Les extraterrestres m’ont dit…

Je suppose que tous les passionnés d’ufologie vont se foutre de moi avec mes vieux livres qu’ils connaissent sans doute déjà. 
Mais perso je n’ai jamais été passionnée de ce genre de chose, ce qui semble assez paradoxal pour quelqu’un qui a justement eu un contact extraterrestre ! 
Ce qui me rassure c’est que la personne dont je vais vous présenter le livre  qui raconte ses contacts ET, était comme moi, pas passionné par ce genre de chose. 
Mon contact est relativement spécial dans le sens qu’après m’avoir dit qu’il venait des pléiades, je n’avais toujours pas compris que j’avais à faire à un de nos amis galactique, vu que comme je viens de vous le dire je n’étais pas passionnée, ni par les histoires d’ ET ni même par les étoiles dont je ne connaissais aucun nom. 
Vers la fin de notre rencontre il m’avait posé la question directe si je croyais aux ET, et je lui avait répondu en toute logique que nous n’étions sans doute pas les seuls dans l’univers mais que ceux-ci ne pouvaient sans doute pas nous ressembler, car si on se fie aux explications scientiques de l’évolution humaine, il a fallu un paquet de concours de circonstance pour en arriver aux hommes que nous sommes maintenant.  Et qu’il était donc statistiquement impossible qu’il y ait eu les mêmes conditions et les mêmes circonstances sur une autre planète pour qu’il y ai eu une évolution similaire donnant un résultat identique, question de logique.
Ce à quoi il m’a répondu : « on t’as appris ça  l’école? »
« ben oui » répondis-je 
« et si c’était faux ? » me dit-il
j’ai réfléhit et je lui ai répondu « mais pourquoi on nous aurait appris des choses fausses à l’école ? »  j’ai rajouté que j’avais déjà pas trop apprécié cette période d’école mais si en plus c’était pour nous apprendre des choses fausses…
Ce à quoi il n’a pas répondu. 
Non seulement la réponse aurait été très très longue mais je n’étais à l’époque (il y a 30 ans) pas prête sans doute à l’entendre.

Vous verrez aussi que dans le livre que je vous présente aujourd’hui, la personne parle de « telechargement » et de souvenirs du contenu de ces telechargements qui commencent à lui revenir au bout d’environ 20 ans. 
Tout comme Corey Goode a commencé a avoir des souvenirs aussi plus de 20 ans plus tard  et tout comme j’ai commencé à me souvenir de mon contact bien après les 20 ans aussi.

A noter aussi que dans le livre précédent  » à l’intérieur d’un vaisseau de l’espace »  le contact a été fait à la même période l’un en 1951 l’autre en 1952. Mais vous verrez qu’il y a eu un tas d’autres contactés dont la plupars n’ont jamais parlé.
Bien que ce soit de vieux livres, je trouve qu’il est trés interessant de les lire maintenant car on se rend compte qu’ils sont tout à fait d’actualité et qu’ils sont juste par rapport a ce que l’on sait maintenant.
En dehors du fait que m’algrès la régénération cellutaire qui devait le faire vvre jusqu’à 120 ans , Pierre Monnet serait mort en 2009, soit à l’âge de 77 ans,  si mes infos sont justes, mais je n’ai pas pu savoir de quoi.

Voici donc quelques extraits de ce livre :

… » Les Extraterrestres existent bel et bien, et sont catastrophés de voir la manière antinaturelle dont nous nous comportons.
Eux, sont pacifiques et fraternels (du moins ceux qui m’ont contacté, ainsi que 296.000 autres terriens).
Leur message est simple et clair ; il veulent que nous nous élevions à leur niveau, en harmonie avec les autres mondes habités qui nous entourent.
Et là, je m’adresse tout particulièrement aux autres contactés :
« …Ne laissez pas le message que vous avez reçu, s’imprégner de vos passions, de vos croyances et de votre agressivité maladive car, dans ces cas là, vous en déformez la vérité et la simplicité qui se résument en un seul mot, qui doit être compris de tout le monde : «AMOUR». Seule de la compréhension de ce mot et de sa bonne application découlera l’évolution véritable de l’espèce humaine, de notre civilisation, de notre planète même.
« Mes » Extraterrestres m’ont enseigné et fait vivre ceci (ce sont leurs propres pensées) :
« … Ne haïssez pas… ne haïssez plus… Aimez… Aimez intensément… vous n’aurez plus de problèmes. Tout deviendra simple, facile et tout ce qui vous paraissait impossible, deviendra possible.
L’Amour, c’est la Vie…
Nous souhaitons que d’ici l’année 2 000, l’homme atteigne le degré de sagesse nécessaire qui lui permettra de comprendre et de se servir de l’aide que nous voulons lui apporter, pour qu’il puisse enfin bâtir ce qu’il n’a encore jamais bâti de parfait, de vrai, de beau et de durable sur sa planète.
Mais cette sagesse ne s’acquiert que par un travail intérieur individuel de chaque homme, face à face avec lui-même… Il doit prendre conscience que chaque individu porte en lui sa part de responsabilité vis-à-vis de l’humanité toute entière, et que ce qui arrive à votre civilisation n’est autre que le reflet de son propre
comportement. Car : Nul geste, nulle pensée ne peut plus être effacée. Dès son émission dans l’espace, elle devient créatrice de haine ou d’Amour, de destruction ou de vie… »


Il est effarant de constater que devant de tels propos rapportés par lescontactés, ceux-ci sont traités de rêveurs, d’illuminés et de fous… Mais alors! Que doit-on penser des fauteurs de guerres, des marchands de canons, des constructeurs d’armes nucléaires et de moyens bactériologiques de détruire les vies humaines ; et des
propagateurs de pollutions en tous genres à partir des industries de gros profits…?
 »

 extrait de « les extraterrestres m’ont dit.. » de Pierre Monnet

… » Afin de ne pas m’attirer de sérieux ennuis, je ne dirai pas de quels
gouvernements il s’agit, et lequel des Chefs d’Etat a reçu une délégation extraterrestre, en plein jour, sur une base militaire importante, sans que les radars aient eu le temps de détecter l’engin discoïdal qui a atterri en bout d’une piste désaffectée pour ne pas gêner le trafic. Ce Chef d’Etat a parlé de vive voix, à huis clos,
pendant quatre heures, avec cinq extraterrestres de VEGA, Alpha de la constellation de la LYRE. Ces Etres étaient venus le prévenir des dangers que nous faisions risquer à notre planète, avec nos expériences scientifiques. Ces Etres étaient venus apporter à notre planète les moyens scientifiques de voyager dans l’espace et de
guérir 80% de nos plus graves maladies. Ces Etres étaient venus aussi et surtout, pour nous apporter un système de structure sociale basé sur l’abolition de la notion d’argent qui entrave notre évolution et notre progrès. Le bien-être de chaque homme de la terre s’en serait accru de 100%.
Je sais ce que je risque en dévoilant de tels faits, mais les temps sont venus où tout doit être mis à nu.
 »

… »Les Extraterrestres que j’ai rencontrés en 1951 et qui me contactent encore télépathiquement depuis 1974 sans se présenter à moi, visitent notre planète pour nous enseigner le seul moyen d’éviter que nous sombrions dans la catastrophe imminente qui
nous guette.

Je puis vous dire qu’ils sont là pour nous protéger de nous-mêmes et d’éventuelles atteintes venant de l’extérieur…

Ils sont d’une puissance et d’un savoir stupéfiant et fantastique ; malgré cela, ils sont pacifiques et m’ont donné un véritable enseignement où il est question d’Amour entre les peuples.
Ils sont contre la notion d’argent, les guerres, les religions et la politique, qui font la pourriture des mondes.

Ils sont au courant de tout ce qui se passe sur notre planète, car ils nous étudient depuis plusieurs milliers d’années.

Ils voyagent dans le futur et dans le passé ; il n’est pas exclu qu’ils aient pu contacter un plan « Divin ».
Dans la réalité, par un plan divin il faut entendre : — moment dans l’espace et dans le temps où une espèce humaine a compris qu’il existe autre chose que la matière, et que pour atteindre cet inconnu que l’on pressent, il est absolument nécessaire d’atteindre un
degré d’évolution mentale, morale, psychique, psychologique, spirituelle et scientifique s’approchant le plus près possible de la perfection et atteignant la plus grande sagesse
dans le respect des lois universelles cosmiques  .

Pour cela, il n’est nul besoin de créer des sectes et des religions.
Les Extraterrestres qui m’ont contacté, apportent tout d’abord la sagesse et l’Amour.
Un plan est prévu au cours duquel, si nous comprenons l’importance de leur enseignement et si nous essayons de nous efforcer à les appliquer, alors et alors seulement, ils se montreront publiquement et officiellement aux hommes de notre planète.
Pour l’instant, ils se manifestent en évoluant avec leurs vaisseaux dans le monde entier et en contactant certains d’entre nous, les plus ouverts d’esprit, les moins agressifs.

Nous étions 296.000 contactés en 1975. C’est à nous, les contactés, de diffuser le message d’Amour, de paix et de fraternité des Extraterrestres. Notre mission est difficile, importante et dangereuse pour notre personne, mais nous ne reculerons devant rien, dès l’instant où nous avons compris l’enseignement reçu de ces Etres dont la pureté et la bonté ne trompent pas, faisant penser immédiatement que leur mission est d’origine «Divine ».

Ne pas associer ici le mot « Divin » à Dieu, mais à un état d’être n’existant plus en l’être humain de notre planète depuis fort longtemps, et qu’il serait nécessaire de rechercher par un retour aux sources  .

Ces Etres venus d’ailleurs m’ont expliqué, entre autre, que beaucoup des leurs sont parmi nous ; nous les côtoyons parfois sans savoir qu’ils n’appartiennent pas à notre planète. En effet, mis à part quelques détails physiques insignifiants visibles de
l’extérieur, seule leur grande taille* pourrait attirer notre attention. Mais de grands terriens existent également parmi nos semblables, c’est ce qui nous empêche de voir la différence entre ceux-ci et nos « cousins galactiques ».

*« mon » pléiadien mesure 1,87m

 extrait de « les extraterrestres m’ont dit.. » de Pierre Monnet

A l’intérieur des vaisseaux de l’espace

…  « Dans cette salle de pilote, je pus regarder en haut, en bas, tout autour, dans toutes les directions où je pouvais tourner la tête. Firkon cessa alors de parler et le jeune homme se dirigea vers un bouton qu’il toucha. Immédiatement, de nouvelles ouvertures, semblables à des hublots, commencèrent à apparaître dans ce que je pensais être un mur solide. Alors, les deux pilotes prirent leur place dans deux petits sièges aux côtés opposés de la pièce. Je sentis un léger mouvement et le vaisseau sembla s’élever du nez. Mon cœur battit violemment tandis que je me demandais si, peut-être, ils envisageaient de m’emmener sur leur planète. L’espoir fut de courte durée. Un moment après, le vaisseau stoppa et plana de nouveau. Ilmuth me sourit et dit:
— Nous sommes maintenant à environ 50 000 miles (80450km) de la Terre.
Firkon m’amena à un des hublots en me disant: «Peut-être aimeriez-vous voir à quoi ressemble réellement l’espace ?»
J ’oubliai rapidement mon désapointement en regardant au dehors.
Je fus étonné de voir que le fond de l’espace est totalement sombre.
Cependant, des manifestations se produisaient tout autour de nous, comme si des millions et des millions de lucioles valsaient partout, se mouvant en tous sens ainsi que le font les lucioles. Cependant, elles étaient de différentes couleurs, formant un gigantesque feu d’artifice céleste, beau au point qu’on se sentait confondu. Comme je m ’exclamais devant cette splendeur, Firkon me suggéra de tourner le regard vers la Terre pour voir ce qu’elle paraissait vue d’une telle distance.
Je le fis et, à ma grande surprise, notre planète donnait une lumière blanche, très semblable à celle de la Lune mais moins pure cependant que le clair de Lune par une belle nuit sur la Terre. La lueur blanche tout autour du corps de la Terre était brumeuse et sa taille était comparable à celle du Soleil quand nous le regardons se lever au-dessus de l’horizon tôt le matin. Il n’y avait aucune marque sur notre globe qui ait pu être identifiée. La Terre paraissait simplement comme un grand
ballon de lumière au-dessous de nous. D’ici, on n’aurait jamais deviné qu’elle fourmillait de myriades de formes de vie. « …
extrait de  » A l’interieur des vaisseaux de l’espace » de George Adamski

D’origine polonaise, Georges Adamski (1891-1965) est auteur, astronome autodidacte, conférencier et Ufologue. Il est ce que l’ufologie appelle un CONTACTÉ. En effet, Adamski prétend qu’un être venu de Vénus l’a fait monter à bord de son vaisseau spatial et l’a fait voyager dans l’espace. Il aurait eu plusieurs contacts ayant apparemment pour but d’amener les humains à préserver leurs ressources, cesser de polluer et surtout écarter définitivement tout essais ou programmes nucléaires. Même si l’auteur demeure toujours très controversé, ses livres continuent de nos jours à obtenir d’intéressants succès de librairie et le personnage demeure toujours fascinant.

Dans À L’INTÉRIEUR DES VAISSEAUX DE L’ESPACE, Georges Adamski raconte son contact avec les extra-terrestres, comment, le 13 décembre 1952, il s’est embarqué dans un vaisseau, a voyagé dans l’espace, a pu observer la face cachée de la lune, ainsi que les ceintures de Van Allen dont il a fait une description assez précise avant même qu’elles ne soient découvertes par le célèbre physicien James Alfred Van Allen et qu’elles ne portent son nom. Il a même fait une description des lucioles de l’espace avant même les astronautes. Bien que l’auteur ait de nombreux détracteurs et qu’il demeure fort controversé, son histoire s’est insérée très solidement au cœur de l’histoire de l’ufologie. L’ouvrage, toujours disponible, est encore cité en référence de nos jours. Il s’agit de son quatrième livre (publié en 1953).