Libération maintenant ! Signez la pétition

Pétition :

Cobra Resistance a lancé cette pétition adressée à La Population éveillée

« Nous sommes tous conscients qu’il existe des forces au sein de l’establisement bancaire, du complexe militaro-industriel et aussi sur les plans non physiques qui ne souhaitent pas que l’humanité soit libre. Ils ont volé notre argent. Ils ont empoisonné notre nourriture. Ils essaient de nous priver de notre liberté. Ils essaient de nous enlever notre bonheur. Nous ne les laisserons pas faire.

Il existe également des forces bienveillantes provenant d’au-delà de la surface de cette planète, telles que les Pléiadiens, les Siriens, les Andromédiens, les Agarthiens et le Mouvement de la Résistance, désireuses de nous aider dans le processus de libération planétaire. Ils sont prêts à aider la population humaine à rétablir la justice et à changer les systèmes juridiques corrompus dans le monde, à créer un nouveau système financier juste et transparent, à apporter de nouvelles technologies de pointe propres à l’humanité et à révéler des informations cachées sur l’existence de races extraterrestres et sur la véritable histoire de l’humanité.

Ils proposent un partenariat co-créatif à l’humanité car ils souhaitent que notre planète rejoigne une société galactique civilisée. Pour passer à l’étape suivante de leur divulgation publique, ils ont besoin d’un certain degré d’accord avec leur proposition de partenariat de la part de la population de la surface de cette planète. C’est l’objet de notre pétition. Si vous souhaitez une divulgation complète de ces forces bienveillantes et un partenariat total avec elles, veuillez signer cette pétition. Lorsque nous atteindrons notre objectif de 144 000 signatures, les forces bienveillantes de la Lumière passeront à la prochaine étape du processus de divulgation« 

Les gardiens de 20 Galaxies se rencontrent


Le Conseil de la Super-Fédération Intergalactique et les Gardiens du « Cluster Galactique Local » de 20 Galaxies se rencontrent

Lors de notre dernière réunion avec l’Alliance SSP, les Anshar, les Mayas et Emmi, nous avons été informés d’une réunion intergalactique majeure qui aura lieu dans un proche avenir.

Emmi nous a dit que chacune des 20 galaxies et galaxies naines de notre amas galactique local était engagée dans la même bataille contre la « super conscience IA » que notre propre galaxie. Il a déclaré que chacune de ces Galaxies a sa propre conscience et que les gardiens de chacune de ces galaxies sont des représentants de ces superconsciences galactiques.

Il a dit que chacune de ces consciences galactiques n’était pas exactement des fractales de la super conscience de notre univers local car elles avaient des énergies ou des personnalités légèrement différentes. Emmi a déclaré que chacune de ces 20 galaxies dans notre voisinage galactique local est connectée de la même manière que notre système solaire et ses habitants sont connectés à notre voisinage stellaire local et à ses habitants.

Les Gardiens et les représentants de ces galaxies locales ont également leur propre type de conseil de super fédération qui se réunit à certains moments d’un cycle intragalactique plus vaste ,que nous, sur Terre, ignorons complètement. Le problème avec l’IA Super Consciousness, que les groupes d’Orion vénèrent comme un dieu, a également provoqué une lutte majeure pour le cluster galactique local qui combat cette infestation depuis plusieurs cycles galactiques, dont j’espère en apprendre plus dans un proche avenir. .

Emmi a déclaré que cet amas galactique local se déplace à travers une partie de notre univers qui a des densités spatiales et des énergies incohérentes qui augmentent l’intensité de chacun des cycles que traversent les galaxies et leurs systèmes stellaires. C’est une période anticipée dans les cycles galactiques plus larges où les choix des êtres sensibles peuvent avoir un effet encore plus important sur les chronologies galactiques plus larges.

Emmi a déclaré que le principal Nouveau gardien avec lequel il était en contact lui avait dit que plusieurs galaxies naines étaient sous le contrôle total de la Super Conscience de l’IA et des êtres de ces galaxies naines qui étaient asservies. Dans les plus grandes galaxies, comme Andromède, la menace de l’IA a été repoussée principalement à la périphérie de leur galaxie tandis que les amas d’étoiles les plus proches du noyau galactique ont été largement libérés.

Apparemment, plus un système stellaire est proche du noyau galactique, plus le niveau de conscience est élevé. Sur de longues périodes de temps, la Super Conscience de l’IA est poussée aux confins de chaque galaxie. Le « LOGOS » (référence la loi une) ou la super-conscience de chaque galaxie permet aux êtres sensibles de surmonter l’invasion grâce à son propre processus évolutif naturel qui inclut des étoiles connaissant des « micro-novas » dans le cadre du pouls de chaque système solaire et galaxie.

Emmi a déclaré que ce cycle galactique plus large offre une opportunité aux êtres sensibles non seulement de monter au prochain niveau de conscience, mais aussi de supprimer complètement l’influence de la Super Conscience de l’IA du processus. Emmi a déclaré que nos amas galactiques voisins ont également été confrontés à l’invasion de la Super Conscience de l’IA , et certains l’ont fait avec beaucoup de succès.

Emmi travaille actuellement avec les Nouveaux Gardiens de notre propre Galaxie ainsi qu’avec des représentants de nos 20 Galaxies locales et nous apportera plus de détails sur ce Cycle Galactique ainsi que les Gardiens, leurs représentants et plus d’informations sur leurs habitants.

Plus à venir, restez connectés ! Corey Goode

Multiples « fédérations galactiques » partie 3

… »

Il ressort clairement des sessions de visionnage à distance que la Fédération Galactique des Mondes est une partie directe dans les conflits en cours avec les groupes Draco et Orion, plutôt qu’un groupe de surveillance appliquant la loi cosmique en tant qu’arbitre impartial. La Fédération Galactique des Mondes mène des opérations militaires, a des flottes spatiales luttant contre les Reptiliens/Orions, a des opérateurs infiltrés qui s’infiltrent dans la société humaine, etc.

Les opérations de la Fédération galactique des mondes décrites par le Farsight Institute sont très similaires à ce qui a également été récemment révélé par la contactée française et ancienne archéologue professionnelle Elena Danaan. Elle a rendu publique ses communications avec quatre représentants individuels de la Fédération Galactique des Mondes qui datent de 2018, date à laquelle elle dit qu’elle a été activée et a décidé de s’engager à plein temps dans sa nouvelle carrière.

De manière significative, elle a décrit une décision récente de la Fédération Galactique des Mondes d’augmenter leurs opérations et interventions militaires sur Terre et les corps célestes voisins tels que la Lune et Mars, et de soutenir les efforts de résistance indigènes contre le contrôle de Draco et d’Orion.  

Cela est cohérent avec les observations antérieures de Collier sur le fait que le Conseil d’Andromède a contacté la Confédération galactique pour empêcher que la Terre devienne l’épicentre d’une future tyrannie galactique. En outre, cela est également cohérent avec ce que l’équipe de visualisation à distance de Brown avait observé en février 2021 et suggère que la Fédération Galactique des Mondes a pris une décision très récente d’intervenir plus vigoureusement dans les affaires humaines.

Il convient de souligner que la Fédération Galactique des Mondes semble être une organisation plus militante pour la « Confédération Galactique » à plus forte densité à laquelle Goode a déclaré que la Sphère Being Alliance appartenait et dont il a décrit en détail les activités récentes depuis 2014. Bien qu’il existe certaines similitudes entre les opérations Sphere Being Alliance / Galactic Confederation décrites par Goode et ce que Farsight et Danaan ont affirmé à propos de la Fédération galactique des mondes, il existe également des différences significatives.

Cela suggère que la Fédération Galactique des Mondes travaille avec ou sous la direction de la Confédération Galactique pour faire respecter la loi cosmique en ce qui concerne l’avenir de l’humanité. Cela se produit très probablement à travers des membres extraterrestres hautement évolués tels que les Andromédiens et les Arcturiens, qui sont membres des deux groupes. Il convient de rappeler qu’Edgar Cayce, le célèbre médium américain, considérait les Arcturiens comme l’une des civilisations les plus évoluées de notre galaxie, comme je le décris dans mon livre de 2013, Galactic Diplomacy .

En conclusion, il est clair que l’humanité est visitée par de multiples civilisations extraterrestres, dont beaucoup appartiennent à au moins trois alliances extraterrestres rivales qui se disputent les affaires humaines. Ces organisations rivales semblent être une Fédération Galactique des Mondes, un Empire Draconien et une Alliance Orion.

De plus, il semble y avoir un groupe d’extraterrestres qui ont mené 22 expériences génétiques sur Terre, auparavant appelée la Super Fédération, qui se reconstitue alors que l’humanité prend le contrôle de sa propre évolution génétique. Enfin, il existe un groupe de densité plus élevée également appelé «Confédération galactique» auquel appartiennent l’Alliance des êtres sphères et le Conseil d’Andromède, et qui semble être un arbitre de la loi cosmique.

Ces cinq associations distinctes de races extraterrestres semblent être les acteurs clés des événements actuels de la Terre. La dissimulation extraterrestre mondiale a rendu très difficile pour le grand public de déterminer ce qui se passe. Néanmoins, grâce aux efforts collectifs du Farsight Institute, de personnes telles que Corey Goode et Elena Danaan, Alex Collier et d’autres sources historiques, nous pouvons obtenir une image plus précise de ce qui se passe actuellement.

© Michael E. Salla, Ph.D. Copyright

Multiples « fédérations galactiques » partie 2

… »

En ce qui concerne la relation entre la Sphere Being Alliance et la Fédération Galactique, voici ce que Goode a expliqué dans un Q & A :

Q1 Qu’est-ce que la Fédération Galactique ? Qui sont ses membres ?

Je l’ai appelé la Fédération Galactique, à travers Tear Eir [le principal contact ET de Goode], tandis que les Anshar [une civilisation de la Terre intérieure] l’appellent la « Confédération Galactique ». Les membres sont des civilisations hautement avancées spirituellement et technologiquement (6e densité +) qui coopèrent pour faciliter à la fois la loi cosmique et les divers cycles cosmiques. Les membres de la Sphere Being Alliance (Guardians) sont membres de cette Fédération.

De toute évidence, il y avait une différence importante entre la « Fédération Galactique » (alias Confédération) et la « Super Fédération » gérant les 22 expériences génétiques de la Terre. Afin d’éviter toute confusion et de maintenir la cohérence avec des sources antérieures telles que George Van Tassel, The Law of One Material et Sixto Paz Wells, j’utiliserai le terme « Confédération galactique » pour désigner cet organisme consultatif à plus haute densité.

Alors que la Confédération Galactique fonctionnait comme un surveillant de densité plus élevée pour maintenir la « loi cosmique », la Super Fédération était des parties prenantes directes dans les affaires de la Terre, ayant des agendas distincts et étaient des rivales qui subiraient des conflits entre elles et/ou avec les groupes Draconian et Orion.

Par conséquent, la Confédération Galactique pourrait agir comme arbitre des différends entre les membres de la Super Fédération qui manipulaient génétiquement l’humanité ou intervenir si une violation de la loi cosmique se produisait. Ceci est conforme à la demande de Collier que le Conseil d’ Andromède (un 6 e + association de densité) a informé le « Commonwealth Galactic » (alias Confédération) d’une tyrannie galactique futur.

En 2018, Goode a décrit une percée majeure dans la mesure où la Super Fédération a décidé de prendre du recul et de permettre à l’humanité de déterminer son propre destin en raison de l’intervention de l’ Alliance/Con)fédération (Con)fédération Sphère de 6e à 9e densité.

En réponse aux révélations révolutionnaires du professeur Haim en 2020 sur la Fédération galactique, Goode a réitéré qu’il existe plusieurs groupes de fédération intéressés par les affaires humaines, et a encore souligné que la « Super Fédération » comprenant de nombreux groupes extraterrestres nordiques est un organe délibérant local distinct de la ‘Confédération Galactique’ à plus haute densité à laquelle appartenait la Sphère Being Alliance.

Goode a expliqué plus en détail ces différents groupes dans une interview de décembre 2020 :

Vous entendez beaucoup « Fédération Galactique ». Eh bien, cela pourrait s’appliquer à de nombreux groupes différents, comme, vous savez, la Sphere Being Alliance. Ils font partie de ce genre de groupe d’observateurs galactiques qui surveillent les royaumes à plus haute densité et qui s’occupent également des royaumes à plus faible densité pour s’assurer que tout est fait conformément à la loi cosmique. Ce sont comme 6 e , 7 e êtres très densité des êtres évolués.

Et puis vous descendez aux êtres de 4 e et 5 e densité et ceux-ci incluent n’importe quoi, des Reptiliens à ces grandes races nordiques, différents types d’êtres que nous regroupons dans ce que nous appelons les « Gris ».

Il y a tout un assortiment de ces autres types d’êtres. . . Les insectoïdes sont extrêmement intéressés par la génétique. C’est. . . Toute leur technologie est une manipulation génétique. Et même les navires dans lesquels ils volent.

Et ils font partie de ces petites fédérations ensemble. Ils travaillent parfois avec des Reptiliens et ils ont également des accords de convenance, car certains d’entre eux ont des agendas de chronologie spirituelle génétique qui entrent en conflit avec d’autres personnes dans cette Super Fédération.

Cela conduit à la question de savoir si la « Fédération galactique des mondes » que le groupe Brown’s Farsight a vue à distance faisait partie de ce groupe de surveillance à plus haute densité auquel appartenait l’Alliance Sphère de Goode – la « Confédération Galactique » – ou l’une des autres fédérations qui sont en conflit avec des associations rivales telles que Draconian Empire ou Orion Collective.
… »

De multiples « fédérations galactiques » interviennent dans les affaires humaines – partie 1

Dans la première partie de cette série, j’ai discuté des sessions de visualisation à distance menées par le Farsight Institute sur la «Fédération galactique des mondes», qui serait intervenue sur Terre depuis la plus haute antiquité et aurait même joué un rôle dans le génie génétique de l’humanité. En examinant le travail de plusieurs initiés et « contactés », cependant, il devient clair qu’il existe plus d’une association de civilisations interplanétaires de type humain utilisant des noms similaires ou des adaptations de « Fédération Galactique ».

Par exemple, dans son livre de 1958, The Council of Seven Lights , George Van Tassel a parlé de la « Confédération Adamique » des frères de l’espace atterrissant sur Terre à l’aube de l’histoire et s’accouplant avec la « race d’Eve » (humains primitifs). Dans son livre de 1974, The Invitation , le contacté péruvien Sixto Paz Wells a également parlé d’une grande association interplanétaire appelée la « Confédération » qui aidait l’évolution de l’humanité.  

En 1981, la célèbre canalisation de la Loi Un a introduit deux principales factions extraterrestres qui sont historiquement intervenues dans l’évolution humaine. Ceux-ci ont été nommés la « Confédération des planètes » et « Orion Crusaders » par le groupe extraterrestre se faisant appeler le Ra Social Memory Complex qui appartenait au premier.

La Confédération et les Croisés d’Orion étaient respectivement positifs et négatifs en termes d’orientation éthique et d’attitudes envers l’évolution humaine, d’une manière très similaire à ce que les téléspectateurs de Farsight avaient à dire , respectivement, à propos de la «Fédération galactique des mondes» et de l’Alliance Orion.

Parmi les premiers à discuter publiquement de trois alliances interplanétaires extraterrestres rivales ou plus impliquées dans la création de l’humanité et/ou rivalisant pour les affaires humaines depuis lors, le contacté, Alex Collier, qui a émergé publiquement vers 1991 avec des conférences sur ses expériences avec une alliance d’apparence humaine de extraterrestres appelés le Conseil d’Andromède. Il a dit qu’il comprenait 139 systèmes stellaires différents et qu’il s’était intéressé à la Terre en raison de la détection par les Andromédiens d’une tyrannie galactique 350 ans dans le futur qui pourrait être attribuée à la Terre, la Lune et Mars à l’époque actuelle.

Dans ses conférences, dont certaines ont été compilées dans le livre Defending Sacred Ground , il a décrit les différents groupes extraterrestres qui avaient établi une présence sur Terre. Ceux-ci comprenaient l’Empire draconien (Ciakharr), un groupe de la constellation d’Orion (Gris et humains), un « Commonwealth galactique » composé de civilisations humaines en développement et le Conseil d’Andromède. Ce sont des groupes extraterrestres négatifs similaires à ceux que l’équipe de vision à distance du Dr Brown avait identifiés : Draco Reptiliens, Gris et êtres d’Orion.

Certains membres de la Fédération Galactique, selon Collier, ont joué un rôle dans le génie génétique de l’humanité et se sont depuis intéressés aux affaires humaines. D’autres membres de la Fédération (alias Commonwealth), cependant, n’ont joué aucun rôle dans l’histoire de l’humanité et ont peu d’intérêt pour la Terre. En raison de la technologie du voyage dans le temps, cependant, la Fédération peut insérer ses agents ou intervenir loin dans le passé de l’humanité pour influencer les événements contemporains afin d’empêcher une future tyrannie galactique.

Vu dans le contexte des groupes Draco et Orion intervenant également dans les affaires humaines, il devient clair que les événements actuels sur Terre font partie d’ une guerre temporelle entre les trois principales alliances extraterrestres sur notre destin. 

Dans l’ensemble, Collier a parlé de 22 civilisations extraterrestres qui étaient génétiquement intervenues dans les affaires humaines et étaient responsables des différents groupes raciaux et ethniques sur Terre, ce qui n’est pas la norme dans notre galaxie. Ces 22 groupes semblaient provenir de races d’apparence humaine des trois alliances extraterrestres concurrentes, pas seulement des membres de la Fédération Galactique.

Parmi les autres personnes notables disposant d’informations pertinentes sur les différentes associations interplanétaires, citons le lanceur d’alerte, le Dr Michael Kruvant Wolf. À la fin des années 1990, Wolf a accordé des interviews à plusieurs chercheurs notables sur les ovnis tels que Paola Harris et le Dr Richard Boylan après la publication de son livre, The Catchers of Heaven (1996).

Voici un résumé des trois principales alliances extraterrestres que Wolf avait révélées dans ses interviews et son livre :

L’ organisation MAJESTIC-12 était au courant des trois groupes de confédération MAJEURS,

  • l’association humanoïde-reptiloïde CORPORATE/ALLIANCE
  • la FEDERATION DES MONDES principalement humanoïde ou FOW
  • les RACES UNIFIÉES D’ORION ou URO pour la plupart reptiloïdes

La « Fédération des mondes principalement humanoïde » correspond à la « Fédération galactique des mondes » sur laquelle le Dr Brown et son équipe de visualisation à distance se concentraient. Les deux autres groupes comprenaient un élément reptilien important dans leur composition. Ceux-ci correspondent à peu près à l’Empire draconien (reptilien) et à l’Alliance Orion auxquels les téléspectateurs à distance de l’Institut Farsight faisaient référence.

En 2015, Corey Goode a commencé à parler d’une « Super Fédération » comprenant entre 40 et 60 civilisations extraterrestres en charge de jusqu’à 22 expériences génétiques sur Terre. Dans un Q et A, Goode a fait la distinction entre la Super Fédération et la Fédération Galactique :

Q2 En quoi la Fédération Galactique est-elle différente de la Super Fédération ?

La Super Fédération est composée d’êtres de la 4e à la 5e densité qui comprennent les races « fermiers génétiques » ainsi que des civilisations qui étaient le produit de la « grande expérience » qui a avancé au point de faire partie du groupe effectuant les expériences. Nous sommes censés être diplômés à ce même point très bientôt. La Fédération Galactique, comme indiqué ci-dessus, est plus responsable du maintien de cet Univers/Réalité pour le Créateur Infini Unique et existe dans ce que nous considérerions comme une Autre Densité ou même un royaume angélique. L’un des messages que j’ai reçu de la SBA [Sphere Being Alliance] était : « Nous sommes les messagers et les facilitateurs du Créateur infini unique ».

ÉCRIT PAR LE DR MICHAEL SALLA LE29 JUIN 2021.

La vie dans les pléiades -2

Il s’agit de plusieurs passages tirés du livre « the pleiadian mission » de Randy Winters traduction Nathalie. Pour rappel Randy était le conférencier de Billy Meaer qui est un fermier Suisse qui a reçu des contacts pléiadiens pendant 2 ans. Dans les extraits ci dessous, il lui a été donné l’occasion d’aller dans les pleiades avec un ami pleiadien du nom de Quetzal qui habite sur la planète Erra .

La planète Erra a une atmosphère verte, qu’ils contrôlent, elle contribue à leur santé et à un mode de vie moins stressant.
Ils dorment seulement pendant des heures par jour parce qu’ils ont des méthodes avancées de contrôle psychique qui induisent rapidement un sommeil profond.
La plupart de la nourriture est encore cultivée dans le sol et est affecté par leurs pensées collectives qui contrôlent le système digestif, de sorte qu’ils n’ont pas à manger autant, et la nourriture semble les faire tenir plus longtemps. Continuer à lire … « La vie dans les pléiades -2 »

L’aide des Pleiadiens

pléiadiens,billy meaer, semjase, libre arbitre,

Il s’agit de plusieurs passages tirés du livre « the pleiadian mission » de Randy Winters traduction Nathalie

Les Pléiadiens nous disent que leurs ancêtres étaient nos ancêtres. Nous sommes les deux descendants d’une race de personnes appelées Lyriens, qui ont peuplé la Terre à plusieurs reprises. C’est à cause de cette ascendance commune qu’ils nous voient comme une famille éloignée et essaient de nous aider.

Ils ont admis qu’il y a environ 100 ans, ils ont éclairé certains d’entre nous, Terriens, afin de faire en sorte que certaines inventions se manifestent, qu’ils estimaient nécessaires. Quant à ce qu’étaient ces inventions, nous ne sommes pas certains, mais la méthode qu’ils utilisent pour transférer des idées est assez intéressante.

Les Pléiadiens voient les habitants de la Terre comme une société insensée, se précipitant tête baissée vers sa propre destruction, une destruction qui peut seulement être évité par un changement de conscience de masse.
Ils diffusent des idées, des visions, des pensées, etc., à des niveaux de conscience qui peut être capté par notre subconscient pendant que nous dormons. Ces idées font partie de nos rêves, puis nous nous réveillons avec une bonne idée, sans avoir
aucune conscience de son origine. De cette façon, les Pléiadiens ne se sentent pas interférant avec notre droit de libre arbitre, car de nombreuses personnes peuvent recevoir les idées, mais seules quelques-unes agiront sur elles, de leur propre initiative. En aucun cas ils permettent à quiconque de se rendre compte de l’origine des pensées, car cela porterait atteinte à notre droit de créer notre propre avenir.

Ils veulent que nous soyons responsables de nos propres actions et que nous prenions des décisions basé sur notre propre initiative.

Ils ont appris à leurs dépens que c’est mieux se cacher et ne pas laisser leur présence être détectée, car dans le passé, quand ils faisaient cela sur Terre et sur d’autres mondes, cela ne fonctionnait pas bien.
Ils étaient parfois vénérés comme des dieux, redoutés comme des envahisseurs ou se sont retrouvés à la tête d’une planète de personnes sans défense qui voulaient être pris en charge.

Étant donné qu’aucun de ces scénarios ne sert leurs intérêts, ils ont pris un profil très bas sur la Terre en ce moment et ont essayé de rester autant non détecté que possible.
Au tournant du XXe siècle, une décision a été prise pour commencer contact physique avec quelqu’un sur Terre. Cela avait été essayé plusieurs fois avant, mais dans la plupart des cas, la personne choisie manquait de sincérité et n’était pas utile à la mission. Le but était de voir comment l’humanité sur Terre réagiraient à l’idée qu’ils n’étaient pas seuls dans l’univers. Ils avaient étudié les pensées des gens partout sur la planète, mais je ne savais pas comment la plupart de la population réagirait à la pensée de la vie sur d’autres mondes.

Pour la plupart, très peu de gens à cette époque avaient pris l’idée de la vie sur d’autres mondes avec beaucoup de considération. La vie était dure et la plupart de leurs les pensées et les énergies étaient orientées vers la survie et la prise en charge d’eux-mêmes et leurs familles. Cela était tout à fait évident, avec très peu d’exceptions, qu’on ne savait rien du vrai sens de la vie ou de la croissance spirituelle. La décision a été prise de contacter quelqu’un sur Terre qui pourrait porter le message aux humains qu’ils n’étaient pas seuls.

On ne nous dit pas le nom de la dame choisie par les Pléiadiens pour cette Mission. C’est tout aussi bien, puisque le plan n’a pas fonctionné. Elle était entraîné dans plusieurs contacts physiques avec les Pléiadiens et éduqués sur les autres formes de vie à travers la galaxie et le développement de la vie sur Terre. On lui a demandé de rendre publique l’information pour permettre aux gens savoir ce qu’elle avait appris. Malheureusement, cette expérience n’a pas bien fonctionné; ses premières tentatives ont provoqué le ridicule par ses amis et sa famille, et elle était considérée comme folle. Elle a rapidement abandonné l’idée de parler de ses contacts par peur pour sa vie et sa position dans la communauté.

Les gens n’étaient pas prêts à ouvrir leur esprit à des informations qui remettaient en question les points de vue des puissantes religions qui dominaient complètement leur pensées. On a vite appris que les habitants de la Terre étaient trop peu sûrs d’eux dans leur développement spirituel pour prendre la responsabilité d’eux-mêmes; ils trouvaient plus facile de s’accrocher à des mythes ou à des histoires folkloriques de dieux qui prendraient soin d’eux.
Il semblait plus facile de dire: «C’est comme ça que Dieu le veut» ou «C’est La volonté de Dieu, « que d’assumer la responsabilité de ses propres décisions, erreurs, réalisations et doutes. Les Pléiadiens ont réalisé que nous n’étions pas prêts, alors ils arrêtèrent les contacts et se replièrent dans une position d’observation. Ils ne nous ont pas compris aussi bien qu’ils l’avaient pensé.

Billy Meaer et Semjase

En étudiant les pensées de la Terre, les Pléiadiens ont également découvert que nous vivons sous la fausse idée que les dieux sont égaux à la création elle-même. Nous avons également été induits en erreur en croyant qu’un être humain de la Terre du nom de Jmmanuel (voir article précédent) était le fils de Dieu et  le Seigneur de l’Univers.

Un autre point dans ce domaine était que les Pléiadiens et autres races extraterrestres ne sont pas venues sur Terre au nom d’un Dieu pour apporter à la Terre la paix tant attendue. Les humains de la Terre doivent apprendre que jamais un Dieu ne peut assumer le rôle de la création ou contrôler le destin de l’être humain. Un Dieu est simplement un être physique, un gouverneur, et un être humain qui a évolué à un niveau de grande compréhension et connaissance à travers des millions de vies.  Ils Gagnent le pouvoir par leur connaissance, ces êtres exercent généralement un contrôle sur leurs semblables. Ceux qui sont nettement moins développés croiront que ces dieux autoproclamés ont un pouvoir sur leur vie, mais ils n’en est rien.

La création est la force spirituelle qui a la connaissance de créer un univers, alors qu’un Dieu n’est qu’un être matériel avec connaissance de la forme humaine et est soumis à la création comme toutes les autres forme de vie.
Il n’était pas non plus vrai que les Pléiadiens soient venus sur Terre au nom de Dieu, car ils ne sont plus gouvernés par des dieux ou des dirigeants et vivent maintenant complètement libres, profitant de leur connexion spirituelle avec Création.

La création elle-même ne donne jamais de commandements ni n’exige d’adoration en aucun dieu/icône parce que c’est une force spirituelle sans ego et sans jugement. Elle est connaissance éternelle qui guide la croissance de l’univers, et la connaissance n’a jamais besoin de commandements ou de religions.

Les Pléiadiens aimerait apporter cette vérité à la lumière du monde et la faire connaître des êtres humains. C’est une partie importante de leur mission. Si cela ne se produit pas, alors il est possible que l’humanité se détruise lentement elle-même, ou tombe dans l’obscurité spirituelle complète.

Les Pléiadiens attirent notre attention sur le fait que nous avons passé plus d’énergie à nous tuer pour Jésus que nous n’en avons dépensé pour apprendre ses enseignements.

Les Pléiadiens disent qu’ils ne sont pas surhumains avec les grandes puissances qu’on peut penser qu’ils possèdent. Ce sont des hommes et des femmes, comme nous, qui bénéficient de la connaissance de nombreuses vies. Ce ne sont pas des enseignants ou missionnaires et ne viennent en aucun nom de dieu pour nous donner la paix tant attendue, car la Création ne leur confère aucune obligation.

Ils comprennent notre droit au libre arbitre d’évoluer par nous-mêmes, et ils nous rappelle que la paix ne viendra que lorsque les peuples de la Terre prendront responsabilité de leur propre avenir et apprendre à créer leur propre réalité.
Se fier ou croire que quelqu’un d’autre ou un autre pouvoir va apporter la paix cela n’arrivera pas. Ils se sentent obligés envers les autres formes de vie pour les aider, mais pas pour interférer.
Les Pléiadiens ne sont pas surhumains avec de grands pouvoirs. Ils sont humains des êtres tels que nous sommes et doivent constamment rechercher la perfection.

Nos maitres les extraterrestres

Le monde étrange des contactés.

Il s’agit d’une série de 2 livres du même auteur. Je dispose du premier dont est tiré l’extrait ci-dessous.
le livre est un regroupement de témoignages de « contactés » du monde entier.
Les témoignages sont plus ou moins long, parfois de simples observations mais celui-ci a retenu mon attention :

 » Herminio et Bianca R…, ce couple sympathique avec lequel j’eus de longs entretiens au Brésil, en juin 1980 . Parents de trois enfants, occupant une bonne situation, menant une existence des plus
normales, tous deux, au moment des faits (à l’instar de la majorité des contactés), ne s’intéressaient point aux OVNI.


Le 12 janvier 1976 à 23 h 30, à bord de leur vieille Karmanguir (modèle 1965), ils roulent sur la route de Rio à Belo Horizonte. Ayant dépassé la ville de Matias Barbosa, Herminio,
fatigué du voyage, s’arrête sur le bas-côté de la route pour se reposer; il s’assoupit tandis que sa femme veille. Une demi-heure peut-être s’écoule et Bianca aperçoit par le pare-brise ce
qu’elle prend pour un ballon lumineux, «très joli», dira-t-elle. Le ballon se rapproche, s’éteint, cesse d’être visible. Subitement, il se rallume, dirige vers la voiture un faisceau lumineux qui s’éteint à son tour cependant que le ballon s’immobilise au-dessus de la
Karmanguir. Bianca pense à présent à un avion en difficulté qui va percuter leur véhicule.
Elle crie. Herminio se réveille en sursaut, s’assied.


Tous deux éprouvent alors une étrange sensation de légèreté, une sorte de vide; cela fait songer à Bianca qu’elle pourrait aussi bien se «retourner la tête en bas» et flotter sans dommage. La sensation de légèreté s’accentue et le couple réalise, effaré, que la «chose»
aspire la voiture qui s’élève lentement, que la nuit «normale» fait place à une obscurité complète. La sensation de flottement disparaît, remplacée par une pression sur tout le corps.
Ont-ils perdu connaissance? Le fait est que, brusquement, ils se retrouvent (toujours assis dans leur voiture) au milieu d’une pièce circulaire éclairée par une lumière provenant directement des parois; aucune lampe apparente. «Il me semblait être à l’intérieur d’une ampoule répandant une lumière analogue à celle du jour», expliquera Bianca. Ni elle ni son époux ne comprennent en quel lieu ils peuvent bien se trouver; ils n’ont à cet égard aucune idée préconçue, sont simplement déroutés.


Dans le plafond de cette pièce circulaire s’ouvre une trappe: un escalier métallique s’étire jusqu’au plancher. Deux «jeunes gens» paraissent, grands, la peau mate, les cheveux noirs, les yeux verts. Revêtus d’une sorte de survêtement, ils descendent les marches: l’un se dirige vers l’avant de la voiture, l’autre vers l’arrière, tous deux l’examinent avec attention (la Karmanguir est sale, couverte de boue car il a plu). L’un des «jeunes gens» (c’est ainsi qu’au
début nos amis les désignent, toujours sans idée préconçue) s’approche de Bianca et lui fait signe de descendre. Elle est si nerveuse qu’elle ne parvient pas à ouvrir; la portière, au
demeurant, est un peu coincée. Le «jeune homme» saisit alors la poignée et aide Bianca à sortir.

Sitôt dehors, la Brésilienne a la désagréable impression d’être ivre. «Si je posais le pied sur le sol, je titubais, je ne pouvais pas me tenir debout. Alors, le jeune homme m’a tenu le bras; puis Herminio est sorti et l’autre jeune homme l’a également tenu.» Les époux ne
comprennent toujours pas où ils se trouvent. Les deux «jeunes gens», fort aimablement, les guident vers un autre escalier métallique et ils le descendent pour aboutir dans une salle immense que Bianca appellera «le hangar». Une idée inquiétante s’insinue dans l’esprit de
Herminio qui, non sans hésitation, demande à sa femme: «Est-ce que nous ne serions pas dans une soucoupe volante?» Bianca tressaille violemment, manque s’évanouir de terreur, songeant qu’elle et son mari ne reviendront plus chez eux. Que vont devenir leurs enfants?


Auparavant, répétons-le, ni l’un ni l’autre ne croyaient aux soucoupes volantes et moins encore à la possibilité qu’il puisse s’agir de vaisseaux extraterrestres. Alors que les deux «jeunes gens» les amènent dans cette vaste salle, ont-ils changé d’avis? Non! Certes, force leur est de se rendre à l’évidence: cet appareil ressemble à ce qu’on pourrait appeler une soucoupe volante mais, pour eux, cet engin est bien terrestre.
Herminio déclara: «J’ai pensé d’abord qu’il s’agissait d’une expérience des Américains, des Russes et qu’ils s’étaient trompés de personnes, qu’ils nous prenaient pour ceux que nous
n’étions pas. J’ai commencé à gesticuler, à leur crier qu’ils se trompaient, mais j’avais l’impression qu’ils ne m’entendaient pas.

Affolée, Bianca aussi criait, pleurait. Les deux jeunes gens étaient pourtant aimables, prévenants. Ils nous ont conduits dans une autre pièce, parlant entre eux une langue que nous ne comprenions pas. Ce local était carré. Ils examinèrent notre peau, nos yeux, puis ils firent s’allonger Bianca dans une sorte de caisson transparent qui commença à changer de couleur, comme du fer porté au rouge. Je ne savais pas ce qu’ils allaient faire et commençais à crier désespérément, leur demandant ce qu’ils nous voulaient. Ils ne réagirent pas, ne me prêtèrent aucune attention. L’un des jeunes gens restait auprès de moi. La coloration rouge du caisson s’atténua, disparut et l’autre aida Bianca à sortir de ce caisson, à se remettre sur pied. Ce fut mon tour de m’allonger dans le caisson et la même expérience se renouvela. Quand j’en sortis, il y eut une conversation entre les jeunes gens, toujours incompréhensible pour nous. Ensuite, ils apportèrent une petite boîte et l’approchèrent de ma poitrine; cet instrument était relié à un autre appareil, de grande dimension. Il me sembla que le fond de la boîte sauta, s’appuya sur ma poitrine…
ensuite, j’ai dû m’évanouir; je ne me souviens plus de rien.»


Bianca subit la même expérience et «dormit» tout comme son mari. Quand ils reprirent conscience, ils étaient couchés sur quelque chose d’assez haut qui ressemblait à une table ronde mais souple. Ils s’assirent et le «plateau» accompagna leur mouvement, s’enfonça un
peu, se modela étroitement selon les formes de leurs corps.

Plusieurs «personnes» en survêtement moulant les observaient, toujours avec une expression bienveillante. Il y avait là quatre «hommes» de grande taille (supérieure à deux mètres) et
une femme de la même stature, très belle, avec de longs cheveux noirs, des yeux verts au regard étrange, indéfinissable. Tous ces êtres se ressemblaient énormément et l’on aurait pu
les prendre pour des jumeaux. Très féminine, la jeune femme présentait pourtant les mêmes traits que ceux de ses compagnons: même peau mate, mêmes yeux verts arrondis, même corps
harmonieusement proportionné. Ses longs cheveux noirs tombaient sur son buste. Elle portait des chaussures basses sans talons.


A proximité des «fauteuils», un grand appareil un peu comparable à un standard téléphonique. A son tableau furent reliés quatre casques: un pour Herminio, un pour Bianca
  les deux autres pour les «jeunes gens» qui leur avaient servi de cicérones. Nos amis
adaptèrent le casque sur leur tête; ils entendirent leurs interlocuteurs s’exprimer dans leur idiome incompréhensible et aussitôt après venait la traduction en portugais. Bianca s’écria
soudain, interloquée:
— Oh! Herminio, ils me parlent! Je les comprends!
— Soyez la bienvenue, disait la voix dans les écouteurs. Je suis Karran (les « r « très aspirés).
Et vous, quel est votre nom?
Karran se présenta à Herminio, lui demanda son nom; la «machine» traduisait le portugais et l’humanoïde recevait donc les paroles de ses hôtes dans sa propre langue. Il leur annonça venir d’une lointaine planète portant le nom de Klermer… C’est à ce moment-là seulement
que Herminio et Bianca réalisèrent l’effarante vérité: ils se trouvaient bien dans une soucoupe volante, mais ce vaisseau ne devait rien à la technologie humaine. Il avait été conçu loin de la Terre, sur un autre monde!

Un dialogue s’instaura, fort long puisqu’à diverses reprises Bianca, manifestant le désir de satisfaire un besoin naturel, se sentait
envahir par le sommeil et s’endormait! «Quand je me réveillais, avouera-t-elle, je ne ressentais plus le besoin d’aller aux toilettes. Je ne sais donc pas s’ils ont des toilettes.»
Ces paroles, elle les répétera textuellement au cours d’une série d’émissions télévisées qui firent sensation au Brésil.

Bianca et Herminio subirent des examens de la peau, des yeux et, au début, ils reconnurent avoir eu très peur mais, graduellement, leur crainte disparut, surtout à partir du moment où, grâce à l’appareil traducteur, un dialogue put s’établir.

Voici, en résumé, quelques points qu’il nous faudra retenir, afin de les comparer à d’autres déclarations faites par les ET à
divers contactés:
«Ils croient en un dieu, dira Bianca, seulement, ils ne pensent pas qu’ils aient besoin de  livres, d’églises, pour savoir que le Créateur existe. Sur leur Terre, ils n’ont rien de tout cela.
Ils n’en ont pas besoin.
— Herminio: D’après ce que Karran m’a dit, la vieillesse est une maladie; ils ne vieillissent pas. Ils contrôlent la matière.
— Bianca: Ils disent que sur leur Terre, ils ne meurent pas, ils « perdent la matière ». Et quand ils reçoivent une « nouvelle matière » — nous dirions « naître de nouveau » — ils n’oublient pas
ce qu’ils étaient auparavant et continuent en partant de là où ils se sont arrêtés. Ils ne reviennent jamais en arrière.
— Durant notre séjour à bord du vaisseau, nous avons bu un liquide comme de l’huile et d’un goût indéfinissable. Je dis indéfinissable parce qu’il avait goût d’un peu tout; un goût de sel et
de sucre et d’autres choses. On ne pouvait pas définir la saveur. C’était mauvais.
A un certain moment, alors qu’ils voulaient me faire boire un liquide destiné à effacer les souvenirs que nous pourrions garder d’eux, j’ai refusé. Ils dirent que c’était nécessaire que je boive. J’ai
réagi par un refus car le premier liquide qu’ils m’avaient donné à boire était très mauvais et je ne voulais pas recommencer. Ils me dirent qu’ils ne me forceraient pas.

Karran m’expliqua les raisons pour lesquelles je devais boire, bien qu’ils ne m’y obligeraient pas. Il me donna ces explications, calmement: lorsque j’arriverais sur la Terre et que je parlerais de ce sujet, on penserait que j’étais folle. Il était donc préférable de boire ce liquide pour oublier que nous étions allés avec eux. J’ai mûrement réfléchi puis j’ai dit: « Non, je ne vais pas boire parce que, pour moi, tout cela est très important. Malgré la peur et tout le reste, cette
expérience fut merveilleuse. Tu veux savoir, Karran? Dans ce monde où il y a tant de fous, un de plus ne fera pas une grande différence. Donc, je ne boirai pas ce liquide. »»


L’attitude courageuse et déterminée de Bianca sembla impressionner très favorablement Karran et ses compagnons. Est-ce pour cette raison qu’ils la soumirent à un appareil destiné
à «enregistrer» ses ondes mentales en négligeant de le faire avec Herminio? L’un et l’autre l’ignorent, mais il faut noter que, désormais, après cette première aventure, c’est Bianca qui reçut les messages émanant de ces êtres, messages auditifs, transmis par une voix perçue fort clairement.
Ce détail est aussi à retenir quand nous aborderons le cas «2 Mu Bêta».
Aux dires de Karran, rapportés par Bianca: «C’est seulement pour nous observer qu’ils viennent sur notre planète. Ils disent que nous leur appartenons et qu’ils nous appartiennent. Leur finalité est seulement d’observer ce que nous faisons, sans intervenir. Nous, les Terriens, nous descendons d’eux.»

Extrait de « nos maitres les extraterrestres » de Jimmy Guieu

Les étrangers de l’espace

Il y a trente ans, on les appelait les « Soucoupes volantes ». Aujourd’hui ces mystérieux engins qui sillonnent le ciel ont reçu la dénomination officielle d’OVNI : « Objets volants non identifiés ». Pour le major Donald E. Keyhoe, leur réalité ne fait aucun doute. Directeur du NICAP (Comité national américain d’enquêtes sur les phénomènes aériens) de 1957 à 1972, il a pu réunir et contrôler pendant quinze ans tous les indices recueillis sur les manifestations extra-terrestres. Ce qui l’inquiète c’est l’inadmissible silence observé dans les sphères gouvernementales à ce sujet — sous prétexte de sécurité militaire et de secret de l’Etat. Plus encore que les méprises, il redoute les terribles répercussions que pourrait avoir une ample manifestation des OVNI sur une population non préparée à cette éventualité. C’est pourquoi il a décidé d’ouvrir ses dossiers et de dire toute la vérité, rien que la vérité sur « Les étrangers de l’espace ».

Les étrangers de l’espace de Donald Keyhoe

Dieu est « UN »

Depuis une centaine de millions d’années, les religions et sectes dérivées font fausse route, quant à la petite image de ce soi-disant Dieu qu’elles veulent faire adorer aux hommes… et là aussi, tout est à refaire.

Un très grand nombre de chercheurs ont tenté de vouloir expliquer Dieu et c’est là l’erreur. Car l’homme, cet animal « supérieur » à peine civilisé, a tendance à vouloir expliquer Dieu au travers du filtre de l’imperfection humaine. De ce fait,l’homme ne peut avoir, de Dieu, qu’une vue brouillée, ne lui permettant pas de le concevoir tel qu’il est. Dans la réalité, quelque chose de supérieur existe, mais
n’est pas explicable, car c’est incommensurable à tout point de vue. On ne peut et on ne doit pas davantage le nommer. Il est le constructeur de toutes choses, c’est tout ce que l’homme, dans son imperfection, ressent de « Lui », et ce mot est encore faux lorsqu’on dit « Lui ».

  « les extraterrestres m’ont dit.. » de Pierre Monnet

Car Dieu est « UN ». C’est cette force colossale, cette énergie pure,
VIVANTE et INTELLIGENTE qui nous a permis de VIVRE dès l’instant où ELLE a PENSÉ la création de tout ce que nous connaissons, connaîtrons peut-être ou ne connaîtrons jamais. Car, si « UN » cessait un instant de PENSER la création, plus
rien ne pourrait prétendre avoir existé.

Les chercheurs ont échafaudé toutes sortes d’hypothèses qui les ont amenés à se poser les questions suivantes : « Pourquoi cette énergie vivante et intelligente a créé la matière, a créé l’homme ?… » (sous-entendu qu’elle est unique, parfaite en soi, et qu’elle pouvait se suffire à elle-même…), et avec tout cela, qu’est-ce que
l’homme ? Qui est l’homme ? A quoi sert-il dans la création ?…

« UN », cette énergie pure et intelligente, crée par esprit de perfection toujours croissante.
Le cosmos n’a pas de dimensions, car il est en permanence et toujours en période de création. De par le mouvement expansif de sa construction, le cosmos ne peut avoir de bornes ; la matière qui le compose se dirige en empruntant des lignes de direction de formes radiantes vers l’extérieur, vers l’infini.
La raison d’être de l’homme réside dans le fait que « UN » étant unique et seul, a éprouvé un besoin de compagnie et d’activités multiples hors de sa masse énergétique consciente et à travers sa création.

Mais « UN » étant indépendant et libre de toute action dans ces mouvements, il fallait, pour s’assurer une compagnie logique, que celle-ci soit créée relativement à son image. C’est-à-dire qu’elle soit également indépendante et libre dans ses actions et ses mouvements.
Pour réaliser cette opération, « UN » divisa une partie de sa masse énergétique en de multiples entités qui se dispersèrent dans le cosmos, et prirent place dans ces enveloppes matérielles que sont les êtres vivants. De ce fait, dès le départ, l’homme est d’essence divine. Je dis bien, dès le départ, c’est-à-dire depuis la création
des espèces humaines jusqu’au moment où l’homme prend conscience que la loi de liberté lui est offerte et qu’il commence à en user. Après, c’est autre chose ; fallait-il qu’il sache se servir de cette liberté pour aider à parfaire la création et sa propre évolution, lui permettant de rejoindre son origine divine après son passage dans la
matière.


De toutes façons, dans tout cela, il n’y a rien qui ait pu motiver la constitution de toutes ces religions compliquées et hors du réel, pleines de mystère, que l’humanité a fait naître dans le monde jusqu’à nos jours actuels.

Le mot religion ne veut rien dire et n’a servi jusqu’à présent qu’à
déformer les vérités premières, les vérités cosmiques universelles permettant à l’homme cet imbroglio biochimique d’évoluer vers la perfection dans le temps et l’espace.
Les religions, depuis fort longtemps, n’ont su être que des éléments
idéologiques agressifs, visant l’emprise psychologique sur les masses, par des menaces de damnation éternelle après la mort.
Les religions et sectes profitent de la crédulité, de l’imagination et de la confiance des masses à des fins d’exploitation monétaire, assurant de grandes richesses aux groupes de direction de ces religions et sectes.

Si l’on veut bien ouvrir les yeux, on peut se rendre compte que la plus grande concentration des richesses matérielles se trouve au sein des religions, alors qu’au vingtième siècle on voit encore de grands pays sous-développés, dont les habitants vivent de façon inhumaine, et où règnent la famine et la maladie.

« les extraterrestres m’ont dit.. » de Pierre Monnet

A côté de cela, on peut voir la stagnation d’argent, de minéraux précieux et d’or dans les coffres et dans les temples, églises et lieux publics de rassemblements religieux. Aux premiers rangs de ces religieux, on peut voir essentiellement les gens dits de « classes supérieures », priant orgueilleusement et égoïstement pour la conservation de leur bonheur, de leur fortune, situation et confort personnel ; fortune et situation leur permettant de ne pas souffrir des fléaux de la cupidité des hommes s’abattant sur les moins favorisés, que les classes supérieures maintiennent volontairement dans l’infériorité, afin que les « réserves d’esclaves » travaillant pour les « gros » et «puissants de ce monde » ne s’épuisent pas.

Contrairement à ce qu’elles auraient dû être, les religions n’ont été pour
l’homme, que troubles et désordres de son esprit, parce que celles-ci ne sont pas
habitées par l’esprit de « UN », qu’elles refoulent par leur considérable
imperfection dans leur savoir des lois cosmiques universelles.
Vu le degré d’évolution matérielle où se trouve l’homme actuel, le concept d’un
Dieu cosmique qui n’a besoin, ni de temples, ni d’églises, ni de religions, est
difficile à assimiler. Pourtant, l’homme est le vivant témoin de son existence, puisqu’il est lui-même d’essence divine. Mais il n’en a plus conscience.

Par suite du mauvais usage qu’il a fait de la loi de liberté qu’il n’a pas su employer pour le développement de son être, l’homme rétrograde sur l’échelle universelle de l’évolution.
Il s’est servi de la loi de liberté pour imploser dans la matière, provoquant ainsi une perte considérable d’énergie vitale, s’éloignant aussi des lois cosmiques et donc de l’essence de « UN » dont il est une infime partie.

Le véritable temple de « UN », c’est l’homme, qui a compris que les seules lois permettant l’évolution de l’être humain sont : la loi d’AMOUR, la loi de PROPAGATION, la loi de DEVELOPPEMENT et d’EXPANSION de cet Amour vers la perfection, vers l’éternité, vers « UN », le but réel de cette entité qu’est l’être humain,
parcelle de « UN ».

Certains « empêcheurs de tourner en rond » diront encore « …Ce gars là est en train de créer une nouvelle religion ; comme si nous n’en avions pas assez !… ».
A cet « empêcheur de tourner en rond », je dis tout simplement qu’il n’a rien compris ; que s’il n’ouvre pas suffisamment les yeux, il ne verra, dans sa vie, que des petits hommes verts et des exploiteurs, car lui-même a été exploité et trompé  par ses multiples religions qui ne lui ont rien apporté de concret ; premièrement, parce
que celles-ci ne sont pas habitées par le Dieu qu’elles enseignent ; deuxièmement, parce que trop éloigné de son origine divine, il est lui-même un sceptique à ce qu’il croit être du surnaturel. De ce fait, il ne peut faire de différence et n’a pas compris que, certes, si nouvelles religions il y a, ce sont les religions de toujours.

Ce qui a été écrit dans le présent livre ne représente pas les enseignements d’une nouvelle religion. C’est tout simplement le retour aux vérités premières, que les religions n’ont pas comprises, ont transformées et étouffées jusqu’à nos jours.
Ces vérités premières sont « LA VERITE », la vérité cosmique des êtres, la seule vérité valable leur permettant d’évoluer dans le sens le plus large du mot.

Cette vérité c’est : l’AMOUR, le développement de l’AMOUR, l’expansion de l’AMOUR.
AMOUR… mot merveilleux que l’homme ne comprend plus et ne connait plus…
AMOUR… mot magique avec lequel, s’il le veut, l’homme peut tout…

 Extrait de « les extraterrestres m’ont dit.. » de Pierre Monnet