gens de la sécurité, des personnes du même niveau de pensée, et qui ferment les yeux à ce sujet.

Ce sont ceux-là qui ont réussi à faire progresser cette alliance PSS.

David: D’accord.

Corey: Vous savez? C’est comme cela que ça a démarré.

David: Quel serait l’objectif des articles sur cet homme et que dirait-il d’être vu du grand public, alors que nous avançons avec cet épisode?

Il semble avoir de la crédibilité. Il dit qu’il travaille pour Lockheed. Nous allons voir quelques photos d’extraterrestres, apparemment.

Quelle serait l’objectif final de promouvoir ces vidéos et de rendre public son témoignage, devant le monde entier?

Corey: Eh bien, l’Alliance de toute façon, et aussi – peu importe qui nous voulons nommer – le gouvernement de l’ombre, ils ont préparé la conscience de l’humanité par l’entremise des films et, vous savez, des bandes dessinées, et des personnes qui comme ça, lancent des déclarations sur leur lit de mort.

Ils veulent en quelque sorte livrer cette information d’une certaine manière, en petits morceaux à la fois, dans notre subconscient – de façon à pouvoir , au besoin, s’en distancer ou la nier.

David: Il a dit qu’il travaillait pour Lockheed, et qu’il avait 27 brevets.

Corey: Cela devrait être facile à vérifier, à moins qu’ils ne soient…

David: C’est ce que je pense.

Corey:…L’un des 5 700 brevets classifiés.

David: Maintenant, la raison pour laquelle je mentionne ceci, est-ce que vous pourriez vérifier si ces brevets étaient retenus, dans le cadre de la sécurité nationale et, par conséquent, nous ne pourrions peut-être pas les trouver, parce qu’ils pourraient faire partie de la technologie classifiée?

Et, pourrait-il y avoir assez de choses produites par Lockheed, qui ne soient pas classifiées, ou du moins, certains de ces brevets pourraient-ils être retracés?

Corey: Oui. Une bonne partie de leurs brevets ne sont pas classifiés, mais les plus sensibles finissent par figurer parmi les quelques 5 700 brevets maintenus sous secret jusqu’à ce jour.

David: Donc, si quelqu’un essaie de vérifier, il pourrait trouver certains brevets.Il  pourrait ne pas trouver tous les 27, mais il est probable qu’au moins certains d’entre eux puissent être retracés.

Corey: Oui.

David: Beaucoup de ces initiés, tels que William Tompkins, et les gens à qui il a parlé, se font dire: ”Hé là, calmez-vous! Vous savez, ce sur quoi vous travaillez, nous allons le publier dans 10 ans.”

Alors, 10 ans passent, et rien ne se passe.

Comment cela influence-t-il ce que nous voyons maintenant, avec ce gars qui ouvre, surtout quand le docteur lui dit qu’il ne lui restait que quelques semaines à vivre?

Corey: Eh bien, c’est très courant, en leur disant « une décennie – c’est dans une dizaine d’années ». On a dit ça à beaucoup de gens dans les programmes dans lesquels j’étais.

David: Vraiment?

Corey: Beaucoup d’entre eux, qui avaient une conscience, voulaient savoir quand cette information allait être remise au public? Et ils voulaient aussi avoir le crédit pour ce qu’ils faisaient. Ils veulent que le public sache ce qu’ils ont fait.

David: Bien sûr.

Corey: On leur disait: «Tu seras un héros un jour. Tout le monde le saura dans dix ans.» Et ils continuent de pousser du pied sur l’échéance, et beaucoup de ces gens sont finis par être très désillusionnés et donc, mûrs pour devenir des membres de l’Alliance.

David: Comment l’Alliance est-elle en mesure de contacter les personnes à ce poste, sans se faire dénoncer, s’il y a tellement de surveillance? Comment réussissent-ils à le faire?

Corey: Ce sont généralement des gens sympathiques au sein de l’organisation de sécurité de ces différents groupes. C’est que habituellement, si vous voulez commencer une sorte de subversion, vous devez d’abord infiltrer la sécurité ou la police.

David: Donc, vous dites que cela se produirait alors en une conversation verbale avec, comme exemple, quelqu’un qui serait un gardien de sécurité?

Corey: Oh, oui. Seulement par le – Vous savez, – le bouche à oreille, le bouche à oreille.

David: Est-il possible pour les gens, de faire des échanges par lettres? J’ai entendu dire récemment, que les bureaux de poste des États-Unis, ne liront peut-être pas vos lettres, mais ils scannent maintenant le courrier de tout le monde, et regardent à qui vous envoyez du courrier.

Corey: Non, et il n’est pas conseillé d’avoir quoi que ce soit par écrit. Vous savez . . .

David: Vraiment?

Corey: Ouais. Et vous passez des informations vers le bas de l’échelle, ce qui peut être peu fiable, comme le jeu du téléphone. Cela passe par les filtres des différentes personnes, donc ça se modifie un peu, mais vous ne voulez rien mettre par écrit.

David: Lorsque nous étions en train de parler avant l’émission, de la validation de ce qui a été récemment présenté pour Boyd Bushman, il semble que c’est venu de cette fuite de la Voûte 7, qui a récemment eu lieu.

Donc, pour ceux qui n’ont pas fait attention à cela, puisque cela a passé très vite dans les médias, pouvez-vous nous expliquer quelle est cette histoire de Voûte 7, et comment cela se rapporte-t-il à la Divulgation?

Corey: Oui. La Voûte 7 était une lancée de données effectuée par WikiLeaks sur la CIA.

David: Et je comprends qu’il y a 8 700 documents dans cette Voûte 7.

Corey: C’est une très grande sortie.

David: Oui. Ce qui m’a le plus surpris, c’est que, lorsque WikiLeaks est sorti avec cela et a déclaré que 99% des histoires qu’il y a là-dedans, ne sont pas encore du domaine publique! Et nous avons vu Drudge Report appeler ça, un autre Snowden.

Quel serait le but de cette diffusion d’informations à partir de documents classifiés de la CIA? Et quel rapport cela a-t-il avec la divulgation?

Corey: Ils ont publié beaucoup de noms dans cette décharge de données de la Voûte 7, et beaucoup de ces noms, sont des personnes civiles qui ont été sous l’œil de la CIA.

David: Donc Boyd Bushman est dans les fuites de la Voûte 7.

Corey: Oui.

David: Ils l’observaient et le surveillaient.

Corey: Il s’agissait d’une liste de civils surveillés par la CIA.

David: Si la NSA est notre Agence de Sécurité Nationale, qui est vraiment une agence de surveillance nationale, et c’est ce qu’ils font, pourquoi la CIA doit-elle faire exactement la même chose, mais sous leur propre parapluie? Cela n’aurait pas de sens pour la plupart des gens.

Corey: Beaucoup de ces organisations ne sont pas complètement connectées en matière de données. Ils ne sont pas nécessairement tous connectés à la même meule de foin.

Ils auront leurs propres meules de foin. Et c’est superflu, mais ces groupes ne sont pas entièrement . . . Ces groupes ne partagent pas toutes les données entre eux. Ils passent par un genre de comité de partage des informations les uns avec les autres.

David: Une des choses qui vient juste de sortir sur la Voûte 7, était une fuite provenant des plus hauts niveaux, c’est que personne n’est autorisé à travailler les uns avec les autres dans la CIA pendant plus de trois ans, parce qu’ils sont tellement préoccupés par la possibilité que les individus d’une équipe puissent commencer à former leurs propres petites factions.

Corey: Collusion, oui.

David: Pensez-vous que ça provient en partie de l’Alliance, et comment tentent-ils d’empêcher l’Alliance de se développer?

Corey: C’est comme ça qu’ils tentent d’éviter tout effort coordonné contre eux.

David: Exactement. D’accord. Maintenant, voyons la prochaine partie très intéressante de l’entretien réalisé avec Boyd Bushman, l’initié de Lockheed Martin, dans sa confession sur son lit de mort. Regardez-ça.

* * * * * *

LES ALIENS SONT RÉELS

Boyd Bushman: Je lui ai demandé de me parler de ceux qui faisait voler ces engins. Il m’a donc dit: “D’accord…Ils sont approximativement d’une grandeur de 5′, 4½’ à 5′.”

Ils y en avaient un ou deux d’entre eux qui avaient 230 ans. Et nous en avons un total d’au moins 18, qui étaient là, et opéraient avec nos installations, lorsque Teller les a mises en place.

Et remarquez que les yeux sont différents, le nez est différent, mais ils ont cinq doigts, cinq orteils, deux yeux.

Et plutôt étrangement, je lui ai demandé comment ils communiquaient. Il dit: “Eh bien, c’est comme ça, Boyd…Vous avez disons, une question dans votre esprit. Vous entrez dans une pièce où se trouve l’un d’entre eux, et tout à coup, vous vous retrouvez à répondre à votre question, avec votre propre voix. Ils peuvent utiliser votre propre voix télépathique pour vous parler. “

Et j’ai dit: “D’accord!”

Maintenant, c’est à ça qu’ils ressemblent de face, mais lorsque vous tournez autour et les regardez de dos, ça ressemble à ça.

Maintenant, remarquez qu’ils ont trois os dans le dos. C’est en fait du cartilage. Néanmoins, c’est un système beaucoup plus efficace que le nôtre.

Ils ont également seulement  trois côtes dans leur système. Ceci est aussi le dos d’un Alien.

Et voici une photo à 45°.

Et maintenant, quand on parle d’extraterrestres, j’ai poussé la question, et il a dit: “Eh bien, il y a comme deux groupes d’Aliens”. Ils les ont divisés en deux groupes. Un groupe qu’ils appellent. . . c’est comme si vous aviez un ranch. Donc vous avez un ranch, et vous vous trouvez avec un groupe, qui sont vos cowboys qui savent prendre soin de votre bétail.

Il y en a d’autres qui sont les truands, ceux qui volent votre bétail.

Et en effet, les deux groupes agissent différemment. Ceux qui sont des cowboys  sont beaucoup plus amicaux et ont une meilleure relation avec nous.

Et voici l’autre côté de l’Alien.

Maintenant, notez également leurs pieds,  ils ont cinq orteils, et les orteils sont reliées comme celles d’une grenouille, mais elles ne sont pas pareilles.

Et ceci, c’est la planète d’origine d’où ils viennent, ils l’appellent ”Quintumnia”

Et remarquez la main. . . C’est une main d’Alien.

Notez que les doigts sont pas mal plus longs que les nôtres, environ de 30%, et c’est exactement ainsi qu’ils sont assemblés.

* * * * * *

David: Hé Bien, dans cet extrait à lui seul, il y a de toutes évidences, beaucoup de choses très intéressantes dont on peut discuter.

L’une des choses qu’il a dites, et que je pense que, même les gens qui ont écrit les articles n’ont peut-être pas réellement saisies, n’a-t-il pas mentionné le nombre 18?

Et il m’a semblé très probable, quand il a dit qu’il y en avait au moins 18, qu’il parlait de différents types d’extraterrestres.

C’est un nombre beaucoup plus minime que ce que vous connaissiez. Cependant, est-ce que quelqu’un, qui pourrait simplement travailler comme ingénieur pour Lockheed, ne recevrait qu’un chiffre de cet ordre, dans le cadre de cette sécurité compartimentée?

Corey: Oui. Et il n’a probablement découvert la majorité d’entre eux, que vers la fin de la période où il a travaillé comme ingénieur, ou même après.

Généralement, ils vous permettent d’en connaître trois, peut-être huit, différents types, en fonction de la technologie, dont vous êtes en train de faire l’ingénierie inversée, de la technologie que vous étudiez.

Ils ne vont pas vous en faire savoir plus que vous “n’avez besoin de savoir”.

David: Disons simplement que si l’un de ces gars regarde notre émission, et peut-être que vous pouvez lui montrer qu’il pourrait y en avoir plus qu’il ne croit savoir. Alors, que pourraient être ces trois à huit groupes? Que lui aurait-on dit, nécessairement?

Je veux dire, ça pourrait changer mais. . .

Corey: Oh, oui, ça pourrait changer. Certains connaissent les reptiliens, mais certains d’entre eux ne les connaissent pas.

David: Ok.

Corey: C’est intéressant. Certains d’entre eux ont été informés de ce groupe de type Eben.

David: D’accord. Ce serait quoi?

Corey: Certaines personnes les associent aux Gris, mais ils semblent plutôt très charnus. Ce sont des êtres bipèdes et charnus. Et vous savez, leurs globes oculaires ne sont pas noirs, à moins qu’ils n’aient des lentilles.

Ensuite, vous avez ces groupes, les Nordiques.

David: Ok.

Corey: Généralement, ils seront au courant à leur sujet, ou des Grands Blancs. Mais pour la plupart, ils feront connaissance de ces êtres. Et certains d’entre eux semblent connaître les Reptiliens, mais certains non.

David: Maintenant, il y aura une controverse juste face aux trucs de Boyd Bushman, car tous ces enfants sur Internet pensaient avoir remporté le prix Nobel pour avoir découvert que cette image ET qu’il détenait, n’était en réalité que la photo d’un jouet Walmart.

Corey: En effet.

David: Le jouet de 2008 ressemble exactement aux images qu’il nous montre maintenant.

Tant de personnes sur Internet ont essayé – en tant que détracteurs sceptiques – ils pensent que ce type a littéralement pris un jouet et en a pris des photos. Que répondez-vous à cela?

Corey: il est possible que ce jouet ait été publié en édition limitée, justement pour empêcher toute divulgation sur ce type d’Alien.

Maintenant, je vous ai déjà mentionné en privé, je crois, que j’avais vu ces types d’êtres, et je les ai vus en vie.

David: En effet.

Corey: On les appelait les “Oranges”. Quand ils étaient vivants, leur couleur de peau était de couleur carotte, mais en plus foncée – de couleur carotte avec un peu de brunâtre, je suppose. Mais on les appelait les “Oranges”.

Et ils étaient des êtres très positifs. Quand ils sont en vie, si vous avez déjà eu un oiseau ou que avez vu un oiseau mort, leurs yeux se renfoncent complètement dans leur tête.

David: En effet.

Corey: Et quand ils sont en vie, les yeux leur sortent de la tête. Et puis les petites zones de ridelles en-dessous et au-dessus des yeux, elles sont très, très. . . ils ont dans les yeux une énergie très agréable.

David: Mmm.

Corey: Et leurs yeux tournent tout à fait de bord et d’autre, et vous voyez les rides sous les yeux et autour des yeux s’accentuer et se déplacer, alors que les yeux sortent un peu de la tête, un peu – pas beaucoup.

David: Donc, vous dites que, quand ils sont vivants, les Oranges ont une apparence bien différente de celle de ce cadavre desséché.

Corey: En effet. Et ils étaient là pour essayer de nous aider. Je suppose qu’ils faisaient partie des cowboys.

David: Qu’il a mentionné. . .

Corey: Qu’il a mentionné. Ils ont essayé de nous aider à bien nous gérer, gérer la planète, vous savez, un peu comme des observateurs.

David: Certaines gens qui ne sont pas très bien informés, diront que n’importe quel type de ET ressemblant à ceci, est un Gris, et qu’ils enlèvent les gens, les torturent et leur installent des sondes et des implants. Que répondez-vous à cela, en ce qui concerne ce que font ces gars?

Corey: Eh bien, il y a un certain nombre de ces êtres qui ont à peu près la même description que les Gris.

David: En effet.

Corey: Donc, il y a beaucoup de confusion. Vous savez, il existe même une espèce de type reptilien, qui a la même configuration corporelle, et une apparence un peu comme celle de ces Gris.

Et dans la phase de réhabilitation, pour les gens qui avaient eu des contacts avec ces êtres, les militaires les ont enlevés à nouveau, et beaucoup de fois, les gens leur disaient que c’était des Gris, parce qu’ils avaient tellement vu diverses séries télévisées, et ils ont vu l’image des Gris tellement de fois, qu’ils essaient de les mettre tous dans la même catégorie, parce qu’ils se ressemblent.

David: Vous avez également mentionné que les gars, à un plus bas niveau de sécurité, et qui étaient quand même Top Secret, étaient au courant pour les Nordiques. Nous avons déjà discuté des Nordiques vivant à l’intérieur de la Terre.

Quelle serait la plaque critique typique, le plus bas niveau de divulgation impliquant les Nordiques? Que leur disait-on? D’où viennent-ils? Que font-ils?

Corey: Eh bien, les Nordiques ne proviennent pas tous de la Terre Intérieure.

David: D’accord.

Corey: Certains d’entre eux viennent d’autres étoiles, et ils ont été actifs dans une bataille millénaire contre les Reptiliens, et ils ont également eu des escarmouches avec d’autres êtres et d’autres civilisations.

Il y a eu une guerre galactique – sinon intergalactique – qui s’était répandue et ensuite a décliné, et cela s’est produit dans l’histoire, avant même que l’humanité n’existe.

David: Donc, ce mec des sciences matérielles, travaillant chez Lockheed Martin, travaillant sur la texture de la surface, peu importe, à ce genre de choses, d’accord, qu’est-ce qu’on lui a raconté à propos des Nordiques, en fonction de ce que vous venez de dire? Jusqu’à quel point pouvait-il être au courant?

Corey: Cela dépend simplement de son niveau de confidentialité. Quelle que soit la technologie sur laquelle il travaille, il doit seulement savoir ce qui est nécessaire pour interagir avec les êtres, ou savoir ce qui est associé à un certain type d’être, pour avoir une idée du type d’approche adoptée, pour le développement de la technologie sur leur planète.

En dehors de cela, à moins qu’il n’ait travaillé sur plusieurs programmes et qu’il ait connu plusieurs ETs, il ne va savoir que ce qu’on lui disait, pour son besoin dans le cadre de son travail.

David: Il a mentionné que les os sont faits de cartilage et qu’ils n’avaient que trois côtes, et que leur dos avait une structure inhabituelle.

Y a-t-il des ETs qui ont un squelette fait plus de cartilage, au lieu d’un squelette osseux comme le nôtre?

Corey: Oui, un squelette cartilagineux, mais beaucoup d’entre eux n’ont pas. . . Le squelette n’est pas entièrement du cartilage. Ils ont juste certaines fonctionnalités, comme nous avons du cartilage dans notre nez.

David: D’accord.

Corey: Ils pouvaient avoir différentes protubérances ou autres choses, qui sont quelque chose de semblable, faisant partie de tout ce qu’ils étaient, avant une certaine évolution, comme les doigts palmés.

David: Il a mentionné quelque chose d’étrange à propos de la télépathie, qui était que, non seulement vous expérimentez une communication télépathique dès que vous entrez dans la salle avec ces êtres, mais que vous l’entendiez comme si c’était votre propre voix qui vous parlait.

Quelles sont vos pensées à ce sujet?

Corey: C’est exactement comme ça, que cela se produit. Et cela vous faisait penser, quand vous avez des idées et ces pensées, d’où viennent-elles? Vous savez, cela pourrait provenir d’une autre source en dehors de vous-même.

Mais, oui, les communications que j’ai, tout le monde a dans leur monologue interne, cette voix unique qu’ils ont essayé d’entendre. C’est avec cette même voix que vous les entendez communiquer avec vous.

Et vous recevez également des images, des odeurs, des goûts, dépendamment des êtres.

David: Il a également mentionné que ces êtres avaient une planète d’origine, qu’il appelait Quintumnia. Je suis curieux de savoir si vous aviez déjà eu un dialogue avec ces Oranges, comme vous les appelez, pour les entendre dire quelque chose comme ça, ou s’il existe, en fait, des noms de planète et des choses qui apparaissent parfois comme ça.

Corey: Oui. Ils donneront les noms de leur planète, qui est évidemment selon leur emplacement. Ce n’est pas une sorte de traduction anglaise d’où ils viennent. Ceci peut très bien être le nom qu’ils ont donné à leur planète. C’est la première fois que je l’entendais.

David: Donc, s’il dit qu’il a été informé lors de séances d’information, il semble qu’il ait été informé de l’existence d’au moins 18 groupes, et il dit qu’ils se divisent nettement en deux grandes catégories.

Catégorie un: les cowboys. Catégorie numéro deux: les truands, qui seraient en fait ceux qui volent votre bétail.

Corey: En Effet.

David: Cela ressemble beaucoup à la traite d’esclave au niveau galactique, vous avez mentionnée. Donc, je suis curieux de connaître vos pensées lorsque vous avez vu cette partie de la vidéo.

Corey: C’est exact. Et pendant le temps où il recevait ses séances d’informations, très probablement beaucoup de choses très intenses se passaient, avant que nous n’ayons étendu suffisamment le Programme Spatial Secret assez loin, pour déterminer jusqu’où nous pourrions, je suppose, monter la garde – les Solar Warden – dans notre propre territoire.

Mais oui, ils entraient et ramassaient des gens, tout le temps, puis sortaient de notre système solaire de manière vraiment très rapide. Et même pour les non-terrestres, qui surveillaient les choses, cela arrivait quelquefois si vite, qu’ils n’avaient même pas le temps de réagir.

David: Depuis combien de temps pensez-vous que les gens, dans l’organisation de la défense des États-Unis, étaient au courant de ce qui se passait, avant d’avoir les moyens technologiques d’arrêter ça?

Corey: Ils l’étaient déjà. . . dès la création d’une communauté de renseignement, ils le savaient.

David: Et quand ont-ils atteint la capacité d’empêcher que cela ne se produise?

Corey: C’était probablement au début des années 80, qu’ils auraient pu démontrer assez de force, pour empêcher que cela ne se produise de manière régulière.

David: D’accord, notre prochaine section de l’interview de Boyd Bushman arrive à ce point-ci avec des informations beaucoup plus fascinantes. Allons y jeter un coup d’oeil.

* * * * * *

ZONE 51

Boyd Bushman: Je fais cela, pour de très bonnes raisons, garder les choses sous contrôle, mais je ne veux pas que nous soyons tous en arrière, face aux Russes et aux Chinois. Et le problème que j’ai, c’est que la Zone 51 travaille maintenant de concert avec les Russes et les Chinois, et ils essaient de fabriquer des ovnis.

Il y a eu un total de 39 citoyens Américains qui ont perdu la vie, en essayant de faire la rétro-ingénierie des OVNIs.

Et bien, le dernier fait dont j’ai entendu parler, c’était il y a un an et demi, où nous avons perdu 19 vies, lors d’un seul test. Ils ont voulu en fait, s’approcher de divers engins volants, ils se sont approchés tout près d’un OVNI, et l’OVNI s’est défendu et 19 de nos gens sont morts.

* * * * * *

David: Comment pensez-vous que cela aurait été ressenti chez quelqu’un comme Boyd Bushman, qui a probablement travaillé pendant la guerre froide, et sachant alors que les Russes et les Chinois travaillent en fait en collaboration avec les États-Unis, pour ce qui est de la Zone 51?

Corey: Les gens qui combattaient dans la guerre froide, étaient pour ainsi dire, fortement endoctrinés dans la mentalité anti-Russe. Ce qui les a amenés à produire leur propre ingénierie, c’était de protéger les États-Unis dans tout type d’échange nucléaire avec la Russie.

David: Eh bien, la Chine n’était pas autant. . . Ce n’est pas autant une menace dans les années 80 que c’est maintenant, mais pourquoi la Chine est-elle à la Zone 51? Qu’est-ce qui se passe vraiment ici?

Corey: Nous étions arrivés à un certain point dans notre Programme Spatial Secret, où nous ne pouvions plus le cacher aux autres pays évolués en technologie. Ils nous suivaient à la trace.

Donc, non seulement avions-nous cette Ligue Galactique Globale des Nations, qui a été mise en place, mais en. . . – Je ne me souviens pas de la période, mais je pense que c’était dans les années 90, – une sorte d’accord a été signé entre ces pouvoirs, de partager la technologie.

Ils échangent des scientifiques, pour s’assurer qu’il existe une continuité de l’information technique dans tous les groupes. Cela leur donne l’assurance qu’ils partagent tous ce qu’ils ont.

David: Quel serait le but d’être apparemment dans une compétition sur la force nucléaire avec la Russie dans le monde, et par en-dessous, collaborer gentiment avec eux, au sujet de la Zone 51? Pourquoi une telle disparité?

Corey: Eh bien, la collaboration avec les Russes, au pic de la guerre froide dans ces bases, était ouverte . . Vous n’avez pas beaucoup vu ça. C’était vers la fin de la guerre froide, en majeure partie après la guerre froide, lorsque nous avons commencé à conclure des ententes avec la Chine, la Russie, l’Inde et certains autres de ces groupes.

Et nous avons également des gens de l’Inde et de quelques autres pays, avec lesquels nous travaillons en étroite collaboration, et partageons la technologie, car nous avons découvert qu’ils étaient aussi rendus assez loin, dans leur développement.

Si vous concluez des ententes entre ces différents pays, le fait de partager cette information est également un moyen de la contrôler.

David: Il a mentionné 39 personnes qui auraient perdu leur vie au cours des travaux sur les OVNIs, mais il a également déclaré que 19 personnes étaient mortes, lorsqu’elles avaient volé avec un avion conventionnel et s’étaient approchés d’un OVNI dans le ciel, et que celui-ci s’est apparemment défendu.

Analysons ces infos. Donc, tout d’abord, le chiffre 39, basé sur tout ce qui est vraiment connu, semble très, très minime.

Corey: Il a passé rapidement là-dessus, sans donner beaucoup de détails. Cela aurait pu être 39 des employés de Lockheed, qui travaillaient sur ces programmes, et dont il a eu connaissance.

David: D’accord. Ne pensez-vous pas, cependant, que le nombre total de personnes qui ont perdu leur vie, essayant de faire la rétro-ingénierie des OVNIs, serait beaucoup plus élevé que 39?

Corey: Absolument. Il y a juste que. . . Nous avons perdu beaucoup de vies, à récupérer les engins, avant même de pouvoir commencer la rétro-ingénierie.

David: Wow!

Corey: Donc, oui. Beaucoup de vies ont été perdues à les récupérer, à en faire la rétro-ingénierie. Et puis, nous avons repris, au cours du Programme Spatial Secret Allemand, quand ils l’ont développé, nous avons eu beaucoup d’Allemands qui sont morts dans le processus, beaucoup de scientifiques qui meurent afin de produire ces technologies, sans parler de tout le travail d’esclaves qu’ils utilisaient.

David: Très bien. Dans notre dernière section de la vidéo de l’interview de Boyd Bushman, il nous parle d’un incident très intéressant à Roswell.

* * * * * *

BATAILLE AU-DESSUS DE NEW MEXICO

Boyd Bushman: Il s’est révélé que c’était un médecin. C’était un très, très gentil monsieur, et j’ai eu une conversation avec lui. Il a vu comment la conversation se dirigeait, alors il a simplement dit: “Eh bien, vous devez savoir ce que j’ai fait un jour”.

Et j’ai dit: “D’accord.”

Il a dit: ”J’étais en train de faire un examen sur un pilote d’essai, un pilote d’essai de la Marine, pour le gouvernement des États-Unis, et c’était en 1947.”

Essentiellement, il m’a dit qu’il y avait. . . Que “eux, le groupe radar, avaient trouvé une anomalie au-dessus du Nouveau-Mexique, et qu’ils souhaitaient me désigner pour aller voir de quoi il en retournait”.

Alors il dit: “Bien. Je vais y aller.” Et il a utilisé l’avion le plus rapide qui existait alors, qui était à hélice à cette époque. Et il était complètement armé et tout équipé.

Il était en train de survoler, et il a trouvé l’objet, et il a immédiatement communiqué avec la base, et il a dit: “Je souhaite avoir l’autorisation. . . Tout d’abord, je veux que vous me disiez, y a t-il d’autres avions à proximité? Y a-t-il des vols publicitaires, commerciaux, ou autre chose que lui et moi?

Ils ont dit: “Juste vous deux.”

Et il a dit: “Bien. La deuxième chose que je voulais savoir, est-ce que j’ai l’autorisation de l’abattre?

Ils ont dit: “Pourquoi voulez-vous avoir l’autorisation de le descendre?”

Il dit: ” Parce que je vole dans la chose la plus rapide que les États-Unis peuvent fabriquer, et il commence à me distancer. Par conséquent, je sais que, qu’il est soit un ami ou un ennemi, et que s’il s’éloigne de moi, c’est un ennemi. Par conséquent, j’aimerais avoir l’autorisation de l’abattre.”

Le commandant a dit: “Bien.” Il lui a accordé l’autorisation.

Il a tiré. Il l’a abattu. L’engin s’est écrasé au sol.

Il a survolé l’endroit de l’écrasement et a vu qu’il y avait une route à côté de la zone clôturée. Il est descendu et y a atterri son avion. Difficile à faire, mais il l’a fait. Et puis il traversa la clôture.

L’un d’eux . . . La porte était ouverte…L’un d’eux était sorti, se promenait, mais il ne s’en est pas occupé. Il se demandait c’était quoi, ce véhicule.

Alors il s’est aventuré un peu plus loin, et plutôt étrangement, lorsqu’il s’est accroupi –, il a vu qu’il pouvait voir à travers les murs. Non seulement cela, mais en entrant, il constate que le plancher était spongieux.

Il regarde les trois qui étaient là, et ils étaient morts. Il savait qu’ils l’étaient. Il les avait tués. Mais il savait aussi que les militaires viendraient, et il savait comment s’arranger avec ces gars depuis longtemps.

Alors il a jeté un coup d’œil autour, et est retourné traversant la barrière de barbelés, est entré dans son avion et a décollé.

Quand j’ai eu une rencontre avec mes contacts de la Zone 51, j’ai abordé cette histoire et ils ont dit: “Eh bien, c’est tout à fait vrai, mais nous ne pouvons pas en parler. Vous, vous le pouvez.”

* * * * * *

David: Très bien. Donc, c’est clairement une histoire qui nous donne des détails sur le fait qu’il existe des vulnérabilités chez eux, parce qu’ils ne mesuraient que 5pi. de hauteur ces ETs. Ils ne sont pas nécessairement comme dans la bataille de Los Angeles, où cette chose a un bouclier autour, alors que notre armée lui tire dessus et que rien ne lui est arrivé.

Certains de ces engins, apparemment, peuvent être abattus. Est-ce vrai, en fait, vrai?

Corey: Oui. Et si vous les attrapez à différents stades de leur vol – et je ne sais pas quelles sont ces étapes – ils sont vulnérables aux armes perturbatrices à forte énergie. Comme ils l’ont dit, le radar sans peut avoir abattu le vaisseau de Roswell.

Ainsi, beaucoup d’entre eux peuvent être ciblés avec des armes à haute énergie. Il est rare que vous entendiez parler d’une arme cinétique.

Je ne sais pas si un missile a été utilisé. On dirait que il pourrait avoir été abattus par une arme conventionnelle.

David: D’accord.

Corey: Ce serait une circonstance très rare. Je spéculerais sur la raison pour laquelle ils ont pu, non seulement se rapprocher de la portée de cet engin, mais de pouvoir tirer sans qu’il n’effectue de manœuvres d’esquive.

Je devrai donc spéculer sur ce qui se passait à l’époque avec les engins non-terrestres.

David: Il a mentionné que, quand il est entré dans l’engin, les murs sont devenus transparents, et vous pouviez voir tout autour. Est-ce une chose normale pour ces vaisseaux?

Corey: Oui. Oh oui. Oui. C’est très courant. Vous ne verrez aucune fenêtre, mais de partout dans un vaisseau, vous pouvez voir autour. Il semble qu’il n’y ait pas de panneaux, comme si vous regardiez simplement dans un espace ouvert.

David: Est-il courant que des histoires comme celle-ci soient transmises, comme rumeurs dans peut-être des cafétérias, et ce genre de choses?

Corey: C’est habituellement après quelques bières dans un bar, qu’ils se sentent à l’aise de parler de ce genre d’histoires. Habituellement, la bière aide.

David: Ha, ha, ha! D’accord. Bien, c’est tout le temps que nous avons pour cet épisode, de  vous donner un aperçu unique de Boyd Bushman, qui a été largement diffusé dans les médias avec ce témoignage unique, clairement destiné à faire partie d’une divulgation en continue, pour nous apporter la vérité.

Je suis David Wilcock ici avec Corey Goode, et nous vous remercions de nous avoir regardé…!

Divulgation Cosmique : Retraçage des Origines du Programme Spatial Secret avec Michael Salla

Saison 7 – Épisode 11

 

 

David Wilcock : Et bien, bon retour à “Divulgation Cosmique”. Je suis votre hôte, David Wilcock. Je suis avec Corey Goode et notre invité spécial, le Dr. Michael Salla de l’Institut

Bon retour dans cette émission, Michael.

Dr. Michael Salla : Merci de me recevoir dans cette émission, David.

David : Merci. Et Corey, c’est bon de vous revoir, mon ami.

Corey Goode : Merci.

David : Je parlais avec vous d’un autre livre que vous avez écrit, “Kennedy’s Last Stand” [Le Dernier Combat de Kennedy], et j’aimerais que nous commencions avec cela dans cet épisode.

Michael : Le livre entre véritablement dans ce que Kennedy savait sur tout ce sujet. Et les choses qui…

David : Sur quel sujet ?

Michael : Le sujet des OVNIs, des soucoupes volantes.

David : Oh.

Michael : Kennedy était très intéressé par cela et le livre se penche sur ce qu’il avait entrepris pour essayer d’en savoir plus. Une des choses que j’ai notifié dans ce livre, c’était que tôt dans sa carrière, Kennedy était en fait le protégé de James Forrestal qui était le Secrétaire à la Marine à cette époque.

Corey : La Marine, oui.

Michael : Forrestal avait pris Kennedy… C’était avant que Kennedy ne devienne un membre du congrès ou qu’il n’entre en politique. À cette époque, Forrestal voulait recruter Kennedy dans son équipe personnelle.

Forrestal avait emmené Kennedy lors d’un voyage d’enquête en Allemagne en juillet et août 1945. C’était après la guerre.

Là-bas, il y avait la Marine et l’Armé qui épluchaient tout ce que les nazis développaient en termes de technologies secrètes et ils essayaient de voir ce qu’ils allaient ramener sous l’Opération Paperclip – les scientifiques et les technologies.

Alors Forrestal…

David : Alors même s’ils avaient fui en Antarctique, ils n’avaient pas tout emmené.

Michael : Exactement. Les allemands avaient encore tout un tas de choses très avancées là-bas. En ce qui concerne l’Armée de l’Air et la Marine, les choses sur lesquelles les allemands travaillaient pendant l’occupation de l’Europe étaient bien en avance par rapport à tout ce qu’ils avaient.

La Marine essayait donc de déterminer ce qu’ils devraient rapporter aux États-Unis afin de travailler dessus dans leurs laboratoires secrets.

David : Laissez-moi vous poser cette question : est-ce que les États-Unis avaient capturé des soldats allemands et des scientifiques qui leur expliquaient ce qui était sur place ? Ou bien est-ce qu’ils allaient dans des bâtiments abandonnés en essayant de fouiner à la recherche des éléments ?

Michael : Oh, ils faisaient les deux. Ils avaient beaucoup de scientifiques, d’ingénieurs, qui essayaient de conclure des marchés, d’obtenir un endroit plus favorable où vivre, ou même peut-être d’être rapatriés vers leur pays d’origine quel qu’il soit, même aux États-Unis,…

David : Tout à fait.

Michael :… des personnes qui avaient des documents et qui voulaient faire un marché. Certains savaient où se trouvait les laboratoires secrets.

Il y avait donc la Marine et l’Armée avec leurs meilleures équipes des renseignements essayant de passer au crible exactement ce qui était disponible.

David : Très bien. Désolé de vous interrompre mais je pense que cela est également très important.

Au cas où certaines personnes seraient plus jeunes et qu’elles ne comprennent pas ceci, la famille Kennedy n’est pas une famille ordinaire. Nous avons des antécédents des Kennedy dans lesquels Joseph Kennedy, le père de tous les frères Kennedy, était bien connu en tant que contrebandier et il avait amassé une fortune significative.

Michael : Et bien, oui. C’était un homme d’affaires très prospère. Je veux dire, il avait fait un certain nombre de choses, et faire de la contrebande pendant la prohibition était l’une de ces choses.

David : Tout à fait.

Michael : Mais il est probablement plus connu pour avoir été un ambassadeur en Angleterre pour les États-Unis juste avant la Seconde Guerre Mondiale.

David : D’accord.

Michael : Et il était également aux côtés de Forrestal… il était devenu, je pense, le premier Président de la Commission des Opérations Boursières [Securities and Exchange Commission].

David : Oh, vraiment ?

Michael : Alors à cette époque, il était véritablement au sommet du système financier aux États-Unis.

David : Tout à fait, parce la SEC est ce qui régule la totalité des actions et des bourses de marchandises, et tout cela.

Corey : Oui. Et la relation avec Forrestal est évidente. En ufologie, il apparaît partout.

David : MJ-12 [Majestic 12], n’est-ce pas ?

Michael : Oui, tout à fait. Il était au comité du MJ-12. Forrestal était l’homme qui travaillait pour Dillon et Read, une société financière majeure. Il avait été recruté par la Marine, par Roosevelt, afin d’aider la Marine a préparé la guerre parce que nous avions connaissance de la fabrication industrielle à grande échelle. Mais la Marine avait véritablement besoin d’évoluer afin de gérer la pression qui résultait de se battre simultanément dans deux guerres.

Corey : Il y a des liens intéressants entre Forrestal et William Tompkins, n’est-ce pas ?

Michael : Des liens très importants. D’après William Tompkins, Forrestal a été celui qui avait choisi l’amiral qui dirigerait le programme top secret de la Marine qui allait essayer d’obtenir un maximum d’informations sur ce que les nazis faisaient au sujet de technologies spatiales secrètes.

Forrestal avait également été celui qui avait été d’une certaine façon, influencé par les Nordiques afin de choisir Rico Botta pour jouer ce rôle.

Forrestal était en communication avec les extraterrestres Nordiques. Et c’est en partie ce que j’aborde dans mon nouveau livre, “Le Programme Spatial Secret de la Marine des États-Unis”. La façon dont les extraterrestres ont aidé la Marine américaine, dans tous les domaines, du tout début jusqu’à la fin, dans le développement du Programme Spatial secret.

David : Pensez-vous qu’au moment où Forrestal avait amené Kennedy à entrer dans toutes ces choses, après la récente défaite de l’Allemagne, qu’avec Joe Kennedy ils avaient planifié que ses fils allaient se présenter à la présidence ?

Michael : Et bien, cela peut avoir été la raison pour laquelle John F. Kennedy n’a pas accepté l’offre de Forrestal…

David : Oh, il l’a refusé ?

Michael :… de rejoindre son équipe personnelle. C’est ce que souhaitait Forrestal et puisque Jack Kennedy été décédé – vous savez, son frère le plus âgé – le père, Joe Kennedy, voulait que John F. Kennedy entreprenne une vie publique.

David : Oh.

Michael : C’est pour cela que Kennedy avait refusé l’offre de Forrestal de faire partie de son équipe personnelle. Et Kennedy avait entrepris une vie publique et il était devenu un membre du Congrès – il a été élu au Congrès en 1946.

David : Lors de vos recherches pour votre livre “Kennedy’s Last Stand” [Le Dernier Combat de Kennedy], avez-vous trouvé d’autres preuves que Kennedy avait eu des briefings ou qu’il avait été mis au courant de ce qui se passait avec la question extraterrestre ?

Michael : Et bien, pas tant que cela concernant le sujet extraterrestre, mais pour ce qui est des programmes avancés de l’Allemagne nazie, il avait accès à tout. Je veux dire, il savait ce…

David : Vraiment ?

Michael :… qui se passait. Forrestal montrait à Kennedy toutes ces technologies avancées et il en avait écrit un livre qui avait été publié à titre posthume, “Prélude au leadership”.

Peu de gens en ont entendu parler…

David : Je n’en n’avais pas entendu parler.

Michael :… et c’est un livre écrit par John F. Kennedy sur le temps qu’il avait passé en Europe, et en Allemagne plus particulièrement. La chose importante à garder en tête c’est qu’à la même période où Forrestal montrait à Kennedy toutes ces technologies allemandes, c’est qu’en fin de compte, Forrestal était en charge du programme secret d’espionnage de la Marine en Allemagne nazie où ils récoltaient tous ces renseignements sur les deux programmes spatiaux secrets allemands.

Forrestal recherchait pour le compte de la Marine, quoi que ce soit qu’il pouvait trouver sur les programmes spatiaux secrets allemands.

Ce qui signifie que Kennedy savait également tout à ce sujet.

David : Tout à fait.

Michael : C’est un fait historique important dont parle clairement ce livre car l’exposition de Kennedy à tout ce phénomène des OVNIs, des soucoupes volantes, de la vie extraterrestre – le genre d’informations que Forrestal partageait avec lui. À cause de cela, lorsque Kennedy est devenu président en janvier 1961, il a véritablement fait un effort pour obtenir tout sur ces phénomènes et reprendre le pouvoir, en ces termes que c’est le président qui dirigent ces projets secrets, au lieu que les projets soient autonomes comme ce qui s’était passé sous Eisenhower.

David : Très bien. Je veux vous poser encore une question au sujet d’Eisenhower et ensuite, je veux revenir vers Corey afin de clarifier la chose.

Comme nous en avons parlé dans l’épisode précédent, nous savons qu’Eisenhower avait ordonné l’invasion de la Zone 51. Et dans sa tristement célèbre déclaration finale lorsqu’il a quitté son poste, il a prévenu contre l’acquisition de l’influence injustifiée, à la fois recherchée et non recherchée, par le complexe militaro-industriel, et ensuite il l’a transmis à Kennedy

Avez-vous fait la recherche de savoir s’il y avait eu une conversation entre Eisenhower et Kennedy, et sur ce qu’Eisenhower avait fait comme expérience pendant cette transition de pouvoir ?

Michael : Et bien, nous savons selon les sources officielles que Kennedy a rencontré le Président Eisenhower deux fois pendant que Kennedy était le président élu. Ils se sont rencontrés en décembre et en janvier.

Et la rencontre de janvier était seulement deux ou trois jours après qu’il ait fait ses adieux. Je pense qu’il est juste de supposer que quoi que ce soit qu’Eisenhower ait partagé en public, cela devait être beaucoup moins important que ce qu’il avait dû partager avec Kennedy en privé.

David : Vous avez fait sans aucun doute des recherches sur l’idée que certains groupes extraterrestres bienveillants avait rencontré Eisenhower.

Alors pour ceux qui ne sont pas familier avec cela, pouvez-vous nous parler un petit peu de ce que vous savez au sujet d’Ike et de l’évènement ETs ?

Michael : Certainement. Je pense qu’il y a eu tellement de divulgateurs différents qui ont témoigné que nous pouvons en quelque sorte reconstituer la chronologie de ces différentes réunions auxquelles Eisenhower a participé.

Cela a commencé en février 1954, Eisenhower est allé jusqu’à la base d’Edwards Air Force et il a rencontré un groupe d’extraterrestres positifs – ce que Bill Tompkins décrit comme étant les extraterrestres Nordiques – et ils ont en quelque sorte amplifié les dangers de développer les armes nucléaires – à cette période, les armes nucléaires thermales avaient été déployées ; c’étaient des bombes à hydrogène – et que l’administration d’Einsenhower devrait suivre une politique plus pacifique et être plus ouvert à recevoir des informations plus spirituelles et plus éthiques.

Personnellement, je pense qu’Eisenhower a été très impressionné par les Nordiques mais son équipe de sécurité nationale a dit, “Non, nous n’allons pas abandonner les armes nucléaires et nous n’allons pas écouter ce type de discours spirituel et éthique.”

Alors, Eisenhower a rencontré un autre groupe d’extraterrestres en février 1955. Cette fois, c’était à la base de l’Armée de l’Air d’Holloman, et c’était un groupe d’extraterrestres Gris avec qui Eisenhower a trouvé un accord en termes de partage de technologies.

Les Gris n’étaient pas trop perturbés par le fait que les États-Unis développaient des armes nucléaires thermales et c’est là que les accords avec les Gris ont commencé.

David : Le Présumé Traité Tau IX ayant mené à l’officialisation des abductions et tout cela.

Michael : Tout à fait, exactement. Bien entendu, tout cela est arrivé après les défilés aériens de 1952, les défilés aériens sur Washington, où il y a eu tout ce défilé d’appareils.

Et bien sûr, le grand débat était : était-ce des extraterrestres ou bien des nazis ? Nous avons différentes histoires sur ce sujet mais ce que Bill Tompkins et Corey nous ont dit, aussi bien que Clark McClelland, c’est que c’était des appareils allemands.

Ce qui suggère que les réunions ultérieures ayant eu lieu, étaient… L’accord qui a eu lieu après à la Base de l’Armée de l’Air d’Holloman était avec un groupe qui était allié avec les nazis.

Un des témoins qui était à la Base de l’Armée de l’Air d’Holloman en 1955 a fait référence à cet élément nazi.

David : Très bien. Alors Corey, quelles sont vos connaissances personnelles au sujet des contacts extraterrestres avec les présidents ? Quand cela a-t-il commencé ? Est-ce que quelque chose s’est passé avec Truman ? Est-ce que quelque chose s’est passé avec Eisenhower d’après ce que l’on vous a dit de l’intérieur ?

Corey : Il y a eu des réunions avec Truman et Eisenhower. Eisenhower a rencontré les groupes mentionnés par Michael, des groupes de non-terrestres, aussi bien qu’avec celui qu’on nomme les Bleus.

Il a eu un certain nombre de réunions également où les nazis pilotaient des soucoupes volantes et atterrissaient sur la base et sortaient pour une réunion avec lui, je veux dire, des nazis également.

David : Nous avons brièvement parlé des Bleus auparavant, mais c’est un point fascinant pour moi parce que cela a pu m’être confirmé indépendamment par Pete Peterson.

Alors pouvez-vous nous décrire pourquoi ils ont été nommés les Bleus ? Qu’ont-ils dit et comment cela a-t-il été perçu ?

Corey : Ils sont appelés les Bleus parce qu’ils ont la peau bleue et leur objectif est très pacifique. Ce qui est très similaire aux Nordiques. Ils nous conseillaient de ne pas bricoler avec l’énergie nucléaire ou l’armement. Ils nous ont également donné des informations permettant l’élévation de notre spiritualité, sur la conscience, des choses vraiment inutiles pour les militaires.

Beaucoup plus tard, il était fait référence à eux en plaisantant, tout comme les Nordiques, à des ‘hippies de l’espace’. Il n’y avait pas de hippies dans les années 40, ils ont été appelés comme cela bien plus tard.

David : Quel était le marché offert par les Bleus ? Que devions-nous faire pour avoir leur coopération ?

Corey : Abandonner les armes nucléaires. Abandonner l’activité des armes nucléaires.

David : Qu’aurions-nous eu en échange si nous avions fait cela ? Que nous offraient-ils comme carotte ?

Corey : Pour commencer, ils nous auraient aidé spirituellement et à nous intégrer avec d’autres civilisations.

David : Vous avez brièvement mentionné Clark McClelland et cela est ressorti récemment dans les nouvelles corrélations d’un initié avec Tompkins.

Je suis certain que vous êtes familier avec cela, alors pouvez-vous partager avec nous comment McClelland a subitement émergé dans cette histoire ?

Michael : Et bien, Clark McClelland était un opérateur spatial pour la NASA à la fin de sa carrière. Avant cela, il avait travaillé pendant 30 ans pour différents sous-traitants de la NASA.

Il avait donc une vue d’ensemble sur ce qui se passait à la NASA et il a été en mesure de confirmer ce que Bill Tompkins avait dit, que la NASA avait été infiltrée par les nazis.

Par exemple, Clark McClelland a dit que lorsqu’il était allé au bureau de Kurt Debus, qui était le premier Directeur du Centre Spatial Kennedy, qu’il avait rencontré Hans Kammler.

Et Kammler était un Général SS nazi qui dirigeait le Programme Spatial Secret dans l’Europe occupée, essayant de transformer en arme les technologies – le Die Glocke ou bien la Cloche nazie – Kammler était en charge de tout cela.

Donc Kammler, dans les années 60, était au Centre Spatial Kennedy rencontrant le directeur.

McClelland a donc été mesure de confirmer cela et cela était une très forte corroboration de ce que Bill Tompkins disait au sujet du fait que les nazis continuaient à avoir cette influence excessive sur tout le programme spatial de la NASA et qu’ils avaient infiltré le complexe militaro-industriel.

Et c’est une des choses que Tompkins disait, que le complexe militaro-industriel – que différentes sociétés et organisations militaires – s’étaient presque retrouvées dans une sorte de guerre par procuration entre ces différentes factions extraterrestres. Le groupe des Reptiliens nazis qui essayait d’infiltrer et de dominer le complexe militaro-industriel américains, et un autre groupe, les extraterrestres Nordiques, qui avait identifié la Marine parce qu’elle était l’institution américaine qui était la plus en accord avec les valeurs constitutionnelles américaines.

David : Pour ceux qui regardent cette émission et qui ne sont pas familier avec Clark McClelland, je connais ses antécédents mais j’aimerais que vous nous en parliez dans vos propres termes.

Quel a été le grand retentissement connu de tous – son témoignage sur la Navette Spatiale remonte à plusieurs années ?

Michael : Et bien, en fait il a dit avoir vu en direct, un incident avec la Navette Spatiale, où il y avait un autre appareil garé près de la Navette Spatiale – et qu’il y avait au moins deux types différents d’astronautes qui accompagnaient les astronautes de la NASA qui étaient à l’extérieur en sortie extravéhiculaire.

Il a comparé la taille de ces astronautes par rapport à leur vaisseau. Ils mesuraient environ 3 mètres en comparaison aux astronautes de la NASA. Il avait un schéma illustrant ce qu’il avait vu, et il a longuement parlé du fait que c’était une preuve qu’il y avait un Programme Spatial Secret avec des astronautes Aliens qui collaboraient d’une certaine façon avec le programme spatial de la NASA.

David : Une des choses dont vous parlez dans certains de vos travaux plus récents, c’est à quel point les récits de fiction dont parlent les films, les bandes-dessinées, et aujourd’hui, les jeux vidéo, les livres classiques de science-fiction, tel qu’Arthur C. Clarke, Isaac Asimov, ont été influencés par ce qui se passait, d’après ce que vous avez appris de première main en discutant avec Tompkins et d’autres initiés.

Michael : Une des personnes identifiées par Bill Tompkins comme étant l’acteur clé dans le développement du programme spatial secret de la Marine, était l’amiral Leslie Stevens.

L’amiral Stevens était en fait un contemporain de l’amiral Botta qui dirigeait le programme de la Marine de San Diego, apprenant tout sur ce programme spatial nazi.

Et ce que j’ai été en mesure de déterminer, par le biais de l’Acte sur la Liberté de l’Information [FOIA], c’était que Stevens et Botta servaient ensemble dans au moins un comité.

C’est véritablement quelque chose qui supportait ce que Bill Tompkins disait, qui était que Stevens était impliqué dans cela et qu’il était très familier du Programme Spatial Secret de la Marine.

La chose importante à propos de l’amiral Stevens c’est qu’il avait un fils qui portait le même nom, Leslie Stevens IV. Il était le producteur d’une série célèbre, “The Outer Limits” [Au-delà du Réel].

À cet époque, aux alentours des années 64/65, Gene Roddenberry s’est assis sur le plateau d’”Au-delà du Réel” afin d’apprendre en quelque sorte comment faire une série de science-fiction.

David : Wahou ! Laissez-moi vous interrompre très brièvement parce que c’est incroyable. J’étais assis avec un de mes initié que je nomme Daniel, et il a soi-disant travaillé à Montauk, là où ils faisaient de l’ingénierie inversée sur un siège d’OVNI qui permettait de méditer et de créer un portail qui pouvait envoyer les gens à travers l’espace et le temps.

Et un jour qu’il me parlait de ce qui pouvait arriver lorsque vous utilisiez ce type de technologie et que cela créait un petit orbe qui pouvait regarder là où vous vouliez qu’il regarde.

Et il disait que le nom de cette chose était “boitier individualisé de bande extérieure” ou OBIT.

Nous sommes allés sur le net et j’ai dit, “Et bien, regardons cela maintenant… et voyons si quelqu’un n’a jamais rien laissé filtrer sur cette information ?”

Dans “Au-delà du réel”…

Michael : Exactement.

David :… il y avait un épisode intitulé “Boitier Individualisé de la Bande Extérieure”. Et la description en était que c’était un appareil qui pouvait surveiller partout et à tout moment.

Cela m’a aussitôt montré qu’”Au-delà du Réel” avait certaines connexions avec des initiés.

Michael : Une des choses à propos du père de Leslie Stevens, l’amiral, c’était qu’il dirigeait les opérations de guerre psychologique pour le Conseil de la Sécurité Nationale.

David : Wahou !

Michael : Il était en charge de cela. Et Leslie Stevens IV, le producteur d’”Au-delà du Réel”, avait comme formation les renseignements militaires. Il avait donc servi pour les renseignements militaires et grâce à ces compétences, je crois que pendant la Seconde Guerre Mondiale il faisait des opérations de guerre psychologique.

Alors ce que j’ai été en mesure de déduire suite à mes recherches – c’est dans le nouveau livre – c’est que Leslie Stevens IV travaillait en fait avec son père jusqu’à la mort de celui-ci, dans des opérations de guerre psychologique, en essayant d’introduire certaines de ces idées révolutionnaires comme une sorte de divulgation douce dans les médias et l’industrie du divertissement.

Alors, lorsque qu’”Au-delà du Réel” a été créé, il y avait Gene Roddenberry assis sur le plateau après un échec d’une série qu’il avait réalisé, intitulée “The Lieutenant” [“Le Lieutenant”].

Il était question d’un lieutenant de la Marine. Cela a été un fiasco. Cela a seulement duré une année, peut-être deux.

L’agent de Roddenberry lui avait conseillé de revenir avec une série de science-fiction.

Il s’était assis sur le plateau d’”Au-delà du Réel” et d’après les gens qui étaient là, Roddenberry et Stevens avaient passé un accord et Roddenberry allait avoir toutes les informations de Stevens sur la façon de développer sa propre série de science-fiction et il en aurait tous les mérites – il ne mentionnerait pas Stevens.

David : Wahou !

Michael : Et c’est exactement ce qui s’est passé. Et nous avons eu bien entendu la création de “Star Trek”.

Et si vous prenez “Star Trek”, certaines des forces principales, il y a un étrange parallèle avec les groupes principaux dont nous parle Bill Tompkins.

Vous avez le Confédération des Planètes. Vous avez les Vulcains. Les Vulcains peuvent être comparés aux extraterrestres Nordiques essayant d’aider l’humanité.

Vous avez également les Klingons qui seraient représentés aujourd’hui par les Reptiliens.

David : Wahou ! D’accord.

Michael : Et enfin vous avez les humains génétiquement améliorés qui étaient les nazis.

Si vous regardez la progression de la série “Star Trek”, les protagonistes principaux dans la série, ont une ressemblance étrange avec les factions et les groupes principaux d’extraterrestres, les factions de la Terre, qui étaient impliqués dans les programmes spatiaux secrets durant les années 40, 50 et 60.

David : Il y a une autre série qui surgit dans mon esprit, Michael, c’est “Battlestar Galactica”.

Avez-vous trouvé quoi que ce soit sur “Battlestar Galactica” ?

Michael : Et bien, ce qui était très significatif au sujet de “Battlestar Galactica”, c’était que le créateur de la série était Glen Larson.

Et Glen Larson travaillait en fait pour Leslie Stevens.

David : Oh, vraiment ?

Michael : Il travaillait avec lui. Ils avaient des talents en commun. Leslie Stevens était le plus âgé, et donc Larson avait passé un accord avec Leslie Stevens qui consistait à ce que ce dernier apportait les idées et aidait Larson à développer sa série de science-fiction.

Ce qui est intéressant – et cela nous l’avons appris des personnes qui ont questionné plus tardivement les acteurs clés impliqués dans la création de la série – c’était que l’épisode pilote de “Battlestar Galactica” avait été en fait écrit par Leslie Stevens IV.

David : Vraiment ?

Michael : Vous aviez le fils d’un amiral de la Marine impliqué dans le Programme Spatial Secret de la Marine, écrivant l’épisode pilote d’une nouvelle série de science-fiction dont il n’aurait aucun crédit, celui-ci revenant à Glenn Larson, mais dont il aurait le contrôle.

David : Wahou !

Michael : Encore une fois, par le biais de Stevens, ce type de séries montrait que la Marine voulait que ces idées, la vérité sur le Programme Spatial Secret et les différentes formes de vies extraterrestres, incluant l’intelligence artificielle, soient partagées. Car “Battlestar Galactica” s’était véritablement focalisée sur le danger de l’intelligence artificielle.

Dans cette série, Glen Larson a simplement développé toute l’idée d’extraterrestres ayant à gérer un conflit avec différentes formes de vies d’intelligence artificielle voulant éradiquer les créateurs humains à travers toute la galaxie.

Et c’est quelque chose qui concorde avec ce que Corey nous a révélé. Je me souviens de Corey parlant longuement du danger posé par l’intelligence artificielle et de quelle façon elle était filtrée par les différents programme spatiaux secrets à cause de sa menace potentielle.

C’est donc encore une confirmation que ce qui est semé dans le domaine public à travers ces films est vraiment concret.

David : Pensez-vous…

Corey : La vérité est définitivement plus étrange que la fiction.

David : Pensez-vous que cette connexion avec Leslie est la raison pour laquelle vous entendez tous ces sifflements de la Marine lorsque vous entrez dans une salle où passe “Star Trek” ?

Michael : Oh, assurément. Oui, je veux dire, lorsque vous regardez “Star Trek” lui-même, tout est basé sur cela, ils utilisent des procédures de la Marine, les grades sont de la Marine.

David : Tout à fait.

Michael : La Star Fleet – ils parlent du Commandement Star Fleet et tout cela. Alors, oui, ils utilisent beaucoup de la terminologie dans “Star Trek” et je crois que c’est parce que la Marine voulait que Stevens laisse filtrer ces choses dans le public pour une divulgation douce.

Je pense que pendant les années 60, la Marine pensait véritablement que lorsqu’ils auraient terminé de construire leurs groupes de batailles qui ont été déployés au début des années 80, et bien que la divulgation aurait alors eu lieu.

David : Oh.

Michael : Je pense que “Star Trek” était un effort de la Marine pour semer ces idées dans la conscience du public de sorte qu’à un certain moment dans le futur, lorsque la vérité serait révélée, c’est-à-dire que la Marine avait le savoir-faire pour construire ces groupes de combats spatiaux, et bien que le public monterait à bord et les soutiendraient, et la Marine pourrait continuer à se développer et à s’étendre.

David : Michael, j’ai certains documents ici qui nous montrent le travail incroyable que vous avez fait en termes de prendre l’histoire de Tompkins et l’amener jusqu’au domaine de la recherche classique avec la Loi sur la Liberté de l’Information dont l’ufologie est réputée.

Alors le premier que nous avons là… c’est de l’aéroport naval américain de San Diego et il est signé par Rico Botta.

Alors, que signifie ces documents particuliers ?

Michael : Et bien, c’est quelque chose que William Tompkins a mis dans son livre, “Selected by Extraterrestrials” et ces documents sont essentiellement des passes de sortie qu’il pouvait utiliser pour quitter l’aéroport naval de San Diego avec des documents, ce qui est un point clé de son histoire.

David : Oui.

Michael : Il fallait donc vérifier si cela était bien réel. Est-ce que ces passes étaient bien réels ? Avions-nous des informations sur eux pouvant être indépendamment corroborés ?

C’est ce que j’ai essayé de faire, c’est d’utiliser les documents en provenance de la Loi sur la Liberté de l’Information que j’ai reçus pour corroborer le fait que ces passes étaient bien signés par la personne qui était en charge de l’aéroport naval de San Diego. Et durant la période où Tompkins disait qu’il recevait la permission de prendre les paquets et de les sortir. Et cela concerne bien entendu, Rico Botta.

David : Il est dit ici que c’était pour “une question d’avion de non-combat”. Ah, ah.

Michael : C’est cela.

David : Qu’est-ce donc que ceci ?

Michael : Et bien, ce que nous montre le document c’est que non seulement Tompkins avait la permission de sortir ces paquets de documents de l’aéroport naval de San Diego, mais il avait également l’autorisation d’utiliser un avion – celui de l’amiral – pour distribuer ces paquets.

Cela corrobore une partie clé de l’histoire de Tompkins dans laquelle il disait qu’il prenait ces différents paquets de documents et qu’il les distribuait à différentes sociétés d’aérospatial à travers les États-Unis, et les différents départements militaires et ainsi de suite.

C’est véritablement… La corroboration de ce document aide à déterminer certains éléments clés de son témoignage.

David : D’accord, là, nous avons une photo de Rico Botta, Lieutenant commandant de la Marine américaine, 27 août 1934, et il y a sa signature.

Ce qui est si intéressant à ce sujet, Michael, c’est que dans ce document que vous nous montrez, vous avez fait la comparaison entre la signature sur cette photo et celle sur le passe, et elles sont identiques. Je veux, dire, c’est la même signature.

Alors comment avez-vous eu cette photo de Rico Botta ? D’où vient-elle ? Parlons de cela tout d’abord.

Michael : Cette photo de Rico Botta vient des 1500 documents que j’ai reçus par le biais de la Loi sur la Liberté de l’Information.

David : Vous en avez fait la demande et vous les avez reçus par courrier ?

Michael : J’en ai fait la demande avec l’aide d’un avocat.

David : D’accord.

Michael : Son nom est Duke Brookhouse et il m’a aidé avec des requêtes auprès de la FOIA.

Et lorsque nous avons eu ces documents, je les ai parcourus et j’ai identifié ceux qui aidaient à corroborer les éléments clés de l’histoire de Tompkins.

Ce document en particulier avec la signature et la photo – même si cela date du début des années 30 – nous montre clairement que la signature est identique à celle figurant sur un de ces passes qu’avait Tompkins.

C’est donc une corroboration indépendante montrant que le document de Tompkins est authentique. Il est très important que ces deux passes de sortie qu’avait Tompkins… nous montrent qu’il était autorisé à prendre et à sortir ces paquets de l’aéroport naval de San Diego, c’est un document authentique.

C’est une part importante de la corroboration de son histoire, le fait qu’il soit en mesure de se rendre dans ces différentes installations, d’utiliser un avion afin d’aller vers ces différentes destinations.

David : D’accord. Alors, sur le document suivant il est noté Département de la Marine, Bureau de la Navigation, Washington, D.C., daté du 30 septembre 1942 et c’est du Chef du Personnel de la Marine destiné à Rico Botta.

Ce qui m’a véritablement sauté aux yeux, c’est qu’il est noté “Se diriger vers le lieu (ou les lieux – dans l’ordre donné) indiqués ci-dessous, pour un service temporaire”.

Et ensuite, vous regardez en bas et il est noté que c’est “en connexion avec l’inspection d’appareils expérimentaux et de conférences en connexion avec [David s’éclaircit la voix pour mettre en emphase cette partie] des questions sur les avions.”

Et ensuite, il y a cette liste de “stations expérimentales de l’Armée de l’Air américaine, Muroc (dont nous avons tous entendu parler en termes de la base de Muroc), Douglas Aircraft, Northrop, l’aéroport naval de San Diego, Consolidated Aircraft Corporation à San Diego.”

C’est fou. Que signifie “d’appareils expérimentaux et de conférences en connexion avec des questions sur les avions ?”

Michael : Et bien, c’est encore un autre document qui corrobore indépendamment différents aspects du témoignage de Tompkins lorsqu’il dit qu’il prenait ces paquets et les distribuait à ces différentes installations, ainsi qu’à beaucoup d’autres.

Ce document confirme donc que Botta, avant qu’il ne supervise ces opérations à l’Aéroport Naval de San Diego, était allé dans ces mêmes installations et que ces dernières procédaient à la recherche expérimentale sur des appareils. Botta était l’homme de la Marine en ce qui concernait la compréhension de la recherche expérimentale sur des appareils. Botta avait été préparé pour cette nouvelle mission car il avait été amené à se rendre dans ces installations moins de deux mois après son transfert à l’Aéroport Naval de San Diego.

Il a donc été préparé à cette nouvelle mission dans laquelle il allait recevoir des renseignements des espions de la Marine en Allemagne au sujet des programmes spatiaux secrets allemands. Et une fois qu’il avait reçu ces renseignements, il donnait les instructions à Tompkins d’apporter les paquets aux installations que vous avez mentionnées, et à d’autres d’après Tompkins.

C’est un autre document important qui valide indépendamment l’histoire incroyable de Bill Tompkins.

David : Comment obtenons-nous ce document ?

Michael : Cela provient de la Loi sur la Liberté de l’Information.

David : D’accord, alors nous avons un autre document datant du 25 février 1942, juste après la tristement célèbre Bataille de Los Angeles.

Et ce que nous avons ici c’est du Département de la Marine, le Bureau de l’Aéronautique, Washington, et il est ordonné à Rico Botta d’avoir une affectation temporaire supplémentaire. Et il est écrit qu’il doit se rendre aux environs du 2 mars 1942 à Wright Field, Dayton, Ohio, c’est-à-dire à la base de l’Armée de l’Air de Wright-Patterson.

Michael : Exactement.

David : Bon sang ! C’est incroyable !

Corey : Document fumant !

David : Ah, ah. C’est tellement fou. C’est wahou ! Je sais ce que je vois ici mais au cas où il y aurait des personnes qui ne seraient pas aussi enthousiastes que je ne le suis, parlez-nous de la raison pour laquelle cela est si significatif.

Michael : Le 24 et le 25 février 1942, c’est à cette époque qu’a eu lieu le fameux incident du raid aérien au-dessus de Los Angeles. Et d’après les documents que nous avons divulgués, les documents du Majestic, et d’après Bill Tompkins, il y a eu deux soucoupes volantes qui ont été récupérées après le crash – une par la Marine et une par l’Armée de l’Air.

David : Certaines ont donc été abattues.

Michael : C’est ce que nous disent les documents du Majestic et Bill Tompkins.

Celle qui a été prise par l’Armée de l’Air a été amené à Wright Field à cette époque, l’installation de recherche numéro un de l’Armée de l’Air pour les technologies de l’aviation étrangère.

David : “Étrangère.” Oui, ah, ah.

Michael : Cet appareil a été récupéré le 25 février et amené à Wright Field.

En ce jour précis, l’amiral Botta, qui était le chef du Département Motorisation de la Marine, au Bureau de l’Aéronautique, a reçu l’ordre de se rendre jusqu’à Wright Field au début du mois de Mars afin d’effectuer un certain travail là-bas.

David : Tout à fait.

Michael : Et le déroulement des opérations…

David : Sur ce même document, il est écrit, “En connexion avec le développement de moteurs”. Quelle sorte de moteurs essayaient-ils de développer ?

Michael : Alors…

David : Probablement de l’antigravité.

Michael : C’est une preuve tangible…

David : C’est incroyable.

Michael :… qui nous montre véritablement que Botta était l’homme que la Marine considérait comme leur expert dans la compréhension de ces technologies étrangères – tout ce qui touchait aux appareils extraterrestres ou aux appareils nazis – Botta était l’homme de la situation.

Il avait donc été sélectionné pour se rendre à Wright Field pour voir ce qu’il en était de ce que l’Armée de l’Air avait sous la main suite au raid de Los Angeles.

Corey : Et lors d’une conversation précédente, n’aviez-vous pas dit que Botta était un ingénieur ?

Michael : C’est exact. Oui, il était ingénieur. Et il était un expert sur le développement des moteurs électriques.

Corey : Des moteurs électriques.

Michael : En fait, à cette époque, il était le chef du Département Motorisation de la Marine, au Bureau de l’Aéronautique. Il était véritablement l’homme qui comprenait ce qu’il était nécessaire de faire en termes de développement de moteurs à haute-capacité pour des manœuvres dans l’aviation de hautes-performances.

Alors si vous parlez d’appareils capables de voler dans l’espace, il était l’homme qui aurait pu vous donner un aperçu sur ce sujet.

David : Tout à fait et vous avez ce document juste ici, datant du 15 mars 1946 où il est écrit que, “ses remarquables connaissances et compétences techniques, le contre-amiral Botta a permis à son département…” bla, bla, bla… “pour des appareils de combat… avec les dernières modifications améliorées de combat…”

Clairement… Vous avez des documents ici qui nous disent qu’il était impliqué dans l’amélioration de la qualité des technologies de combat pour les moteurs des appareils et leur énergie.

Michael : Tout à fait. Exactement. C’était sa mission lorsqu’il travaillait à l’aéroport naval de San Diego de 1942 à 1946, il était l’officier d’assemblage et de réparation.

Donc, son travail consistait à améliorer les performances de tous les avions de combat de la Marine.

En plus de cela, il apprenait également de ce que faisait les nazis en matière de développement de moteurs de jets et d’armement des soucoupes volantes.

La Marine attendait donc de Botta qu’il donne son avis d’expert et qu’il les guide sur la façon de gérer cela. Heureusement, cela ne s’est pas produit mais Botta était celui sur qui la Marine comptait pour diriger ses efforts.

David : Vous avez également interrogé des personnes qui étaient associées à Rico botta. Pouvez-vous nous en dire un peu plus et ensuite, nous dire ce que cela vous a apporté de plus intéressant dans vos recherches dans ce domaine ?

Michael : Et bien, j’ai été en mesure d’avoir des conversations avec le petit-fils de Rico Botta qui a été en mesure de confirmer certaines choses très intéressantes au sujet des contacts de Botta avec les leaders de l’industrie de l’aviation à cette époque. Le fait qu’il était un ami personnel de Jack Northrup et de William Boeing, et qu’il continuait de rencontrer ses supérieurs officiels de la Marine.

Un des officiels qui avait été nommé, était l’amiral Mark Hill, qui était l’aide militaire de Botta pendant que Botta était le chef de la Section Armement de la Marine au Chantier Naval de Shipyards. Mark Hill était son aide militaire et lorsque Botta était parti à la retraite, et que Mark Hill était devenu un contre-amiral lui-même, il continuait à rendre visite à Botta.

Pour ma part, c’est une preuve assez forte que les informations de Botta et ses connaissances au sujet de ces diverses technologies avancées étaient quelque chose qui était partagée même après son départ en retraite avec des officiels supérieurs de la Marine.

David : Que pensez-vous qu’il va se passer avec cette reconstruction médico-légale de l’histoire ? Serons-nous en mesure d’avoir de nouveaux initiés et de nouveaux divulgateurs et d’avoir une véritable reconstruction de l’histoire du 20ème siècle ? Pensez-vous que cela arrivera ?

Michael : Oh, oui. Je pense que c’est ce qui est en train de se passer. Nous commençons à avoir une chronologie sur la façon dont la Marine a développé le Programme Spatial Secret, incluant ces groupes énormes de batailles spatiales. Lorsque des noms seront identifiés et que nous commencerons à retracer la voie jusqu’à leurs proches et ceux qui ont travaillés avec eux, nous trouverons probablement d’autres personnes qui accepteront de parler de ce qu’ils ont expérimenté.

C’est ce que nous essayons de faire actuellement et j’espère que dans cette investigation sur l’amiral Mark Hill et de ses proches, nous allons avoir plus de noms qui vont surgir.

David : Corey, avez-vous un dernier mot à ajouter avant la fin de cet épisode ?

Corey : Tout le processus de la sortie au grand jour de Tompkins a été incroyable pour moi. Il a littéralement apporté les informations, ou du moins beaucoup d’informations, que j’avais pu observer sur la tablette transparente. Et de voir quelqu’un sortir au grand jour et donner tous ces renseignements, c’est une synchronicité bien étrange.

Et le fait qu’il n’avait aucune idée que je me sois rendu public – tout cela semble orchestré.

David : Et aujourd’hui, nous avons toute cette documentation – reliant les points, interrogeant des survivants – nous montrant cette reconstruction médico-légale de toute l’histoire qui vous a éventuellement mené à être dans quelque chose que la plupart des gens pense être complétement grotesque et difficilement croyable.

Corey : Absolument. Et les dernières recherches du Dr. Salla soutiennent cela de plus en plus.

David : Je veux vous remercier, Michael, d’être venu. Je pense que ce sont véritablement des épisodes révolutionnaires qui seront d’une importance historique extrême après la Divulgation Totale.

Et je veux honorer votre contribution dans le fait d’apporter une vision universitaire sur toute cette question pour notre émission “Divulgation Cosmique”.

Michael : Merci David. Cela a été un plaisir. Et merci, Corey.

Corey : Merci à vous.

David : Merci. Et je veux vous remercier vous qui nous regardez. Vous êtes une part importante de la “Divulgation Cosmique”. Avec votre soutien et le fait que vous en parliez à vos amis, nous levons le voile. Nous apportons un réel intérêt académique dans quelque chose qui n’est pas dans la norme de ce que les chercheurs d’OVNIs disent habituellement, et encore une fois, comme vous le soyez, tout s’accorde en beauté.

C’est “Divulgation Cosmique”. Je suis votre hôte, David Wilcock, avec Corey Goode et notre invité spécial de l’Institut Exopolitics, le Dr. Michael Salla. Merci de nous avoir suivis

Divulgation Cosmique : Corroboration des Preuves avec Michael Salla | Saison 7 – Épisode 9

David Wilcock : Et bien, bon retour à “Divulgation Cosmique”. Je suis votre hôte, David Wilcock. Cette semaine, je suis avec Corey Goode, et notre invité spécial, le Dr. Michael Salla de l’Institut Exopolitics.

Nous allons beaucoup nous amuser. Nous allons parler de William Tompkins et des recherches incroyables que Michael Salla a fait afin de valider encore plus profondément certaines des déclarations dont nous avions parlé dans cette émission.

Alors, Corey, bon retour.

Corey Goode : Merci.

David : Dr. Salla, bienvenue dans l’émission.

Dr. Michael Salla : Merci, David.

David : Votre site s’appelle “Exopolitics”, cela se passe d’explications, mais j’aimerais que vous nous donniez votre définition de ce qu’est pour vous l’exopolitique.

Michael : Oh, bien sûr. J’enseignais la politique internationale à l’université américaine de Washington D.C. lorsque j’ai entendu parler pour la première fois du sujet de la vie extraterrestre et des technologies cachées.

Plus je me suis penché sur le sujet et fais mes vérifications, plus j’ai découvert que cela était bien réel.

J’ai donc cherché un terme approprié pour décrire ce sujet. Étant dans la politique internationale, cela devait être en rapport avec la politique, et vous savez, il existe l’exobiologie, l’exoplanétologie, alors la chose logique était l’exopolitique.

J’ai commencé à faire des recherches sur ce sujet depuis cette période.

David : Lorsque nous entendons les gens parler de Voyager 2…

… et de la petite plaque qui est gravée dessus avec cette image de deux humains.

… et nous sommes là, nous sommes situés ici…

… est-ce que vos recherches ont conclu que cela pouvait être inutile ou redondant ? Sommes-nous vraiment seuls ou bien avons-nous déjà été contactés ?

Michael : Et bien, lorsque vous regardez tous les témoignages de divulgateurs qui ont fait surface au cours des années, tous ces témoins, ces personnes qui ont eu des expériences, il n’est pas question qu’un jour nous découvrions la vie extraterrestre ou qu’elle nous découvre.

Nous avons été découvert il y a longtemps et en fait, ils nous rendent visite et interagissent avec nous. Il est surtout question de savoir qui interagit avec qui, quelles agences gouvernementales, quels départements militaires sont impliqués dans cela et l’étendue de la coopération.

C’est la chose qui m’a le plus intéressée parce que j’ai toujours voulu savoir ce qui mène la politique internationale. Et plus nous en savons au sujet des accords existants, plus nous savons ce qui se cache derrière la politique internationale.

David : Et lorsque nous découvrons que toutes ces décisions ont été prises sans aucun vote, sans l’approbation de quelque public que ce soit, comment vous êtes-vous positionné dans ce discours avec l’exopolitique ?

Michael : Et bien, en tant que scientifique de la politique, je veux dire, ce que nous tentons véritablement de faire c’est de ne pas porter de jugements sur le fait que telle ou telle politique soit appropriée ou non, mais nous essayons d’apporter de la transparence sur toute cette question.

Parce que plus les choses deviennent transparentes, plus les meilleures décisions peuvent être prises par rapport à ce qui devrait être fait ou non. Et ensuite vient le fait de la responsabilité de ses actes. Je veux dire, c’est la chose essentielle.

Pour les scientifiques de la politique, vous recherchez toujours – et bien, comment pouvons-nous rendre les gens responsables de leurs actes ? Comment pouvons-nous faire en sorte que les politiciens, ceux qui font de la politique, soient tenus responsables de leurs actions ?

Afin de rendre cela possible, il faut de la transparence. Alors, nous regardons le phénomène extraterrestre dans sa globalité et il y a très peu de transparence.

Ce qui signifie que des gens font des choses, qu’ils prennent des décisions qui nous affectent tous sans que nous ne sachions de quoi il s’agit, sans que les représentants supposés réguler cela d’une certaine façon ne sachent de quoi il s’agit, et il y a zéro responsabilité.

Alors pour ma part, c’est vraiment l’objectif – d’amener une sorte de transparence, de faire la lumière sur tout ce phénomène.

Corey : Oui, le manque de transparence, c’est le problème, et c’est là que se place le dénonciateur. N’est-ce pas ? Et vous avez eu accès à William Tompkins pendant un temps ?

Michael : Tout à fait. Bill Tompkins était très intéressant parce que lorsque j’ai entendu parler de lui la première fois à la fin de l’année 2015, tout début 2016, j’écoutais des interviews audio de lui et son témoignage était incroyable.

Et heureusement, je connaissais la personne clé qui était impliquée dans son livre et sa parution publique en Décembre 2015, “Selected by Extraterrestrials” [Choisi par les extraterrestres].

Le Dr. Robert Wood était un collègue et je suis allé le trouver et je lui ai dit, “Et bien, comment se fait-il que tu travailles avec cet homme à l’histoire incroyable, ce Bill Tompkins ?”

Et Bob m’a tout raconté sur l’histoire de Bill Tompkins.

Corey : Oui. Bob est connu pour être l’homme des détails pratiques.

Michael : Exactement.

Corey : Oui.

Michael : Et j’ai travaillé avec Bob par le passé pour valider certains documents, tout spécialement concernant l’assassinat de Kennedy.

À mon avis, Bob est véritablement un des experts de la vérification de documents, tout particulièrement lorsque cela concerne les projets secrets.

Et là, il me disait que Bill Tompkins était réellement ce qu’il disait être, qu’il avait vraiment travaillé dans ce programme hautement secret dirigé par la Marine, qu’il avait travaillé chez Douglas Aircraft Company pendant une décennie et que ses informations étaient en règle. Alors j’ai suivi.

En fait, je suis allé interviewer Bill Tompkins en janvier 2016 et j’ai fait 10 heures de vidéos en essayant d’aller réellement au fond de son histoire.

Et ensuite, j’ai entamé le processus de vérification. Quel en était la validité, et est-ce que les personnes citées dans son histoire existaient vraiment ? Parce que Bob avait pu valider la partie de l’histoire où Bill Tompkins travaillait chez Douglas Aircraft Company pendant 12 ans, de 1950 à 1963.

Mais qu’en était-il de la période à l’aéroport naval de San Diego ? Est-ce que cela avait été vérifié ? Est-ce que les personnes nommées étaient de véritables personnes ?

Et celui qui a été le plus problématique a été l’amiral qui était supposé diriger le programme, car même dans le livre en fait, il avait mal épelé le nom de l’amiral. Nous n’avions donc aucun moyen de vérifier si ce type existait vraiment ?

David : Alors, Michael, lorsque nous écoutons des vidéos de Tompkins, il dit “Rick Obatta”. Et il semble que le nom de ce type soit Rick. Alors quel était le secret ayant permis de résoudre cela, parce que je pensais également que c’était Rick ?

Michael : Et bien, dans le livre, il y fait référence comme à “Rick Obatta”.

David : Tout à fait.

Michael : Et nous n’avons pu trouver aucun amiral du nom de “Rick Obatta”, toutefois il y a eu finalement une possibilité.

Ce qui s’est passé c’est que son nom était “Rico Botta, B-O-T-T-A”.

David : Tout à fait.

Michael : Alors une fois que nous avons découvert son véritable nom, nous avons était en mesure de retrouver une biographie sur lui et de trouver que, oui, ce type avait réellement travaillé pour la Marine, qu’il était amiral et qu’il était en charge de l’aéroport naval de San Diego.

Mais ce que j’ai trouvé véritablement fascinant, pendant que nous tentions de confirmer si oui ou non cet amiral existait, et que nous avons trouvé le nom de Rico Botta, parce que c’était comme, que savons-nous sur lui ? Il n’y avait rien sur lui sur Internet.

À la même période, en mars 2016, magiquement, sur un site d’aviateurs de la Marine appelé “Les Aigles D’or” [The Golden Eagles], il y avait une biographie d’une page sur l’amiral Rico botta. Elle est simplement apparue comme cela – de nulle part.

C’était presque comme si nous étions aidés…

Corey : Tout à fait.

Michael :… par les gens à l’intérieur de la Marine qui voulaient nous apporter de l’aide.

Corey : Exactement. Tout à fait.

Michael : Parce qu’avant mars 2016, il n’y avait absolument rien sur Rico Botta sur Internet.

Corey : C’est tout à fait possible puisque la divulgation de Tompkins est autorisée.

Michael : Tout à fait, Tompkins est aidé. Et pour moi, c’était véritablement une confirmation importante qu’il y avait des gens dans la Marine qui voulaient que cette histoire sorte au grand jour.

Parce qu’une fois que nous avons eu cette page d’autobiographie, nous avons était en mesure de faire nos vérifications et d’en trouver plus sur Rico Botta, sur son histoire, dans quel département de la Marine il était impliqué après l’aéroport naval de San Diego.

C’était donc une grande percée parce que confirmer l’existence de Rico Botta était un élément clé dans l’histoire de Tompkins pour la période où il avait travaillé à l’aéroport naval de San Diego.

David : Et bien, Michael, j’aimerais que nous fassions un petit retour en arrière, parce qu’en tant que proéminent chercheur d’OVNIs, vous êtes véritablement un des seuls dans ce secteur à avoir rompu les rangs et à avoir cru en la crédibilité de l’histoire de Corey.

Alors, quel a été pour vous le point qui vous a fait sentir que Corey était crédible ?

Michael : Et bien, une des choses qui m’a réellement aidé a été le fait de voir que son témoignage était cohérent et que son langage corporel l’était également.

Et lorsque j’ai commencé à communiquer pour la première fois avec Corey, c’était en – quand était-ce ? – 2016, au début de 2016 – non, 2015.

David : Oui.

Corey : C’est cela, 2015.

Michael : Oui. Début 2015. Nous avons fait quelques interviews par email. Je crois que nous en avons fait une douzaine ou quelque chose comme cela.

Corey : Tout à fait.

Michael : Corey répondait aux questions, et je pouvais lires ses réponses et les exposer au public afin que les gens puissent lire ce que Corey disait.

Et cela a été vraiment utile parce que nous pouvions voir la concordance avec ces vidéos qui correspondaient aux questions auxquelles il avait répondu par écrit.

Parce que lorsque vous répondez par écrit, vous savez, vous utilisez une certaine partie du cerveau.

Corey : Tout à fait.

Michael : Votre côté gauche. Et lorsque vous répondez verbalement dans une interview, vous utilisez alors le côté droit de votre cerveau. Mais les choses concordées. Le témoignage était identique.

Et ensuite, il y a eu beaucoup de choses qui correspondaient indirectement, et une de ces choses qui a été véritablement importante pour moi, a été lorsque Corey a parlé de son voyage sur Mars au milieu de 2015 où il avait dit y être allé avec Gonsalez afin d’investiguer sur les abus de l’esclavage sur Mars. Il avait fait la description d’une colonie où il y avait cette sorte de manager violent qui menait la colonie comme une dictature.

À la même période où Corey divulguait cette information, la British Interplanetary Society organisait ce symposium à Londres où il y avait 30 des meilleurs ingénieurs aérospatiaux ainsi qu’un groupe de réflexion, et des représentants du gouvernement, qui discutaient de la façon de retirer un dictateur d’entreprise sur Mars, que Mars aurait une base dans le futur où il y aurait un dictateur.

Et la question était : comment retire-t-on cette personne ?

Corey : Oui, c’était quelques jours après que l’information soit sortie dans “Cosmic Disclosure“.

Michael : Exactement. Et ensuite, il y a eu tout un tas d’autres congruences avec la note signée du Président Obama qui rendait l’exploitation minière dans l’espace immunisée contre n’importe quelle surveillance réglementaire, ce qui signifiait que les abus qui se passaient dans l’espace, comme des entreprises utilisant l’esclavage humain et faisant de l’exploitation minière dans l’espace, que tout cela était libre de n’importe quel cadre réglementaire gouvernemental jusqu’en 2022.

Et tout cela a commencé en même temps que l’information donnée par Corey.

Et il y a eu un certain nombre d’autres choses comme cela.

David : Une autre chose notable à laquelle je pense, c’est que vous avez en fait écrit le premier livre parlant de Corey Goode.

Le Livre en français : 

Programmes spatiaux secrets et alliances extraterrestres

Michael : Le titre du livre est “Insiders Reveal Secret Space Programs & Extraterrestrial Alliances.” [Un initié dévoile les programmes spatiaux secrets et les alliances extraterrestres.] J’ai simplement utilisé une grande partie du témoignage de Corey qu’il avait partagé lors de ces interviews par emails.

J’ai donc utilisé beaucoup de ce matériel et j’ai fait les vérifications dans le livre comme pour – et bien, comment cela correspondait-il avec des documents historiques ? Je veux dire, un des éléments clés révélé par Corey a été de dire que l’Allemagne nazie avait développé un programme spatial secret dans l’Allemagne nazie et en Antarctique.

Et j’ai regardé quelles preuves il y avait sur le fait que les nazis avaient développé un programme spatial. Et il y avait des documents historiques qui supportaient cette idée.

L’un d’entre eux était un ensemble de documents sur l’Italie Fasciste en 1933 qui montrait que Benito Mussolini avait organisé un groupe de réflexion secret afin d’étudier une soucoupe volante qui avait été récupérée – les italiens avaient découvert une soucoupe volante en 1933 et ils avaient organisé un groupe de réflexion dirigé par Guglielmo Marconi. Il en était le responsable.

Cela montrait donc qu’en 1933, l’Italie étudiait déjà le phénomène. Et peu de temps après l’Italie a conclu l’accord avec l’Allemagne, et ils ont partagé toute cette technologie, toutes leurs découvertes.

Cela soutenait donc ce que Corey avait dit.

Corey : Et on arrive rapidement à la sortie du livre de William Tompkins nous racontant beaucoup de choses similaires. Il écrivait pendant que nous faisions cette émission.

Michael : Exactement. En fait, ce qui s’est passé, c’est que Bob Wood avait un exemplaire de mon livre et il l’a montré à Bill Tompkins…

Corey : Tout à fait.

Michael :… et il a dit, “C’est assez similaire à ce que vous dites”. Parce que mon livre est paru en septembre 2015 et celui de Bill Tompkins est sorti en décembre 2015.

Corey : Oui.

Michael : Et donc, dans le livre où j’examine votre témoignage et l’histoire du Programme Spatial Secret en termes de quel avait été le rôle de l’Allemagne nazie avec ses deux programmes séparés – l’un en Allemagne et l’autre en Antarctique – c’était donc quelque chose qui était dans le livre.

Bill Tompkins l’a lu et il a dit, “Oh, mon dieu ! Comment cette information est-elle sortie ? Je pensais être le seul à être au courant de cela et que j’allais en faire la révélation”.

Corey : Tout à fait.

Michael : Il était choqué que quelqu’un l’ait partagé avant lui. Alors pour moi cela a été une très importante corroboration de ce que vous aviez dit.

Corey : Et je sais que vous avez fait beaucoup de recherches sur Tompkins. Combien de corrélations avez-vous trouvé dans toutes vos recherches ? Est-ce que cela a été cohérent ?

Michael : Oh, beaucoup de corrélations. Je veux dire, simplement du tout début sur la façon dont cela a commencé, le rôle de la Marine, la Marine américaine, en rassemblant leurs programmes afin d’étudier ce que faisaient les allemands, et ensuite de commencer le processus de l’ingénierie inversée et la conception de leurs propres vaisseaux.

Tompkins avait des corroborations très importantes à partager.

Corey : Absolument.

David : Alors, Corey, lorsque Michael a mentionné l’Italie fasciste trouvant un OVNI, je ne vous ai jamais entendu dans cette émission, ou bien dans aucune conversation, parler du rôle de l’Italie fasciste dans tout ce Programme Spatial Secret allemand.

Que savez-vous de cela ?

Corey : Oui. En Italie, ils avaient beaucoup de bases souterraines ou dans les montagnes.

David : Oh, vraiment ?

Corey : Il y avait des zones autorisées en Italie où ils pouvaient développer de la technologie et une partie de cela était développée en Italie.

Michael : Et ce que j’ai trouvé de très intéressant dans les corroborations entre ce que Corey disait et ce que Tompkins disait, c’était que Marconi avait pris beaucoup de ces informations pour démarrer un nouveau programme en Amérique du Sud – une sorte de programme plus privé – et Bill Tompkins a dit la même chose, que Marconi avait commencé quelque chose là-bas en Amérique du Sud et que les Italiens avaient en fait un très important programme spatial.

C’était encore une chose que j’avais trouvé de commun entre Bill et Corey.

David : Michael, avez-vous fait des recherches sur le Die Glocke, l’appareil allemand en forme de cloche et sur l’antigravité ? Parlez-vous de cela dans le livre ?

Michael : Oui. C’était en quelque sorte l’effort des nazis de militariser ces sortes de technologies pendant la guerre.

David : Oui.

Michael : C’était une partie de ce programme dirigé par les SS nazis et sous Kammler, et c’est là où vous avez des témoins ayant parlé de la Cloche nazie et que c’était quelque chose que l’on avait tenté de transformer en arme sans succès, et que beaucoup des meilleurs scientifiques nazis allaient en Antarctique.

Et c’est là où ils ont véritablement développé leur plus ambitieux et leur plus efficace programme spatial.

Corey : Tout à fait. Ainsi que les armes non cinétiques pour les accompagner.

Michael : Tout à fait.

Corey : Les armes basées sur l’énergie.

Michael : Exactement.

David : N’avez-vous jamais cherché du côté du Projet Highjump, parce que c’est une des choses les plus remarquables que Corey ait partagé avec nous ? Une invasion planifiée de l’Antarctique après la Seconde Guerre Mondiale dans le but d’essayer de battre une quelconque base nazie qui se trouvait là-bas.

Cela est-il ressorti lorsque vous avez fait vos recherches ?

Michael : Oui, exactement. C’est une partie très importante du témoignage de Corey, et une chose à laquelle je m’étais intéressé depuis quelques années. Il y a eu beaucoup de rumeurs concernant l’Opération Highjump et il y a eu beaucoup d’informations sur ce qu’a rencontré là-bas le groupe de l’amiral Byrd.

Ce que j’ai trouvé très utile dans le témoignage de Bill Tompkins c’était qu’il disait qu’il y avait un contexte à l’Opération Highjump. Ce n’était pas seulement cette bataille où la Marine avait tenté de prendre la base nazie en 1946/47. Avant cela, l’amiral Byrd avait été en Antarctique en 1945/46 afin de négocier avec les nazis.

Il y a donc eu une première tentative de négociations avec les nazis. Cette négociation n’avait pas été un succès, et les anglais avaient envoyé leurs équipes d’opérations spéciales là-bas durant l’été 1945/46, immédiatement après la Seconde Guerre Mondiale, après la réédition du Japon en août.

Ce qui signifiait qu’après la réédition du Japon en août, quatre mois plus tard, vous aviez les anglais et les américains envoyant chacun des groupes en Antarctique pour trouver les allemands, leurs bases, et pour négocier. Parce qu’ils avaient négocié avec les SS nazis à la fin de la guerre, alors ils pensaient pouvoir faire la même chose avec les nazis en Antarctique, mais cela a échoué.

D’après Bill Tompkins, lorsque l’amiral Byrd est revenu à Washington D.C. et qu’il a dit, “Et bien, les négociations ont échoué”, c’est là que la Marine a décidé qu’à la prochaine opportunité, qui était l’été dans l’hémisphère sud en 1946/47, qu’ils enverraient leur groupe 68, qui était l’Opération Highjump.

Et bien entendu, ils ont donné le temps aux allemands de finaliser le développement de leurs armes à énergie dirigée de sorte qu’ils puissent équiper leurs soucoupes volantes là-bas. Lorsque la Marine est arrivée, il y avait ces soucoupes volantes très fonctionnelles pour combattre les meilleurs avions de combat de la Marine, leurs destroyers et les autres navires.

Corey : Dans son témoignage, est-ce que Tompkins a mentionné la réunion de haut niveau entre les américains et la faction séparatiste nazie d’Argentine, ou bien a-t-il mentionné l’Antarctique ?

Michael : Il a dit qu’en 1945/46, l’amiral Byrd était allé en Antarctique afin de conduire ces négociations spécifiques.

Corey : Parce que j’ai lu quelque chose au sujet de réunions de haut niveau s’étant déroulées en Argentine.

Michael : D’accord.

David : A la même période ?

Corey : Tout à fait.

Michael : D’accord. Et bien, cela pourrait être tout à fait cohérent, je pense, parce qu’il y a eu toutes sortes d’histoires au sujet d’Hitler, de Kammler et de Bormann allant en Amérique du Sud, mettant en place une sorte de pouvoir politique, ou le centre politique du IVème Reich.

Corey : Et ils étaient également les gardiens de ce qui se passait en Antarctique.

Michael : Tout à fait. Je pense que… Oui, il pouvait y avoir des négociations là-bas ou des réunions, mais apparemment Byrd n’est allé qu’en Antarctique pour conduire ces négociations, d’après Bill Tompkins.

David : Vous devez vous souvenir – j’en suis sûr – l’initié que Rich Dolan a interviewé et qui disait qu’à un moment il y avait un plan du Président des États-Unis pour envahir la zone 51.

Je pense qu’il serait bon que vous partagiez avec nous ce que vous savez à ce sujet pour donner un contexte à l’opération Highjump.

Corey : Je pense qu’un président à menacer d’envahir avec l’armée – avec La Première Division Armée ou quelque chose comme cela.

Michael : Oui, c’est juste. C’était un dénonciateur que Linda Moulton Howe avait interviewé en premier il y a 12 ans. Il utilisait le pseudonyme de Cooper, et il disait qu’il faisait partie d’une équipe de la CIA commandée par le Président Eisenhower afin d’aller sur la Zone 51, l’installation de la S4, et de découvrir ce qui se passait là-bas. Parce qu’Eisenhower sentait qu’il n’était pas mis dans le coup avec les accords qui avaient été passés avec les nazis et les extraterrestres. Il supposait qu’en tant que Président, que Commandeur en chef, qu’il y avait une chaine de commandement, parce que c’était ce à quoi il était habitué.

David : Oui.

Michael : Mais il était devenu clair qu’il y avait des personnes qui dirigeaient les choses dans la Zone 51 et qui avaient une vision différente sur comment ces projets devaient être menés, ce qui rendait furieux Eisenhower parce qu’il n’avait pas de problème avec les secrets – de garder des secrets – mais il avait un gros problème lorsqu’on sortait de la chaine de commandement.

Alors, lorsqu’ils ont découvert que des gens dirigeaient des projets dans la Zone 51 et S4, il a dit qu’il était prêt à utiliser la Première Armée basée à Denver, dans le Colorado, pour envahir la Zone 51 s’ils ne lui fournissaient pas des rapports complets sur ce qui se passait là-bas.

Le dénonciateur, Cooper, faisait partie de l’équipe qui est allée sur l’installation de la S4. Et il a décrit ce qu’il voyait dans l’installation et il a dit qu’il avait vu neuf appareils. Sur ces neuf appareils, il a dit que quatre était de l’Allemagne nazie.

Deux des quatre étaient le tout premier appareil Vril qui avait été développé par Maria Orsic et la Société du Vril,…

David : Wahou !

Michael : … et les deux autres étaient des Haunebus qui avaient été développés par les SS nazis dans le programme d’armement, et que les cinq autres appareils étaient extraterrestres.

Le témoignage de Cooper est important parce qu’il donne une autre source indépendante de preuves qu’il y avait ces découvertes de programmes nazis impliquant des soucoupes volantes, et que l’armée américaine en avait récupéré certaines.

Il voulait évacuer ce qu’il savait sur le sujet.

David : Oui.

Michael : Il voulait vraiment avoir la conscience tranquille et dire la vérité sur des événements historiques importants auxquels il avait été associé. Il ne voulait pas emporter ces informations avec lui dans la tombe.

Il est donc un de ces nombreux divulgateurs qui ont cette conscience que ce sont des informations que le public doit connaître et ils sont prêts à prendre de grands risques afin de partager cela.

David : Alors, Corey, nous avons une situation là où il y a les nazis en Antarctique. Une invasion est tentée. Cela échoue.

Et ensuite, nous avons Einsenhower essayant d’envahir la Zone 51. Il échoue. Il nous alerte au sujet du complexe militaro-industriel.

Comment l’Alliance voit se mettre en place la divulgation ? Parce que lorsque les gens verront ce genre de choses, les éléments de l’exopolitique, ce dont parle Michael Salla, ils vont être très contrariés.

Il y a des choses non-gouvernementales qui se passent depuis 70 ans.

Corey : Tout à fait. Et bien, la perspective de l’Alliance et de retirer le pansement et de commencer à guérir.

Ce à quoi ils se heurtent – c’est l’Alliance du SSP [Programme Spatial Secret] – l’Alliance de tous ces différents pays basés sur Terre, certains font partis de L’Alliance de la BRICS, et ils se sont réunis et ont commencé à négocier avec ce que nous nommons “La Cabale”.

L’Alliance a également beaucoup à perdre avec ces divulgations, alors ils ont décidé de faire une divulgation étalée sur des décennies. Mais cela n’est pas suffisant.

Et ce qui se passe véritablement à l’intérieur de l’Alliance – l’Alliance du SSP – c’est qu’ils essaient de faciliter la transaction en relâchant les informations sur l’Antarctique avant que la Cabale ne nous donne une version aseptisée.

C’est une tentative de rendre cette divulgation aseptisée impossible.

David : Et bien, Michael, vous avez dit que vous vouliez de la transparence et cette transparence va impliquer que des personnes vont être réellement furieuses et devenir violentes.

Alors comment envisagez-vous cette transparence comme une clé pour résoudre nos problèmes exopolitiques ?

Michael : Lorsque vous avez de la transparence, vous êtes tenu responsable de vos actes. Vous pouvez avoir des enquêtes du congrès.

Vous pouvez avoir des officiers militaires découvrant ce que leurs subordonnés faisaient, parce que beaucoup de ce qui se passe se fait en dehors de la chaîne de commandement – ce qui est arrivé à Eisenhower n’était pas un incident isolé, cela continue encore aujourd’hui.

En fait, par exemple, vous avez un amiral quatre-étoiles ne sachant pas ce qu’un capitaine impliqué dans ces programmes peut faire. Et de la même façon pour l’Armée de l’Air et l’Armée.

La clé est qu’avec la transparence vous devez répondre de vos actes. Et je pense que c’est le processus et c’est ce que je souhaite véritablement réalisé en faisant ces recherches.

David : Comment pensez-vous que le facteur de la peur doive être appréhendé ? Par exemple, avez-vous rencontré beaucoup de peur de la part de votre audience lorsque vous divulguiez cela en essayant d’atteindre la transparence ?

C’est ce dont on nous prévient toujours, n’est-ce pas, que les gens vont être si effrayés qu’ils ne pourront pas supporter la vérité.

Michael : Et bien, la peur que j’ai rencontrée venait plutôt des divulgateurs, des témoins qui étaient apeurés de partager cela. Ils avaient peur de ce qui pouvait leur arriver.

Je me souviens très bien avoir parler avec Clifford Stone et l’avoir interviewé il y a environ 10 ans. Et il me disait, “Après avoir terminé de parler avec vous, ils vont venir ici et me frapper mais cela m’est égal. Je m’en fiche. Je peux le gérer.”

Il savait ce qui se passait et quel était le prix à payer de révéler la vérité.

David : Wahou !

Michael : En tant que chercheur, ou pour ce qui est de l’audience, je n’ai jamais vraiment ressenti beaucoup de peur de révéler cela. Ce sont véritablement les divulgateurs, les premiers témoins, qui sont réellement apeurés pour leur sécurité et leur famille.

Corey : Oui, je suis bien d’accord.

David : Pensez-vous que cette carte de la peur soit quelque chose qui est sortie comme une excuse afin de maintenir le secret ?

Corey : Non.

David : Ou bien pensez-vous que les gens seront effrayés lorsque cela sortira ?

Corey : Ils croient sincèrement qu’il y aura une cassure totale de la société. Ils y croient sincèrement. Ils l’ont testé. Ils ont amené à leur insu des scientifiques et des soldats à être exposé à un extraterrestre ou à ce type d’informations et ils ont étudié leurs réponses.

Après… Vous savez, ils ont des profils de personnalités sur les gens qui travaillent pour eux, ils en ont donc différents types.

Ils pensent que celui-là réagira de cette façon parce qu’il a des racines chrétiennes, ce que possède beaucoup de militaires.

Alors, ils croient sincèrement qu’une Divulgation Totale est irresponsable parce que cela engendrera des morts, la pagaille, des émeutes dans les rues. Et ils ont raison. Cela sera le cas. C’est une partie du processus.

Mais si nous continuons d’esquiver, les réactions vont être bien pire.

David : Si les êtres avec lesquels vous travaillez sont bienveillants et qu’ils veulent une Divulgation Totale, quelle est leur justification sur la façon dont nous répondrons en tant que peuple à la Divulgation Totale ? Et pourquoi insistent-ils pour cela ?

Corey : En fait, la chose la plus importante pour ces êtres de haute-densité est le développement de la conscience.

Si nous n’avons pas de la transparence, cela empêche la renaissance de notre conscience alors que nous sommes prêts.

Alors au moment où nous aurons ces informations, oui, il va y avoir une pilule amère. Mais finalement, cela aura de plus grands avantages pour nous dans le développement de notre conscience collective de co-création.

David : Et bien, c’est un très bon message et j’espère que vous avez appréciez cela. Personnellement, j’ai apprécié. C’est “Divulgation Cosmique”. Je suis David Wilcock avec notre initié, Corey Goode, et notre invité spécial, le Dr. Michael Salla de l’Institut Exopolitics. Nous vous remercions de nous avoir regarder.